Voie publique: après l’action, la répression !

Imprimer

1.jpgLa promotion de la mobilité douce à Genève prend de l’ampleur en cette période de Coronavirus. Mais qui va s’en plaindre à part les automobilistes à qui on arrache des bouts de route pour les redistribuer aux cyclistes ? On aménage à tout va et tous azimuts au grand étonnement d’une partie de la population. Un empressement mal vécu par les lésés ceux qui utilisent à bon ou à mauvais escient leur voiture même pour faire des petits trajets qui pourraient être effectués à pied, en transport public ou en vélo !

Après le vélo, le canton de Genève veut donner une priorité aux piétons. Il a annoncé ce jour et pour 2 mois plusieurs mesures tenant à rendre la vie plus facile et plus agréable aux piétons qui sont beaucoup plus nombreux que les automobilistes et les cyclistes. Le piéton sera roi durant 60 jours dans une dizaine de rues du centre-ville histoire de ne pas encombrer d’avantage les transpcoronavirus en suisse,covid 19,cyliste,cycloterroriste,automobiliste,pétonsorts publics, recourir à la voiture et engorger les routes. Louable initiative qui vaut ce qu’elle vaut.

La collaboration entre les services du département des infrastructures de l'Etat de Genève et du département des constructions et de l'aménagement de la Ville de Genève ont agi vite pour mettre en application ces mesures. Mais maintenant il faut accompagner ces belles initiatives (je suis piéton) par une surveillance accrue du domaine public. Assez de la sensibilisation il faut agir avec fermeté pour le bien de tous.

coronavirus en suisse,covid 19,cyliste,cycloterroriste,automobiliste,pétonsJe vise les «cycloterroristes». Ils existent, il ne faut pas se voiler la face. Ils ne sont pas nombreux certes, mais ils empoisonnent la vie des autres usagers delà voie publique. Conduite dangereuse sur les trottoirs, non-respect du code de la route et des règles élémentaires du savoir vivre ensemble... Ce matin, la police municipale de Thônex a procédé à un contrôle improvisé des cyclistes à la rue de Genève. Je me demande pourquoi ces mêmes cyclistes continuent à emprunter en nombre une telle rue étroite alors que la « Voie verte » est là pour les accueillir ? La semaine dernière, cette même police a verbalisé des cyclistes pour conduite sur le trottoir. Malheureusement, certaines personnes ont du mal à accepter de se conformer à une bonne conduite !

3.jpg

Les 4 photos ont été prises aujourd'hui le 27 mai 2020

A lire aussi:

Coronavirus: L'Europe s'interroge sur la résistance du continent africain

Distanciation sociale, pff!

Objet utile: le double mètre! 

De la difficulté de respecter la distanciation sociale!

Blocher et la caravane de la misère !

La photo du jour:enfin chez le coiffeur ! 

La caravane de solidarité se met en ordre de marche

Le vocabulaire du coronavirus

Coronavirus: les affiches inutiles de la Ville de Genève

Le coronavirus et l’anxiété: c’est bon pour les psy

Le coronavirus et les indépendants: « L’aide reste une aide d’urgence et ne doit pas devenir un oreiller de paresse »

Coronavirus et la Suisse invisible

Coronavirus: "Nous souhaitons agir aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire"

Coronavirus: une ballade en photos

Coronavirus: l'indécence de l'UDC et du PLR

Coronavirus: introduction du revenu de base inconditionnel

Coronavirus: La Suisse cache ses morts

Coronavirus: ça lui va comme un gant!

Coronavirus: "prenez soin de vous"

Coronavirus : Journal d'un confiné

Coronavirus : lettre ouverte à M. Alain Berset

Coronavirus : qui gagnera la guerre du papier Q !

Coronavirus: c’est bon pour certains commerces! 

Propagation du Coronavirus, faut-il attendre l’âge de la retraite pour devenir plus vulnérable

Et demain est un autre jour!

Commentaires

  • Très bonne ! Donc bien sûr, vous avez aussi demandé aux frontaliers de frontaliers de laisser leur voitures à la douane je suppose ? Car l’un ne va pas sans l’autre , on ne peut pas se permettre de réduire les accès sans réduire le nombre de voitures , on est bien d’accord ??

  • On peut aussi re-favoriser l'engagement des sans emploies domiciliés au Suisse! Il y en a et tous ne sont pas des "fainéants" ni des "profiteurs", mais des gens qui finissent dans la précarité, faute d'être engagés!

  • Sur vos photos vous ne montrez pas des gens ivres et drogué à 35 kilomètres heure sur les trottoirs et il y en a! Où des parents avec des enfants derrières et le téléphone dans la main et il y en a aussi!

  • "On peut aussi re-favoriser l'engagement des sans emploies domiciliés au Suisse!"
    Je suis persuadé qu'il y a un grand nombre de personnes chez nous qui aimeraient travailler, mais qui ne peuvent pas le faire parce que l'occasion ne leur est pas donnée de se rendre utile et de montrer qu'elles sont tout à fait capables de le faire.

  • OUI et avec un salaire décent!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel