22/12/2016

Arrêtez-moi ce tunisien et qu’on en parle plus !

médias,tunisien,stigmatisation,racisme,tunisie,terrorismeMarre. Trop y’en a marre ! Cette traque au terroriste de Berlin à qui on n’arrête pas de faire référence à sa nationalité. Oui il est tunisien, on le sait. La planète entière est au parfum. Il s’agit bien d’un tunisien. Ils ont trouvé ses papiers et ses empreintes et en attendant de le mettre hors d’état de nuire les 11 millions de tunisiens doivent subir la stigmatisation des médias internationaux qui martèlent à longueur d’heures sa nationalité. Pourquoi lors de la cavale du colombien Escobar, du vénézuélien Carlos, du français Mesrine, du mexicain El Chapo…on n’a jamais évoqué la couleur de leur passeport ? Marre des raccourcis et de ce racisme ordinaire de certains médias et ils sont nombreux à utiliser la nationalité à la place d’autres mots du vocabulaire pourtant riche de la langue française. Le terroriste, le criminel, le meurtrier, le sanguinaire, le boucher, l’inhumain, le diabolique, le barbare…le tueur du marché de Noël de Berlin est toujours en fuite.

Et demain est un autre jour!  

11:46 Écrit par Haykel dans Médias, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : médias, tunisien, stigmatisation, racisme, tunisie, terrorisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/02/2016

Cinéma: Genève-Tunis "Si loin...si proche"

Tunis-Geneve-Si-loin-si-proche.jpg

L'affiche de l'évènement et Jalel Matri président de l'association Le Pont

L'association Le Pont Genève organise des projections simultanées de films tunisiens en Suisse et de films suisses en Tunisie.  

Deuxième grande initiative de l'association Le Pont Genève après celle organisée en 2015 avec Air Marin (“Un avion pour Tunis”) pour relancer le tourisme tunisien, une journée cinématographique aura lieu le 12 mars 2016, simultanément, à Genève, dans le cadre du Festival du Film et Forum international sur les Droits humains (FIFDH), et au Kram et à Menzel Bourguiba, avec des films tunisiens pour le public genevois et des films suisses pour les cinéphiles tunisiens. Un échange pour tisser et renforcer les liens entre les deux peuples durant cette période de transition démocratique.
La 14e édition du Festival du Film et le Forum international sur les Droits humains (FIFDH)  auront lieu à Genève du 4 au 13 mars avec un programme riche et varié. Le cinéma mais aussi la photo et le théâtre seront à l'honneur durant 10 jours dans 37 lieux différents. 200 cinéastes et professionnels de l'image et des médias sont invités pour débattre de sujets qui font l'actualité comme le climat, les droits humains, la liberté et la politique sécuritaire, le saccage du patrimoine, le flux migratoire à cause des conflits, la lutte des peuples autochtones pour leur terre sacré, les violences conjugales...
Les participants concourront dans trois compétitions officielles dotées de prix entre 500 et 10.000 francs suisses (entre 1030 et 20.550 dinars tunisiens). Mais le but premier pour cette manifestation c'est la condamnation des atteintes au droit de l'homme et les moyens d'y mettre fin.
L'association le Pont Genève, dont l'objectif est de promouvoir les échanges entre Suisses et Tunisiens pour un meilleur vivre ensemble, participe à cette rencontre cinématographique. Fort des multiples évènements qu'il a mis sur pied durant sa première année d'existence, le Pont s'est associé au FIFDH pour organiser une journée du cinéma tunisien avec la projection du long-métrage “C'était mieux demain” de Hind Boujemaa, de 3 cours métrages (“Hors-Je” de Moufida Fedhila, “La nuit de Badr” de Mehdi Hmili, et “Et Roméo épousa Juliette'' de Hind Boujemaa ) et de 2 documentaires (“El Gort” de Hamza Ouni et “7 Vies” de Lilia Blaise et Amine Boufaied).
Le même jour, et presque simultanément aux mêmes heures au Cinévog au Kram et au cinéma Métropole à Menzel Bourguiba, des courts métrages et des documentaires suisses seront projetés au public tunisien. Le long-métrage de fiction “Narcisse” de la tunisienne Sonia Chamkhi fera partie du programme de cette journée cinématographique comme “Heidi” d'Alain Gsponer qui sera projeté en avant-première.
Pour Jalel Matri, président de l'association Le Pont, cette initiative citoyenne sera certainement renouvelée l'année prochaine, qui s'en plaindra?
Genève et Tunis, la Suisse et la Tunisie, “Si loin...si proche”, grâce à la passerelle du Pont qui unit l'espace d'un jour les cinéphiles des deux pays.
Articles liés:
Tourisme : La Suisse se mobilise pour la relance de la destination Tunisie
Tourisme : Des Suisses au Bardo et à Hammamet    

Article paru dans Kapitalis le 27 février 2016

Et demain est un autre jour!

23/09/2015

Entretien avec Rita Adam, ambassadeur de la Suisse en Tunisie

Rita-Adam[1].jpgDans cet entretien, Rita Adam parle de l’apport de la Suisse à la transition en Tunisie et des avoirs de l’ex-président Ben Ali bloqués en Suisse.

Très impliquée dans le processus démocratique en Tunisie, la Suisse compte y jouer un rôle important en apportant son expérience et en poursuivant sa coopération étroite avec les milieux économiques et culturels, mais aussi dans le domaine du développement et de l’aide humanitaire.

Rita-Adam-Assemblée.jpgLa coopération entre la Suisse et la Tunisie s’est intensifiée depuis mars 2011 pour soutenir la transition démocratique. Le partenariat entre les 2 pays se poursuivra jusqu’en 2016. Accord de libre-échange, coopération économique, aide dans le domaine de l’éducation et de la formation et d’autres actions concentrées dans le sud tunisien constituent l’apport appréciable de la confédération helvétique à la jeune démocratie tunisienne.

Rita-Adam-Assemblee-2[1].jpgLa Suisse est un partenaire précieux pour le pays du jasmin. Son ambassadeur en Tunisie, Rita Adam, veille à l’application de cet ensemble de mesures. Nous l’avons rencontré samedi 19 septembre 2015, lors de l’opération de promotion de la destination Tunisie menée par le tour opérateur Air Marin et l’association Le Pont Genève.

Mme Adam est venue à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) pour accueillir la délégation suisse. Nous lui avons posé deux questions : la première sur la situation actuelle de la Tunisie et la deuxième sur les avoirs bloqués de l’ex-président Ben Ali en Suisse.

  

En rapport avec cette note:

                    "Tourisme tunisien: des Suisses au Bardo et à Hammamet"

"Tourisme: des Suisses et des Tunisiens se mobilisent pour la relance de la destination Tunisie"

Et demain est un autre jour!

17/09/2015

9 tunisiens participent à un circuit en Suisse: "La démocratie ne tombe pas du ciel"

Neufs-Tunisiens-en-Suisse.jpgUne belle expérience humaine, l’espace de quelques jours, 9 jeunes tunisiens invités en Suisse pour s’initier à la démocratie et pas n’importe laquelle.

Il s’agit, bien sûr, de la démocratie suisse, celle où le peuple constitue l’autorité politique suprême. 9 jours d’immersion, inspiration, apprentissage pour ces 9 privilégiés. Depuis mardi et jusqu’au lundi prochain, 9 jeunes tunisiens sont les invités de l’association la Nouvelle Société Helvétique Groupe Genève, qui fête cette année son centenaire.

L’apprentissage de la démocratie

Excellente initiative pour l’apprentissage de la démocratie. La conseillère municipale Florence Kraft, à l’origine de cette entreprise, a invité, au nom de l’association qu’elle préside, 9 tunisiens dont 2 membres de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) pour un apprentissage de la démocratie made in Suisse.

Nous avons posé la question à l’organisatrice: «Pourquoi faire venir ces Tunisiens en Suisse?» Réponse: «Nous voulons contribuer à former les futurs leaders de la Tunisie. Jusqu’à maintenant, ils ne connaissent que le système politique français et nous aimerions les initiés au modèle suisse.»

Même discours tenu par Raymond Loretan, ex-diplomate, ex-président de la SSR (Société suisse de radiodiffusion et télévision) et candidat pour les élections au Conseil des États. Il a animé mercredi un débat à l’intention des hôtes tunisiens où il était question de l’histoire de la Suisse, de sa construction, de sa neutralité, des différences culturelles de sa population, de sa politique collégiale, de son fédéralisme, de la démocratie directe avec le peuple comme autorité politique suprême…

Raymond-Loretan.jpgInitiatives, référendums et pétitions

La recette de la Suisse? C’est le consensus, la liberté des institutions, le dialogue dans le respect de l’autre. Ce modèle reste hélas unique et non exportable car il puise sa force dans les urnes avec les fameuses initiatives, référendums et pétitions dont les Suisses sont champions du monde.

Pour clôturer sa conférence-débat, Raymond Loretan, qui trouve la Tunisie comme une belle source d’inspiration, a suggéré aux apprentis démocrates de commencer par rédiger une charte pour le respect des identités et donner aux communes et aux villages des compétences constituant ainsi le début vers une démocratie participative.

Les 9 invités de ce circuit qui s’intitule «La démocratie ne tombe pas du ciel» parcourront des centaines de kilomètres et visiteront plusieurs villes. Ils iront également en Suisse centrale et plus exactement au Grütli, les racines de la Suisse, là où tout a commencé avec le serment historique du mythe fondateur de la Suisse. Et ce n’est pas tout, des rencontres avec des politiciens et participations comme spectateur aux débats du Conseil municipal et du Grand Conseil de la ville de Genève, ainsi que du Conseil national et du Conseil des États à Berne, sont programmées pendant ce séjour fort bénéfique pour cette jeunesse tunisienne qui fourmille d’idées et piaffe d’impatience pour qu’à son retour à Tunis elle sème les graines de la démocratie à la mode Suisse.

Laurence-Kraft-et-Ikbel-Msaddaa.jpgIkbel Msadaa (CPR, El-Moatamar), l’une des 2 filles qui fait parti de ce voyage, est très heureuse de cette expérience nouvellement acquise. En cette période de transition difficile, Ikbel veut transmettre ce qu’elle a appris de son voyage en Suisse: «Le dialogue, le consensus, la décentralisation, le maintien des liens, le respect des institutions, l’échange et la démocratie de la petite Suisse, un grand modèle de réussite». Pari gagné? On le saura l’année prochaine, quand la conseillère municipale Florence Kraft, présidente d’une autre association Adapt (Association pour le développement, et l’animation des sites et du patrimoine en Tunisie) se rendra à Tunis avec un groupe de Suisses pour consolider les relations avec ses 9 protégés.

9-Tunisiens-en-Suisse-2.jpg

Les 9 Tunisiens faisant partie du voyage :

– Ayoub Salah Edin Ben Hassen, ingénieur en électromécanique ;

– Meriem Ben Romdhane, diplômée de l’Institut des hautes études commerciales de Tunis et maîtrise en administrations des affaires de l’Université du Québec ;

– Brahim Ben Said, député ARP ;

– Ikbel Chammakhi Msadda, professeur en informatique à l’ENSTAB, Université de Carthage ;

– Ghassen Dridi, informaticien et diplômé en sciences politiques

– Marouen Habita, maîtrise en informatique, master en management

– Raed Jelali, maîtrise en informatique, master de la faculté de droit, sciences économiques et politiques de Tunis.

– Hrizi Mabrouk, député ARP.

– Ahmed Marzouk.

Tunisiens-en-Suisse-4.jpg

9-Tunisiens-en-Suisse-3.jpg  

nouvelle société suisse,tunisie,démocratie,raymond loretan,florence kraft

nouvelle société suisse,tunisie,démocratie,raymond loretan,florence kraft

nouvelle société suisse,tunisie,démocratie,raymond loretan,florence kraft 

nouvelle société suisse,tunisie,démocratie,raymond loretan,florence kraft Et demain est un autre jour!

16/09/2015

Tourisme: des Suisses et des Tunisiens se mobilisent pour la relance de la destination Tunisie

11928758_916657021741693_3248969835050671750_o.jpgUn avion pour Tunis en solidarité avec le pays du jasmin.
Du 18 au 20 septembre, 70 personnalités du monde politique, culturel et médiatique suisse seront invitées à Tunis pour relancer le tourisme. Au menu, des visites mais aussi des rencontres avec des officiels et des personnes de la société civile.
Le week-end de la solidarité
Les bonnes volontés pour relancer le tourisme tunisien après l’attentat du Bardo et de Sousse ne manquent pas. La dernière en date est celle qui se déroulera ce week-end avec un avion de solidarité avec la Tunisie en provenance de Genève. Derrière cette opération citoyenne, l’infatigable Tahar Khadraoui et son tour opérateur Air Marin, et l’association  de Jalel Matri “Le Pont Genève” dont le bTK 1.jpgut est de promouvoir les échanges culturels entre la Suisse et la Tunisie. Tunisair et l’ONTT participeront à ce week-end de la solidarité en transportant les invités et en organisant leur séjour sur place.
Environ 70 participants essentiellement des voyagistes mais aussi des journalistes, des chefs d’entreprises, des députés, des conseillers municipaux, des adjoints aux maires, des syndicalistes, des artisans, des assureurs, des personnes de la société civile…
Tout ce beau monde est invité l’espace de 3 jours 2 nuits à visiter au pas de course Hammamet, Nabeul, Carthage, Sidi Bou Said et bien sûr Tunis avec le Musée de Bardo et l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) où il aura des entretiens avec des députés.
Matri Jalel.jpgMontrer le visage de la Tunisie actuelle
Au programme de la délégation pendant son séjour tunisien une rencontre avec un représentant de l’Utica, un dîner avec la ministre du Tourisme et de l’Artisanat Selma Elloumi Rekik, en compagnie de Radhouane Ben Salah, président de la FTH, et Mohamed-Ali Toumi, président de la FTAV. Le tout sera couronné par un point presse avec les médias tunisiens et suisses.
Pour Tahar Khadraoui, un professionnel aguerri, qui a connu toutes les crises ayant frappé le tourisme au cours des 20 dernières années et qui pousse sans relâche la destination, «c’est un voyage de solidarité, d’amitié et de promotion de la Tunisie. Refaire parler de notre pays et le remettre à la place qui lui revient, dans le peloton des destinations touristiques en Méditerranée». Objectif partagé par Jalel Matri de l’association “Le Pont Genève” qui veut montrer «le visage de la Tunisie actuelle». C’est bon pour l’image de la Tunisie!

Article paru dans Kapitalis le 16 septembre 2015

Et demain est un autre jour!

18/11/2013

Coupe du monde 2014: Lettre ouverte aux Aigles de Carthage

tunisie_cameroun_11_18.jpgOn ne sait pas pourquoi on vous appelle encore Aigles de Carthage. On ne sait d’ailleurs pas pourquoi on vous a collé ce surnom si peu mérité. Et on ne veut pas le savoir tant notre déception est grande et notre frustration immense.
Par Haykel Ezzeddine
11 millions de Tunisiens et autant de déçus! Nous n’irons pas au Brésil en 2014 titiller les élites du football mondial. Nous ne le méritons pas, même s’il y a une chance minime que le recours déposé par la FTF aboutisse. Et puis zut, même si ça marche, on ne serait pas fier déjà de cette «équipe» constamment remaniée et qui s’est retrouvée à jouer les barrages grâce à un premier recours!
A ce rythme, on va finir par admettre que les bureaucrates de la FTF sont plus efficaces que les joueurs sur le terrain… et si ça se concrétise, on pourrait même gagner la coupe du monde grâce aux recours! Il est fort le Tunisien quand il commence à chercher les failles chez l’autre. Mauvais perdant ou bon procédurier! Qu’importe!
Contrairement au match aller où l’on a vu des joueurs motivés mais malchanceux, dimanche, on n’y a cru et on n’a rêvé d’une qualification que pendant 15 minutes, après qu’Ahmed Akaichi a marqué le seul but tunisien.
On ne comprend toujours pas cette inertie, ce manque de combativité, cet abandon, cette démotivation, ce manque de patriotisme. Pourtant, vous n’êtes ni des unijambistes ni ne vous souffrez d’un quelconque handicap physique!
tunisie_cameroun_11_18_3.jpgPourquoi? Pourquoi cette inefficacité? En première mi-temps, à voir votre engagement défensif, malgré les 2 buts déjà encaissés, on a presque cru que c’était vous qui meniez au but et essayiez de gagner du temps en vous recroquevillant en défense et en ménageant vos efforts…
Les Aigles de Carthage ont vraiment volé très bas et bu le verre de l’humiliation jusqu’à la lie, en se faisant écraser par 4 buts à 1 par des Camerounais forts en attaque mais assez vulnérables en défense!
Dimanche, nous avons vraiment touché le fond. La lourde défaite nous renvoie à la réalité: le football tunisien est bel et bien moribond en cette fin d'année 2013. Faute de bons joueurs, mais aussi par manque d’encadrement et de politique sportive digne de ce nom.

Article paru dans Kapitalis de ce jour.

Et demain est un autre jour!

22:51 Écrit par Haykel dans Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : football, tunisie, aigles de carthage, coupe du monde 2014 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/07/2013

Tunisie: Hommage à Genève à Mohamed Brahmi

IMG_7025-sssssssss.jpgAu lendemain de l’assassinant de Mohamed Brahmi, leader du Courant Populaire (CP),  dirigeant du Front Populaire (FP) et membre de l’Assemblée nationale constituante (ANC) une manifestation a eu lieu vendredi 26 juillet à Genève à 18h00 heure (17h00 heure de Tunis) devant la Poste de la Rue du Mont-Blanc.
A l’appel de la Coordination en Suisse du Front Populaire, de l’Association des Tunisiennes et Tunisiens en Suisse et du parti politique Suisse Solidarité une soixantaine de personnes a tenu a rendre hommage au défunt Mohamed Brahmi, victime d’un assassinat politique qui survient moins de six mois après l’attentat meurtrier contre un autre membre du Front Populaire (une coalition de partis de gauche), le militant Chokri Belaid. Même mode opératoire, même arme, même crime qui restent tous deux impunis pour l’instant. Deux grands hommes qui se sont élevés contre l’obscurantisme et l’immobilisme caractérisant actuellement le pouvoir régnant en Tunisie et ils l’ont payé de leur vie.
Sans titre-16.jpgDe passage à Genève pour une réunion des Droit de l’homme aux Nations Unies, l’éminent juriste Yadh Ben Achour s’est confié au micro de Kapitalis. Pour lui, il n’ y a aucun doute sur les raisons et les buts des 2 assassinants politiques que vient de vivre la Tunisie. Il faut chercher les coupables chez les radicaux à l’idéologie théocratique qui sont viscéralement dérangés par l’extraordinaire expérience tunisienne avec son lot de libéralisme politique et sa formidable liberté d’expression. L’ancien Président de la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution tunisienne ajoute qu’il faut maintenant se rassembler, se réunir et éviter les divisions pour ne pas aboutir à une guerre civile. Avant de conclure sur le véritable problème qui gangrène la société tunisienne à savoir la sécurité. IMG_7030-sssssssss.jpgEt c’est à cause de ce fléau que le pays est entrain de perdre des politiciens valeureux… Quelques minutes avant dans son allocution Yadh Ben Achour a déclaré que Mohamed Brahmi représente toutes les valeurs aux quelles il a adhéré toute sa vie et que la mort des ces deux hommes au nom d’une valeur qui s’appelle liberté ne sera jamais oubliée.
Mohamed Brahmi, Chokri Belaid les nouveaux martyres postrévolutionnaire!

123.jpg

Sans titre.jpg

IMG_6994-sssssssss.jpg

IMG_7000-sssssssss.jpg

IMG_7001-sssssssss.jpg

IMG_7002-sssssssss.jpg

IMG_7009-sssssssss.jpg

IMG_7010-sssssssss.jpg

IMG_7011-sssssssss.jpg

IMG_7012-sssssssss.jpg

IMG_7014-sssssssss.jpg

IMG_7015-sssssssss.jpg

IMG_7017-sssssssss.jpg

IMG_7018-sssssssss.jpg

IMG_7019-sssssssss.jpg

IMG_7020-sssssssss.jpg

IMG_7021-sssssssss.jpg

IMG_7022-sssssssss.jpg

IMG_7023-sssssssss.jpg

IMG_7024-sssssssss.jpg

IMG_7031-sssssssss.jpg

IMG_7037-sssssssss.jpg

IMG_7038-sssssssss.jpg

Sans titre-6.jpg

Sans titre-26.jpg

IMG_7033-sssssssss.jpg

IMG_7041-sssssssss.jpg

IMG_6998-sssssssss.jpg

IMG_7043-sssssssss.jpg

 

 

 

Et demain est un autre jour!

16/10/2012

La photo du jour est une citation qui incite au voyage!

Voyage.jpg
“En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux!” dixit l’empereur romain Marc-Aurèle. Cette citation est placardée sur la devanture d’une agence de voyage sise à la rue de Chantepoulet,  jadis le quartier par excellence des compagnies aériennes et autres vendeurs de voyages. La crise est passée par là et le voyage a laissé sa place à d’autres commerces plus rentables. A côté de cette affiche-citation une affiche publicitaire appelle le chaland à passer des vacances en Tunisie où “le soleil est dans le prix” pour reprendre le slogan du sérieux voyagiste et cela dès 595.-  chf. avec vol, transferts, séjour dans un hôtel durant une semaine en all inclusive…light! Ramadan est déjà passé et la version light c’est pour signifier un all inclusive sous condition où certaines liqueurs ne sont pas prises en compte. Et pour ce prix-là (chf. 595.-) , il ne faut pas demander la lune, non plus!

Ce genre de procédé est assez répondu en Valais où les commerçants usent à satiété de citations et autres aphorismes pour interpeller les passants! Pourquoi pas?

D'autres photos du jour ici

Et demain est un autre jour!

14:39 Écrit par Haykel dans genève,les rues de genève, La photo du jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voyage, tunisie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/08/2012

Recours à l'ADN pour contrôler les délinquants tunisiens en Suisse!

Les Tunisiens réfugiés alimentaires en Suisse font beaucoup parler d’eux, mais en mal, en faisant exploser les chiffres de la délinquance. Ce qui inspire aux autorités des mesures vexatoires à la limite de la stigmatisation.

Par Haykel Ezzeddine, correspondant à Genève


Les sans papiers tunisiens candidats à l’asile en Suisse ne sont pas nombreux, mais ils se distinguent suffisamment sur la scène de la délinquance. Leurs méfaits répétés font exploser les statistiques de la criminalité et donnent à leurs traqueurs l’occasion de pondre des idées farfelues comme celle de généraliser les tests Adn pour les requérants d’asile! Une proposition disproportionnée? Un délit de faciès? Une stigmatisation en marche?

Ces requérants tunisiens, vrais et faux réfugiés, sont champions toutes catégories pour les délits commis en Suisse. Selon les dernières statistiques nos compatriotes, qui ne représentent pourtant que 6% de la population des requérants ayant commis une effraction, cumulent a eux seuls le tiers des délits. Ils bénéficient d’une double étiquette dont on se serait bien passé: «multirécidivistes» et «impunis»!

Des statistiques effarantes

C’est énorme quand on regarde de près les chiffres effarants de la délinquance pour un petit pays comme la Suisse qui vient de franchir le cap de 8 millions d’habitants.

Le hit-parade de la désolation évoque des augmentations vertigineuses du pourcentage de délits imputés aux Maghrébins et surtout aux Tunisiens. Jugez plutôt les chiffres qui viennent d’être communiqués par 8 cantons et qui relèvent une augmentation de 77% des infractions rien que pour les 6 premiers mois de l’actuelle année par rapport à 2011: «Effraction de véhicule: + 1.500%», «vol à l’étalage: +390%», «vol par effraction: +150%», «vol à la tire +130%», «lésion corporelles simples : +50%».

Le nombre de Tunisiens présents en Suisse candidats au statut de requérants d’asile est dérisoire: quelques centaines, en majorité des hommes entre 18 et 30 ans, livrés à eux-mêmes, et qui profitent d’un certain laxisme de la justice suisse, comme la mesure de substitution à la prison des «jours amendes» pour punir les délits mineurs.

alt

Le 12 juin 2012, la conseillère fédérale suisse Simonetta Sommaruga et le ministre tunisien des Affaires étrangères Rafik Abdessalem 

Ces mêmes Tunisiens, qui n’obtiendront jamais de papiers pour régulariser leur situation parce qu’ils sont considérés par les autorités suisses comme réfugiés économiques, commettent d’innombrables délits pour pouvoir survivre dans un pays où les travailleurs au noir sont constamment traqués et les employeurs mis à l’amende.

Loin de généraliser mais voici une autre statistique qui démontre que les vrais réfugiés tunisiens sont rares. Sur 1.275 demandes déposées au premier semestre 2012 seules 3 personnes ont vu leur dossier aboutir.

Des tests Adn comme ultime solution

Dans ce climat d’insécurité, les instances judiciaires sont dépassées. C’est dans cette atmosphère qu’Olivier Guéniat, chef de la police du canton du Jura, a lancé un pavé dans la mare. Face à la recrudescence d’actes criminels perpétrés par les réfugiés du printemps arabe sur le sol helvétique, l’officier jurassien compte interpeller prochainement ses collègues pour l’instauration systématique d’un prélèvement Adn de tous les requérants d’asile, surtout les hommes seuls, ce qui permettrait d’accélérer l’incarcération et la clôture rapide des enquêtes policières.

Les partis de droite applaudissent à cette proposition alors que la gauche se tâte et se dit prête à accepter la solution Adn.

Dans un pays où certains citoyens ont été fichés à leur insu durant des années par les services de renseignement, ce qui a traumatisé plus d’un, c’est qu’on est prêt à accepter le prélèvement de l’Adn pourvu que l’on contrôle mieux ces Tunisiens fauteurs de trouble.

Reste à attendre la réaction des associations qui militent pour les droits de l’homme et un éventuel référendum en cas où la solution Adn sera instaurée contre les méchants requérants d’asile.

alt

Olivier Guéniat, chef de la police du canton du Jura.

La honte a envahi les Tunisiens de Suisse!

La communauté tunisienne vivant en Suisse est consternée face aux méfaits de leurs concitoyens-délinquants. Les Tunisiens en situation régulière, et dont certains possèdent également la nationalité suisse, craignent qu’un jour ils devront payer pour ce printemps des révolutions qui a certes sauvé les pays arabes de la dictature mais a entrainé aussi, dans son sillage, l’exode et la délinquance que connait actuellement la confédération Suisse.

A noter que, depuis la mi-juillet, la Confédération suisse a mis en application une aide au retour des déboutés du droits d’asile, des demandeurs en attente d’une réponse et d’autres qui s’apprêtent à déposer un dossier. Ça ratisse large, histoire de motiver le maximum de personnes. Les Tunisiens qui peuvent en bénéficier doivent avoir un casier judiciaire vierge.

Cette aide sous forme de prime – 1000 francs suisses (Chf ) pour chaque adulte, 500 Chf pour chaque enfant, 4.000 Chf pour financer des projets sur place, voire 15.000 Chf en cas de projet collectif – a déjà permis le retour volontaire d’une trentaine de Tunisiens.

Artcile paru mercredi 22 août sur Kapitalis

Et demain est un autre jour!

10:59 Écrit par Haykel dans Politique suisse, Politique-Tunisie, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : adn, maghébin, tunisien, tunisie, asile, droit d'asile | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/11/2011

Une après-midi aux Automnales

Sans titre.jpgUn petit tour aux Automnales lundi après-midi pour éviter la grande foule. J’ai bien vu. C’est le désert aujourd’hui. Partout où je suis passé j’ai été bien accueilli. Tapis rouge, danseuse du ventre, accordéon, musique à l’oeil, dégustations à gogos...Pas entièrement seul mais  à l’aise sans stress pour guigner beaucoup plus que pour acheter. ça n’empêche! Bien que je n’ai pas la fièvre acheteuse à force de voir des commercants aimables, affables, accueillants et généreux je suis reparti chargé en commissions mais avec l’esprit léger d’avoir allégé mon porte monnaie déjà un 14 du mois! Un miracle, je vais devoir comme les grecs me saigner jusqu’à la fin...du mois. Encore 16 jours à tenir. Facile, pas de nouveau salon à l’horizon.  Mon ami du jour et de toujours qui m’a accompagné, je l’ai perdu entre l’allée 1200 et 1230. En multipliant les dégustations de vin il s’est perdu et je ne sais toujours pas s’il est rentré... à bon port. A part ça j’ai passé une bonne après-midi à Palexpo entre l’hôte d’honneur: la Tunisie et l’invitée: Marseille. J’ai acheté bon nombre d’articles dont une poterie et des dattes tunisiennes, un savon de Marseille, quelques pastis bus sur le pouce, le bruit strident de cigales et puis c’est le trou noir. Et demain est un autre jour!

IMG_0283-ssssss1111.jpg
IMG_0287-ssssss1111.jpg
IMG_0286-ssssss1111.jpg
IMG_0271-ssssss1111.jpg
IMG_0273-ssssss1111.jpg
IMG_0277-ssssss1111.jpg
IMG_0274-ssssss1111.jpg
IMG_0275-ssssss1111.jpg
IMG_0278-ssssss1111.jpg
IMG_0279-ssssss1111.jpg
Sans titreAAA.jpg
Poterie-ssssss1111.jpg
IMG_0276-ssssss1111.jpg
1.jpg
3.jpg
2.jpg
s.jpg
w.jpg
IMG_0322-ssssss1111.jpg
IMG_0324-ssssss1111.jpg
IMG_0325-ssssss1111.jpg
IMG_0326-ssssss1111.jpg
IMG_0317-ssssss1111.jpg
IMG_0372-ssssss1111.jpg
IMG_0361-ssssss1111.jpg
IMG_0363-ssssss1111.jpg
IMG_0356-ssssss1111.jpg
IMG_0349-ssssss1111.jpg
IMG_0353-ssssss1111.jpg
IMG_0359-ssssss1111.jpg
IMG_0368-ssssss1111.jpg
===================
Photos de lecteurs:
1.jpg
2.jpg
Merci à Layla, une fidèle lectrice de ce blog
=========================
IMG_0300-ssssss1111.jpg
Sans titre.jpg
1.jpg
2.jpg
3.jpg
4.jpg
5.jpg
6.jpg
7.jpg
1.jpg
IMG_0289-ssssss1111.jpg
2 00-35-55.jpg
3.jpg
4.jpg
5.jpg
IMG_0383-ssssss1111.jpg
IMG_0385-ssssss1111.jpg
IMG_0387-ssssss1111.jpg
IMG_0395-ssssss1111.jpg




En rapport avec cette note:
Et demain est un autre jour!

23:55 Écrit par Haykel dans Genève, manifestation à Genève, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : les automnales 2011, tunisie, marseille | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/11/2011

La Tunisie hôte d’honneur des Automnales de Genève

Sans titre 2.jpgLes Genevois vont découvrir la nouvelle Tunisie lors de la Foire des Automnales qui aura lieu du 11 au 20 novembre. La Tunisie sera l’hôte d’honneur et occupera un pavillon de 529 m².
Cette participation sera une bonne initiative pour l’image du pays et pour l’impulsion du tourisme, qui n’arrive toujours pas à décoller, auprès des voyageurs Suisse.
En attendant le retour en masse des touristes suisses en Tunisie, le pays du jasmin continue son opération de charme sur le sol helvétique. Après le tram (l’équivalent du métro) qui a sillonné pendant plusieurs mois Genève et Zurich et une longue campagne d’affichage, la cité de Calvin s’apprête à réserver le plus grand des accueils à la Tunisie qui sera l’hôte d’honneur des Automnales, une foire d’automne très courue (110.000 entrées en 2010).
Les Automnales qui se dérouleront du 11 au 20 novembre réuniront environ 450 exposants sur une surface de 45.000 m² couvrant des domaines aussi variés que l’artisanat, l’ameublement, la literie, l’habitat, les médias, la mode, le textile, l’agriculture, les produits du terroir, l’électroménager, les saveurs du monde...
529 m² pour le stand tunisien
La Tunisie occupera le stand n° 1751 et étalera une partie de ses richesses dans un pavillon de 529 m² qui sera occupé par 12 exposants. Artisanat, cuisine, vente de dattes, d’huile d’olive, d’agrumes, de vins, de pâtisseries tunisiennes, musique folklorique et danseuses du ventre, concours avec des voyages à gagner... de quoi attirer la foule durant 10 jours sur une période englobant 2 week-ends de suite.
Une belle vitrine qui va permettre à quelques hôteliers tunisiens (Mövenpick Resort & Marine Spa (Sousse) 5*, Park Inn Ulysse Resort & Thalasso (Djerba) 5*, ainsi que l’hôtel 4 * Ramada Liberty Resort (Monastir) de faire le déplacement à Genève pour vanter leur produit et par la même occasion offrir une tribune à l’Office national du tourisme tunisien (Ontt) afin de promouvoir Sans titre 5.jpgla destination Tunisie en mettant l’accent sur l’archéologie, la thalassothérapie, le golf, la plongée et le balnéaire, des valeurs sûres qui font la réputation du pays.
Pétanque et couscous
La compagnie nationale Tunisair sera aussi de la partie et assurera son rôle de partenaire et de transporteur pour la délégation tunisienne.
Pas loin du stand tunisien et dans le cadre d’un échange entre foires, Marseille sera également à l’honneur après avoir accueilli Genève du 23 septembre au 3 octobre dernier.
De la concurrence pour la Tunisie ? Non une complémentarité entre 2 produits méditerranéens. Ne boudons pas notre plaisir. Allez, une petite partie de pétanque avant de déguster un couscous !

Article paru dans Kapitalis le 10 novembre 2011

12:36 Écrit par Haykel dans Genève, manifestation à Genève, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : automnales, tunisie, foir à genève | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/11/2011

Laissez la Tunisie tranquille!

1.jpgQue les donneurs de leçons se tiennent à carreaux. La Tunisie, les tunisiennes et les tunisiens n’ont pas besoin qu’on leur montre le chemin de la démocratie. Pendant de longues années les tunisiens ont vécu sous le joug d’une dictature bénie par les occidentaux. Des louanges et des satisfecits ont même accompagné la longue tyrannie du pouvoir de Ben Ali, élève modèle, rempart contre le pouvoir imaginaire d’un islamisme sans limite.
Tout se gagne en ce bas monde, rien n’est gratuit vous le savez bien! Les tunisiens avec leur révolution qui sent le jasmin et la saison du printemps, ce sont les occidentaux qui ont mis ces étiquettes ne veulent plus qu’on les prenne pour des demeurés. Oui ils ont fait leur révolution comme des grands sans une aide extérieure, ils ont voté comme des adultes et veulent maintenant assumer leur choix quitte à le regretter plus tard! Ils ont voté en masse pour le parti islamiste modéré Ennahdha, là au moins ils ne risquent pas d’opter pour les ex-RCDistes (l’ex parti unique au pouvoir) infiltrés dans tous les méandres du mécanisme de la vie quotidienne tunisienne.
La décision du peuple par la voix des urnes doit être respectée surtout par ces mêmes pays et ces mêmes intellectuels qui se transforment en donneurs de leçon et qui hier ont brillé par leur mutisme qu’on peut qualifier de complice envers un pouvoir absolu. Charlie-Hebdo épingle la nouvelle Tunisie avec une arrière pensée qu’on veut lui prêter à mauvais escient: mercantile! Pourquoi pas? Un journal aux abois qui voit en quelques années le nombre de ses exemplaires s’effriter passant du simple au double en perte...On peut imaginer le pire pour drainer le lecteur.
Les caricatures du prophète Mohamed font vendre par leur côté sacrilège. Faut-il rappeler que chez les musulmans la représentation sous quelques formes que ce soit du prophète Mohamed et d’Allah sont formellement proscrites. Avec son numéro spécial Charia-Hebdo, le journal satyrique du mercredi compte renouveler la performance en nombre d’exemplaire de l’année 2006 où il a presque quadruplé le nombre de ses ventes en un seul numéro en reproduisant les caricatures danoises du prophète Mohamed.
Aujourd’hui, dans le Matin Dimanche le fringant et élégant avocat Marc Bonnant rend hommage dans une tribune à Charlie Hebdo et se transforme en l’occurrence en chantre de la liberté d’expression allant jusqu’à plaider pour une islamophobie de bon aloi salutaire même qu’il veut transformer comme un devoir. Et pourquoi ne pas la dépénaliser?  Oui un devoir comme voter...dans le bon sens qui fera plaisir à cet homme de loi et ses congénères qui partagent ces pensées le moins que l’on puisse dire surprenantes et d'une autre époque. M. Bonnant écrit: “...tous les peuples ne sont pas faits pour la liberté. Même si par psittacisme ils la réclament, ils aspirent en réalité à s’aliéner. Ils épuisent leur liberté dans le choix d’une servitude volontaire. L’idée de Dieu-cette imposture féconde-est l’une de ces servitudes...” Merci Maître, les tunisiens qui ont acquis par leur propre volonté le droit d’être libres et qui sont entrain de vivre une expérience unique parce qu’ils testent par eux même sans singer l’occident apprécient votre dernière sortie!

Et demain est un autre jour!

23:03 Écrit par Haykel dans Médias, Politique-Tunisie | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : marc bonnant, charlie hebdo, tunisie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/05/2011

Après Genève, la Tunisie honore Djemâa Chraiti

IMG_7604-ssssss1111.jpgUne année faste pour  Djemâa Chraiti qui continue de collectionner les honneurs. Après le Prix genevois de “Femme exilée, femme engagée” des tiné à rendre hommage aux femmes de toutes nationalités «capables de rester debout quand tout les pousse sous l’eau» pour reprendre les mots d’Alba Viotto, fondatrice du prix, notre collègue Chraiti a été honorée hier par la Tunisie son pays d’origine. En effet, en marge de la soirée organisée par la Mission diplomatique tunisienne à Genève pour rendre hommage aux différents partenaires qui ont organisé l’opération “Des livres pour la Tunisie” Djemâa Chraiti a reçu deux cadeaux dont un poisson rouge sous les applaudissements des présents. Oui un poisson rouge de quoi inspirer notre talentueuse écrivaine pour un nouveau roman. Pour ceux qui ne le savent pas Djemâa Chraiti vient de perdre la mascotte de son roman Sarajevo...qui n’est rien d’autre qu’un poisson rouge qui a vécu 2 ans le temps d’inspirer et d’accompagner la blogueuse-écrivaine dans ses pérégrinations romanesques. Et c’est tout naturellement que ses compatriotes tunisiens ont pensé à remplacer “l’être cher” qui vient de disparaître. Bravo Chraiti!

IMG_7605-ssssss1111.jpg
Photos et vidéo: Ali Zghal
A lire également concernant Djemâa Chraiti

Et demain est un autre jour!

23:24 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : djemâa chraiti, tunisie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/05/2011

La Tunisie honore la librairie Payot

Vendredi 13 mai la Mission diplomatique de la Tunisie à Genève a honoré la librairie Payot ainsi que les partenaires de l'opération " “Des livres pour la Tunisie”.

Reportage photos et vidéos d'Ali Zghal

IMG_7569-ssssss1111.jpg
IMG_7602-ssssss1111.jpg
Sans titre-ssssss1111.jpg
IMG_7585-ssssss1111.jpg





Reportage photos et vidéos: Ali Zghal

Et demain est un autre jour!

23:37 Écrit par Haykel dans Genève, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : librairie payot, tunisie, ridha ben boubaker | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/05/2011

Où va la Tunisie? La démocratie...est un long fleuve mouvementé!

© Valery Shanin - Fotolia.com.jpgLe maillon faible de la Tunisie actuelle est la sécurité. Je n'invente rien,  je constate amèrement ce que vivent les tunisiens au quotidien. La démocratie n'est pas un cadeau quand on n’est pas préparé. Mais qui blâmer? Les occidentaux complices et coffres-forts des dictateurs ou certains tunisiens qui ne saisissent pas encore la vraie chance qu’ils sont entrain de vivre?
Que montre la télévision nationale durant ces derniers mois. Des débats interminables et surtout le compte rendu très détaillé et bientôt au centime prés des exactions du régime corrompu de Ben Ali et de la famille de son épouse Trabelsi. Ras-le bol! On le sait depuis longtemps que la Tunisie a vécu 23 années de privation de liberté et de vols à grande échelle. La Tunisie sous Ben Ali est devenue une multi-nationale qui roule pour le président, son épouse et leur entourage. Avant ce n’était pas aussi réjouissant, loin de là. Sous Bourguiba c’était plus contenu mais pas plus positif. On ne va pas refaire l’histoire!
Actuellement, on "exhume" les cadavres, on recherche des coupables, on essaye d’évaluer l’étendu du désastre. Mais on oublie le plus important. Il y a des échéances électorales à respecter et une économie à redresser. Les procès on peut les agender pour plus tard quand les esprits se seront apaisés et on aurait pris assez de recul pour juger en toute indépendance et sérénité.
Les membres du gouvernement provisoire font du sur place et on a l’impression qu’ils gèrent mal une situation qui de toute façon leur échappe. Leur but est de conduire le pays tel quel sans une véritable volonté de changement jusqu’aux élections.

© glgec - Fotolia.com.jpgLe printemps tunisien survivra-t-il à l’été?

Avec toutes les forces vives du pays, la Tunisie n’arrive même pas à offrir la sécurité minimum à ses citoyens. Débordements dans les stades, scènes de pillage un peu partout, vols et destructions en tout genre, non respect du couvre feu et de toute autorité...Le tableau de la nouvelle Tunisie de transistion n’inspire pas confiance.


Partir en Tunisie?

Malgré tous les efforts des voyagistes en Suisse pour relancer la destination Tunisie, la moral n’est pas au rendez-vous. Les annulations dans les agences de voyages se succèdent au rythme des violences quotidiennes qui surviennent en Tunisie. Un bus de touristes caillassé, l’aéroport de Carthage livré à lui même suite au dernier couvre feu, un personnel nonchalant dans les hôtels quelle belle image donne la révolution tunisienne à ses hôtes étrangers! Dernièrement PLANETE PHOTOS a reçu en primeur le programme de l’Office du tourisme tunisien à Zurich. A part son directeur M. Abdennaceur Jerbi personne n’y croit. Un méga tour réunissant des professionnels suisses est organisé pour la fin de ce mois. Les annulations aussi parmi les professionnels se succèdent. Même gratuitement la destination Tunisie ne fait pas l’unanimité! Il est grand temps que la sécurité occupe les priorités du gouvernement actuel, il y va de la stabilité du pays et de sa survie!

Jerbi.jpgProgramme de l’ONTT en Suisse pour la Tunisie

*Participation à tous les salons et foires du tourisme et des vacances en suisse alémanique et romande (7 publiques et 2 salons de golfs).
*Des voyages de presse chaque deux à trois semaines pour les journalistes suisses
*Des Eductours avec les Tours opérateurs
*Megatour en Tunisie pour 100 Agents de voyages du 28 au 31 mai 2011
*Sponsor de 10 tournois de golf en suisse alémanique et romande
*De grandes campagnes de communication avec les tours opérateurs alémaniques et romands
*Des soirées Tunisie, workhop et get to gether avec les tours opérateurs
*Participation au salon Automnale du 11 au 20 novembre à Palexpo à Genève, en tant que pays hôte d'honneur avec CEPEX - ONTT pour une superficie de 526 m2, sous l'égide de l’Ambassade de Tunisie à Berne
*Semaine gastronomique en cours de confirmation avec le tour opérateur Le Must Air Marin à l'hôtel Intercontinental à Genève (fin sept 2011)
*Participation aux salons professionnels du Tourisme en suisse le TTW à Genève en septembre et celui de Zurich en octobre
*Participation à l'Assemblée Générale de l'ASSET (Association des journalistes Ecrivains de Tourisme) du 19 au 23 mai, en France pour représenter la Tunisie et déposer la candidature pour la tenue de cette Assemblée en 2012 à DOUZ dans le Sud Tunisien.
*Une grande campagne de publicité est programmée à partir du 15 mai et qui se résume ainsi:
- Affichage public en suisse romande et alémanique, pour 2 semaines, soit 443 affiches à Zurich, Berne, Bale et Genève
- Habillage entier, tram Tunisie à 2 wagons pour trois mois à partir du 15 mai
- Campagne à la gare de Zurich, tableau éléctronic de 60 m2, avec fréquence toutes les 3 mn
- Internet dans les grands moteurs de recherche
- Insertions dans la presse professionnelle et publique.
D'autres opérations sont en cours et feront l’objet d’une nouvelle communication.

Article paru dans Kapitalis le 13 mai 2011

Illustration 1: © Valery Shanin - Fotolia.com

Illustration 2: © glgec - Fotolia.com

Photo 3: Abdennaceur Jerbi (photo haykel)

 

Et demain est un autre jour!

23:20 Écrit par Haykel dans Suisse, tourisme, Tunisie, Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tunisie, tourisme, insécurité en tunisie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook