24/05/2016

Tourisme: La Tunisie en live dans cinq métropoles européennes

ONTT-Campagne-PUB[1].jpgPour sauver une saison touristique 2016 qui s’annonce morose, la Tunisie lance une opération de séduction en direction des clients européens.

La nouvelle campagne publicitaire de l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) invite au dépaysement les habitants de 5 métropoles européennes : Paris, Bruxelles, Milan, Berlin et Londres, qui auront, pendant 3 jours, une fenêtre en live ouverte sur la Tunisie.


L’ONTT, qui assure la promotion du tourisme tunisien, et notamment en dehors des frontières nationales, lance une nouvelle action d’envergure en Europe pour relancer un secteur en crise depuis la révolution de janvier 2011 et, plus particulièrement, depuis les attentats terroristes de 2015 au musée du Bardo et dans un hôtel de Sousse.

Depuis ces attentats, qui ont coûté la vie à des dizaines de touristes, la destination Tunisie n’a plus la côte en Europe, où le pays du jasmin n’arrive plus à surmonter son déficit d’image. Des tours opérateurs basés à l’étranger ont essayé, par des opérations ponctuelles, de relancer la destination mais sans succès.

tourisme,tourisme tunisien,sidi bou said,hammamet,tozeurC’est dans ce climat morose que l’ONTT entame une grande opération de charme dans 5 grandes capitales européennes. Ainsi donc, Paris, Bruxelles, Milan, Berlin et Londres vivront du mardi 31 mai au vendredi 2 juin au rythme de la Tunisie. Le concept est original. En direct et en simultané des fenêtres publicitaires dans des abris bus situés dans des endroits stratégiques transmettront en live la vie au quotidien à Hammamet, Sidi Bou Saïd et Tozeur.

La Tunisie sans fard, sans Photoshop et sans artifice. La carte du 100% naturel proposée aux futurs touristes.
Durant 3 jours de 7h à 19h, des caméras disposés dans les 3 villes touristiques tunisiennes, filmeront la vie locale et transmettront comme un bol d’air la lumière qui régnera à ce moment. Une manière de dire que la sécurité règne dans le pays où il a toujours fait bon vivre. Pourvu que la météo soit au rendez-vous et que les aléas du direct viennent pas perturber cette belle opération avec des images imprévues pouvant nuire au pays.

Pour cette nouvelle campagne européenne, l’ONTT a fait appel aux services de l’agence Publicis et à JCDecaux, numéro 1 mondial du mobilier urbain et de la publicité dans les transports et numéro 1 européen de l’affichage grand format.

Les panneaux seront disposés à la Gare de Lyon et à la Gare Saint-Lazare à Paris, à Old Spitalfields à Londres, à la Place Stéphanie, à la Place Jourdan et à la Cinquantenaire à l’avenue de Tervuren à Bruxelles, à l’Europaplatz/Hauptbahnhof, au HackescherMarket, au Karl-Liebknechtstraße, au Friedrichstraße et au Kastanienallee à Berlin et enfin au Piazza Cavour, au Largo La Foppa, au Largo Cairoli et au Corso Sempione à Milan.
Cinq grandes villes européennes avec un fort potentiel de vacanciers que la destination Tunisie cherche à convaincre de reprendre confiance en elle!

Article paru dans Kapitalis le 24 mai 2016

Et demain est un autre jour!

11:02 Écrit par Haykel dans tourisme, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tourisme, tourisme tunisien, sidi bou said, hammamet, tozeur | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/05/2011

Où va la Tunisie? La démocratie...est un long fleuve mouvementé!

© Valery Shanin - Fotolia.com.jpgLe maillon faible de la Tunisie actuelle est la sécurité. Je n'invente rien,  je constate amèrement ce que vivent les tunisiens au quotidien. La démocratie n'est pas un cadeau quand on n’est pas préparé. Mais qui blâmer? Les occidentaux complices et coffres-forts des dictateurs ou certains tunisiens qui ne saisissent pas encore la vraie chance qu’ils sont entrain de vivre?
Que montre la télévision nationale durant ces derniers mois. Des débats interminables et surtout le compte rendu très détaillé et bientôt au centime prés des exactions du régime corrompu de Ben Ali et de la famille de son épouse Trabelsi. Ras-le bol! On le sait depuis longtemps que la Tunisie a vécu 23 années de privation de liberté et de vols à grande échelle. La Tunisie sous Ben Ali est devenue une multi-nationale qui roule pour le président, son épouse et leur entourage. Avant ce n’était pas aussi réjouissant, loin de là. Sous Bourguiba c’était plus contenu mais pas plus positif. On ne va pas refaire l’histoire!
Actuellement, on "exhume" les cadavres, on recherche des coupables, on essaye d’évaluer l’étendu du désastre. Mais on oublie le plus important. Il y a des échéances électorales à respecter et une économie à redresser. Les procès on peut les agender pour plus tard quand les esprits se seront apaisés et on aurait pris assez de recul pour juger en toute indépendance et sérénité.
Les membres du gouvernement provisoire font du sur place et on a l’impression qu’ils gèrent mal une situation qui de toute façon leur échappe. Leur but est de conduire le pays tel quel sans une véritable volonté de changement jusqu’aux élections.

© glgec - Fotolia.com.jpgLe printemps tunisien survivra-t-il à l’été?

Avec toutes les forces vives du pays, la Tunisie n’arrive même pas à offrir la sécurité minimum à ses citoyens. Débordements dans les stades, scènes de pillage un peu partout, vols et destructions en tout genre, non respect du couvre feu et de toute autorité...Le tableau de la nouvelle Tunisie de transistion n’inspire pas confiance.


Partir en Tunisie?

Malgré tous les efforts des voyagistes en Suisse pour relancer la destination Tunisie, la moral n’est pas au rendez-vous. Les annulations dans les agences de voyages se succèdent au rythme des violences quotidiennes qui surviennent en Tunisie. Un bus de touristes caillassé, l’aéroport de Carthage livré à lui même suite au dernier couvre feu, un personnel nonchalant dans les hôtels quelle belle image donne la révolution tunisienne à ses hôtes étrangers! Dernièrement PLANETE PHOTOS a reçu en primeur le programme de l’Office du tourisme tunisien à Zurich. A part son directeur M. Abdennaceur Jerbi personne n’y croit. Un méga tour réunissant des professionnels suisses est organisé pour la fin de ce mois. Les annulations aussi parmi les professionnels se succèdent. Même gratuitement la destination Tunisie ne fait pas l’unanimité! Il est grand temps que la sécurité occupe les priorités du gouvernement actuel, il y va de la stabilité du pays et de sa survie!

Jerbi.jpgProgramme de l’ONTT en Suisse pour la Tunisie

*Participation à tous les salons et foires du tourisme et des vacances en suisse alémanique et romande (7 publiques et 2 salons de golfs).
*Des voyages de presse chaque deux à trois semaines pour les journalistes suisses
*Des Eductours avec les Tours opérateurs
*Megatour en Tunisie pour 100 Agents de voyages du 28 au 31 mai 2011
*Sponsor de 10 tournois de golf en suisse alémanique et romande
*De grandes campagnes de communication avec les tours opérateurs alémaniques et romands
*Des soirées Tunisie, workhop et get to gether avec les tours opérateurs
*Participation au salon Automnale du 11 au 20 novembre à Palexpo à Genève, en tant que pays hôte d'honneur avec CEPEX - ONTT pour une superficie de 526 m2, sous l'égide de l’Ambassade de Tunisie à Berne
*Semaine gastronomique en cours de confirmation avec le tour opérateur Le Must Air Marin à l'hôtel Intercontinental à Genève (fin sept 2011)
*Participation aux salons professionnels du Tourisme en suisse le TTW à Genève en septembre et celui de Zurich en octobre
*Participation à l'Assemblée Générale de l'ASSET (Association des journalistes Ecrivains de Tourisme) du 19 au 23 mai, en France pour représenter la Tunisie et déposer la candidature pour la tenue de cette Assemblée en 2012 à DOUZ dans le Sud Tunisien.
*Une grande campagne de publicité est programmée à partir du 15 mai et qui se résume ainsi:
- Affichage public en suisse romande et alémanique, pour 2 semaines, soit 443 affiches à Zurich, Berne, Bale et Genève
- Habillage entier, tram Tunisie à 2 wagons pour trois mois à partir du 15 mai
- Campagne à la gare de Zurich, tableau éléctronic de 60 m2, avec fréquence toutes les 3 mn
- Internet dans les grands moteurs de recherche
- Insertions dans la presse professionnelle et publique.
D'autres opérations sont en cours et feront l’objet d’une nouvelle communication.

Article paru dans Kapitalis le 13 mai 2011

Illustration 1: © Valery Shanin - Fotolia.com

Illustration 2: © glgec - Fotolia.com

Photo 3: Abdennaceur Jerbi (photo haykel)

 

Et demain est un autre jour!

23:20 Écrit par Haykel dans Suisse, tourisme, Tunisie, Voyages | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tunisie, tourisme, insécurité en tunisie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/11/2010

La destination Tunisie dans les yeux des Suisses


C’est dans un climat morose, dominé par la crainte du terrorisme et surtout par la concurrence de plus en plus affirmée des réservations par internet, que s’est déroulé sur deux jours le Salon des voyages en Suisse. La Tunisie était présente et Kapitalis aussi. Haykel Ezzeddine, Genève.


La Tunisie vient de participer du 3 au 4 novembre à la 35e édition du Travel Trade Workshop  (Ttw) à Montreux, la grande messe des voyages en Suisse qui, bon an mal an, attire quelque 6.000 visiteurs professionnels.
Le but de cette participation est de promouvoir la destination Tunisie, de lier de nouveaux contacts, d’entretenir les anciens, de tirer un bilan et de dresser de nouvelles perspectives pour une destination qui constitue une valeur sûre pour les Suisses.
A 1h50 d’avion de la Suisse, la Tunisie, avec ses nombreux vols, représente un produit attractif facile à vendre, grâce à ses multiples facettes: balnéaire, thalassothérapie, golf, circuits, chasse, archéologie, sports...
Fidèle à ce grand rassemblement la Tunisie a dépêché une cinquantaine d’hôteliers, quelques journalistes, des agents de voyages et des hauts représentants de la compagnie Tunisair. Egalement présente, l’ambassadrice de Tunisie à Berne, Mme Rafiaa Limam Baouendi, et le directeur de l’Ontt à Zurich, M. Abdennaceur Jerbi.
Le nouveau stand de la Tunisie, imposant par sa superficie (80 m2), sa structure, sa décoration et son emplacement, a attiré l’attention. Il a surtout abrité de nombreuses réunions d’affaires.



Cette semaine, premier vol Zurich-Tozeur

La compagnie Tunisair a également tenu un stand de 18m2 pour présenter sa flotte et sa dernière destination au départ de Genève et de Zurich: Tozeur, dont il faut signaler le lancement des premiers vols cette semaine.
Cette année, la tendance est à la baisse, pas seulement pour la Tunisie, mais pour bon nombre de pays qui font du tourisme balnéaire leur cheval de bataille.
A l’exception de la Turquie, qui table sur une évolution à 2% (à vérifier d’ici la fin de l’année), la Grèce, l’Egypte, le Maroc et la Tunisie, à deux mois de 2011, prévoient une érosion de leur marché touristique.
Pour la Suisse, la Tunisie ramènera son manque à gagner en termes de fréquentation, en raison de la crise économique que connait le pays, de -5 à -2%. Ce qui constituera une évolution sur le déficit statistique, surtout si l’on tient compte des nombreux griefs exprimés à l’égard de ce secteur grand générateur d’emplois.
Ce que reprochent les Suisses au tourisme tunisien est bien résumé dans le rapport fourni aux journalistes par l’Ontt à Zurich, et qui livre un excellent travail de promotion mais aussi de mise en garde contre les dérives, les insuffisances et les lacunes qui handicapent notre tourisme.
Le touriste suisse est très exigeant mais fidèle à la destination. Pas question de demi-mesure ou de bricolage avec ce genre de clientèle. Tout se paye cash et le bouche-à-oreille est plus efficace que toutes les meilleures publicités.


Jerbi Abdennaceur (directeur Ontt Suisse), Habib Ben Slama (directeur central de la promotion chez Tunisair), et Helmi Hassine (directeur des ventes chez Tunisair).


De nombreuses lacunes à combler

Voilà ce que les Suisses ont révélé comme points négatifs durant leur voyage, autant de lacunes qui doivent être comblées:
- le manque de disponibilité hôtelière du 1er juillet au 31 août (stop sale) ;
- la dégradation de la qualité de l’environnement (souks, artisanats, tapis) ;
- le surbooking pendant la haute saison ;
- la dégradation de la qualité de service dans certains hôtels et centres de Spa et thalassothérapie ;
- le manque d’entretien des parcours de golfs ;
- l’absence de chartérisation à partir du mois de novembre ;
- et le développement du low cost et du système last minute sur d’autres destinations...


Bechir Ben Sassi (représentant de Tunisair à Genève), Jerbi Abdennaceur (Ontt Suisse), Habib Ben Slama (directeur central de la promotion chez Tunisair, à Tunis), Helmi Hassine (directeur des ventes chez Tunisair à Tunis), Triquet Zeddini (Ontt-Suisse) et Kekli Youssef (directeur Tunisair à Zurich).

En parlant avec des professionnels de la branche qui programment la Tunisie, nous avons recueilli d’autres insuffisances qui doivent disparaître si on veut aller de l’avant:
- les vols d’objets dans les valises dans les aéroports tunisiens et dans les chambres d’hôtels ;
- l’absence d’animation à la hauteur surtout en basse saison ;
- la cuisine fade, répétitive et non représentative des saveurs locales ;
- le harcèlement sur les plages par des colporteurs en tout genre ;
- la drague de la clientèle féminine voyageant seule ;
- l’arnaque de certains taxistes et commerçants  
Il faut se renouveler et encourager toute initiative qui tend vers l’originalité. Le tourisme est tributaire de la qualité de service, de la capacité de renouvellement et de la diversité de l’offre.
Un seul de ces facteurs manque à l’appel et c’est tout le système qui en pâtit.
Le directeur de l’Ontt à Zurich, M. Abdennaceur Jerbi, se veut confiant pour la saison prochaine et a même présenté aux médias, et en avant première, son plan d’action pour 2011, un travail à la Suissesse comme on dit en Suisse, composé de nombreux voyages d’études et de participations à des évènements sur le sol helvétique pour aider à mieux vendre la destination.
La promotion de la Tunisie n’a pas de prix, pourvu que la qualité s’améliore sur place.

(photos Haykel)

Lire aussi:

Tourisme de Tunisie sur métro suisse

Article paru dans Kapitalis le Samedi 06 Novembre 2010 08:08

09:59 Écrit par Haykel dans Suisse, tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tourisme, tunisie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/09/2010

Tourisme de Tunisie sur métro suisse


Vaste programme promotionnel concocté par la représentation suisse de l’Office national du tourisme tunisien (Ontt). La Tunisie sera très visible les deux prochains mois à Genève et à Zurich. Haykel Ezzeddine, Genève.


Deux trams (l’équivalent du métro léger tunisien) sillonneront la ville de Calvin à partir du 15 septembre jusqu’au 15 novembre avec une décoration qui fera la part belle à Tozeur et Djerba. Et c’est l’occasion de promouvoir le vol triangulaire Genève/Tozeur/Djerba opérationnel à partir de Genève et de Zurich le 3 novembre (voir notre article du 10 avril 2010). Pour Genève, c’est la deuxième fois que le tram roulera sous les couleurs tunisiennes après la première campagne d’avril 2009.



La destination Tunisie en période creuse

Pour la Suisse alémanique, qui a également un nouveau vol à destination du sud tunisien avec le même parcours Tozeur/Djerba, c’est le canton de Zurich qui a été choisi et plus précisément sa gare centrale qui accueille quotidiennement des milliers de passagers.
A Zurich, l’ONTT a prévu la projection de deux spots publicitaires sur un écran de 60 m2. Impossible de passer à côté. D’autres opérations en parallèle renforceront cette campagne avec la mise en place de voyages organisés pour les médias, d’actions de promotion destinées à soutenir le travail des principaux tours opérateurs suisses qui programment la Tunisie, sans oublier le site internet de l’Ontt Suisse qui connaîtra des changements conséquents.
Pour Jerbi Abdennaceur, directeur de l’Ontt à  Zurich, dont il faut souligner l’entregent et le travail sérieux qu’il mène depuis son arrivée en Suisse, cette campagne promotionnelle a pour but de faire découvrir et redécouvrir la destination Tunisie en période creuse.

La concurrence s’aiguise
La Tunisie ce n’est pas seulement le balnéaire c’est aussi la thalasso, le golf et surtout le sud qui regorge de 1001 richesses. Pendant la saison d’hiver la concurrence de la mer Rouge, d’Agadir et de Ténériffe se font sentir sur le produit Tunisie. Et c’est pour cette raison que l’Ontt Suisse a décidé de mettre les moyens pour combler ce déficit d’image qui fait croire aux Suisses que la Tunisie est uniquement une destination d’été.
Le coût de cette opération non encore chiffrée tourne au tour de 500.000 francs suisses, CHF (l’équivalent de 736.700 TND).


Article paru dans Kapitalis du Mercredi 15 Septembre 2010 07:58


Lire aussi: Tunisie. Tozeur prochainement reliée à la Suisse

19:05 Écrit par Haykel dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tourisme, tunisie, suisse, genève | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/07/2010

Genève, lundi 19 juillet en 6 photos

Tourisme du Moyen-Orient:
35089_448975241795_236413916795_6207567_4625895_n.jpg
38142_448988211795_236413916795_6207950_5921417_n.jpg
38142_448988216795_236413916795_6207951_8290269_n.jpg
Bonneteau
38142_448988206795_236413916795_6207949_6955538_n.jpg
Accident sur le Pont du Mont-Blanc vers 22h00 heureusement sans gravité
34987_448964556795_236413916795_6207302_5436603_n.jpg
35330_448965131795_236413916795_6207321_5470358_n.jpg
Et demain est un autre jour!

10/04/2010

Tunisie. Tozeur prochainement reliée à la Suisse

L’idée a été lancée lors de la dernière assemblée générale de la Fédération suisse des agences de voyages (FSAV), tenue à Tozeur du 19 au 22 novembre dernier : deux vols hebdomadaires relieront cette ville du sud tunisien à la Suisse à partir de novembre prochain.

 

 

A partir de l’horaire d’hiver de l’année 2010-2011, la ville de Tozeur sera reliée deux fois par semaine à la Suisse. Le premier vol débutera le 3 novembre 2010 avec un parcours Genève/Tozeur/Djerba en Boeing 737 version 126 sièges. Et le deuxième vol sera mis en place le même jour sur la ville de Zurich et assurera la liaison également avec Djerba en atterrissant en premier à Tozeur avec un airbus A319 de 144 places. Ce qui portera à 13 le nombre de vols par semaine assurés par Tunisair entre la Tunisie et la Suisse pour l’horaire d'hiver.
La forte demande des voyagistes suisses, qui veulent diversifier leur offre vers la Tunisie, a convaincu la compagnie Tunisair de la nécessité d’ouvrir cette nouvelle ligne sur le marché suisse. Un tel vol permettra plusieurs combinaisons touristiques genre découverte du sud tunisien avec des prolongations balnéaires ou des séjours de bien-être.
Malgré un vol triangulaire qui obligera les passagers pour Djerba à transiter par Tozeur, le représentant général de Tunisair en Suisse, Helmi Hassine, se veut confiant et table à moyen terme sur un vol 100% Tozeur. Il est vrai que la ville d’Aboul-Qacem Echebbi a plusieurs atouts pour séduire toutes les catégories de touristes. En attendant le grand rush vers le désert tunisien, plusieurs voyages d’études et de presse sont déjà programmés par l’ONTT et Tunisair pour accompagner le lancement de cette nouvelle destination.

Haykel Ezzeddine, Genève

Article paru dans Kapitalis du Samedi 10 Avril 2010 09:15

01:09 Écrit par Haykel dans Suisse, tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tourisme, suisse, fsav, tozeur, tunisie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook