09/10/2017

Graffiti: Nadib Bandi, cet architecte graffeur!

DSC_3837.JPGCes dernières années, les graffeuses et graffeurs à Genève sont constamment sollicités pour égailler toute sorte de surfaces publiques ou privées à la grande satisfaction des amateurs de cet art éphémère. L’un des graffeurs les plus prolifiques du moment et le français Nadib Bandi qui accumule les interventions sur les murs de la cité et non seulement. Grand voyageur devant l’éternel, ces graffitis sont visibles aussi bien dans les rues que dans les galeries à Genève, Lausanne, Paris, DSC_3512.JPGMarseille, Toulouse, Liège... Sa dernière création en partenariat avec IDroom est une commande  qu’il vient de terminer. Si vous passez par le 17 rue des Voisins du côté de Plainpalais vous pouvez admirer et prendre en photo une grande fresque abstraite à la forme d’un puzzle signée Nadib Bandi. Quelques mètres plus loin une autre fresque encore plus belle avec des couleurs chatoyantes à la forme d’un labyrinthe orne la cafétéria du bureau d’architectes «Groupe DSC_3826.JPGberic» commanditaire des deux dernières œuvres de Bandi, un artiste qu’on peut considérer comme un architecte du graffiti tant sa production et son travail minutieux s’apparentent à la profession d’un bâtisseur de lignes, de courbes et de formes superbement exécutés. Ce travail de fourmi à la rue des Voisins, Bandi a mis un mois pour l’accomplir entre la maquette et la finition. Un bel ouvrage par un grand artiste humble, de bonne compagnie et à la modestie exemplaire!   

Lien sur le site de l'artiste ici

Bandi.jpg

DSC_3506.JPG

DSC_3516.JPG

DSC_3526.JPG

DSC_3546.JPG

DSC_3551.JPG

DSC_3819.JPG

Sans titre Bandi.jpg

DSC_3531.JPG

DSC_3544.JPG

DSC_3557.JPG

DSC_3821.JPG

DSC_3822.JPG

DSC_3834.JPG

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

16/05/2017

Graffiti: «Chêne en fresque»

Sans titre chêne.jpgDepuis des années, la commune de Chêne-Bourg investit dans le street art. Abris bus, parc, place publique tout est propice à ce mode d’expression. En donnant l’occasion aux artistes de rue le moyen de s’exprimer par le biais de concours organisés et de commandes pour les professionnels elle réduit drastiquement les tags et autres grafs indésirables sur le mobilier public et les bâtiments du territoire.
C’est dans ce cadre que la commune de Chêne-Bourg met sur pied le samedi 24 juin à la Place Favre un concours de graffitis intitulé «Chêne en fresque» avec comme thème les 4 éléments à savoir: l’eau, la terre, le feu et l’air. Ce concours est ouvert aux professionnels et aux amateurs avec comme seule exigence être domicilié à Chêne-Bourg et dans les communes limitrophes telles que Thônex ou encore Chêne-Bougerie. Le gagnant du 1er prix gagnera l’opportunité de voir sa fresque exécutée sur un mur de 2 fois 2,50 mètres. Une visibilité garantie dans le quartier pour un bon bout de temps. Un exemple à suivre et à renouveler à graffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourgChêne-Bourg et ailleurs contre l’uniformité du paysage urbain et pour un encouragement indispensable à cet art éphémère.
En attendant le rendez-vous du 24 juin, voilà à quoi ressemble la Place Favre qui va accueillir le concours «Chêne en fresque». Plusieurs graffitis datent de quelques années alors que celui qui représente un gorille a été réalisé fin mars début avril par le dynamique graffeur Whyre. Un travail rendu possible grâce aux travailleurs sociaux hors murs (TSHM) qui ont servi de pont entre l’artiste et les jeunes du quartier qui se sont impliqués dans ce projet commandé par la commune de Chêne-Bourg.

graffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourggraffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourggraffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourggraffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourggraffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourggraffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourg

graffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourg

graffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourg

graffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourg

graffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourg

graffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourg

graffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourg

graffitis,street art,street art geneve,street art geneva,graffeur,graffeuses,graffeurs genevois,graffeuses genevoises,chêne-bourg,commune chêne bourg,graffitis chêne-bourg,street art chêne-bourg

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour! 

08/02/2017

Graffiti: rencontre avec Amikal à l’occasion de la sortie du livre « Behind the wall »

3998958995.JPGLe graffiti reste l’enfant pauvre de l’édition en Suisse. Rares sont les livres qui traitent sur le street art helvétique. C’est pourquoi il faut saluer toutes entreprises qui tendent à encourager, à faire connaître et à vulgariser le graffiti genevois. En 2016, Joule de la Jonxion a publié à compte d’auteur un livre sur son œuvre, Amikal, une graffeuse au don certain lui emboite le pas en ce début d'année 2017 avec un livre qui fait office de carnet de croquis pour 11 artistes graffeurs. Et c’est l’occasion de faire le point avec elle en marge de la sortie de « Behind the wall » tiré à 250 exemplaires et dont le vernissage a eu lieu la semaine dernière à la galerie The Square.
 
-Comment t’es venu l’idée pour Sans titre2.jpgfaire ce livre?
Je trouve que les blackbooks représentent quelque chose de magique, non seulement on découvre un artiste de façon plus authentique (le mur c'est le show ou le hasard et l'impulsif est bien moins présent que dans le carnet de croquis) mais en plus la qualité des tracés y est bien plus spontanée et parfois moins crispée que sur les murs qui tentent de reproduire le croquis.


-Pourquoi ton choix s’est porté sur ces 10 artistes précisément ? Quel est le point commun que tu partages avec eux?

Il s'agit principalement de 10 artistes dont j'admire particulièrement le travail, nous avons probablement en commun une passion pour le graffiti qui s'exprime de différentes façons.


DSC01929.JPG-Les dessins qui sont publiés ont déjà été graffés sur des murs? Ou ce sont des graffitis en devenir?

Ils ont été spécialement réalisés pour ce livre? Je ne saurais le dire, chacun était assez libre de faire comme il l'entendait, il y a probablement des dessins qui sont déjà apparus sur des murs, certains ont été également produits pour le livre c'est d'ailleurs mon cas pour quelques pages, mais il n'y a pas de vraies raisons, j'aurais pu prendre uniquement des pages de livre de croquis.


-Qu’y a-t-il derrière le mur?

Nous, peut-être...


Sans titre3.jpg-Tu participes en tant que contributrice et éditrice comment tu as travaillé avec tes 10 collègues? Tu as fait des choix? Ou tu as donné carte blanche? Raconte-nous la genèse de ce livre.

Chacun a contribué financièrement au livre, les 10 ont couvert la moitié des frais d'impression et je me suis chargée du reste avec des fonds propres et en démarchant des sponsors. Les contraintes graphiques concernaient uniquement les deux premières pages, pour les 8 suivantes il n'y avait que la recommandation de ne pas trop mettre d'infographie pour rester au plus proche de l'esprit "carnet de croquis". C'était intéressant parce que j'ai eu la surprise des choix de chacun au moment de la reddition des travaux, mais aussi un peu stressant parce que je ne maîtrisais pas l'entier du processus et étais par conséquent tributaire des impulsions graphiques des participants. Je ne trouve pas facile de s'en remettre à des gens que l'on ne connait presque pas.


Sans titre5.jpg-A Genève, l’année dernière Joule de la Jonxion a publié un livre à compte d’auteur et en ce début d’année c’est ton tour. Comment expliquer la pauvreté éditoriale dans le domaine du graffiti à Genève alors que chez nos voisins français l’édition sur le street art est florissante? En France plusieurs livres de graffitis sont publiés chaque année sans parler de revues spécialisées vendues en kiosques.

Je pense qu'en Suisse on est encore très frileux au niveau du graffiti, souvent associé à tort à l'insécurité et la saleté, deux concepts que la Genève internationale cherche à tout prix à cacher à ses visiteurs fortunés. Il y a aussi un passé historique étroitement lié au graffiti en France, c'est dans ce pays que ce sont rendus beaucoup d'artistes qui ont importé le graffiti en Europe. Cela fait donc partie de la culture française. Au contraire, en Suisse, l'art ne se veut pas populaire et est souvent réservé à une élite fortunée, donc pas de place pour les graffeurs une fois de plus. Je présume qu'il y a encore une tonne d'autres raisons sociales, historiques et financières la question est en tout cas très intéressante.


Sans titre6.jpg-Grâce à une impression en Italie tu as pu proposer la vente de ce livre à un prix raisonnable de 15.- chf pour 115 pages tout en y insérant 3 pages de publicité. Est-ce le meilleur moyen de parler du graffiti made in Genève tout en gardant une trace pour l’histoire?

Ce n'est sans doute pas le meilleur, mais c'est un moyen (notre livre est du reste archivé à la Bibliothèque nationale) et puis un beau livre ça fait plaisir à feuilleter et ça va toucher des personnes qui n'iront pas forcément errer sur les terrains de jeu urbains des artistes. En ce qui concerne le prix, il s'explique aussi par le fait que le livre n'a pas été engendré dans une optique de profit mais à l'instar de notre art en extérieur, pour montrer ce que nous savons faire.


DSC01931.jpg-Suite au succès de cette belle aventure, y aura-t-il une suite maintenant qu’on sait ce qu’il y a derrière le mur?

Oui, mais cette fois-ci, on va regarder plus loin. Je peux déjà dire qu'il y aura quelques artistes du premier volume et d'autres provenant d'autres pays, certains graffeurs sont connus, d'autres moins mais tous ont en commun qu'ils font de très jolis dessins qui méritent d'être partagés.

Les 11 artistes qui ont participé à ce livre:

Wozdat

Moru

Grock

Doer

Amikal

Padkoi

Zcäpe

Sevenlab

Kornflex

TCK

Slamer

Pour prendre contact avec AMIKAL: http://amikal.xyz/

DSC01930.jpg

DSC01932.jpg

Sans titre 1.jpg

Sans titre4.jpg

Sans titre7.jpg

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

03/09/2016

Graffiti: 3ème édition de « Art 2 Rue en 2 Roues » en photos

DSC_3223.JPGUne vingtaine de privilégiés ont participé ce samedi 3 septembre à la 3ème édition de « Art 2 Rue en 2 Roues » ou comment découvrir en vélo des pépites du street art des fois inaccessibles ou cachés dans le paysage urbain. Ils ont même eu droit à 2 graffitis exécutés en live par Avide et Mesh.
En un peu plus de 4h et à la force du mollet les participants à ce circuit inédit ont parcouru des kilomètres pour découvrir les dernières tendances dans le milieu du graffiti tout en visitant des anciennes fresques encore visibles comme celles de Sans titre-s.jpgJoule de la Jonxion et Bandi aux Charmilles ou Seika aux Grottes ou encore Tones One EDK sous le Pont de Lancy... Une telle sortie est à refaire non pas une fois par année mais au moins chaque trimestre tellement la scène du graffiti est prolifique à Genève. Un bravo aux organisateurs: Desstres et Pro Velo pour le choix du parcours et la qualité des intervenants.

DSC_3228.JPG

graffiti,graffeur,graffeuse,graffiti geneève,street art genève,desstres,pro vélo

DSC_3232.JPG

DSC_3234.JPG

DSC_3236.JPG

DSC_3246.JPG

DSC_3247.JPG

DSC_3249.JPG

DSC_3251.JPG

DSC_3254.JPG

DSC_3257.JPG

DSC_3263.JPG

DSC_3269.JPG

DSC_3275.JPG

DSC_3276.JPG

DSC_3290.JPG

1.JPG

2.JPG

4.JPG

DSC_3304.JPG

DSC_3306.JPG

DSC_3307.JPG

DSC_3309.JPG

DSC_3312.JPG

DSC_3324.JPG

DSC_3335.JPG

DSC_3337.JPG

DSC_3340.JPG

DSC_3344.JPG

DSC_3345.JPG

DSC_3348.JPG

DSC_3355.JPG

DSC_3356.JPG

DSC_3374.JPG

DSC_3385.JPG

DSC_3393.JPG

DSC_3364.JPG

La première édition ici

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

15/01/2016

Une ballade mode street art made in Geneva

IMG_1906aaaaaaaaa.jpgLa scène du graffiti à Genève est toujours aussi prolifique. Presque chaque quartier  possède sa vitrine et une surface d’exposition qu’il faut hélas débusquer car la plupart du temps elle reste cantonner dans l’ombre. A Châtelaine, à Vernier, à Balexert à Saint-Jean, à Carouge, à Plainpalais, à Chêne-Bourg, au Bout du monde, à Satigny, à Meyrin, à Montbrillant, à la Jonction, à la Queue d’Arve, aux Franchises...les artistes du street art continuent de graffer pour notre plus grand bonheur. Petite ballade en photos prises ses derniers mois et années. Hommage à tous les artistes graffeurs et graffeuses de Genève. Souvenir souvenir!

IMG_1647-sssssssssaaaaaaaaa.jpg

_SC_6815aaaaaaaaa.jpg

_SC_6795aaaaaaaaa.jpg

_SC_6882aaaaaaaaa.jpg

_SC_6910aaaaaaaaa.jpg

_SC_6921aaaaaaaaa.jpg

IMG_0093aaaaaaaaa.jpg

IMG_0020aaaaaaaaa.jpg

DSC_2181aaaaaaaaa.jpg

DSC_2185aaaaaaaaa.jpg

DSC_2219aaaaaaaaa.jpg

DSC_2228aaaaaaaaa.jpg

DSC_2225aaaaaaaaa.jpg

IMGP7010aaaaaaaaa.jpg

DSC_7641aaaaaaaaa.jpg

DSC_5692aaaaaaaaa.jpg

DSC_7690aaaaaaaaa.jpg

DSC_5756aaaaaaaaa.jpg

20100918_2072aaaaaaaaa.jpg

DSC_7649aaaaaaaaa.jpg

DSC_4247aaaaaaaaa.jpg

20140912_102503aaaaaaaaa.jpg

DSC_4160aaaaaaaaa.jpg

DSC_4191aaaaaaaaa.jpg

DSC_4221aaaaaaaaa.jpg

DSC_4200aaaaaaaaa.jpg

IMGP7019aaaaaaaaa.jpg

DSC00857aaaaaaaaa.jpg

DSC_2265aaaaaaaaa.jpg

DSC_2253aaaaaaaaa.jpg

IMG_1546aaaaaaaaa.jpg

IMG_0367aaaaaaaaa.jpg

IMG_0399aaaaaaaaa.jpg

IMG_0335aaaaaaaaa.jpg

DSC_2209aaaaaaaaa.jpg

DSC_2216aaaaaaaaa.jpg

DSC_2386aaaaaaaaa.jpg

DSC_2394aaaaaaaaa.jpg

DSC_2390aaaaaaaaa.jpg

DSC_0347aaaaaaaaa.jpg

DSC_2204aaaaaaaaa.jpg

DSC_2295aaaaaaaaa.jpg

DSC_2279aaaaaaaaa.jpg

IMG_0397aaaaaaaaa.jpg

IMG_1089aaaaaaaaa.jpg

DSC_7675aaaaaaaaa.jpg

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

27/09/2015

Deux fresques à trois mains pour le CEVA

DSC_3117aaaaaaaaa.jpgEncore une bonne initiative pour intégrer le graffiti dans le paysage urbain. Cette bonne action vient du CEVA et plus exactement des CFF qui ont commandé auprès de l’entreprise Artmur une grande fresque aux Eaux-Vives. Inaugurée samedi 26 septembre dans le cadre des journées portes ouvertes du CEVA cette fresque géante peinte sur des containers de chantier représente la gare d’Annemasse et la nouvelle gare des Eaux-Vives.  Lien et connexion pour répondre au symbole du Leman express, le futur réseau transfrontalier.
DSC_3125.jpgCommencé depuis le début du mois de septembre il a fallut en tout cinq jours entier de travail  aux deux graffeurs Julien et Dabtwo et à la graffeuse Elif pour réaliser cette fresque aux couleurs chatoyantes qui fait le bonheur des enfants accompagnant leurs parents pour cette deuxième visite publique pour découvrir le chantier du CEVA. Cygne, le Jet d’eau bien sûr, tortues, lièvre et train composent la fresque dédiée au plus grand chantier que connaît actuellement le canton.

DSC_3122aaaaaaaaa.jpg

DSC_3116aaaaaaaaa.jpg

DSC_3108aaaaaaaaa.jpg

DSC_3107aaaaaaaaa.jpg

DSC_3105aaaaaaaaa.jpg

DSC_3123aaaaaaaaa.jpg

 L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

13:49 Écrit par Haykel dans graffiti | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : graffiti, graffitis genève, street art geneve, dabtow, julien, elif, ceva | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/09/2015

Graffiti: Creative Joule/Jonxion crew au 14 rue du Vieux-Billard

DSC_1905aaaaaaaaa.jpgLe graffiti genevois se porte bien. Les graffeurs et les graffeuses n’ont jamais été aussi prolifiques que ces 2 dernières années. De nombreuses fresques ont vu le jour dans les rues de Genève, des expositions et des animations diverses et variées tournant autour du street art occupent une bonne partie de l’agenda culturel du canton. Des régies, des Maisons de quartier et autres établissements éducatifs profitent de l’engouement porté pour cet art et passent souvent DSC_1904aaaaaaaaa.jpgcommande auprès des graffeurs et graffeuses pour embellir leurs bâtiments. Au 14 rue du Vieux-Billard entre le quartier des Bains et Plainpalais l’incontournable artiste, le grand GRAFFEUR Joule de la Jonxion, une légende du graf a signé la décoration de la façade. Une initiative qui va certainement se renouveler vu le double avantage qu’elle apporte: esthétique en premier et dissuasif contre les tags.

DSC_1908aaaaaaaaa.jpg

DSC_1906aaaaaaaaa.jpg

DSC_1907aaaaaaaaa.jpg

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

08/09/2015

Exposition: REY & TIMER exposent à Chêne-Bougeries

11990873_10206626372752315_1183265858_o(1).jpgLa scène du graffiti continue de bouger à Genève dans le bon sens. Emergence de nouveaux talents, réalisation de fresques presque toutes les semaines, expositions, organisation d’événements pour voir des artistes du street art graffer en direct... Le graffiti à Genève évolue à un rythme ascendant. Ne se contentant plus des murs de la rue, les graffeurs et graffeuses investissent avec bonheur d’autres espaces. Et c’est dans les galeries qu’ils ont trouvé en toute logique un autre public qui n’a pas l’habitude spécialement de faire les rues pour dénicher, admirer et acheter des œuvres qui se bonifieront avec le temps. Oui le graffiti est devenu un art qui s’expose et qu’on achète en format conçu pour entrer dans les maisons et décorer les salons.
L’exposition de la semaine, voir du mois c’est “TIMELESS” organisée du 11 au 13 septembre 2015 par la galerie Editart à l’Espace du nouveau Vallon à Chêne-Bougeries. 26 ans de graffiti représentés par 2 graffeurs  REY et TIMER. Deux artistes dont le travail est fortement inspiré du graffiti traditionnel new-yorkais Sans titre-2.jpgqui puise son inspiration dans l’authenticité, la pureté, l’esthétique et le social. Le graffiti writing (de la calligraphie urbaine) qu’ils ont importé de leur séjour aux Etat-Unis dans les années 90 est transposé sur les murs de Genève et dans l’œuvre des deux complices qui souvent graffent ensemble et en équipe dans leur crew (collectif) EDK (Esprit du Karton) qui compte également d’autres artistes comme TONES et ZOMA. Ce collectif très actif a donné naissance à d’autres regroupements aux USA, en Allemagne et en Thailande. EDK ou “Esprit du Karton” signifie selon ses fondateurs l’excellence dans l’art de graffer aussi bien en style qu’en esprit. Vous pouvez voir quelques unes de leurs fresques à la Fonderie de Carouge, à la promenade de la Queue d’Arve et à la maison de jeunes “Terrain Sans titre-4.jpgd’aventures” au 12 A rue François Dussaud aux Acacias.
Pour l’exposition de ce vendredi on aura droit à une petite rétrospective des 26 ans de travail des 2 graffeurs doués REY et TIMER sous forme de sketchbooks datant des années 90 mais aussi des nouveautés proposées à la vente comme des toiles, des objets peints, collection de bus et de cartes de métro graffées, des t-shirts en édition limitée, des posters ainsi que des photos. Le rendez-vous est pris avec ces artistes et leurs œuvres vendredi 11 septembre dès 18h. Une date à inscrire sur votre agenda!

Sans titre-6.jpg

Sans titre-9.jpg

D'autres graffitis ici

Et demain est un autre jour!

23:52 Écrit par Haykel dans graffiti | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tones, timer, zoma, edk, rey, graffiti, graffeur, graffeuse, street art genève, timeless | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/02/2015

Graffiti: une nouvelle fresque...aquatique

C.jpgNouvelle fresque du graffeur le plus actif actuellement à Genève. Ox J Ox ou JIMOX vient de réaliser un nouveau graffiti sous le pont qui relie Balexert à Châtelaine. Le nouveau côtoie un autre dont j’ai parlé ici même le 5 février dernier et qui brocardait une grande chaîne de la malbouffe.
Dans ce graffiti JIMOX nous gratifie d’une grande scène aquatique avec pieuvre, requin, étoile de mer, méduse, coraux, et autres petits mollusques et bestioles qui peuplent l’univers aquatique. Un appel au large et à l’évasion dans une ville bétonnée et pas suffisamment embellie par des graffitis qui restent la plus part du temps confinés dans des endroits peu visibles et à la périphérie de la ville.

B.jpg

A.jpg

E.jpg

D.jpg

D'autres notes sur les graffitis : ici

Et demain est un autre jour!

01/02/2015

Vidéos de graffitis à Balexert

graffitis à genève,street art genève,graffeurs genevoisY a pas mieux que la vidéo pour mémoriser sur un blog la richesse des graffitis genevois. Au tunnel de Balexert (sous l’arrêt du tram) des artistes du street art ont laissé une trace de leur passage et à leur tête le prolifique JIMOX à qui revient la palme du graffeur le plus actif du moment.

  

A lire également:

Graffitis: le tunnel de Balexert, un vrai trésor!

Graffitis: ça bouge à Balexert

Des graffitis à Balexert

D'autres graffitis ici

20/01/2012

Quand les poubelles deviennent des œuvres d’art!

Sans titre 2.jpgDepuis maintenant plusieurs mois les promeneurs du Parc des Bastions découvrent de drôles de poubelles. Trente au total excellemment graffées par 3 talentueux graffeurs: Sébà, Pudique et Yannis. Une très bonne initiative de la part du Département de l’Environnement Urbain et de la Sécurité avec un budget qui a dépassé de peu la somme de chf. 2000.- Le street-art genevois flirte de temps en temps avec la Ville. Et ce n’est pas pour nous déplaire. Pour chaque poubelle il a fallut consacré 1h30 de travail, le prix alloué à ce projet est loin des tarifs d’usage dans les milieux mais comme le dit si bien Sébà: “nous étions dans un cadre parfait pour s’inspirer. C’est simple et ça reflète la population Genevoise, y compris les touristes”. Les 3 artistes graffeurs ont pris du plaisir à exécuter cette commande qui entrainera peut-être d’autres aventures.
Trente visages caricaturés et sensés représenter la diversité de la population genevoise, constituent le thème principal de ces poubelles qui font un tabac auprès des touristes, des photographes et des promeneurs. On a même remarqué que depuis leur installation qu’il y a moins de déchets qui traînent en dehors des poubelles.  Et pourquoi pas renouveler ce genre d’opération pour embellir d’autres parcs à Genève. L’idée suit son court. Pour Sébà et ses deux complices, ils attendent toujours des nouvelles de la Ville. A suivre!

IMG_7773-ssssss1111.jpg
IMG_7775-ssssss1111.jpg
IMG_7785-ssssss1111.jpg
IMG_7786-ssssss1111.jpg
IMG_7787-ssssss1111.jpg
IMG_7788-ssssss1111.jpg
IMG_7791-ssssss1111.jpg
IMG_7792-ssssss1111.jpg
IMG_7795-ssssss1111.jpg
IMG_7797-ssssss1111.jpg
IMG_7799-ssssss1111.jpg
IMG_7800-ssssss1111.jpg
IMG_7801-ssssss1111.jpg
IMG_7802-ssssss1111.jpg
IMG_7803-ssssss1111.jpg
IMG_7805-ssssss1111.jpg
IMG_7809-ssssss1111.jpg
IMG_7810-ssssss1111.jpg
IMG_7811-ssssss1111.jpg
IMG_7812-ssssss1111.jpg
IMG_7814-ssssss1111.jpg
IMG_7815-ssssss1111.jpg
IMG_7817-ssssss1111.jpg
IMG_7819-ssssss1111.jpg
IMG_7820-ssssss1111.jpg
IMG_7822-ssssss1111.jpg
IMG_7828-ssssss1111.jpg
IMG_7834-ssssss1111.jpg
Et la poubelle des indignés au Parc des Bastions et qui n'a rien avoir avec ce projet: