Ce n’est pas mon jour! (06/08/2012)

© pixarno - Fotolia.com.jpgCe n’est pas mon jour! Je pense même que ce n’est pas mon année. Encore 5 mois à tenir durant 2012, une “Annus horribilis” pour ma petite personne. Le diagnostic vient de tomber par “autoconsultation”.  Je souffre d’un coup de blues aigu. Ou est-ce une déprime non déclarée mais avérée. Elle est latente comme certaines dépressions donc forcément plus pénible à supporter. Elle a pris ses quartiers dans mon être et ne veut plus l'abandonner. J’ai beau la soigner avec les moyens du bord, mais rien n’y fait. Elle s’incruste et ne me quitte plus. Je m’efforce à m’occuper l’esprit pendant la journée pas avec des mots croisés ou du sudoku qu’on se le dise. Recherche d’emploi (pour faire plaisir à ma conseillère), repassage (pour être élégant), tri dans ma paperasse (pour faire de la place à d’autres paperasses), courses (pour remplir la caisse de la grande surface et l’espace de mon frigo), quelques lectures bien éclairées (pour entretenir le côté intellectuel de mon cerveau), un petit surf inutile sur internet (pour assouvir ma curiosité), mettre de l’ordre dans un placard (pour se donner la bonne conscience d’avoir accompli un geste utile pendant la journée)… La nuit c’est un autre programme. Je n’ai pas encore vu une seule image des jeux olympiques. C’est que je n’ai pas la main mise sur la télécommande, ni sur mon programme nocturne. Mais je ne désespère pas pour autant! On aura certainement à la fin des jeux des interminables rétrospectives comme séances de rattrapages, je fais confiance aux chaines de télévision. Oui je reviens à ce jour. Déjà pour la énième fois je me trompe de date d’anniversaire avec ma mère…et ça ne ma pas porté chance. Je ne veux pas ressasser ma journée histoire d’oublier. Mon téléphone n’a pas sonné, ma porte non plus. A part un mail de la police qui m’informe des activités quotidiennes de la maréchaussée et un autre pour m’annoncer que je n’ai pas été retenu pour un poste de travail (j’ai pris l’habitude), c’est le désert! Côté réseaux sociaux, j’ai perdu un être cher. Sa page est introuvable comme le remède à mon spleen. Elle fût longue cette journée et ce n’est pas fini, il n’est que 22h30...

Et demain est un autre jour!

Illustration: © pixarno - Fotolia.com

23:00 Écrit par Haykel | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : dépression, blues, spleen | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook