blondie

  • Un dernier hommage à Per Amann

    Imprimer

    Sans titre1111.jpgMercredi 29 septembre de 14h00 à 14h40 une soixantaine de personnes ont rendu un dernier hommage à Per Amann décédé quatre jours plutôt suite à une longue maladie. Cérémonie religieuse empreinte de beaucoup d’émotion donnée en français et en Brésilien. En brésilien pour la famille de son épouse Paula. Cette dernière, très affectée comme les enfants de Per Amann, Alexandra, Olivier et Thomas ont eu du mal à contenir leur émotion surtout lors de la diffusion de la musique préférée de Blondesen.

    Blondesen.jpgDans la Chapelle du Centre funéraire de Saint-Georges, il y avait parmi les présents à la cérémonie d’adieu, des blogueurs de la Tribune de Genève qui ont déposé une gerbe de fleurs sur laquelle on pouvait lire: “A Blondesen, les blogueurs du paradis”. Une initiative qui a germé spontanément ces derniers jours sur la plateforme de TDG. Une attention que n‘aurait certainement pas renié le blogueur le plus irrévérencieux de la Tribune de Genève. Adieu Per Amann, trouve-toi vite un PC pour continuer à bloguer et nous donner des nouvelles du paradis!

    DSC00476-ssssss.jpg
  • Per Amann, tu nous MANQUES déjà!

    Imprimer

    Blondessen-ssssss.jpgCe soir je porte le deuil. Je viens de recevoir un SMS de Paula l’épouse de notre ami Blondesen. Le texte: “Bonsoir Haykel, je voudrais vous faire part du décès de Per, il est parti hier soir”. Depuis cet après midi je sentais quelque chose dans l’air. Son blog a réapparu avec sa dernière note écrite le 30 juin pour remercier à l’occasion de son mariage tous ceux qui lui ont témoigné leur soutien et à leur tête ma petite personne. Il a terminé sa note par : ”Je suis ravi d’avoir fait ta connaissance à travers les blogs de TDG”. Un témoignage qui m’accompagne encore. Moi aussi j’étais honoré de t’avoir connu blondesen. Je n’ai pas la larme facile mais pourtant là...
    Bref retour en arrière. Vers la fin de l’année 2009 l’hôpital Cantonal a demandé à Blondesen de partir ayant perdu tout espoir de le guérir. Sans titre-8-ssssss.jpgEt c’est là où il a atterri au Cesco à Bellerive. Un jour au mois de mai je reçois un mail de sa part dans lequel il m’invite à couvrir en photos son mariage avec Paula. Jusque là on ne s’est jamais rencontré à part sur la plateforme des blogs par commentaires interposés. Intimidé devant un tel personnage j’ai toute de suite accepté non sans l’avoir averti que je ne suis qu’un photographe amateur. Et je ne me suis vraiment décidé à venir à son mariage le 21 juin que lorsqu’il m’a répété et écrit que ce sera “à la bonne franquette” et que mes “photos spontanées” c’est ce qu’il cherche. Plusieurs fois depuis le mois de juin où j’ai fait sa connaissance je suis allé le voir. Ce n’est pas toujours facile aussi bien pour lui que pour moi. Il n’arrivait pas à parler et communiquait avec moi par écrit. Il mettait un temps fou pour griffonner quelques lignes...j’étais à la fois très mal à l’aise de le voir souffrir mais aussi très flatté d’être à ses côtés. J’aurais aimé le connaître plutôt et partager avec lui d’autres moments dans un espace autre qu’une chambre d’hôpital. Blondesen a lutté contre la maladie avec beaucoup de courage et a gardé jusqu’au dernier moment son sens de l’humour. Per Amann tu nous MANQUES déjà.

    Sans titre-4.jpg

    Sans titre-1.jpg
    Blondie.jpg