Les mendiants de Genève

Imprimer

L’actualité a instauré malgré moi des rubriques à mon blog : Rubrique Mendiants, Rubrique Musiciens, Rubrique Pierre Maudet… Les deux premières passent à la trappe. Durant 3 mois et presque quotidiennement j’ai attiré l’attention sur cette précarité. 2659_1081875220040_1621127854_224917_3817487_n.jpgLa ville de Genève, ne fait rien. C’est le statu quo. Les mendiants sont de plus en plus nombreux. Ils ne viennent pas tous de Roumanie. Certains sont de notre cru, des Suisses.
Ils se placent toujours dans les mêmes endroits. Les endroits les plus fréquentés comme les entrées des banques, des postes ou des grandes surfaces, sur le trajet des touristes, s’invitent dans les fast food, restaurants et bistrots. Des fois on assiste impuissants à une foire d'empoigne autour des sites les plus porteurs en monnaies. Chacun défend son carré et la loi du plus fort celle qui donne toujours raison règne dans la rue. 2659_1081875140038_1621127854_224915_1677696_n.jpgDes femmes avec bébé, des enfants faisant la manche, des handicapés moteurs, de faux handicapés, des acteurs débitants des scénarios mal ficelés…il y a de tout. Ils changent de méthodes des fois en devenant laveurs de pare-brise ou distributeurs de flyers. Chaque jour, ils se rassemblent du côté de la gare le matin à la Sortie Notre Dame du Métro shopping et l’après-midi ils occupent les marches qui mènent à l’UBS et Starbucks café. C’est leur quartier général dans la journée. De temps en temps, ils mènent à travers la Rue du Mont-Blanc une campagne de "manche" en quadrillant intelligemment toute la surface, pas moyen de passer entre les mails de leur filet.
Demander l'aumône, n’est pas chose facile. Tendre la main pour une pièce, baragouiner deux mots en français cassé, apitoyer les autres pour attirer l’attention sur  sa misère est humainement difficile à assumer aussi bien pour celui qui mendie que pour celui qui est sollicité pour ouvrir son porte monnaie. On ne peut pas donner à tout ce beau monde. Et une petite pièce par jour est une goutte de monnaie dans un océan de misère. Amender les mendiants ou leur payer le bus pour retourner chez eux n’est pas une solution. Ces gens ont fui leur pays dans des conditions difficiles et ils sont venus chercher chez nous un certain confort que nous ne pouvons leur offrir. Moi personnellement je sèche devant un tel problème que les politiques ignorent superbement. Mais jusqu’à quand ?
Las de prendre des photos des mêmes mendiants et musiciens de rue aux mêmes endroits, j’ai décidé de mettre fin à cette rubrique en espérant avoir sensibilisé un tant soi peu sur ce problème humain.

Voir aussi la note suivante: La mendicité des temps modernes!

Rubrique Pierre Maudet

Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages

Genève, n'est pas une poubelle

2659_1081875420045_1621127854_224922_8340388_n.jpg
Même le poste de police n'est pas épargné!
Poste de police Rue de Berne
2659_1081875380044_1621127854_224921_510992_n.jpg
A l'emporter:
2659_1081875340043_1621127854_224920_1169828_n.jpg
Comme ont dit: les meilleures choses ont une faim!
Et quand on a une faim on s'assoit sur le parvis de la Fusterie:
2659_1081875300042_1621127854_224919_537948_n.jpg
Eglise Notre Dame:
2659_1081875580049_1621127854_224925_6440503_n.jpg
Rubrique Jet d'eau, voir mon reportage
2659_1081875180039_1621127854_224916_6225606_n.jpg
2659_1081875260041_1621127854_224918_469350_n.jpg
Mercredi, jour de sortie de:
2659_1081934581524_1621127854_225004_388167_n.jpg
A la Une de Charlie Hebdo: "Comment réformer le capitalisme"
Le Canard Enchaîné: "Sarko a peut-être "la banane" mais la France est au régime"
Siné Hebdo: "Reviens Staline, ils sont devenus mous!"
Courrier International: "L'anticrise"
Bientôt, c'est Pâques!
2120782383.JPG
Agenda:
2659_1081875500047_1621127854_224923_2632621_n.jpg
Et demain est un autre jour!

Les commentaires sont fermés.