street art genevois

  • Retour sur "Graffiti jam session de Champel"

    Imprimer

    DSC_1981.JPGSuccès total de la dernière sortie des graffeurs genevois à Champel et plus exactement au 21 avenue de Champel. Depuis dimanche 30 avril le public n’arrête pas d’affluer sur les lieux pour contempler et prendre en photo les belles fresques d’une trentaine de graffeuses et de graffeurs dont on peut citer AMK, JIMOX, GAMO, SEIKA, LIF, WHYRE, IDEO, WOZDAT, TONES, DELPH, FMR, SWICK, NICKO, EASY ONE, EVO, SAL, SERVAL, TEXAS, AVID, LEZA, LA VAKA, DAB2, DEFS...
    Le talentueux IDEO a fait son baptême en réalisant sa première œuvre sur un mur. Alors que d'autres graffeurs se sont mis à 3 ou 4 pour réaliser des fresques dont le résultat est époustouflant.
    Laissé à l’abandon depuis plusieurs années, l’ancien local du restaurant «Le fair play» retrouve une seconde vie. Le changement de propriétaire accompagne de belle manière la mutation de ce commerce qui a fait les beaux jours du quartier avant sa faillite. On ne sait pas trop ce qui va se passer à cet endroit. Un nouvel immeuble? Destruction complète du local actuel? Une chose est sûre cette ensemble d’œuvres est appelé à DSC_1944.JPGdisparaître un jour. Les habitants du quartier ne savent pas non plus la teneur de ce projet immobilier mais ils sont contents que ce lieu qui a longtemps défiguré le paysage urbain de Champel change de couleur.
    Ce n’est pas la première fois et certainement pas la dernière qu’une régie ou un propriétaire immobilier fait appel aux artistes du street art. L’investissement n’est pas forcément  plus cher qu’une couche de peinture faite par des professionnels. L’association Desstres qui est derrière cette session de graffitis abonde dans ce sens et met tout son savoir faire et ses compétences pour servir de pont entre les artistes et les décideurs qui ont le pouvoir de transformer les sinistres murs de nos quartiers en œuvres d’art.

    DSC_1865.JPG

    DSC_1861.JPG

    DSC_1863.JPG

    DSC_1864.JPG

    DSC_1874.JPG

    DSC_1889.JPG

    DSC_1895.JPG

    DSC_1875.JPG

    DSC_1904.JPG

    DSC_1908.JPG

    DSC_2080.JPG

    DSC_2031.JPG

    DSC_1986.JPG

    DSC_1919.JPG

    DSC_1977.JPG

    DSC_1970.JPG

    DSC_1926.JPG

    DSC_1929.JPG

    DSC_1930.JPG

    DSC_1961.JPG

    DSC_1999.JPG

    DSC_1945.JPG

    DSC_1937.JPG

    DSC_1933.JPG

    DSC_2018.JPG

    DSC_1949.JPG

    DSC_2014.JPG

    DSC_1947.JPG

    DSC_1939.JPG

    DSC_1962.JPG

    DSC_2000.JPG

    DSC_2004.JPG

    DSC_2026.JPG

    DSC_2007.JPG

    DSC_2054.JPG

    DSC_2048.JPG

    DSC_2049.JPG

    DSC_2039.JPG

    DSC_2057.JPG

    DSC_2066.JPG

    DSC_2069.JPG

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Graffiti jam session à Champel

    Imprimer

    t0WpD.jpeg

    En plein centre du quartier chic de Champel une trentaine de graffeurs et de graffeuses (AMK, JIMOX, GAMO, SEIKA, LIF, WHYRE, IDEO, WOZDAT, TONES, DELPH, FMR, SWICK, NICKO, EASY ONE, EVO, SAL, SERVAL, TEXAS, AVID, LEZA...) ont répondu à l’appel de l’Association Desstres qui a reçu un mandat pour embellir un local  à l’abandon. Au 21 avenue de ChDSC_1619.JPGampel se situé le restaurant «Le fair play» qui a fermé ses portes en 1995. Un dossier a été déposé auprès du Département de l’aménagement du logement et de l’énergie du canton de Genève (DALE) pour la construction sur la même parcelle de terrain d’un immeuble de logements avec surfaces commerciales. Mais à la fin de l’année 2015, le projet a été abandonné avant de redevenir d’actualité. C’est dans cet esprit que l’association Desstres a été approchée. Et c’est sans peine qu’elle a réussi a réunir une trentaine de talentueux graffeurs et graffeuses autour d’un thème choisi à l’avance. Personnage, animaux, BD, mangas, DSC_1823.JPGpochoirs...sont les bienvenus avec un ton bleu. La seule contrainte pas de lettrage. Le tout en 48 heures chrono entre samedi 29 et dimanche 30 avril pour une grande surface de 4 faces. Plusieurs graffeurs n’ont pas pu prendre part à ce raout  par manque de surface à graffer. Comme la session de Châtelaine qui a rassemblé une quarantaine de graffeurs et de graffeuses de talent le 11 et le 12 février dernier, la jam de Champel restera également par la qualité des artistes comme l’un des meilleurs moments du street art genevois pour l’année en cours. Et ce n’est pas fini. Desstres promet d’autres rendez-vous du même acabit pour 2017. Qui va s’en plaindre?

    DSC_1704.JPG

    7aimn.jpeg

    nyg3z.jpeg

    P5Ldb.jpeg

    B4EzA.jpeg

    DSC_1725.JPG

    DSC_1666.JPG

    DSC_1745.JPG

    Ll4Yg.jpeg

    DSC_1651.JPG

    DSC_1786.JPG

    QRfEO.jpeg

    Z3xfA.jpeg

    DSC_1649.JPG

    DSC_1641.JPG

    DSC_1785.JPG

    DSC_1633.JPG

    DSC_1646.JPG

    DSC_1638.JPG

    DSC_1632.JPG

    DSC_1625.JPG

    DSC_1773.JPG

    DSC_1621.JPG

    DSC_1604.JPG

    6p5F6.jpeg

    DSC_1596.JPG

    DSC_1598.JPG

    DSC_1617.JPG

    Sans titreaaaaaaaaa.jpg

    w9wEN.jpeg

    DSC_1611.JPG

    DSC_1777.JPG

    eIYn4.jpeg

    RQwMw.jpeg

    DSC_1782.JPG

    DSC_1772.JPG

    DSC_1676.JPG

    DSC_1701.JPG

    DSC_1703.JPG

    DSC_1684.JPG

    DSC_1819.JPG

    vcJGR.jpeg

    QhNEn.jpeg

    lUibt.jpeg

    Nohkt.jpeg

    DinVd.jpeg

    bJ1jh.jpeg

    DSC_1689.JPG

    DSC_1690.JPG

    2CqDa.jpeg

    2eHcF.jpeg

    LiBMK.jpeg

    jlQ3C.jpeg

    UEcZY.jpeg

    DSC_1668.JPG

    DSC_1671.JPG

    DSC_1673.JPG

    gbS1W.jpeg

    DSC_1793.JPG

    VOIHv.jpeg

    qix4h.jpeg

    DSC_1660.JPG

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Des graffitis sur des voitures, pourquoi pas?

    Imprimer

    Sans titre-1.jpgLe graffiti genevois se diversifie et s’adapte aux différents supports de notre quotidien. Après la rue, les tunnels et autres endroits difficiles d’accès à la visibilité quasi nulle voilà que le street art s’empare d’autres surfaces qui se prêtent au graffiti.
    De plus en plus de demandes pour graffer dans les maisons ou chez des commerçants et entreprises et certaines communes font appel aux graffeurs pour embellir les murs et autres Maisons de quartier et établissements scolaires. La dernière tendance est de décorer son véhicule à 4 ou à 2 roues jantes et casque à moto compris. L’entreprise PlastiCover à Veyrier s’est spécialisée dans ce domaine et fait appel pour chaque DSC_1936aaaaaaaaa.jpgréalisation au prolifique graffeur genevois JIMOX. Grâce à un produit plastique facile à enlever on customise sur n’importe quel objet lisse en graffant dessus. Le travail peut prendre quelques jours comme pour cette voiture que j’ai photographié ce vendredi 29 janvier 2016 au skatepark de la Praille et qui a nécessité une intervention technique et artistique d’une semaine. Le prix varie bien sûr selon les surfaces traitées. Un exemple, la décoration de cette voiture qui fait l’objet de cette note coûte 2000.- chf. Si vous voulez offrir à votre objet fétiche (ordinateur, iPad, voiture, vélo...) une nouvelle vie tout en restant tendance JIMOX et PlastiCover réaliseront vos souhaits. 

    DSC_1930aaaaaaaaa.jpg

    DSC_1938aaaaaaaaa.jpg

    DSC_1944aaaaaaaaa.jpg

    DSC_1952aaaaaaaaa.jpg

    DSC_1955aaaaaaaaa.jpg

    Sans titre-2.jpg

    DSC_1947aaaaaaaaa.jpg

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Encore du nouveau à l’îlot 13

    Imprimer

    DSC_4162aaaaaaaaa.jpgLe samedi 3 octobre l’association Pré en bulle avec Geneva Sound System ont organisé “Block party urban jungle” à l’îlot 13, lieu emblématique du street art et un excellent exemple du mieux vivre ensemble à Genève. Open Mic, Dj’s set, ateliers et surtout des performances  de graffeuses et graffeurs de Genève très actifs actuellement sur la scène du graffiti genevois. Résultat de belles fresques ont remplacé les anciennes le tout signé par Joule de la Jonxion, Nadia Seika, Elif Ar, Joys, Rey oner, blinx, Weino, Renart, Slamer, Eris, Deter, Sekit, MO broken word, Sicktwo du LPC, Dab2... Retour en photos sur quelques uns des graffitis réalisés le 3 octobre dernier.

    DSC_4160aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4165aaaaaaaaa.jpg

    Message à Elif la pierre tombale du graff de 1995 est un joli clin d'oeil envers les anciens

    DSC_4161aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4168aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4169aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4163aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4164aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4167aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4173aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4175aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4183aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4198aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4200aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4207aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4202aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4206aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4205aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4209aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4211aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4219aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4220aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4225aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4226aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4229aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4231aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4232aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4234aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4189aaaaaaaaa.jpg

    DSC_4190aaaaaaaaa.jpg

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Quatre graffeurs et une graffeuse en action ce week-end

    Imprimer

     

    creative joule,joule de la jonxion,bandi,jimox,lord,joys,graffeur,graffeuse,street art,street art genevois,fresqueComme tous les week-ends les artistes qui s’adonnent au graffiti n’ont pas chômé. Mon objectif a mémorisé le travail de Creative Joule, BANDI, JIMOX, JOYS et LORD. Les 2 premiers ont terminé samedi leur fresque commune à la Pointe de la Jonction, les trois autres ont commencé et achevé dimanche tard dans la soirée leur graffiti. Au fait, Joule et Bandi ont rafraichi une ancienne fresque alors que JIMOX, JOYS et LORD ont créé une nouvelle au tunnel du Pont Sous-Terre. N’ayant pas le don d’ubiquité je n’ai pas pu me rendre sur d’autres lieux où LEZA, WOES et PEDRO ont graffé pendant ce week-end. A Genève le graffiti se porte très bien. Talents divers et production prolifique pour notre plus grand bonheur !

    JOULE & BANDI

    DSC_2184aaaaaaaaa.jpg

    Sans titreaaaaaaaaa.jpg

    Sans titre1aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2212aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2209aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2211aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2216aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2217aaaaaaaaa.jpg

    LORD, JIMOX et JOYS

    DSC_2220aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2228aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2227aaaaaaaaa.jpg

    creative joule,joule de la jonxion,bandi,jimox,lord,joys,graffeur,graffeuse,street art,street art genevois,fresque

    creative joule,joule de la jonxion,bandi,jimox,lord,joys,graffeur,graffeuse,street art,street art genevois,fresque

    LEZA et WOES

    DSC_2204aaaaaaaaa.jpg

    L'actualité du graffiti genevois ici

    Et demain est un autre jour!

  • Graffiti: du nouveau au tunnel de la gare de Vernier

    Imprimer

    S1.jpg

    A quelques mètres du magasin IKEA dans le tunnel de la gare de Vernier 2 nouvelles fresques viennent de voir le jour. Pour les initiés les artistes sont Saro et JIMOX. A défaut d’avoir plus d’espace pour s’exprimer les graffeurs n’hésitent pas à effacer leurs créations pour les remplacer au pied levé au grès de l’inspiration.

    S2.jpg

    S3.jpg

    S4.jpg

    S5.jpg

    S6.jpg

    S9.jpg

    S7.jpg

    En rapport avec cette note:

    De nouvelles fresques à la gare de Vernier!
    Des fresques à Vernier

    Des graffitis genevois: ici

    Et demain est un autre jour!

  • 5 graffeurs et une graffeuse pour embellir le nouveau “Passage de la gare souterraine”

    Imprimer

    DSC_2972-sssssssss.jpgEn attendant que le Grand Conseil se prononce d’ici le 18 avril pour l’extension souterraine de la gare Cornavin le Collectif 500 qui a milité pour ce résultat a organisé samedi 21 février 2015 une fête populaire avec musique et performance de 5 graffeurs (Joule Jonxion, Dabtwo, Deter, Weinotwo, Diem) et d’une graffeuse (Lif). Le travail des artistes du street art a commencé déjà il y a quelques jours. La surface qui DSC_2974-sssssssss.jpgleur a été dévolue  a été tout d’abord nettoyée avant d’être transformée en hall de gare fictif. Le passage anciennement impasse CFF a été rebaptisé “Passage de la Gare-Souterraine”, tout un symbole pour ce lieu de résistance qu’est l’Ilot 13 entre la rue Montbrillant et le parc des Cropettes. Ce dimanche les graffeurs s’activent pour finir ce projet collectif qui les a réunit durant une dizaine de jours.

    DSC_2988-sssssssss.jpg

    Sans titre-ascccc1.jpg

    Sans titre-dw1.jpg

    DSC_2984-sssssssss.jpg

    Sans titre-1.jpg

    DSC_2986-sssssssss.jpg

    DSC_2987-sssssssss.jpg

    DSC_2973-sssssssss.jpg

    Sans titre-d1.jpg

    Sans titre-dsa1.jpg

    DSC_2994-sssssssss.jpg

    DSC_2965-sssssssss.jpg

    DSC_2970-sssssssss.jpg

    Sans titre-de1.jpg

    DSC_2969-sssssssss.jpg

    Sans titre-dsah1.jpg

    DSC_2993-sssssssss.jpg

    Sans titre-1as.jpg

    DSC_2995-sssssssss.jpg

    DSC_2996-sssssssss.jpg

    D'autres notes sur les graffitis : ici

    Et demain est un autre jour!