Transport

  • Arrêtez de tirer sur le Léman Express!

    Imprimer

    Léman Express 1.jpgLe Léman Express, c’est 230 km de parcours, 45 gares en France et en Suisse, 6 lignes, 40 trains…des chiffres impressionnants et une immense attente des 2 côtés de la frontière. Décrié depuis son lancement, il ne se passe pas un jour sans qu’on tire à boulets rouges sur cet extraordinaire raccourci qui nous fait gagner du temps quand tout est tip top. Mais voilà que les perturbations à gogo, les suppressions de trains et le changement de leur configuration fâchent les usagers. En Suisse, la perfection est un art de vivre. On aurait dû lancer le Léman Express et le tester à vide pendant toute une année pour parfaire ses mécanismes et le présenter au public avec une version parfaite. Comme ça on appliquera «le «circulez y’a rien à voir». Mais bon ce n’est pas sympa il faut penser aux râleurs professionnels qui sans ces imperfections n’auront rien à mettre sous la dent…de la critique!

    Léman Express.jpgMoi ce que j’aime le plus ce sont les trains français polis et prévenant jusqu’à l’exaspération. On n’a même pas encore mis le pied dans un wagon qu’on est accueilli par un  «attention à la marche». Une fois assis la même voix répète en boucle entre 2 stations les recommandations suivantes:

    -«Pour le confort de tous , veuillez mettre vos appareils sur le mode silencieux»

    -Pour voyager à bord de ce train vous devez être muni d’un titre de transport valable»

    Et si vous n’avez pas compris le nom de la station on vous le répétera une deuxième fois. Si vous prenez le Léman Express à Coppet et vous descendez à Chêne-Bourg combien de fois vous avez entendu ces messages. Je ne suis pas comptable mais je peux vous dire un grand paquet de fois!

    Et demain est un autre jour!

  • Circulation routière : Encore une perturbation à l’heure de pointe

    Imprimer

    IMG_20190522_082747_881.jpg

    Les usagers des TPG continuent de galérer tous les jours au rythme des alias de la circulation. Vivement le départ du CEVA qui j’espère résoudra certains problèmes. Quand tout est fluide tout va bien. Mais il suffit du plus simple incident pour que toute la ville en pâti. Ce matin, à Moillesulaz à une heure de pointe vers 7h35, tous les trams ont été obligés à l’arrêt à cause d’un incident routier. Un gros camion de chantier a accroché avec sa bene la ligne électrique. Encore un début de journée de galère !

    Les TPG n’y sont pour rien. C’est la faute à la malchance. Et c’est l’usager qui trinque. Ainsi va la vie !

    tpg,transport public genevois,moillesulaz,circulation,chantier,ceva

    Et demain est un autre jour!