09/03/2011

André Hediger dresse le bilan du Conseil administratif sortant (2)

Sandrine Salerno répond à André Hediger

Sans titre.jpgDans une précédente note j’ai interpellé Michel Chevrolet, Pierre Maudet et Sandrine Salerno au sujet d’une interview donnée par  André Hediger à Gauchebdo. Un entretien dans lequel l’ex maire de Genève brocarde les trois politiciens. Au sujet de Sandrine Salerno qui vient de me répondre, “Dédé” critique sa gestion de la Gérance immobilière. Pour lui, le mode de calcul des revenus qui inclut même les livrets d’épargne des enfants...”c’est un peu mesquin”. A quoi Sandrine Salerno répond: “d’un certain point de vue, je prends la critique de M. Hediger comme un compliment. Il est normal quand on parle de prestations publiques d’être rigoureux et exigeant. Un sou est un sou !
Je tiens à rappeler qu’avec le nouveau règlement de la Gérance Immobilière Municipale, les prix des logements sociaux sont fixés en fonction : du revenu, de la fortune et du taux d’occupation. Au maximum, le loyer est fixé à  22% du revenu familial. Dans un monde où il apparaît normal de consacrer au moins 30% de son budget dans un logement, cela paraît juste.
De plus, c’est une commission d’attribution indépendante qui octroie les logements, ce qui permet d’éviter tout problème de copinage.
Par conséquent, lorsqu’il y a des règles, elles sont faites pour être respectées. Quand on calcule la fortune d’une famille, on doit prendre en compte le carnet d’épargne des enfants. Sinon, on déroge au règlement. Les conseils de M. Hediger ne me semblent donc pas avisés.”

A lire: "André Hediger dresse le bilan du Conseil administratif sortant"

12:33 Écrit par Haykel dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sandrine salerno, andré hediger | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/03/2011

André Hediger dresse le bilan du Conseil administratif sortant

gauche hébdo 1-ssssss1111.jpgGAUCHEBDO, comme son nom l’indique est un journal de gauche. Sa spécificité: les articles sont signés par les journalistes maison et par des citoyens, des militants, des hommes et des femmes engagés. La dernière livraison contient une pépite à la page 4. Titre: “André Hediger délivre ses bons et ses mauvais points”. A quelques jours des élections municipales et celle du Conseil administratif le ton monte et le “Dédé” cantonal sort de sa réserve pour venir donner l’estocade aux politiciens qui font campagne pour les cinq sièges à pourvoir. De Fribourg où il passe une retraite bien méritée, sans problème de stationnement ou d’amende et entre une fondue et un chasselas de Vully, l’ex magistrat se livre à un véritable règlement de compte contre Pierre Maudet et Michel Chevrolet.

"Maudet c'est mon petit caporal" et "Chevrolet est un amuseur public"

Sous couvert de dresser un bilan du Conseil administratif sortant, “Dédé” donne un satisfecit à Remy Pagani et un bon mais peut mieux faire à l’actuelle maire de Genève Salerno et attaque de front Pierre Maudet et Michel Chevrolet. Sans titre.jpgLe radical en charge du Département de l’environnement urbain et de la sécurité est traité de “petit caporal de campagne dont la “maladie est la réformite aiguë”. Et s’en suit une longue diatribe pour noircir le bilan du magistrat Maudet accusé entre autre de ne pas recourir au dialogue dans ses services. Quant au remuant Michel Chevrolet, l’ex maire de Genève tire un portrait de lui peu reluisant: “Michel Chevrolet est sympathique, mais c’est un amuseur public qui n’a pas l’étoffe d’un magistrat. Il est aussi le valet de certaines régies immobilières”.

La réponse des deux intéressés

J’ai contacté l’un et l’autre pour connaître leur avis sur le bilan au vitriole d’André Hediger. Le premier à réagir est bien entendu le matinal Maudet dont voici la réponse:
Très attaché à la séparation des pouvoirs, notamment entre l'Exécutif et le Judiciaire, j'ai pour principe de me refuser catégoriquement à tout commentaire sur la personne d'un prévenu dont le cas n'a pas été définitivement réglé par la justice pénale.
Vu le parcours et les "états de service" de la personne concernée, un minimum de circonspection serait bienvenu, ne serait-ce que pour éviter de se ridiculiser davantage, si tant est que ce soit possible.”   
Cinq heures plus tard l’homme qui roule pour le parti orange, Michel Chevrolet précise:
Je suis très attaché en tant que Constituant à la séparation des pouvoirs. Ainsi je pense, qu'il n'est pas nécessaire de répondre à Monsieur Hediger en pleine procédure judiciaire. Pour le surplus, "l'amuseur public" paie 20110205_4269-ssssss1111.jpgses amendes.”
Je me satisfaits de ses deux réponses mais je relève au passage en tant que pourfendeur de contradictions que les deux réponses comportent les mêmes termes: “très attaché à la séparation des pouvoirs”. Ce n’est pas parce qu’ils font équipe pour la course au Conseil administratif que forcément ils se sont téléphoné avant de répondre à ma question. C’est fou chaque fois qu’une question est posée à un politicien au sujet d’un autre la réponse même si elle est développée comporte inévitablement la tournure: “très attachée à la séparation des pouvoirs”.
PS: Madame Salerno répond aux accusations d'André Hediger ici.

07/02/2011

Politique spéctacle: Sandrine Salerno...à droite selon Michel Chevrolet

Lieu: Place du Molard. Date: samedi 5 février. Heure: un peu avant 14h00

01:47 Écrit par Haykel dans Genève, genève,les rues de genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sandrine salerno, michel chevrolet | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/11/2010

Sandrine Salerno reçoit le Prix de la Fondation de l’Entre-Connaissance

Une information Planète photos.

FEC 6 Nnovembre 2010 086.jpgDans le cadre des journées portes ouvertes organisées ce jour par la Fondation de l’Entre-Connaissance, Sandrine Salermo maire de Genève a reçu un prix. Un prix symbolique décerné par la même fondation qui œuvre pour la connaissance et la compréhension des cultures et des peuples. Une récompense pour son engagement au service du dialogue interculturel qui s’est concrétisé lors des Salons Citoyens de la Ville de Genève qui avait pour thème « Citoyenneté genevoise et cultures musulmanes » le 23 novembre 2009.
Sandrine Salerno accompagnée par Sami Kanaan la nouvelle coqueluche des socialistes qui se présente sur le même ticket électoral pour les élections au Conseil administratif ont fait le déplacement au 14 rue du Môle pour honorer une invitation dont le slogan est:"Discuter c'est partager : l'islam parlons-en !"FEC 6 Nnovembre 2010 157.jpg
Après le discours de Salerno, le pasteur William McComish a lu une déclaration condamnant le dernier attentat criminel contre l’église Notre Dame à Bagdad. Une déclaration faite auparavant par les responsables religieux chrétiens et musulmans réunis au siège du Conseil oecuménique des Eglises de Genève du 1er au 4 novembre dernier lors d’une rencontre internationale. L’engagement de Sandrine Salerno dans la vie active des différents courants religieux est à mettre à son actif. Une maire qui roule pour toutes les religions de sa ville il faut le relever et le signaler.
Nemat Mardam-Bey, Présidente de la Fondation de l’Entre-Connaissance qui a remis le prix à Sandrine Salerno et son infatigable directeur Hafid Ouardiri se réjouissent de ce genre de rencontres et nous promettent d’autres rendez-vous de partages et de dialogues avec les différentes communautés pour un mieux vivre ensemble.

FEC 6 Nnovembre 2010 115.jpg
Sandrine Salerno maire de genève, Hafid Ouardiri directeur de l'Entre-Connaissance et Sami Kanaan candidat au Conseil administratif de la ville de Genève
Sans titre 2.jpg
Nemat Mardam-Bey présidente de l'Entre-Connaisance, Hafid Ouardiri directeur de l'Entre-Connaissance et Sandrine Salerno maire de genève
Et demain est un autre jour!

10/10/2010

13 regards sur la Constituante

Quel avenir pour la Constituante?

2132527797.jpgIl ne se passe pas un jour sans que la Constituante ne fasse la une des médias. Projet complexe, long et lent au chemin tortueux. Ce qui devrait être notre future constitution est actuellement l’objet de grandes contestations, voir d’une incompréhension. Les attentes ont été bousculées ces derniers mois et la rue à deux reprises en a fait l’écho. Une première manifestation pour condamner l’abandon de l’égalité hommes-femmes et une deuxième pour l’antinucléaire qui a subi le même sort. Ajouter à cela la suppression  du droit au logement, l’éligibilité des fonctionnaires qui seront privés d’accès au Parlement s’ils ne renoncent pas à leur poste pendant la compagne électorale...les griefs sont nombreux. La Constituante est plombée par la majorité de droite. La démocratie trouve ses limites dans ce clivage politique qui est loin de satisfaire la majorité citoyenne. Critiquée, décriée, y’en a même ceux qui souhaitent voir la Constituante dissoute. Une provocation de plus ou un ras-le-bol?
Plusieurs questions me taraudent. Cette constitution en devenir qui est loin de faire l’unanimité arrivera-t-elle jusqu’au bout de son terme en 2012? Sera-t-elle abandonnée en cours de route?  Aura-t-elle la bénédiction des urnes?
Pour vous donner une idée sur l’ambiance qui entoure cette révision constitutionnelle  j’ai interpellé une vingtaine d’intellectuels et de politiciens de tous bords avec cette interrogation: en une dizaine de lignes merci de répondre à cette question: “Quel avenir pour la Constituante?”    J’en ai reçu 13 réponses. Que leurs auteurs en soient ici remerciés pour leur disponibilité. L’ordre d’apparition correspond à la réception des réponses.

Haykel Ezzeddine

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Contre la Constitution actuelle!

2.jpg"Je me suis battu pendant des années pour une révision de la Constitution genevoise, datant de l'époque des attelages et des diligences! (1847) Hélas, lors de l'élection des constituants, les partis ont été largués au profit de groupes de pression ou d'intérêts particuliers ou corporatistes en décalage avec l'intérêt collectif. Dès lors, des acquis sociaux ou des décisions du peuple en matière environnementale ou d'égalité homme/femme, obtenus de haute lutte, ont été balayées par un jeu orchestré par des lobbies conservateurs et proches des milieux économiques et financiers. En l'état actuel, je me prononcerai contre la Constitution qu'on nous prépare, à moins que de meilleures intentions surgissent."

Manuel Tornare

Conseiller administratif de la Ville de Genève chargé du Département de la cohésion sociale, de la jeunesse et des sports... Parti socialiste


(Le titre a été choisi par l'animateur du blog)

============================================================================================

1-ssssss.jpgLe député Eric Leyvraz m’a envoyé un texte qu’il a déjà publié dans son blog Memoriter au mois de février 2008. Cependant il rajouté ce commentaire: “je vous le transmets, sans en changer une virgule, car c'est pour moi toujours d'actualité."


Une nouvelle Constitution ( 3 février 2008)
"Elaborer une nouvelle Constitution cantonale ne résoudra pas d'un coup de baguette magique les incohérences de la politique genevoise.On va mettre en marche une immense usine à gaz, pour de nombreuses
années et coûtant des dizaines de millions, sans aucune garantie de résultat satisfaisant, au contraire je crains, vu les démissions de l'esprit apportées par le politiquement correct, de voir quelques libertés
fondamentales égratignées dans une nouvelle mouture de l'ensemble des textes fondamentaux.
Il serait préférable d'envisager un sérieux toilettage de notre Constitution; elle peut être simplifiée, modernisée dans son vocabulaire. Bref , c'est la mode  de tout jeter et de nous croire plus intelligents et capables que ceux qui nous ont précédés.
Rappelons que le plus puissant pays du monde vit fort bien avec une Constitition datant de 1787 et amendées plusieurs fois..."

Eric Leyvraz

Député UDC, ancien président du Grand Conseil Genevois...

=======================================================================================

Non à une Constitution de droite.


Sans titre 3-ssssss.jpgFaire une Constitution est un acte politique majeur et historique. Il semble que les constituants de Genève n'ont pas pris la mesure de cet événement et se comportent comme s'ils étaient dans un parlement en défendant chacun leurs intérêts de classe compte non tenu de ceux du reste de la population. La constitution ce ne sont pas seulement les droits et devoirs du citoyen c'est aussi la règle du jeux des gouvernements et en excluant le bien public des décisions nous risquons d'être confrontés, si la constitution était votée, à des niches de pouvoirs incontrôlables comme le sont aujourd'hui le pouvoir financier ou médiatique. En votant la constituante chacun attendait une mise en conformité de la Constitution avec le moment historique que nous vivons et pas une régression des droits acquis. La confrontation partisane qui a lieu n'est pas le fait des partis progressistes mais bien celui d'une majorité qui a perdu tout sens commun et dont la priorité est d'imposer sa vision du monde et par là même de notre société.
Mais il semble aujourd'hui inimaginable de dissoudre cette assemblée parce qu'elle ne fonctionne pas comme  le voudrait certains. Un vote intermédiaire doit avoir lieu au mois de février c'est à ce moment là que le peuple dira si oui ou non il se reconnait dans les propositions de dé-constructions sociales proposées par une constituante de droite.

Salika Wenger
présidente des Indépendants de Gauche
Cheffe du groupe « A Gauche toute ! » au conseil municipale de la ville de Genève...

=======================================================================================

L'avenir est dans son passé


60154_1598680644582_1162984031_31723036_1112280_n.jpgQuel avenir pour la Constituante ? L'avenir de la Constituante est dans son  passé. Le faux pas qui la fait aujourd'hui trébucher a été fait il y a deux ans, lorsque la loi l'instituant a commis trois erreurs : celle, d'abord, d'exclure du corps électoral désignant la Constituante les jeunes de 16 à 18 ans, et les étrangers; celle, ensuite, ne pas obliger les listes se présentant à l'élection à respecter la parité des genres; celles enfin, de donner quatre ans à cette assemblée pour ne produire qu'un seul projet. Il s'en est suivi une élection à laquelle moins d'un dixième de la population genevoise a participé, élection qui a accouché d'une assemblée de vieux mâles revanchards à qui un délai invraisemblablement long a été donné pour ne produire qu'un seul texte, alors que les plus grandes constitutions ont été rédigées en quelques semaines, et que nul en les rédigeant ne s'est donné pour obligation de s'en aller à la pêche d'un improbable consensus. Quel avenir pour la Constituante ? Le seul qu'elle semble pouvoir se donner est celui que peut avoir un exemple de ce qu'il ne faut pas faire quand on essaie d'écrire une charte fondamentale. La Constituante genevoise avait reçu pour mandat d'écrire la Constitution genevoise du XXIe siècle, elle est en train de réécrire celle de 1815, cela tient à la fois de la régression et du plagiat, et cela se terminera comme cela mérite de se terminer : Genève aura été le premier canton à foirer sa révision constitutionnelle.

Pascal Holenweg

Conseiller municipal ville de Genève, politologue... parti socialiste

=======================================================================================

"Il faut que le processus s'achève et que le corps électoral tranche"

IMGP9570-ssssss.jpgJ'ai toujours trouvé bizarre cette volonté de modifier la constitution genevoise alors qu'elle est originale par rapport à l'ensemble des autres constitutions. Elle a évolué dans le temps. L'introduction de l'interdiction de la chasse, du droit au logement, du positionnement antinucléaire et bien d'autre concept politique sont venus la structurer au fil du temps. Ce grand chambardement ne présageait rien de bon au vu de l'équilibre des forces dans ce canton qui est défavorable aux progressistes, mais qui n'est pas favorable de manière écrasante aux forces réactionnaires. Ainsi pour la droite et l'extrême droite c'était un véhicule rêvé pour enfin remettre en cause de manière fondamentale les idées qui freinent à Genève; leur cupidité, notamment la protection des locataires, qui les empêche de dégager des super profits comparativement à d'autre ville en Europe relative à la rente foncière. Nous en sommes donc là. A mon avis il faut maintenant que le processus s'achève et que le corps électoral tranche. Je ne donne pas cher à cette nouvelle constitution qui devrait être équilibrée et qui ne le sera jamais du fait même de ce qui vient d'être énoncé.

Rémy Pagani

Conseiller administratif de la Ville de Genève en charge du Département des constructions et de l'aménagement... Parti politique: A gauche toute.

============================================================================================

Pour un retrait des forces de gauche de la Constituante!


Sans titre-2.jpgLe projet de la nouvelle Constitution tel qu'il existe aujourd'hui est inacceptable. En quelques mois, la droite a bafoué les droits fondamentaux forts de décennies, voire de siècles de luttes sociales. Ceux qui ont publiquement contesté les décisions prises au sein de cette Constituante avaient souvent un sentiment de perplexité devant cet enchaînement presque comique des suppressions, comme c'était le cas des droits fondamentaux, de l'égalité hommes – femmes, du droit au logement ou de la protection du nucléaire, pour n'en nommer que quelques unes. Cette logique suicidaire de la majorité a rendu le projet impossible, le marchandage des thèses et des amendements est indigne de la Constitution. À mon avis, le retrait des forces de gauche de la Constitution serait une réponse raisonnable à cette débâcle: nous devons arrêter de penser que des consensus mous peuvent encore sauver le projet. En voulant réhabiliter la forme de notre Constitution, la majorité de droite de la Constituante en a rendu le contenu rétrograde. N'est-ce pas un paradoxe?

Olga Baranova

Secrétaire (JSG) Jeunesse Socialiste Genevoise...

============================================================================================

"...un rêve, je veux continuer à y croire!"

MauriceGardiol.jpgLa Constituante vit des temps difficiles. Après un travail assez satisfaisant en commissions, le premier tour en plénière a eu tendance à nous faire tomber dans les ornières habituelles de la politique politicienne. Pour certains cela était une étape inévitable. En ce qui me concerne je trouve que nous aurions pu nous éviter cet exercice un peu vain qui rigidifie les fronts, fait la part belle aux extrêmes, semble donner raisons aux opposants de toujours d'une nouvelle constitution et finalement discrédite nos travaux aux yeux de l'opinion publique.

Il nous faut absolument nous ressaisir et changer de cap. J'espère que cela va être possible en lien avec la consultation publique qui aura lieu cet hiver. Je pense encore qu'il y a moyen de trouver une majorité significative pour s'engager sur un chemin plus raisonnable, tenant à la fois mieux compte d'un certain nombre d'acquis de la constitution actuelle, tout en y ajoutant quelques pistes nouvelles pour l'avenir. Malgré la morosité actuelle qui met en évidence ce que nous perdons, il y a déjà dans les thèses largement acceptées quelques éléments qui vont dans ce sens.

C'est peut-être un rêve, mais pour le moment je veux continuer à y croire !

Maurice Gardiol

Vice-chef du groupe socialiste pluraliste à la Constituante. Président de Camarada et du Foyer carougeois...

============================================================================================

"...secouer le cocotier et le peuple suivra..."

625642478.jpgLe processus constituant à Genève est mort. Il ne produit ni de perspective, ni l’éclosion d’une nouvelle génération politique. Or, ce sont bien ces deux dimensions qui ont marqué les processus similaires dans les autres cantons. Comment expliquer cela? Certainement par la composition surprenante de la  constituante telle que sortie des urnes. Une vieille droite qui se retrouve hégémonique. Peut-être aussi l’air du temps qui est plus à la réaction qu’au progrès. Quoiqu’il en soit, si Genève veut une constitution progressiste, il faut modifier complètement la donne. Le peuple genevois est progressiste en matière de droits fondamentaux comme le droit au logement ou celui de l’égalité des genres. Il est aussi conscient des enjeux planétaires et climatiques. Il faut donc aller à sa rencontre. Il faut être imaginatif et secouer le cocotier. Le peuple suivra.

Carlo Sommaruga

Député au Parlement suisse, Secrétaire général de l’ASLOCA Romande depuis 2004, parti socialiste, avocat...

============================================================================================

La réponse de la l'assistante de Madame Sandrine Salermo, Maire de Genève

Madame Salerno m'a demandé de vous faire savoir qu'elle ne pourra malheureusement pas répondre à votre question. En effet, en tant que Maire de Genève, elle se doit de porter un message institutionnel qui, en l'occurrence, serait en complète contradiction avec ce qu'elle pense, elle préfère donc se taire.

============================================================================================

"La Constituante a de la peine à se constituer..."

848693086.jpgA l'époque,  nous étions tous heureux  d'apprendre que la Constituante allait travailler pour une nouvelle Constitution. Tout allait être rediscuter pour préparer le futur. Chacune et chacun des élu(e)s devait apprendre à réfléchir ensemble pour servir la République, les citoyens et la population au sens large. Tout devait être remis à plat dans un esprit démocratique loin de toute lutte  partisane. Une utopie qui était en voie de réalisation. Les contituant(e)s avaient pour tâche de moderniser un système qui risquait de ne plus être en mesure de répondre aux défis de l'avenir.
Le rêve se transforme petit à petit en cauchemar et ce, à cause du retour sans détour de la politique politicienne. Le système des « clans » pardon des partis dresse le ring en plein coeur de la Constituante. La droite, nous dit-on, userait de sa majorité pour mettre des bâtons dans les roues de la gauche en remettant en cause les acquis sociaux et bien d'autres acquis vitaux durement obtenus suite à de longues luttes très difficiles.
René Longuet propose de dissoudre l'instance révisant la Constitution ce qui a été saisi au vol par les médias qui titrent: «  La Constituante au bord de l'abîme » sans oublier l'avertissement de Pierre Vanek aux constituants genevois , « Vous pouvez arrêter votre travail! Votre Constitution est morte. »
Je me mets à la place du simple citoyen que je suis, un néophyte de la politique qui essaie de comprendre et qui avoue n'avoir  jamais rien compris à cette foire d'empoigne. Nous voilà avec une Constituante qui crée plus de problèmes qu'elle ne propose de solutions. Et puis tout cela coûte des sous.Y a-t-il quelqu'un qui puisse m'aider à dévoiler les dessous de cette fougueuse Constituante? Où sont les experts politiques sages avec un bon zeste de pragmatisme, soucieux du bien des citoyens qu'ils représentent?
La politique est en crise partout et les politiciens nous servent des plats réchauffés sans saveurs en ajoutant à nos multiples inquiétudes une véritable crise de vulnérabilité généralisée. D'autant plus qu'il n'est plus possible pour personne de revenir en arrière ce qu'appellent certains nostalgiques « la belle époque ». A-t-elle existé, où et quand?
La Constituante a de la peine à se constituer à cause du manque de réalisme et du manque de sagesse ainsi que de l'absence du sens du compromis de la part de celles et ceux qui pourraient confondre entre dialogue constructif et bavardage politicien. Mais ne soyons pas défaitistes, il n'est jamais trop tard pour bien faire sauf que cela coûtera encore plus cher.

Hafid Ouardiri
Directeur de la Fondation de l'Entre-Connaissance-Genève

============================================================================================

"Un combat stérile gauche-droite"


SGRO_004.jpg-Depuis le début je trouve dommage que la Constituante soit en main politique et non en  main de la société civile
-Avec les gens qui s’y trouvent, pas étonnant que l’on se retrouve dans un combat stérile gauche-droite dont Genève n’a vraiment plus besoin…
-La  gauche confond constitution et réglement d’application. Si on la laissait faire on se retrouverait avec une espèce de nouveau « code civil» complet…
- La droite est quelque peu imaginative donc créatrice d’idées (seul point positif actuellement), mais elle va se heurter au peuple malheureusement si elle ne lisse pas drastiquement ces propositions.
-Si on veut avoir une chance, on devrait sortir les grosses idées novatrices de la Constituante et essayer individuellement de les faire passer par une initiative.
-J’ai peur que l’on fasse beaucoup de bla-bla autour de cette constituante pour finir avec quelque chose de plat sans saveur et qui aura couté très cher aux contribuables

- J’espère sincèrement me tromper…


Stéphane Grolimund (PDC)
PS: en voyage une réponse entre 2 avions

============================================================================================

"...Un projet rétrograde, anti-social et anti-écologique..."

1489161778.jpgJusqu’à présent, force est de constater qu’au sein du processus de la Constituante, les forces populistes, de droite et d'extrême droite n’ont cessé de porter des atteintes frontales à toutes les avancées progressistes : refus de l’égalité entre femmes et hommes, démantèlement du droit au logement et d’autres votes du même type, interdiction faite aux fonctionnaires de siéger au Grand Conseil, et, récemment, la suppression de la garantie constitutionnelle anti-nucléaire sur l’énergie ainsi que les avancées en matière d’économie d’énergie.
C'est bien une genferei, puisque des processus similaires dans d’autres cantons ont permis l’inscription de lois pour le moins avant-gardistes : Neuchâtel a, par exemple, inscrit le droit de vote des étrangers au niveau communal et cantonal. Genève se montre sur tous les points incapable de répondre aux exigences d’une nouvelle Constitution répondant aux enjeux du 21ème siècle pour notre canton. Pire, elle remet en question des avancées sociales et environnementales incontournables. Cette entreprise de régression systématique nous rend forcément perplexe, et un revirement des milieux conservateurs tout aussi peu crédible. Dès lors, l’annonce faite par Murat Alder comme quoi, sous l'impulsion des Radicaux, la Constituante rétablit l'inscription explicite du principe d'égalité des sexes dans la Constitution et lui ajoute le droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale, ne change rien à l’affaire, pire, que certains en trouvent mérite est pour le moins déplacé. Genève pense-t-elle être à l’avant garde en « rétablissant le principe d’égalité des sexe » ? C’est tout simplement accablant. A l'image de cette Constituante qui a désormais perdu toute la crédibilité qu’il lui restait.
La gauche, si elle entend ne plus être la marionnette d’un tel simulacre, se doit de réagir en prenant ses responsabilités, soit en sortant de cette mascarade, ni plus ni moins. Certes, certains partis de gauche pensaient que le processus pouvait aboutir sur quelque chose de valable et de progressiste, et ont soutenu cette manière de procéder. Mais ce n’est pourtant pas en persévérant dans l’erreur que les choses évolueront dorénavant dans la bonne direction. Il faut bien plutôt un signal fort et que l'on songe à d’autres moyens que le processus actuel pour que Genève puisse revoir sa Constitution. Ce serait en effet se moquer du peuple que de le contraindre de voter pour ou contre un projet rétrograde, anti-social et anti-écologique.

Julien Cart

Membre des Verts, co-président des Jeunes Vert-es Genève. Co-fondateur du ROC (Réseau Objection de croissance)

============================================================================================

Confiant si...

129808307.jpgEn fait,  je suis passé toute cette semaine par plusieurs états d'âme sur l'avenir de la Constituante. Finalement, je crois que celle-ci a encore son avenir devant elle, dans la mesure où une majorité de groupes et d'élus veulent encore négocier une issue plus consensuelle.
Ceci dit, pour moi, dès le départ, la Constituante aurait dû se cantonner à la réforme des institutions.

Pierre  Maudet

Conseiller administratif en charge du département de l'environnement urbain et de la sécurité. Parti Radical

(Le titre a été choisi par l'animateur du blog)

Crédits photos: Haykel à part la photo de Pascal Holenweg et de Stéphane Grolimund

Cette note a paru dans le blog collectif du 9 octbre 2010. Retrouvez les textes de Marie-France de Meuron et de John Goetelen sur ce lien: Blog collectif

05/07/2010

La fontaine et les politiciens

Texte paru dimanche 4 juillet dans le Blog collectif. Je vous invite à lire les contributions de Marie-France de Meuron, Robert Conrad, Luzia, Djemâa Chraïti et John Goetelen

36838_442110286795_236413916795_6027634_631957_n.jpg
La fontaine et les politiciens

1913791560.jpgEn consultant le thème de ce qui nous occupe cette semaine  sur wikipédia, j'apprends que notre Jet d'eau national est considéré comme une fontaine au même titre que la célèbre fontaine de Trevi de Rome. Pourquoi pas ? Il a tout ou presque pour être admiré comme une fontaine si je me réfère à la définition de la célèbre encyclopédie libre. « Une fontaine est une construction généralement accompagnée d'un bassin d'où jaillit de l'eau. Une fontaine peut être naturelle au sens d'être alimentée par une source ».

Au lieu de disserter sur le sujet,  j'ai préféré interpeller notre dynamique Maire de Genève pour connaître son avis en tant que politicienne-blogeuse sur les fontaines. Madame Sandrine Salerno a eu la gentillesse de prendre de son temps et a répondu à mes trois questions avant de m'envoyer au Département de Monsieur Rémy Pagani, responsable entre autre des 60 fontaines qui égaillent joliment notre ville. Voici leur contribution au blog collectif:

Sandrine.jpg1. Que représentent pour vous les fontaines ?

Genève est connue et reconnue pour la très symbolique fontaine qu'est le Jet d'eau. La fontaine est source de vie et source de fraîcheur.
La fontaine, c'est également la source, dans le sens abstrait de l'origine, de la cause, du principe. La fontaine nous rappelle à donc la tradition et fait jaillir la vie.
Genève sans fontaine ne serait pas Genève!

2. Pourquoi bon nombre de fontaines à Genève ne sont plus actives ?

Il y a quelques années, la gestion économe de l'eau est devenue une priorité pour la Ville. Des raisons écologiques et financières ont, avant la législature en cours, poussé le Conseil administratif à repenser l'administration des fontaines. La plupart ont été rénovées dans le cadre de la politique énergétique de la Ville de Genève, mise en place en 2006. Une fois techniquement transformées, les fontaines actuelles économisent jusqu'à 90% de l'eau, en comparaison avec les fontaines anciennes.

3. Penseriez-vous rendre à ces fontaines une seconde vie ?


Oui. D'ailleurs, à ma connaissance, la plupart d'entre elles revivent déjà, au fur et à mesure que leur rénovation se poursuit.
Cependant, la gestion des fontaines ne relève des compétences ni de mon Département des finances et du logement, ni de ma fonction de Maire.
Je vous laisse donc vous adresser à mon collègue, l'excellent Rémy Pagani qui, j'en suis sûre, prendra le soin d'apporter une réponse à la fois plus politique et plus technique à vos interrogations.

Sandrine Salerno

Maire de Genève

=============================

La réponse de M. Rémy Pagani à mes trois questions:

IMGP5815.jpgLes fontaines sont très importantes pour moi, c'est le symbole de la vie. Nous sommes en effet constitués à 60% d'eau. Je m'emploie à chaque fois que c'est possible techniquement à réhabiliter les fontaines de Genève, il y en a environ 60.
Cordiales salutations.


Rémy Pagani

Conseiller administratif

 


36838_442110296795_236413916795_6027636_2003884_n.jpg
34047_442110761795_236413916795_6027664_6355756_n.jpg
34047_442110756795_236413916795_6027663_1903624_n.jpg
Et demain est un autre jour!

18/06/2010

L’agenda de Madame la maire

123456.jpgSandrine Salerno, la nouvelle maire de Genève innove en communiquant avec son blog. C’est nouveau et c’est intéressant. On peut suivre la trace de la socialiste heure par heure quand la mise à jour est à jour. Du 14 au 27 juin, il n’y a que du blanc sur le calendrier de Madame la maire. Rien, aucune activité à mettre sous la dent du moins  sur son agenda. A l’horizon, point des petits fours, point d’inauguration, point de discours, point de réunion! On ne sait pas si elle est en vacances pour deux semaines, si les activités officielles se font rares, si pendant ces 14 jours elle est moins sollicitée... Mais attention son blog est à jour pour communiquer sur tout ce qui touche les genevois. Le 14 juin: L’égalité, un étendard pour la cité pour parler de l’égalité des sexes et la nouvelle campagne d’affichage Post Tenebras Egalité. Sans titre-1.jpgLe 15 juin ce sont les “Apprentis sans-papiers” qui font l’objet d’une réflexion. Le 16 et en toute logique la diversité de la Nati est mise en évidence, le 17 juin une attention pour M. Deiss fraîchement élu à la Présidence de l’assemblée générale des Nations-Unies. Aujourd’hui à 14h40 pas de texte sur son blog.
Au fait, Madame Salerno vous êtes en vacances pour deux semaines ou vous faites comme moi vous travaillez au rythme du mondial? Rendement 100% le matin et le reste occupation à temps complet devant la télé? Une dernière vérification sur son agenda et voilà que le 23 juin Madame Salerno sera au 25ème anniversaire de l’OMCT. Une participation de dernière minute qui est venue s’ajouter à son emploi du temps. Je trouve le fait qu’un élu communique à travers un blog est chose à suivre et à recommander. Une transparence qui fait du bien à la démocratie.

14:38 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : sandrine salerno, blog, blogueuse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/06/2010

Le défilé des fanfares le 2 juin 2010

Genève, le 2 juin 2010

32232_432118816795_236413916795_5743109_1616712_n.jpgC’est une habitude qui est appelée à se renouveler à chaque changement de Maire. Le défilé des fanfares à travers la ville est une occasion pour souhaiter la bienvenue au nouveau magistrat qui sera à la tête de la mairie de Genève. Curieusement, à part le Radical Pierre Maudet (Conseiller administratif responsable du Département de l’environnement urbain et de la sécurité) et la députée MCG Marie-Thérèse Engelberts je n’ai pas vu des têtes couronnées. Certes je ne connais pas tous les politiciens du canton mais les grosses pointures ont fait acte d’absence. Pas d’élus socialistes à l’horizon. La bise qui a marqué cette fin d’après-midi est peut être pour quelque chose!!!32232_432121426795_236413916795_5743140_5444828_n.jpg
Sandrine Salerno qui entame sa première semaine de gouvernance est arrivée à la Place du Rhône presque en même temps que Pierre Maudet avec qui elle a longuement parlé. Ensuite elle a pris la parole pour remercier les trois fanfares qui ont sillonné la ville en son honneur avant de laisser le micro à leur Président. Concerts, chorales, fanfares, bain de foule, vins, petits fours pour notre nouvelle Maire tout sourire. Radieuse, Sandrine Salerno qui compte à à ce jour 73 fans sur Facebook dont votre serviteur rajoute deux lignes à son CV: Maire de Genève et blogueuse citoyenne. Planète photos se joint aux trois fanfares de la ville pour lui souhaiter une année sans nuages.

32232_432123911795_236413916795_5743220_4389672_n.jpg
32232_432123931795_236413916795_5743222_753383_n.jpg
32232_432121411795_236413916795_5743139_2425540_n.jpg
32232_432122916795_236413916795_5743190_8044448_n.jpg
32232_432123971795_236413916795_5743230_7607764_n.jpg
32232_432118586795_236413916795_5743083_6188877_n.jpg
32232_432118871795_236413916795_5743115_1211430_n.jpg
32232_432118501795_236413916795_5743076_8164471_n.jpg
32232_432118526795_236413916795_5743077_3931242_n.jpg
32232_432118636795_236413916795_5743087_1298359_n.jpg
32232_432118536795_236413916795_5743078_5902590_n.jpg
32232_432118546795_236413916795_5743079_6408893_n.jpg
32232_432118561795_236413916795_5743080_6567771_n.jpg
32232_432118611795_236413916795_5743085_5974625_n.jpg
32232_432118656795_236413916795_5743089_4203273_n.jpg
32232_432118681795_236413916795_5743093_190800_n.jpg
32232_432118666795_236413916795_5743090_4325372_n.jpg
32232_432118741795_236413916795_5743100_4290863_n.jpg
32232_432118756795_236413916795_5743101_3321983_n.jpg
32232_432123941795_236413916795_5743224_5457155_n.jpg
32232_432118831795_236413916795_5743111_6099460_n.jpg
32232_432118736795_236413916795_5743099_3556580_n.jpg
32232_432118886795_236413916795_5743117_441546_n.jpg
32232_432118881795_236413916795_5743116_4320704_n.jpg
32232_432118821795_236413916795_5743110_1036242_n.jpg
32232_432118671795_236413916795_5743091_2055778_n.jpg
32232_432118731795_236413916795_5743098_6887564_n.jpg
32232_432118676795_236413916795_5743092_1428578_n.jpg
32232_432118651795_236413916795_5743088_2463021_n.jpg
32232_432118626795_236413916795_5743086_5031778_n.jpg
32232_432118686795_236413916795_5743094_3962659_n.jpg
32232_432118706795_236413916795_5743095_4920348_n.jpg
32232_432118851795_236413916795_5743113_7553283_n.jpg
32232_432118846795_236413916795_5743112_3528443_n.jpg
32232_432118566795_236413916795_5743081_7684174_n.jpg
32232_432118581795_236413916795_5743082_106063_n.jpg
32232_432118766795_236413916795_5743102_4140684_n.jpg
32232_432118771795_236413916795_5743103_5635282_n.jpg
32232_432118801795_236413916795_5743106_1671309_n.jpg
32232_432118781795_236413916795_5743104_6002454_n.jpg
32232_432118791795_236413916795_5743105_3445959_n.jpg
32232_432118711795_236413916795_5743096_6864795_n.jpg
32232_432118856795_236413916795_5743114_6764950_n.jpg
32232_432118726795_236413916795_5743097_6512600_n.jpg
32232_432121451795_236413916795_5743143_3379770_n.jpg
32232_432121441795_236413916795_5743142_7235786_n.jpg
32232_432121431795_236413916795_5743141_3055571_n.jpg
Sandrine Salerno est une politicienne heureuse et ça se voit. Le sourire n’a pas quitté un instant son visage. Un petit florilège de la socialiste qui va marquer pour une année notre quotidien.
Sans titre-2.jpg
32232_432122901795_236413916795_5743188_2076832_n.jpg
32232_432122916795_236413916795_5743190_8044448_n.jpg
32232_432122936795_236413916795_5743192_4515436_n.jpg
32232_432122941795_236413916795_5743193_3755800_n.jpg
32232_432122946795_236413916795_5743194_1847724_n.jpg
32232_432122981795_236413916795_5743199_440151_n.jpg
32232_432122956795_236413916795_5743195_7512603_n.jpg
32232_432122961795_236413916795_5743196_2974633_n.jpg
32232_432122971795_236413916795_5743198_5829194_n.jpg
32232_432122966795_236413916795_5743197_5545424_n.jpg
32232_432118591795_236413916795_5743084_7310717_n.jpg
32232_432118806795_236413916795_5743107_7422939_n.jpg
32232_432118811795_236413916795_5743108_5514808_n.jpg
Rubrique Pierre Maudet
Sans titre.jpg

Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement urbain et de la sécurité entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages, Genève, n'est pas une poubellePierre Maudet, j'adore!, Maudet et Longchamps ouvrent le bal électorel, Sécu-municipaux-cop!Maudet aux Pâquis!, Maudet promoteur de graffitis, Maudet-Moutinot, combat des titans, Le dernier joujou de Maudet et Encore du boulot pour Maudet

IMGP6316.JPG
Avant de partir, visitez mes autres blogs:

2.jpg
1.jpg
Et le
Blog collectif 1.jpg
Et demain est un autre jour!
1068008157.jpg
Toutes nos pensées pour Max Göldi
1360572638.jpg

26/03/2009

Salerno, vous permettez que je délire!

Les 155 millions d’excédent de la ville ressemblent à un bluff dans un casino. Un jackpot, tu parles ! Si c’est le cas, partageons les bénefs, nous les moutons de panurge qui payons rubis sur l’ongle et dans les délais les factures et les impôts et qui acquiesçons avec un réel plaisir chaque augmentation de la part des assureurs.  Nous, la majorité silencieuse, ne descendons jamais à la rue pour défendre le pouvoir d’achat. Si on manifeste c’est pour être solidaire avec une cause : la Palestine, les Tamouls, les Médecins. On est en droit de participer au partage de cette cagnotte, on le vaut bien. Bon je vais pas pousser l’outrecuidance jusqu'à demander ma part, sérieusement, je ne veux pas créer une crise là où elle n’existe pas encore. Permettez-moi de rêver c’est encore permis, non ?Jackpot.jpg
Au lieu d’adresser une lettre ouverte à notre Picsous au féminin, Madame Salerno, je préfère lui envoyer une missive discrète à son intention. Madame la magistrate en charge des finances de notre ville je m’adresse à vous personnellement à travers mon blog principal ainsi que ses satellites pour vous demander d’ouvrir un cahier de doléances pour que les citoyens Genevois puissent porter à votre connaissance ainsi qu’à vos services, les nombreuses attentes qui sont en attente d’exécution par manque de moyens.
Pour ma part je déblaie le terrain et je propose ces petites suggestions en attendant les grandes:
-En premier lieu, construisons de nouveaux logements pour combler la pénurie et mettre fin à la spéculation des loyers.
-En deuxième lieu, déconstruisons tous les réseaux de la petite délinquance qui empoisonnent le moral de toute une ville. Aidons les sans papiers ceux-là mêmes que veut parquer notre sympathique Stauffert dans les abris, à repartir chez eux avec des projets en poche et des programmes suivis de prés.
-Organisons une gigantesque Mamma Mia pendant le week-end pour enrayer l’effet de la crise et de la grisaille qui ne veut pas quitter nos cieux.
-Faisons travailler nos retraités bénévoles du Jet d’eau 24h00 sur 24h00 pour illuminer la rade de Genève.
-Distribuons des préservatifs à la sortie des boites et autres endroits festifs et nocturnes.
-Payons le Nez Rouge pourqu’il fonctionne toute l’année.
-Réduisons même pour un franc symbolique les impôts de cette année pour que le contribuable ne sente vraiment pas l’effet de la crise.
-Subventionnons nos assurances pour ne plus payer des augmentations chaque année.
-Achetons l’UBS et transformons la en coopérative.
-Supprimons Bilag et décrétons la TV gratuite pour tous ceux qui ont le temps à perdre devant la petite lucarne.
-Faisons de notre ville un endroit vivable le week-end qui ressemblerait à n’importe quelle autre ville vivante en Europe.
-Baissons le prix des médicaments et augmentons le prix des boissons alcoolisées.
-Installons dans nos écoles et collèges des portiques de sécurité pour éviter des massacres inutiles.
Bon j’arrête mon délire, c’est 155 millions d’excédent et non 155 milliards. Madame Salerno, n’ouvrez pas votre cahier de doléances à la population. Vous voyez, avec une seule personne et vous êtes déjà dans le rouge. Je vous fais confiance pour nous garder ce jackpot pour le prochain tirage qui aura lieu pendant la haute saison de la crise.

Rubrique Pierre Maudet

Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages

Genève, n'est pas une poubelle

Maudet.jpg
Rubrique syndicale:
UNIA a rajouté une couche aujourd’hui. La persévérance payera-t’elle ?
Voir les liens suivants pour comprendre de quoi je parle: Le syndicat, quel syndicat
UNIA.jpg
Professions:
Bûcheron, distributeur de bûches:
2589_1071991372950_1621127854_218702_8185056_n.jpg
Père Noël, distributeur de colis:
2589_1071991412951_1621127854_218703_1980512_n.jpg
Mendiant, chercheur de pièces de monnaie:
2589_1071982132719_1621127854_218695_4831901_n.jpg
Promeneuses de chiens:
2589_1071982172720_1621127854_218696_7593540_n.jpg
Mangeurs de casse-crôute:
2589_1071982092718_1621127854_218694_2687319_n.jpg
Lecteur de 20minutes:
2589_1071982052717_1621127854_218693_7646144_n.jpg
Chiens en vadrouille:
2589_1071981652707_1621127854_218683_4898163_n.jpg
Musicien au noir:
2589_1071991572955_1621127854_218706_6733090_n.jpg
Touristes:
2589_1071991812961_1621127854_218712_7657489_n.jpg
Touriste photographe:
2589_1071991692958_1621127854_218709_1593994_n.jpg
Police au début de la Rue de Servette vers 18h15 arrestation de 2 individus:
Police.jpg
Rubrique Jet d'eau:
1.jpg
2.jpg
3.jpg
4.jpg
5.jpg
6.jpg
7.jpg
8.jpg
9.jpg
1, 2, 3, 4 vélos, j'arrête:
Vélos.jpg
Quelle heure est-il?
Heure.jpg
Sans moi:
Plat.jpg
Mamma Mia, c'est très important:
Avis.jpg
Bientôt c'est Pâques:
Pâcques.jpg
Agenda:
Agenda.jpg
Agenda2.jpg