Eric Stauffer, j'adore!

Imprimer

Je ne suis pas de droite, je ne suis pas de gauche, je ne suis pas centriste et je n’aime pas les extrêmes. Je vote pour des idées et jamais pour un parti. Je déteste les étiquettes. Je suis inclassable et non influençable. Je suis irrécupérable pour les partis. Je suis un mauvais client, indomptable. Et ma voix compte double dans l’urne parce que je ne roule pour aucun parti pris. Et tant pis si je dérange et si mon raisonnement choque. Prétentieuse analyse. Et alors ? Je ne fais de mal à personne.Stauffert.jpg
M. Stauffer est un grand provocateur, ce n’est un secret pour personne. Il est coutumier de la provocation. Il défraie souvent la chronique politique pour faire parler de lui et de son parti. Quand on n’a pas les moyens de l’UDC pour mener des compagnes à grand budget, il reste l’autre moyen qui consiste à occuper le terrain médiatique gratuitement. La parole est d’or et les journalistes qui aiment la polémique instrumentalisent et orchestrent ce genre d’événements, malgré eux ? Pas aussi sûr. La polémique fait vivre les uns et les autres. M. Stauffer, hier, n’avait que quelques entrefilets pour parler de ses activités. Avec sa dernière sortie il n’est toujours pas à la Une mais noircit pas mal de pages dans les médias du pays. Son parti va engranger les bénéfices, les adhérents vont augmenter, les sympathisants vont encore sympathiser avec ses idées et le but est atteint.
M. Stauffer a le mérite de soulever de vrais problèmes. Mais malheureusement il s’y prend toujours mal. C’est voulu. Quand on n’a pas le pouvoir de changer les choses, on parle dans l’absolu, on propose une solution démagogue et simpliste qui plaît à beaucoup d’électeurs même si elle est irréalisable.  Parler d’insécurité, est un sujet porteur, alors que la principale prison du canton croule sous le nombre de délinquants, que nos écoles connaissent des problèmes de violences en tout genre, ça ne peut pas mieux tomber. Mais franchement la dernière trouvaille de Monsieur PROVOCATION est tirée par les cheveux et s’inscrit dans le mauvais sens de la démocratie. Utiliser le terme « parquer » en parlant de nos étrangers sans papiers qui égaillent de la plus belle des façons nos rues est malvenu. Ça rappelle de douloureux événements qui ont eu lieu jadis contre le peuple juif et aujourd’hui dans les territoires occupés par Israël, au Darfour...
M. Stauffer c’est quoi le programme maintenant ? A qui le tour ? A qui vous allez jouer un mauvais tour ? Que la bise d’aujourdhui fasse de votre programme un « Autant en emporte le vent ». Signé un sympathisant de très très loin.
La photo de M. Stauffer est empruntée avec malice et sans le consentement de l’intéressé du site MCG.

Rubrique Pierre Maudet

Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, le liens suivants:

https://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2009/01/14/affiche.html

https://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2009/01/27/geneve-n-est-pas-une-poubelle.html

2589_1068954657034_1621127854_211978_2211335_n.jpg
La bise sur Genève:
2589_1068954457029_1621127854_211973_8141605_n.jpg
2589_1068954577032_1621127854_211976_804871_n.jpg
2589_1068954617033_1621127854_211977_4388883_n.jpg
Et si on se faisait peur?
2589_1068954497030_1621127854_211974_1842588_n.jpg
2589_1068954537031_1621127854_211975_4244697_n.jpg
Voilà pourquoi les médecins à Genève vont descendre à la rue le 24 mars:
2589_1068954697035_1621127854_211979_957582_n.jpg
2589_1068954417028_1621127854_211972_4900955_n.jpg
Pour ne pas laisser de trace?

Les commentaires sont fermés.