lala

  • 2 plaintes et mes remerciements à vous lecteurs, à Chraiti, à Lala, à 20minutes, à Décaillet...

    Imprimer

    2-ssssss1111.jpgJe ne sais plus par où commencer. Je ne vous cache rien ami(e)s lecteurs. Après tout, c’est à vous que je dois rendre des comptes en premier, vous sans qui ce blog n'existerait même pas. L’introduction faite,  je reviens à l’affiche controversée du MCG, le droit d’informer et le chemin qui m’a conduit jusqu’au tribunal. Ayant reçu un mandat de comparution de la Police judiciaire section Brigade de criminalité générale je me suis rendu mardi comme prévu au rendez-vous. Premier contact avec l’inspectrice, une dame charmante et avenante qui contraste avec les locaux lugubres et la cellule où s’est passé l’interrogatoire. Une chaise, un bureau, une petite table le tout bien fixé au sol avec un ordinateur portable sur lequel prend noteSans titre 2.jpg l’inspectrice et c’est tout. Pas de fenêtres, une pièce traumatisante et étouffante! La porte est restée ouverte car aucun risque de délit de fuite...vous connaissez un blogueur qui va se défiler face à ses responsabilités et prendre la poudre d’escampette à la première occasion? Cette même porte fait plus peur que tout le reste. J’ai compté 3 grandes serrures de quoi décourager tous les MacGyvers de la planète. La pièce d’à côté à ma gauche était fermée, à l’intérieur il y avait un homme. Comment je le sais?  Ses chaussures sont restées à l’extérieur parce qu’avec des lacets on peut jouer à la grande évasion. Moi j’ai eu la chance de garder les miennes et d’avoir la porte ouverte pendant une heure de questions-réponses. Deux  plaintes déposées contre moi et la clique du MCG. Au moins je ne suis pas seul dans cette galère. Qui sait peut être on partagera un jour la même cellule... Je vais très loin, j’arrête de faire peur à mon entourage avec ce genre de plaisanterie.
    Deux plaintes...
    Je disais donc deux plaintes pour diffamation et calomnie ainsi qu’insoumission à une décision du tribunal. Pour cette dernière plainte je ne suis pas très sûr du terme exact, étant très peu rompu au langage judiciaire. Je n’ai pas eu de copie de mon interrogatoire à la fin de mon audition parce qu’il faut respecter les démarches administratives. C’est mon avocat qui doit la réclamer et la recevoir à ma place. Mercredi à 16h00 j’ai rencontré enfin mon avocat, un homme de loi certes mais ancienne vedette politique. Comme mon inspectrice de charme, il est réfractaire à tout ce qui est réseau social. Les deux ne savent pas très bien comment fonctionne un blog. ça promet! Je ne dirais pas plus ni sur l’un ni sur l’autre. Quant aux honoraires de mon défenseur, j’ai trouvé un sponsor évidement dans le domaine politique. J’y reviendrai!
    Je tiens à remercier ici tous ceux qui m’ont témoigné leur soutien et ils sont nombreux. Depuis la parution de l’article de 20minutes, il y a 3 jours  je croule sous les gestes d’attention, des sms, des téléphones, des  commentaires sur ce blog et de nombreux messages sur Facebook. Je n’arrête pas d’être ému du matin au soir de quoi supporter cette double action en justice. Je remercie tout particulièrement les blogueurs Djemâ Chraiti et Lala qui m’ont consacré une note et le grand Pascal Décaillet pour qui je constitue cette semaine le coup de cœur de GHI.

    PS: Merci également pour le soutien: Demir SÖNMEZ et Memet Asker

    Et demain est un autre jour!