22/06/2011

Rencontre avec John Goetelen, un homme libre!

IMGP5437-ssssss1111.jpgJohn Goetelen est un homme charmant, plein de ressources, très actif et pétri de talent. Je ne compte plus les activités qu’il embrasse avec un certain bonheur. Blogueur infatigable et patenté sur cette plate-forme mais sur d’autres aussi, John alias Homme libre au pluriel aime séduire ses interlocutrices mais fait de même avec les hommes. Il a besoin de ce contact aussi bien avec la gente féminine que masculine pas pour prouver quelque chose, c’est sa nature, sa façon d’être. John c’est l’ami que tout le monde s’arrache. Il sait parler aussi bien aux femmes qu’aux hommes et c’est ainsi et logiquement qu’il possède le blog le plus lu et le plus commenté sur TDG. Il sait y faire, trouver le mot juste, le ton adéquat et le sujet qui fera un carton. John est un professionnel! Dans son blog il parle souvent d’histoires d’hommes... et de femmes, des choses de la vie, de l’actualité, de tout... ce qui touche l’humain. Je viens de résumer sommairement une légende, un vétéran des blogs et maintenant un écrivain. Ce soir avec une assistance à 90 % féminine a eu lieu une séance de dédicace du nouveau roman de John Goetelen. “Le diable en été” publié aux éditions Publibook d’après une idée qui a germé sur son blog, "soufflée" par une commentatrice pertinente: Loredana que j’ai eu l’honneur de faire sa connaissance à cette occasion. Pour les aficionados, je vous réserve une petite surprise, un entretien de 11 minutes avec ce ” passionné de la vie” comme il se plait à le dire.
Voici les questions que j’ai posées à John Goetelen ce soir:

-Racontes-nous la genèse de ce roman et combien de temps tu as mis pour le terminer?

-Peux-tu nous faire un résumé succinct?
IMGP5434-ssssss1111.jpg
-N’ayant pas encore lu ce roman, est-ce que “Le diable en été” est une suite logique avec la thérapie que tu as  entamé avec “La femme est-elle vraiment l’avenir de l’homme” ou est-ce un roman qui rompt diamétralement avec le passé?

-John tu as été un homme blessé, est-ce que tu l'es encore?

-Parlons de blogs, pourquoi tu blogues?

-Dans ton blog. Il est souvent question de relations homme-femme et de sexisme. Ces sujets reviennent tel un leitmotiv. Y a-t-il une raison?

-Comment tu trouves le temps de bloguer quotidiennement, de composer et de chanter, de tourner des clips, d’écrire des livres, d’entretenir tes 4 sites internet d’exercer ton travail de coach, de naturopathe et de formateur d’adultes? Est-ce qu’il t’arrive de dormir ou de partir en vacances? D’où tu puises toute cette énergie?

-Si on te donnait à choisir entre écrire des romans ou bloguer? 

-Selon toi quel est l’avenir des blogs?

-Des projets?

Sans titreA.jpg
Loredana, Micheline...une autre admiratrice et l'incontournable John
IMGP5431-ssssss1111.jpg
Sans titreB.jpg
IMGP5432-ssssss1111.jpg
PS: Merci John pour ta dédicace:
"Pour Haykel dont le regard est si attentif au monde"

D'autres portraits de blogueurs:

Et demain est un autre jour!

28/11/2010

Le silence, je t’aime moi non plus!


712138140.jpgIl y a de quoi être interloqué. Dans plusieurs endroits le silence est imposé. Hôpital, train, cinéma, théâtre, bibliothèque... Des écriteaux viennent même rappeler les étourdis leur devoir à respecter le mutisme le plus complet. Muet comme une carpe pour mieux apprécier le son, l’image, l’art, le transport en commun...et le respect aux malades... Jamais je n’ai vu une pancarte indiquer le contraire. “Ici, défense d’honorer le silence!” “Le bavardage est une obligation”.
Face à la pollution sonore qui nous entoure force est de constater que quand le bruit se fait rare, le silence se remarque à coup sûr. Vous savez l’histoire du vide qui impressionne, de l’être qui vous manque, du repos du guerrier après la bataille... J’habite et je travaille dans un quartier fâché avec le mot silence. Les décibels battent tous les records du lundi au vendredi après-midi, 24h00 sur 24. Du vendredi soir au dimanche soir j’ai rendez-vous avec le silence. Une escapade chaque week-end au valais pour me ressourcer. Les premières heures sont les plus belles parce qu’elles marquent la transition. Pas de Klaxons, seul le bruit des cloches des vaches et le gazouillis des oiseaux rompent de temps en temps la quiétude des lieux. Un natel qui sonne est c’est la honte chez ce relais de silence. Un jour plus tard le citadin prend le dessus sur le villageois de transit. Le bruit me manque et le silence m’étourdit. J’ai trop été exposé au vacarme de la ville comme si j’ai reçu une dose de radiation contre le silence. Et me revoilà sur le chemin du retour ravi de retrouver le tumulte de ma ville. Les premières heures sont les plus belles parce qu’elles marquent la transition...jusqu’à vendredi après-midi...

Haykel Ezzeddine

(photo: Haykel)

Texte paru ce jour dans le Blog collectif. Pour lire les contributions de Jean-Marie Gumy, Robert Conrad, Luzia, John Goetelen, Danièle Bianchi et Djemâa Chraiti cliquez ici

 

Et demain est un autre jour!

18/11/2010

Le prix du meilleur lecteur


Sans titre-7-ssssss.jpgComme toute peine mérite salaire, toute distinction aboutit forcement à un prix. Qu’il soit symbolique ou concret, le prix qui récompense le plus valeureux, c’est ainsi qu’on doit le prendre ne remporte pas toujours l’adhésion totale. Dans le sport en général il y a le score qui départage les joueurs alors que dans d’autres domaines c’est l’appréciation personnelle qui fait foi. Les miss, les écrivains, les cinéastes, les musiciens et j’en passe en savent quelque chose. Cette entrée en matière est un prélude pour parler d’un lecteur assidu qui mérite un prix. Anonyme parmi les anonymes mais qui a un visage. Je le rencontre souvent dans les bistrots de quartier, ceux qui ont gardé une âme et qui favorisent par leur ambiance la lecture et l’écriture, des lieux qu’affectionne feu Georges Haldas. Je me débrouille pour m’assoir à côté de lui sans toute fois déranger le cérémonial qu’il se livre à chaque occasion. Son histoire m’intrigue et je n’ose pas le faire sortir de son monde...pour mieux le connaître. Jamais plus de deux mots échangés avec le serveur. “Une limonade” et “encaissez”!
Des écouteurs dans les oreilles, il commence par lire un journal puis sort un premier livre, un deuxième et enfin un troisième. Jamais les mêmes. Il se déplace avec un sac à dos ou un grand sac. Il détache l’étiquette du prix sur les livres, c’est une manie et commence religieusement sa lecture. Il souligne méticuleusement certains passages au stylo, revient en arrière pour mieux avancer. Abandonne le premier livre et entame le second et le scénario se renouvelle avec le troisième. Deux heures après il prend ses affaires et quitte les lieux pour aller jouer la même partition ailleurs. Comment je le sais? Le hasard de mes pérégrinations nocturnes m’a mis devant ce personnage deux fois de suite la même soirée.
A cet inconnu au visage connu je décerne le prix du lecteur assidu. Ne pouvant le récompenser concrètement je me contente de lui octroyer le prix symboliquement. Si vous le rencontrez ne lui dites rien. Observez-le et laissez-le dans son monde!

Haykel Ezzeddine

(Photos: Haykel)

Texte paru dans le blog collectif du 21 novembre. Pour lire les contributions de Jean-Marie Gumy, Robert Conrad, John Goetelen et Djemâa Chraiti cliquez ici

05/07/2010

La fontaine et les politiciens

Texte paru dimanche 4 juillet dans le Blog collectif. Je vous invite à lire les contributions de Marie-France de Meuron, Robert Conrad, Luzia, Djemâa Chraïti et John Goetelen

36838_442110286795_236413916795_6027634_631957_n.jpg
La fontaine et les politiciens

1913791560.jpgEn consultant le thème de ce qui nous occupe cette semaine  sur wikipédia, j'apprends que notre Jet d'eau national est considéré comme une fontaine au même titre que la célèbre fontaine de Trevi de Rome. Pourquoi pas ? Il a tout ou presque pour être admiré comme une fontaine si je me réfère à la définition de la célèbre encyclopédie libre. « Une fontaine est une construction généralement accompagnée d'un bassin d'où jaillit de l'eau. Une fontaine peut être naturelle au sens d'être alimentée par une source ».

Au lieu de disserter sur le sujet,  j'ai préféré interpeller notre dynamique Maire de Genève pour connaître son avis en tant que politicienne-blogeuse sur les fontaines. Madame Sandrine Salerno a eu la gentillesse de prendre de son temps et a répondu à mes trois questions avant de m'envoyer au Département de Monsieur Rémy Pagani, responsable entre autre des 60 fontaines qui égaillent joliment notre ville. Voici leur contribution au blog collectif:

Sandrine.jpg1. Que représentent pour vous les fontaines ?

Genève est connue et reconnue pour la très symbolique fontaine qu'est le Jet d'eau. La fontaine est source de vie et source de fraîcheur.
La fontaine, c'est également la source, dans le sens abstrait de l'origine, de la cause, du principe. La fontaine nous rappelle à donc la tradition et fait jaillir la vie.
Genève sans fontaine ne serait pas Genève!

2. Pourquoi bon nombre de fontaines à Genève ne sont plus actives ?

Il y a quelques années, la gestion économe de l'eau est devenue une priorité pour la Ville. Des raisons écologiques et financières ont, avant la législature en cours, poussé le Conseil administratif à repenser l'administration des fontaines. La plupart ont été rénovées dans le cadre de la politique énergétique de la Ville de Genève, mise en place en 2006. Une fois techniquement transformées, les fontaines actuelles économisent jusqu'à 90% de l'eau, en comparaison avec les fontaines anciennes.

3. Penseriez-vous rendre à ces fontaines une seconde vie ?


Oui. D'ailleurs, à ma connaissance, la plupart d'entre elles revivent déjà, au fur et à mesure que leur rénovation se poursuit.
Cependant, la gestion des fontaines ne relève des compétences ni de mon Département des finances et du logement, ni de ma fonction de Maire.
Je vous laisse donc vous adresser à mon collègue, l'excellent Rémy Pagani qui, j'en suis sûre, prendra le soin d'apporter une réponse à la fois plus politique et plus technique à vos interrogations.

Sandrine Salerno

Maire de Genève

=============================

La réponse de M. Rémy Pagani à mes trois questions:

IMGP5815.jpgLes fontaines sont très importantes pour moi, c'est le symbole de la vie. Nous sommes en effet constitués à 60% d'eau. Je m'emploie à chaque fois que c'est possible techniquement à réhabiliter les fontaines de Genève, il y en a environ 60.
Cordiales salutations.


Rémy Pagani

Conseiller administratif

 


36838_442110296795_236413916795_6027636_2003884_n.jpg
34047_442110761795_236413916795_6027664_6355756_n.jpg
34047_442110756795_236413916795_6027663_1903624_n.jpg
Et demain est un autre jour!

28/01/2010

Bonjour Blondesen,

Quand un blogueur s’adresse à un autre blogueur de quoi parlent-ils? De blog pardi! Blondesen, on ne se connait pas, on n’a jamais été présenté, on ne s’est jamais croisé à travers les rues de notre grand village Genève mais à force de se lire mutuellement on est devenu familiers. Du moins c’est le Per-5.jpgsentiment que j’ai envers toi. Je te remercie d’avoir déposé quelques commentaires savoureux sur mon blog. Je ne pense pas t’avoir rendu la monnaie de ta pièce, si je l’ai fait j’ai oublié. Etant moi-même abreuvé à l’école du cynisme j’avais renoncé à m’immiscer dans ton blog par peur du ridicule. Je n’ai pas ton insolence, surtout ton talent de “royal cadichon” et ton humour “Groucho-Marxiste”. Je ne sais pas si c’est politiquement correct ce que je viens de dire, mais je sais que tu t’en balances Monsieur “Jesaitoulogue autodiplômé” des choses de la vie. Tu sais Per, depuis un moment je t’ai placé sur mon blog dans ma colonne de droite sous la rubrique Amis. Tu ne l’as même pas remarqué, je parle au nom de la réciprocité. Chaque jour après avoir consulté mes statistiques et avant d’aller mémoriser le Jet d’eau je fais un crochet par ton blog histoire de vérifier si tu as honoré l’honneur de cette amitié Blogosphérique. Je suis un peu jaloux de voir Micheline, Stéphane et Salika placardés sur ton blog comme une sorte de tableau d’honneur, un hommage bien mérité pour leur générosité. Per tu as nommé Pascale pour mettre fin à ton blog. Cette Pascale-là doit être magnifiquement belle,  superbement intelligente et féline pour que tu lui confies ton “login” et ton mot de passe ainsi que tes deux minettes. Attention à tes cartes de crédit. Je plaisante Pascale! Maintenant tu me donnes plus de travail. Dorénavant tous les jours après mes statistiques et avant mon Jet d’eau je dois vérifier si tu m’as rajouté sur la colonne de droite entre Micheline, Stéphane et Salika et si ton blog a survécu à cette mauvaise décision que tu veux nous infliger. Au fait, je n’arrête pas de te tutoyer comme si on se connaît depuis la nuit de la création des blogs. Je me sens proche de bon nombre de blogueurs même si avec certains je ne partage ni les opinions, ni les idées. Autour de la blogosphère il y a une certaine ambiance difficile à décrire mais qu’on peut cerner. Dans le désordre, il y a l’amitié virtuelle, le plaisir de partager, la générosité intellectuelle, la saine concurrence, l’autosatisfaction, la mise à nu continuelle...et au bout il y a surtout le côté HUMAIN qui nous unit.

Rubrique Pierre Maudet:
9535_1176173217431_1621127854_489806_6205408_n.jpg

Conseiller administratif responsable du Département de l'environnement urbain et de la sécurité entre autre chasseur d'affiches sauvages: en rapport avec cette rubrique, les liens suivants:Affiches sauvages, Genève, n'est pas une poubellePierre Maudet, j'adore!, Maudet et Longchamps ouvrent le bal électorel, Sécu-municipaux-cop!Maudet aux Pâquis!, Maudet promoteur de graffitis et Maudet-Moutinot le combat des titans

Maudet.jpg
Rubrique Jet d'eau:
Sans titre-1.jpg

Aujourd’hui, j’ai pris une bonne partie de ma journée pour faire des photos de Genève. Voilà, Per à quoi ressemble notre ville le mercredi 27 janvier 2010. Dis-moi si tu as ratés quelque chose? Ou si tu as envie de voire un quartier particulier...Les photos ont été prises dans le désordre du côté de la gare Cornavin, les rues bases, Place de la Fusterie, la plaine de Plainpalais, autour de la rade, Parc des Bastions, Place Neuve, rue de Carouge, rue de la Servette, rue du Mont-Blanc...

22035_1280407743229_1621127854_734039_6159953_n.jpg
22035_1280409503273_1621127854_734082_2944890_n.jpg
22035_1280407783230_1621127854_734040_1141175_n.jpg
22035_1280407823231_1621127854_734041_4003977_n.jpg
22035_1280407863232_1621127854_734042_7282679_n.jpg
22035_1280407903233_1621127854_734043_4446393_n.jpg
22035_1280407943234_1621127854_734044_5782481_n.jpg
22035_1280407983235_1621127854_734045_3397501_n.jpg
22035_1280408023236_1621127854_734046_729610_n.jpg
22035_1280409023261_1621127854_734070_2453574_n.jpg
22035_1280408103238_1621127854_734047_5325838_n.jpg
22035_1280409423271_1621127854_734080_3017173_n.jpg
22035_1280408143239_1621127854_734048_6937820_n.jpg
22035_1280408223241_1621127854_734050_7836133_n.jpg
22035_1280408303243_1621127854_734052_6753994_n.jpg
22035_1280408343244_1621127854_734053_6927681_n.jpg
22035_1280408383245_1621127854_734054_7928558_n.jpg
22035_1280409183265_1621127854_734074_5696828_n.jpg
22035_1280409103263_1621127854_734072_1149514_n.jpg
22035_1280409143264_1621127854_734073_6490462_n.jpg
22035_1280408423246_1621127854_734055_6261873_n.jpg
22035_1280409223266_1621127854_734075_4822885_n.jpg
22035_1280409263267_1621127854_734076_6280484_n.jpg
22035_1280409543274_1621127854_734083_6307484_n.jpg
22035_1280409303268_1621127854_734077_2466091_n.jpg
22035_1280408463247_1621127854_734056_6765096_n.jpg
22035_1280408503248_1621127854_734057_7463764_n.jpg
22035_1280408583250_1621127854_734059_7606609_n.jpg
22035_1280408623251_1621127854_734060_3449446_n.jpg
22035_1280408663252_1621127854_734061_3183448_n.jpg
22035_1280408703253_1621127854_734062_6843736_n.jpg
22035_1280409383270_1621127854_734079_8131462_n.jpg
22035_1280408743254_1621127854_734063_738155_n.jpg
22035_1280408783255_1621127854_734064_4881022_n.jpg
22035_1280408823256_1621127854_734065_5477823_n.jpg
22035_1280408863257_1621127854_734066_7774002_n.jpg
22035_1280409063262_1621127854_734071_4281073_n.jpg
22035_1280408983260_1621127854_734069_7691108_n.jpg
22035_1280409343269_1621127854_734078_4247445_n.jpg
22035_1280409463272_1621127854_734081_4159633_n.jpg
22035_1280408943259_1621127854_734068_89286_n.jpg
Une grande pensée aux copains blogueurs:
à Per et à John
Sans titre-2.jpg
Et demain est un autre jour!
1068008157.jpg
Toutes nos pensées pour ces deux innocentes victimes du terrorisme d'état
1814784972.jpg