salon de massage

  • Genève, cette ville populaire démocratique !

    Imprimer

    venusia,salon de massage,salon de massage érotique,communication venusiaLe plus grand salon érotique de Genève est-il un mauvais perdant ? Le Venusia dont la communication ne fait pas dans la dentelle se démarque de ses concurrents en s’affichant en ville avec des slogans décalés qui ne plaisent pas à tout le monde dont la ville de Genève qui a interdit une de ses dernières affiches en 2019. Le recours de la société qui gère cette usine du plaisir (650 m2), a été rejeté par le Tribunal administratif. Résultat: une affiche revancharde qui interpelle tous ceux qui la découvre.
    Voilà, pour les péripéties judiciaires. Le Venusia, traite Genève à travers son pouvoir exécutif comme une « ville populaire, démocratique ». Et qui porte fièrement cet étendard ? La Corée du Nord, pardi ! Comparé Genève à cette république dictatoriale c’est fort pas en chocolat mais en porte-jarretelles ! Le plus grand lupanar du canton est-il un mauvais perdant ? Ce qui est sûr avec cette période de Cornavirus, ce salon de massage passe par une mauvaise passe ! Désolé pour ce jeux de mot qui s’inscrit dans la politique de la communication maison de Venusia.

    Et demain est un autre jour !