Blogueur à la pige ou blogueur à l’œil?

Imprimer

original.36273.demi.jpgPour une revalorisation du travail des blogueurs. Dans Le Monde daté du vendredi 15 avril un article fort intéressant au titre évocateur:"La révolte des blogueurs" . Titre pompeux qui parle de quelques cas et non de généralité mais dont le mérite est d'aborder un sujet sur lequel les médias n'aiment pas trop s'y attarder. On y évoque évidement les blogs et les blogueurs, leur pouvoir, leur limite et le manque de reconnaissance auquel ils sont confrontés.

Un potentiel incontournable!

En l'absence d'un syndicat ou d'une quelconque organisation faîtière pour défendre leur droit et reconnaitre à juste titre la valeur de leur travail, blogueuses et blogueurs parmi les plus méritants et les plus actifs sont peu considérés auprès de leur hébergeur qui tire profit de leur talent. Pas de rémunération sauf exception. Je ne parle pas du cas de la Suisse. Il faut se battre à tous les coups car rien n'est acquis d'avance. Les plates formes des blogs engrangent des bénéfices indéniables mais leurs responsables refusent de rétrocéder le moindre kopeck à ces "travailleurs" du gratuit qui pourtant par leur contribution enrichissent les sites internet de leurs fournisseurs d'accès, attirent les lecteurs et la publicité. Raisons invoquées par ceux qui ne proposent aucune rétribution à leurs blogueurs: “peur de créer un antécédent, ce n'est pas prévu dans les conditions générales d'utilisation de l'espace alloué gratuitement  pour s'exprimer librement sans frais d'entretien et sans effort promotionnel...”Cette absence de vision à long terme et de politique réaliste privera un jour prochain les internautes de toute cette matière qui mise à part les blogs spécialisés dans les commentaires égale le travail des journalistes et des fois elle le surpasse carrément. Disponibles et sans aucune véritable contrainte blogueurs et blogueuses misent sur l’instantané et la proximité, deux réflexes qu’on ne trouve pas forcément chez les journalistes. On est blogueur toute la journée, mais on est journaliste pendant les huit heures de bureau!

DSC00048.JPG3000.- euros par mois
Je reviens à l’article du vendredi dans lequel on apprend que Le quotidien Le Monde rétribue le travail d’une trentaine de blogueurs avec un minimum de 500 euros par trimestre et plus de 3000 euros par mois pour les plus talentueux. Partage de la manne publicitaire au prorata du nombre des visiteurs d’un blog par rapport à un autre. Plusieurs le font par honnêteté intellectuelle pour ne plus se cacher derrière l’argument fallacieux “visibilité-notoriété est égale gratuité”. Juste retour des choses et respect du “tout travail mérite un salaire.” Et si demain je me mets en grève comme l’ont déjà fait mes collègues aux Etats-Unis sur une grande plateforme de médias? Le plus simple et vu comment les choses évoluent (très, très, très lentement dans notre pays) je commence par préparer ma propre “révolte”. Durant le mois de mars les blogs de la Tribune ont été consultés par 325'000 visiteurs uniques. On ne connait pas le chiffre d'affaires généré par la publicité gâce à ces mêmes blogs. Mais certainement un joli pactole! M. Mabut, il est temps que TDG réfléchisse au concept “rémunération pour certains blogueuses et blogueurs” ceux qui contribuent à l’aura et au prestige du site internet de La Tribune de Genève et qui par leur travail attire la publicité et les lecteurs. A bon entendeur, joyeuses Pâques!

Et demain est un autre jour!
Lien permanent Catégories : blog,blogueur,blogueuse 30 commentaires

Commentaires

  • Intéressant article, ça me permettrait au moins de me racheter un nouvel ordinateur pour continuer à bloguer, le mien vient quasiment de rendre l'âme. A Podspital, ils ont réussi à le ranimer, mais il est en sursis paraît-il, prêt à passer de vie à trépas, du jour au lendemain.

  • paiement au nombre de lecteurs ?

  • @ Victor: "Partage de la manne publicitaire au prorata du nombre des visiteurs d’un blog par rapport à un autre". Mais avant tout il faut faire une sélection comme l'a déjà fait Le Monde.

  • @Djemâa pourquoi pas tu le mérite

  • A creuser, en effet. Cela supposerait un contrat différent entre l'hébergeur et le blogueur. La gratuité de l'hébergement serait-elle encore de mise? Il faudrait aussi peut-être aussi plus de pub, et une promo des blogs plus efficace sur la TdG ou tout autre support.

    Je réalise de plus en plus, en fréquentant différentes plate-formes, que les blogs sont suivis et participent à un vrai échange. On y trouve des choses que l'on n'a pas ailleurs: infos spécifiques ou locales, réflexions, créativité, etc. Leur diversité politique, thématique ou culturelle est assez épatante.

    Rétribuer les blogueurs en fonction de leur audience ou de leur production. cependant un inconvénient: la concurrence journalistique. Les journalistes font une formation et sont reconnus comme des professionnels. D'autre part les blogueurs devraient aussi faire un effort d'écriture, bien se relire pour éviter les fautes (j'en ai encore laissé passer dans mes derniers billets!...).

    La situation actuelle est à bien plaire. Mais il est clair que l'hébergeur tient le pouvoir et le blogueur n'a pas de recours en cas de problème. Il y a un contrat de fait qui est très imprécis. Vu l'évolution de l'audience des blogs, peut-être faudrait-il repenser les choses et définir des règles du jeu plus équilibrées?

    En France, la plupart des hébergeurs sont gratuits. Mais les blogueurs sont à la merci de la plate-forme. Par exemple LePost est menacé de fermeture depuis un moment: que deviendront les blogueurs qui ont fait son succès et qui ont acquis une audience?

    Agoravox est gratuit mais demande l'aide de blogueurs pour survivre car il n'y a que très peu de pub. Mediapart est payant, car l'hébergeur a lié un journal en ligne et des blogs.

    Bref, il faudra bien tôt ou tard reposer des règles du jeu. La condamnation de la TdG contre laquelle il y a appel montrera le cadre que la justice entend donner à l'activité des blogs, et donc le degré de partenariat entre le blogueur et l'hébergeur.

  • Je lis souvent les Blogs et je me dis toujours s'ils sont payés je peux m'y mettre aussi alors je découvre que ces blogueurs et blogueuses sont aussi connus(es) que les journalistes mails ils ne touchent rien .C'est culotté quand même la Tribune ,chaque travail personnalisé mérite une renumérotation alors je vous suggère de laisser tomber la Tribune et de créer un journal ondine créatif et original .

  • A mon sens les blogueurs mériteraient vraiment d’être intéressé au chiffre d’affaires généré par la publicité car s’ils n’ont aucune reconnaissance pécuniaire de par leur hébergeur, ils risqueraient au fil du temps de déchanter et plier bagages vers d’autres cieux. Ça serait vraiment dommageable à la qualité des sites des grands médias car certaines informations ou points de vue on ne peut les trouver que sur les blogs indépendants vu que les Mass Media passent parfois à côté de certaines informations ou s’autocensurent. A bon entendeur et Joyeuses Pâques à tous !

  • @John, en complément à ton analyse que je partage à moitié.
    -Les journalistes sont indispensables pas seulement parce qu'ils ont suivi une formation, mais c'est aussi parce que c'est leur métier. Bien que c'est une vocation avant toute chose. Une sorte de sacerdoce. Certains ont réussi leur pari en faisant de leur vocation leur métier.
    -Pour ce qui est des fautes d’orthographes c’est une lacune généralisée à quelques rares exceptions. Les journalistes ont des correcteurs, les blogueurs non. Là s’arrête ma comparaison avec les journalistes. Débat oui mais pas sur l’utilité ou l’inutilité des journalistes ou des blogueurs. Les deux sont indispensables et complémentaires.
    -Je te pose une question John. Tu as le blog le plus lu sur la Tribune et tu es l’un des plus anciens d’entre-nous. As-tu reçu une seule gratification de notre hébergeur ne serait-ce un petit livre à la fin de l’année ou un abonnement à TDG? As-tu été une seule fois reçu dans les locaux de la Tribune pour un quelconque hommage?
    -Cette note est l’occasion de remettre les pendules à l’heure. C’est une main tendue vers notre hébergeur pour lui rappeler qu’une certaine reconnaissance de sa part envers ses blogueurs ne peut que lui être bénéfique. Moi, j’ai balisé le chemin à lui de trouver le bon geste “commercial”

  • Intéressantes réflexions, dont celle d'"hommelibre", très objective et très bien exposée. Merci Haykel Ezzeddine, d'avoir lancé un débat qui mériterait qu'on s'y arrête. Pourquoi ne pas organiser une rencontre réelle et non virtuelle entre blogueuses et blogueurs et en parler ensemble avant de "laisser tomber la Tribune"? Eviter les solutions trop radicales est toujours préférable, vous ne croyez pas, Eva Brugger?

  • Bonjour Hélène je n'ai jamais dis que je quitte la TDG, je m'y sens bien du moins pour le moment. Mais une petite reconnaissance je ne parle pas seulement pour moi sera la bienvenue. Pour ce qui est de se réunir une fois pour discuter, pourquoi pas? Je suis partant. Sachant qu'une précédente tentative de rassembler les blogueurs et les blogueuses a échoué sous prétexte qu'il y a eu utilisation abusive et non autorisée du mot TDG pour citer les blogueurs de la Julie!
    De toute les façons la direction de TDG est acculée un jour à se pencher sur cette problématique. Il vaut mieux être précurseur et non attendre d'appliquer ce que font les autres. Le quotidien Le Monde est un très bon exemple à suivre.

  • Non, Haykel, j'ai bien compris que votre intention n'était pas de quitter la TDG! J'ai repris les termes du commentaire d'Eva Brugger qui comprendra elle aussi, je le souhaite, le sens de mon propos qui vise à rassembler et tenter de trouver la meilleure approche de ce sujet qui,encore une fois, a tout son intérêt!
    Merci à vous d'avoir ouvert le débat!

  • Haykel, sorry de te répondre un peu tard, je suis à Vienne (au sud de Lyon, pas en Autriche) pour faire une virée sur la D 538, avec quelques billets à la clé.

    Pour répondre à ta question, non, je n'ai jamais reçu de gratification, d'abonnement ou d'invitation.

    Je dois dire que le fait d'avoir une belle audience a été pour moi un cadeau. Ce blog participe pour moi d'une réparation après les événements que j'ai vécus, et je suis étonné et agréablement surpris d'être aussi bien suivi - y compris par des personnes qui ne sont pas d'accord avec moi. J'ai pris goût au blog, j'y passe 2 heures par jour en moyenne. Si j'avais une rémunération j'y passerais plus de temps, en fouillant davantage les documentations, en allant chercher encore d'autres thèmes car je suis curieux de tout.

    J'apprécierais aussi une rencontre entre blogueurs, plus conséquente que la tentative sympathique qu'avait fait le MUR à l'époque.

    Le débat de la rémunération s'ouvre, on va voir où il va. Cela dépendra beaucoup des blogueurs eux-mêmes. A moins qu'un hébergeur ne vienne nous solliciter en proposant une rémunération en échange par exemple d'une exclusivité romande, je ne pense pas que cela viendra de la TdG elle-même.

    A suivre. Bravo d'avoir ouvert le débat.

  • Haykel, sorry de te répondre un peu tard, je suis à Vienne (au sud de Lyon, pas en Autriche) pour faire une virée sur la D 538, avec quelques billets à la clé.

    Pour répondre à ta question, non, je n'ai jamais reçu de gratification, d'abonnement ou d'invitation.

    Je dois dire que le fait d'avoir une belle audience a été pour moi un cadeau. Ce blog participe pour moi d'une réparation après les événements que j'ai vécus, et je suis étonné et agréablement surpris d'être aussi bien suivi - y compris par des personnes qui ne sont pas d'accord avec moi. J'ai pris goût au blog, j'y passe 2 heures par jour en moyenne. Si j'avais une rémunération j'y passerais plus de temps, en fouillant davantage les documentations, en allant chercher encore d'autres thèmes car je suis curieux de tout.

    J'apprécierais aussi une rencontre entre blogueurs, plus conséquente que la tentative sympathique qu'avait fait le MUR à l'époque.

    Le débat de la rémunération s'ouvre, on va voir où il va. Cela dépendra beaucoup des blogueurs eux-mêmes. A moins qu'un hébergeur ne vienne nous solliciter en proposant une rémunération en échange par exemple d'une exclusivité romande, je ne pense pas que cela viendra de la TdG elle-même.

    A suivre. Bravo d'avoir ouvert le débat.

  • La question essentielle est aussi de savoir si on pourrait continuer à écrire comme on le fait, quand on le sent, au petit bonheur la chance. Parfois on n'écrit rien, puis souvent, notre plume nous traîne par le bout du nez. Est-ce que le fait d'être payés ne nous soumettrait pas à des obligations ? Thèmes imposés, censure, auto-censure, si tel est le cas, mieux vaut continuer à écrire pour rien, juste pour le plaisir et se sentir libres comme l'air.

  • Haykel, hommelibre et toutes celles et ceux qui seraient intéressés, je trouverais vraiment bien de poursuivre ce débat sur les différents aspects liés aux blogs. Pour ma part, je pense que le bénéfice est ailleurs que dans la simple et seule rémunération matérielle. Même si je puis comprendre que la question soit soulevée, j'ai été très reconnaissante à l'accueil reçu sur ce site et je trouve ces échanges entre blogueuses et blogueurs très profitables, autant sur un plan social que personnel.

  • Bravo pour votre billet Haykel, vous ouvrez là un débat très intéressant, car si la rétribution d'un travail est importante, la reconnaissance de celui-ci l'est davantage encore et on peut reconnaître un travail de différentes manières sans pour autant le rétribuer.

    Quant à moi, je vois les blogueurs avant tout comme des citoyens responsables et engagés, des initiateurs de débats de société qui suscitent la réflexion.

    Les blogs sont un merveilleux outil pour animer la démocratie.

    Cordialement !

  • Vous avez mille fois raison, Haykel! Nous suscitons les débats, nous alimentons la machine a pensées et a fantasmes! Nous rasons gratis tous les jours. Et nos blogs jouent les hommes sandwich couverts de pub! C'est un peu fort de café! D'autant que les blogs sont très lus. Nous sommes les nègres de la Tribune!

  • Bonjour !
    Mais pourquoi donc croyez-vous que je refuse que mon blog soit hébergé sut le site TdG ?
    J'entends bien que ceux qui acceptent cette forme de dépendance y trouvent (un peu) de publicité que leur fait Mabut dans sa revue des blogs; mais pour le reste, effectivement, vous acceptez d'être les Hommes sandwichs d'un immense groupe de presse ! Ce qui me parait parfois un peu contradictoire avec certaines des idées exposées dans les dits blogs !
    A terme, et l'article cité le montre bien, ils vous faudra choisir ... In dépendance ou une certaine forme de sujétion
    Moi, j'ai choisi. Et dès le départ !

  • JMO -Oui, mais les nègres sont payés, nous sommes peut-être juste des chiourmes galériens attachés aux rames d'une galiote à se faire fouetter pour ramer dans les blogs bleus de la Tribune. Et maintenant on fait quoi, une mutinerie comme les esclaves des bateaux négriers ?

  • "Nègres", "Hommes sandwichs" ou vous autres "esclaves", seriez-vous d'accord de participer à un débat de bon ton et de bon goût?

    Et pour rappel, il ne me semble pas avoir lu où que ce soit qu'Haykel Ezzeddine se soit plaint de statuts tels que ceux énoncés ici et que j'ai repris entre guillemets!

    Le mieux serait d'organiser une rencontre et je ne pense pas que Monsieur Mabut s'y opposerait. Enfin, il serait invité à y participer comme tout un chacun qui s'exprime ici.

  • Chères blogueuses, chers blogueurs

    Sachez que l'équipe de tdg.ch suit ce débat avec beaucoup d'intérêtt. J'ai l'honneur d'être le nouveau responsable des contenus multimédias de la Tribune de Genève. A ce titre, je fais la liste de toute les questions qui apparaissent sur le fonctionnement ou l'organisation de nos diverses offres. Celle-ci y apparaîtra au même titre que les autres et sera traitée.

    Je ne peux pas encore vous répondre, vous le comprendrez, mais ça viendra.

    En attendant et pour que personne ne se fasse d'illusion, sachez que, pour l'instant, les blogs de la Tribune ne génèrent aucun revenu publicitaire et sont offerts en lecture gratuite. En revanche, ils sont gérés par l'équipe de la Tribune, tant au niveau technique qu'à celui du contenu et de l'accompagnement des blogueurs dans leur mission.

    Ce que je peux vous dire sur ce dernier point, c'est l'admiration que m'inspire le travail de Jean-François Mabut, qui tient la plate-forme blog la plus cohérente du pays avec un professionnalisme sans faille et selon les règles les plus strictes du journalisme. Il fait partie de l'équipe web de tdg.ch, mais il est aussi l'un des piliers de l'identité de la Tribune de Genève. Grâce à son travail, tous les jours de la semaine et même le week-end, il assure aux blogueurs de la Tribune un environnement sécurisé et dynamique où chacun peut s'exprimer sans risque.

    Cet investissement, la Tribune de Genève le fait pour vous.

    L'excellent Planète Photo fait partie du "top ten" en ce qui concerne le nombre de visiteurs uniques et je félicite son auteur pour ce succès, comme le font les milliers d'internautes par mois qui lui font l'honneur de leur lecture attentive.

    D'autres blogs, peut-être moins souvent remplis ou plus spécifiques dans leurs centres d'intérêts, ont tout autant de valeur, mais moins de visiteurs. C'est encore cela, la magie du blog; un des derniers espaces de liberté à ne pas être livré aux contraintes de performance et à une compétition qui serait aussi injustifiée économiquement qu'elle serait humainement inique.

    Merci à vous toutes et tous pour votre fidélité et bon week-end de Pâques!

    A votre disposition,

    Tristan Cerf
    tristan.cerf@edipresse.ch

  • Les -commentateurs- "nourissent" le sujet du blog. Sans cette "nourriture" .....du bavardage.
    Qui plus est,avec tous les liens ou informations donnés en référence, qui font souvent l'objet de recherches souvent ardues, les commentateurs ont droit au minimum, au "petit" café.-Non ?

    Quant à passer de la pommade à F. Mabut grand bien vous fasse...Avoir viré S. Aldeeb, censuré certains...Même si vous faites mieux qu'en France et d'autres pays Européens, ce n'est quand même pas du cinq étoiles.

    Le cloporte de Ramadan entre autres vous en faites quoi? Il est Mille fois plus dangereux qu'Aldeeb, vos petits enfants (femelles)vous le dirons le moment venu et mieux que moi.

  • Bonsoir Tristan,
    Félicitations pour cette nouvelle promotion. Du sang nouveau est le bienvenu sur TDG. Je tiens à vous apporter ces précisions par rapport à votre commentaire.
    -L'excellent travail de M. Mabut n'est en aucun cas mis en cause ici. En tant qu'équilibriste sur cette plateforme c'est l'homme de la situation. Et personne ne peut l'égaler dans cette mission oh combien difficile.
    -Pour ce qui est de la pub j'aimerais vous croire. Mais je prends l'exemple de mon blog avant votre commentaire ce matin, il y avait des bandes publicitaires ventant les produits suivants: TDG, Bilan, Volvo, une autre marque de voiture Korando, Feldshossen, Lufhtansa, Melectronics, Swisscom, visit corsica.com, Swisslife,cede.ch,Helvetic tours, Swisstourisme, Conforama, Caprice des dieux... et les annonces Google
    -La rubrique consacrée aux blogs qui parait sur la version papier de la TDG pose problème. Depuis la nouvelle maquette de la Julie, les blogueurs sont marginalisés, confinés dans une petite rubrique dans la page du courrier des lecteurs. Positionnée tout en bas de la page, elle est illisible par rapport aux autres rubriques. En plus associer le travail constant des blogueurs aux courriers des milliers des lecteurs est le moins qu'on puisse dire anachronique. Avec ce changement de maquette la TDG donne un signal fort. Le courrier des lecteurs qui prend le plus de place sur cette page est plus important que la production des blogueurs. Et la dernière nouveauté du site internet de TDG est la disparition de la page d'accueil de la rubrique "Blogs Tribune en vue aujourd'hui"!!!

  • A lire absolument cet excellent article de Femina sur le pouvoir des blogueuses: http://www.femina.ch/femmes-mamablog

  • Et si nous nous rencontrions tous les premiers mercredi du mois ?
    Je vous propose donc le mercredi 4 mai de 18:00 à 20:00 au CocottCafé ( juste en face de la Tribune),
    Au plaisir de vous rencontrer.

    Charly Schwarz

  • Il y a aussi le salon du livre à partir du 29 avril prochain, ça serait bien de se croiser là bas aussi, en attendant le 4 mai, je suppose que la Tribune aura un stand à Palexpo, (je comptais faire un appel sur ma DarkSide pour savoir si des blogueurs habituels se rendraient au salon du livre justement !)

  • Je tiens encore à préciser, le cas échéant, que je ne partage pas le point de vue de ceux qui se plaignent de leur condition de blogueuse ou de blogueur.
    A moins qu'un de ses paramètres ne m'échappe, il ne m'apparaît pas que cette entreprise soit susceptible d'être assimilée à un travail de "nègre" ou pis, comme cela a pu être mentionné dans les commentaires ci-dessus. Cela dit, en débattre est toujours intéressant et je m'en réjouis.

  • Bonjour à tous. Excusez d'abord mon absence jusqu'ici au débat. Trop occupé professionnellement, j'ai délaissé mon blog et la lecture de tous les autres blogs. On peut effectivement se demander si on ne pourrait pas créer un peloton de blogueurs professionnels payés par l'éditeur lui-même en fonction des désirs de l'employeur pour produire un autre regard sur l'actualité, une autre façon de mêler société et privé, où, que sais-je encore, donner la chance à cette équipe de pro ou de semi-pro de se distinguer et, surtout, de gagner encore de l'audience et un public plus conséquent grâce à la visibilité nouvelle obtenue par cette démarche originale.

    J'ai parlé d'un peloton de pro, ce n'est pas anodin. Entre grimper le col du Galibier en cyclo-touriste et le faire en pro lors du Tour de France, la démarche n'est pas la même ni d'ailleurs l'envie des spectateurs de venir encourager le spectacle ou hué les drogués du sport de haute compétition.

    J'aime mon activité de blogueur, plus encore que mon métier de cuisinier. Malheureusement, je donne le plat principal de mes capacités à la cuisine, et les restes de mon énergie et de temps libre à mon blog. C'est dommage. J'aimerais plus partager, et par la même occasion, augmenter mon revenu relativement faible. La Tribune pourrait trouver un top manager versé dans le journalisme et une équipe de blogueurs et blogueuses invités sur leur notoriété déjà acquise sur les bancs de l'école du blog prêts à s'investir dans l'aventure, avec ses règles du jeu, sa déontologie, ses contrats de travail au prorata des visites obtenues. Je serais volontiers sur la ligne de départ, avec tous les risques et le désir d'avancer et de progresser encore en tenant compte des remarques professionnels critiques, les exigences du chef de rubrique pro-blog et de l'équipe de rédaction l'entourant qui aurait le droit de juger de la qualité ou des défauts de la production des personnes engagées, avec évidemment possibilités de licenciement si le travail serait en-dessous des attentes voulues.

    On pourra en reparler. Le blog est vraiment un moyen de communication adapté à notre époque. En plein Salon du Livre, je pense que la démarche est super intéressante. Merci Haykel d'avoir lancé le débat qui va se poursuivre.

    bonne soirée à toutes et à tous.

  • Injuste de travailler gratuitement pour quelle gloire? Celle de TDG?

Les commentaires sont fermés.