25/04/2016

Tous avec Demir Sönmez et contre la Turquie autoritaire

demir sönmez,état turc,dictature turqueAu pays de Recep Tayyip Edorgan, il n’y a qu’un semblant de démocratie et la liberté d’expression est chose inconnue dans cette belle et grande Turquie qui veut adhérer à l’Europe. Dans son dernier classement sur la liberté de la presse, « Reporters sans frontières » classe la Turquie au 151ème rang sur un total de 180 pays. Dérive autoritaire, chasse aux journalistes, censure, fermeture de sites internet, de chaines de TV ainsi que de journaux pour mieux museler la presse, guerre contre les kurdes, double jeu avec le conflit syrien…Erdogan et son appareil autoritaire brillent par leur dictature et leur manque d’imagination. Le dernier épisode est celui qui se déroule actuellement à Genève où l’Etat Turc essaye d’intimider les autorités genevoises pour une photo exposée sur la Place des Nations et qui représente le jeune Berkin Elvan tué à 15 ans par la police Turque.

12963610_10207992881532806_1921844359400306429_n.jpgLes sbires de Recep Tayyip Edorgan n’ont pas visité toute l’exposition de Demir Sönmez car sur les 58 photos une bonne partie est consacrée à des manifestations contre le pouvoir Turc.

Je m’appelle Haykel Ezzeddine, blogueur, photographe, correspondant de presse, suisse d’origine tunisienne, citoyen du monde soutient mon ami Demir Sönmez et le Conseil administratif de la Ville de Genève qui prendra demain je suis sûr la bonne décision. Une fin de non-recevoir au gouvernement Turc avec cerise sur le gâteau l’envoi d’un exemplaire du livre « La démocratie et la liberté d’expression pour les nuls ».

Et demain est un autre jour!

15/04/2016

Photo: Demir Sönmez investit la Place des Nations jusqu’au 2 mai

Demir Sönmez,exposition Demir Sönmez,photos,photographe Demir SönmezLa Place des Nations s’est transformée cette fin d’après-midi en Place Demir Sönmez. Le photographe-reporter et blogueur sur la plateforme de la Tribune de Genève y a organisé de 17h00 à 19h30 le vernissage de sa troisième exposition après celle de la Praille en 2012 consacrée à la Course de l’Escalade et celle des Grottes en 2015 à l’occasion de la commémoration du 100ème anniversaire du génocide arménien. Plusieurs personnalités politiques, syndicales et appartenant au milieu associatif et médiatique ont assisté à ce vernissage parmi lesquelles Demir Sönmez,exposition Demir Sönmez,photos,photographe Demir Sönmezla Maire de Genève Ester Alder, les Conseillers d’Etat Serge Dal Busco, Mauro Poggia et Anne Emery Torracinta ainsi que de nombreux Conseillers administratifs et municipaux de la ville de Genève et d’autres communes.
Depuis plus d’une dizaine d’années Demir Sönmez arpente les rues de Genève avec son appareil photo et couvre les manifestations sur son blog militant avant d’embrasser à plein temps la carrière de photographe-reporter professionnel. Cette exposition sur la Place des Nations est un cheminement tout à fait logique dans la carrière de ce Suisse d’origine kurde et arménien. La Place des Nations qui fait face demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmezà l’ONU est le lieux de rendez-vous incontestable de toutes les revendications à caractère internationale mais aussi pour toutes les causes cantonales ou fédérales. Avec son appareil photo Demir Sönmez a couvert les petites comme les grandes manifestations qui ont eu lieu ces dernières années sur cette « Place des peuples », place des oppressés qui luttent pour leur droit. C’est en quelque sorte un hommage que rend un photographe-militant à la Place des Nations qui abrite l’un des droits fondamentaux de l’être humain: « le droit de manifester ». Demir Sönmez ne compte pas s’arrêter là d’autres expositions germent dans son esprit mais en attendant allez faire un tour jusqu’au 1er mai sur la Place des Nations pour admirer les 58 photos exposées en grand format représentant autant de manifestations et tout autant de causes.

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmezOutre les personnes citées plus haut ont assisté également au vernissage: M. Jean-Marc Guinchard, Président du Grand Conseil, Mme Laurence Fehlmann Rielle, Conseillère nationale, Mme NicoleVALIQUER GRECUCCIO, députée au Grand Conseil, Mme Lydia Schneider Hausser, députée au Grand Conseil, Monsieur Rémy Pagani, Conseiller administratif de la Ville de Genève, M. Thierry APOTHELOZ, Maire de Vernier, Mme Stéphanie Lammar, Maire de Carouge, M. Laurent Jimaja, Conseiller administratif du Grand-Saconnex, M. Damien BONFANTI, Conseiller administratif de Lancy, Madame Nathalie Leuenberger, Conseillère administrative de Meyrin, Mme Christiane LEUENBERGER-DUCRE et Mme CHAKER MANGEAT Alia Connseillères Municipales de Genève, M.Jean-Charles Lathion, Conseiller municipal de Genève, M. Sylvain Thévoz, Conseiller municipal de Genève, M. Gazi SAHIN, Conseiller municipal de Genève, Mme Cruz Melchor EYA NCHAMA, Conseillère municipale au Grand-Saconnex, M. François Lefort, Député au Grand Conseil, M. Pierre de COCATRIX, Directeur CAGI, M. Claude REYMOND, Secrétaire administratif à la Communauté genevoise d’action syndicale, M. Melik ÖZDEN, Directeur du Centre Europe – Tiers Monde (CETIM), M. Philippe Macasdar, Directeur du Théâtre Saint-Gervais, le Conseil démocratique Kurde de Genève...

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

demir sönmez,exposition demir sönmez,photos,photographe demir sönmez

A lire également:

"Photo: Demir SÖNMEZ expose aux Grottes"

"Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ"

"Hommage à Demir Sönmez"

Et demain est un autre jour!

25/09/2015

Vernissage de l’exposition de Demir SÖNMEZ

DSC_2970aaaaaaaaa.jpgVernissage de l’exposition de Demir SÖNMEZ vendredi 25 septembre entre 18h00 et 21h00 à l’Almacèn, 6 rue des Grottes. Fruit d’un reportage photos sur la 100ème commémoration du génocide arménien cette première exposition du photographe, reporter et blogueur Demir SÖNMEZ se poursuivra samedi et dimanche en marge de la “Fête des peuples d’Anatolie” aux Grottes. Encore 2 jours pour découvrir le voyage arménien des parlementaires suisses.

DSC_2984aaaaaaaaa.jpg

DSC_2990aaaaaaaaa.jpg

DSC_2986aaaaaaaaa.jpg

DSC_2966aaaaaaaaa.jpg

DSC_2969aaaaaaaaa.jpg

DSC_2973aaaaaaaaa.jpg

DSC_2983aaaaaaaaa.jpg

DSC_2992aaaaaaaaa.jpg

DSC_2993aaaaaaaaa.jpg

DSC_2994aaaaaaaaa.jpg

DSC_2995aaaaaaaaa.jpg

DSC_2996aaaaaaaaa.jpg

DSC_2997aaaaaaaaa.jpg

DSC_3001aaaaaaaaa.jpg

DSC_3002aaaaaaaaa.jpg

DSC_3004aaaaaaaaa.jpg

DSC_3007aaaaaaaaa.jpg

DSC_3008aaaaaaaaa.jpg

DSC_3010aaaaaaaaa.jpg

DSC_3014aaaaaaaaa.jpg

DSC_3015aaaaaaaaa.jpg

Photos: Biviana

En rapport avec cette note:

Photo: Demir SÖNMEZexpose aux Grottes

Et demain est un autre jour!

24/09/2015

Photo: Demir SÖNMEZ expose aux Grottes

Demir.jpgA Genève, qui ne connait pas Demir SÖNMEZ. Pas un évènement se déroulant dans la cité de Calvin n’échappe à l’objectif de ce passionné de la photo. Militant de la première heure, le camarade Demir SÖNMEZ tient également un blog très apprécié sur la plateforme de la Tribune de Genève.  Tour à tour reporter, photographe professionnel, blogueur et militant Demir possède une impressionnante base de données photographique sur Genève. Mais pas seulement! Il lui arrive aussi comme tout le monde de voyager. Et là l’infatigable photographe poursuit sa quête photographique. Rien ne l’arrête. Cet insatiable de la photo a une incroyable soif d’informer. Il passe des heures à trier des photos qu’il stocke soigneusement sur des supports d’archivage. Demir est une mémoire vivante sur Genève. Il est précieux comme tous ceux comme lui qui à travers leur objectif fixent l’actualité pour garder une trace pour les générations futures. Demain, et pour la première fois dans sa longue carrière 12050675_10204917797816821_1388703987_o.jpgde photographe, il expose à l’Almacèn au 6 rue des Grottes. Il a choisi un thème qui lui tient particulièrement à coeur. Au mois d’avril dernier, Demir SÖNMEZ a accompagné un groupe de parlementaires Suisses-Arméniens à Ervan et de là il a ramené de quoi monter une exposition. Celle-ci s’intitule: “100ème commémoration du génocide arménien” et se poursuivra jusqu’à dimanche 27 septembre. Notez sur votre agenda: vendredi 25 septembre 2015 à 18h00 à l’Almacèn, 6 rue des Grottes aura lieu le vernissage de l’exposition photo de Demir SÖNMEZ. Venez nombreux!

demir sÖnmez,blogueur demir sÖnmez,exposition photos,exposition 100ème anniversaire du génocide arménien

Demir 2.jpg

A lire également:

Demir Sönmez jette l’éponge et quitte le PS!

"La lettre ouverte de Demir SÖNMEZ aux militants socialistes"

"Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ"

"Hommage à Demir Sönmez"

Et demain est un autre jour!

23/06/2013

Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (14)!

1.jpg20ème jour de sit-in sur la Place des Nations. Journée très calme. Pas de manifestation ni de fait marquant. Visite de quelques amis dont le militant Demir Sönmez et son épouse. Une télévision russe, ne me demandez pas le nom s’est entretenue avec Eric avant mon arrivée ne me demandez pas non plus en quelle langue ils ont communiqué. Eric Grassien a diné vers 20h15 un plat de riz avec crevettes, légumes, poulet et boulettes de poisson. Il a apprécié puisqu’il a tout fini. Sa chienne Laika toujours chez le vétérinaire lui manque terriblement. En parlant de chien, demain un lecteur de ce blog, un ami des bêtes se propose de passer dans l’après-midi à la Place des Nations pour ramener à Eric de quoi nourrir son fidèle compagnon pour un moment si j’ai bien compris son mail.
Il commence à faire froid et Eric a mis un blouson en attendant de prendre congé de ses amis. Une patrouille de police vient prendre des nouvelles comme chaque jour. Je le sent triste et un peu esseulé mais garde ce sourire éternel qui ne le quitte point!  

IMG_7161-sssssssss.jpg

 

eric grassien,demir sonmez

En rapport avec cette note!

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien!"

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (2)!"

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (3)!"

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (4)!"

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (5)!"

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (6)!"

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (7)!"

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (8)!

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (9)!"

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (10)!"

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (11)!

"il faut sauver le handicapé Eric Grassien (12)!

"Il faut sauver le handicapé Eric Grassien (13)!

Page facebook ici

Et demain est un autre jour!

08/05/2013

Demir Sönmez jette l’éponge et quitte le PS!

Demi 1.jpgLe téléphone de Demir Sönmez n’arrête pas de sonner depuis hier soir. Les messages de sympathie continuent d’affluer sur sa page Facebook sur laquelle le militant socialiste, photographe-reporter et blogueur sur la plateforme de la Tribune de Genève a annoncé sa démission. Oui l’infatigable Demir jette l’éponge et quitte sa fonction de photographe bénévole attitré du parti socialiste pour qui il a pris des milliers de photos ces dernières années couvrant aussi bien les meetings, les campagnes électorales que les barbecues et autres mariages qui ponctuent la vie du partie de la rose.
Demir 2.jpgUn ras-le-bol!
Pourquoi cette défection? Et ce ras-le-bol soudain d’un militant qui est connu et reconnu par ses pairs pour son engagement et ses belles photos qui couvrent toutes les activités du PS section Genève et tous les évènements qui se déroulent dans le canton?
J’ai rencontré Demir Sönmez aujourd’hui autour d’un café pour essayer de comprendre les raisons qui l’ont poussé à claquer la porte du parti socialiste. D’emblée le militant tient à dissiper tout malentendu: “Je ne quitte pas le PS, j’abandonne uniquement ma “fonction” de photographe du parti.” Demir est plein d’amertume et trouve injuste que son parti ne lui témoigne aucune considération. Il est appelé à couvrir chaque manifestation des socialistes de Genève mais son travail pourtant très apprécié par les militants ne trouve que sa page Facebook et son blog comme support médiatique. Malgré son insistance le PS n’utilise que rarement ses photos pour illustrer sa communication préférant les photos d’amateurs et celles prises par ses membres avec des smartphones.
Un malaise!
Pourquoi le militant au grand cœur déballe ce malaise en public? Demir Sönmez m’explique qu’à force de ne pas être entendu il a décidé d’en Demir 3.jpgparler tout naturellement sur sa page Facebook et sur son blog comme il le fait pour tout ce qui le touche dans ses activités de militant.
Dommage!
Le Parti socialiste s’en mordra les doigts j’en suis sûr, car se passer de quelqu’un de la trempe de Demir Sönmez est une indélicatesse surprenante et inattendue à la veille d’une grande bataille électorale où chaque photo et chaque article pèseront lourd pour collecter des voix…
Aux dernières nouvelles, le militant-blogueur-photographe-reporter est courtisé par plusieurs partis dont les Verts et le MCG. Mais pour Demir qui a fait de la prison durant un peu plus de 3 ans en Turquie pour son engagement politique pas question d’aller renforcer les rangs des mécontents en allant s’acoquiner avec la droite! C’est une question de principe! Faut-il rajouté que notre ami Sönmez traine derrière lui une carrière de 35 ans d’activisme politique et continue inlassablement à mettre son talent au service d'une ville qu’il n’a pas cessé de servir depuis son arrivée en Suisse.
Personnellement, je ne m’inquiète pas pour lui, grâce à son blog et à sa page Facebook nous continuerons à être au courant de ce qui se passe à Genève et tant pis pour les socialistes…

A lire également:

"La lettre ouverte de Demir SÖNMEZ aux militants socialistes"

"Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ"

"Hommage à Demir Sönmez"

Et demain est un autre jour!

21/06/2012

Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ

Demir 1.jpgNotre collègue Demir SÖNMEZ,  blogueur émérite et assidu, militant de la première heure est à l’honneur dans le dernier numéro du journal du parti socialiste genevois. Il inaugure une nouvelle rubrique du “Postscriptum” du mois de juin qui lui rend hommage et surtout le présente auprès du public. Familier des manifestations organisées par la gauche, infatigable chasseur d’images, le camarade Demir SÖNMEZ mérite ce coup de projecteur. Voici la page consacrée au blogueur militant  Demir SÖNMEZ.

Demir.jpg
L'interview consacrée à Demir SÖNMEZ:
Chaque jour, des camarades donnent de leur temps et de leur énergie pour faire avancer nos idéaux et promouvoir une société plus juste et plus solidaire.

L’objectif de cette nouvelle rubrique, que vous retrouverez désormais dans chaque numéro du PostScriptum, vise à vous présenter les militant-e-s actif-ve-s qui font vivre notre parti. C’est aussi une façon pour nous de les remercier de leur engagement.

C’est notre camarade Demir Sönmez, photographe bénévole du parti que vous avez probablement toutes et tous déjà croisé, qui a été le premier à se prêter au jeu des questions/réponses.

Demir est de toutes les manifestations, de tous les évènements, de toutes les rencontres socialistes, qu’il immortalise pour nous au travers de ses magnifiques photographies. Portrait en quelques mots.

431601_2718516214228_1125562484_n.jpgDemir, pourquoi milites-tu activement à gauche?


Analyser les événements du monde dans une perspective de gauche est le seul moyen de sortir des crises multiples du système que traverse l’humanité. D’ailleurs, la gauche est la seule alternative aux attaques du capitalisme et de l’impérialisme contre les peuples.

Parle-nous de ton parcours de militant socialiste...

Né à Erzurum (ville kurde), j’ai passé toute mon enfance et jeunesse à Ankara où j’ai fait toutes mes études. C’est d’ailleurs dans cette ville que j’ai commencé mon militantisme en 1976 dans le milieu associatif et syndical pour une Turquie démocratique et respectueuse des droits des minorités.

En raison de mes activités politiques mais aussi de mes écrits dans la presse associative et syndicale, j’ai été arrêté des dizaines de fois. En effet, entre 1978 et 1982, j’ai été incarcéré à plusieurs reprises et connu des prisons militaires suite au coup d’Etat du 1980. Autant en garde à vu que dans ces prisons, j’ai été torturé à de multiples reprises. Après ma sortie de la prison, la persécution à mon encontre s’est poursuivie, y compris à l’université et dans ma vie professionnelle. Face à de sérieux risques (assassinat ou disparition forcée par des escadrons de la mort), j’ai dû me résoudre à quitter mon pays en 1990.

Pourquoi la photographie?

J’ai choisi la photographie en raison de sa force d’impact. Il n’est pas toujours possible d’exprimer par écrit certaines choses, alors qu’une image peut très bien le faire. Les photos jouent également un rôle de témoin de leur époque ou d’un événement. De plus, il faut bien admettre que les photos ont bien souvent plus d’impact que l’écrit. C’est pourquoi je photographie la vie, la lutte, la résistance et la colère.

Le mot de la fin?


Pour terminer, j’utiliserais le slogan du parti lors des dernières élections fédérales qui me plaît beaucoup et que tout-e militant-e socialiste devrait mettre en oeuvre: «Pour toutes et tous, sans privilèges ».

Propos recueillis
par Marko Bandler
Prochain numéro: le portrait d’Eric
Peytremann, un infatigable militant
A lire également:
Et demain est un autre jour!

23:25 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : demir sÖnmez, blog, blogueur | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/05/2011

Il y a des causes qui passent vraiment inaperçues à Genève, pourquoi!!!

227341_1711028987677_1596716979_31552468_6246464_n.jpgC’est parce que je suis complètement solidaire avec mon ami Demir Sonmez avec qui je partage entièrement sa dernière réflexion que j’ai décidé de reproduire entièrement sa note. C’est vrai l’information à Genève souffre d’un déficit chronique d’objectivité et de choix prioritaires dans le traitement de l’information. Je l’ai déjà soulevé dans une précédente note qui parle de Tamouls, de kurdes et d’iraniens sur la Place des Nations mercredi 18 mai. Comment les médias locaux peuvent occulter un évènement qui a réuni au bas mot un millier de personnes et préférer de parler d’un fait divers qui s’est déroulé et se poursuit aux Etat-Unis ? Il y a comme un décalage certain avec le vécu des genevois et le suivisme qui caractérise nos médias. Tout ce qui est étranger prime sur le local et le national. Il y a comme une volonté de faire abstraction de tout ce qui gêne dans cette ville pour ne garder que le côté étincellent. Oui quotidiennement à Genève il y a des choses qui surviennent et qui passent inaperçues  faute de couverture médiatique. Comme le souligne si bien Demir: “heureusement il y a les blogs”

PS: dimanche dernier j’ai couvert le Marathon de Genève en publiant 3 notes dont une exclusive avec tous les podiums des gagnants. Résultat: 721 visiteurs uniques et pas un mot de la part de mon hébergeur dans son webzine. Trois jours plus tard ma note sur DSK a fait 1130 visiteurs uniques et une citation dans la compilation du jour des meilleurs blogs de TDG. Chercher l’erreur!
Il y a des causes qui passent vraiment inaperçues à Genève, pourquoi!!!


La note de Demir

Les iraniens sur la Place des Nations,
30 jours de présence et zéro visibilité!

Des manifestants iraniens occupent depuis maintenant un mois la Place des Nations. 30 jours de présences et autant de revendications. Aucune couverture médiatique. C'est à se poser la question: pourquoi autant de mépris envers ces manifestants?

Des humains manifestent tous les jours à Genève et ce depuis un mois et rien aucune ligne dans les journaux! C'est kafkien comme situation. Ces iraniens ont l'impression qu'ils ne font pas le poids dans la ville de Jean- Jacques rousseau.

Honte à ceux qui détiennent l'information. Faut-il s'appeler DSK pour attirer l'attention??? Heureusement il y a les blogs...

IMGP4842.jpg
IMGP4850.JPG
IMGP4855.JPG
IMGP4858.JPG

IMGP4879.JPGIMGP4888.JPG

IMGP4886.JPG
Et demain est un autre jour!

14/01/2011

Demir SÖNMEZ agressé à Genève

Sans titre 2-ssssss.jpgGenève 13 janvier 2011, un peu avant 20h00. Nous venons de quitter la manifestation de soutien aux catholiques coptes et aux tunisiens. Sur le chemin de retour, j’accompagne mon ami Demir SÖNMEZ connu à Genève pour son engagement militant envers toutes les causes humaines à l’arrêt du bus de Bel Air et je poursuis mon chemin. Plus tard j’apprends qu’il a été l’objet d’une agression gratuite perpétrée contre lui par un individu de type arabe, je parle maintenant le langage de la police, à la station de bus de la Jonction. Un déséquilibré ou peut être un drogué. L’individu en question fait le vas et vient devant l’arrêt, parle tout seul et de temps en temps brandit un couteau devant une assistance médusée mais stoïque. La peur a gagné ce tronçon du trottoir et a figé toute réaction. Demir n’a pas bougé non plus se disant que ce cauchemar va bientôt finir avec l’arrivée de son bus et que de là il avertira la police. Mais voilà que l’homme au couteau s’intéresse de prés à notre ami Demir et lui assène sans raison un coup de poing  sur son oeil gauche qui se met toute de suite à saigner. IMGP3211-ssssss.jpgA ce moment, il s’est senti bien seul sur ce trottoir à Genève dans une heure de grande affluence. Personne ne lui a porté secours, personne n’a téléphoné à la police ou à une ambulance, personne n’est venu s’enquérir de son état. Les personnes présentes (une dizaine) à l’arrêt de la Jonction se sont conduites ...lâchement. Sentant le sang couler sur son visage, il s’est adressé à trois personnes présentes sur les lieux pour leur demander assistance mais rien...elles ont baissé leur tête et poursuivi leur chemin.
Je l’ai rencontré ce matin après son passage à la Permanence médicale et au commissariat où il a déposé plainte contre X. Amer et dépité Demir me dit “je sais que c’est des choses qui peuvent arriver à chacun de nous dans n’importe quelle ville dans n’importe quel pays. Mais je n’ai jamais pensé qu’on peut être à Genève à ce point aussi INDIFFERENT et INSENSIBLE au malheur des autres!

Demain Demir participera à la manifestation de soutien au peuple tunisien qui aura lieu à 14h00 à la Place Neuve.

IMGP3212-ssssss.jpg
IMGP3210-ssssss.jpg
Et demain est un autre jour!

15:51 Écrit par Haykel dans Genève, genève,les rues de genève | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : demir sonmez, militant à genève | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/04/2010

Hommage à Demir Sönmez

Sans titre-2.jpgAujourd’hui (samedi 17 avril) dans La Tribune de Genève dans la page des blogs une petite interview consacrée à mon ami Demir Sönmez. Un militant de la première heure. Ces dernières années il n’y a pas une seule manifestation de gauche à Genève où je ne l’ai pas vu. Il répond toujours présent. Il est là aussi bien pour les petites que pour les grandes causes. Demir n’aime pas qu’on parle de lui. C’est un timide qui se soigne par l’engagement total qu’il porte à la ville de Genève qui l’a accueilli depuis 19 ans. Son crédo c’est les autres. Il préfère attirer l’attention sur les opprimés, ceux qui font l’objet de privation de liberté, de l’injustice du patronat ou du terrorisme d’Etat. Je sais qu’il n’osera pas écrire sur lui-même c’est pourquoi je me permets par solidarité entre blogueurs de le mettre modestement sous les feux de la rampe dans PLANETE PHOTOS rendant ainsi hommage à l’homme et à son combat citoyen. Bravo Demir. La lutte continue camarade.

Le lien pour lire l’article de la Tribune "Les blogs c'est aussi une internationale"
Le blog de Demir Sönmez:  Paix

12:10 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : demir sönmez, blog, blogueur, 17 avril 2010 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook