Les minorités dans la majorité!

Imprimer

Temple de la Fusterie-ssssss1111.jpgExcellent titre pour débattre de religions et du mieux vivre ensemble dans l’harmonie et le respect mutuel. En marge de la Semaine des religions en Suisse, la Plate-forme Interreligieuse de Genève, organise ce soir à 18h30 au Temple de la Fusterie une soirée débat avec la participation de:
-Jean-François Mayer, historien des religions et directeur de l’Institut Religioscope, sur « Les minorités religieuses en Suisse »
-Mustapha Habes, imam de la Communauté musulmane de Lausanne, universitaire et membre du comité de l’Arzillier pour le dialogue inter religieux à Lausanne, sur « Les minorités en Islam »
-Patrick Haenni spécialiste du Moyen-Orient et de la Suisse : « Sortir du paradigme de la protection des minorités »
D’autres intervenants prendront la parole et les témoignages suivants sont annoncés:
-Jean-Claude Mokry, curé, Eglise catholique-chrétienne de Genève
-Vahid Khoshideh, président de la Fondation Ahl-el-Beit (communauté chiite, Genève)
-Nami Mowlavi, Communauté Baha’ïe de Genève
Joli programme en perspectif agrémenté par une musique juive et soufie sous la direction de Paul Horn à la flûte et Shermin Movaffagi, instruments à cordes(tar) et percussion(daf). Rien ne vaut le dialogue pour combattre toutes les formes d’obscurantismes. Voici une occasion d’aller vers l’autre et de poursuivre le débat sur la diversité religieuse que connaît notre pays.

Et demain est un autre jour!
Lien permanent Catégories : Genève, genève,les rues de genève 3 commentaires

Commentaires

  • n'y aurait-il, en ces temps où chacun voit les effets de la globalisation à sa porte,
    un voire 2 dénominateurs communs en ces sujets "trickys" car trop persos que sont les croyances & religions
    que vous ne sauriez photographier
    de votre main de maître?

  • car cher artiste chroniqueur, nous ne sauriez ignorer
    le danger que représente toute stigmatisation
    - comme ce que peuvent être les faveurs envers toute minorité, ou etc

  • car ici en ces lieux loin sont espérons le les termes infligeant à nos ancêtres concitoyens l'obligation d'appartenance religieuse

Les commentaires sont fermés.