tornare

  • Inauguration du Festival Arbres et Lumières

    Imprimer

    16362_1228346801738_1621127854_619939_540063_n.jpgUn reportage PLANETE PHOTOS. Le coup d’envoi a été donné ce soir pour la 9ème édition du Festival Arbres et Lumières. Une inauguration à la Cité du Temps par notre Manuel Tornare cantonal en présence de Pierre Maudet, de Rémy Pagani et d’une foule dense dans une ambiance bon enfant. Vers 18h30, M. Tornare a pris la parole pour remercier et féliciter tous ceux qui ont pris part à l’élaboration de cette manifestation. Par la suite, quelques uns des artistes présents sur les lieux ont intervenu pour présenter en quelques mots leurs oeuvres qui sont officiellement visibles à partir de ce soir et ce jusqu’au 3 janvier 2010 au tour de la rade de Genève.
    M. Tornare, conseiller administratif de la Ville de Genève, a tenu à rappeler la difficulté d’organiser ce genre de manifestation quand l’argent manque. Crise oblige, les sponsors se font plus rares et moins généreux. Mais la neuvième édition est aussi belle que les précédentes. C'est encore un bon cru!
    Il y avait foule ce soir pour admirer les 10 attractions offertes au public. Opération réussite malgré le froid qui a régné toute la soirée. Voilà en photos quelques moments forts de cette soirée. Je n’ai pas pu visiter les dix attractions à cause du froid, mais promis j’y reviendrai dans les prochains jours.
    Genève depuis ce soir, offre un joli panorama nocturne qui fait plaisir aux yeux. Vous avez jusqu’au 3 janvier pour honorer par votre présence ce Festival exceptionnel.

    16362_1228346521731_1621127854_619932_1967945_n.jpg
    16362_1228346561732_1621127854_619933_5798287_n.jpg
    IMGP9795.jpg
    IMGP9796.jpg
    16362_1228346721736_1621127854_619937_7436254_n.jpg
    16362_1228347241749_1621127854_619950_5228735_n.jpg
    16362_1228346681735_1621127854_619936_5996792_n.jpg
    Le photographe officiel du Festival:
    Le talentieux Michel Bobillier
    16362_1228346641734_1621127854_619935_4023445_n.jpg
    16362_1228346761737_1621127854_619938_6145951_n.jpg
    16362_1228347081745_1621127854_619946_7587490_n.jpg
    16362_1228347041744_1621127854_619945_669767_n.jpg
    16362_1228347161747_1621127854_619948_3221064_n.jpg
    Et les artistes...
    16362_1228346841739_1621127854_619940_5346951_n.jpg
    16362_1228346881740_1621127854_619941_3777558_n.jpg
    16362_1228346921741_1621127854_619942_1325632_n.jpg
    16362_1228346961742_1621127854_619943_5580885_n.jpg
    16362_1228347121746_1621127854_619947_2864674_n.jpg
    16362_1228347201748_1621127854_619949_4569488_n.jpg
    16362_1228393882915_1621127854_620153_2262729_n.jpg
    16362_1228393922916_1621127854_620154_6470350_n.jpg
    16362_1228393962917_1621127854_620155_4980714_n.jpg
    16362_1228394002918_1621127854_620156_1828823_n.jpg
    16362_1228394322926_1621127854_620163_8387712_n.jpg
    16362_1228394242924_1621127854_620161_3728450_n.jpg
    16362_1228394162922_1621127854_620159_2818246_n.jpg
    16362_1228394082920_1621127854_620157_3058221_n.jpg
    16362_1228394122921_1621127854_620158_5839220_n.jpg
    16362_1228394202923_1621127854_620160_1751939_n.jpg
    16362_1228394282925_1621127854_620162_8323168_n.jpg
    16362_1228393562907_1621127854_620145_711086_n.jpg
    Il joue avec le feu:
    Sans titre-1.jpg
    16362_1228393642909_1621127854_620147_7698370_n.jpg
    16362_1228393602908_1621127854_620146_3910013_n.jpg
    16362_1228393642909_1621127854_620147_7698370_n.jpg
    16362_1228393682910_1621127854_620148_408945_n.jpg
    16362_1228393722911_1621127854_620149_1560429_n.jpg
    16362_1228393762912_1621127854_620150_5463514_n.jpg
    16362_1228393802913_1621127854_620151_5472241_n.jpg
    16362_1228393842914_1621127854_620152_7451889_n.jpg
    Et demain est un autre jour!
  • Tornare en Arabie Saoudite?

    Imprimer

    Un miracle, un événement planétaire qu’on peux lier à la célèbre citation : « C'est un petit pas pour l'homme, mais un bond de géant pour l'humanité » version féminine. Remplacer l’homme par la femme et l’humanité par l’Arabie Saoudite, gardienne de la Mecque et vous obtenez la personnalité de la semaine : Madame Noura Al-Fayez, fraîchement nommée vers l’âge de la ménopause, vice-ministre de l’Education pour les affaires des filles. 52 ans est un âge raisonnable pour faire de la politique, y a pas de sous entendu dans mes propos. 250px-LocationSaudiArabia.svg.pngEt toutes les femmes n’ont pas le talent de la trentenaire Rama Yade qui joue parfaitement le rôle de parité entre femme issue de l'émigration et française de souche. D’ailleurs je vois mal une jeunette qui siége au milieu des ultra conservateurs, qui veulent conserver le pouvoir du mâle sur la femelle. Pour la parité, ce n’est pas à l’ordre du jour. M. Tornare n’aura pas de problème si d’aventure, il voudrait se présenter à l’exécutif de ce royaume où la femme se taille le rôle principal mais au foyer. Deux questions me taraudent comment dans un pays où les femmes doivent remplir des conditions draconiennes entre autre pour conduire une voiture (http://www.genreenaction.net/spip.php?article6460), un acte banal dans le reste du monde, une vice-ministre peut remplir sa tâche ? Doit t-on la faire chapeauté par un homme comme pour bon nombre d’activités où la présence d’un membre de la famille de sexe fort est obligatoire dans ce pays? Deuxième question, comment un Ministère qui s’occupe des destinées des filles a été confié depuis toujours à des hommes ? Ah ce royaume !  C’est un paradis pour les machos…

     

    L’affaire Paula, la Brésilienne qui a passé un mauvais Saint-Valentin à cause de ses mensonges nous a donné l’occasion de constater qu’entre deux journaux de la même maison, on a deux versions différentes. svp.gifDans le Matin orange le consul du Brésil déclare avoir reçu pas mal d’e-mails de citoyens suisses qui demandaient pardon pour un acte qu’on n’a pas commis. Et dans la version bleue un journal brésilien déclare que le consulat brésilien à Zurich  a été inondé d’e-mails d’insultes de la part de Suisses fâchés. A qui doit-on faire confiance, au journal payant ou au gratuit ? Et pourquoi le journaliste orange n’a pas lu le papier de son collègue gratuit avant de faire son interview avec le consul du Brésil ?

     

    Dernières nouvelles des roumaines à Genève : après la manche place au balai raclette. Photo prise aujourd’hui vers 14h10 du côté de la gare routière. Que fait la police ?

    roumaine.jpg
    Le Jet d’eau aujourd’hui qui a fonctionné à plein temps :
    n1621127854_175792_377.jpg
    n1621127854_175788_8939.jpg
    n1621127854_175789_9284.jpg
    n1621127854_175790_9639.jpg
    n1621127854_175791_9994.jpg
    n1621127854_175794_1206.jpg
    n1621127854_175795_1597.jpg
    n1621127854_175796_1983.jpg
    Pépites:
    UDC.jpg
    n1621127854_175787_8578.jpg
    Une vache à la Poste du Mont-Blanc du côté de l'office du tourisme:
    n1621127854_175785_7812.jpg
    Une équipe TV à la rue du Mont-Blanc vers 11h30:
    TV.jpg
    Des drogués et autres dealers devant leur quartier général au Boulevard James Fazy:
    Dealer.jpg
  • Quoi de neuf docteur?

    Imprimer

    Je ne sais pas pour vous, mais moi quand je touche mon salaire, je veux dire quand je transfère ce que j’ai gagné durement pendant 30 jours de mon compte bancaire à la poste je tombe malade. Le recouvrement direct de mes factures banque à banque ou banque à poste font que mon argent par un tour de magie devient virtuel. Je ne le touche pas, je ne le palpe pas, je ne sens pas son odeur, je me contente de le transférer tel un jeu vidéo par petites touches de souris.  A la fin du mois, je déprime quand je vois les quelques clopinettes qui me restent pour les loisirs. Je les sors vite fait de ma banque pour ne pas défigurer le paysage bancaire de mon pays. Mais je m’estime heureux, beaucoup dans le monde, n’ont pas de toit, d’autres n’ont pas de quoi se nourrir, se soigner s’habiller… Et tant que j’ai un travail, je ne vais pas cracher dans la fondue.
    n1621127854_154309_4821.jpg« Je travaille pour payer les factures » voilà un slogan qui aurait pu trouver sa place dans la grande manifestation qu’a connue la France aujourd’hui. C’est forcement une manifestation de ras-le-bol qui résume la situation que vivent des millions de personnes à travers le monde à cause d’un malaise collectif généré par une crise qui perdure. Nous sommes trop sur cette terre, les richesses ne sont pas bien partagées et le déséquilibre entre le nord et le sud et le nord et le nord ainsi que le sud avec le sud est un grand pourvoyeur d’injustices. Cela me rappelle que je dois descendre encore une fois dans la rue pour manifester ce samedi et apporter mon soutien aux autorités de ma ville qui ont interdit ce rassemblement contre le WEF.
    Je pense que je vais faire un retour vers le passé en supprimant les recouvrements et  en retournant à la bonne vieille méthode de nos aînés. J’irai à la fin du mois au guichet de ma banque chercher l’argent qui va aux autres et le temps d’arriver à la poste qui se trouve à 200 mètres je pourrai rêver brièvement de tout ce que je pourrai faire si par malheur j’aurais ignoré l’appel du bon payeur. Après avoir fait le tour du monde en évitant l’Antarctique et toutes les Sibérie du monde, je reviens à la réalité réveillée par la sirène insistante d’une voiture de police qui passe tout prêt. Normal, c’est le quartier de la gare.
    A la poste en attendant mon tour, j’ai surpris une discussion entre adultes au sujet d’un rendez-vous manqué chez un médecin. Au fait, dans un pays qui a construit sa réputation grâce à la précision de ses montres qui nous a valu  une ponctualité légendaire, pourquoi les praticiens en blouse blanche nous imposent des rendez-vous et ne respectent jamais leur engagement. Généralement, rendez-vous ou pas, si un corps médical vous donne l’accès à son cabinet à l’heure précise c’est que c’est un plouc… qui n’a rien a voir avec les docteurs House, Matlock, Mc Namara et Christian Troy… méfiez-vous !

    Decaillet.jpg

    Pascal Décaillet soutient Tornare pour l’élection au conseil d’Etat! Et moi je soutiens la parité et je défends la candidature d’une des trois « potiches » pour reprendre les propos de M. Tornare. Mais laquelle je ne sais pas. Notre journaliste vedette a le courage d’assumer ses engagements et ça mérite d’être relevé. Un journaliste qui se porte au secours d’un politicien c’est rare.

    A la question Pourquoi Manuel Tornare est selon vous le meilleur candidat ? M. Décaillet répond : « …C’est un véritable social-démocrate, comme Jean Studer à Neuchâtel. En ville de Genève, il a fait avancer la cause de la petite enfance, mais c’est surtout un homme de gauche respecté par la droite. Culturellement, ce prof de philo est même à bien des égards à droite, avec des références humanistes : quand on évoque saint Augustain (ndlr. Père de l’église), il sait de qui on parle. ». Alors le candidat à la candidature est de droite ou de gauche on aimerait savoir?
    Dans une autre question M. Tornare est comparé à une locomotive politique. Là on ne lui rend pas service avec tous les problèmes de pannes techniques qu’ont connus nos CFF ces derniers mois, c’est plutôt mal venu.

     

    Aujourd’hui le Jet d’eau a mis fin à son activité un peu avant 15h00. Et n’ayant pas pu le prendre en photo malgré ma présence tout près de sa rampe de lancement, j’ai ramené ces photos et j’ai fait la connaissance de 2 sympathiques électriciens du SIG dépêchés sur les lieux pour vérifier les projecteurs qui illuminent notre Jet d’eau national.

    n1621127854_154310_5128.jpg
    En attendant le 8 février::
    Non.jpg