Une petite promenade au jardin anglais

Imprimer

1588164565604-01.jpegC’est décidé, aujourd’hui je fais abstraction de tout ce qui est mauvaise nouvelle. Je tourne le dos à la télévision, à la radio et aux réseaux sociaux. Je suis gavé par la surinformation. Et surtout par les indécisions de nos dirigeants face à cette pandémie planétaire qui n’a pas encore dit son dernier mot. Une chose est sûr, je ne partirai pas en vacances de sitôt sauf si je décide de poser mes valises au pied du Cervin. C’est alléchant mais le portefeuille ne suit pas. Depuis quelques jours, on nous ressasse qu’il vaut mieux profiter du charme indéniable de la Suisse. On nous vante les 1588163208999-01.jpegpaysages «carte postal», les bienfaits du thermal, les avantages de la tranquillité, la qualité du service...Mais aucun office du tourisme des différents cantons n’a proposé pour pallier à la désertion des touristes étrangers un plan d’offres pour les autochtones. Certes la Suisse est belle et elle a tout pour plaire mais elle reste une destination de luxe par sa cherté et qui va me contredire ?
Aujourd’hui, en revenant du travail j’ai fait un petit bout de chemin du côté du lac et j’ai traversé le jardin anglais. Rien que ce petit trajet m’a enchanté. Allez si je ne trouve pas un plan sympa aux Grisons je me ferais en été un circuit à travers les 310 hectares d’espace vert que compte notre beau canton.

1588154375257-01.jpeg

1588164532141-01.jpeg

1588164507360-01.jpeg

IMG_20200429_113440-01-01.jpeg

1588164606757-01.jpeg

1588164679647-01.jpeg

1588162903559-01.jpeg

1588154163744-01.jpeg

1588163527513-01.jpeg

1588164642781-01.jpeg

Place Longemalle:

1588162469390.jpg

Et demain est un autre jour!

 

Commentaires

  • Vos photos montrent bien que, pour voyager, on ne doit pas nécessairement avaler des kilomètres. Dans ma jeunesse, j'ai marché une quinzaine de jours, à travers la forêt du Risoux dans le massif jurassien, allant d'une cabane de bûcherons à une autre. A l'époque, elles étaient ouvertes et offraient de merveilleux abris pour la nuit. Des vacances qui n'ont rien coûté, dépaysantes, et avec des paysages époustouflants! Vous pouvez trouver aussi en descendant le Rhône des lieux magiques...

  • Je suis allé passer quelques jours en Suisse allemande et oh surprise au bord du lac de Zurich, le parc de l'Arboretum, un peu comme notre jardin anglais, totalement fermé par des grillages! Je pense que les gens ont compris qu'il fallait garder ces distances! Là c'est vraiment de la folie!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel