Les médias suisses nous cachent des choses...

Imprimer

0002.jpgLe 1er mai à Zurich ça devient un rituel immuable. D’un côté les gendarmes et de l’autre les extrémistes. En effet, pas une année qui passe sans une confrontation entre les forces de l’ordre et une partie des manifestants. On leur a donné comme nom “Les anarchistes”. Bon an mal an ils se rencontrent à Zurich pour perturber le cortège de la fête du travail. Leur but est d’affronter les gendarmes et les forces spéciales. Pour l’édition d’hier après avoir chahuté pendant un bon quart d’heure le discours de la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey, le même groupe d’anarchistes a provoqué des échauffourées avec la police autour de la Helvetia platz. Pour les médias suisses pas de trace de ces évènements malgré plusieurs incendies et l’intervention des pompiers, un nombre incalculable d’arrestations et des bagarres qui ont duré presque 4 heures. Pour l’ATS je cite dans le texte: “Aucun débordement n’avait été signalé à Zurich”. Ce n'est pas une guerre urbaine mais tous les ingrédients étaient réunis: bombes lacrymogènes, jets de pierres et de cocktails molotovs, incendies, arrestations musclées...Notre envoyé spécial Maurizio Giuliani était sur place et aux premières loges. La preuve par la photo qu’à Zurich le calme n’était pas aussi plat qu’on veut nous le faire croire.

Photos: Maurizio Giuliani pour PLANETE PHOTOS

0014.jpg
0018.jpg
0029.jpg
0050.jpg
0055.jpg
0079.jpg
0090.jpg
0092.jpg
0096.jpg
0115.jpg
0120.jpg
0127.jpg
0132.jpg
0138.jpg
0150.jpg
Reportage photos: Maurizio Giuliani
ATS.jpg
Et demain est un autre jour!

Les commentaires sont fermés.