palestiniens

  • La photo du jour: défendre une cause!

    Imprimer

    ASCXY.jpg

    Et pas n’importe quelle cause. La Palestine occupée est la “Grande Cause” qui anime les peuples du monde arabe, tous les musulmans de la terre ainsi que tous ceux qui sont épris de justice et de liberté. Cette photo-lecteur est l’illustration même du mépris, d’absence de soutien et du désintéressement totale envers les palestiniens affiché par une communauté internationale lassée et impuissante face à un conflit qui s’éternise. A l’image de cette illustration où les manifestants de ce jour, tournent le dos sans le vouloir au cercueil palestinien censé représenté symboliquement les morts qui tombent chaque jour sous les bombardements de l’occupant Israëlien! Oui, il faut l’admettre, depuis plusieurs années le conflit Israëlo-Palestinien ne fait plus la une et ne consiste plus une priorité médiatique, politique ou diplomatique. Du coup, le statu quo profite à l’Etat hébreux qui bon an mal an vient nous rappeler qu’il occupe toujours les “territoires palestiniens” d’une façon le moins que l’on puisse dire indigne d’un pays qui se dit civilisé et démocratique!
    PS: photo prise samedi 17 novembre sur la Place des Nations lors d’une manifestation de soutien organisée par “Droit Pour Tous”.

    D'autres photos du jour ici

    Et demain est un autre jour!

  • On ne reste pas neutre devant Gaza !

    Imprimer

    A la guerre comme à la guerre, tout est bon pour marquer les esprits. Il n’ y a pas de guerre propre, il n’ y a pas de conflit sans sang, dépourvu de cadavres et de son lot de misère. Plus les armes sont sophistiquées, plus il y a des morts. Parce que derrière les armes il y a des hommes et les hommes sont assoiffés de sang.

    La haine tue l’innocence et le mal prend le dessus sur l’homme qui perd son côté humain et devient prédateur pas nécessairement pour protéger sa vie mais pour éliminer tout risque qui peut l’atteindre. Cette même haine l’emporte sur la raison et au lieu d’entrevoir et d’œuvrer pour une paix durable, on tourne le dos à la réalité, on construit des murs et on refait aux autres ce qu’on a soi même subi. Retour en arrière mais revisité de la meilleure des façons. Version épurée, aseptisée. On les met dans des ghettos, on les enferme, on les asphyxie, on les affame et de temps en temps pour entretenir l’espoir on lève le blocus pour les laisser travailler de l’autre côté du mur chez l’occupant sur la terre de leurs ancêtres. Et gare à celui qui va envoyer un pétard mouillé de l’autre côté. Contre une moustique on envoie une escouade de pachydermes.

    Calmy 2.jpg

    La sauvagerie des uns renforce la résistance des autres. Les palestiniens, ont pris le pli…leur combativité n’a plus de prix. Il n’y a pas une seule famille à Gaza qui n’a pas été touchée de près ou de loin dans sa chair. Et après on s’étonne que des jeunes palestiniens deviennent des torches vivantes, des bombes ambulantes. Sur un territoire de 45 km de long sur 6 à 10 de large vivent un million et demi de palestiniens, livrés à eux mêmes et à la merci d’un occupant de plus en plus arrogant avec la complicité, il est vrai de sa protectrice, la toute puissante Amérique. Cette injustice qui perdure est la cause de tous les problèmes du Proche-Orient. La rue l’a compris, la communauté internationale aussi mais l’Oncle Sam et tonton David font la sourde oreille.

    Un pays au dessus des lois, sans foi, qui tire sans discernement sur les ambulances, qui bombarde les écoles et les hôpitaux et qui se moque de la communauté internationale en attaquant les bâtiments de l’ONU, anéantissant ainsi l’aide envoyée par plusieurs pays pour secourir les victimes de cette guerre. Que peut-on attendre d’un tel pays ? Un pays voyeux!

    Ce soir, je suis triste parce que c’est le 21ème jour sans interruption que ce peuple sans lendemain continue d’encaisser sans férir les coups de boutoir de son puissant envahisseur. Je ferme les yeux un moment et j’essaye d’imaginer ce que doit être le quotidien à Gaza, sans toit pour certains, sans eau et sans électricité pour d’autres, sans une sépulture convenable pour plusieurs, sans médicaments pour bon nombre, le ventre vide pour tous et le bruit assourdissant d’un bombardement aveugle qui continue à prolonger le nombre des victimes. Un cauchemar ! Je ne vais pas dormir ce soir et tant pis pour les photos du jet d’eau que j’ai pris à midi. Demain, est un autre jour…

    Calmy Rey.jpg

    Un grand bravo pour Madame Micheline Calmy-Rey, pour sa condamnation sans ambiguïté du massacre de Gaza. Nous sommes fiers de notre conseillère fédérale qui en tombant le masque de la neutralité, montre que notre pays est bel et bien digne d’être l'unique dépositaire de la Convention de Genève. Son interview dans le Matin datée du 16 janvier est une belle réponse à l’ambassadeur de ce pays guerrier qui voulait intimider la petite Suisse qui a de grandes valeurs. La propagande ne passera pas par la Helvétie, nous ne sommes pas dupes ni complices. La politique de la Suisse est claire et nette.

    Le compteur macabre affiche pour l'instant 1199 tués du côté palestinien dont 410 enfants et 100 femmes et 5300 blessés, estropiés, handicapés, orphelins, marqués à vie. Du côté de l'occupant: 10 militaires et 3 civils. A suivre...