fondation de l'entre connaissance

  • Pourquoi pas un royaume pour les dictateurs ?

    Imprimer

    1994303086.jpgFace à cette envie de liberté de plus en plus grandissante des peuples arabes qui se rebiffent contre la dictature de leur gouvernant j’ai posé une question à Hafid Ouardiri directeur de la Fondation de l’Entre connaissance: “Que vous inspirent les révoltes actuelles?” C’est sous une forme d’allégorie que l’ex-porte parole de la mosquée de Genève m’a répondu.

    Pourquoi pas un royaume pour les dictateurs ?
    "Je voudrai partager avec vous un rêve que j’aimerai voir se réaliser tôt ou tard grâce à ce « tsunami » bienfaiteur porteur de liberté, de dignité et de démocratie qui submerge les pays arabo-musulmans et partout ailleurs.
    Longtemps on a séparé les peuples en leur imposant des murs dictatoriaux qui dit-on avaient pour fonction de protéger l’Occident du péril islamiste et de l’invasion des émigrés venus du Sud. Des épouvantails et des fantasmes au service d’intérêts sordides.
    Les dictateurs tombent et tomberont les uns après les autres depuis le début de cette année bénie qu’est 2011. C’est difficile mais ils iront jusqu’au bout de leur lutte, avec nous, si nous le voulons.
    Cette génération de jeunes femmes et de jeunes hommes ne veut plus subir ce que leurs aînés ont subi. Ils ne veulent d’aucune dictature qu’elle soit politique, tribale, idéologique ou religieuse. Ils revendiquent toutes les composantes de leur identité et surtout leur dignité tout en affirmant leur identité universelle. Ils veulent sortir des ténèbres d408789950.jpge l’oppression pour respirer à pleins poumons l’air vivifiant de la LIBERTE.
    Nous devons les aider à réaliser leur noble aspiration sans arrière pensée ou négociation intéressée parfumée de pétrole ou d’enjeux géostratégiques.
    Au fur et à mesure que les dictateurs criminels et les monarques pervers et vassalisés chutent, il faut les juger, leur confisquer les milliards de la misère qu’ils ont volé à leurs peuples afin de le leur rendre pour qu’ils puissent construire leur avenir dignement dans une vraie démocratie fraternelle et équitable.
    Mon rêve serait celui de créer un royaume des dictateurs quelque part dans la presqu’île arabique, il s’agit de cette portion de désert infréquentable que l’on appelle « El Roub’ el Khali ». Là, on les installera avec leurs familles, leurs bouffons et leurs courtisans. Ils seront entourés de toutes les précautions sécuritaires. Ils recevront juste ce qu’il faut à boire et à manger pour survivre.
    On mettra à leur disposition quelques matériaux rudimentaires afin qu’ils puissent construire leurs palais-gourbis pour se protéger de la bonté diurne du soleil et profiter, la nuit, des caresses mordantes du froid désertique. Je ne suis pas pour leur exécution, il faut leur faire vivre ce qu’ils ont fait subir à leurs peuples. Ils pourront aussi cultiver le désert pour améliorer l’ordinaire. Malgré leurs crimes abominables, nous leur offrons une qualité de vie très bio « dégradable », c’est pas mal à comparer avec la souffrance et la terreur qu’ils ont affligé à leurs peuples.
    620400158.4.jpgLes peuples libérés et réunifiés pourront suivre sur leurs écrans le quotidien de leurs anciens tyrans, une sorte de télé-réalité mondialement diffusée. Loin de moi tout esprit de cruauté ou de vengeance. Ce n’est que justice rendue.
    Dans le royaume des dictateurs, les tyrans seront libres de choisir le mode politique qui leur convient : monarchie ou dictature absolue. En tout cas, je leur conseille la démocratie pour qu’ils en goûtent la saveur avant de disparaître une fois pour toute et aussi afin qu’ils comprennent la noble aspiration de ces peuples qu’ils ont toujours tyrannisé et cherché à anéantir, des générations durant, parce qu’ils voulaient être libres.
    Non, je ne rêve pas, ce vent de liberté m’a définitivement réveillé et redonné espoir et surtout il est entrain de faire sauter le couvercle de la marmite dans laquelle brûlent plus de 350 millions d’êtres humains privés de tout. Vive la liberté des peuples loin du royaume et du règne des dictateurs."

    Hafid Ouardiri, le 29 mars 2011

    Photo 1 et photo 3: Haykel

    Photo 2: Ali Zghal

    Publié sur Kapitalis le 31 mars 2011

    Et demain est un autre jour!
  • DEGAGE ! LE CRI DE RALLIEMENT DE TOUS LES PEUPLES OPPRIMES ET INCOMPRIS

    Imprimer

    Une réflexion de Hafid Ouardiri directeur de la Fondation de l'Entre-connaissance
    973701672.jpgLes événements qui se déroulent dans les pays arabo musulmans bouleversent le monde, brouillent les repères des sciences politiques et exaspèrent les « experts » en tout genre. Je tiens tout de même à faire une exception à l'égard d'une infime partie d'entre-eux qui sont sérieux et qui souvent sont écartés des médias pour la clarté et l'efficacité de leurs analyses qui sont faites pour prévenir avant que la catastrophe n'est lieu.

    Un grand merci à tous les reporters qui nous ont permis de suivre ces événements en direct malgré la féroce répression qu'ils ont subis. Heureusement qu'ils étaient là.

    Révolutions

    Ces révolutions spontanées réjouissent les peuples opprimés assoiffés de liberté, d'équité, de dignité et de vraie DEMOCRATIE. Elles  terrorisent les dictateurs et les monarques vassalisés ainsi que les grandes puissances qui les soutiennent et qui sont devenues dans le même temps impuissantes face à l'effondrement de ce mur de la PEUR qu'elles ont construits et entretenus depuis des temps infinis.
    Que voulez vous répondre à ces pseudo philosophes de vitrine que tout le monde connait qui disent: « méfiez vous de ces peuples arabo musulmans qui veulent utiliser la démocratie pour la tuer »?

    Wikipédia, un "WikiLuke" made in USA89069390.jpg

    On ne peut pas se contenter des informations glanées dans Wikipédia, qui n’est rien d’autre qu’un "WikiLuke" made in USA (qui tire plus vite que son ombre), pour comprendre et analyser la REVOLUTION des jeunes chômeurs très diplômés et aux mains nues qui sont majoritaires dans ces peuples qui ont été abandonnés à la tyrannie des dictateurs déguisés en démocrates de pacotilles, pilleurs des  richesses de leurs pays servant de murs infranchissables pour l'établissement d'une véritable démocratie garante de la liberté, de l'équité et de la dignité de chacune et de chacun. Ces jeunes n'ayant pas accès à un réseau social réel se sont emparés des réseaux sociaux virtuels comme Facebook qu'ils ont rebaptisés « Nasbook » pour contourner leur interdiction d'exister.

    "Des dictateurs précieux"
    L'Occident n'arrête pas  de répéter que ces dictateurs lui sont précieux, car dit-il, ils représentent pour lui un barrage contre le péril « islamiste ». Vaste inhumanité et cruelle hypocrisie de sa part. Comment peut-il, à ce point, livrer ces peuples à la prison, à la torture et à la mort ?
    Comment peut--il priver ces jeunes désireux d'évoluer de grandir dans la liberté et la dignité?
    Ne sait-il pas que se sont ces dictateurs qui sont à l'origine des extrémismes les plus ravageurs?
    Il faut cesser de mépriser les aspirations de ces peuples en faisant croire, à qui veut l'entendre, que l'islam menace l'Occident. N'est-ce pas l'Occident qui a toujours voulu dominer ces peuples ? Aujourd'hui, il ne veut pas accepter que ces peuples veulent encore une fois s'émanciper de cette mise sous tutelle avilissante et irrespectueuse du Droit et de la Démocratie dont cet Occident se réclame à corps et à cris.
    427537399.jpgC'est plutôt l'Occident qui n'a pas cessé d'être servi à loisir dans ces régions par des dictateurs à sa solde et qu'importe que les peuples soient indigents, misérables et réduits à néant.

    Vivre dignement
    La conscience de ces peuples s'est réveillée non  pas pour menacer qui que ce soit, mais pour vivre dignement, selon leur choix dans leur souveraineté, cette souveraineté que l'Occident veut pour lui et refuse pour les autres.
    Aujourd'hui, ces peuples ont changé de paradigme , il faut que l'Occident s'inscrive dans une dynamique amicale, solidaire, bienveillante et non dans la suspicion permanente, dans l'inimitié, l’exploitation et le mépris qui a toujours prévalu dans le passé.
    Ces populations de tous âges, de tous niveaux sociaux, de toutes cultures et de toutes religions confondues sont mûres et responsables. Elles ont confiance en elles-mêmes. Elles veulent réintégrer l'Histoire, leur Histoire, n'en déplaise à celles et ceux qui n'ont cessé de les en empêcher pour protéger leurs intérêts économiques,  géostratégiques et bien d'autres encore qu’ils s’évertuent à taire, comme l'impunité de l'Etat d'Israël...
    Il n'y a qu'une véritable PAIX juste et un respect fondamental de tous les peuples de cette région,  berceau de la civilisation de l'Humanité, qui mettra fin aux conflits qui souvent ont été initiés et entretenus par cet Occident qui s'estime aujourd'hui menacé.

    431802267.jpgDEGAGE!

    DEGAGE, est devenu le cri de ralliement des peuples opprimés et incompris. Est-il difficile de comprendre ce cri que ces peuples jettent à la face de ces dictateurs devenus sourds? En tout cas, nous ici, nous les avons entendu et nous les soutiendrons par tous les moyens pour que triomphe la DEMOCRATIE!
    Trop c'est trop, ramassez vos dictateurs et vos monarques tyranniques et laissez ces peuples décider de leur avenir. Ils ne veulent ni d’une dictature militaire, ni d’une dictature religieuse. Sachez que l'islam ne permet ni l'une ni l'autre. Ces peuples, malgré leurs différences sociales, culturelles et religieuses, sont frères et soeurs, cessez de semer entre eux la discorde et la violence.
    Ils n'ont pas à plaider coupables pour recevoir de l’Occident son absolution ou son agrément, car ils ne réclament rien d'autre que leurs droits les plus élémentaires.
    Que l’Occident laisse les rêves de ces peuples devenir réalité.
    Voilà ce que ces peuples nous disent lorsqu'ils prennent connaissance de la manière dont les médias, les politologues et les « experts » occidentaux traitent de leurs révolutions.

    Message aux journalistes...
    Alors, chers journalistes responsables de l’information, politologues et « experts » faites un effort pour comprendre ces peuples et cessez d'être au service, consciemment ou inconsciemment, de la propagande de ces dictateurs, des affairistes et des grandes puissances qui ferment les yeux sur l'oppression abjecte que subissent ces peuples.
    Laissez-les respirer, laissez-les espérer !
    Bien à vous chers journalistes, politologues et experts en tout genre, les jeunes de cette régions vous disent : « nous ne voulons plus subir ce que nos aînés ont subi par le passé ».
    Vive la liberté, l'égalité et la fraternité pour toutes et pour tous partout dans le monde.
    Hafid Ouardiri, 10 février 2011

    Photos Haykel sauf la dernière signée Demir.

    PS: blog citoyen, Planète Photos est à la disposition de toutes celles et ceux qui veullent s'exprimer sur un sujet précis tout en respectant la charte de notre hébergeur.

    Et demain est un autre jour!