Transport

  • "Oui à la constitution et non à la Dal’Buchon !"

    Imprimer

    1593038631245.jpgLes automobilistes ne veulent pas pousser le bouchon trop loin, mais ils estiment que leur droit le plus élémentaire pour un accès à une route pour tous, est bafoué avec les nouvelles pistes cyclables provisoires qu’ils craignent devenir pérennes. Un groupe facebook lancé par l’inoxydable Luc Barthassat, qui roule en Harley, à pied, en transport public et pour le parti devenu transparent, le MCG, organise une virée des mécontents de la politique pro cycliste de son remplaçant au Département des transports et de la mobilité, le conseiller d’Etat Serge Dal Busco, alias M. deux roues ! Le rendez-vous est pris pour un cortège des révoltés, avec masque et distanciation sociale pour faire plaisir à Mauro 1593074062486.jpgPoggia, le vendredi 3 juillet entre le Jardin anglais et la Rotonde du Mont-Blanc. Et surtout n'y voyez aucune arrière pensée de Luc contre Dal qui lui a repris son dicastère après une déconvenue électorale. Pour l’ex PDC la coupe est pleine avec la nouvelle politique de mobilité de son ex-collègue du parti, Dal Busco, qui selon lui bafoue la constitution en "séquestrant des voies les plus structurantes au seul profit des cyclistes avec des pistes cyclables sauvages". La guéguerre entre quatre et deux roues est loin d’avoir livré son dernier mot en attendant le réveil de la Critical Mass pour donner le change et perpétuer l’éternel débat entre deux usagers de la route qui ne sont pas faits pour s’entendre. A suivre, c’est le feuilleton de l’été !

    NB: le titre de cette note correspond à l'intitulé du cortège du 3 juillet.

    A lire également:

    Encore une histoire de vélo !

    Tiens, des pistes cyclables en rose fushia !

    Et demain est un autre jour!

  • Encore une histoire de vélo !

    Imprimer

    2.jpgLa guerre entre cyclistes et automobilistes continue de faire rage sur les réseaux sociaux. Les nouvelles pistes cyclables, dites provisoires, décidées dernièrement et instaurées pour favoriser la mobilité douce dans le cadre de l’accompagnement de la reprise des activités économiques et sociales, font jaser les automobilistes qui restent bloqués sur certaines artères durant de longues minutes. Déjà, avant le Coronavirus, il y avait pas mal d’embouteillages surtout aux heures de pointes dans plusieurs axes du canton. Mais maintenant à tout moment, plusieurs rues se retrouvent en blocage permanent et non seulement aux heures de 1.jpggrands trafics. La faute aux nombreuses nouvelles pistes cyclables que certains n’hésitent pas à comparer à des pistes d’atterrissage. Joignant la parole à l’acte, ce matin plusieurs carrés roses avec le pictogramme vélo ont été détournés et pastichés par un ou des plaisantins qui n’ont pas encore revendiqué leurs œuvres. Comme vous voyez sur les photos, un avion a été rajouté, des piétons et une voiture avec le panneau de vitesse interdiction de dépasser les 20 km/h. Le message est clair et l’intention du ou des auteurs ne fait aucun doute quant à la poursuite de cette guéguerre. A suivre !

    3.jpg

    A lire également: "Tiens, des pistes cyclables en rose fushia!"

    Et demain est un autre jour!

  • Arrêtez de tirer sur le Léman Express!

    Imprimer

    Léman Express 1.jpgLe Léman Express, c’est 230 km de parcours, 45 gares en France et en Suisse, 6 lignes, 40 trains…des chiffres impressionnants et une immense attente des 2 côtés de la frontière. Décrié depuis son lancement, il ne se passe pas un jour sans qu’on tire à boulets rouges sur cet extraordinaire raccourci qui nous fait gagner du temps quand tout est tip top. Mais voilà que les perturbations à gogo, les suppressions de trains et le changement de leur configuration fâchent les usagers. En Suisse, la perfection est un art de vivre. On aurait dû lancer le Léman Express et le tester à vide pendant toute une année pour parfaire ses mécanismes et le présenter au public avec une version parfaite. Comme ça on appliquera «le «circulez y’a rien à voir». Mais bon ce n’est pas sympa il faut penser aux râleurs professionnels qui sans ces imperfections n’auront rien à mettre sous la dent…de la critique!

    Léman Express.jpgMoi ce que j’aime le plus ce sont les trains français polis et prévenant jusqu’à l’exaspération. On n’a même pas encore mis le pied dans un wagon qu’on est accueilli par un  «attention à la marche». Une fois assis la même voix répète en boucle entre 2 stations les recommandations suivantes:

    -«Pour le confort de tous , veuillez mettre vos appareils sur le mode silencieux»

    -Pour voyager à bord de ce train vous devez être muni d’un titre de transport valable»

    Et si vous n’avez pas compris le nom de la station on vous le répétera une deuxième fois. Si vous prenez le Léman Express à Coppet et vous descendez à Chêne-Bourg combien de fois vous avez entendu ces messages. Je ne suis pas comptable mais je peux vous dire un grand paquet de fois!

    Et demain est un autre jour!

  • Circulation routière : Encore une perturbation à l’heure de pointe

    Imprimer

    IMG_20190522_082747_881.jpg

    Les usagers des TPG continuent de galérer tous les jours au rythme des alias de la circulation. Vivement le départ du CEVA qui j’espère résoudra certains problèmes. Quand tout est fluide tout va bien. Mais il suffit du plus simple incident pour que toute la ville en pâti. Ce matin, à Moillesulaz à une heure de pointe vers 7h35, tous les trams ont été obligés à l’arrêt à cause d’un incident routier. Un gros camion de chantier a accroché avec sa bene la ligne électrique. Encore un début de journée de galère !

    Les TPG n’y sont pour rien. C’est la faute à la malchance. Et c’est l’usager qui trinque. Ainsi va la vie !

    tpg,transport public genevois,moillesulaz,circulation,chantier,ceva

    Et demain est un autre jour!