18/07/2014

La photo du jour: questions et réflexion!

Arbre1.jpg
J’aurais aimé interroger les deux stars féminines de cette photo. Pourquoi enlacer toute cette verdure exubérante? Quel est le but de ce témoignage photographique dont le décor n’inclut aucun monument d’un quelconque intérêt touristique ou autre? S’agit-il d’un concours de “main verte” ou d’un voyage d’étude d’un groupe d’horticulteurs? Une fois de plus j’ai gardé ma langue dans ma poche et je me suis abstenu de me mêler de ce qui ne me regarde pas. Je n’ai posé aucune question,  je me suis contenté dimanche, la veille du 14 juillet vers la rotonde du Mont-Blanc d’appuyer sur le déclencheur de mon appareil photo compact.
A défaut de trouver la réponse je pense que j’ai réussi ma chute avec cette citation du photographe français Rémy Donnadieu pour qui “la photographie est un instant qui ne se réfléchit pas, suspendue à une fraction de seconde qui laisse à réfléchir”. Pour cet instantané j’estime que j’ai rempli mon quota de réflexion.

D'autres photos du jour ici 
Et demain est un autre jour!

08/05/2013

Demir Sönmez jette l’éponge et quitte le PS!

Demi 1.jpgLe téléphone de Demir Sönmez n’arrête pas de sonner depuis hier soir. Les messages de sympathie continuent d’affluer sur sa page Facebook sur laquelle le militant socialiste, photographe-reporter et blogueur sur la plateforme de la Tribune de Genève a annoncé sa démission. Oui l’infatigable Demir jette l’éponge et quitte sa fonction de photographe bénévole attitré du parti socialiste pour qui il a pris des milliers de photos ces dernières années couvrant aussi bien les meetings, les campagnes électorales que les barbecues et autres mariages qui ponctuent la vie du partie de la rose.
Demir 2.jpgUn ras-le-bol!
Pourquoi cette défection? Et ce ras-le-bol soudain d’un militant qui est connu et reconnu par ses pairs pour son engagement et ses belles photos qui couvrent toutes les activités du PS section Genève et tous les évènements qui se déroulent dans le canton?
J’ai rencontré Demir Sönmez aujourd’hui autour d’un café pour essayer de comprendre les raisons qui l’ont poussé à claquer la porte du parti socialiste. D’emblée le militant tient à dissiper tout malentendu: “Je ne quitte pas le PS, j’abandonne uniquement ma “fonction” de photographe du parti.” Demir est plein d’amertume et trouve injuste que son parti ne lui témoigne aucune considération. Il est appelé à couvrir chaque manifestation des socialistes de Genève mais son travail pourtant très apprécié par les militants ne trouve que sa page Facebook et son blog comme support médiatique. Malgré son insistance le PS n’utilise que rarement ses photos pour illustrer sa communication préférant les photos d’amateurs et celles prises par ses membres avec des smartphones.
Un malaise!
Pourquoi le militant au grand cœur déballe ce malaise en public? Demir Sönmez m’explique qu’à force de ne pas être entendu il a décidé d’en Demir 3.jpgparler tout naturellement sur sa page Facebook et sur son blog comme il le fait pour tout ce qui le touche dans ses activités de militant.
Dommage!
Le Parti socialiste s’en mordra les doigts j’en suis sûr, car se passer de quelqu’un de la trempe de Demir Sönmez est une indélicatesse surprenante et inattendue à la veille d’une grande bataille électorale où chaque photo et chaque article pèseront lourd pour collecter des voix…
Aux dernières nouvelles, le militant-blogueur-photographe-reporter est courtisé par plusieurs partis dont les Verts et le MCG. Mais pour Demir qui a fait de la prison durant un peu plus de 3 ans en Turquie pour son engagement politique pas question d’aller renforcer les rangs des mécontents en allant s’acoquiner avec la droite! C’est une question de principe! Faut-il rajouté que notre ami Sönmez traine derrière lui une carrière de 35 ans d’activisme politique et continue inlassablement à mettre son talent au service d'une ville qu’il n’a pas cessé de servir depuis son arrivée en Suisse.
Personnellement, je ne m’inquiète pas pour lui, grâce à son blog et à sa page Facebook nous continuerons à être au courant de ce qui se passe à Genève et tant pis pour les socialistes…

A lire également:

"La lettre ouverte de Demir SÖNMEZ aux militants socialistes"

"Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ"

"Hommage à Demir Sönmez"

Et demain est un autre jour!