06/12/2016

Graffiti: JAZI à Onex

Sans titre 2.jpg

JAZI, un nom bien ancré dans le milieux du street art genevois. Depuis la fin des années 80 il peint sans relâche et réalise des mandats divers aussi bien en Suisse qu’à l’étranger tout en participant à des expositions et à des performances « live » avec d’autres graffeuses et graffeurs, la dernière DSC_5460.jpga eu lieu aux halles de la Fonderie de Carouge dans le cadre de l’exposition « Geneva propaganda ». A quelques mètres de là, au « Chat noir » Keziah Jones occupe un mur avec sa guitare grâce au graffiti que lui a consacré JAZI. Ici même le 12 septembre 2015  sur ce blog  je lui ai consacré une note pour parler de sa fresque réalisée à la rue Rodo à Plainpalais répondant à une commande d’une régie immobilière. Les régies font souvent appel à ses services. Et sa dernière réalisation est visible au chemin de la Traille non loin du Cycle d’orientation du Marais à Onex.
DSC_5419.jpgUne longue fresque de 134 m2 admirablement graffée qui lui a demandé 6 semaines de travail sous le regard bienveillant des habitants du quartier contents que le béton s’est transformé en une décoration et que le quartier attire même des photographes à commencer par votre serviteur.
JAZI a eu beaucoup de plaisir a réalisé cette fresque et garde un bon souvenir des habitants du quartier qui lui ont fait un bon accueil et lui ont offert à plusieurs reprises à boire et à manger.

DSC_5417.jpg

DSC_5421.jpg

DSC_5422.jpg

DSC_5442.jpg

DSC_5444.jpg

DSC_5445.jpg

DSC_5446.jpg

DSC_5454.jpg

DSC_5450.jpg

 

DSC_5493.jpg

DSC_5457.jpg

DSC_5463.jpg

DSC_5473.jpg

DSC_5477.jpg

DSC_5479.jpg


L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

11:11 Écrit par Haykel dans graffiti | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : graffiti, graffiti genevois, street art, street art geneva, jazi, graffeur jazi | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/11/2016

Graffiti: les poupées de la graffeuse AMIKAL, ça craint!

AAA.jpgLa graffeuse AMIKAL est en grande forme en ce moment. Elle vient de finir un graffiti spécial Halloween au Pulp 68 et la voilà en action dans le cadre de l’exposition «Geneva propaganda» qui se tient jusqu’au 19 novembre aux Halles de la Fonderie de Carouge. Avec sa malicieuse poupée mi-manga-mi Pokemon qui attaque tout ce qui bouge et surtout l’infiniment petit AMIKAL en a fait sa marque de fabrique. Tantôt une perceuse à la main, un pistolet, un fusil ou encore un marteau, un chalumeau ou un gourdin le jouet de la graffeuse genevoise s’amuse avec notre imaginaire et donne un sérieux coup au mythe de la poupée gentille. Cette poupée spéciale n’a pourtant rien avoir non plus avec celles qu’on voit au cinéma maléfiques ou possédées par des forces de l’au delà. Les poupées de l’artiste AMIKAL ont une apparence gentille presque inoffensive. Mais derrière ce calme D.jpgapparent se cache le message que veut nous transmettre l’auteur qui traque la contradiction chez les humains. Les apparences qui comme on le sait sont souvent trompeuses et provoquent le mal. Le beau inspire la confiance des fois s’est justifié d’autres pas et les poupées d’AMIKAL sont là pour nous rappeler que la vigilance est de mise quand on est devant une situation où « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ».
Revenons à nos poupées, la dernière en graffiti est entrain de prendre forme sur un des murs des Halles de la Fonderie et devinez qui en est l’auteur? AMIKAL bien sûr qui continue à nous livrer son message: méfiez-vous des poupées...belles et gentilles!
Pour le plaisir des yeux à visionner la petite vidéo avec Amikal tournée dimanche 6 novembre à la Fonderie lors de la séance « custom » d’objets organisée par Desstres.

Le site internet d'Amikal: http://amikal.xyz/

11Amikal-s.jpg

Amikal-s.jpg

amikal,graffeuse amikal,street art,graffiti genevois,graffeuse amk,graffeuse make

amikal,graffeuse amikal,street art,graffiti genevois,graffeuse amk,graffeuse make

DSC_5704.JPG

DSC_5705.JPG

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

19/10/2016

Graffiti: 2 fresques pour un barbecue à Thônex

DSC_3131-s.jpgNombreux sont les espaces barbecues à Genève. Au bord de l’eau, dans les parcs, dans des lieux complètement décentrés...les amateurs des grillades ont le choix. Si vous avez l’occasion de passer un jour par Thônex allez voir leur espace barbecue qui se trouve à quelques mètres de la mairie, ça vaut le détour.
Fruit d’une collaboration entre la commune d’une part, la graffeuse Lif et le graffeur Dabtwo ainsi que les jeunes du quartier les deux fresques inaugurées le 7 juin 2015 illuminent les lieux et attirent l’œil par ses couleurs chatoyantes.  Les deux DSC_3136-s.jpgartistes chevronnés qui ne sont pas à leur première collaboration ont eu beaucoup de plaisir à peindre ces deux fresques qui a réuni autour d’eux les jeunes du quartier. Un bon souvenir que tient à souligner Lif qui saisit l’occasion pour remercier Didi, Beto, Rey, Mehdi, Marc...
Comme on le constate ces dernières années le graffiti sort de plus en plus de son « ghetto » et de la clandestinité et devient un élément comme un autre pour embellir le mobilier urbain grâce aux efforts de certaines communes. Qui va s’en plaindre?

DSC_3147-s.jpg

DSC_3111-s.jpg

DSC_3116-s.jpg

DSC_3140-s.jpg

DSC_3150-s.jpg

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

19:22 Écrit par Haykel dans graffiti | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : graffiti, graffiti genevois, street art, dabtwo, dab2, lif, graffeur, graffeuse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/02/2015

Graffiti: une nouvelle fresque...aquatique

C.jpgNouvelle fresque du graffeur le plus actif actuellement à Genève. Ox J Ox ou JIMOX vient de réaliser un nouveau graffiti sous le pont qui relie Balexert à Châtelaine. Le nouveau côtoie un autre dont j’ai parlé ici même le 5 février dernier et qui brocardait une grande chaîne de la malbouffe.
Dans ce graffiti JIMOX nous gratifie d’une grande scène aquatique avec pieuvre, requin, étoile de mer, méduse, coraux, et autres petits mollusques et bestioles qui peuplent l’univers aquatique. Un appel au large et à l’évasion dans une ville bétonnée et pas suffisamment embellie par des graffitis qui restent la plus part du temps confinés dans des endroits peu visibles et à la périphérie de la ville.

B.jpg

A.jpg

E.jpg

D.jpg

D'autres notes sur les graffitis : ici

Et demain est un autre jour!