votation du 29 novembre 2009

  • Mon invité: Hafid Ouardiri et les minarets

    Imprimer

    Hafid.jpg

    Nouvelle mise à jour avec une arrestation à Cornavin!

    Anncien porte-parole de la Mosquée de Genève, le très actif Hafid Ouardiri, personnage connu et respecté dans la cité de Calvin pour ses nombreuses interventions médiatiques, est un homme de terrain. Ses grandes qualités sont dans l’ordre ou le désordre: l’écoute, le dialogue et la disponibilité. Homme cultivé, il a fait en sorte que son parcours religieux soit imprégné de tolérance et de don de soi. Par la Fondation de l’Entre-Connaissance dont il assume la direction Hafid Ouardiri prolonge son mandat d’homme engagé pour le dialogue inter-religieux. Il n’a pas hésité à apporter sa contribution dans la polémique qui entoure l’initiative anti-minarets. Sa réflexion sur cette initiative et sa position:

    Pour une Suisse fraternelle : Non à l’interdiction des minarets !

    Les musulmans dans leur grande diversité sont calmes et réfléchis. C’est vrai qu’ils sont choqués par une telle interdiction, ils n’auraient jamais cru que celle-ci verrait le jour en Suisse, pays neutre et fer de lance des Droits de l’Homme.

    L’interdiction des minarets est trompeuse car elle vise la liberté de conscience et la liberté de religion qui sont inscrites dans la Constitution. Les initiants de l’UDC et de l’UDF utilisent un appendice architectural visible de la mosquée pour se rendre eux-mêmes plus visibles prétextant qu’ils sont les seuls et véritables défenseurs des valeurs religieuses et culturelles de la chrétienté en Suisse qui, selon eux, est menacée par l’invasion islamique ou islamiste. Ces arguments ne sont que des mensonges ignobles et une injustice flagrante à l’égard de cette minorité religieuse qui n’aspire qu’à vivre en paix avec tous les autres membres de la société.
    Les musulmans sont conscients de cela et ils invitent à la solidarité toutes celles et ceux qui défendent la liberté et la dignité dans ce pays car, il s’agit là, d’un retour dangereux aux lois d’exceptions qui ont été utilisées contre d’autres minorités et en particulier à l’égard de la communauté juive jusqu’à très récemment.

    e0648a1.jpgPour faire face à cette situation ils développent une stratégie de communication pour apaiser les esprits ici et pour expliquer dans les pays arabes et musulmans que la Suisse reste un pays d’ouverture et d’accueil. Et d’autre part, que les autorités politiques et religieuses les soutiennent contre cette loi anti-constitutionnelle. De ce fait, les musulmans considèrent que cette « loi anti-minarets » est un  problème helvético helvétique et qu’ils font confiance au peuple suisse et aux élus.

    Ces affiches sont honteuses et haineuses. Elles montrent une Suisse transpercée par des minarets en forme de missiles sous le regard d’une femme en « burka » ou en « nikab ». Cette présentation a pour but de fabriquer de la peur en laissant sous entendre qu’après les minarets triomphants et conquérants, les musulmans demanderont l’application de la « charia ». C’est un procès d’intention digne de la période de l’Inquisition ou, plus proche de nous, de l’Allemagne nazie. Jamais les musulmans n’ont revendiqué des droits différents.

    Certaines villes ou communes ont interdit ces affiches sur la base que celles-ci encouragent la violence, l’exclusion et la haine contre une partie de la population sur la base de leur religion. D’autres ont préféré ne pas l’interdire au nom de la « sacro sainte liberté d’expression » et surtout, disent-ils, pour ne pas donner aux initiants la possibilité de laisser croire qu’ils sont censurés ce qui leur ferait une publicité complémentaire.

    Quoiqu’il en soit, d’un côté comme de l’autre, cette initiative, la polémique et les affiches qu’elle a engendré doivent être reconsidérées à tête reposée après les votations afin qu’une charte de bonne conduite soit élaborée et mise en application par tous les partis politiques en Suisse.

    Ce qui importe aujourd’hui c’est de combattre cette initiative, d’accepter la décision du peuple souverain et de préparer l’après votation afin de débattre sereinement et sans passion sur la présence de l’islam et des musulmans dans la société suisse.

    Pour comprendre ma démarche à lire ma note “Qui a peur des minarets?”
    M. Ueli Leuenberger m’a promis une réponse ainsi que le Pasteur Blaise Menu. M. Yves Nidegger m'a envoyé sa contibution après l'avoir mise sur son blog. Elle ne sera pas publiée sur PLANETE PHOTOS. Ici on n'aime pas le réchauffé et tant mieux si ce blog a donné l'idée à M. Nidegger pour écrire une note sur les minarets. M. Mauro Poggia ainsi que M. Pierre Vanek ont reçu plusieurs rappels...

    Rubrique Pierre Maudet
    9535_1176173217431_1621127854_489806_6205408_n.jpg

    Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement urbain et de la sécurité entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages, Genève, n'est pas une poubellePierre Maudet, j'adore!, Maudet et Longchamps ouvrent le bal électorel, Sécu-municipaux-cop!Maudet aux Pâquis!, et Maudet promoteur de graffitis

    8432_1197693515425_1621127854_546253_5667091_n.jpg
    Attention crime de lèse-majesté:
    16155_1204496645499_1621127854_563292_2701461_n.jpg
    Il est 12h45, l’heure du déjeuner. Un attroupement inattendu devant l’UBS Cornavin. Des flics en civils et des gendarmes arrêtent et menottent un “perturbateur”. Le délit, il a écrit la phrase suivante sur le mur de la banque: “Kadafi avait raison, Genève et sa police de Mou-tino est raciste/violente/inculte des boeufs”. Crime de lèse majesté! On se croirait dans une république bananière. Utiliser de telles moyens pour arrêter un citoyen qui veut s’exprimer sur le problème des otages et de l’insécurité dans la ville est un tantinet disproportionné. A quelques rues de là, les dealers continuent de dealer en toute sécurité et les pickpockets de la gare travaillent d’arrache-pied profitant de l’absence momentanée de l’autorité appelée pour une urgence devant une banque.
    16155_1204496485495_1621127854_563288_1219261_n.jpg
    16155_1204496525496_1621127854_563289_8218026_n.jpg
    16155_1204496445494_1621127854_563287_2467364_n.jpg
    16155_1204496565497_1621127854_563290_7398564_n.jpg
    16155_1204496605498_1621127854_563291_5922900_n.jpg
    16155_1204496725501_1621127854_563293_3202317_n.jpg
    Dans les rues de Genève:
    13435_1203804068185_1621127854_561896_4310732_n.jpg
    13435_1203804108186_1621127854_561897_6764821_n.jpg
    13435_1203804148187_1621127854_561898_4438852_n.jpg
    13435_1203804628199_1621127854_561908_2126413_n-1.jpg
    13435_1203804188188_1621127854_561899_6955174_n.jpg
    13435_1203804268190_1621127854_561901_926247_n.jpg
    13435_1203804308191_1621127854_561902_1490635_n.jpg
    13435_1203804468195_1621127854_561905_1054695_n.jpg
    13435_1203804668200_1621127854_561909_7532009_n.jpg
    13435_1203804708201_1621127854_561910_87983_n.jpg
    13435_1203804548197_1621127854_561906_6778101_n.jpg
    13435_1203804428194_1621127854_561904_535762_n.jpg

    13435_1203804348192_1621127854_561903_12186_n.jpg
    13435_1203804228189_1621127854_561900_7544061_n.jpg
    L'affiche du jour:
    13435_1203804748202_1621127854_561911_5176648_n.jpg
    Ne partez pas avant de faire un tour sur: Le blog du Jet d'eau
    13435_1203804028184_1621127854_561895_3343048_n.jpg
    Agenda:
    Sans titre-3.jpg
    Et demain est un autre jour!
    1068008157.jpg
    2029285036.jpg
    1360840198.jpg
  • Mon invité: Ali Benouari et les minarets

    Imprimer

    L’un des intellectuels les plus en vue à Genève, est aussi l’un des candidats les plus brillants qui a perdu aux dernières élections du Grand Conseil. Ali Benouari, travaille bien mais il est mal récompensé. Vi7830_1201448329293_1621127854_555362_8265487_n.jpgctime...de la diversité! Je l’ai rencontré au début de cette semaine aux Pâquis. Il participait ce jour-là avec Hafid Ouardiri et des journalistes de l’Hebdo à un débat d’actualité le même que celui qui anime mon blog cette semaine (l’initiative anti-minarets). Benouari était abattu, déçu résigné mais pas totalement découragé. Il vient d’essuyer sa deuxième défaite électorale sur terre genevoise. La diversité dont il était le chantre n’a pas fonctionné. Ali Benouari, ne perd pas l’espoir de se faire élire un jour mais peut être pas sur une liste Radicale. Il a les capacités, les moyens et l’expérience, je parle de sa carrière “algérienne d'ex- ministre" pour s’imposer dans la politique genevoise. Et pourquoi ne pas créer un nouveau parti où il sera plus visible? L’idée fait son chemin. Un nouveau challenge? Non une continuité dans l’art de prolonger son engagement citoyen. Bientôt il y aura du nouveau dans le paysage politique genevois? Un Suisse d’origine maghrébine dans un exécutif genevois? Pourquoi pas au nom de la diversité.

    NB: Monsieur Benouari n'est pas sur le départ. Ce n'est qu'une suggéstion de ma part de le voir voler de ses propres ailes et créer un parti à la hauteur de ses ambitions et de ses capacités.


    Sa réponse sur l’initiative anti-minarets en attendant la réflexion de M. Hafid Ouardiri.:

    QUI A INTERET A DESTABILISER LA SUISSE ?


    “L'affaire des minarets n'est qu'un prétexte, comme tout le monde le sait. Un prétexte pour un parti politique (l'UDC) de se relancer. C'est pour cela que le débat est biaisé.  Ce type de débat  aurait pu être posé dans d’autres termes et dans un autre contexte.
    Etre contre l'initiative ne signifie pas nécessairement que l'on est  islamophile.
    Etre pour ne signifie pas forcément que l’on est  islamophobe.
    Beaucoup de braves gens, chrétiens, musulmans, athées ou agnostiques, peuvent se  trouver   un tas de raisons d’y être favorables ou  hostiles.  Comme le montrent les sondages.7830_1201448369294_1621127854_555363_7688783_n.jpg
    Mais ce tintamarre autour de la stricte question des minarets finit par agacer car tout le monde sait, sans toujours l’avouer, que c’est autre chose qui est en cause. Cet autre chose c’est, comme disent les financiers, « le sous-jacent », à savoir  la mosquée, temple  d'une religion qui fait peur.
    Certes, il est compréhensible de vouloir  contrôler les dérives possibles de cette religion, ou d’autres, mais dans des limites d'un Etat qui a décidé en 1907 de n'en privilégier aucune tout en défendant le libre exercice de toutes. Tout est affaire de confiance dans l'Etat, autrement dit dans sa Constitution, ses lois et ses institutions. Nous ne sommes pas en Arabie saoudite, ni en Algérie ni en Egypte.
    Si l'initiative devait passer, il faudrait s'incliner, bien sûr, devant une décision du  peuple souverain. Mais il faut être  conscient, dès aujourd’hui,  des effets qu’elle produira.
    Sur la Suisse : la Suisse sera le seul pays au monde à avoir inscrit dans sa constitution l’interdiction d’un symbole religieux. Cette interdiction,  contraire à la mentalité, aux traditions et à la réputation du pays, vise, de surcroît,  une religion particulière,  stigmatisée de la façon la plus insolite et la vulgaire qui soit. Si elle était adoptée, elle aurait comme effets,  au mieux, d’accentuer l’isolement international de notre pays et au pire d’apparaître comme l’ennemi de l’Islam. Ce qui n’est bon ni pour la Suisse ni pour ses citoyens. Ni pour son économie non plus. Les auteurs de l’initiative anti-minarets  sont-ils conscients de son caractère déstabilisant, voire subversif?
    Sur les musulmans : par delà l’émotion  légitime qu’elle susciterait chez eux,  l’adoption éventuelle de l’initiative (qui serait une atteinte à la constitution fédérale et la Loi genevoise de 1907 sur la liberté des cultes) montrerait, par défaut, aux musulmans combien  la liberté religieuse peut être  essentielle à leur propre épanouissement. Ici comme ailleurs, en Occident et même dans les pays musulmans, où les violences du pouvoir à l’encontre des fidèles ne sont pas rares. Elle les instruirait sur  l’importance que revêt la neutralité confessionnelle de l’Etat, du point de vue du libre exercice de leur culte.  Elle les instruirait aussi sur cette nouvelle vérité : dans un monde qui tend à devenir multiconfessionnel et de plus en plus démocratique,  les entraves à l’exercice d’un culte donné dans un pays donné deviendront  des anachronismes intolérables. A preuve, l’un des arguments souvent servis-à tort ou à raison-  par les tenants de l’initiative est que la liberté religieuse ne serait pas  garantie aux chrétiens vivant dans certains pays musulmans.”

    Pour comprendre ma démarche à lire ma note “Qui a peur des minarets?”
    Prochain invité de PLANETE PHOTOS: Hafid Ouardiri qui a déjà envoyé sa contribution au sujet de l’initiative anti-minarets. M. Ueli Leuenberger m’a promis une réponse. En attendant que les sept autres interlocuteurs à qui je me suis adressé nous donnent leur position et leur réflexion sur le sujet.

    Benouari.jpg
    Rubrique Pierre Maudet
    9535_1176173217431_1621127854_489806_6205408_n.jpg

    Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement urbain et de la sécurité entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages, Genève, n'est pas une poubellePierre Maudet, j'adore!, Maudet et Longchamps ouvrent le bal électorel, Sécu-municipaux-cop!Maudet aux Pâquis!, et Maudet promoteur de graffitis

    7830_1201247164264_1621127854_554854_5529220_n.jpg

    Dans les rues de Genève:
    7830_1201247004260_1621127854_554850_3211064_n.jpg
    7830_1201247244266_1621127854_554856_8376213_n.jpg
    7830_1201247044261_1621127854_554851_3147808_n.jpg
    7830_1201247084262_1621127854_554852_3173379_n.jpg
    7830_1201247124263_1621127854_554853_1717183_n.jpg
    7830_1201247284267_1621127854_554857_2638145_n.jpg
    7830_1201247484272_1621127854_554861_5752485_n.jpg
    7830_1201247324268_1621127854_554858_2825008_n.jpg
    Ne partez pas avant de faire un tour sur: Le blog du Jet d'eau
    7830_1201465329718_1621127854_555393_3056868_n.jpg
    Et demain est un autre jour!
    1068008157.jpg
    2029285036.jpg
    1360840198.jpg