conseil d'etat

  • Genevois, genevoise nos rues seront mieux protégées les samedis, profitez-en...!

    Imprimer

    Sans titre-1.jpgDu rafistolage ou du recyclage les nouvelles mesures du Conseil d’Etat pour sécuriser la voie publique, voilà comment je les perçois. Et si je veux enfoncer le clou,  je rajouterai effet d’annonce ou l’art de faire du nouveau avec de l’ancien. Accélérer l’application de 2 mesures prévues dans le cadre de l’opération Phénix dont “la mise sur pied début septembre d'une réserve opérationnelle pour sécuriser la voie publique. La présence policière aux endroits (Cornavin, Plainpalais et l’Usine) et aux heures critiques, notamment le samedi soir, sera ainsi renforcée, en tenant compte de la contrainte en termes d'effectifs et d'heures supplémentaires. Une mesure phare! Un signe fort sensé rétablir la confiance envers la population de Genève et effrayer les loubards du canton. Si on repousse tous les déplacements et sorties nocturnes au samedi nous ne craindrons plus rien puisque nous serons mieux protégés. On aura plus de sécurité certes mais on doit s’en contenter un seul jour de la semaine. Cependant, attention ce n’est pas n’importe quel jour, pardi!  Le Conseil d’Etat  pense à nos week-end et veut protéger notre “fièvre du samedi soir”! Louable attention! Pendant six jours de la semaine on laisse Genève aux délinquants et on sortira couvert à l’abri du danger le sixième jour de la semaine...Si tout va bien, si les gendarmes ne font pas une grève de zèle ou une grève tout court pour couper court aux heures supplémentaires que l’Etat rechignera à payer quand il verra la facture!
    Comme cité plus haut, il vaut mieux habiter dans un “endroit critique”, un Rochat 2.jpgquartier comme la gare, Plainpalais ou l’Usine si vous voulez bénéficier d’un samedi sécurisé...Pour les autres que Dieu vous protège! Restez chez-vous même le samedi.
    Isabel Rochat n’arrête pas de dire que les gendarmes sont en sous effectif mais ça n’empêche grâce à une réorganisation elle va trouver le personnel du samedi. Une escouade composée de 200 à 300 uniformes! Allez Madame Rochat encore un effort, une bonne poutse et vous allez trouver d’autres gendarmes pour le reste de la semaine et peut-être bien vous allez vous dispenser du renfort que vous réclamez.
    Bénissez les fils de diplomates!
    Des gendarmes dans la rue c’est bien mais ce n’est pas tout. Heureusement que le Conseil d’Etat vient de s’apercevoir avec beaucoup de retard que l’arsenal judiciaire est insuffisamment adapté au genre de criminalité qui frappe Genève. Et c’est dans cette direction qu’il faut aller de l’avant. Quant au renvoi des criminels étrangers multirécidivistes, il ne faut pas trop y compter. En général ces délinquants comme tout le monde le sait n’ont aucune pièce d’identité sur eux et même si on connait leur origine leur pays refusera leur réadmission faute d’accord ou de volonté politique.
    Le Conseil d’Etat bouge enfin! Il a fallu attendre l’agression d’un fils d’un diplomate américain de l’ONU pour que les 7 sages potassent enfin le grand problème de l’insécurité qui empoisonne la vie des genevois depuis maintenant environ 3 ans. Comme dirait en partie l’adage: “ il n’est jamais trop tard”... pour faire correctement son travail!

    PS: rajouté le 26.08.2011: "La réserve de 200 policiers serait une bourde d'Isabel Rochat"

    Et le 02.09.2011: "Le fils du diplomate revient sur sa version"

    Et demain est un autre jour!
  • Mon invité: Pierre-François Unger et les minarets

    Imprimer

    Nouvelle mise à jour avec la photo du jour.

    Pierre-François Unger a la politique dans le sang. On dirait qu’il est né dans la salle du Conseil d’Etat, tellement il est à l’aise en public. Un bon orateur, il a le sens de la répartie. C’est un homme qu’on aimerait inviter à sa table. Il a de l’humeur, 2054014445.jpgdémarre au quart de tour. C’est un spontané qui s’est abreuvé à la vieille école. Il donne l’apparence d’un bon vivant es spécialiste en réplique en tout genre. Il touche sa cible à tous les coups. Son tempérament tranche avec son profil de médecin. Pour une fois ce n’est pas un avocat mais un homme en blouse blanche que les genevois ont élu... à la tête  du Département de la santé et de l’économie. Homme méthodique qui respecte ses engagements. Il se présente de nouveau au Conseil d’Etat et il a toutes les chances de reprendre le même portefeuille ou de briguer pour un autre Département. Il a les épaules larges et ne craint point les défis.  Je l’ai sollicité pour l’initiative anti-minarets et il m’a répondu rapidement alors que je cours depuis des jours derrière d’autres candidats que je n’arrête pas de relancer. M. Unger, l’homme à la guitare-il faudra qu’il m’explique un jour ce pins qu’il porte à la boutonnière, je vous félicite pour votre entregent, on a besoin d’hommes comme vous au Conseil d’Etat. Sa prise de position sur les minarets se résume ainsi:

    “ Pour répondre à votre question, j’entends affirmer avec force mon opposition à l’initiative contre la construction de nouveaux minarets. Comme l’a rappelé le Conseil d’Etat à l’occasion d’une conférence de presse tenue à ce sujet, ce projet vSans titre-1.jpgiole les droits fondamentaux inscrits dans la Constitution, tels que la liberté de religion, l’égalité devant la loi et le principe de non-discrimination.

    Le projet d’interdire les minarets n’est pas seulement aberrant. Il est aussi dangereux et irresponsable, puisque son dessein serait de nature à rompre l’harmonie et la paix religieuse qui prévalent aujourd’hui dans notre pays. Cette initiative, si elle était acceptée le 29 novembre, conduirait en effet à discriminer et à humilier les communautés concernées par l’atteinte grave qui serait ainsi faite à leurs droits légitimes. Il donnerait un prétexte à ceux qui, dans le monde musulman, veulent faire croire que l’Occident combat l’islam.

    Ce projet est d’autant plus inacceptable et inexcusable qu’il constituerait une insulte envers des communautés locales bien intégrées dans notre pays et dans notre cité, de même qu’envers de nombreux Etats musulmans du monde entier dont les représentants siègent au sein des organisations présentes à Genève. Les conséquences de cette marginalisation seraient immenses et concrètes, tout particulièrement pour Genève, cité internationale, cosmopolite, capitale des droits humains, ville d’ouverture, d’intégration et de tolérance, dont la qualité de vie et la prospérité sont en grande partie liées à la présence en son sein de nombreuses organisations internationales et d’une population aux origines et aux cultures multiples.

    En vous remerciant de l’attention que vous porterez à ces lignes, je vous prie de recevoir, cher Monsieur, mes salutations cordiales”

    Pierre-François Unger

    Pour comprendre ma démarche à lire ma note “Qui a peur des minarets?”
    M. Ueli Leuenberger m’a promis une réponse ainsi que le Pasteur Blaise Menu, M. Mauro Poggia et Véronique Pürro. M. Yves Nidegger m'a envoyé sa contibution après l'avoir mise sur son blog. Elle ne sera pas publiée sur PLANETE PHOTOS. Ici on n'aime pas le réchauffé et tant mieux si ce blog a donné l'idée à M. Nidegger pour écrire une note sur les minarets. M. Pierre Vanek a reçu plusieurs rappels...

    Rubrique Pierre Maudet
    9535_1176173217431_1621127854_489806_6205408_n.jpg

    Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement urbain et de la sécurité entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages, Genève, n'est pas une poubellePierre Maudet, j'adore!, Maudet et Longchamps ouvrent le bal électorel, Sécu-municipaux-cop!Maudet aux Pâquis!, et Maudet promoteur de graffitis

    8432_1197693395422_1621127854_546251_3195209_n.jpg
    Dans les rues de Genève:
    16155_1204963857179_1621127854_564662_3768520_n.jpg
    16155_1204963897180_1621127854_564663_1379298_n.jpg
    16155_1204963937181_1621127854_564664_6948921_n.jpg
    16155_1204963977182_1621127854_564665_1987503_n.jpg
    16155_1204964017183_1621127854_564666_3658151_n.jpg
    16155_1204964097185_1621127854_564668_3968302_n.jpg
    16155_1204964137186_1621127854_564669_2573925_n.jpg
    16155_1204964217188_1621127854_564671_3560616_n.jpg
    16155_1204964337191_1621127854_564674_3863743_n.jpg
    16155_1204964417193_1621127854_564676_7638882_n.jpg
    16155_1204975497470_1621127854_564703_2024822_n.jpg
    16155_1204975577472_1621127854_564705_1787092_n.jpg
    16155_1204975657474_1621127854_564707_5170285_n.jpg
    16155_1204975817478_1621127854_564711_7279601_n.jpg
    16155_1204975897480_1621127854_564713_3954736_n.jpg
    16155_1204976097485_1621127854_564718_8195825_n.jpg
    16155_1204976137486_1621127854_564719_1908344_n.jpg
    Sans titre.jpg
    16155_1204975737476_1621127854_564709_4945510_n.jpg
    16155_1204975777477_1621127854_564710_1462408_n.jpg

    16155_1204964377192_1621127854_564675_2755187_n.jpg
    x.jpg
    16155_1204964177187_1621127854_564670_7219032_n.jpg
    16155_1204964257189_1621127854_564672_993355_n.jpg
    s.jpg
    16155_1204963817178_1621127854_564661_2539551_n.jpg
    Le débat de la semaine:
    Sur l'initiative anti-minarets organisé par la Fondation de l'Entre-Connaissance
    Sans titre-3.jpg
    L'affiche du jour:
    16155_1204964057184_1621127854_564667_6178912_n.jpg
    La photo du jour:
    16155_1209150321838_1621127854_576280_8107278_n.jpg
    Les deux inséparables Poggia et Stauffer aujourd'hui lundi 2 novembre à 12h30 devant la gare de Cornavin. Encore une journée consacrée aux médias. Ils s'apprêtent à aller déjeuner avant de reprendre leur marathon électoral

    Et demain est un autre jour!
  • Un chasseur de tags et un chasseur de mendiants: On a les politiciens qu’on mérite!

    Imprimer

    J-32, le compte à rebours a commencé. On reprend les mêmes têtes, on remet les stands à leur place, on ressort le matériel de propagande et on repart pour un second tour pour l’élection du Conseil d’Etat. Un enjeu de taille qui mérite une campagne à la hauteur. S’il y’en a un qui n’a pas perdu son temps c’est bien notre Stauffer cantonal. 8432_1195541181618_1621127854_540607_1986912_n.jpg24h après son triomphe à Uni-Mail, il déclare sur une radio locale qu’il va s’atteler à purger Genève de ses mendiants en 45 jours chronos. Pourquoi 45 et non 33, ni 69...mystère  qui doit correspondre certainement à un impératif de calendrier chargé et chronométré au millimètre prés par le chef du MCG.
    Stauffer, l’homme providence, traqueur de frontaliers, conducteur de tracteurs, l’homme au pistolet controversé, nous promet d’ajouter une ligne à son interminable CV de citoyen genevois trés actif. Oui le grand gagnant des dernières élections qui compte en gagner d’autres veut débarrasser Genève des ses mendiants en 45 jours. Il est fort l’inspecteur Harry Stauffer. J’achète un beau chrono pour la circonstance et je souhaite qu’il soit élu au Conseil d’Etat rien que pour voir comment fera-t-il pour les mendiants. S’attaquer à des mendiants après les frontaliers ce n’est pas sympa! Le MCG n’aime pas les étrangers? Les prochains...étrangers... qui passeront à la caisse se sont irrémédiablement les touristes. Seule catégorie étrangère épargnée jusqu’ici par la déferlante MCG. Pour combien de temps? Après le travailleur frontalier et le mendiant outre frontière, le visiteur. Allez fermons nos frontières à tous ceux qui ne possèdent pas le passeport rouge avec la croix blanche et on n’aura plus à s’inquiéter pour notre exception européenne et notre originalité genevoise.
    Revenons à nos mendiants, M. Stauffer qu’est-ce-qui vous prend? Nous, on y tient à nos mendiants. Depuis le temps on s’y est habitué. Ils font partie intégrante du paysage genevois. Et votre mouvement de citoyens qui veut les chasser de nos rues, c’est un peu déplacer. Parce que figurez vous M. Stauffert ces mêmes mendiants ont fait beaucoup d’efforts ces derniers mois. Ils se sont parfaitement intégrés à la vie des genevois et à la ville de Genève. Ils ont perfectionné leur français en ajoutant d’autres mots à leur vocabulaire leur permettant de mieux cibler leur quête. Ils sont de mieux en mieux habillés grâce à la générosité des habitants de la ville par le biais des caisses de récupération de vêtements. Ils ont un bon sens de l’orientation et ils arrivent à se mouvoir parfaitement en ville, sans GPS. Ils se déplacent à pieds donc pas de pollution ni un quelconque encombrement de nos transports publics. Ils se proposent même de nous tenir compagnie le temps que le feu de signalisation passe du rouge au vert et que le pare-brise devient propre sous l’impulsion de leur agilité. M. Stauffer, si vous tenez à votre étoile de chérif pour concurrencer Clint Eastwood et faire partie du bon et de la brute, commencez par chasser le truand. Je vous donne volontiers quelques adresses parce que mon annuaire de la délinquance est rempli à ras bord. Mais je pense que vous connaissez mieux que moi Genève, vous qui vous déplacez souvent...en tracteur!
    A ce jour, je n’ai jamais entendu qu’un mendiant a agressé ou volé quelqu’un donc cette population “encombrante et indésirable” pour certains n’est pas aussi dangereuse pour la communauté que les délinquants sans papiers contre qui il faut agir de toute urgence...en 45 jours...ou en 1080 heures! Je vous laisse le sens de la bonne formule.

    Rubrique Pierre Maudet
    9535_1176173217431_1621127854_489806_6205408_n.jpg

    Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement urbain et de la sécurité entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages, Genève, n'est pas une poubellePierre Maudet, j'adore!, Maudet et Longchamps ouvrent le bal électorel, Sécu-municipaux-cop!Maudet aux Pâquis!, et Maudet promoteur de graffitis

    9535_1178694800469_1621127854_496680_2894454_n.jpg
    9535_1176173537439_1621127854_489813_7022958_n.jpg
    Dans les rues de Genève:
    8432_1195541221619_1621127854_540608_5542113_n.jpg
    8432_1195541301621_1621127854_540610_7755767_n.jpg
    8432_1195541261620_1621127854_540609_1816384_n.jpg
    8432_1195541341622_1621127854_540611_202933_n.jpg
    Alain Bossu, journaliste et écrivain dédicace aujourd'hui dans une brasserie de la ville son dernier livre: "Les yeux d'Ophélie" chez PMP Editions qui dresse le portrait de 42 hommes et femmes qui font l'actualité dans le domaine du tourisme en Suisse romande:
    8432_1195541381623_1621127854_540612_4258997_n.jpg
    Agenda:
    Sans titre-1.jpg
    Agenda bis:
    Sans titre-2.jpg

    Et demain est un autre jour!
    1068008157.jpg