pierre weiss

  • Hafid Ouardiri soutient le débat sur Gaza

    Imprimer

    Gaza.jpgTollé, polémique, indignation, incompréhension, le débat qui aura lieu dans quelques heures résume à lui seul tout le malentendu qui règne dans les milieux des “pros” et “anti” cause palestinienne. La Suisse et les suisses par essence neutres ne le sont plus depuis un moment. Par la diversité de la population, la neutralité commence à disparaitre peu à peu mais sûrement du paysage helvétique, comme le secret bancaire qui résiste mal à la pression internationale. C’est dans ce contexte que j’ai interpellé Hafid Ouardiri directeur de la Fondation de l’Entre-Connaissance pour connaître son avis sur la tentative avortée de saborder le débat de ce soir sur Gaza, la meurtrie.

    Conférence-débat: "Gaza, on n'oublie pas!" à Uni-Mail mercredi 18 janvier 2012 à 19h30
    ==========
    Cher Haykel,
    Tu m'as demandé de réagir à la présence du porte parole du Hamas, Monsieur Moshir al-Masri, présent à Genève pour une conférence en commémoration du désastre criminel qui a frappé Gaza suite aux bombardements perpétrés par l'Etat hébreux qui a causé la mort de plus de 1400 palestiniens dont la majorité sont des enfants, des femmes et des vieillards.
    Une calamité inhumaine que l'Histoire jugera si les hommes n'ont pas le courage de le faire pour servir la paix une bonne fois pour toute dans cette région déjà suffisamment dévastée par l'injustice et le malheur. Le silence et l'indifférence face à ce genre de crimes odieux sous prétexte d'impuissance n'est rien d'autre qu'une complicité avec le régime impérialiste d'Israël qui veut l'hégémonie totale et perpétuelle sur la Palestine.
    564139860.jpgQue puis-je exprimer de mieux que les propos tenus par ce brillant porte-parole, Moshir al-Masri, qui dit à haute et intelligible voix ici à Genève, Ville internationale, berceau des Droits de l'Homme et des Organisations qui œuvrent pour la paix dans le monde, qu'il n'est pas un terroriste mais un résistant face à la violente force de frappe de son voisin qui refuse de revenir aux frontières de 1967 afin qu'il puisse le laisser vivre libre chez lui dans le respect des lois et du droit international.
    La Suisse, pays de démocratie et de droit lui a permis de venir informer celles et ceux qui le veulent sur l'état dans lequel vit son peuple sous embargo dans des ruines depuis des années, un véritable et indescriptible désastre.
    La Suisse est mieux placée que quiconque pour permettre que les partis dans le conflit puissent venir s'exprimer en toute liberté. Elle œuvre et elle a toujours œuvré pour la paix dans cette région. Toute ingérence de la part de qui que ce soit pour empêcher que ces rencontres puissent avoir lieu à l'Université ou ailleurs est une atteinte à la démocratie et aux Droits de l'Homme.
    Il faut mettre fin à tous les terrorismes de quelque bord qu'ils soient et surtout à ce terrorisme intellectuel qui consiste à museler celles et ceux qui depuis longtemps vivent sous la dictature des bourreaux qui veulent se faire passer pour des victimes.
    Il est venu le temps de la paix dans la dignité et l'équité pour toutes et tous.
    Il faut prendre aux mots le porte-parole du Hamas, Monsieur Moshir al-Masri, qui nous dit venir servir la paix soyons courageux allons avec lui vers la paix au lieu de continuer à être les relais de la guerre et de la destruction parce qu'on ne veut pas entendre la souffrance des autres. Il faut être capable d'écouter toutes les injustices.
    Le peuple palestinien souffre, il veut vivre en paix avec son voisin, alors aidons-les à réussir la paix c'est le vœux des deux peuples en tout cas c'est ce que je crois entendre des deux côtés si l'on arrive à passer outre le bruit assourdissant des propagandes dévastatrices.
    Je ne sais pas si je pourrai être là pour la conférence en tout cas j'invite tous mes ami(e)s juifs à Genève dont je connais l’attachement à la paix et à la justice à assister à cette rencontre qui me semble porteuse d'une aube nouvelle pour une paix féconde et bienfaitrice pour toute la région du Moyen-Orient et du Monde.
    Vive la paix pour toutes et tous.
    Vivement un monde meilleur pour le bien de toute l'Humanité sans distinction aucune. Il ne nous reste plus que la paix à faire pour prouver que nous méritons d'être des êtres humains à part entière.
    Hafid Ouardiri
    Fondation de l'Entre-Connaissance
    14 rue du Môle
    1201 Genève
    fec@worldcom.ch | www.fec-geneve.ch

    En rapport avec cette note:
  • Le parti-pris du député Pierre Weiss!

    Imprimer

    879734461.jpgDans quelques heures s’ouvre à Genève une conférence-débat intitulée “Gaza, on n’oublie pas!”. Organisée par l’association “Droit pour tous” avec comme participant Musheer Al Masri  présenté comme parlementaire palestinien et porte parole du Hamas, ce débat fait débat avant même son début demain soir à 19h30. Intervention de l’excellent député Pierre Weiss pour essayer d’annuler ce rendez-vous, pression sur l’université qui abritera cette soirée, annonce d’une manifestation devant l’Uni-Mail, articles interminables dans les médias pour faire d’une non affaire une grande affaire, décidément tout ce qui touche au problème entre palestiniens et israéliens est pourvoyeur de division. Et pour les médias, un sujet qui fait vendre. L’indignation des uns et l’incompréhension des autres montrent qu’il n’est pas facile de trouver un jour la solution miracle dans cette partie du Moyen-orient. Si un tel débat a lieu dans une ville comme Genève et engendre tout ce raffut, il ne faut pas être surpris que la dynamique d’une éventuelle réconciliation entre les 2 peuples ne dépassera jamais le stade d’intention. C’est comme si on veut maintenir éternellement ce statuquo qui ne fait que le bonheur des israéliens. Pour le député et Président de l’Association Israël-Suisse, Pierre Weiss, même le dialogue avec les palestiniens est contre-productif. Il ne le dit pas explicitement, mais le fait de tout faire pour annuler cette rencontre prouve son parti-pris. Le Conseiller Carlo Sommaruga, l’avocat Gilles Devers, la journaliste Suisse Silvia Cattori qui prendront part à ce débat comme Hani Ramadan sont à remercier pour leur disponibilité et leur courage. Tuer c’est criminel, se livrer à un massacre c’est encore pire! M. Weiss que cela ne vous déplaise, “Gaza, on n’oublie pas” et on n’oubliera jamais les 1400 morts, la grande prison à ciel ouvert, les exactions de tsahal, le mur de la honte…l’occupation inhumaine, la spoliation, le mépris envers les palestiniens…ce grand silence étourdissant et complice de la communauté internationale...
    Hafid Ouardiri a bien voulu répondre à ma question ou plutôt à ma demande de réaction. A lire demain.
    PS: j’ai toujours suivi et apprécié les interventions du député Weiss, j’ai aimé ses prestations dans l’hémicycle, j’adore sa dextérité avec la langue française, son intelligence, sa liberté d’esprit et sa vision sur les sujets qui touchent Genève…mais là, sur ce coup…désolé ça sera sans moi! Je n’ai pas honte de le dire, j’ai voté pour lui dans le passé…mais demain est un autre jour!

    Photo prise le 2 novembre 2010 lors du débat entre Blocher et Pelli