thônex

  • La fête nationale à Thônex en photos et vidéos

    Imprimer

    DSC_1098.JPGLa fête nationale en temps de covid est sobre, courte et minimaliste pour éviter les contagions et la propagation de ce satanée virus. Les classiques sont là: Vieux-Grenadiers, lever du drapeau, cor des alpes, animation musicale par la Fanfare du loup, lecture du Pacte fédéral, allocation du maire Marc Kilcher et du conseiller d’Etat Serge Dal Busco, hymne national, descente du drapeau et à 22h feu d’artifice et feu de joie light sans buvette ni restauration. Bonne nuit et rendez-vous le 1er août 2022 peut-être si tout va bien pour une grandiose fête à la hauteur de l’événement.

    DSC_1106.JPG

    DSC_1114.JPG

    DSC_1126.JPG

    DSC_1100.JPG

    DSC_1107.JPG

    xfyaO.jpeg

    Sans titre1.jpg

    Sans titre.jpg

    DSC_1102.JPG

    vCVCN.jpeg

    C77ID.jpeg

    4u44Z.jpeg

    WauzR.jpeg

    Sans titre3.jpg

    oAwSP.jpeg



    fête nationale suisse,1er août 2021,thônex

    Et demain est un autre jour!

  • Coronavirus: Ah ces commerces qui ferment !

    Imprimer

    Sans titre.jpgC’est triste un commerce qui ferme même s’il fait parti d’un grand groupe ou d’une chaine. La liste des victimes du covid s’allonge de jour en jour et ce n’est pas l’aide de la confédération qui va sauver tout un tissu de l’économie. Cette pandémie est entrain de tout ravager sur son passage. Y a pas un domaine qui ne soit pas touché. Seul le secteur médical et celui des grands distributeurs tirent leur épingle du jeu. Les autres rament pour survivre et certains ferment boutiques malgré eux. 
    On peut disserter longuement sur le bien-fondé des décisions du Conseil fédéral. Mais force est de constater que les volte-face de nos décideurs sont légitimes car on a jamais été confronté à ce genre de situation. Pour la version 20 du coronavirus Berset et compagnie feront certainement beaucoup mieux car rodés et expérimentés pour affronter  les prochaines pandémies.

    Sans titre1.jpg

    2.jpg

    Samedi 20 mars à Thônex, un magasin de chaussures faisant parti d’un grand groupe a été pris d’assaut par des acheteurs alléchés par le prix défiant toute concurrence proposé dans le cadre d’une liquidation avant fermeture. Une longue fille d’attente s’est formée pendant toute la journée et ce jusqu’à la fermeture. Temps d’attente en moyenne 2h30 pour acheter des pompes à 5 chf et d’autres articles à moindre prix. Le tout avec une température basse et un vent impétueux. Oui le covid qui a bon dos a fait aussi des victimes parmi les personnes les plus vulnérables. Les employés de cette grande enseigne ont bien géré le flux à l’intérieur du magasin. Mais à l’extérieur c’est une autre affaire. Pas de distanciation sociale, heureusement port du masque respecté car ce tronçon de la rue est soumis à cette obligation. 

    4.jpg

    Toutes les notes sur "Le coronavirus" ici

    Et demain est un autre jour !

  • Et encore un incendie volontaire à Thônex !

    Imprimer

    1598347778503.jpgça devient de la routine. Une routine malheureuse qui fait déplacer les sapeurs pompiers au milieu de la nuit pour des incendies volontaires. Les habitants de Thônex sont sur leurs nerfs comme les hommes du feu qui connaissent maintenant par cœur les emplacements des locaux à poubelles et des robinets d’eau. Deux nuits de suite après minuit au Chemin des Deux-communes, 2 locaux à poubelles ont pris feu. Les dégâts auraient pu être considérable sans l’intervention rapide et efficace des soldats du feu.
    Ce matin, par petit groupe, quelques habitants du quartier se sont déplacés sur le lieu du dernier incendie pour exprimer leur colère. Rencontres spontanées pour montrer son indignation. Le bouc émissaire est vite trouvé, il y a une palette de choix. La proximité avec la France, une jeunesse désoeuvrée et sans repère, une forte population d’origine étrangère, l’incurie des politiciens... L’UDC a un coup a joué dans cette commune déjà à droite avec 2 élus PLR et 1 PDC.
    Ces incendies résonnent comme une provocation vu la proximité avec le poste de police de Chêne et de celui de la police municipale. Les autorités semblent impuissantes face à cette délinquance mais travaillent actuellement à des solutions qui seront bientôt mises en œuvre. En attendant, on spécule sur l’endroit du prochain incendie. Et pourquoi ne pas inviter les sapeurs pompiers à installer une antenne au Chemin des deux-communes ?
    A suivre.

    Photo des dégâts de l'incendie de dimanche 23 août 2020

    1598277432760.jpg

    Photo des dégâts de l'incendie qui a survenu aujourd'hui vers 1h30 du matin

    1598347979063.jpg

    En rapport avec cette note:

    "Feux de poubelles à répétition à Onex"

    Et demain est un autre jour !

  • Feux de poubelles à répétition à Thônex !

    Imprimer

    1598219543436-01.jpegUne délinquance endémique frappe la commune de Thônex depuis plusieurs années. Le pouvoir politique change au grès des élections mais rien ne bouge. Certes, ce n’est pas seulement Thônex qui est frappée par ce phénomène. Les incivilités couvrent une bonne partie du canton. Si on ne dégrade pas le mobilier public, on s’en prend au local des vélos, celui des poubelles ou en s’attaque carrément au matériels roulant des citoyens en y mettant le feu ou en l’endommageant.
    Les Cropettes, les Palettes, le Lignon, Vernier, les Eaux-Vives, la plaine de Plainpalais, le Jardin anglais...continuent de défrayer la chronique, d’enrichir la rubrique des faits divers et d’alimenter un sentiment d’insécurité. La police semble impuissante à endiguer ou à contenir ce fléau qui n’est pas prêt à disparaître. Les politiques essayent de trouver des solutions comme à Thônex où une brigade de « Correspondants de nuit » constituée de 5 personnes formées en médiation sociale sillonne les rues de la commune 1598219684125-01.jpegou intervient sur appel pour consolider le vivre ensemble, prévenir et discuter en toute bienveillance. Une bonne initiative malheureusement insuffisante pour plusieurs raisons:
    -Les horaires de cette brigade se terminent à 22h00 le mardi, à minuit le dimanche et à 2h00 du matin le jeudi, vendredi et samedi. Lundi et mercredi ce service prend congé. Les nuisances dans certains quartiers de la commune vont au-delà de ces horaires. Des jeunes occupent jusqu’aux premières lueurs du matin 3 endroits à Thônex dont la place Graveson qui été comme hiver est le théâtre d’un tapage nocturne sans équivalent.
    -Les habitants du quartier en majorité ne connaissent pas les « Correspondants de nuit » et donc ne font pas appel à eux.
    -Le pouvoir de cette brigade étant uniquement préventif, le résultat n’est pas toujours positif.
    106211252_10158519317666796_5283891357310523677_n.jpgIl y’a une certaine résignation de la part des politiques et des habitants de la commune. 2 caméras sont visibles sur la place Graveson mais n’ont aucun effet dissuasif. La police municipale passe fréquemment sur la dite place mais avec des horaires le vendredi et samedi jusqu’à 23h00 elle ne peut intervenir efficacement car les nuisances se prolongent des fois jusqu’à l’aube. Le poste de police de Chêne se trouve à une vingtaine de mètres de la bruyante place Graveson, ce qui n’a pas empêché des individus a mettre le feu ce dimanche un peu avant minuit dans le local à poubelles des immeubles des « Deux-communes ». Sans l’intervention rapide des sapeurs pompiers les dégâts auraient été plus importants et la situation plus dangereuse car des voitures stationnaient juste à côté du local à poubelles qui a pris feu. Ce n’est pas la première fois qu’un tel incendie se déclare dans un local à poubelles à Thônex et certainement pas le dernier si rien ne sera fait sur le plan sécuritaire.

    thônex,incivilités,feux de poubelles,correspondants de nuit

    1598278731378-01.jpeg

    1598278857690-01.jpeg


    1598277432760.jpg

    Et demain est un autre jour!