graffiti

  • Genève, capitale du graffiti

    Imprimer

    DSC_0537.JPGCe week-end, Genève est la capitale du street art. Une brochette d’artistes locaux et internationaux travaillent dans la bonne humeur et sous une chaleur torride pour embellir un ensemble d’immeubles appelé à la destruction le mois prochain. Des tours de 10 étages y prendront place.
    DSC_0426.JPG« Pump up the jam » qui est à sa 6ème édition a fait le plein cette fin de semaine. Je ne compte plus les graffeurs et les graffeuses de renom qui ont fait le déplacement à Lancy et plus exactement au Chemin de Pesay. C’est l’une des rares occasions de voir une telle concentration d’artistes. Joule de la Joxion, Bandi, Amikal, Seika, SID, JIMOX, Swalt, Esprit, Whyre, Stiiv, Timer, Kanos, Louane, Maps, Groek, Sekit, Line, World, Sipe, Jeal, Ont wan, K2 et j’en passe ont DSC_0502.JPGlaissé leur empreinte à Lancy hélas pour quelques jours.
    L’organisateur Michael Vauthey est satisfait de cette 6ème édition même si il a reçu quelques défections à cause de ce satané coronavirus. Plusieurs artistes souffrent économiquement à cause de cette pandémie qui a vu certains de leurs projets passer à la trappe.
    Vous aimez le graffiti, courrez au Chemin de Pesay rencontrer ces artistes de talent. Ils seront encore là dimanche 9 août. Après, vous aurez encore quelques jours pour prendre des photos pour la postérité avant que les engins de démolitions fassent leur apparition.

    Parallèlement à cet évènement se tient l’Urban Art Velodrome à Frontenex avec quelques uns des artistes qui participent au « Pump up the jam volume 6" comme Seika, SID ou encore Joule de la Jonxion. Oui Genève est incontestablement en ce mois d'août la capitale du street art !

    DSC_0372.JPG

    DSC_0379.JPG

    DSC_0472.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0412.JPG

    DSC_0489.JPG

    DSC_0497.JPG

    1596912199892-01.jpeg

    DSC_0500.JPG

    DSC_0376.JPG

    1596913479777-01.jpeg

    DSC_0400.JPG

    DSC_0528.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0378.JPG

    1596913455578-01.jpeg

    DSC_0542.JPG

    DSC_0546.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    1596913386907-01.jpeg

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0386.JPG

    DSC_0550.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0397.JPG

    DSC_0539.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0405.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0413.JPG

    DSC_0415.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0417.JPG

    DSC_0422.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0509.JPG

    DSC_0390.JPG

    1596913317325-01.jpeg

    DSC_0427.JPG

    DSC_0430.JPG

    DSC_0433.JPG

    DSC_0510.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0438.JPG

    DSC_0440.JPG

    DSC_0443.JPG

    DSC_0444.JPG

    DSC_0446.JPG

    DSC_0449.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0511.JPG

    DSC_0461.JPG

    DSC_0470.JPG

    DSC_0458.JPG

    DSC_0512.JPG

    DSC_0514.JPG

    DSC_0474.JPG

    DSC_0478.JPG

    DSC_0555.JPG

    DSC_0481.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0483.JPG

    DSC_0491.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0501.JPG

    DSC_0578.JPG

    DSC_0564.JPG

    DSC_0574.JPG

    DSC_0567.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0562.JPG

    DSC_0551.JPG

    DSC_0488.JPG

    DSC_0493.JPG

    DSC_0495.JPG

    DSC_0517.JPG

    DSC_0518.JPG

    DSC_0519.JPG

    DSC_0520.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0506.JPG

    DSC_0565.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    DSC_0570.JPG

    DSC_0558.JPG

    DSC_0559.JPG

    DSC_0583.JPG

    DSC_0581.JPG

    pump up the jam,pump up the jam volume 6,graffitis,graffiti,graffeurs,graffeuses,street art,joule de la joxion,bandi,amikal,saika,sid,jimox,swalt,esprit,whyre,stiiv,timer,kanos,louane,michael vauthey

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour !

  • Graffiti: Pump up the jam volume 6

    Imprimer

    Sans titre.jpgPump up the jam est un évènement incontournable de la scène du street art à Genève. Chaque année cette manifestation gagne en notoriété et en qualité. Elle se bonifie d’année en année et offre aux amateurs du street art une occasion annuelle unique pour côtoyer de près une bonne brochette d’artistes suisses et étrangers. Sur deux jours, le 8 et le 9 août plus d'une soixantaine de graffeuses et de graffeurs vont étaler tout leur talent sur une surface qui dépasse facilement les 2000 m2, représe1595765543924.jpgntant les immeubles Familia du Bachet-de-Pesay voués à la démolition.
    Derrière ce grand raout urbain, un homme, Michael Vauthey alias Mic Plasti qui depuis des années se démène avec force et conviction pour organiser ce genre d’évènement. Pour cette sixième édition il a pu compter sur le soutien de la ville de Lancy, Walls’Street, le propriétaire de l’ensemble des immeubles Regimo et de quelques sponsors pour la bon déroulement de la manifestation.
    Déjà depuis quelques jours, tous ceux qui sont passés du côté de Bachet ont pu admirer les grandes fresques graffées sur la 1595765032808-01.jpegfaçade de 4 immeubles. Deux autres fresques xxxl vont venir s’ajouter à l’ensemble. Six grands et talentueux artistes signent ces œuvres éphémères. Il s’agit de Swalt, Amikal, Esprit, Whyre, Stiiv et Kanos. Ce n’est qu’un avant goût de ce qui nous attend le 8 et le 9 août prochain. Un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte même pas pour quelconque alerte canicule !

    1595765203272-01.jpeg

    1595797932666.jpg

    1596053420495-01.jpeg

    1596053757996.jpg

    1595765669884.jpg

    1596053487202-01.jpeg

    1595765626899.jpg

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour !

  • Street art: URBAN ART VELODROME, premières photos

    Imprimer

    1595849695344.jpgL’UGS est le plus ancien club de football du canton de Genève. Son vénérable stade de Frontenex est tout autant mythique que centenaire. Il faut bien célébrer les 125 ans de l’UGS et le siècle d’existence de son stade. La jeune équipe qui préside le club, son président à 28 ans a trouvé une excellente idée. Donner à une trentaine d’artistes de tous bords l’occasion de s’exprimer autour des 350 mètres que forment son ancienne piste cyclable. 1595840827453.jpgDémarré il y a quelques jours le projet «URBAN ART VELODROME» connaîtra son apogée dans 2 semaines et nous présentera au mois de septembre le résultat sous forme d’un tableau géant qui formera la plus grande œuvre d’art urbain collective de Suisse. Une surface de 2250 m2 pour réunir la trentaine d’artistes autour d’un même sujet. Les organisateurs ont choisi un thème fédérateur: la « Rencontre ».
    Cécile Kaiflyn, cheffe de ce projet qui participe également en tant qu’artiste a vu grand et a invité une brochette d’artistes Suisses et internationales qui ont déjà fait leurs preuves. Plusieurs noms sont connus, des genevois comme Joule de la Jonxion, SEIKA, JAZI, YGREK, FIFILLE, SID...et d’autres le seront après cette rencontre inédite et exceptionnelle qui fait la part belle au street art. Pour Planète photos et en exclusivité voici les premières photos d’URBAN ART VELODROME. A suivre !

    1595841000727-01.jpeg

    1595840946400.jpg

    1595882878862-01.jpeg

    1595771691778.jpg

    1595771654242-01.jpeg

    1595797588741.jpg

    1595772798912.jpg

    1595883005638.jpg

    1595883082982.jpg

    1595881913810.jpg

    urban art velodrome,street art,stade de frontenex,graffeurs,graffeuses,graffitis,graffitis genevois

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour !

  • Graffiti: Les écureuils de SID

    Imprimer

    amikal,swalt,whyre et stiiv,sid,kanos,david perez sidLa scène du street art à Genève, n’a jamais été aussi féconde qu’en cette période de Coronavirus. Inspirés les artistes multiplient les chantiers urbains à travers tout le canton. Deux évènements de taille sont programmés pendant la saison estivale. Actuellement et jusqu’à la mi-août une trentaine d’artistes travaillent pour transformer la piste cyclable du vélodrome de Frontenex en la plus grande œuvre d’art urbain collective de Suisse sur une surface de 2250 m2. Le 8 et le 9 août aura lieu à Lancy l’incontournable "Pump Up The Jam" volume amikal,swalt,whyre et stiiv,sid,kanos,david perez sid6 avec un rassemblement xxl avec une soixantaine d'artistes venant de France, d'Espagne, et de l'Italie qui viendront rejoindre leurs homologues Suisses. Ils travailleront sur des immeubles qui sont appelés a être détruit. 2000 m2 à graffer, quel bonheur !
    Le travail a déjà commencé il y a quelques jours sur la facade de 4 immeubles. Des fresques géantes ont déjà vu le jour. Deux autres se rajouteront à l'ensemble. 

    Esprit, Amikal, Swalt, Whyre et Stiiv de Genève ainsi que Kanos de Paris utiliseront des élévateurs pour leurs réalisations. Ils vont nous mettre plein la vue, connaissant leur immense talent. Il y aura donc pendant ce week-end une soixantaine d’artistes et de nombreuses animations pour cette 6ème édition. En attendant, les graffeuses et les graffeurs travaillent en solo sur plusieurs projets.

    David Perez Sid

    1594484103483-01.jpegLe prolifique et talentueux graffeur SID, Nyonais habitant Gland fait de nombreux déplacements sur le territoire genevois pour y travailler et répondre à des commandes de plus en plus nombreuses. Faisant de lui comme quelques uns en Suisse un artiste qui vit de sa passion. C’est lui l’auteur de la célèbre fresque de l’infirmière en hommage au corps médical pendant le covid-19, visible à Gland. La photo de son infirmière a fait le tour du monde mais lui, il garde les pieds sur terre. Artiste peintre, photographe, body painter, graphiste et rappeur SID (Suisse, Ibérique, Déterminé) multiplie les interventions artistiques chez les privés ou sur le domaine public avec l’accord des autorités bien-sûr. L’une de ses dernières créations à Genève car l’homme graffe aussi vite que son ombre, se trouve sur la commune de Thônex. Une régie lui a passé commande pour embellir une armoire électrique, histoire de ne pas la laisser comme support aux gribouilleurs. Le résultat est magnifique. Les écureuils et la grenouille se fondent dans le paysage et le peu de verdure des alentours. Il a passé une journée pour le faire, il s’est fait plaisir et a offert aux habitants du quartier d’avantage de nature pour un plaisir visuel incontestable.

    1594484165252-01.jpeg

    1594484234191-01.jpeg

    1594484280546-01.jpeg

    1594484661644-01.jpeg

    1594484989852-01.jpeg

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour !

  • Street art: « davidmatias365 », l’artiste qui a choisi les chantiers comme galerie d’exposition!

    Imprimer

    106587213_156766155911583_795505382936123808_o.jpgDepuis quelques jours, « davidmatias 365 » sévi à Genève sur les planches en bois qui couvrent les chantiers. Tantôt philosophe, tantôt réaliste, tantôt poète « davidmatias365 » casse la routine avec des aphorismes qui interpellent le piétant. A rive sur un immense panneau il a écrit: « Si tu lis ce message c’est que tu es vivant et que tu respires sois content et donne-moi un sourire », un peu plus loin dans les rues basses sur un autre support aussi grand il nous gratifie de la formule suivante: « L’art c’est la fleur du ressenti en éclosion, le faire-part du cœur transmis à l’émotion ». Et les citations se poursuivent tout au long du chantier du 109284413_161362142118651_6025293185635970651_o.jpgBoulevard des philosophes. Une exposition à ciel ouvert sur des planches en bois qui vont disparaître à la fin des travaux et peut être iront embellir d’autres chantiers. Une forme de street art éphémère contre la monotonie.
    Aucune trace sur internet de ce davidmatias365 à part un compte Instragram avec 0 publication et 4204 abonnés. Artiste basé à Genève sans aucun historique sur le net sous ce pseudonyme. Un Banksy en devenir made in Genève? A suivre !

    davidmatias365,street art,street art genevois

    davidmatias365,street art,street art genevois

    davidmatias365,street art,street art genevois

    davidmatias365,street art,street art genevois

    davidmatias365,street art,street art genevois

    davidmatias365,street art,street art genevois

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour !

  • Street art: Non ce n’est pas du vandalisme c’est de l’art!

    Imprimer

    https://www.drsimon.ch/Depuis le 3 mai, journée de la liberté de la presse 2 vitres sur la place Bel Air et une sur les quais à côté de la police de la navigation ont l’air d’avoir été visitées par des vandales. L’effet est bluffant! Si on ne prête pas attention on dirait que ces vitres ont été barbouillées par des mains indélicates. Ce qui n’est pas le cas. Simon Berger, un artisan devenu artiste expose avec le portrait de 3 femmes.
    1588939609072-01.jpegUn portrait en verre brisé avec comme seuls instruments un marteau et une surface en verre. Les vitrines font l’affaire de ce bernois de 44 ans, charpentier de formation et mécanicien de profession. Ce travail artisanale l’a emmené à côtoyer des matériaux comme le bois, la tôle et maintenant le verre qui lui offre un moyen pour s’exprimer. C’est agréable à voir et l’effet est surprenant. Cette exposition éphémère auto-financée par son auteur a accompagné la journée de la liberté de la presse pour rendre hommage aux 27 journalistes femmes détenues dans les pays où le quatrième pouvoir n’a pas sa place. La Suisse est classée 8ème et elle peut mieux faire! Pour cette exposition, pas moyen de savoir sa date de fin donc si vous passez par là...ayez un air curieux!

    1588939089876-01.jpeg

    1588939118881-01.jpeg

    1588939553538-01.jpeg

    1588939583707-01.jpeg

    1588939609072-01.jpeg

    1588940108564-01.jpeg

    1588940235420-01.jpeg

    Et demain est un autre jour!

     

  • Graffiti: les 4 saisons par World

    Imprimer

    IMG_20181026_191947.jpgPour la deuxième année consécutive, le jeune Jaïro Mugnai dont le blase est World a gagné le "concours de fresques" de la commune de Chêne-Bourg. Ce graffeur de 20 ans est promu à un bel avenir  s’il continue sur cette lancée. Vous pouvez admirer sa dernière création qui a pour thème les 4 saisons juste sur le mur menant au parking de la salle Point Favre (Avenue François-Adolphe-Grison 6).
    La commune de Chêne-Bourg offre des espaces  pour promouvoir le street-art et embellir le mobilier public. Une belle façon pour occuper les jeunes du quartier et encourager cet art urbain. Bravo à elle! Et bonne continuation à lui!

    IMG_20181026_192051.jpg

    IMG_20181026_192142.jpg

    La fresque de 2017 au même endroit:

    jaïro mugnai,graffiti,fresque,graffiti genevois,street art,art urbain,graffeur de genève

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Graffiti: Festiv’art Desstres

    Imprimer

    Sans titre.jpgL’association Desstres milite depuis 10 ans pour promouvoir l’art urbain. Le graffiti comme la musique Hip-Hop occupent une place de choix dans la programmation de cette précieuse association qui a permis de réunir de nombreux artistes de divers horizons en leur procurant un espace d’expression. Cet espace que Desstres déniche auprès des autorités ou des privés qui en attendant la destruction et la transformation de leur bien immobilier le cède pour la créativité éphémère.
    Que de manifestations et de sessions ont étaient organisées par Desstres à Genève durant les dix dernières années. Ce qui fait d’elle un acteur incontournable pour la promotion de la culture urbaine dans notre canton. DSC_8233.JPG
    Pour fêter comme il se doit cette décennie bien remplie Desstres a lancé le jeudi 18 octobre le «Festiv’art» qui se prolongera jusqu’à dimanche 18 octobre aux halles de la Fonderie à Carouge. Au programme: une rétrospective des moments forts qu’a connu l’association, des concerts de musique, de la danse, des démonstrations live de graffitis, des ateliers cellograff, une grande exposition réunissant les artistes suivants: SLAMER-AMIKAL-TCK127-GREM-LEZA-STANO-TAPALOY-DETER-MORU-JOULE-ATS-MANS-ZADE-JUST1-MORZ-DEFOS-SWICK-JAZI-RUSE-EKLA-SEBA-MESH-HSB-HEURK-PTILUT'-ART L-DOER-GAMO-AVID-CHARLES DRAWIN'-THOR-ADER-SALAD-KOAS-EVO-HOMER-JIMOX-SAL-PMS-TEXAS-CASE-IDEO-desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-atOSPEL-TONES-KVN-SWIRA-DELPH-LA VAKA-NACR-SARO-YGREK-INDUSTRIE25 kase-LUTIN-BUDA-BRKN WORD-GAMINE-TORN-BANDI-458-DOUABIT-BASM-MOOGLY-DAB-BLINX-TROCKS-TEMIS-SPYR-RUTH...Et bien d’autres animations pour les grands et les petits. Merci Destress et bon anniversaire!

    DSC_8242.JPG

    1.jpg

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    DSC_8176.JPG

    DSC_8216.JPG

    DSC_8349.JPG

    DSC_8348.JPG

    DSC_8345.JPG

    DSC_8256.JPG

    DSC_8278.JPG

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    DSC_8274.JPG

    DSC_8272.JPG

    DSC_8270.JPG

    DSC_8275.JPG

    DSC_8284.JPG

    DSC_8285.JPG

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    DSC_8298.JPG

    DSC_8317.JPG

    DSC_8319.JPG

    DSC_8323.JPG

    DSC_8205.JPG

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    DSC_8236.JPG

    DSC_8235.JPG

    DSC_8212.JPG

    DSC_8214.JPG

    DSC_8295.JPG

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    DSC_8206.JPG

    DSC_8195.JPG

    DSC_8198.JPG

    DSC_8200.JPG

    DSC_8204.JPG

    DSC_8288.JPG

    DSC_8329.JPG

    Sans titrevjjbvn.jpg

    desstres,association desstres,graffiti,graffitis,graffeur,graffeurs,graffeuse,graffeuses,halles de la fonderie,slamer-amikal-tck127-grem-leza-stano-tapaloy-deter-moru-joule-at

    DSC_8301.JPG

    DSC_8308.JPG

    DSC_8182.JPG

    Sans titreseaq.jpg

    Sans titresdsafa.jpg

    DSC_8177.JPG

    DSC_8178.JPG

    DSC_8217.JPG

    DSC_8224.JPG

    DSC_8248.JPG

    DSC_8287.JPG

    DSC_8168.JPG

    DSC_8170.JPG

    DSC_8172.JPG

    DSC_8173.JPG

    DSC_8174.JPG

    fwqgat.jpg

    Sans titredaqw.jpg

    242weer.jpg

    Sans titrekhlhl.jpg

    Sans titresfa.jpg

    DSC_8343.JPG

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Note de lecture: «Lights Geneva graffiti magazine»pour une meilleure visibilité de l’art urbain genevois

    Imprimer

    693760742.jpgOn ne peut que saluer la naissance d’un nouveau magazine dédié au street art genevois. «Lights Geneva graffiti magazine» imprimé à 200 exemplaires et disponible pour le moment chez «Graphic Shop» a sorti il y a quelques jours son premier numéro. Plutôt de bonne facture avec davantage de photos que de textes, une mise en page aérée et des sujets qui ne manqueront pas d’intéresser les fans de l’art urbain. Au sommaire un article sur le rappeur ZIPPY, une interview avec la graffeuse LIF, une compilation des meilleures œuvres du crew genevois BCF (Bench crew family) spécialisé dans la réalisation de fresques, un coup de projecteur sur les «Latinos Artistes Sprayers» qui forment la «Old School» très prolifiques dans les années 90, six pages consacrées à l’artiste Tapaloy qui graffe sur les trains, un clin d’œil aux deux jeunes artistes franco-suisse qui forment le collectif «Industrie25», un reportage photos sur sur la 2ème 27867156_831147180425860_7401110147587758180_n.jpgédition du Festival international du graffiti «Shake Well» qui a eu lieu du 7 au 9 juillet dernier à Bordeaux, deux pages de photos de graffitis d’outre-frontières, une double page de tags...Dabtwo qui est l’initiateur de cette revue nous a ouvert le carnet de dessin du «The bench», le rendez-vous discret et hebdomadaire qu’il a crée avec Deter en 2011 pour partager sa passion avec d’autres graffeurs, un concours «Sketch» et un hommage à DETER ONE, un graffeur de l’ombre au talent immense et qui graffe depuis une vingtaine d’année.
    1588316994.3.jpgL’un des meilleurs atouts de cette publication est de voir ou de revoir des fresques dont certaines ont disparu des murs de Genève. Pour l’actuel numéro à part les artistes cités plus haut vous pouvez contempler également le travail de TIMER, PANCHO, JAG, DETER, NUTS, BANDI, SPASM, QWEST et DABTWO.
    Réalisé par un graffeur qui s’est entouré pour ce premier numéro d’artistes qui lui sont proches, «Lights» continuera son bonhomme de chemin avec de nouvelles rubriques et d’autres graffeurs et graffeuses qui brillent à Genève. Bonne continuation et vivement le deuxième numéro. 

    En rapport avec cette note:

    Bienvenue à «Light Geneva graffiti magazine»

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Note de lecture: «Behind the wall volume 2» ou la face cachée du graffiti

    Imprimer

    Sans titrea.jpg«Behind the wall volume 2» est sorti au mois de novembre dernier. Un deuxième opus très attendu après le succès du premier qui date de décembre 2016. Même principe et même ligne directrice. Amaëlle Mischler alias Amikal (nom d’artiste) a réussi à ouvrir pour nous le carnet de travail de 19 artistes, une sorte d’incursion  dans les coulisses avant la concrétisation des œuvres sur les murs. Artem Solop, Cannibal Letters, Jacky&Hide, Difuz, Buda, Tapaloy, Stom500, Kanos, Monsta, Zcäpe, Azram, Tougui, Amikal, TCK127, Moru, Gamo PM, Mr. Woodland et Korsé  appartenant à des univers DSC03077.JPGdifférents et venant de la Suisse, de la France, de l’Allemagne, de l’Ukraine et de la Slovenie illustrent de la plus belle des manières cet objet précieux qui a vu le jour grâce à la ténacité et à la persévérance d’Amaëlle Mischler qui a porté ce livre durant toute une année et l’a ouvert au crowfunding. C’est la première fois à Genève qu’un livre de graffitis a été ouvert au financement participatif. 51 contributeurs ont payé 2790 chf. pour financer une part des 650 exemplaires numérotés dont une grande partie à déjà trouvé preneur. Son initiatrice est d’autant plus heureuse car «Behind the DSC03078.JPGwall volume 2» a passé les frontières de la Suisse puisqu’il a été commandé dans une dizaine de pays dont l’Australie, les USA, Singapore ou encore Dubaï. Le graffiti made in Amikal voyage bien! A noter que c’est le talentueux graffeur Wozdat qui a signé la préface.
    Amikal fourmille d’idées. Après cette belle aventure éditoriale elle a réalisé l’illustration du jeu «Le GE de loi» pour le compte du Département de l’instruction publique, un jeu de rôle à mission pédagogique pour les cours d’éducation citoyenne. Et pour s’amuser elle customise des chaussures pour une boutique. Une bonne occupation entre 2 murs à graffer en attendant «Behind the wall volume 3».

    Pour commander le livre ici et ici

    DSC03075.jpg

    DSC03079.JPG

    DSC03080.JPG

    DSC03081.JPG

    DSC03082.JPG

    Sans titre 5.jpg

    Sans titre2.jpg

    Et la dédicace d'Amikal pour le blog Planète photos

    Sans titre.jpg

    Behind the wall volume 1

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Bienvenue à «Light Geneva graffiti magazine»

    Imprimer

    27267523_1554624784653563_1332701612_o-724x1024.jpgC’est fait, Genève connaîtra à partir de demain sa première revue sur le graffiti. A ma connaissance cette première est carrément la seule expérience éditoriale à l’échelle du canton. «Light Geneva graffiti magazine» mettra sous les projecteurs 3 à 4 fois par année les artistes du street art qui font l’actualité. Une belle façon de garder une trace sur ce trésor éphémère qu’est le graffiti. Une excellente initiative de la part de son initiateur le graffeur talentueux Dabtwo.
    Le numéro 1 sera présenté au public le jeudi 15 février à partir de 20h à l’Ecurie à Ilôt 13. Un vernissage ponctué de musique avec la présence de DJ Tenor Rock, Zippy (DGZ) et ZINZ.
    En attendant, Dabtwo a bien voulu répondre à mes questions histoire de présenter ce nouveau venu dans l’édition qui va certainement faire plaisir à plus d’un aficionado du graffiti.
    ================================================

    Sans titre4.jpgDabtwo je te laisse te présenter aux lecteurs de ce blog :
    Mon blaze est Dabtwo. Je pratique le graffiti dit «légal» depuis une dizaine d’année. Auparavant, je me suis surtout consacré à la pratique du skateboard qui demande beaucoup de temps et d’énergie. Depuis que j’ai commencé le graffiti j’ai toujours essayé de m’ouvrir aux autres. Je suis notamment le fondateur du Bench puis du Bench Crew. Je suis aujourd’hui à la tête de Lights Magazine et de LTS Production. J’espère pouvoir continuer à rassembler les gens et donner un maximum de force à ceux qui œuvrent dans la bonne direction. Sans titre.jpg
    - Comment t’es venu l’idée pour cette revue sur le graffiti?
    J’achète et conserve des magazines depuis mon adolescence. Ces dernières années avec la multiplication des sites et réseaux sociaux sur internet et parallèlement la chute des ventes dans l’industrie de la presse écrite j’ai pu constater que le comportement des graffeurs avait considérablement changé et qu’aujourd’hui  pratiquement toutes les œuvres réalisées finissent en photo sur internet (fini la boite à chaussure et les pressbook photo caché au fond d’un tiroir). Chacun veut voir sa pièce tourner et être admirée par le plus grand nombre mais voilà que reste-t-il comme trace après les quelques likes vu que les publications s’enchainent et que par ailleurs la plus part de ces même sites ont une durée de vie bien plus courte qu’un magazine soigneusement conservé dans une bibliothèque. J’ai donc décidé de me lancer dans la réalisation de ce magazine pour d’une part permettre la conservation des œuvres réalisées par les graffeurs locaux et d’autre part répondre au besoin de visibilité d’un mouvement en constante évolution et malheureusement toujours pas respecté à sa juste valeur.

    Sans titre2.jpg- Quelle sera la ligne directrice de «Lights»?
    Ce magazine est avant tout indépendant et du graffiti pour le graffiti si je peux dire. Je compte donc lui permettre d’évoluer en ce sens. Il y aura d’autres rubriques dans les prochains numéros et surtout d’autres artistes, j’espère qu’il permettra de fédérer la scène locale et que chacun y trouvera son compte.
     - Quelle sera sa fréquence, sa distribution et qui seront les contributeurs?
    J’espère pouvoir sortir 3 à 4 numéros par année. Concernant la distribution les choses sont en train de se mettre en place mais vous pouvez déjà le trouver chez Graphic Shop à Genève (Rue Caroline 13, 1227 Genève). Pour l’instant je travaille avec plusieurs graffeurs et photographes afin d’avoir un contenu original mais je suis intéressé à ouvrir encore l’équipe et bien sûr permettre au plus grand nombre possible d’acteur du mouvement de figurer dans le magazine.
    27173413_943017832534960_4614038420734397732_o.jpg-Une présentation du sommaire du premier numéro
    Le premier numéro est surtout composé d’artistes avec qui j’ai eu la chance d’évoluer ces dernières années car je ne voulais pas trop ébruiter ce projet avant qu’il se concrétise. Vous pouvez aussi y retrouver notamment une rubrique old-school, une rubrique internationale avec dans chaque numéro un focus sur un des événements important de la scène graffiti, une rubrique world wild avec divers photos d’œuvres et d’ambiance prise pour la plus part en voyage, un article sur Zippy (DGZ Muzik) un artiste Rap/Trap genevois, un concours de sketch et une double page consacrée aux tags.
    28124731_953026311534112_2128717732_o.jpg-Actuellement sur la scène du graffiti à Genève règne la loi des clans entre graffeurs et graffeuses. Les tensions ne manquent pas dans ce domaine. Certains artistes s’évitent et d’autres s’invectivent à travers les réseaux sociaux. Quand penses-tu ?
    Effectivement, il y a toujours eu et je pense qu’il y aura toujours certaines tensions ou rivalités entre les différents individus qui pratiquent le graffiti au sens large. Je pense que souvent tout cela est dû au fait que certains ne se connaissent pas et on donc du mal à accepter le travail ou les actions des autres. Parfois, il suffit juste de se croiser pour régler le problème, d’autre fois il est nécessaire de rappeler certaines règles à ceux qui ont tendance à les oublier ou les ignorer. Il faut aussi prendre en compte le fait que de plus en plus de personnes pratique et que les espaces vierges sont limités ou nécessitent plus d’investissement que simplement repasser ceux d’avant. Rester humble et faire ses preuves au fil des ans permettent d’obtenir le respect des autres plus facilement que d’essayer de s’imposer.

    PS: pour contacter Dabtwo sur FB ici ou sur le site internet de LTS production ici

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Graffiti: Nadib Bandi, cet architecte graffeur!

    Imprimer

    DSC_3837.JPGCes dernières années, les graffeuses et graffeurs à Genève sont constamment sollicités pour égailler toute sorte de surfaces publiques ou privées à la grande satisfaction des amateurs de cet art éphémère. L’un des graffeurs les plus prolifiques du moment et le français Nadib Bandi qui accumule les interventions sur les murs de la cité et non seulement. Grand voyageur devant l’éternel, ces graffitis sont visibles aussi bien dans les rues que dans les galeries à Genève, Lausanne, Paris, DSC_3512.JPGMarseille, Toulouse, Liège... Sa dernière création en partenariat avec IDroom est une commande  qu’il vient de terminer. Si vous passez par le 17 rue des Voisins du côté de Plainpalais vous pouvez admirer et prendre en photo une grande fresque abstraite à la forme d’un puzzle signée Nadib Bandi. Quelques mètres plus loin une autre fresque encore plus belle avec des couleurs chatoyantes à la forme d’un labyrinthe orne la cafétéria du bureau d’architectes «Groupe DSC_3826.JPGberic» commanditaire des deux dernières œuvres de Bandi, un artiste qu’on peut considérer comme un architecte du graffiti tant sa production et son travail minutieux s’apparentent à la profession d’un bâtisseur de lignes, de courbes et de formes superbement exécutés. Ce travail de fourmi à la rue des Voisins, Bandi a mis un mois pour l’accomplir entre la maquette et la finition. Un bel ouvrage par un grand artiste humble, de bonne compagnie et à la modestie exemplaire!   

    Lien sur le site de l'artiste ici

    Bandi.jpg

    DSC_3506.JPG

    DSC_3516.JPG

    DSC_3526.JPG

    DSC_3546.JPG

    DSC_3551.JPG

    DSC_3819.JPG

    Sans titre Bandi.jpg

    DSC_3531.JPG

    DSC_3544.JPG

    DSC_3557.JPG

    DSC_3821.JPG

    DSC_3822.JPG

    DSC_3834.JPG

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • «Genève aime le train»...et le graffiti

    Imprimer

    Sans titre-3.jpg

    Lors des «Journées portes ouvertes» cff / Léman express (le 23 et 24 septembre) sur le site d'une future gare pour Vernier-Châtelaine, 4 artistes du street art ont graffé sur 2 bus. Michael Vauthey (Mic Plasti) représentant de "Loop Colors Swiss" a été mandaté par le DETA (département de l'environnement des transports et de l'agriculture) pour mener à bien ce projet. Les 2 Bus graffés circuleront sur la ligne 61, jusqu'a ce que celle ci soit remplacée par le train d'ici fin 2019 avec les lignes du Léman Express.

    Les TPG et le graffiti c’est une nouvelle histoire d’amour qui dure depuis le mois de septembre 2015. C’est pour la quatrième fois que dans le cadre du CEVA, les Transports publics genevois et les CFF font appel à des artistes du street art pour une collaboration. Souvenez-vous pour les «Journées portes ouvertes du CEVA» du mois de septembre 2015, Julien, Dabtwo et Elif ont réalisé 2 grandes fresques à la Gare des Eaux-Vives avant que Wozdat, Keim, Ygrek 1 et Dkor two ne fassent de même sur des supports et des bDSC_4097.JPGâches au même endroit. Au mois de février de cette année Joule de la Jonxion et Bandi ont décoré un bus qui fait la liaison entre Genève et Annemasse. Notons que ces deux derniers événements ont été organisés par l’association Desstres.  Face à l’intérêt qu’a suscité cette première intervention artistique sur un bus, et dans le cadre des «Journées portes ouvertes ferroviaires» de ce week-end, 2 autres bus (N. 61) qui font la liaisons entre les 2 villes frontalières ont été décoré par 2 artistes genevois, un vaudois et un français, histoire de rappeler que le CEVA par le biais du Léman Express aux 230 km de ligne desservira 45 gares genevoises, vaudoises et françaises.
    DSC_3939.JPGJIMOX et AMIKAL du côté genevois ont travaillé sur un bus alors que le deuxième a été graffé par le vaudois INSO MUNDO et le français CHUFY. Le résultat est magnifique avec 2 approches différentes, une figurative et une abstraite. Les 4 artistes sont aux anges et il y a de quoi, comme le rappelle la graffeuse AMIKAL: «un bus est beaucoup mieux qu’une galerie d’art. Et voir son travail exposé sur un véhicule roulant tout au long de la journée et de la nuit entre Genève et Annemasse a de quoi apporter à ses auteurs satisfactions et fiertés».

    DSC_3926.JPG

    DSC_4027.JPG

    DSC_4077.JPG

    DSC_3952.JPG

    DSC_4053.JPG

    DSC_3934.JPG

    DSC_3924.JPG

    Sans titre.jpg

    DSC_4000.JPG

    DSC_3968.JPG

    DSC_3974.JPG

    DSC_3991.JPG

    DSC_4011.JPG

    DSC_4044.JPG

    DSC_3928.JPG

    DSC_3939.JPG

    DSC_3942.JPG

    DSC_3945.JPG

    DSC_3955.JPG

    DSC_3956.JPG

    DSC_3957.JPG

    DSC_3964.JPG

    DSC_3984.JPG

    DSC_4016.JPG

    DSC_4020.JPG

    DSC_4023.JPG

    DSC_4075.JPG

    DSC_4041.JPG

    DSC_4048.JPG

    DSC_4050.JPG

    DSC_4059.JPG

    DSC_4079.JPG

    DSC_4084.JPG

    DSC_4093.JPG

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Graffiti: Le sac de Jazi pour le centre commercial la Praille

    Imprimer

    DSC_3897.JPGLes graffeurs et graffeuses genevois sont très sollicités ces derniers mois. Nadib Bandi vient de finir 2 fresques géantes pour le bureau d’architectes Beric à la rue des Voisins, à Plainpalais Serval et Jazi ont terminé cette semaine la fresque géante du projet «Zup» alors que d’autres artistes continuent de décorer les murs de maisons ou d'appartements répondant à une demande de plus en plus forte. Les expositions se poursuivent aussi à travers le canton. Joule de la Jonxion, Charles Drawin, Heurkone, Rey Oner et Timer EDK et d’autres encore exposent leurs œuvres dans des galeries d’art et dans des lieux de la culture alternative. Mic Plasti vient d’ouvrir au 38 chemin des Semailles au GranSans titre 2.jpgd-Lancy, «Walls Street», une boutique dédiée au graffiti. Ce dimanche à la Place Chateaubriand, «Wilson» aux Pâquis, l’association Desstres organise des démonstrations de graffitis dans le cadre du «O.G.Skate Game of SKATE SWISS FINAL». Ce samedi et dimanche dans le cadre des "Journées portes ouvertes ferroviaires" à Vernier-Châtelaine de 10h à 17h trois graffeurs genevois, vaudois et français repeindront deux bus de la ligne 61 aux couleurs du Léman Express...Oui ça bouge à Genève du côté du street-art.
    Aujourd’hui, on va parler d’une démarche originale que vient de lancer le Centre commercial et de loisirs  la Praille qui a mandaté Jazi pour la réalisation d’un nouveau visuel. Il a donné carte blanche à l’artiste habitué des commandes pour remplacer les sacs du centre commercial. 10’000 exemplaires sont à la disposition gratuitement des clients du centre commercial  la Praille conçus 100% en matière recyclée et 100% recyclable. Une belle entreprise qui ne manquera pas d’inspirer certainement d’autres centres commerciaux.

    DSC_3880.JPG

    DSC_3895.JPG

    graffiti,graffeur,graffeuse,centre commercial la praille,heurone,joule,timer edk,rey oner,serval

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Du graffiti à "l’OCTOPODE FESTIVAL"

    Imprimer

    DSC_3708.JPGVoilà un évènement musical qui n’attire pas les médias mais qui est entrain  de se construire une belle réputation. Depuis 2013, OCTOPODE FESTIVAL de Meyrin attire la foule grâce à une programmation variée étalée sur deux jours. Chanteurs locaux et internationaux se sont succédés durant ce dernier week-end sur les 2 scènes du Festival. Un festival qui depuis sa création offre une tribune d’expression pour les artistes du street art.
    DSC_3666.JPGPour cette édition, la graffeuse AMIKAL et les graffeurs JIMOX, TCK 127 et SevenLab ont réalisé une double fresque sur 2 jours. Histoire de faire durer le plaisir et de montrer au public qui s’intéresse à leur travail l’étendu de leur talent. Cette collaboration entre un festival de musique et des artistes du street art est une belle initiative de l’association Sub-Session derrière l’organisation de ce festival grand public et gratuit qui gagne chaque année en maturité. Bravo Sub-Session dont l’objectif principale est d'organiser des manifestations musicales pour promouvoir la culture et mettre en relations des artistes avec des professionnels du spectacle.

    Sans titre.jpg

    DSC_3682.JPG

    DSC_3674.JPG

    DSC_3668.JPG

    DSC_3677.JPG

    DSC_3671.JPG

    DSC_3719.JPG

    DSC_3720.JPG

    DSC_3723.JPG

    DSC_3721.JPG

    DSC_3717.JPG

    DSC_3696.JPG

    DSC_3761.JPG

    DSC_3721.JPG

    DSC_3762.JPG

    DSC_3714.JPG

    DSC_3707.JPG

    DSC_3764.JPG

    DSC_3745.JPG

    DSC_3748.JPG

    DSC_3752.JPG

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

    DSC_3758.JPG

    Lien permanent Catégories : graffiti 0 commentaire