10/03/2017

Un bus pour 2 graffeurs, merci le CEVA

Sans titre 1111.jpg

De mémoire de passionné du street art, il s’agit là d’une première. Oui c’est la première fois qu’on voit un bus graffé...à Genève. On doit cette belle réalisation au CEVA. En effet, pour promouvoir le Léman Express, le futur réseau de transports ferroviaires régionaux du Grand Genève, le département des Transports a encore une fois opté pour ce moyen de _MG_0758.jpgcommunication (voir ici et ici). Comme pour la dernière réalisation à la route de Chêne, l’association Desstres a été contactée pour faire la liaison avec les artistes.
Le bus 61 qui fait quotidiennement le trajet 58 fois entre la gare Cornavin (Genève) et celle d’Annemasse (France) est un excellent ambassadeur transfrontalier d’où le choix de cette approche. Pour le côté artistique Nadib Bandi de Saint-Julien et Joule de la Jonxion de Genève ont travaillé sur ce bus durant 2 jours pour donner leur vision du futur transport d’une région en pleine expansion.

PS: photos mon ami Maurizio Giuliani.

_MG_0470.jpg

_MG_0474.jpg

_MG_0759.jpg

_MG_0762aaaaaaaaa.jpg

_MG_0476.jpg

_MG_0473.jpg

_MG_0478.jpg

_MG_0480.jpg

_MG_0481.jpg

_MG_0482.jpg

_MG_0485.jpg

Images extraites d'un reportage vidéo tourné par la chaîne Leman Bleu:

2.jpg

1.jpg

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

16/02/2017

Graffiti: encore des fresques pour le CEVA

Sans titrehdhfh.jpg

Les travaux du CEVA avancent à grands pas. Du côté de l’ancienne Gare des Eaux-Vives des fresques viennent d’être réalisées en deux parties de quoi occuper un large mur de tôles qui défigurent le paysage urbain. La première partie située au niveau de la rue de la Gare des Eaux-Vives est l’œuvre de DKOR TWO. Elle date de quelques jours et représente sur 3 grandes bâches des locomotives «Léman express, le futur RER franco-DSC_0130.JPGvaldo-genevois. La seconde partie fraichement terminée cette semaine sur la route de Chêne occupant 5 grands panneaux attire l’attention pour son côté artistique. Du noir, du blanc, du jaune, du gris et de l’orange comme couleurs choisies par les artistes Wozdat, Keim et Ygrek 1 qui forment un crew (une équipe) au nom de «Leitmotiv». Ce trio franco-suisse est la meilleure preuve de la coopération entre artistes des deux pays voisins. Avec cette production, les auteurs ont voulu donné leur vision du futur autour du CEVA. Ils ont graffé une famille, une ville, de l’eau, des rails et quelques instruments couvrant les arts et métiers. Pas besoin de traduire tout ça par la nécessité d’avoir une liaison transfrontalière de qualité pour DSC_0172.JPGle bien de l’agglomération franco-valdo-genevoise.
C’est la deuxième commande qui tourne autour du CEVA pour les graffeurs. Toujours dans le même quartier le 26 septembre 2015 à l’occasion des journées portes ouvertes du CEVA deux graffeurs (Julien et Dabtwo) et une graffeuse (ELIF) ont signé une fresque géante sur des containers de chantier pour le compte des CFF. Cette fois-ci le crew «Leitmotiv» a été engagé par le département des Transports du Conseiller d’Etat Luc Barthassat pour embellir de belle manière la large clôture de ce chantier sur le chemin de la France voisine.

Bravo l’association Desstres qui une fois de plus en jouant les intermédiaires a permis la réalisation de ce projet comme ceux qui ont précédé et d’autres encore qui vont affluer. Desstres est un interlocuteur précieux entre les institutions et les artistes pour mener à bien et accompagner les futures réalisations de graffitis sur Genève.

DSC_0176.JPG

DSC_0139.JPG

DSC_0154.JPG

DSC_0182.JPG

DSC_0163.JPG

Sans titre.jpg

DSC_0169.JPG

DSC_0123.JPG

DSC_0124.JPG

DSC_0125.JPG

DSC_0127.JPG

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour! 

01:53 Écrit par Haykel dans graffiti | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : graffiti, ceva, graffeur, graffeuse, dkor two, wozdat, keim, ygrek 1, leitmotiv, crew leitmotiv | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/07/2013

Le coup de gueule du Genevois: marre de la CEVA!


Espace citoyen, ce blog est ouvert à toutes et à tous. Aujourd’hui, une lectrice m’a envoyé cette missive pour parler des désagréments que subissent certains habitants qui se trouvent sur le tracé de la CEVA. Son amie habite le quartier cousu de Champel qui selon elle a perdu son âme avec la disparition des beaux espaces verts.

1.jpgLes habitants de Champel et particulièrement ceux qui habitent autour de l’ancien parc où se déroule actuellement les travaux de la CEVA vivent un véritable calvaire. En effet, en cette période de vacances les riverains sont condamnés à se réveiller ou plutôt à sursauter à partir de 6h30 et ce à cause des bruits insoutenables des grues, des marteaux piqueurs et autres bulldozers. Habituellement, les travaux ne commencent jamais avant 07h00 cependant, ces derniers temps les réjouissances débutent bien plus tôt à titre d’exemple ce matin ils ont démarré à 06h40.

2.jpg

C’est inadmissible dans un pays où les lois concernant les normes du bruit sont claires et bien controlées. On est en plein été et on ne peut même pas profiter des fêtes de Genève étant condamnés à se réveiller dès 06h30 par le bruit insupportable des engins de chantier. Les riverains ont vu leur qualité de sommeil se détériorer. Ils sont excédés, épuisés, fatigués, résignés et même déprimés comme pourrait le témoigner une amie qui ne peut même pas ouvrir les fenêtres avec cette chaleur pire elle n’arrive même plus à dormir avec des boules quies tellement le bruit est fort et strident! Dommage pour ce charmant quartier dont le paysage est entrain de se défigurer chaque jour un peu plus. Vivement le départ des ouvriers du chantier en vacances. ça sera un répit bien mérité!

Et demain est un autre jour!

21:00 Écrit par Haykel dans Genève, genève,les rues de genève | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : ceva, chantier du ceva, champel | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook