17/04/2016

Palmarès du Festival International du Film Oriental de Genève version 2016

cinéma,fifog,festival du cinéma oriental de genève,palmares du festival du cinéma oriental 2016,cinéma tunisien

Malgré sa forte présence (6 films), le cinéma tunisien n’a pas figuré au palmarès de la 11e édition du Festival du film oriental de Genève (Fifog), clôturé samedi.

cinéma,fifog,festival du cinéma oriental de genève,palmares du festival du cinéma oriental 2016,cinéma tunisienMalgré une forte participation avec 3 films en compétition, la Tunisie est sortie bredouille mais elle a fortement marqué les cinéphiles qui sont venus nombreux voir “Narcisse” de Sonia Chamkhi, “Les frontières du ciel” de Fares Naanaa, “A peine j’ouvre les yeux” de Leyla Bouzid et, en clôture du festival, “Printemps Tunisien” de Raja Amari.

Alors que des projections-débats ont eu lieu au Cern, à l’Onu, à l’Institut de hautes études internationales et
du développement (IHEID) et dans d’autres lieux en dehors des salles obscures.

La programmation, originale et ambitieuse, est également allée à la rencontre d’un public diversifié dans des écoles, au Café Gavroche, au Chic, au Centre d’hébergement collectif de Presinge (Hospice Général).

Des films pour enfants et des expositions d’amateurs de photos, ainsi qu’un hommage à l’acteur Omar Sharif, ont également eu lieu au Fifog, qui a enregistré pour cette édition une affluence importante.

Article paru le 18 avril sur Kapitalis

Palmarès 1.jpg

Palmarès 2.jpgEt demain est un autre jour!

27/02/2016

Cinéma: Genève-Tunis "Si loin...si proche"

Tunis-Geneve-Si-loin-si-proche.jpg

L'affiche de l'évènement et Jalel Matri président de l'association Le Pont

L'association Le Pont Genève organise des projections simultanées de films tunisiens en Suisse et de films suisses en Tunisie.  

Deuxième grande initiative de l'association Le Pont Genève après celle organisée en 2015 avec Air Marin (“Un avion pour Tunis”) pour relancer le tourisme tunisien, une journée cinématographique aura lieu le 12 mars 2016, simultanément, à Genève, dans le cadre du Festival du Film et Forum international sur les Droits humains (FIFDH), et au Kram et à Menzel Bourguiba, avec des films tunisiens pour le public genevois et des films suisses pour les cinéphiles tunisiens. Un échange pour tisser et renforcer les liens entre les deux peuples durant cette période de transition démocratique.
La 14e édition du Festival du Film et le Forum international sur les Droits humains (FIFDH)  auront lieu à Genève du 4 au 13 mars avec un programme riche et varié. Le cinéma mais aussi la photo et le théâtre seront à l'honneur durant 10 jours dans 37 lieux différents. 200 cinéastes et professionnels de l'image et des médias sont invités pour débattre de sujets qui font l'actualité comme le climat, les droits humains, la liberté et la politique sécuritaire, le saccage du patrimoine, le flux migratoire à cause des conflits, la lutte des peuples autochtones pour leur terre sacré, les violences conjugales...
Les participants concourront dans trois compétitions officielles dotées de prix entre 500 et 10.000 francs suisses (entre 1030 et 20.550 dinars tunisiens). Mais le but premier pour cette manifestation c'est la condamnation des atteintes au droit de l'homme et les moyens d'y mettre fin.
L'association le Pont Genève, dont l'objectif est de promouvoir les échanges entre Suisses et Tunisiens pour un meilleur vivre ensemble, participe à cette rencontre cinématographique. Fort des multiples évènements qu'il a mis sur pied durant sa première année d'existence, le Pont s'est associé au FIFDH pour organiser une journée du cinéma tunisien avec la projection du long-métrage “C'était mieux demain” de Hind Boujemaa, de 3 cours métrages (“Hors-Je” de Moufida Fedhila, “La nuit de Badr” de Mehdi Hmili, et “Et Roméo épousa Juliette'' de Hind Boujemaa ) et de 2 documentaires (“El Gort” de Hamza Ouni et “7 Vies” de Lilia Blaise et Amine Boufaied).
Le même jour, et presque simultanément aux mêmes heures au Cinévog au Kram et au cinéma Métropole à Menzel Bourguiba, des courts métrages et des documentaires suisses seront projetés au public tunisien. Le long-métrage de fiction “Narcisse” de la tunisienne Sonia Chamkhi fera partie du programme de cette journée cinématographique comme “Heidi” d'Alain Gsponer qui sera projeté en avant-première.
Pour Jalel Matri, président de l'association Le Pont, cette initiative citoyenne sera certainement renouvelée l'année prochaine, qui s'en plaindra?
Genève et Tunis, la Suisse et la Tunisie, “Si loin...si proche”, grâce à la passerelle du Pont qui unit l'espace d'un jour les cinéphiles des deux pays.
Articles liés:
Tourisme : La Suisse se mobilise pour la relance de la destination Tunisie
Tourisme : Des Suisses au Bardo et à Hammamet    

Article paru dans Kapitalis le 27 février 2016

Et demain est un autre jour!

02/01/2013

Deuxième jour de l’an 2013!

Sans titre-4.jpgDeuxième jour de l’année, Genève ressemble à un dimanche ordinaire. Commerces, banques, postes sont restés hermétiquement fermés ce mercredi 2 janvier. Des dépanneurs et quelques restaurants ont cassé le mouvement du closed! Après ma première bière pour arroser la nouvelle année, j’ai choisi un film pour me réconcilier avec ma passion de toujours, le 7ème art. En possession d’un Pass Pathé (cette note n’est pas sponsorisée) depuis le mois de mars dernier, j’ai pu voir 135 films. De l’excellent, du bon, du moins bon, des navets, des films pour enfants, des séries B… j’ai ratissé large pour l’amour du cinéma et pour rentabiliser mon achat. Au programme d’aujourd’hui Maniac, un film d’horreur, histoire de se faire peur avant la reprise de ma routine la semaine prochaine. Un choix effrayant avec un tueur en série psychopathe à souhait dont la spécialité est de scalper de belles victimes. Ayant eu ma dose d’hémoglobine, cette nuit c’est plus que sûr je vais cauchemarder et rendre la vie de mes voisins un enfer ! D’ailleurs de ce pas je vais placarder sur chaque porte d’appartement de mon immeuble un avis de perturbation de sommeil! Et demain est un autre jour!

23:32 Écrit par Haykel dans genève,les rues de genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma, maniac, 2 janvier 2013 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/02/2009

Un dimanche ordinaire

Genève, ressemble aujourd’hui au hall de la gare de Cornavin un dimanche d’hiver. Lieu sombre et lugubre, avec un public parsemé, quelques voyageurs pressés, des touristes esseulés, une faune interlope, l’œil vif, aux aguets, à la chasse de la proie facile. n1621127854_183095_7156.jpgCornavin en attendant les travaux est une gare indigne d’une ville comme Genève ! Il pleut, il neige, il neige, il pleut dans un désordre métrologique et voilà qu’un soleil timide vient redistribuer les cartes du paysage genevois.
Avec un temps pareil, rester à la maison est le seul moyen acceptable qui s’offre au pantouflard flemmard. Vous voulez que je vous fasse l’éloge de la lenteur ou l’éloge du glandeur ? C’est l’occasion de faire les tiroirs, de visionner le DVD resté coincé entre 2 James Bond sur une étagère, de faire le tri dans son album photo virtuel, de lire tous les journaux gratuits qui ont échappé à ma lecture, sans oublier l’aspirateur, et la corvée de la lessive. Il faut toute une semaine pour réaliser ce programme et une autre pour se reposer d’un tel effort. Bon je vais sauter quelques activités pour respecter le cahier des charges d’un dimanche de mauvais temps. Et si comme le temps capricieux de ce dimanche je sortais voir si par chance le Jet d’eau s’est invité à cette drôle de journée. Bien vu, le Jet d’eau qui fonctionne au gré de la météo, peut faire des écarts de conduite et ce n’est pas moi qui va s’en plaindre.

Le Jet d'eau vers 15h35:

n1621127854_183090_5686-1.jpg
jet.jpg
n1621127854_183092_6191.jpg
n1621127854_183093_6460.jpg

Pour les nostalgiques de l’Escalade, je parle de la course mythique qui a ses inconditionnels et qui draine bon an mal an un public de plus en plus nombreux. Une exposition à ne pas rater à l’espace SIG du Pont de la Machine jusqu’à jeudi 26 février. Sur le site officiel de l’Escalade (http://www.escalade.ch/cms/) cette exposition dure jusqu’au 29 février! On n’a pas le même calendrier. Cette année le mois de février finit le 28. Sur l’affiche qui annonce cet événement l’expo s’arrête le 26 février. Qui dit vrai ? Je sens monter en moi un esprit d’escalade pour confondre les contradictions. En jaune, une copie d'écran du site internet.
n1621127854_183083_3450.jpg
Vous pouvez voir des photos de l’ambiance qui a régné pendant la dernière course de l’Escalade (31ème édition) et surtout vous régaler avec les affiches anciennes qui ont annoncé de belle manière cet événement typique de la vie Genevoise avec des grosses pointures comme Poussin, Pierre Terbois, Zep, Wazem, Aloys, Exem…
n1621127854_183088_5167-1.jpg
n1621127854_183089_5433.jpg

Les gens font encore la queue pour voir un film dans une salle de cinéma. Voilà qui est réjouissant ! Le titre du film : Slumdog Millionnaire ou comment gagner des millions version indienne.
n1621127854_183084_3788.jpg
Faut-il dépecer l’UBS ? à la Une du Matin Dimanche. Et si on posait la question autrement : Quand est-ce qu’on va dépecer l’UBS et en finir une fois pour toutes ?
n1621127854_183094_6799.jpg
Pépites:
n1621127854_183087_4848.jpg
n1621127854_183086_4464.jpg

20:45 Écrit par Haykel dans Genève, Humour, Médias, Photos | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jet d'eau, genève, cinéma, ubs, l'escalade | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook