Politique genevoise - Page 3

  • Le MCG vote pour Olivier Jornot

    Imprimer

    2.jpgC’est un secret de polichinelle depuis 2 jours maintenant le groupe des députés MCG a voté à une courte majorité pour Olivier Jornot. ça était confirmé cet après-midi lors d’une conférence de presse très médiatisée qui a eu lieu dans la cour de l’Hôtel de Ville. Pour le MCG Olivier Jornod et Christian Coquoz se valent sur le papier mais leur choix s’est fixé sur le candidat du PLR, plus convaincant lors de son audition par les élus du MCG. Quelque soit le vainqueur de cette fin d’après-midi (le vote aura lieu à 17h00) le Mouvement Citoyens Genevois s’efforcera selon Roger Golay à respecter la décision des urnes.

    3.jpg
    1.jpg

    Et demain est un autre jour!
  • Les révolutions arabes : et après ? par Hafid Ouardiri

    Imprimer

    1753458224.jpgça toujours était d’actualité que de “taper” sur les musulmans et l’islam. L’occident a une peur bleue des intégristes musulmans et n’arrive pas à faire la différence entre l’intégrisme et l’islam ordinaire tel qu’il est pratiqué actuellement à travers bon nombre de pays dans le monde. L’avant dernier numéro de Charlie-Hebdo et la chronique de Maitre Marc Bonnant dans le Matin Dimanche de la semaine dernière n’arrangent pas les choses et font creuser davantage le fossé de l’incompréhension entre musulmans et intellectuels européens. Le “pompier professionnel” BHL, le fringant avocat à la verve facile et au raisonnement simpliste Marc Bonnant ainsi que le canard boiteux en perte de vitesse Charlie-Hebdo se livrent à un même combat avec des variantes mais tous les trois sont unis par leur insoutenable légèreté d’analyse face à un islam qui ne veut ni conquérir ni déclarer des croisades et encore moins s’imposer en Europe ou ailleurs. C’est le cauchemar de l’extrême droite qui manipule l’opinion! L’amalgame et le mélange des genres font que on met tous les musulmans dans le même sac, feignant leurs différences. C’est comme si il n’existe qu’un seul courant chez les autres religions et que parmi elles il n’y a point d’extrémistes (la tuerie d’Oslo). Certes il y a des intégristes chez les musulmans mais qui n’a pas dans sa communauté des méchants ou des brebis galeuses? On ne va pas refaire l’histoire et l’intégrisme quel qu’il soit a été nourri par la manipulation politique!
    Hafid Ouardiri qui a carte blanche sur ce blog comme d’autres intellectuels d’ailleurs n’a pas voulu rester un simple spectateur devant le fait accompli de l’intelligentsia occidentale qui est entrain de reprendre le même chemin paternaliste qui a conduit jadis à l’occupation puis à la complicité avec des régimes dictatoriaux qu’ils ont contribué à mettre en place au nom d’un hypothétique rempart contre un islamisme considéré comme dangereux. Il nous livre plus bas une longue analyse sur les révolutions arabes, une approche clairvoyante et intéressante à plus d’un titre.
    Je partage entièrement l’analyse du directeur de la Fondation de l’Entre-connaissance sauf quand il a évoqué la Charia pour la Tunisie. Ennahdha, ne prône pas la Charia comme ligne de conduite mais veut appliquer un islam moderne. Concrètement, on ne sait pas ce que donnera cette nouvelle donne. Et comme dit le célèbre adage: “qui ne tente rien n’a rien”. Et puis pourquoi cette ingérence? Laissez ces peuples vivres leur propre expérience!

    Haykel Ezzeddine

    ======================================

    Headshot HO 002362FE-64F2-49BB-BF10-868A975422EC.jpgLes révolutions arabes : et après ?
    C’est une question intéressante mais quelque peu lancinante qui revient sans cesse depuis que s’est déclanché ce que l’on appelle « le printemps arabe ». Il est vrai que personne ne s’y attendait, même les experts les plus chevronnés se sont trouvés dépassés par cet événement extraordinaire.
    Les outils d’analyse des sciences politiques se sont avérés inadaptés pour comprendre ce qui se passait dans ces pays arabo-musulmans qui se soulevèrent alors qu’on les croyait totalement asservis et définitivement rayés de l’Histoire.
    Hier…
    Tous les peuples des pays arabo-musulmans ont subi le colonialisme et le néo-colonialisme sous la tyrannie de dictateurs avides de pouvoir et à la botte des anciennes puissances coloniales.
    Ces peuples ont été soustraits à leurs histoires et à l’Histoire de l’Humanité. D’abord colonisés après des luttes chèrement payées en vies humaines pour accéder à leurs indépendances, les voilà livrés, dans l’euphorie d’une fausse liberté, à des systèmes totalitaires à la solde des anciens maîtres et avec leur bénédiction. J’ai personnellement vécu ces différentes périodes d’une indépendance sans liberté qui devient rapidement une vie sous perfusion malgré les richesses de ces pays. Pour les démocraties occidentales, les opprimés ne devaient en aucun cas être un obstacle pour leurs intérêts économiques et géostratégiques. Tant que les dictateurs en place acceptaient ce marchandage, non seulement ils n’avaient pas à s’inquiéter pour leur pouvoir mais plus encore ils étaient considérés comme des remparts infranchissables contre l’extrémisme qui ne pouvait être qu’islamique ou islamiste selon leur propre terminologie.
    Dans tous les pays arabo-musulmans et bien au-delà c’était la règle à ne pas transgresser sinon c’est la prison, la torture ou la mort. Les droits de l’homme n’était ni plus ni moins qu’un alibi. Il suffit de se souvenir de l’accueil qui a été fait à ses dictateurs par tous les dirigeants de toutes les démocraties occidentales. Le siècle des lumières des uns a été celui des ténèbres et de la souffrance extrême pour tous ces peuples. A tel point que j’ai cru que jamais ces peuples ne goûteraient à la saveur de la liberté et que jamais ils ne vivraient dans la dignité avec des droits et des devoirs. J’ai connu l’époque du « tais-toi les murs ont des oreilles!» et du « pourquoi cherches-tu à comprendre?». Ce sentiment était tellement fort qu’il nous poursuivait partout même jusqu’ici en Suisse et partout ailleurs.
    16362_1225093480407_1621127854_612462_3086116_n.jpgSouvenons-nous, en 1988, le soulèvement du peuple algérien qui ne réclamait qu’un droit citoyen celui d’élire librement ses responsables politiques. Les élections ont eu lieu, elles ont désigné à la majorité écrasante un parti politique musulman. Aussitôt, un coup d’Etat eu lieu soutenu par des intellectuels et politiciens français et européens qui déclarèrent que ces musulmans avaient utilisé la démocratie pour tuer la démocratie, parmi eux le fameux BHL qui, en mars 2011, a volé au secours des libyens qui étaient menacés par Kadhafi. Une instrumentalisation  « sarkozienne » pour rattraper son absence dans la révolution Jasmin en Tunisie et puis pour s’assurer quelques barils de pétrole libyen et des contrats pour la reconstruction du pays. Aujourd’hui, la Libye est libre dans un chaos de fer et de feu avec des centaines de milliers de morts, un nombre considérable de blessés et des armes très sophistiquées éparpillées sur tout le territoire. J’espère que les combattants feront preuve de sagesse en les remettant entre de bonnes mains pour le bien de toute la population qui a assez souffert.
    Au fait, l’Algérie vit dans un traumatisme qui l’enfonce toujours plus sous la botte du régime des généraux. Dès que le peuple manifeste pacifiquement, il est réprimé sans pitié, pour 3000 manifestants, le système mobilise 30’000 policiers lourdement armés et prêts à tuer. Ce terrorisme d’Etat a donné naissance et entretenu un autre terrorisme aveugle et dévastateur qui a permis à certaines puissances d’envahir des pays (les Etats-Unis en tête) pour soi disant le combattre (Irak, Afghanistan, Yémen etc.)
    Aujourd’hui…
    L’Irak qui était le berceau de la civilisation mésopotamienne et arabo-musulmane, longtemps sous la terreur d’un dictateur implacable, puis envahi par les Etats-Unis d’Amérique pour soi disant instaurer la démocratie n’est plus un pays. C’est devenu un laboratoire militaire américain comme l’Afghanistan.
    La Tunisie est libre et la démocratie a commencé à faire ses preuves sans pour autant convaincre les occidentaux qui se méfient du choix « musulman » du peuple malgré le fait que la pluralité est là et qu’elle veut installer un gouvernement d’union nationale avec tous les acteurs politiques de la société. De nouveau, les régimes occidentaux veulent imposer leur choix au peuple tunisien qui, dans sa majorité, veut rester attacher à son histoire et à ces valeurs musulmanes ainsi qu’à son corpus de lois « la charia » qui invite à la vie et non à la mort comme certains extrémistes veulent le faire croire à la satisfaction de certains détracteurs de l’islam en Occident. La charia se résume en 5 principes : la libre observation de la religion, le respect de la vie, la conservation de l’espèce humaine et de son environnement naturel, le maintien et l’usage de la raison et le bon usage de l’argent et des biens matériels - des valeurs de vie universelles incontestables.
    Le parti musulman « Ennahdha » ne cesse de rassurer les opinions occidentales et les autres partis politiques en Tunisie en leur rappelant qu’aucune liberté acquise par le passé ne sera remise en question et que l’islam ne s’impose à personne.
    L’Egypte est libre et le processus démocratique est en marche malgré les difficultés qui se dressent sur son chemin à cause des partisans de l’ancien régime qui sont toujours à l’œuvre à travers des réseaux financés parHafid.jpg des sources obscures. L’armée est toujours là, menaçant la liberté et la démocratie durement arrachée par tout le peuple égyptien toute confession et culture confondue. Ce n’est pas la religion, qu’elle soit majoritaire ou minoritaire, qui définira à l’avenir le droit de chacune et chacun dans l’Etat égyptien, c’est la citoyenneté qui est la même pour toutes et tous. Il en sera de même pour la Libye et pour tous les pays qui se libéreront les uns après les autres car il n’est plus possible de battre en retraite face aux régimes totalitaires pour ces peuples où les jeunes forment la majorité écrasante et agissante.
    Je me permets d’énumérer, pour leur exprimer mon profond respect, les pays qui doivent se libérer et qui le font sans armes sous le regard inquiet mais indifférent du monde dit libre : le Maroc, les pays du Golfe, la Jordanie, l’Algérie déjà meurtrie, la Syrie très meurtrie où l’on massacre à huis clos. Peut-on espérer que la Palestine et son peuple puissent connaître leur « printemps arabe » mais cela ne peut se faire qu’en coordination avec une vraie révolution des indignés israéliens ? Chacun de ces pays, une fois libéré, devra s’organiser pour gérer au mieux l’héritage historique qui est le sien avec la grande richesse que représente sa diversité culturelle et confessionnelle en respectant : la liberté, la dignité, l’équité et la paix pour toutes et tous, parce que toutes et tous CITOYENS !

    L’urgence aujourd’hui c’est remettre en état les institutions lorsqu’elles existent et les créer lorsqu’elles sont absentes en respectant les règles démocratiques. Il faut faire l’inventaire et rétablir l’ordre sans violence ni règlement de compte, rendre obligatoire une bonne éducation pour tous dans le but de former les futures élites du pays, remettre l’économie en marche afin que chaque citoyen puisse avoir accès à une vie décente et surtout faciliter l’émergence d’une société civile responsable et engagée pour le bien public. Bref, ces révolutions doivent laisser place à une véritable évolution de ces peuples longtemps traités en sous-hommes. Il  faut réinventer une autre manière de vivre responsable libérée de tout sentiment de culpabilité.
    Demain…
    1-ssssss1111.jpgEnfin, j’ai ressuscité de mon passé longtemps sans issue. Ces révolutions m’ont permis de relever la tête ici et partout ailleurs. Mes peuples ont réintégré la grande Histoire pour continuer à écrire la leur tombée en panne depuis bien longtemps.
    Durant tout ce temps ces peuples, génération après génération, avaient gardé intact leur rêve d’une vraie souveraineté au cœur des cauchemars qu’ils subissaient en silence. Ce n’est que justice, alors cessons de les accabler en ne leur accordant pas notre confiance.
    Ils savent que c’est la fin d’une mauvaise époque sombre et le début d’une autre qu’ils ont gagné grâce à leur espérance et à leur résistance.
    Ils savent aussi que personne n’a le droit de les priver de cette victoire et jamais plus ils n’accepteront qu’une autre dictature vienne se substituer à celle qu’ils ont anéantie, qu’elle soit idéologique, politique ou religieuse. Ils se souviennent tous de cette parole extraordinaire qui a longtemps était le fondement de la magnifique civilisation qu’ils ont offert au monde :
    « Depuis quand avez-vous assujetti les gens alors que Dieu les a créés libres ! » (Paroles du 2ème calife Omar Ibn Al Khattab)
    Pour répondre à la question de « l’après » de ses révolutions arabes, je dirai que la garantie de leur avenir, c’est les peuples qui ne se laisseront plus confisquer leur liberté, bafouer leur dignité et priver de leurs droits. Ils n’ont plus peur. Ces peuples qui se sont libérés, avaient une arme de destruction massive redoutée par les dictateurs : « DEGAGE » en français, « ARHAL » en arabe. Ils l’utiliseront si ceux qu’ils ont choisis en toute liberté, les trompent. Alors de grâce, laissons leur le temps de nous le prouver et aidons les à réaliser leur rêve sans leur imposer nos modèles qui aujourd’hui sont eux-mêmes remis en question.
    La démocratie n’est plus rien qu’une grande entreprise de démagogie qui trompe les peuples occidentaux en les sacrifiant sur l’autel du dieu argent. C’est le règne de l’euphorie et de la panique, c’est la dictature des marchés qui méprisent l’homme. Personne de s’inquiète de la crise des valeurs morales et tout le monde pleure à cause de la crise boursière. 
    Aujourd’hui, tous les peuples devraient préparer leur après, un destin commun et solidaire, loin de toutes les tyrannies. Nous ne devons pas seulement nous indigner mais nous devons surtout nous engager, au delà de nos frontières, à construire ensemble une citoyenneté UNIVERSELLE.

    Hafid Ouardiri,

    Directeur de la Fondation de l'Entre-connaissance

    Photo 1: Nabil

    Photo 2: archive FEC

    Photos 3, 4 et 5: Haykel

    Et demain est un autre jour!
  • Les affiches du 27 novembre sont arrivées!

    Imprimer

    1.jpgLe 27 novembre prochain, les genevois sont appelés de nouveau aux urnes. 5 objets seront soumis au vote avec cette interrogation:
    -Acceptez-vous la loi modifiant la loi générale sur les contributions publiques (LCP) (D 3 05 - 10537), du 18 mars 2011 ?
    -Acceptez-vous la loi modifiant la loi générale sur les contributions publiques (LCP) (Droit des pauvres) (D3 05 - 9408), du 24 mars 2011 ?
    -Acceptez-vous la loi modifiant la loi sur les droits d'enregistrement (LDE - D 3 30) - (E 2 05 - 10761, article 2 souligné, alinéa 9), du 27 mai 2011 ?
    -Acceptez-vous la loi modifiant la loi sur l'aide sociale individuelle (LASI) (J 4 04 - 10599), du 11 février 2011?
    -Acceptez-vous l'initiative 142 "Pour le droit à un salaire minimum" ?
    Et les habitants de la commune de Chêne-Bougeries auront en plus à se prononcer sur un référendum concernant le chemin Challendin.
    Cette année a été très prolifique en votations et en élections et on arrive enfin à la dernière de 2011. Les genevois seront de nouveau sollicités le 11 mars 2012, ce qui nous laisse 3 mois et une dizaine de jours de répit! Pour les votations du 27 novembre les affiches sont déjà placardées depuis ce matin à travers la ville. Rien de nouveau côté esthétique. Le fond et la forme sont d’une pauvreté affligeante. ça sent la fin de l’année, leurs créateurs sont à bout de souffle. Pour vous faire une idée, voici ce qu’on peut voir sur les panneaux qui les ont accueillis:

    3.jpg
    2.jpg
    IMGP9025-ssssss1111.jpg
    4.jpg
    5.jpg
    6.jpg
    7.jpg
    8.jpg
    9.jpg
    10.jpg
    16.jpg
    11.jpg
    12.jpg
    13.jpg
    15.jpg
    17.jpg
    19.jpg
    20.jpg
    Et demain est un autre jour!
  • Les politiciens s’affichent sur les transports publics, overdose!

    Imprimer

    05.jpgTous ne prennent pas forcément les transports publics mais depuis quelques jours on ne voit qu’eux sur les bus et les trams. Cette opération d’affichage politique commence à peser dans le paysage urbain. Trop de présence dans les rues peut nuire au politicien le plus aguerri. A force de s’afficher partout et avec le risque de l’overdose le message peut avoir l’effet contraire. Patience, il reste encore cette semaine pour tenir et après retour à une autre pollution celle-là elle est plus durable puisqu’elle nous est imposée tout au long de l’année! Je parle de la réclame commerciale qui ne connait aucune limite.

    02.jpg
    03.jpg
    07.jpg
    04.jpg
    06.jpg
    18.jpg
    00.jpg
    IMGP6977-ssssss1111.jpg
    16.jpg
    17.jpg
    09.jpg
    10.jpg
    12.jpg
    11.jpg
    08.jpg
    13.jpg
    14.jpg
    15.jpg
    01.jpg
    Et demain est un autre jour!
  • Les gogos, les nigauds et le sel sur la queue par Karl Grünberg

    Imprimer

    Karl-ssssss1111.jpgPour PLANETE PHOTOS, Karl Grünberg, travailleur social et animateur de ACOR SOS Racisme entame une série d’articles sur l’UDC, un parti qu’il a suivi depuis sa création. Après “Le programme de l’UDC: attrape-nigaud”, Karl Grünberg replonge de nouveau dans les arcanes de ce parti qui puise son mécanisme dans “l’arsenal nationaliste et raciste élaboré au cours des années 1930 et 1940”.
    ========
    Mon grand-père, apprit au très petit garçon que j’étais qu’on mettait du sel sur la queue des moineaux pour les attraper. Je mis des années à comprendre qu’ils étaient déjà attrapés si on leur salait la queue.
    Ma grand-mère, excellente pédagogue, ratait peu d’occasions pour éduquer ma méfiance à l’égard des «pouvoirs» et ma sympathie pour leurs dupes. Ma question «Nonna, c’est quoi le fascisme?» me valut cette réponse: «Le fils de Mussolini, lui demanda à la table familiale ce qu’était le fascisme. «Taci e mangia» réagit son père». («Tais-ton et mange» Mes grands-parents étaient Italiens). Ma grand-mère me peignait aussi le «Malade imaginaire», en gogo qu’un cuistre abusait.
    Comment changer un marronnier en plante vénéneuse ?
    «En journalisme, un marronnier est un article d'information de faible importance meublant une période creuse. Tout comme le marronnier (l'arbre) qui, tous les ans, produit ses fruits, le marronnier journalistique reproduit les mêmes sujets avec plus ou moins d'originalité. Les sujets «débattus» dans un marronnier sont souvent simplistes, parfois mièvres» (Wikipedia).
    Il y a peu, les déjections canines, les muselières des toutous ou les ferrazinettes étalaient leur insignifiance dans la presse estivale et provinciale. Quelqu’un sait-il encore ce qu’était une ferrazinette? Pourquoi, comment en moins de deux ans la crainte du bonneteau a-t-elle conquis une telle importance?
    1540093767.jpgApparu à Genève il y a une paire d’années, ce jeu amuse les touristes sans susciter aucune nuisance. Seules des personnes consentantes se livrent à ce jeu d’argent. Elles espèrent duper l’animateur de jeu en devinant la place d’une petite bille que ce dernier a cachée sous l’une des trois boîtes d’allumette qu’il a disposées à même le sol, sur un petit tapis.
    Le joueur qui se limite à jouer une seule fois a une forte chance de gagner. Pour attirer les joueurs, le «croupier» d e rue doit rendre le jeu attrayant. Souvent il laisse au joueur le gain de sa première mise. Le joueur qui espère tromper deux fois la dextérité du «croupier» perd. Et restitue son gain précédent. S’il s’obstine, il perd deux fois. Et l’animateur du jeu a gagné.
    A la différence des casinos, cette activité n’entraîne pas d’addictions connues. Et la probabilité d’un gain est plus élevée qu’avec les loteries auxquelles beaucoup s’adonnent.
    Lorsque Gogo et Nigaud montent dans un bateau, tous deux tombent à l’eau
    Et pourtant, cette insignifiante activité a été stigmatisée au point de susciter le dépôt d’un projet de loi, un nombre invraisemblable d’articles de presse, et la constitution d’une milice qui a agressé des joueurs après une campagne d’affichage sauvage. La presse et les autorités ont recensé avec compréhension cette campagne d’affichage et de passage à l’acte. Ridicule, la croisade anti-bonneteau serait une contribution à la lutte contre l’insécurité.
    UDC Final-ssssss1111.jpgDeux remarques
    Premièrement. L’indifférence témoignée à une activité autrement lucrative et génératrice d’insécurité: le commerce des matières premières. A la différence du jeu de bonneteau elle se mène dans la discrétion, sinon dans le secret. Selon l'Association genevoise du négoce et de l'affrètement, la cité de Calvin gère, contrôle et assure le courtage de 30% du pétrole et des céréales dans le monde, de 20% du sucre et s'occupe du transit par bateau d'un cinquième des matières premières brutes au monde. Les spéculations de ces entreprises et leur soutien à des régimes corrompus ou à des seigneurs de la guerre sont responsables de terribles détresses. En Suisse aussi l’impact des sociétés de courtage est fort. Si leur participation au produit intérieur brut est semblable à celle de l’industrie des machines, elles proposent 10 fois moins d’emplois. Déclarées au fisc comme «auxiliaires», elles paient, à Genève, la moitié du taux d’impôt appliqué aux sociétés ordinaires. Et personne n’ignore leur pression sur le marché du logement asséché au profit de leurs cadres, à des niveaux de loyer inaccessibles pour la classe moyenne locale.
    Deuxièmement. Le travail de terrain de petites équipes militantes, souvent liées aux milieux identitaires, aux «nationalistes révolutionnaires» ou autres groupuscules fascistes et leur influence au sein des partis xénophobes. En Suisse romande, dès la fin des années 1990, les Hammerskins, Avant-Garde Suisse puis les Jeunesses identitaires, Altermedia puis Novopress, sont intervenus au sein des jeunesses villageoises, dans les écoles professionnelles ou les villes périurbaines pour tester des rumeurs accréditant l’existence de Suisses victimes d’étrangers.DSC06560-ssssss1111.jpg
    Marquées de slogans dans un premier temps, ces actions se sont affinées. Aux brutalités infligées à des requérants d’asile, à des Arabes, des Noirs ou des Tamouls ont succédé diverses formes de propagande par l’acte puis, plus récemment, de dénonciations du supposé danger de groupes prétendus problématiques, les mendiants roms, les joueurs de bonneteau. Leurs auteurs, il faut le relever, ont su manipuler de grands médias populaires et l’action de partis politiques qui se sont paresseusement, complaisamment ou volontairement moulés dans le soi-disant combat contre le sentiment d’insécurité. Cette synergie avec le terrain semble confirmer les slogans de l’UDC et accréditer ses affiches.
    En 1985, commençait la dénonciation des prétendus «abus dans le droit d’asile». Pour s’en prendre à des «ressortissants de pays qui n’ont pas les idées européennes au (sens large)» (Conseil fédéral, 15 mai 1991), pour éviter «l’enchevêtrement culturel» qu’ils étaient supposés susciter (Arnold Koller, conseiller fédéral démocrate chrétien, 1994), les autorités disqualifiaient des personnes et des groupes de personnes que protégeait le droit d’asile.
    L’UDC a saisi l’importance d’un dossier qu’elle fut le premier parti gouvernemental européen à traiter. En détruisant «l’Etat social» les grandes entreprises capitalistes affrontent la société. Substituant du lien racial, identitaire au lien social qu’elle a coupé la classe dominante espère rouler gogos et nigauds. Le talent de Christoph Blocher ne suffit pas à expliquer sa vision. La Suisse avait conservé l’essentiel de l’arsenal nationaliste et raciste élaboré au cours des années 1930 et 1940. L’UDC a eu l’audace de s’en servir.

    Karl Grünberg
    ACOR SOS Racisme

    A lire également:
  • Pour Ueli Leuenberger “Daniel Zappelli doit se retirer!”

    Imprimer

    Sans titre 22-ssssss1111.jpgRencontré hier aux Grottes sur le stand des Verts, Ueli Leuenberg, candidat au Conseil National et Président du parti écologique a accepté de répondre à cinq questions au sujet de la campagne électorale du 23 octobre. Plus en forme que jamais, Leuneberg égratigne au passage les Vert-Libéraux et fustige “l’incompétence” du procureur Daniel Zappelli actuellement sous les feux de l’actualité. Pour le Président des Verts le Procureur Général de Genève “n’est pas capable de mener à bien le Palais de justice”. A J-9 de l’échéance importante qui attend le peuple suisse le ton monte graduellement. La semaine prochaine sera décisive pour les candidats pour convaincre les derniers électeurs indécis! Voici mes cinq questions:

    -A J-10 dans quel état d’esprit vous êtes? Et quel est le moral du groupe?

    -Les spéculations vont bon train, le dernier sondage SSR donne l’UDC en progression par rapport à 2007 avec 29,3 % en intention de vote alors que les Verts stagnent autour de 9,3%. Quel est votre avis?

    -Vous ne pensez pas que les Verts-libéraux sont entrain de prendre un peu de votre "marché"?

    -Autre sondage celui des gendarmes, ils sont au bord d’une crise de nerfs à force d’accumuler les heures supplémentaires? Est-ce une exagération ou une réalité?

    -A votre avis avec les démissions en cascade au Palais de justice, quel avenir pour Daniel Zappelli?

     

    Et demain est un autre jour!
  • Les clips des Verts ou la campagne par l’image!

    Imprimer

    517967473.jpgIdée originale. Après les affiches et les actions sur le terrain, les Verts de Genève recourent à une campagne numérique. Ce soir, sur la Place des Grottes et à l’occasion du Marché bio hebdomadaire ils ont présenté une quarantaine de clips et autant de messages. Chaque petit film maison ne dépasse pas les 20 secondes et présente un élément du programme électoral. Une manière de se coller à l’actualité avec des thèmes qui préoccupent actuellement la population genevoise. Quelques titres pour vous donner une idée: “L’égalité des chances”, “Une médecine à deux vitesses?”, “Le mariage réservé aux couples hétéros?”, “Des pics d’ozone chaque été?” , “Concilier emploi et enfants?”, “Des loyers moins chers?”, “Voulez-vous plus de copinage pour trouver des logements?”, “Voulez-vous plus de spéculation financière?”...tous ces petits films portent un titre interrogatif et à la fin le message invitent le spectateur bien sûr à “voter Verts...Les Verts, une longueur d’avance”. Le Président des Verts Ueli Leuenberger était sur place ainsi que les jeunes du parti qui ont collecté entre 2 verres de vin des signatures pour leurs prochaines initiatives. Le Conseiller national PLR Hugues Hiltpold a effectué une visite éclaire au stand des Verts et s’est entretenu en aparté avec son collègue Leuenberger. Séance de rattrapage pour les clips vidéos sur ici.

    20111013_9999.jpg
    20111013_9999_32.jpg
    20111013_9999_27.jpg
    20111013_9999_23.jpg
    20111013_9999_1.jpg
    20111013_9999_9.jpg
    20111013_9999_17.jpg
    20111013_9999_18.jpg
    20111013_9999_29.jpg
    Et demain est un autre jour!
  • Des affiches vandalisées, encore?

    Imprimer

    20111004_9999_14-ssssss1111.jpgça ne date pas d’aujourd’hui. De plus en plus d’affiches électorales sont maltraitées par des mains invisibles qui la nuit tombée opèrent un peu partout dans toute la confédération. Aucun canton ou presque n’est épargné. C’est devenu un sport national que de barbouiller, de déchirer,  de souiller,  de menacer ou d’insulter le parti ou le candidat d’une élection en s’en prenant au matériel électoral. A force d’être répétitif, ce vandalisme est entrain de muer en forme d’expression sous couvert de ras-le bol social et d’overdose électorale. Le souverain est de plus en plus sollicité pour donner son avis sur tout et n’importe quoi. Plusieurs fois avant la fin de toute campagne électorale la Société Générale d’Affichage (SGA) remplace les affiches vandalisées. Qui paye la facture des heures supplémentaires des agents de la SGA? Et qui d’autres que vous et moi pour supporter ces frais non sollicités!
    De temps en temps la police arrête les auteurs qui parfois sont des protagonistes politiques comme le cas survenu dernièrement à Lausanne où quatre militants socialistes dont une élue ont été condamnés par la justice pour avoir tagué les affiches des concurrents. Dans ce cas ce n’est plus un moyen de s’exprimer mais plutôt un acte politique pour influencer l’électeur, une façon de mener une campagne avec coup bas et sabotage.  Sur certains panneaux on trouve des fois la même affiche reproduite en plusieurs exemplaires et qui donne l’impression d’un gâchis ou d’un étalement de richesse d’un parti par rapport à un autre. Cette semaine les Jeunes Verts ont mené une action à Bel Air pour attirer l’attention sur la transparence au niveau des financements des partis et plaider pour une limitation d’espaces publicitaires pour les campagnes. Sur ce point je suis tout a fait d’accord avec eux!

    20111002_9999_1-ssssss1111.jpg
    20111004_9999-ssssss1111.jpg
    20111004_9999_17-ssssss1111.jpg
    20111004_9999_11-ssssss1111.jpg
    1.jpg
    20111004_9999_19-ssssss1111.jpg
    Sans titre.jpg
    20111005_9999_58-ssssss1111.jpg
    Sans titre 2-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_59-ssssss1111.jpg
    20111004_9999_18-ssssss1111.jpg
    IMGP8161-ssssss1111.jpg
    DSC06717-ssssss1111.jpg
    Lors des élections pour la Cour des comptes
    20110908_9999_96-ssssss1111.jpg
    20110908_9999_97-ssssss1111.jpg
    20110908_9999_98-ssssss1111.jpg
    Et demain est un autre jour!
  • Des Jeunes Verts dénudés pour la bonne cause

    Imprimer

    20111005_9999_1-ssssss1111.jpgLes Jeunes Verts ont organisé cet après-midi à 14h00 un point de presse devant la fontaine de Bel Air. Le thème de cette ultime sortie publique: “Dénudé-e-s pour la transparence et l’égalité!”. Le message est clair: les Jeunes Verts dont le budget d’affichage au niveau genevois n’a pas dépassé les 8000.-chf  remettent le couvert en mettant au goût du jour une vieille rengaine. La transparence électorale pour tout ce qui est financement et un appel à l’égalité des chances  entre les partis. Les Jeunes Verts plaident pour un compromis équitable afin de réduire la surface publicitaire qui pollue actuellement la ville. Ils soutiennent également une nouvelle initiative pour la publication obligatoire des sources de revenus des partis actuellement en préparation.
    Légèrement dénudés, Julien Cart, Léna Abi Chaker, Lisa Mazzone et une autre membre des verts ont tenu 4 des 5 affiches qui les représentent pour les élections du 23 octobre et ont répondu aux questions des journalistes et des passants intrigués par un tel accoutrement.
    Il y avait cet après midi plusieurs photographes professionnels et journalistes, venus allécher par cette action au titre racoleur: “Dénudé-e-s pour la transparence et l’égalité!”. Tout cet aréopage s’est déplacé pour voir des militants nus mais ils sont tombés sur des discours. Les Jeunes Verts sont certes jeunes mais pas inconscients

    20111005_9999_2-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_3-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_4-ssssss1111.jpg
    xxxaaa-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_21-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_18-ssssss1111.jpg
    1.jpg
    20111005_9999_27-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_29-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_32-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_36-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_37-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_41-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_40-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_45-ssssss1111.jpg
    20111005_9999_50-ssssss1111.jpg

    Et demain est un autre jour!
  • Stauffer, le MCG et les médias!

    Imprimer

    Sans titre-1.jpgMCG par-ci MCG par-là, je ne compte plus les articles consacrés au Mouvement Citoyens Genevois. Même les blogueurs de cette plate-forme succombent à l’harcèlement indiscret du parti de Stauffer. Ces derniers jours les rédactions des journaux genevois croulent sous les communiqués de presse du MCG. On ne suit plus...rien que la journée d’hier, j’ai compté 4 communiqués de presse. Chez le MCG tout est sujet à une quelconque revendication...de préférence médiatisée. Pourvu qu’on parle de lui et qu’importe le jugement ou la direction qu’on donne à l’article qu’on lui consacre. Tout est bénéfice! Contenu négatif ou positif, le MCG sort gagnant. A l’approche des élections du 23 octobre la clique à Stauffer multiplie les actions médiatiques...à tel point qu’on peut la considérer comme une opération de SPAM tant elle est indésirable et répétitive! Salerno fait une bourde, on a droit à un communiqué de presse, l’imprimeur du canton commet une erreur de prénom dans le matériel électoral et vlan le communiqué, 2ème Assises transfrontalières franco-valdo-genevoises aboutit à un futur et inévitable débat parallèle...sous la férule de Stauffer et qui donne droit à un nouveau communiqué...Stauffer est convoqué par la justice mais décide de ne pas y donner suite. Le message ne passera pas inaperçue, il utilisera le canal des médias...comme quand le Président du MCG a été hospitalisé il y a quelques mois, l’information ne nous a pas échappé non plus. MCG par-ci, MCG par là le 23 octobre on saura si cette stratégie de communication a porté ses fruits ou au contraire elle a détourné l’électeur excédé par trop de communication.

    Et demain est un autre jour!
    Lien permanent Catégories : Genève, Politique genevoise 0 commentaire
  • Affiches du 23 octobre

    Imprimer

    Affiches_RVB_A4_WEB_Page_4.jpg5 affiches pour les Jeunes Vert-e-s, qui dit mieux?
    La communication chez les jeunes politiciens commence à prendre un nouveau virage. Fini les communiqués de presse lapidaires. Rien ne vaut le contact direct...sur le terrain! Lundi 26 septembre, la Jeunesse Socialiste a convié les médias pour un point de presse sur la Place Neuve à l’occasion de la sortie de leur nouvelle affiche en 3D. Aujourd’hui, c’est autour de leur concurrent direct, les Jeunes Vert-e-s genevois d’occuper le terrain médiatique.
    Le rendez-vous est pris entre 17h00 et 19h00 chez Bayram Bozkurt (ex conseiller municipal) évidemment Vert à sa galerie-buvette “Ailleurs” (47 Boulevard Carl-Vogt)
    Les Jeunes Vert-e-s genevois présenteront pas moins de 5 affiches pour la campagne fédérale du 23 octobre. Des affiches thématiques avec des mises en scène décalées pour mettre au devant de la scène les idées qu’ils veulent transmettre. 5 affiches en grandeur nature qui s’inspirent du 7ème art.
    Du cinéma?
    Ce n’est pas du cinéma au vrai sens du terme, mais les affiches des jeunes écolos empruntent leur mise en page au grand écran.  Dans un communiqué de presse  Julien Cart, co-Président du parti et Conseiller municipal en Ville de Genève présente le concept: “Nous voulons un débat qui porte sur les bases, le recyclage est une bonne chose, mais produire moins c'est aller Affiches_CMJN_A4_01.jpgà la base du problème. De même pour la mobilité, améliorer les transports est très bien, mais réduire les distances permet de prendre le problème à sa source ». Léna Abi Chaker, conseillère municipale à Chêne-Bourg et co-Présidente du parti des Jeunes Vert-e-s ajoute: “Notre programme souhaite « rendre possible d'autres modes de vie....Cela part du constat que beaucoup de personnes se sentent obligées de polluer à contre-coeur, d'écraser les autres sans le vouloir, d'agir d'une manière qui ne leur correspond pas. Cela, à cause de la peur de la précarité, de la pression économique, de la compétition acharnée, autant de facteurs qui nous coupent de notre propre morale, besoin, ou idéal. »
    Des idées...
    Y’a pas que les moyens, les jeunes Verts-e-s-genevois ont aussi des idées...J’ai compté 10 pour le 23 octobre concrétisées sur 5 affiches alors que leur programme en compte 12. Mais là  ce n’est qu’un petit aperçu et les 10 propositions ne sont au fait que des sous points du programme final.
    Dommage, on n’ aura pas l’occasion de contempler la suite...Même chez les Verts, les moyens ont aussi une limite! Mais chapeau là aussi pour l’originalité de l’ensemble. L’affiche politique prend dorénavant une nouvelle ampleur avec les jeunes de la gauche...plurielle!

    Sans titre-3.jpg
    A lire également:

    Et demain est un autre jour!
  • Pour un “civisme canin”!

    Imprimer

    20110927_9999_5-ssssss1111.jpgUne conférence de presse a eu lieu aujourd’hui en début d’après-midi au Palais Eynard organisée par la Ville de Genève. Le sujet est d’ordre canin. Le but de cette rencontre est de sensibiliser et d'informer les propriétaires des chiens sur l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi sur les canidés de compagnie. A partir du 1er janvier 2012 plusieurs zones d’ombre disparaîtront et donneront aussi bien à la Ville qu’aux propriétaires de chiens un cadre légal plus transparent. La première loi garantira la santé et le bien-être des animaux, assurera la sécurité, la salubrité et la tranquillité publiques et enfin préservera les biens et l’environnement, en particulier les cultures agricoles, les animaux, la faune et la flore sauvages. Quant à la seconde loi elle englobe un ensemble de directives qui sont très bien expliqués sur un dépliant imprimé pour la circonstance par le Département de l’Environnement Urbain et de la sécurité.
    20110927_9999_10-ssssss1111.jpg12’000 chiens à Genève, “clandestins” compris!
    A Genève, on estime le nombre de chiens entre 8’000 et 12’000 parmi lesquels figure au moins 4’000 “clandestins” non déclarés par leur propriétaire. Pierre Maudet a mis l’accent sur la logistique, la sensibilisation et en dernier recours la répression. Le Maire de la Ville a saisi l’occasion pour rappeler que grâce au travail de prévention des APM mais aussi à la répression dissuasive (doublement de l’amende (200.-CHF) à chaque récidive) la Ville a connu une baisse très nette des infractions sur les trois dernières années. En 2009, 393  personnes ont été amendées, en 2010 le chiffre est passé à 370 et pour 2011, 175 délits sont enregistrés à ce jour. Les principales infractions:
    -Chiens non tenus en laisse
    -Sauvegarde de l’hygiène publique
    -Accès dans les lieux prescrits
    -Aboiements, hurlements
    -Port de la muselière
    -Vaccin contre la rage
    Les services de Pierre Maudet ont également fourni un bilan sur les sacs poubelles utilisés pour les crottes de chiens. 443 caninettes (distributeurs de sacs poubelles) sont installés sur le domaine public. En moyenne, les propriétaires des chiens qui jouent le jeu utilisent  1’700.000 sacs par an pour un montant de 25’000 francs.
    Depuis quelque temps, les plaintes se font plus rares contre les propriétaires de chiens et les trottoirs sont moins salis par les déjections canines.
    20110927_9999_6-ssssss1111.jpg1er octobre la journée du chien à Plainpalais
    Pendant cette conférence de presse, “l’Association Infos Conseils Chiens” a présenté le programme de la “Journée de Conseils aux propriétaires de chiens” qui aura lieu le 1er octobre sur la Plaine de Plainpalais. Une association de bénévoles qui a du mal à trouver les fonds nécessaires pour maintenir ce rendez-vous annuel qui est à sa 21ème année. Seules 7 communes sur 45 apportent un soutien qui reste limité pour réussir une telle manifestation.
    Le mot de la fin je le laisse au maître des lieux, Pierre Maudet qui a résumé sont intervention par ce souhait: “restaurer un “civisme canin” en étant responsable de son chien et de l’environnement urbain où il évolue.”

    20110927_9999_1-ssssss1111.jpg
    20110927_9999_2-ssssss1111.jpg
    DSC06914-ssssss1111.jpg
    20110927_9999_9-ssssss1111.jpg
    Un chien journaliste?

    Pour télécharger le dépliant: ABC du chien urbain 2012" ABC chien urbain.pdf


    Et demain est un autre jour!
  • Affiches des élections du 23 octobre

    Imprimer

    20110925_9999_11-ssssss1111.jpgLe JS excelle, les Jeunes Vert-es surprennent, l’Alliance Bleue copie et les autres font du classique!
    Encore des affiches politiques sur mon blog, je ne plaisante pas! Depuis vendredi Devaud et Niedeger ont quitté la scène et viennent d’être remplacés par d’autres têtes d’affiches. Les élections du 23 octobre prochain continuent de faire l’actualité. Une avalanche d’affiches appelle à voter pour tel ou tel parti. Difficile de faire son marché dans cette jungle électorale, si on n’est pas rompu à ce jeu! Certains partis, ceux qui ont plus de moyens que d’autres livrent plus qu’une version sur les panneaux électorales. Mais pas véritablement de changement radical d’une affiche à une autre. Dans l’ensemble même principe, même mise en page...seulement  la tête du candidat change!
    La cuvée actuelle se démarque des précédentes avec 3 affiches qui sortent du lot. Celle des Jeunes Socialistes (JS), des Jeunes Vert-es et enfin celle de l’Alliance Bleue”.

    Sans titre-2.jpg

    Affiche de la Jeunesse Socialiste (JS) en 3 D

    L’idée est venue de Romain de Sainte Marie Co-Président de la JS. Les jeunes socialistes ont fait fort cette fois-ci en présentant une affiche en 3D pour illustrer leur liste qui porte le numéro 21. Une photo représentant Olga Barnova (Co-Présidente de la JS), Romain de Sainte Marie et Adrien Faure sur les marches d’un escalier avec un slogan sobre et clair: “Une nouvelle dimension”. ça parait facile à faire! Mais rien de tout ça. Olga Baranova, la plus jeune Conseillère municipale de la Ville de Genève qui n’est pourtant pas à sa première affiche en tant que “graphiste politique” avoue avoir passé un temps fou pour “superposer 2 images stéréographes” et arriver au bout de ce projet qui parait pourtant simple à réaliser. Des heures de travail et à la fin un projet séduisant et original. Le photographe Larent Barlier a participé à cette aventure comme toutes les dernières du parti socialiste genevois. Aujourd’hui, à 12h00 à la Place Neuve, la JS donnera une conférence de presse pour présenter sa dernière fierté et demain, elle distribuera aux passants des lunettes spéciales pour apprécier “La nouvelle dimension” des jeunes socialistes. Olga Baranova a répondu presque à toutes mes questions sauf celle ou je lui ai demandé “si ça coûtait plus cher qu’une affiche normale?” Enfin, pour rester dans le vent la liste N. 21 nous indique sa présence sur Facebook, Twitter et Flickr.

    PS: Olga Baranova vient de répondre à la question: "évidemment qu'elle ne coûte pas plus cher, sauf qu'il faut les lunettes avec!"

    Jeunes Vert-es
    L’affiche représente la photo de 3 motards (Julien Cart, Sètuhn Jimaja et Seyda Benenuto) habillés pour la circonstance dont 2 tiennent un casque à la main. Le message que délivre les jeunes verts est le suivant: “Nous voulons des villes piétonnes”, “Rapprocher l’emploi et les loisirs du logement” et “Mieux taxer les carburants, y compris le kérosène”. Mais alors pourquoi se prendre en photo avec l’attirail complet du parfait motard grand consommateur de carburant? Message décalé qui va à contre sens des valeurs écologiques mais qui interpelle et surprend et c’est le but même si ce n’est pas facile à saisir si on ne connait pas toutes les subtilités politiciennes.  Une mise en scène qui a le mérite de sortir des sentiers battus et de présenter une affiche vivante qui rompt avec la classique photo du candidat et le slogan du parti.

    Alliance Bleue
    Aymon Paul alias Paul Sierre, Ville de Genève dit “le Prophète” (rien que le nom est tout un programme à lui seul) présente une affiche doublement inspirée du MCG. La mise en page et le slogan sur toute la largeur de l’affiche: “Voleur!” puis le programme “Contre le vol autorisé des assurances-maladie” marche sur les plates-bandes de la dernière campagne du parti d’Eric Stauffer. L’Alliance Bleue qui présente 2 candidats au Conseil national: le père et la fille Aymon a comme devise: “Vivre très longtemps et en parfaite santé”. C’est ce qu’on souhaite au Prophète qui chasse les voleurs à 67 ans en compagnie de sa fille Amanda (25 ans).

    20110924_9999_11-ssssss1111.jpg
    20110925_9999_1-ssssss1111.jpg
    20110925_9999_3-ssssss1111.jpg
    20110925_9999_5-ssssss1111.jpg
    20110925_9999_6-ssssss1111.jpg
    20110925_9999_10-ssssss1111.jpg
    20110925_9999_13-ssssss1111.jpg
    20110925_9999_14-ssssss1111.jpg
    20110925_9999_15-ssssss1111.jpg
    20110925_9999_20-ssssss1111.jpg
    20110925_9999-ssssss1111.jpg
    Et demain est un autre jour!
  • 5 questions à Pierre Maudet

    Imprimer

    1377417670.jpgJeudi dernier lors de la conférence de presse sur “Chambre d’Âmes” ou un autre regard sur la Ville j’ai posé des questions d’actualité à Pierre Maudet,  Maire de Genève. Je l’ai interpellé sur les dernières mesures concernant le Département de la défense, sur la Cour des comptes, sur l’insécurité à Genève et sur le départ de Micheline Calmy Rey. J’ai essayé d’avoir une première esquisse sur son bilan à la Mairie de Genève, mais il m’a répondu que c’est encore trop tôt et complètement inutile et m’a renvoyé au 31 mai 2012.

    Et demain est un autre jour!
    Lien permanent Catégories : Genève, Politique genevoise 1 commentaire
  • Le MCG et votre serviteur condamnés!

    Imprimer

    Sans titre 2.jpgL’affaire de l’affiche du MCG pour les élections du 23 octobre vient de connaître aujourd’hui un nouvel épilogue avec le verdict du Tribunal de première instance qui a reçu le 5 septembre dernier 6 membres du MCG, moi-même en tant que blogueur suite à une plainte déposée par le groupe Mutuel et son Président Pierre-Marcel Revaz.
    Le Président Patrick Chenaux interdit au MCG, ainsi qu’à Eric Stauffer, Roger Golay, Thierry Cerutti, Soli Pardo, Mauro Poggia, Danièle Magnin et Haykel Ezzeddine de publier, de diffuser, d’afficher, de communiquer toute affiche ou support ayant un contenu similaire à l’affiche officielle du MCR-MCG pour la campagne aux élections fédérales du 23 octobre 2011, en ce sens qu’elle contiendrait à la fois des termes identiques ou synonymes de ceux utilisés dans les affiches litigieusesSans titreA.jpg et une mention, sous toute forme reconnaissable par un public non averti, des requérants...sous peine d’amende selon l’article 292 CP.  Par ailleurs tous les noms cités plus haut dont votre serviteur sont condamnés à payer les frais de justice (chf. 1800.-) ainsi que chf. 1200.- au Groupe Mutuel et son Président à titre de dépens. Ces derniers ont un délais de 30 jours pour faire valoir leur droit en justice. Et la présente décision peut faire l’objet d’un appel devant la Cour de justice dans les 10 jours qui suivent cette notification.
    Pour résumer: je suis condamné au même titre que le MCG et ces 6 membres. Je ne fais aucun commentaire et je vous demanderai  mes ami(e)s lecteurs de s’abstenir de toutes remarques concernant ce jugement. Le Mouvement Citoyens Genevois, moi-même ainsi que les requérants, ont le droit de faire appel dans un délai de 10 jours. Mais en attendant, le parti MCG ainsi que les défenseurs du conseiller national Claude Ruey se retrouveront au Tribunal lundi 19 septembre.
    Et ce n’est pas fini, je viens de recevoir également un mandat de comparution pour le mardi 20 septembre toujours à cause de cette affiche controversée. La convocation m’est adressée par la Police judiciaire-Brigade de criminalité générale 1. Voilà de quoi passer un excellent week-end et de ruminer sur le droit d’information, ses limites et ses conséquences. Pour ceux qui n’ont pas suivi le déroulement de cette affaire je vous renvoie vers ma note  “Blogueur, mène à tout...même au tribunal”

    PS: Mauro Poggia (MCG) renonce à faire appel à cette décision... et adressera sous peu un communiqué de presse aux médias.

    Et demain est un autre jour!