hafid ouardiri

  • Mon invité: Hafid Ouardiri qui répond au film qui insulte les musulmans!

    Imprimer

    Sans titre 6.jpgManifestations antiaméricaines, des morts et des blessés, saccages d’ambassades et de lieux de culte…chaque jour apporte son lot d’actions et de rejets à cause d’un ramassis de film, une énième provocation ressentis par une communauté qui le fait savoir haut et fort en menant des actions toutes aussi violentes que l’élément déclencheur responsable de cette folie meurtrière. A l’heure ou cette note est publiée un extrait de ce film a été visionné sur You Tube par 2’770.426 internautes et généré 39'215 commentaires pour 7'239 "j'aime" et 27'357 "je n'aime pas". C’est énorme pour une vidéo postée seulement il y’a 5 jours!
    J’ai demandé à Hafid Ouardiri, directeur de la Fondation de l’Entre-connaissance de répondre à cette question: “Que vous inspire les derniers événements qui tournent autour de ce film qui insulte une fois de plus l’islam et les musulmans. Voici sa réflexion:

                                  "La preuve de la douceur du miel, c'est le miel lui-même !"

    Encore une fois, nous voilà dans la tourmente pris en otage d'un côté par un voyou, provocateur-détracteur, qui a fait un film insultant contre l'islam et son dernier prophète Mohammed bénédiction et salut sur lui et de l'autre, une foule en colère qui réagit de manière hystérique détruisant tout sur son passage et allant jusqu'à  entraîner la mort de plusieurs personnes dont l'ambassadeur des Etats Unis.
    Une violence aveugle pour soi disant défendre l'islam et son prophète.
    Comment cela puisse être possible de commettre l'irréparable au nom de l'islam ?
    Comment corriger une injustice en commettant une autre injustice pire encore ?
    La vie de qui que ce soit est sacrée dans l'islam. Ne faisons pas comme font ceux qui considèrent notre vie comme moins que rien.
    Nous devrions bannir la vengeance, le zèle, le fanatisme, la haine et la violence car ils n'ont rien à voir avec l'islam et son enseignement, même si certains se prévalant de cet islam en font usage. Nous sommes des êtres humains capables de régler nos différents par le dialogue dans la compréhension et le respect.
    Mohamed 2.jpgDoit-on rester à jamais les esclaves de l'ignorance ?
    Jamais le prophète de l'islam ne s'est comporté de la sorte lorsqu'il était moqué par ses détracteurs, jamais l'islam ne nous a demandé de réagir de la sorte.
    C'est vrai que c'est détestable de se moquer de la foi de ceux qui croient. C'est vrai aussi que l'islam et les musulmans sont devenus les cibles faciles de toutes les railleries, de tous les dénigrements et de toutes les insultes.
    Ne déclarons-nous pas que nous sommes musulmans ? Si c'est le cas, alors voilà ce que le Coran nous enseigne pour faire face à ce genre de situation trouble et douloureuse :
    « Ô croyant! Cherchez du réconfort dans la patience et la prière ! Dieu est, en vérité avec ceux qui savent s'armer de patience. »(S.2,v.153)
    Et ce prophète que l'on caricature en toute ignorance et arrogance pour semer la haine et le désordre entre les êtres humains que nous dit-il ? :
    « La véritable force réside dans la capacité de maîtriser sa colère. »

    En agissant avec violence et sans discernement nous accréditons la thèse de nos détracteurs, de ceux qui veulent avilir l'islam et son prophète en nous manipulant par leurs provocations. Soyons les dignes porteurs véridiques de ce message qui nous dit :
    « Lorsque les détracteurs vous interpellent répondez : Paix »

    Mohamed 3.jpgOù en sommes nous dans notre comportement par rapport à ce sublime enseignement ?
    Nous devons nous éduquer et nous mettre au travail le plus vite possible pour construire nos pays sur des bases solides fondées sur une vraie liberté, une vraie dignité et une véritable équité.
    Il nous faut prendre garde de ne pas remplacer la dictature infernale que nos peuples ont vécu par une autre dictature aveugle qui est celle de la rue, même si hier elle a chassé les tyrans. Ils sont toujours là et ils peuvent encore la manipuler contre ses propres intérêts, soyons vigilants. Partout ailleurs ou nous sommes une minorité, soyons une valeur ajoutée appréciée et appréciable.
    Et surtout, à toutes et à tous, de grâce ne comparons pas l'incomparable car, la preuve de la douceur du miel, c'est le miel lui-même.
    Je saisi cette occasion pour remercier le Centre Oecuménique des Eglises qui déclare que ce film abjecte est une « insulte au coeur de la foi des musulmans et de tous les hommes de foi ».

    Hafid Ouardiri
    Fondation pour l'entre-connaissance
    16 septembre 2012

    Et demain est un autre jour!

  • HOMMAGE A LA FEMME... par Hafid Ouardiri

    Imprimer

    162008018.jpgSœur, mère, épouse et femme avant tout,

    Le 8 mars t’es dédié.

    C’est peu pour toi,

    Car tous les jours et toutes les nuits sont à toi.

    Je voudrai te dire beaucoup avec peu de mots.

    Tu es celle par qui l’amour fleurit

    Et de toi jaillit la vie.

    Tu es par nature la Nature.

    Tu es sensible, sensée, ingénue, sympathique

    Et ta piété est radieuse,

    Tu ne plais pas aux fanatiques.

    Honte à ceux qui te séquestrent

    Derrière leurs murs.

    Dieu t’a créé libre,

    T’entraver c’est Lui faire insulte et briser le primordial équilibre.

    Tu es l’harmonie qui parfume notre souffle

    Sans quoi il s’éteindrait dans le vide.

    Tu es l’écrin de nos rêves les plus secrets

    Et le miel de nos désirs mystiques les plus discrets.

    Si parfois il t’arrive d’être perfide,

    C’est à cause de la lâcheté de l’homme que je suis.

    Oui, mon cœur saigne, il est meurtri,

    Lorsque je te vois vendre ta précieuse chaire

    A cette horde de vicieux qui font la queue sur les trottoirs

    Exhibant leur vulgaire virilité,

    Ils viennent cracher en toi leurs puantes glaires

    Pour se satisfaire…

    Ils piétinent ta dignité de sœur et de mère et de femme avant tout,

    Pour gaver leurs égos

    En criant à qui veut l’entendre,

    Qu’hommes et femmes nous sommes égaux.

    Abominable mensonge de ces machos.

    Et que dire lorsque tu es suspendue vive

    Aux crocs des « maquereaux »?

    Dommage…

    Au lieu de la tendresse,

    Ils t’emprisonnent dans leurs mortelles détresses.

    Femme,

    Que serai-je sans toi?

    Sinon une tache de sperme sèche

    Sur le pantalon de mon honorable père.

    Hafid Ouardiri A l’occasion de la Journée de la femme le 8 mars 2012
    Illustration: © illustrez-vous - Fotolia.com

    Et demain est un autre jour!
  • Hafid Ouardiri soutient le débat sur Gaza

    Imprimer

    Gaza.jpgTollé, polémique, indignation, incompréhension, le débat qui aura lieu dans quelques heures résume à lui seul tout le malentendu qui règne dans les milieux des “pros” et “anti” cause palestinienne. La Suisse et les suisses par essence neutres ne le sont plus depuis un moment. Par la diversité de la population, la neutralité commence à disparaitre peu à peu mais sûrement du paysage helvétique, comme le secret bancaire qui résiste mal à la pression internationale. C’est dans ce contexte que j’ai interpellé Hafid Ouardiri directeur de la Fondation de l’Entre-Connaissance pour connaître son avis sur la tentative avortée de saborder le débat de ce soir sur Gaza, la meurtrie.

    Conférence-débat: "Gaza, on n'oublie pas!" à Uni-Mail mercredi 18 janvier 2012 à 19h30
    ==========
    Cher Haykel,
    Tu m'as demandé de réagir à la présence du porte parole du Hamas, Monsieur Moshir al-Masri, présent à Genève pour une conférence en commémoration du désastre criminel qui a frappé Gaza suite aux bombardements perpétrés par l'Etat hébreux qui a causé la mort de plus de 1400 palestiniens dont la majorité sont des enfants, des femmes et des vieillards.
    Une calamité inhumaine que l'Histoire jugera si les hommes n'ont pas le courage de le faire pour servir la paix une bonne fois pour toute dans cette région déjà suffisamment dévastée par l'injustice et le malheur. Le silence et l'indifférence face à ce genre de crimes odieux sous prétexte d'impuissance n'est rien d'autre qu'une complicité avec le régime impérialiste d'Israël qui veut l'hégémonie totale et perpétuelle sur la Palestine.
    564139860.jpgQue puis-je exprimer de mieux que les propos tenus par ce brillant porte-parole, Moshir al-Masri, qui dit à haute et intelligible voix ici à Genève, Ville internationale, berceau des Droits de l'Homme et des Organisations qui œuvrent pour la paix dans le monde, qu'il n'est pas un terroriste mais un résistant face à la violente force de frappe de son voisin qui refuse de revenir aux frontières de 1967 afin qu'il puisse le laisser vivre libre chez lui dans le respect des lois et du droit international.
    La Suisse, pays de démocratie et de droit lui a permis de venir informer celles et ceux qui le veulent sur l'état dans lequel vit son peuple sous embargo dans des ruines depuis des années, un véritable et indescriptible désastre.
    La Suisse est mieux placée que quiconque pour permettre que les partis dans le conflit puissent venir s'exprimer en toute liberté. Elle œuvre et elle a toujours œuvré pour la paix dans cette région. Toute ingérence de la part de qui que ce soit pour empêcher que ces rencontres puissent avoir lieu à l'Université ou ailleurs est une atteinte à la démocratie et aux Droits de l'Homme.
    Il faut mettre fin à tous les terrorismes de quelque bord qu'ils soient et surtout à ce terrorisme intellectuel qui consiste à museler celles et ceux qui depuis longtemps vivent sous la dictature des bourreaux qui veulent se faire passer pour des victimes.
    Il est venu le temps de la paix dans la dignité et l'équité pour toutes et tous.
    Il faut prendre aux mots le porte-parole du Hamas, Monsieur Moshir al-Masri, qui nous dit venir servir la paix soyons courageux allons avec lui vers la paix au lieu de continuer à être les relais de la guerre et de la destruction parce qu'on ne veut pas entendre la souffrance des autres. Il faut être capable d'écouter toutes les injustices.
    Le peuple palestinien souffre, il veut vivre en paix avec son voisin, alors aidons-les à réussir la paix c'est le vœux des deux peuples en tout cas c'est ce que je crois entendre des deux côtés si l'on arrive à passer outre le bruit assourdissant des propagandes dévastatrices.
    Je ne sais pas si je pourrai être là pour la conférence en tout cas j'invite tous mes ami(e)s juifs à Genève dont je connais l’attachement à la paix et à la justice à assister à cette rencontre qui me semble porteuse d'une aube nouvelle pour une paix féconde et bienfaitrice pour toute la région du Moyen-Orient et du Monde.
    Vive la paix pour toutes et tous.
    Vivement un monde meilleur pour le bien de toute l'Humanité sans distinction aucune. Il ne nous reste plus que la paix à faire pour prouver que nous méritons d'être des êtres humains à part entière.
    Hafid Ouardiri
    Fondation de l'Entre-Connaissance
    14 rue du Môle
    1201 Genève
    fec@worldcom.ch | www.fec-geneve.ch

    En rapport avec cette note:
  • Les révolutions arabes : et après ? par Hafid Ouardiri

    Imprimer

    1753458224.jpgça toujours était d’actualité que de “taper” sur les musulmans et l’islam. L’occident a une peur bleue des intégristes musulmans et n’arrive pas à faire la différence entre l’intégrisme et l’islam ordinaire tel qu’il est pratiqué actuellement à travers bon nombre de pays dans le monde. L’avant dernier numéro de Charlie-Hebdo et la chronique de Maitre Marc Bonnant dans le Matin Dimanche de la semaine dernière n’arrangent pas les choses et font creuser davantage le fossé de l’incompréhension entre musulmans et intellectuels européens. Le “pompier professionnel” BHL, le fringant avocat à la verve facile et au raisonnement simpliste Marc Bonnant ainsi que le canard boiteux en perte de vitesse Charlie-Hebdo se livrent à un même combat avec des variantes mais tous les trois sont unis par leur insoutenable légèreté d’analyse face à un islam qui ne veut ni conquérir ni déclarer des croisades et encore moins s’imposer en Europe ou ailleurs. C’est le cauchemar de l’extrême droite qui manipule l’opinion! L’amalgame et le mélange des genres font que on met tous les musulmans dans le même sac, feignant leurs différences. C’est comme si il n’existe qu’un seul courant chez les autres religions et que parmi elles il n’y a point d’extrémistes (la tuerie d’Oslo). Certes il y a des intégristes chez les musulmans mais qui n’a pas dans sa communauté des méchants ou des brebis galeuses? On ne va pas refaire l’histoire et l’intégrisme quel qu’il soit a été nourri par la manipulation politique!
    Hafid Ouardiri qui a carte blanche sur ce blog comme d’autres intellectuels d’ailleurs n’a pas voulu rester un simple spectateur devant le fait accompli de l’intelligentsia occidentale qui est entrain de reprendre le même chemin paternaliste qui a conduit jadis à l’occupation puis à la complicité avec des régimes dictatoriaux qu’ils ont contribué à mettre en place au nom d’un hypothétique rempart contre un islamisme considéré comme dangereux. Il nous livre plus bas une longue analyse sur les révolutions arabes, une approche clairvoyante et intéressante à plus d’un titre.
    Je partage entièrement l’analyse du directeur de la Fondation de l’Entre-connaissance sauf quand il a évoqué la Charia pour la Tunisie. Ennahdha, ne prône pas la Charia comme ligne de conduite mais veut appliquer un islam moderne. Concrètement, on ne sait pas ce que donnera cette nouvelle donne. Et comme dit le célèbre adage: “qui ne tente rien n’a rien”. Et puis pourquoi cette ingérence? Laissez ces peuples vivres leur propre expérience!

    Haykel Ezzeddine

    ======================================

    Headshot HO 002362FE-64F2-49BB-BF10-868A975422EC.jpgLes révolutions arabes : et après ?
    C’est une question intéressante mais quelque peu lancinante qui revient sans cesse depuis que s’est déclanché ce que l’on appelle « le printemps arabe ». Il est vrai que personne ne s’y attendait, même les experts les plus chevronnés se sont trouvés dépassés par cet événement extraordinaire.
    Les outils d’analyse des sciences politiques se sont avérés inadaptés pour comprendre ce qui se passait dans ces pays arabo-musulmans qui se soulevèrent alors qu’on les croyait totalement asservis et définitivement rayés de l’Histoire.
    Hier…
    Tous les peuples des pays arabo-musulmans ont subi le colonialisme et le néo-colonialisme sous la tyrannie de dictateurs avides de pouvoir et à la botte des anciennes puissances coloniales.
    Ces peuples ont été soustraits à leurs histoires et à l’Histoire de l’Humanité. D’abord colonisés après des luttes chèrement payées en vies humaines pour accéder à leurs indépendances, les voilà livrés, dans l’euphorie d’une fausse liberté, à des systèmes totalitaires à la solde des anciens maîtres et avec leur bénédiction. J’ai personnellement vécu ces différentes périodes d’une indépendance sans liberté qui devient rapidement une vie sous perfusion malgré les richesses de ces pays. Pour les démocraties occidentales, les opprimés ne devaient en aucun cas être un obstacle pour leurs intérêts économiques et géostratégiques. Tant que les dictateurs en place acceptaient ce marchandage, non seulement ils n’avaient pas à s’inquiéter pour leur pouvoir mais plus encore ils étaient considérés comme des remparts infranchissables contre l’extrémisme qui ne pouvait être qu’islamique ou islamiste selon leur propre terminologie.
    Dans tous les pays arabo-musulmans et bien au-delà c’était la règle à ne pas transgresser sinon c’est la prison, la torture ou la mort. Les droits de l’homme n’était ni plus ni moins qu’un alibi. Il suffit de se souvenir de l’accueil qui a été fait à ses dictateurs par tous les dirigeants de toutes les démocraties occidentales. Le siècle des lumières des uns a été celui des ténèbres et de la souffrance extrême pour tous ces peuples. A tel point que j’ai cru que jamais ces peuples ne goûteraient à la saveur de la liberté et que jamais ils ne vivraient dans la dignité avec des droits et des devoirs. J’ai connu l’époque du « tais-toi les murs ont des oreilles!» et du « pourquoi cherches-tu à comprendre?». Ce sentiment était tellement fort qu’il nous poursuivait partout même jusqu’ici en Suisse et partout ailleurs.
    16362_1225093480407_1621127854_612462_3086116_n.jpgSouvenons-nous, en 1988, le soulèvement du peuple algérien qui ne réclamait qu’un droit citoyen celui d’élire librement ses responsables politiques. Les élections ont eu lieu, elles ont désigné à la majorité écrasante un parti politique musulman. Aussitôt, un coup d’Etat eu lieu soutenu par des intellectuels et politiciens français et européens qui déclarèrent que ces musulmans avaient utilisé la démocratie pour tuer la démocratie, parmi eux le fameux BHL qui, en mars 2011, a volé au secours des libyens qui étaient menacés par Kadhafi. Une instrumentalisation  « sarkozienne » pour rattraper son absence dans la révolution Jasmin en Tunisie et puis pour s’assurer quelques barils de pétrole libyen et des contrats pour la reconstruction du pays. Aujourd’hui, la Libye est libre dans un chaos de fer et de feu avec des centaines de milliers de morts, un nombre considérable de blessés et des armes très sophistiquées éparpillées sur tout le territoire. J’espère que les combattants feront preuve de sagesse en les remettant entre de bonnes mains pour le bien de toute la population qui a assez souffert.
    Au fait, l’Algérie vit dans un traumatisme qui l’enfonce toujours plus sous la botte du régime des généraux. Dès que le peuple manifeste pacifiquement, il est réprimé sans pitié, pour 3000 manifestants, le système mobilise 30’000 policiers lourdement armés et prêts à tuer. Ce terrorisme d’Etat a donné naissance et entretenu un autre terrorisme aveugle et dévastateur qui a permis à certaines puissances d’envahir des pays (les Etats-Unis en tête) pour soi disant le combattre (Irak, Afghanistan, Yémen etc.)
    Aujourd’hui…
    L’Irak qui était le berceau de la civilisation mésopotamienne et arabo-musulmane, longtemps sous la terreur d’un dictateur implacable, puis envahi par les Etats-Unis d’Amérique pour soi disant instaurer la démocratie n’est plus un pays. C’est devenu un laboratoire militaire américain comme l’Afghanistan.
    La Tunisie est libre et la démocratie a commencé à faire ses preuves sans pour autant convaincre les occidentaux qui se méfient du choix « musulman » du peuple malgré le fait que la pluralité est là et qu’elle veut installer un gouvernement d’union nationale avec tous les acteurs politiques de la société. De nouveau, les régimes occidentaux veulent imposer leur choix au peuple tunisien qui, dans sa majorité, veut rester attacher à son histoire et à ces valeurs musulmanes ainsi qu’à son corpus de lois « la charia » qui invite à la vie et non à la mort comme certains extrémistes veulent le faire croire à la satisfaction de certains détracteurs de l’islam en Occident. La charia se résume en 5 principes : la libre observation de la religion, le respect de la vie, la conservation de l’espèce humaine et de son environnement naturel, le maintien et l’usage de la raison et le bon usage de l’argent et des biens matériels - des valeurs de vie universelles incontestables.
    Le parti musulman « Ennahdha » ne cesse de rassurer les opinions occidentales et les autres partis politiques en Tunisie en leur rappelant qu’aucune liberté acquise par le passé ne sera remise en question et que l’islam ne s’impose à personne.
    L’Egypte est libre et le processus démocratique est en marche malgré les difficultés qui se dressent sur son chemin à cause des partisans de l’ancien régime qui sont toujours à l’œuvre à travers des réseaux financés parHafid.jpg des sources obscures. L’armée est toujours là, menaçant la liberté et la démocratie durement arrachée par tout le peuple égyptien toute confession et culture confondue. Ce n’est pas la religion, qu’elle soit majoritaire ou minoritaire, qui définira à l’avenir le droit de chacune et chacun dans l’Etat égyptien, c’est la citoyenneté qui est la même pour toutes et tous. Il en sera de même pour la Libye et pour tous les pays qui se libéreront les uns après les autres car il n’est plus possible de battre en retraite face aux régimes totalitaires pour ces peuples où les jeunes forment la majorité écrasante et agissante.
    Je me permets d’énumérer, pour leur exprimer mon profond respect, les pays qui doivent se libérer et qui le font sans armes sous le regard inquiet mais indifférent du monde dit libre : le Maroc, les pays du Golfe, la Jordanie, l’Algérie déjà meurtrie, la Syrie très meurtrie où l’on massacre à huis clos. Peut-on espérer que la Palestine et son peuple puissent connaître leur « printemps arabe » mais cela ne peut se faire qu’en coordination avec une vraie révolution des indignés israéliens ? Chacun de ces pays, une fois libéré, devra s’organiser pour gérer au mieux l’héritage historique qui est le sien avec la grande richesse que représente sa diversité culturelle et confessionnelle en respectant : la liberté, la dignité, l’équité et la paix pour toutes et tous, parce que toutes et tous CITOYENS !

    L’urgence aujourd’hui c’est remettre en état les institutions lorsqu’elles existent et les créer lorsqu’elles sont absentes en respectant les règles démocratiques. Il faut faire l’inventaire et rétablir l’ordre sans violence ni règlement de compte, rendre obligatoire une bonne éducation pour tous dans le but de former les futures élites du pays, remettre l’économie en marche afin que chaque citoyen puisse avoir accès à une vie décente et surtout faciliter l’émergence d’une société civile responsable et engagée pour le bien public. Bref, ces révolutions doivent laisser place à une véritable évolution de ces peuples longtemps traités en sous-hommes. Il  faut réinventer une autre manière de vivre responsable libérée de tout sentiment de culpabilité.
    Demain…
    1-ssssss1111.jpgEnfin, j’ai ressuscité de mon passé longtemps sans issue. Ces révolutions m’ont permis de relever la tête ici et partout ailleurs. Mes peuples ont réintégré la grande Histoire pour continuer à écrire la leur tombée en panne depuis bien longtemps.
    Durant tout ce temps ces peuples, génération après génération, avaient gardé intact leur rêve d’une vraie souveraineté au cœur des cauchemars qu’ils subissaient en silence. Ce n’est que justice, alors cessons de les accabler en ne leur accordant pas notre confiance.
    Ils savent que c’est la fin d’une mauvaise époque sombre et le début d’une autre qu’ils ont gagné grâce à leur espérance et à leur résistance.
    Ils savent aussi que personne n’a le droit de les priver de cette victoire et jamais plus ils n’accepteront qu’une autre dictature vienne se substituer à celle qu’ils ont anéantie, qu’elle soit idéologique, politique ou religieuse. Ils se souviennent tous de cette parole extraordinaire qui a longtemps était le fondement de la magnifique civilisation qu’ils ont offert au monde :
    « Depuis quand avez-vous assujetti les gens alors que Dieu les a créés libres ! » (Paroles du 2ème calife Omar Ibn Al Khattab)
    Pour répondre à la question de « l’après » de ses révolutions arabes, je dirai que la garantie de leur avenir, c’est les peuples qui ne se laisseront plus confisquer leur liberté, bafouer leur dignité et priver de leurs droits. Ils n’ont plus peur. Ces peuples qui se sont libérés, avaient une arme de destruction massive redoutée par les dictateurs : « DEGAGE » en français, « ARHAL » en arabe. Ils l’utiliseront si ceux qu’ils ont choisis en toute liberté, les trompent. Alors de grâce, laissons leur le temps de nous le prouver et aidons les à réaliser leur rêve sans leur imposer nos modèles qui aujourd’hui sont eux-mêmes remis en question.
    La démocratie n’est plus rien qu’une grande entreprise de démagogie qui trompe les peuples occidentaux en les sacrifiant sur l’autel du dieu argent. C’est le règne de l’euphorie et de la panique, c’est la dictature des marchés qui méprisent l’homme. Personne de s’inquiète de la crise des valeurs morales et tout le monde pleure à cause de la crise boursière. 
    Aujourd’hui, tous les peuples devraient préparer leur après, un destin commun et solidaire, loin de toutes les tyrannies. Nous ne devons pas seulement nous indigner mais nous devons surtout nous engager, au delà de nos frontières, à construire ensemble une citoyenneté UNIVERSELLE.

    Hafid Ouardiri,

    Directeur de la Fondation de l'Entre-connaissance

    Photo 1: Nabil

    Photo 2: archive FEC

    Photos 3, 4 et 5: Haykel

    Et demain est un autre jour!
  • Tragédie d’Oslo: quand l’expert de la Julie rate son expertise!

    Imprimer

    Sans titreA.jpg

    Les vieux réflexes

    Tout homme libre et épris de justice condamne fermement ce qui vient de se passer à Oslo. Le traitement de cette information dramatique par les médias laisse présager qu’il est difficile de se défaire des anciens réflexes. Une bombe explose quelque part et hop on va chercher une cellule dormante d’Al-Qaida que l'on se presse de réveiller. Le terrorisme n’a qu’une origine: “arabe” et n’a qu’une seule religion: “l’islam”. Tel est le leitmotiv des médias occidentaux! Ce qui vient de se passer en Norvège contredit cette hypothèse mais les préjugés ont la vie dure, surtout dans les médias.

    Un blond, norvégien de souche

    Un norvégien de souche, blond et aux yeux bleus a commis cet acte ignoble contre ses compatriotes. On nous le présente comme un “fondamentaliste chrétien” proche des milieux de l’extrême droite. Il a acheté de l’engrais dernièrement, il a un profil Facebook, il “twitte”, il est en possession de plusieurs armes enregistrées en son nom...Une avalanche d’informations qu’il faudra vérifier une à une moins de 24h00 après ce geste fou. Mais pourquoi cet empressement de la part des médias? La police n’a même pas encore confirmé l’identité du suspect qu’on assiste à un déballage en ordre.

    Un empressement médiatique et une mauvaise expertise!

    Dans cet empressement, “La Tribune de Genève” fait encore mieux. Dans l’édition de ce jour en page 8, elle fait appel à un expert éclairé pour compléter l’article sur la double tragédie d’Oslo. C’est connu, quand on n’a pas un correspondant sur place, il faut meubler! Nous, on n’a rien demandé à la Julie! On préfère avoir des informations sur Oslo en consultant des sites internet qui ont les moyens d’être sur place. Faire appel à un soi-disant expert de terrorisme international complètement hors sujet entame sérieusement la crédibilité d’un grand journal tel que La Tribune de Genève. Il doit se sentir dans ses petits souliers le grand expert Roland Jacquard qui affirme sans hésiter: “ des pistes Al-Qaida...un fort intérêt pour les discours des prédicateurs dans un pays devenu...une cible molle”. Comment ça se passe quand un expert rate son expertise? Il ne faut pas s’attendre à des excuses de sa part. Il va se faire oublier un moment et il va revenir en incluant dans ses futurs thèses les fondamentalistes chrétiens...
    Je ne suis pas le seul a être indigné par ce genre de procédé médiatique qui veut “mettre la charrue avant les bœufs”. J’ai reçu un mail de Hafid Ouardiri directeur de la fondation de l’Entre-Connaissance qui lui, s’emporte contre la diabolisation des musulmans. Voici son témoignage:

    La parole à Hafid Ouardiri:

    Sans titre-1.jpgChers Messieurs et Amis,
    Nous  tenons d'abord et avant tout à dénoncer avec vigueur l'attentat qui a frappé des innocents en Norvège, comme nous dénonçons encore et toujours toute barbarie et tous les crimes terroristes où qu'ils soient perpétrés.
    Des musulmanes et des musulmanes m'appellent de toutes parts pour m'exprimer leurs exaspérations après la lecture de l'article de ce soi-disant expert en terrorisme, le fameux Roland Jacquard qui accuse à l'aveugle l'islam et les musulmans d'avoir frappé un symbole dans l'attentat d'Oslo alors que les autorités norvégiennes disent avoir arrêté un fondamentaliste chrétien en lien avec la droite extrémiste de Norvège.
    Il faut laisser la police faire son travail avant d'avancer des thèses mensongères. C'est trop grave pour prendre à la légère ce genres de crimes qui frappe le genre humain dans son ensemble.
    C'est un faux expert qui sévit contre l'islam et les musulmans en usant d'un virulent "terrorisme intellectuel", il est temps de le dénoncer car bien des recherches ont été faites pour prouver son incompétence et son islamophobie sournoise.
    Un journal respectable comme la Tribune de Genève que nous affectionnons devrait se méfier de ce genre d'expert car dans le  douloureux cas en question c'est bien d'un "Binladen" blond aux yeux bleus qu'il s'agit.
    Il ne faut pas se voiler la face et combattre tous les terrorismes sans exception y compris celui des experts générateurs de haine et d'ignorance.
    Hafid Ouardiri
    Fondation pour l'Entre-Connaissance

    TDG.jpg
    Article paru dans Kapitalis

    Et demain est un autre jour!
    Lien permanent Catégories : Médias 20 commentaires
  • L’indignation de Hafid Ouardiri!

    Imprimer

    Personne ne peut rester indifférent face à l’attentat qui a frappé hier Marrakech. Hafid Ouardiri, directeur de la Fondation de l’Entre-Connaissance qui a des attaches au Maroc vient de me faire parvenir ce cri du coeur, une indignation face à cette terreur aveugle qu’est le terrorisme!

    Au peuple marocain et à sa jeunesse,
    Bien cher(e)s vous toutes et vous tous,


    IMGP6965.jpgSuite à l'abominable attentat de Marrakech, ville de paix et d'hospitalité, qui me bouleverse et me fait profondément souffrir, permettez-moi d'exprimer mes sincères condoléances
    aux familles des victimes de ce carnage ainsi que toute ma sympathie et toute ma solidarité à l'attention de ce merveilleux pays, le Maroc, pays de mes ancêtres et terre de mes racines jusqu'à ce jour.

    Dieu sait qui sont les diables qui sont derrière cette Haute trahison criminelle qui veut saboter les espoirs prometteurs mais aussi concrets des changements qui ont été pacifiquement demandés dans le respect de l'ordre et de la dignité très chères pour le peuple marocain dans son ensemble et dans sa très riche diversité.

    Les ennemis de l'ombre ont de nouveau frappé,ils faut les traquer pour mettre fin à leur terreur.

    Toutes et tous les artisans de la liberté, de l'équité et de la paix doivent lutter pour démasquer et éradiquer ces criminels qui assassinent des innocents pour asseoir leurs pouvoirs.

    Les hypothèses sont nombreuses et il ne faut en négliger aucune.

    Dieu n'aime pas les injustes, la violence et les semeurs de troubles qui se cachent lâchement dans l'anonymat ou toute autre stratégie diabolique pour raison d'Etat.

    Bon vendredi au peuple marocain et à sa jeunesse, que justice soit rendue à tous ces innocents, qui, pour certains travaillaient pour vivre et pour les autres qui ont choisi venant de l'étranger de passer quelques jours en toute sécurité au Maroc, qui a fait de la générosité et de l'hospitalité ses principes fondamentaux et vitaux.

    Halte à la cruauté et à l'insécurité, non au terrorisme aveugle d'où qu'il vienne.

    Qu'Allah bénisse le Maroc et qu'Il aide les êtres humains à faire régner la paix sur le monde.

    Bien à vous toutes et tous et fraternelles salutations.

    Hafid Ouardiri.
    Fondation de l'Entre-Connaissance

    Et demain est un autre jour!
    Lien permanent Catégories : Réflexion 6 commentaires
  • Pourquoi pas un royaume pour les dictateurs ?

    Imprimer

    1994303086.jpgFace à cette envie de liberté de plus en plus grandissante des peuples arabes qui se rebiffent contre la dictature de leur gouvernant j’ai posé une question à Hafid Ouardiri directeur de la Fondation de l’Entre connaissance: “Que vous inspirent les révoltes actuelles?” C’est sous une forme d’allégorie que l’ex-porte parole de la mosquée de Genève m’a répondu.

    Pourquoi pas un royaume pour les dictateurs ?
    "Je voudrai partager avec vous un rêve que j’aimerai voir se réaliser tôt ou tard grâce à ce « tsunami » bienfaiteur porteur de liberté, de dignité et de démocratie qui submerge les pays arabo-musulmans et partout ailleurs.
    Longtemps on a séparé les peuples en leur imposant des murs dictatoriaux qui dit-on avaient pour fonction de protéger l’Occident du péril islamiste et de l’invasion des émigrés venus du Sud. Des épouvantails et des fantasmes au service d’intérêts sordides.
    Les dictateurs tombent et tomberont les uns après les autres depuis le début de cette année bénie qu’est 2011. C’est difficile mais ils iront jusqu’au bout de leur lutte, avec nous, si nous le voulons.
    Cette génération de jeunes femmes et de jeunes hommes ne veut plus subir ce que leurs aînés ont subi. Ils ne veulent d’aucune dictature qu’elle soit politique, tribale, idéologique ou religieuse. Ils revendiquent toutes les composantes de leur identité et surtout leur dignité tout en affirmant leur identité universelle. Ils veulent sortir des ténèbres d408789950.jpge l’oppression pour respirer à pleins poumons l’air vivifiant de la LIBERTE.
    Nous devons les aider à réaliser leur noble aspiration sans arrière pensée ou négociation intéressée parfumée de pétrole ou d’enjeux géostratégiques.
    Au fur et à mesure que les dictateurs criminels et les monarques pervers et vassalisés chutent, il faut les juger, leur confisquer les milliards de la misère qu’ils ont volé à leurs peuples afin de le leur rendre pour qu’ils puissent construire leur avenir dignement dans une vraie démocratie fraternelle et équitable.
    Mon rêve serait celui de créer un royaume des dictateurs quelque part dans la presqu’île arabique, il s’agit de cette portion de désert infréquentable que l’on appelle « El Roub’ el Khali ». Là, on les installera avec leurs familles, leurs bouffons et leurs courtisans. Ils seront entourés de toutes les précautions sécuritaires. Ils recevront juste ce qu’il faut à boire et à manger pour survivre.
    On mettra à leur disposition quelques matériaux rudimentaires afin qu’ils puissent construire leurs palais-gourbis pour se protéger de la bonté diurne du soleil et profiter, la nuit, des caresses mordantes du froid désertique. Je ne suis pas pour leur exécution, il faut leur faire vivre ce qu’ils ont fait subir à leurs peuples. Ils pourront aussi cultiver le désert pour améliorer l’ordinaire. Malgré leurs crimes abominables, nous leur offrons une qualité de vie très bio « dégradable », c’est pas mal à comparer avec la souffrance et la terreur qu’ils ont affligé à leurs peuples.
    620400158.4.jpgLes peuples libérés et réunifiés pourront suivre sur leurs écrans le quotidien de leurs anciens tyrans, une sorte de télé-réalité mondialement diffusée. Loin de moi tout esprit de cruauté ou de vengeance. Ce n’est que justice rendue.
    Dans le royaume des dictateurs, les tyrans seront libres de choisir le mode politique qui leur convient : monarchie ou dictature absolue. En tout cas, je leur conseille la démocratie pour qu’ils en goûtent la saveur avant de disparaître une fois pour toute et aussi afin qu’ils comprennent la noble aspiration de ces peuples qu’ils ont toujours tyrannisé et cherché à anéantir, des générations durant, parce qu’ils voulaient être libres.
    Non, je ne rêve pas, ce vent de liberté m’a définitivement réveillé et redonné espoir et surtout il est entrain de faire sauter le couvercle de la marmite dans laquelle brûlent plus de 350 millions d’êtres humains privés de tout. Vive la liberté des peuples loin du royaume et du règne des dictateurs."

    Hafid Ouardiri, le 29 mars 2011

    Photo 1 et photo 3: Haykel

    Photo 2: Ali Zghal

    Publié sur Kapitalis le 31 mars 2011

    Et demain est un autre jour!
  • DEGAGE ! LE CRI DE RALLIEMENT DE TOUS LES PEUPLES OPPRIMES ET INCOMPRIS

    Imprimer

    Une réflexion de Hafid Ouardiri directeur de la Fondation de l'Entre-connaissance
    973701672.jpgLes événements qui se déroulent dans les pays arabo musulmans bouleversent le monde, brouillent les repères des sciences politiques et exaspèrent les « experts » en tout genre. Je tiens tout de même à faire une exception à l'égard d'une infime partie d'entre-eux qui sont sérieux et qui souvent sont écartés des médias pour la clarté et l'efficacité de leurs analyses qui sont faites pour prévenir avant que la catastrophe n'est lieu.

    Un grand merci à tous les reporters qui nous ont permis de suivre ces événements en direct malgré la féroce répression qu'ils ont subis. Heureusement qu'ils étaient là.

    Révolutions

    Ces révolutions spontanées réjouissent les peuples opprimés assoiffés de liberté, d'équité, de dignité et de vraie DEMOCRATIE. Elles  terrorisent les dictateurs et les monarques vassalisés ainsi que les grandes puissances qui les soutiennent et qui sont devenues dans le même temps impuissantes face à l'effondrement de ce mur de la PEUR qu'elles ont construits et entretenus depuis des temps infinis.
    Que voulez vous répondre à ces pseudo philosophes de vitrine que tout le monde connait qui disent: « méfiez vous de ces peuples arabo musulmans qui veulent utiliser la démocratie pour la tuer »?

    Wikipédia, un "WikiLuke" made in USA89069390.jpg

    On ne peut pas se contenter des informations glanées dans Wikipédia, qui n’est rien d’autre qu’un "WikiLuke" made in USA (qui tire plus vite que son ombre), pour comprendre et analyser la REVOLUTION des jeunes chômeurs très diplômés et aux mains nues qui sont majoritaires dans ces peuples qui ont été abandonnés à la tyrannie des dictateurs déguisés en démocrates de pacotilles, pilleurs des  richesses de leurs pays servant de murs infranchissables pour l'établissement d'une véritable démocratie garante de la liberté, de l'équité et de la dignité de chacune et de chacun. Ces jeunes n'ayant pas accès à un réseau social réel se sont emparés des réseaux sociaux virtuels comme Facebook qu'ils ont rebaptisés « Nasbook » pour contourner leur interdiction d'exister.

    "Des dictateurs précieux"
    L'Occident n'arrête pas  de répéter que ces dictateurs lui sont précieux, car dit-il, ils représentent pour lui un barrage contre le péril « islamiste ». Vaste inhumanité et cruelle hypocrisie de sa part. Comment peut-il, à ce point, livrer ces peuples à la prison, à la torture et à la mort ?
    Comment peut--il priver ces jeunes désireux d'évoluer de grandir dans la liberté et la dignité?
    Ne sait-il pas que se sont ces dictateurs qui sont à l'origine des extrémismes les plus ravageurs?
    Il faut cesser de mépriser les aspirations de ces peuples en faisant croire, à qui veut l'entendre, que l'islam menace l'Occident. N'est-ce pas l'Occident qui a toujours voulu dominer ces peuples ? Aujourd'hui, il ne veut pas accepter que ces peuples veulent encore une fois s'émanciper de cette mise sous tutelle avilissante et irrespectueuse du Droit et de la Démocratie dont cet Occident se réclame à corps et à cris.
    427537399.jpgC'est plutôt l'Occident qui n'a pas cessé d'être servi à loisir dans ces régions par des dictateurs à sa solde et qu'importe que les peuples soient indigents, misérables et réduits à néant.

    Vivre dignement
    La conscience de ces peuples s'est réveillée non  pas pour menacer qui que ce soit, mais pour vivre dignement, selon leur choix dans leur souveraineté, cette souveraineté que l'Occident veut pour lui et refuse pour les autres.
    Aujourd'hui, ces peuples ont changé de paradigme , il faut que l'Occident s'inscrive dans une dynamique amicale, solidaire, bienveillante et non dans la suspicion permanente, dans l'inimitié, l’exploitation et le mépris qui a toujours prévalu dans le passé.
    Ces populations de tous âges, de tous niveaux sociaux, de toutes cultures et de toutes religions confondues sont mûres et responsables. Elles ont confiance en elles-mêmes. Elles veulent réintégrer l'Histoire, leur Histoire, n'en déplaise à celles et ceux qui n'ont cessé de les en empêcher pour protéger leurs intérêts économiques,  géostratégiques et bien d'autres encore qu’ils s’évertuent à taire, comme l'impunité de l'Etat d'Israël...
    Il n'y a qu'une véritable PAIX juste et un respect fondamental de tous les peuples de cette région,  berceau de la civilisation de l'Humanité, qui mettra fin aux conflits qui souvent ont été initiés et entretenus par cet Occident qui s'estime aujourd'hui menacé.

    431802267.jpgDEGAGE!

    DEGAGE, est devenu le cri de ralliement des peuples opprimés et incompris. Est-il difficile de comprendre ce cri que ces peuples jettent à la face de ces dictateurs devenus sourds? En tout cas, nous ici, nous les avons entendu et nous les soutiendrons par tous les moyens pour que triomphe la DEMOCRATIE!
    Trop c'est trop, ramassez vos dictateurs et vos monarques tyranniques et laissez ces peuples décider de leur avenir. Ils ne veulent ni d’une dictature militaire, ni d’une dictature religieuse. Sachez que l'islam ne permet ni l'une ni l'autre. Ces peuples, malgré leurs différences sociales, culturelles et religieuses, sont frères et soeurs, cessez de semer entre eux la discorde et la violence.
    Ils n'ont pas à plaider coupables pour recevoir de l’Occident son absolution ou son agrément, car ils ne réclament rien d'autre que leurs droits les plus élémentaires.
    Que l’Occident laisse les rêves de ces peuples devenir réalité.
    Voilà ce que ces peuples nous disent lorsqu'ils prennent connaissance de la manière dont les médias, les politologues et les « experts » occidentaux traitent de leurs révolutions.

    Message aux journalistes...
    Alors, chers journalistes responsables de l’information, politologues et « experts » faites un effort pour comprendre ces peuples et cessez d'être au service, consciemment ou inconsciemment, de la propagande de ces dictateurs, des affairistes et des grandes puissances qui ferment les yeux sur l'oppression abjecte que subissent ces peuples.
    Laissez-les respirer, laissez-les espérer !
    Bien à vous chers journalistes, politologues et experts en tout genre, les jeunes de cette régions vous disent : « nous ne voulons plus subir ce que nos aînés ont subi par le passé ».
    Vive la liberté, l'égalité et la fraternité pour toutes et pour tous partout dans le monde.
    Hafid Ouardiri, 10 février 2011

    Photos Haykel sauf la dernière signée Demir.

    PS: blog citoyen, Planète Photos est à la disposition de toutes celles et ceux qui veullent s'exprimer sur un sujet précis tout en respectant la charte de notre hébergeur.

    Et demain est un autre jour!
  • La première manifestation de l’année sera tunisienne

    Imprimer

    Sans titre-4.jpgContrairement à ce que j’ai annoncé dans ma dernière note du 3 janvier, la première manifestation de cette année ne sera pas consacrée au soutien des chrétiens coptes d’Egypte. Pour mieux l’organiser et surtout pour pouvoir compter sur le plus grand nombre de participants la Fondation de l’Entre-Connaissance et ACOR SOS Racisme les deux initiateurs de cet appel pour manifester ont décidé d’un commun accord de repousser la date au jeudi 13 janvier entre 18h00 et 20h00 à la Place Neuve. Dans un communiqué que PLANETE PHOTOS a eu en primeur plusieurs associations et partis politiques soutiennent ce rassemblement. On peut citer parmi eux SolidaritéS, Plateforme interreligieuse de Genève, Appel spirituel de Genève, Association des Tunisiens en Suisse.
    Le communiqué que vous pouvez consulter entièrement met l’accent sur une condamnation sans appel de toute forme de terrorisme commise au nom d’une religion et de la récupération politicienne que certains n’hésitent pas d’en user pour jeter le discrédit sur la communauté musulmane. La première manifestation de l’année 2011 sera tunisienne pour faire échos au soulèvement populaire qui agite depuis le 17 décembre plusieurs régions du pays! Place du Molard à 18h00.

    Et demain est un autre jour!
  • Ce jeudi, la première manifestation de l’année!

    Imprimer

    242621546.jpgFace à la barbarie et à l’acte ignoble qui vient d’être perpétré contre les chrétiens coptes d’Egypte en Alexandrie la nuit de Saint-Sylvestre, la société civile à Genève s’organise. Une manifestation est agendée ce jeudi 6 janvier en fin d’après-midi. Le lieu n’est pas encore choisi et toutes les associations et forces vives du canton peuvent venir se joindre à ce rassemblement de protestation et de recueillement. Derrière cet appel citoyen, la Fondation de l’Entre-connaissance et son directeur Hafid Ouardiri. Dans un communiqué de presse envoyé le premier jour de l’année aux médias l’initiateur de cette marche contre la barbarie souligne que “Rien ne justifie le crime contre des innocents et l'islam est le premier à les condamner avec grande fermeté.” L’année 2011 commence par une première manifestation contre le terrorisme religieux! A suivre!

    PS: la date et le lieu restent à confirmer. J'y reviendrai en temps voulu

    Et demain est un autre jour!
  • 13 regards sur la Constituante

    Imprimer

    Quel avenir pour la Constituante?

    2132527797.jpgIl ne se passe pas un jour sans que la Constituante ne fasse la une des médias. Projet complexe, long et lent au chemin tortueux. Ce qui devrait être notre future constitution est actuellement l’objet de grandes contestations, voir d’une incompréhension. Les attentes ont été bousculées ces derniers mois et la rue à deux reprises en a fait l’écho. Une première manifestation pour condamner l’abandon de l’égalité hommes-femmes et une deuxième pour l’antinucléaire qui a subi le même sort. Ajouter à cela la suppression  du droit au logement, l’éligibilité des fonctionnaires qui seront privés d’accès au Parlement s’ils ne renoncent pas à leur poste pendant la compagne électorale...les griefs sont nombreux. La Constituante est plombée par la majorité de droite. La démocratie trouve ses limites dans ce clivage politique qui est loin de satisfaire la majorité citoyenne. Critiquée, décriée, y’en a même ceux qui souhaitent voir la Constituante dissoute. Une provocation de plus ou un ras-le-bol?
    Plusieurs questions me taraudent. Cette constitution en devenir qui est loin de faire l’unanimité arrivera-t-elle jusqu’au bout de son terme en 2012? Sera-t-elle abandonnée en cours de route?  Aura-t-elle la bénédiction des urnes?
    Pour vous donner une idée sur l’ambiance qui entoure cette révision constitutionnelle  j’ai interpellé une vingtaine d’intellectuels et de politiciens de tous bords avec cette interrogation: en une dizaine de lignes merci de répondre à cette question: “Quel avenir pour la Constituante?”    J’en ai reçu 13 réponses. Que leurs auteurs en soient ici remerciés pour leur disponibilité. L’ordre d’apparition correspond à la réception des réponses.

    Haykel Ezzeddine

    +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

    Contre la Constitution actuelle!

    2.jpg"Je me suis battu pendant des années pour une révision de la Constitution genevoise, datant de l'époque des attelages et des diligences! (1847) Hélas, lors de l'élection des constituants, les partis ont été largués au profit de groupes de pression ou d'intérêts particuliers ou corporatistes en décalage avec l'intérêt collectif. Dès lors, des acquis sociaux ou des décisions du peuple en matière environnementale ou d'égalité homme/femme, obtenus de haute lutte, ont été balayées par un jeu orchestré par des lobbies conservateurs et proches des milieux économiques et financiers. En l'état actuel, je me prononcerai contre la Constitution qu'on nous prépare, à moins que de meilleures intentions surgissent."

    Manuel Tornare

    Conseiller administratif de la Ville de Genève chargé du Département de la cohésion sociale, de la jeunesse et des sports... Parti socialiste


    (Le titre a été choisi par l'animateur du blog)

    ============================================================================================

    1-ssssss.jpgLe député Eric Leyvraz m’a envoyé un texte qu’il a déjà publié dans son blog Memoriter au mois de février 2008. Cependant il rajouté ce commentaire: “je vous le transmets, sans en changer une virgule, car c'est pour moi toujours d'actualité."


    Une nouvelle Constitution ( 3 février 2008)
    "Elaborer une nouvelle Constitution cantonale ne résoudra pas d'un coup de baguette magique les incohérences de la politique genevoise.On va mettre en marche une immense usine à gaz, pour de nombreuses
    années et coûtant des dizaines de millions, sans aucune garantie de résultat satisfaisant, au contraire je crains, vu les démissions de l'esprit apportées par le politiquement correct, de voir quelques libertés
    fondamentales égratignées dans une nouvelle mouture de l'ensemble des textes fondamentaux.
    Il serait préférable d'envisager un sérieux toilettage de notre Constitution; elle peut être simplifiée, modernisée dans son vocabulaire. Bref , c'est la mode  de tout jeter et de nous croire plus intelligents et capables que ceux qui nous ont précédés.
    Rappelons que le plus puissant pays du monde vit fort bien avec une Constitition datant de 1787 et amendées plusieurs fois..."

    Eric Leyvraz

    Député UDC, ancien président du Grand Conseil Genevois...

    =======================================================================================

    Non à une Constitution de droite.


    Sans titre 3-ssssss.jpgFaire une Constitution est un acte politique majeur et historique. Il semble que les constituants de Genève n'ont pas pris la mesure de cet événement et se comportent comme s'ils étaient dans un parlement en défendant chacun leurs intérêts de classe compte non tenu de ceux du reste de la population. La constitution ce ne sont pas seulement les droits et devoirs du citoyen c'est aussi la règle du jeux des gouvernements et en excluant le bien public des décisions nous risquons d'être confrontés, si la constitution était votée, à des niches de pouvoirs incontrôlables comme le sont aujourd'hui le pouvoir financier ou médiatique. En votant la constituante chacun attendait une mise en conformité de la Constitution avec le moment historique que nous vivons et pas une régression des droits acquis. La confrontation partisane qui a lieu n'est pas le fait des partis progressistes mais bien celui d'une majorité qui a perdu tout sens commun et dont la priorité est d'imposer sa vision du monde et par là même de notre société.
    Mais il semble aujourd'hui inimaginable de dissoudre cette assemblée parce qu'elle ne fonctionne pas comme  le voudrait certains. Un vote intermédiaire doit avoir lieu au mois de février c'est à ce moment là que le peuple dira si oui ou non il se reconnait dans les propositions de dé-constructions sociales proposées par une constituante de droite.

    Salika Wenger
    présidente des Indépendants de Gauche
    Cheffe du groupe « A Gauche toute ! » au conseil municipale de la ville de Genève...

    =======================================================================================

    L'avenir est dans son passé


    60154_1598680644582_1162984031_31723036_1112280_n.jpgQuel avenir pour la Constituante ? L'avenir de la Constituante est dans son  passé. Le faux pas qui la fait aujourd'hui trébucher a été fait il y a deux ans, lorsque la loi l'instituant a commis trois erreurs : celle, d'abord, d'exclure du corps électoral désignant la Constituante les jeunes de 16 à 18 ans, et les étrangers; celle, ensuite, ne pas obliger les listes se présentant à l'élection à respecter la parité des genres; celles enfin, de donner quatre ans à cette assemblée pour ne produire qu'un seul projet. Il s'en est suivi une élection à laquelle moins d'un dixième de la population genevoise a participé, élection qui a accouché d'une assemblée de vieux mâles revanchards à qui un délai invraisemblablement long a été donné pour ne produire qu'un seul texte, alors que les plus grandes constitutions ont été rédigées en quelques semaines, et que nul en les rédigeant ne s'est donné pour obligation de s'en aller à la pêche d'un improbable consensus. Quel avenir pour la Constituante ? Le seul qu'elle semble pouvoir se donner est celui que peut avoir un exemple de ce qu'il ne faut pas faire quand on essaie d'écrire une charte fondamentale. La Constituante genevoise avait reçu pour mandat d'écrire la Constitution genevoise du XXIe siècle, elle est en train de réécrire celle de 1815, cela tient à la fois de la régression et du plagiat, et cela se terminera comme cela mérite de se terminer : Genève aura été le premier canton à foirer sa révision constitutionnelle.

    Pascal Holenweg

    Conseiller municipal ville de Genève, politologue... parti socialiste

    =======================================================================================

    "Il faut que le processus s'achève et que le corps électoral tranche"

    IMGP9570-ssssss.jpgJ'ai toujours trouvé bizarre cette volonté de modifier la constitution genevoise alors qu'elle est originale par rapport à l'ensemble des autres constitutions. Elle a évolué dans le temps. L'introduction de l'interdiction de la chasse, du droit au logement, du positionnement antinucléaire et bien d'autre concept politique sont venus la structurer au fil du temps. Ce grand chambardement ne présageait rien de bon au vu de l'équilibre des forces dans ce canton qui est défavorable aux progressistes, mais qui n'est pas favorable de manière écrasante aux forces réactionnaires. Ainsi pour la droite et l'extrême droite c'était un véhicule rêvé pour enfin remettre en cause de manière fondamentale les idées qui freinent à Genève; leur cupidité, notamment la protection des locataires, qui les empêche de dégager des super profits comparativement à d'autre ville en Europe relative à la rente foncière. Nous en sommes donc là. A mon avis il faut maintenant que le processus s'achève et que le corps électoral tranche. Je ne donne pas cher à cette nouvelle constitution qui devrait être équilibrée et qui ne le sera jamais du fait même de ce qui vient d'être énoncé.

    Rémy Pagani

    Conseiller administratif de la Ville de Genève en charge du Département des constructions et de l'aménagement... Parti politique: A gauche toute.

    ============================================================================================

    Pour un retrait des forces de gauche de la Constituante!


    Sans titre-2.jpgLe projet de la nouvelle Constitution tel qu'il existe aujourd'hui est inacceptable. En quelques mois, la droite a bafoué les droits fondamentaux forts de décennies, voire de siècles de luttes sociales. Ceux qui ont publiquement contesté les décisions prises au sein de cette Constituante avaient souvent un sentiment de perplexité devant cet enchaînement presque comique des suppressions, comme c'était le cas des droits fondamentaux, de l'égalité hommes – femmes, du droit au logement ou de la protection du nucléaire, pour n'en nommer que quelques unes. Cette logique suicidaire de la majorité a rendu le projet impossible, le marchandage des thèses et des amendements est indigne de la Constitution. À mon avis, le retrait des forces de gauche de la Constitution serait une réponse raisonnable à cette débâcle: nous devons arrêter de penser que des consensus mous peuvent encore sauver le projet. En voulant réhabiliter la forme de notre Constitution, la majorité de droite de la Constituante en a rendu le contenu rétrograde. N'est-ce pas un paradoxe?

    Olga Baranova

    Secrétaire (JSG) Jeunesse Socialiste Genevoise...

    ============================================================================================

    "...un rêve, je veux continuer à y croire!"

    MauriceGardiol.jpgLa Constituante vit des temps difficiles. Après un travail assez satisfaisant en commissions, le premier tour en plénière a eu tendance à nous faire tomber dans les ornières habituelles de la politique politicienne. Pour certains cela était une étape inévitable. En ce qui me concerne je trouve que nous aurions pu nous éviter cet exercice un peu vain qui rigidifie les fronts, fait la part belle aux extrêmes, semble donner raisons aux opposants de toujours d'une nouvelle constitution et finalement discrédite nos travaux aux yeux de l'opinion publique.

    Il nous faut absolument nous ressaisir et changer de cap. J'espère que cela va être possible en lien avec la consultation publique qui aura lieu cet hiver. Je pense encore qu'il y a moyen de trouver une majorité significative pour s'engager sur un chemin plus raisonnable, tenant à la fois mieux compte d'un certain nombre d'acquis de la constitution actuelle, tout en y ajoutant quelques pistes nouvelles pour l'avenir. Malgré la morosité actuelle qui met en évidence ce que nous perdons, il y a déjà dans les thèses largement acceptées quelques éléments qui vont dans ce sens.

    C'est peut-être un rêve, mais pour le moment je veux continuer à y croire !

    Maurice Gardiol

    Vice-chef du groupe socialiste pluraliste à la Constituante. Président de Camarada et du Foyer carougeois...

    ============================================================================================

    "...secouer le cocotier et le peuple suivra..."

    625642478.jpgLe processus constituant à Genève est mort. Il ne produit ni de perspective, ni l’éclosion d’une nouvelle génération politique. Or, ce sont bien ces deux dimensions qui ont marqué les processus similaires dans les autres cantons. Comment expliquer cela? Certainement par la composition surprenante de la  constituante telle que sortie des urnes. Une vieille droite qui se retrouve hégémonique. Peut-être aussi l’air du temps qui est plus à la réaction qu’au progrès. Quoiqu’il en soit, si Genève veut une constitution progressiste, il faut modifier complètement la donne. Le peuple genevois est progressiste en matière de droits fondamentaux comme le droit au logement ou celui de l’égalité des genres. Il est aussi conscient des enjeux planétaires et climatiques. Il faut donc aller à sa rencontre. Il faut être imaginatif et secouer le cocotier. Le peuple suivra.

    Carlo Sommaruga

    Député au Parlement suisse, Secrétaire général de l’ASLOCA Romande depuis 2004, parti socialiste, avocat...

    ============================================================================================

    La réponse de la l'assistante de Madame Sandrine Salermo, Maire de Genève

    Madame Salerno m'a demandé de vous faire savoir qu'elle ne pourra malheureusement pas répondre à votre question. En effet, en tant que Maire de Genève, elle se doit de porter un message institutionnel qui, en l'occurrence, serait en complète contradiction avec ce qu'elle pense, elle préfère donc se taire.

    ============================================================================================

    "La Constituante a de la peine à se constituer..."

    848693086.jpgA l'époque,  nous étions tous heureux  d'apprendre que la Constituante allait travailler pour une nouvelle Constitution. Tout allait être rediscuter pour préparer le futur. Chacune et chacun des élu(e)s devait apprendre à réfléchir ensemble pour servir la République, les citoyens et la population au sens large. Tout devait être remis à plat dans un esprit démocratique loin de toute lutte  partisane. Une utopie qui était en voie de réalisation. Les contituant(e)s avaient pour tâche de moderniser un système qui risquait de ne plus être en mesure de répondre aux défis de l'avenir.
    Le rêve se transforme petit à petit en cauchemar et ce, à cause du retour sans détour de la politique politicienne. Le système des « clans » pardon des partis dresse le ring en plein coeur de la Constituante. La droite, nous dit-on, userait de sa majorité pour mettre des bâtons dans les roues de la gauche en remettant en cause les acquis sociaux et bien d'autres acquis vitaux durement obtenus suite à de longues luttes très difficiles.
    René Longuet propose de dissoudre l'instance révisant la Constitution ce qui a été saisi au vol par les médias qui titrent: «  La Constituante au bord de l'abîme » sans oublier l'avertissement de Pierre Vanek aux constituants genevois , « Vous pouvez arrêter votre travail! Votre Constitution est morte. »
    Je me mets à la place du simple citoyen que je suis, un néophyte de la politique qui essaie de comprendre et qui avoue n'avoir  jamais rien compris à cette foire d'empoigne. Nous voilà avec une Constituante qui crée plus de problèmes qu'elle ne propose de solutions. Et puis tout cela coûte des sous.Y a-t-il quelqu'un qui puisse m'aider à dévoiler les dessous de cette fougueuse Constituante? Où sont les experts politiques sages avec un bon zeste de pragmatisme, soucieux du bien des citoyens qu'ils représentent?
    La politique est en crise partout et les politiciens nous servent des plats réchauffés sans saveurs en ajoutant à nos multiples inquiétudes une véritable crise de vulnérabilité généralisée. D'autant plus qu'il n'est plus possible pour personne de revenir en arrière ce qu'appellent certains nostalgiques « la belle époque ». A-t-elle existé, où et quand?
    La Constituante a de la peine à se constituer à cause du manque de réalisme et du manque de sagesse ainsi que de l'absence du sens du compromis de la part de celles et ceux qui pourraient confondre entre dialogue constructif et bavardage politicien. Mais ne soyons pas défaitistes, il n'est jamais trop tard pour bien faire sauf que cela coûtera encore plus cher.

    Hafid Ouardiri
    Directeur de la Fondation de l'Entre-Connaissance-Genève

    ============================================================================================

    "Un combat stérile gauche-droite"


    SGRO_004.jpg-Depuis le début je trouve dommage que la Constituante soit en main politique et non en  main de la société civile
    -Avec les gens qui s’y trouvent, pas étonnant que l’on se retrouve dans un combat stérile gauche-droite dont Genève n’a vraiment plus besoin…
    -La  gauche confond constitution et réglement d’application. Si on la laissait faire on se retrouverait avec une espèce de nouveau « code civil» complet…
    - La droite est quelque peu imaginative donc créatrice d’idées (seul point positif actuellement), mais elle va se heurter au peuple malheureusement si elle ne lisse pas drastiquement ces propositions.
    -Si on veut avoir une chance, on devrait sortir les grosses idées novatrices de la Constituante et essayer individuellement de les faire passer par une initiative.
    -J’ai peur que l’on fasse beaucoup de bla-bla autour de cette constituante pour finir avec quelque chose de plat sans saveur et qui aura couté très cher aux contribuables

    - J’espère sincèrement me tromper…


    Stéphane Grolimund (PDC)
    PS: en voyage une réponse entre 2 avions

    ============================================================================================

    "...Un projet rétrograde, anti-social et anti-écologique..."

    1489161778.jpgJusqu’à présent, force est de constater qu’au sein du processus de la Constituante, les forces populistes, de droite et d'extrême droite n’ont cessé de porter des atteintes frontales à toutes les avancées progressistes : refus de l’égalité entre femmes et hommes, démantèlement du droit au logement et d’autres votes du même type, interdiction faite aux fonctionnaires de siéger au Grand Conseil, et, récemment, la suppression de la garantie constitutionnelle anti-nucléaire sur l’énergie ainsi que les avancées en matière d’économie d’énergie.
    C'est bien une genferei, puisque des processus similaires dans d’autres cantons ont permis l’inscription de lois pour le moins avant-gardistes : Neuchâtel a, par exemple, inscrit le droit de vote des étrangers au niveau communal et cantonal. Genève se montre sur tous les points incapable de répondre aux exigences d’une nouvelle Constitution répondant aux enjeux du 21ème siècle pour notre canton. Pire, elle remet en question des avancées sociales et environnementales incontournables. Cette entreprise de régression systématique nous rend forcément perplexe, et un revirement des milieux conservateurs tout aussi peu crédible. Dès lors, l’annonce faite par Murat Alder comme quoi, sous l'impulsion des Radicaux, la Constituante rétablit l'inscription explicite du principe d'égalité des sexes dans la Constitution et lui ajoute le droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale, ne change rien à l’affaire, pire, que certains en trouvent mérite est pour le moins déplacé. Genève pense-t-elle être à l’avant garde en « rétablissant le principe d’égalité des sexe » ? C’est tout simplement accablant. A l'image de cette Constituante qui a désormais perdu toute la crédibilité qu’il lui restait.
    La gauche, si elle entend ne plus être la marionnette d’un tel simulacre, se doit de réagir en prenant ses responsabilités, soit en sortant de cette mascarade, ni plus ni moins. Certes, certains partis de gauche pensaient que le processus pouvait aboutir sur quelque chose de valable et de progressiste, et ont soutenu cette manière de procéder. Mais ce n’est pourtant pas en persévérant dans l’erreur que les choses évolueront dorénavant dans la bonne direction. Il faut bien plutôt un signal fort et que l'on songe à d’autres moyens que le processus actuel pour que Genève puisse revoir sa Constitution. Ce serait en effet se moquer du peuple que de le contraindre de voter pour ou contre un projet rétrograde, anti-social et anti-écologique.

    Julien Cart

    Membre des Verts, co-président des Jeunes Vert-es Genève. Co-fondateur du ROC (Réseau Objection de croissance)

    ============================================================================================

    Confiant si...

    129808307.jpgEn fait,  je suis passé toute cette semaine par plusieurs états d'âme sur l'avenir de la Constituante. Finalement, je crois que celle-ci a encore son avenir devant elle, dans la mesure où une majorité de groupes et d'élus veulent encore négocier une issue plus consensuelle.
    Ceci dit, pour moi, dès le départ, la Constituante aurait dû se cantonner à la réforme des institutions.

    Pierre  Maudet

    Conseiller administratif en charge du département de l'environnement urbain et de la sécurité. Parti Radical

    (Le titre a été choisi par l'animateur du blog)

    Crédits photos: Haykel à part la photo de Pascal Holenweg et de Stéphane Grolimund

    Cette note a paru dans le blog collectif du 9 octbre 2010. Retrouvez les textes de Marie-France de Meuron et de John Goetelen sur ce lien: Blog collectif

  • Blogs en deuil 2

    Imprimer

    Hafid Ouardiri, Président de la Fondation de l'Entre-Connaissance-Genève a bien voulu s'exprimer dans mon blog au sujet de la tueurie de ce matin:

    SOS: Israël assassine la Paix dans les eaux internationales de la Méditérannée!

    848693086.jpgNous aimons la Paix, elle est fragile et nous avons peur pour elle.

Nous nous réjouissions toutes et tous pour cette initiative paisible qui avait pour but de briser le blocus de Gaza et secourir la population palestinienne, femmes, enfants et vieillards qui agonisent sans pain et sans eau.

Une flottille humanitaire attaquée sauvagement par des commandos de l'armada israëlienne sous le regard des lâches au pouvoir dans le monde entier sans oublier ces rois fainéants et dictateurs du monde arabe. Ces impuissants complices regardent ailleurs les bras croisés.

Et pourtant, ils auraient pu garantir de leur soutien ces embarcations de l'espoir et ce, en mettant en garde le gouvernement sioniste contre toute intervention armée.

Comme à l'accoutumée, ils font des déclarations creuses et hypocrites pendant que les agresseurs justifient leur crime en fabriquant d'ignobles mensonges.

Attaquer cette flottille humanitaire dans les eaux internationales n'est rien d'autre qu'un acte de guerre contre tous les pays de la région et plus encore une violation des Droits internationaux.

Nous avons dit plus jamais ça et ça continue, parce qu'Israël agit en toute impunité avec l'aval des grandes puissances et de toutes les démocraties "dites libres". A croire que la Paix ne fait pas partie de sa stratégie.

Encore une fois nous nous retrouvons sur la Place des Nations Unies à Genève pour exprimer notre consternation.

Nous n'avons plus de qualificatifs pour qualifier l'inqualifiable.

Que faire pour que les consciences internationales et universelles se réveillent afin de mettre fin à ce grave danger qui est une menace pour l'Humanité toute entière ainsi que pour le peuple juif qui devrait se tenir avec nous au côté du peuple palestinien pour s'opposer à ce gouvernement d'Israël (le pire depuis 1948) qui commet ce crime en son nom.
Oui à la Paix dans la justice et non au crime d'Etat.


    Hafid Ouardiri
    Fondation de l'Entre-Connaissance-Genève

    Comme sur Facebook, j’invite tous les blogueurs et les blogueuses, toute personne éprise de justice de joindre ce mouvement de solidarité en titrant aujourd’hui toute nouvelle publication “Blogs en deuil” en la mémoire des 19 militants tués par Israël.

  • Naissance du Collectif “Bien vivre aux Pâquis”

    Imprimer

    26611_416066866795_236413916795_5346042_3155014_n.jpg

    Une information PLANETE PHOTOS

    C’est un moment magique. Je viens d’assister à la création  d’un nouveau collectif. Un collectif citoyen au nom évocateur: “Bien vivre aux Pâquis”. Son adresse provisoire est 49 Rue de Berne. Jour de création: le 19 avril 2010 date qui correspond avec le lancement de l’opération Figaro à la sauce Rochat. Pendant deux heures qu’a duré le débat ce lundi au Temple des Pâquis la police et l’opération Figaro ont été évoqués à plusieurs reprises. Et pour le moment les intervenants voudraient bien laisser le bénéfice du doute positif aux autorités. Il est question d’une approche constructive avant de dresser un bilan. C’est le premier jour de l’opération Figaro mais déjà la soixantaine de participants aux débats relève des améliorations au niveau de la sécurité dans le quartier et ce depuis leur premier rendez-vous le 20 mars dernier à la salle du Môle. Coïncidence? Effet psychologique? Un mirage?Une réalité? Je ne dispose pas de statistiques pour confirmer ou infirmer.26611_416066841795_236413916795_5346039_494917_n.jpg
    Les trois associations qui constituent ce nouveau collectif sont la SURVAP Association des habitants des Pâquis, Espace Solidarité Pâquis et la Fondation de l’Entre-Connaissance. Ce soir ils se sont de nouveau rencontrés pour dresser le bilan de ce qui a été réalisé avec les différents ateliers qu’ils ont créés et pour donner une synthèse au questionnaire distribué à 650 exemplaires aux Pâquis. 153 réponses sont parvenues et elles ont aidé à sonder la population du quartier et probablement à esquisser une ou des solutions pour la sécurité, la convivialité et les(in)civilités.
    Les organisateurs révèlent qu’ils ont été approchés par des politiciens intéressés par leur projet et d’autres qui n’ont pas aimé leur approche et leur critique. Ce qu’on retient de cette deuxième rencontre qui a débouché sur la création du Collectif: les Pâquisards ont beaucoup à dire et veulent qu’on les écoute.26611_416066836795_236413916795_5346038_4253242_n.jpg
    Le collectif “Bien vivre aux Pâquis” se donne comme mission: la création d’un observatoire responsable de la collecte des doléances des citoyens des Pâquis et la transmission de propositions concrètes aux autorités de la ville de Genève pour que cesse l’insécurité. Une sorte d’interlocuteur incontournable fort de l’appui des citoyens qui participent aux décisions et aux différents ateliers à la recherche du bien vivre aux Pâquis. Quand les citoyens prennent l’initiative, quel sera le résultat?  La réponse: regardons avec attention ce qui sera entrepris par ce collectif qui devient ainsi une sorte de laboratoire citoyen.

    P1110199.jpg
    26611_416066836795_236413916795_5346038_4253242_n.jpg
    26611_416066856795_236413916795_5346041_2306677_n.jpg
    Rubrique Pierre Maudet
    9535_1176173217431_1621127854_489806_6205408_n.jpg

    Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement urbain et de la sécurité entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages, Genève, n'est pas une poubellePierre Maudet, j'adore!, Maudet et Longchamps ouvrent le bal électorel, Sécu-municipaux-cop!Maudet aux Pâquis!, Maudet promoteur de graffitis, Maudet-Moutinot, combat des titans, Le dernier joujou de Maudet et Encore du boulot pour Maudet

    25300_414971786795_236413916795_5315662_1785094_n.jpg
    Dans les rues de Genève:
    26611_416084386795_236413916795_5346270_8076663_n.jpg
    26611_416084391795_236413916795_5346271_2630287_n.jpg
    26611_416084401795_236413916795_5346272_3371970_n.jpg
    IMGP3809.jpg
    IMGP3800.jpg
    IMGP3814.jpg
    26611_416084406795_236413916795_5346273_3313919_n.jpg
    IMGP3812.jpg
    26611_416084511795_236413916795_5346289_7896541_n.jpg
    26611_416084501795_236413916795_5346288_7576309_n.jpg
    26611_416084496795_236413916795_5346287_7466645_n.jpg
    26611_416084476795_236413916795_5346284_179783_n.jpg
    26611_416084486795_236413916795_5346286_6470412_n.jpg
    26611_416084416795_236413916795_5346274_1443003_n.jpg
    26611_416084426795_236413916795_5346275_2438112_n.jpg
    26611_416084431795_236413916795_5346276_3852325_n.jpg
    26611_416084481795_236413916795_5346285_3107786_n.jpg
    26611_416084441795_236413916795_5346277_2719912_n.jpg
    26611_416084446795_236413916795_5346278_5300851_n.jpg
    26611_416084451795_236413916795_5346279_7334731_n.jpg
    26611_416084471795_236413916795_5346283_5132281_n.jpg
    IMGP3824.JPG
    26611_416084456795_236413916795_5346280_7521839_n.jpg
    IMGP3818.JPG
    IMGP3819.JPG
    26611_416084461795_236413916795_5346281_2975868_n.jpg
    26611_416084466795_236413916795_5346282_1798982_n.jpg
    Avant de partir, visitez mes autres blogs:

    2.jpg
    1.jpg
    Et le
    Blog collectif 1.jpg

    Et demain est un autre jour!
    1068008157.jpg
    Toutes nos pensées pour Max Göldi victime du terrorisme d'état
    1360572638.jpg
  • Huit questions à Hafid Ouardiri

    Imprimer

    Il est sous les feux de l’actualité. C’est l’homme qui a osé aller jusqu’au Tribunal européen des droits de l’homme pour condamner la Suisse et les suisses qui ont voté pour l’interdiction de construire de nouveaux minarets. Cette initiative, il la trouve 16362_1244574887430_1621127854_654067_1881546_n.jpgcomme beaucoup d’hommes libres raciste et contre productive qui ternit l’image du pays, qui sème la discorde au sein de la diversité et qui jette le discrédit sur la communauté musulmane pourtant parfaitement bien intégrée. Hafid Ouardiri s’est beaucoup investi avant, pendant et après le vote sur les minarets. Son combat il le porte maintenant devant les instances européennes. Je lui ai posé huit questions “directes” sans ménagement  et il a répondu sans fioritures “en son âme et conscience” comme il se plait à le répéter.
    Avant de répondre à mes questions je l’ai eu à deux reprises au téléphone. Ce combat des minarets l’habite jour et nuit. Il est imbibé par cette réflexion qui dépasse selon lui le clivage politique. Ce n’est pas une guerre de religions c’est un combat contre la liberté et contre toute une communauté.
    A lire ce témoignage sur un homme qui se bat contre l’obscurantisme et l'incompréhension et qui se défend de toute arrière pensée politique. Je lui ai demandé s’il ne voulait pas devenir le leader des musulmans en Suisse. Il m’a répondu par une pirouette: “Ce sont les médias qui ont fait de moi le porte-parole de la mosquée de Genève. Je n’avais aucune fonction officielle qui abonde dans ce sens.” Pour résumer: Hafid Ouardiri est un bon interlocuteur, homme de dialogue et d’écoute et maintenant un combattant pour la liberté des minarets, pour la liberté tout court. 

    « La preuve de la douceur du miel, c’est le miel lui-même ! » |Genève 18.12.09


    -M.Ouardiri pourquoi avez-vous déposé un recours auprès de la Cour Européenne des droits de l’homme contre l’initiative anti-minarets? Etes-vous un mauvais perdant?

    Même si je considère cette votation « anti-minarets » comme une sorte de dangereux jeu de « hasard » ou bien plus comme une cruelle « roulette russe », je suis loin de penser à tout cela en terme de « perdant » ou de « gagnant ». Je crois qu’il est important et urgent d’analyser le résultat effrayant qui est sorti des urnes avec les outils de la conscience et de la raison et non avec l’émotion même si celle-ci a été forte et l’est encore combien le choc a été violent et déconcertant.
    Malheureusement, les perdants dans cette triste histoire sont la liberté de religion et de conscience, la paix confessionnelle, l’Etat de droit, la démocratie, la laïcité et bien sûr notre chère Constitution. Quant aux gagnants ce sont la discrimination, le racisme, la xénophobie, l’ignorance, la peur, la haine et il faut le dire la montée de l’islamophobie ou de ce que certains appellent « la légitime défiance ». Sans oublier les extrémismes de tous bords qui s’alimentent les uns les autres.
    La requête qui a été présentée à la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) est d’abord et avant tout un acte de « légitime défense » individuel et collectif qui va au-delà de la communauté de la communauté musulmane. Il est aussi l’expression d’un acte démocratique et juridique car c’est le seul moyen de recours possible étant entendu que les instances juridiques suisses ne peuvent rien faire ou entreprendre dans ce domaine précis.
    La Suisse a ratifié cette Convention qui oblige tous les Etats signataires au respect et à l’application des articles 9, 13 et 14 qui garantissent les valeurs que cette « loi d’exception anti-minarets » viole de manière grave et anti constitutionnelle comme le déclare le Conseil Fédéral lui-même. Les avocats et Bâtonniers qui ont travaillé, avec noblesse et courage, à l’élaboration de cette requête pourront mieux répondre aux questions techniques de la procédure. La preuve de la douceur du miel, c’est le miel lui-même !

    -Pensez-vous que votre requête va aboutir?
    1165587676.jpg

    Ce qui était important et urgent jusqu’au 16 décembre 2009, c’était l’élaboration de la requête et son envoi à la CEDH de Strasbourg afin qu’elle soit réceptionnée et inscrite. Ce qui a été fait grâce, encore une fois, au travail sérieux, appliqué, intelligent et bénévole entrepris par mes très chers Bâtonniers, Maîtres Pierre de Preux et Pascal Maurer à Genève, Maîtres Christophe Pettiti et Bertrand Favreau en France ainsi que Maître Georges-Alber Dal à Bruxelles en Belgique. Ils se sont honorablement engagés à suivre cette requête jusqu’à son aboutissement en ayant conscience de la complexité de la procédure. Que Dieu les soutiennent dans leur persévérance et dans leur foi en la défense des Droits Humains.

    -Depuis quelques jours des associations et centres islamiques suisses font un certain forcing pour devenir les portes-paroles des musulmans en Suisse. Pendant la compagne anti-minarets, ces mêmes groupements ont brillé par leur discrétion. Pensez-vous que leur démarche actuelle est bénéfique pour la communauté musulmane en Suisse?

    Il ne faut pas perdre de vue que cette votation a jeté le trouble et le désespoir dans la communauté musulmane au sens large du terme, qui vivait en paix dans le cadre légal de la Suisse. Bien sûr il y avait des questions auxquelles il fallait et il faut répondre. La place de l’islam et des musulmans, Dieu merci ne laisse pas indifférent, fallait-il répondre à tout cela en inscrivant un article de loi discriminatoire au cœur de la Constitution ?
    Face à cette turbulence provoquée par l’extrémisme populiste, chacune et chacun, musulman ou pas, c’est senti concerné par cette nouvelle situation troublante qui au lieu de régler les problèmes en a provoqué d’autres bien plus graves et difficilement contrôlables. C’est la raison pour laquelle ils essayent de s’organiser, ce qui n’est pas toujours aisé dans l’urgence et la passion. Ils essayent d’apporter leur quote-part dans ce débat déstabilisé et fortement déstabilisant. Avant la votation, ils se sont mis sous la protection de l’Etat de droit et des élus, aujourd’hui, après la votation, on leur reproche leur discrétion. Soyons magnanimes à leur égard maintenant qu’ils font un effort pour être plus visibles et plus engagés dans les débats de société.


    -Dans quel état d’esprit vous êtes actuellement à quelques jours de votre rencontre avec la Conseillère Eveline Widmer-Schlumpf?


    Je suis toujours spirituellement dans un excellent état d’esprit car je crois profondément que le bien a la capacité de repousser le mal. J’ai eu un grand plaisir de rencontrer Madame la Conseillère Eveline Widmer-Schlumpf avec d’autres personnalités musulmanes avant les votations, l’entretien a été franc et constructif. Ce qui augure que notre prochaine rencontre le sera tout autant. Donc je suis serein et confiant.

    -Vous l’avez déjà rencontré le mois de septembre dernier. De quoi vous avez parlé?


    On a parlé de la collaboration que nous devons construire dans la confiance et le respect de la Constitution pour apporter des réponses et des solutions à la place de l’islam et des musulmans en Suisse et bien sûr, plus largement au bien vivre ensemble.

    848693086.jpg-Avant de déposer recours devant Strasbourg avez-vous tenu au courant les autorités suisses de votre démarche?

    Les avocats non seulement ont écris à tous les Conseiller fédéraux pour les informer du recours mais aussi à tous les gouvernements signataires de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales du 4 novembre 1950. Toute cette démarche se fait dans la clarté la plus absolue et dans un esprit profondément démocrate.

    -Quel sera le sujet principal du 21 décembre, y aura-t’il des propositions concrètes que vous allez présenter à la Ministre de Justice et Police?

    L’analyse des votations et des perspectives d’avenir. Divers projets en vue d’apaiser la situation et de construire un avenir meilleur.

    -Depuis quelques jours, les médias cherchent un leader pour les musulmans suisses. Après avoir été le porte-parole de la Mosquée de Genève seriez vous l’homme providence pour porter la parole de votre communauté auprès des autorités et de la société civile? Un genre de recteur comme Dalil Boubaker de la Mosquée de Paris qui parle au nom des musulmans en France?

    Depuis plus de trente ans je suis au service du dialogue interculturel, interreligieux ainsi que celui du dialogue des civilisations. Je sais que l’Histoire est truffée de « bombes à retardement » il faut donc être très averti et prudent pour les désamorcer les unes après les autres ce qui demande un travail de tous les instants, une sagesse et une patience sans limite. J’ai toujours cru que l’individu pouvait œuvrer pour la collectivité et vice-versa. Loin de moi toute ambition d’être le porte-parole ou le représentant d’une communauté riche par sa diversité culturelle et complexe aussi. A savoir que ce sont les médias qui m’ont affublé de ce titre de « porte-parole » malgré moi. Il y a un point qui me semble extrêmement important c’est celui qui consisterait en l’état de la situation d’urgence de prétendre ou d’imaginer à l’existence d’un représentant « unique » pour la communauté musulmane. Cela pourrait créer des tensions dont on se passerait volontiers, il faut c’est impératif que l’on apprenne à réfléchir et à travailler ensemble avant tout. Ceci préparera le terrain à la désignation d’un représentant ou d’un groupe de représentants de manière démocratique. Malgré la situation provoquée par cette malheureuse votation, la Suisse reste un espace ou nous pouvons construire un modèle exemplaire qui naîtra de cette profonde secousse.

    -Le mot de la fin...
    Vaste programme auquel il faut associer toutes les femmes et les hommes de bonne volonté, celles et ceux amoureux de la liberté, de la dignité, du respect et du droit pour tous. J’invite ces nobles personnes à prendre contact avec la Fondation de l’Entre-Connaissance (fec@worldcom.ch) afin de nous mette au travail pour construire un monde de paix.
    Merci pour l’aide que vous nous accordez en nous permettant de répondre à des questions certes difficiles mais néanmoins essentielles.

    Et demain est un autre jour!
    1068008157.jpg
  • Christophe Darbellay, “...des propos irresponsables”

    Imprimer

    Sans titre.jpgHafid Ouardiri, qu’on ne présente plus maintenant, n’est pas seulement déçu contre le triomphe de l’initiative anti-minarets il en veut aux politiciens qui ont laissé faire et à ceux qui continuent à attiser la haine. Il l’a dit pendant la manifestation de mardi dernier et il l’a écrit aujourd’hui dans un mail qu’il m’a adressé. Dans son collimateur, Christophe Darbellay, Président du PDC qui vient de s’exprimer cette semaine sur le sujet. Blog citoyen, PLANETE PHOTOS joue le jeu d’une tribune et publie en intégralité la lettre de l’ancien porte parole de la Mosquée de Genève. La nouvelle stratégie des musulmans suisses c’est de ne plus laisser propager sur le terrain les amalgames de toutes sortes en répondant à toutes les déclarations qu’ils jugent diffamatoires, inexactes et racistes. 


    "La Suisse n'est pas la carpette du monde "(*)
    De l'appel du muezzin qui n'a jamais retenti en Suisse à l'appel à la haine et à l'ignorance des extrémistes qui ne cesse de retentir et de s'étendre partout en Europe, il y a de quoi se poser de sérieuses questions :

    1- Que pouvons-nous penser de ce "oui" de la honte ?
    C'est une calamité pour nous et pour toutes celles et ceux qui défendent les Droits de l'Homme ici en Suisse.
    C'est aussi un désastre pour l'image de la Suisse dans le monde qui passe, à cause de cette nouvelle loi, pour être le laboratoire de l'islamophobie. Les extrémistes populistes de l'Europe doivent jubiler de voir que la Suisse leur donne l'exemple. Nous aimons cette Suisse et nous ne la laisserons pas sombrer dans cette grave dérive.
    Nous ne pouvons que nous désoler pour cet état de fait tout en acceptant bien sûr le résultat de cette malheureuse votation. Nous pensons et continons de penser que le Conseil fédéral n'aurait jamais dû accepter de la faire voter et cela, contrairement à ce que l'on peut dire, aurait été un grand bienfait pour la démocratie, pour la Constitution et bien entendu pour la Paix confessionnelle.

    2- Sommes-nous surpris du résultat  ?Darbelley.jpg
    Nous aurions espéré que le peuple suisse réagisse conformément à ses principes d'accueil et de neutralité mais malheureusement ce fut le contraire. Lorsqu'on réalise l'acharnement démagogique qui a été développé par la propagande extrémiste de l'UDC et de l'UDF et que l'on constate la faiblesse de l'opposition de tous les autres partis politiques par leur discours et leur engagement très peu convaincants, on fini par se demander s'ils n'ont pas aidé à garantir le succès de cette votation de la honte, de la peur, de l'ignorance et de la haine.

    3-Quel est l'avenir des relations entre les musulmans et les non-musulmans en Suisse ?
    Jusqu'au 29 novembre 2009 tout se passait de manière naturelle dans le dialogue et le respect. La culture de la peur de l'autre en l'occurance celle du « musulman » a mis le feu aux poudres. Nous ferons tout pour désamorcer "ces bombes à retardement" qui ont été posées de manière vicieuse par l'extrémisme de l'UDC et de l'UDF, en continuant nos activités pour un meilleur vivre ensemble dans le respect du droit, de la liberté et de la dignité de chacune et de chacun indépendemment de son appartenance culturelle ou religieuse.
    Nous invitons les partis politiques qui se disent contre ces dérives racistes et islamophobes à faire le nécessaire pour se remettre en question et mettre en place un code de bonne conduite qui mette fin aux actions et initiatives racistes, xénophobes et islamophobes des partis extrémistes suisses.
    Certes, les musulmans doivent s'organiser,  prendre en compte l'expression de cette peur à leur égard, améliorer leurs modes de communication, participer de manière plus visible et active dans le débat public mais, de grâce, cesser de les accuser tout azimut d'être les fouteurs de troubles ou les futurs ennemis de l'ordre suisse.
    Oeuvrer pour l'appaisement ici et ailleurs dans le monde est notre intention et notre profond crédo.
    Qu'en est-il du discours de certains ténors de la politique trois jours à peine après ce résultat ? Nous avons entendu ça et là certains nous dire qu'il fallait tout faire pour expulser cet article de loi de la Constitution etSans titre-1.jpg redonner à la Suisse son honneur. D'autres, tel que Monsieur Christophe Darbellay, Président du PDC Suisse, soucieux d'être détronné par le succès de l'UDC en Valais et dans toute la Suisse, nous fait entendre un discours tout aussi détestable que celui qui vient de sanctionner tous les citoyens et citoyennes suisses épris de liberté et de démocratie équitable (toutes confessions et cultures confondues). Lui, qui se présente comme un défenseur des Droits de l'Homme, le voilà entrain de développer une stratégie politique qui instrumentalise la « burqa », quasiment inexistante en Suisse, et qui de plus n'a rien à voir avec l'islam, ainsi que l'interdiction des carrés confessionnels comme si les morts étaient devenus subitement ses « ennemis » pour des raisons bassement électoralistes. Même si vous vous excusez après vos propos irresponsables, le mal est déjà fait. Non, cher Monsieur, la Suisse n'est pas la carpette du monde et nous aurions tant souhaité vous entendre avoir ce discours face aux USA lors de la crise financière. La politique est là pour trouver des solutions aux problèmes et non pas pour inciter à la haine et la lâcheté. Nous vous invitons à venir débattre avec nous en toute franchise et honêteté intellectuelle sur toutes les questions qui vous semble poser problème afin d'éviter les pièges de l'ignorance et ainsi empêcher ceux qui l'utilisent avec dextérité pour tromper le commun des citoyens.
    Notre minorité stigmatisée par cette loi injustifiée sera celle-là même qui évitera à cette Suisse, qu'on aime et qu'on respecte, de glisser sur cette pente dangereuse sur laquelle la pousse les extrémistes fascisants.

    Sachez que nous sommes des femmes et des hommes de paix et nous continueront à l'être, ici et partout, n'en déplaise à nos détracteurs.
    Acceptez nos meilleures voeux à l'occasion de l'An neuf 2010 que je souhaite lumineux, serein et paisible pour tout le monde.

    Hafid Ouardiri
    Genève, le 3 décembre 2009, Fondation de l'Entre-Connaissance

    *Le titre c’est une initiative de ma part.
    La photo de M. Darbellay vient de son site internet

    Cet après-midi sur la Place Neuve et chez One FM:
    Hafid Ouardiri et notre Massimo Lorenzi
    16362_1234313910912_1621127854_633628_5712545_n.jpg