10/06/2016

Football: l’EURO 2016 c’est parti!

3.jpgGoogle se met à l’heure du championnat d’Europe de football en changeant la maquette de son moteur de recherche. Ce n’est pas la première fois ni la dernière qu’il colle à un évènement footballistique. Tout le monde parle de cet Eurofoot qui va se dérouler dans une France qui traverse une grave tension sociale. Les fanas du foot moi en premier sont aux anges. 24 pays participants pour 51 matchs agendés, tous transmis par la télévision suisse romande. Un mois de football non stop ! Le paradis, le rêve pour les passionnés de la balle ronde! J’ai déjà mis mon maillot Haykel.jpgrouge et mon drapeau à ma fenêtre flotte depuis une semaine pour soutenir notre Nati, une équipe qui part avec un sérieux handicap. Les professionnels suisses et français intervenant dans les émissions TV de cette semaine donnent la Suisse comme le maillant faible du groupe A qui se compose de la France, de la Roumanie et de l’Albanie. Je ne sais pas, mais moi, je crois à cette équipe et je ne partage pas le pronostic de certains journalistes et des nombreux consultants quitte à me tromper encore une fois sur la Nati. Une escouade de jeunes, ambitieux et soif d’exploits ne peut décevoir. Et une place minimum au 1/8 est à leur portée. Quelque soit le résultat et le nom du vainqueur, je souhaite 3 choses à cette compétition: qu’il n’y ait pas un acte terroriste qui gâchera ce festin footbalistique, que l’arbitrage soit à la hauteur et que le beau spectacle et le fair-play sortent gagnants. Allez, hop-hop Suisse ! Tous derrière nos valeureux joueurs ! Vive le foot!

20/06/2014

Coupe du Monde: malgré le carton français, le rêve suisse continue!

Suisse.jpgCatastrophe ce soir. La Nati a pris un carton (5 à 2) contre une équipe aguerrie et fort efficace en attaque. Le coq français continuera de fanfaronner à juste titre. Victoire française méritée et défaite suisse logique vu la qualité du jeu présenté. Peu audacieux en première mi-temps et surtout inefficace en attaque malgré une formation offensive les suisses n’ont pas fait jeu égal avec Benzema et ses coéquipiers. Les Suisses devraient s’inspirer de la fougue, de la fraicheur et de la hargne de vaincre des équipes telles que le Costa Rica, la Colombie, l’Uruguay, le Chili ou le Mexique qui ont montré un jeu très engagé à la fois séduisant et terriblement précieux.
Il faut compter sur la France pour le podium mais rien n’est perdu pour les joueurs de Ottmar Hitzfeld. Mercredi prochain face au Honduras nous serons tous derrière notre Nati. Et le rêve continue...Hop Suisse!

Et demain est un autre jour!

23:51 Écrit par Haykel dans Football suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : coupe du monde, nati, équipe nationale suisse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Journal d’un passionné de foot! Et hop Suisse!

coq.jpgAh la coupe du monde de football! 4 ans d’attente pour vivre sa passion pendant un mois. L’effet de la rareté y’a pas mieux pour un passionné qui attend sagement en s’abreuvant uniquement de grands évènements tels que la coupe d’Europe, la Champions League ou encore la coupe d’Afrique.
Bon début de la coupe du monde au Brésil entachée des sempiternelles fautes d’arbitrage…Heureusement pas trop nombreuses jusqu’ici. Les replay de plus en plus minutieux, les innombrables caméras qui scannent vicieusement terrain et spectateurs jusqu’à débusquer le moindre geste déplacé ou plaisant amplifient le spectacle pour notre grand bonheur. Les joueurs-tricheurs sont rapidement cloués au pilori grâce à ce magnifique instrument de vision, qu’est la vidéo.
Blatter qui ne veut pas lâcher son fauteuil doré tient aussi à nous gâcher le plaisir pour un spectacle propre en refusant d’inclure la vidéo dans les matchs de foot-ball.
Et la Suisse dans tout ça?
Aujourd’hui, mon côté chauvin prend le dessus sur mon objectivité. Une fois n’est pas coutume, j’ai adoré la une du Matin de ce jour: “Suisse-France un seul objectif: plumez le coq!” Oui le petit poucet suisse va taquiner le grand voisin français. Et je me mets à rêver l’espace d’un instant: un 2 à 0 pour la Nati. Et pourquoi pas? Impossible n’est pas Suisse! Je compte les heures. Il est 17h30, il reste 2h30 avant le coup d’envoi. J’ai enfilé mon maillot rouge, les bières sont déjà au frigo, les amuse-bouches également, la TV en mode veille, prête pour 21h00 et votre serviteur trépigne d’impatience. Il est quelle heure? 17h31, 17h32, 17h33...

Et demain est un autre jour!