La photo du jour: enfin chez le coiffeur!

Imprimer

1587990462326-01.jpegAndie Macdowell est une actrice américaine de talent et dans sa grande sagesse nous gratifie de temps à autre d’une citation savoureuse. Comme celle-ci: « Parler à votre coiffeur est presque comme si vous parlez à votre thérapeute ». Depuis ce matin, j’ai fait 3 quartiers du côté de la gare Cornavin est le résultat est le même. Les coiffeurs autorisés aujourd’hui à sortir de leur confinement professionnel et à reprendre le chemin du travail réalisent un carton plein. Ce 27 avril sonne comme une libération pour une profession très touchée par les répercutions du covid-19.
Au delà du côté pratique de se faire couper les tifs les figaros agissent sur nous comme des thérapeutes de la parole. C’est surtout les personnes seules qui consultent en premier. La solitude plus le confinement pour le salut de l’âme rien ne vaut qu’un "praticien" qui manie les ciseaux, le peigne, le sèche-cheveux et distille la bonne parole!

couronavirus,covid-19,coiffeur,coiffeur à genève

Photo prise par mon ami Fathi Ben Meftah

A lire aussi:

La caravane de solidarité se met en ordre de marche

Le vocabulaire du coronavirus

Coronavirus: les affiches inutiles de la Ville de Genève

Le coronavirus et l’anxiété: c’est bon pour les psy

Le coronavirus et les indépendants: « L’aide reste une aide d’urgence et ne doit pas devenir un oreiller de paresse »

Coronavirus et la Suisse invisible

Coronavirus: "Nous souhaitons agir aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire"

Coronavirus: une ballade en photos

Coronavirus: l'indécence de l'UDC et du PLR

Coronavirus: introduction du revenu de base inconditionnel

Coronavirus: La Suisse cache ses morts

Coronavirus: ça lui va comme un gant!

Coronavirus: "prenez soin de vous"

Coronavirus : Journal d'un confiné

Coronavirus : lettre ouverte à M. Alain Berset

Coronavirus : qui gagnera la guerre du papier Q !

Coronavirus: c’est bon pour certains commerces! 

Propagation du Coronavirus, faut-il attendre l’âge de la retraite pour devenir plus vulnérable

Et la rubrique "La photo du jour" ici

Et demain est un autre jour!

Commentaires

  • Andie Macdowell n'a rien inventé du tout !

    C'est archi connu que la clientèle masculine ou féminine se confie à son coiffeur/sa coiffeuse en même temps que ces derniers/ères redonnent "vie" à leurs cheveux qu'ils soient courts ou longs par une coupe, une couleur ou tout simplement pour le plaisir d'avoir une personne qui s'occupe d'elle au même titre qu'un psychologue simplement en lui lavant les cheveux et les séchant en sachant que la cliente repartira "tout sourire" se sentant belle et désirable !

  • Je vois mal des queues de ce genre devant certains ..................salons de massages!

Les commentaires sont fermés.