20/04/2016

Classement mondial de la liberté de la presse en 2016 : affligeant !

liberté-de-la-presse-dans-le-monde.jpg

Suisse : Touche pas à ma banque!

Triste classement annuel de la liberté de la presse que vient d’être publié par « Reporters sans frontières ». On commence à prendre le pli et à s’habituer malheureusement à ce bilan qui s’empire d’année en année au grès des conflits et des guerres de plus en plus nombreuses et dangereuses pour les journalistes, blogueurs et autres « lanceurs d’alertes ».

Si on ne s’étonne pas des 5 derniers au classement dans l’ordre: Erythrée, Corée du Nord, Turkménistan, Syrie et Chine c’est la Suisse qui laisse à réfléchir. Qu’est-ce qui empêche notre pays d’occuper une meilleure place au podium ? 7ème cette année en progression de 13 places par rapport à l’année précédente. Que reproche-t-on au pluralisme de la scène médiatique Suisse ? "Reporters sans frontières" trouve que « malgré une concentration croissante du marché des médias, accentuée par la crise économique, la Suisse peut se vanter d'une impressionnante liberté de la presse. Il n’empêche : toute publication de fuites relatives à des « discussions officielles confidentielles », en particulier s’il s’agit d’informations bancaires, est considérée comme un crime au pays des banquiers ». Voilà qui est bien dis ! 

Après le pouvoir des assureurs, celui des banquiers. Et à qui le tour l’année prochaine ? 7ème sur 180 pays après la Finlande, les Pays Bas, la Norvège, le Danemark, la Nouvelle Zélande et le Costa Rica et loin devant la France qui a beaucoup à se reprocher et qui est classée 45ème la Suisse peut mieux faire !

Et demain est un autre jour!

30/08/2015

Journée mondiale du blog: hommage aux passeurs d’informations

© Bambuh - Fotolia.com.jpgLundi 31 août c’est la “Journée mondiale du blog”. Et c’est l’occasion de regarder ailleurs, au-delà des frontières Suisses pour voir l’état de santé de l’information dans le monde. ça va mal comme chaque année. Journalistes et blogueurs emprisonnés voir tués pour empêcher l’information de passer. Au 30 août 2015 le baromètre de la liberté de la presse de “Reporters sans frontières” fait état de 38 journalistes, 4 collaborateurs et 8 net-citoyens et citoyens journalistes tués, de 128 journalistes, 13 collaborateurs et 179 net-citoyens emprisonnés. A cela s’ajoute les pressions, et l’intimidation sur les passeurs d’informations. Etre journaliste ou blogueur dans certains pays ça craint. En cette “Journée mondiale du blog” et de ma situation de blogueur hyper confortable à Genève je salue un peu honteusement  tous mes “collègues” 3962277390.jpgd’outres frontières dans des pays comme l’Azerbaïdjan, le Brésil, la Colombie, la France, le Guatemala, l’Inde, l’Irak, le Mexique, la RD Congo, le Soudan du Sud, le Honduras, le Bangladesh, la Syrie, la Turquie, l’Ukraine et le Yemen. Leurs cimetières ont accueilli ces 8 derniers mois 50 valeureux journalistes, dessinateurs de presse, blogueurs et autres témoins et transmetteurs de l’actualité. Une dernière pensée au blogueur saoudien Raïf Badawi, qui croupi en prison depuis 3 ans en Arabie Saoudite pour avoir crée et animé un forum de discussion sur le net. Voir ici.

Et demain est un autre jour!

24/01/2015

La liberté pour le blogueur Raïf Badawi et honte à l’Arabie-Saoudite!

Rafi.jpg10 ans de prison, 1000 coups de fouet et une amende de 1 million de rials saoudiens (chf. 235.-) c’est le prix qu’est entrain de payer le blogueur Raïf Badawi. Son crime est d’avoir tenu un forum dans lequel il s’exprime pacifiquement et donne la parole à ses concitoyens. Les autorités saoudiennes qui vivent dans une autre époque ne tolèrent point la liberté d’expression. En infligeant ce traitement inhumain à Raïf Badawi, l’Arabie Saoudite, un bon client pour toutes les organisations qui veillent sur l’application des droits de l’homme démontre une fois de plus sa fidélité pour la dictature et le totalitarisme. 1000 coups de fouet sont programmés durant 20 semaines. Le blogueur on a déjà reçu 50 coups le 9 janvier et le massacre va continuer chaque vendredi. Les 16 et 23 janvier les séances de torture publique ont été ajournées pour raison médicale...le temps que les cicatrices se referment...à peine et on remet le couvert...flagellation inhumaine dans un pays autocratique à la pensée unique!
Je reconnais à travers ces lignes Raïf Badawi, comme mon frère d’armes dans la lute contre l’absurdité de tout système autoritaire! Je suis solidaire avec toi, honte à l’Arabie-Saoudite!

D'autres contributions ici

Et demain est un autre jour!

31/08/2014

Journée mondiale du blog

Blogueur 2.jpg31 août, Journée mondiale du blog. Voilà une belle occasion pour disserter sur ce magnifique outil de communication. Un peu plus de 1500 notes au compteur en un peu moins de six ans d’activité. Peut mieux faire? Oui si le temps le permet. Certes je blogue moins faute de disponibilité mais le plaisir est toujours intense de se retrouver en reportage et de témoigner par la suite sur ce blog. Je suis constamment sur la brèche mais mes obligations professionnelles me donne moins d’opportunité qu’auparavant. J’adore toujours bloguer et j’espère que je continuerai aussi longtemps à le faire. En ce jour anniversaire je souhaite longue vie aux blogs et bonne continuation à tous les collègues à travers les 4 coins du globe et surtout bon courage à tous ceux ou celles qui souffrent de la dictature de la censure dans des pays tels que la Corée du Nord, l’Erythrée ou le Turkménistan qui occupent les dernières places du classement mondial de la liberté de la presse en 2014 selon Reporter sans frontières.
PS: sur la première photo 4 blogueurs: votre serviteur, Demir SÖNMEZ, Djemâa Chraiti et Karl Grünberg.

blog,blogueurs,haykel ezzeddine

Sur cette photo de gauche à droite les blogueurs Philippe Souaille et John Goetelen et la blogueuse Micheline Pace

Et demain est un autre jour!

17:37 Écrit par Haykel dans Blog, blog,blogueur,blogueuse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog, blogueurs, haykel ezzeddine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/05/2013

Demir Sönmez jette l’éponge et quitte le PS!

Demi 1.jpgLe téléphone de Demir Sönmez n’arrête pas de sonner depuis hier soir. Les messages de sympathie continuent d’affluer sur sa page Facebook sur laquelle le militant socialiste, photographe-reporter et blogueur sur la plateforme de la Tribune de Genève a annoncé sa démission. Oui l’infatigable Demir jette l’éponge et quitte sa fonction de photographe bénévole attitré du parti socialiste pour qui il a pris des milliers de photos ces dernières années couvrant aussi bien les meetings, les campagnes électorales que les barbecues et autres mariages qui ponctuent la vie du partie de la rose.
Demir 2.jpgUn ras-le-bol!
Pourquoi cette défection? Et ce ras-le-bol soudain d’un militant qui est connu et reconnu par ses pairs pour son engagement et ses belles photos qui couvrent toutes les activités du PS section Genève et tous les évènements qui se déroulent dans le canton?
J’ai rencontré Demir Sönmez aujourd’hui autour d’un café pour essayer de comprendre les raisons qui l’ont poussé à claquer la porte du parti socialiste. D’emblée le militant tient à dissiper tout malentendu: “Je ne quitte pas le PS, j’abandonne uniquement ma “fonction” de photographe du parti.” Demir est plein d’amertume et trouve injuste que son parti ne lui témoigne aucune considération. Il est appelé à couvrir chaque manifestation des socialistes de Genève mais son travail pourtant très apprécié par les militants ne trouve que sa page Facebook et son blog comme support médiatique. Malgré son insistance le PS n’utilise que rarement ses photos pour illustrer sa communication préférant les photos d’amateurs et celles prises par ses membres avec des smartphones.
Un malaise!
Pourquoi le militant au grand cœur déballe ce malaise en public? Demir Sönmez m’explique qu’à force de ne pas être entendu il a décidé d’en Demir 3.jpgparler tout naturellement sur sa page Facebook et sur son blog comme il le fait pour tout ce qui le touche dans ses activités de militant.
Dommage!
Le Parti socialiste s’en mordra les doigts j’en suis sûr, car se passer de quelqu’un de la trempe de Demir Sönmez est une indélicatesse surprenante et inattendue à la veille d’une grande bataille électorale où chaque photo et chaque article pèseront lourd pour collecter des voix…
Aux dernières nouvelles, le militant-blogueur-photographe-reporter est courtisé par plusieurs partis dont les Verts et le MCG. Mais pour Demir qui a fait de la prison durant un peu plus de 3 ans en Turquie pour son engagement politique pas question d’aller renforcer les rangs des mécontents en allant s’acoquiner avec la droite! C’est une question de principe! Faut-il rajouté que notre ami Sönmez traine derrière lui une carrière de 35 ans d’activisme politique et continue inlassablement à mettre son talent au service d'une ville qu’il n’a pas cessé de servir depuis son arrivée en Suisse.
Personnellement, je ne m’inquiète pas pour lui, grâce à son blog et à sa page Facebook nous continuerons à être au courant de ce qui se passe à Genève et tant pis pour les socialistes…

A lire également:

"La lettre ouverte de Demir SÖNMEZ aux militants socialistes"

"Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ"

"Hommage à Demir Sönmez"

Et demain est un autre jour!

09/10/2012

La photo du jour: spécial copinage!

blog,blogueurJe ne suis pas à mon avantage sur cette photo pourtant prise par un journaliste en l’occurrence Fabien Kuhn envoyé par la Julie pour couvrir un fait divers pas trop banal dont je suis le principal protagoniste. Liberté d’informer d’un côté diffamation pour la partie adverse, le statu quo règne en attendant un éventuel dénouement. Dans quelques jours, quelques semaines ou quelques années apparemment la justice n’est pas pressée contrairement au gérant de ce blog. Cette photo regroupe 4 blogueurs de la Tribune de Genève plus quelques sympathisants et amis de votre serviteur. Le photographe ne dispose pas d’un objectif grand angle, ce qui explique le plan serré, les têtes coupées…A moins que les alias de la mise en page web sont pour quelque chose!
Galanterie oblige, je commence par notre charmante Djemâa Chraïti, écrivaine de talent, femme de parole et de conviction à ma droite alors qu’à ma gauche avec le béret, le précieux et incontournable militant Demir Sönmez. Et enfin, à mon extrême gauche avec chapeau feutre et lunette de vue, John Goetelen, le célèbre homme libre, Monsieur box-office. Ce clin d’œil s’adresse à mes collègues blogueurs qui m’ont soutenu hier par leurs présences, conseils, réconforts ou écrits! Merci Djemâa, merci Démir et merci John. Et merci également à tous ceux qui se sont déplacés au tribunal et à mes amis Facebook, les vrais et les faux qui ont eu une pensée virtuelle pour certains et réelle pour d’autres envers le blogueur que je suis!

D'autres photos du jour ici

Et demain est un autre jour!

17:16 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : blog, blogueur | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/08/2012

On me réclame 20’000 chf. plus les frais!!!

Sans titreaaa.jpgL’affaire est simple sur le papier du moins. Retour en arrière. Au mois d’août 2011 le MCG a publié sur la page Facebook de son leader et sur le site du parti une affiche électorale qui brocarde 3 compagnies d’assurance maladie, leurs directeurs ainsi qu’un conseiller national chargé de Santésuisse. J’ai parlé en premier sur ce blog et sans prendre parti de cette affiche controversée qui va devenir plus tard une affaire judiciaire qui conduira le MCG à la victoire électorale en portant un de ses candidats à Berne. Le groupe Mutuel est le seul à avoir porté plainte dans cette affaire. Ayant découvert en premier l’affiche sur mon blog mes plaignants ont rapidement pensé à tord que je suis un membre du MCG voir le concepteur de l’affiche ou carrément un décideur pour ce parti qui a été à plusieurs reprises mon souffre-douleur.
Suite à l’accord intervenu dernièrement entre le MCG et le groupe Mutuel, je me retrouve seul poursuivi devant la justice et on me réclame la modique somme de chf. 20’000, plus les honoraires de l’avocat de la partie plaignante ainsi que les frais de justice. Rien que ça! A Genève, la liberté d’informer a ses limites qu’il ne faut en aucun transgresser surtout quand on touche à un secteur névralgique, constamment controversé et porteur en chiffre d’affaires! Voici l’article que me consacre le journal 20 minutes: ici

affaire affiche mcg,mutuel,groupe mutuel,blog,blogueur,haykel ezzeddine

Et demain est un autre jour!

05/07/2012

Mon anniversaire et une demande d’emploi!

Haykel 3.jpgUn demi siècle d’existence, des soucis plein la besace, la santé suit et le moral est presque au beau fixe. Anniversaire chiffre rond qui marque 50 ans de présence sur cette pauvre terre qui nous accueille malgré elle. Le bilan est lourd comme mon poids qui n’arrête pas de prendre l’ascenseur. C’est l’heure de faire l’état des lieux. Je pèse et soupèse le passif et l’actif mais n’ayant pas suivi la filière comptable pour mes études je laisse de côté les chiffres et je me contente des lettres. Des souvenirs plein la tête, des moments d’émotion, des instants d’exception, des voyages féeriques, une complicité sans borne…et un trou noir le 31 décembre 2011 puis une amnésie totale!  29 ans de vie commune se sont évaporés en un clin d’oeil! Et c’est peut-être une nouvelle vie qui se présente pour les 50 prochaines années. C’est que j’ai passé un deal avec mon créateur. Une longévité de 100 ans sinon rien!

J’ai bien vécu et je ne me plains point! Bien que la fée qui se penche sur certains berceaux ne m’a pas visité à ma naissance ni après, elle ne m’a pas manqué non plus. La vie a été plutôt clémente avec moi parce que  je le vaux bien!
Haykel 2.jpgAujourd’hui,  pour célébrer mon anniversaire j’ai reçu 5 cadeaux. Oui je ne suis pas un cachotier. Vous me faites l’amitié de me lire pourquoi je vais soustraire cette journée de votre curiosité. Un pantalon, un polo et une paire de chaussettes Victorinox, ma marque préférée, un livre sur l’histoire du cinéma et enfin le dernier Buddha bar. Plein dans le mille…je ne sais pas comment les 2 personnes qui m’ont offert ces cadeaux connaissent mes goûts…elles ont dû me pister depuis longtemps, me questionner avec une arrière pensée, me jauger, m’observer de près, regarder les étiquettes pour voir ma taille et ma pointure…Mission accomplie! Un chasseur d’images qui se fait avoir par d’autres chausseurs! Il y’a une justice vous allez me dire!

Après les cadeaux, le cinéma et Spiderman 4 en 3D, une façon de se payer une toile sans subir les tentacules d’une araignée…un quatre paires de pattes qui infeste actuellement mon minuscule logis. Pour le dîner, une succulente omelette au champignon et une bouteille de champagne pour marquer le (s) coup des 50 balais! Pour le reste j’ai répondu une centaine de fois “J’aime” sur Facebook à mes amis réels et virtuels, à mes ennemis, mes suiveurs et mes sympathisants…J’ai fait la même chose avec les 3 sms reçus. Quant au téléphone, il a sonné 6 fois et j’ai raté 2 correspondants.

Voilà M. Mabut en attendant que TDG supprime le Blog collectif,  j’abreuve Planète Photos de temps en temps pour le pérenniser!
PS:Si jamais vous voulez m’offrir un cadeau, trouvez-moi un emploi!
Genève, le 4 juillet 2012

En rapport avec cette note:

"Mon anniversaire et mes amis FB!"

Et demain est un autre jour!

21/06/2012

Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ

Demir 1.jpgNotre collègue Demir SÖNMEZ,  blogueur émérite et assidu, militant de la première heure est à l’honneur dans le dernier numéro du journal du parti socialiste genevois. Il inaugure une nouvelle rubrique du “Postscriptum” du mois de juin qui lui rend hommage et surtout le présente auprès du public. Familier des manifestations organisées par la gauche, infatigable chasseur d’images, le camarade Demir SÖNMEZ mérite ce coup de projecteur. Voici la page consacrée au blogueur militant  Demir SÖNMEZ.

Demir.jpg
L'interview consacrée à Demir SÖNMEZ:
Chaque jour, des camarades donnent de leur temps et de leur énergie pour faire avancer nos idéaux et promouvoir une société plus juste et plus solidaire.

L’objectif de cette nouvelle rubrique, que vous retrouverez désormais dans chaque numéro du PostScriptum, vise à vous présenter les militant-e-s actif-ve-s qui font vivre notre parti. C’est aussi une façon pour nous de les remercier de leur engagement.

C’est notre camarade Demir Sönmez, photographe bénévole du parti que vous avez probablement toutes et tous déjà croisé, qui a été le premier à se prêter au jeu des questions/réponses.

Demir est de toutes les manifestations, de tous les évènements, de toutes les rencontres socialistes, qu’il immortalise pour nous au travers de ses magnifiques photographies. Portrait en quelques mots.

431601_2718516214228_1125562484_n.jpgDemir, pourquoi milites-tu activement à gauche?


Analyser les événements du monde dans une perspective de gauche est le seul moyen de sortir des crises multiples du système que traverse l’humanité. D’ailleurs, la gauche est la seule alternative aux attaques du capitalisme et de l’impérialisme contre les peuples.

Parle-nous de ton parcours de militant socialiste...

Né à Erzurum (ville kurde), j’ai passé toute mon enfance et jeunesse à Ankara où j’ai fait toutes mes études. C’est d’ailleurs dans cette ville que j’ai commencé mon militantisme en 1976 dans le milieu associatif et syndical pour une Turquie démocratique et respectueuse des droits des minorités.

En raison de mes activités politiques mais aussi de mes écrits dans la presse associative et syndicale, j’ai été arrêté des dizaines de fois. En effet, entre 1978 et 1982, j’ai été incarcéré à plusieurs reprises et connu des prisons militaires suite au coup d’Etat du 1980. Autant en garde à vu que dans ces prisons, j’ai été torturé à de multiples reprises. Après ma sortie de la prison, la persécution à mon encontre s’est poursuivie, y compris à l’université et dans ma vie professionnelle. Face à de sérieux risques (assassinat ou disparition forcée par des escadrons de la mort), j’ai dû me résoudre à quitter mon pays en 1990.

Pourquoi la photographie?

J’ai choisi la photographie en raison de sa force d’impact. Il n’est pas toujours possible d’exprimer par écrit certaines choses, alors qu’une image peut très bien le faire. Les photos jouent également un rôle de témoin de leur époque ou d’un événement. De plus, il faut bien admettre que les photos ont bien souvent plus d’impact que l’écrit. C’est pourquoi je photographie la vie, la lutte, la résistance et la colère.

Le mot de la fin?


Pour terminer, j’utiliserais le slogan du parti lors des dernières élections fédérales qui me plaît beaucoup et que tout-e militant-e socialiste devrait mettre en oeuvre: «Pour toutes et tous, sans privilèges ».

Propos recueillis
par Marko Bandler
Prochain numéro: le portrait d’Eric
Peytremann, un infatigable militant
A lire également:
Et demain est un autre jour!

23:25 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : demir sÖnmez, blog, blogueur | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/01/2012

TDG: Arrêtez de banaliser la rubrique des blogs!

teaser14457_element21003.jpgLa fronde s’organise contre le nouveau habillage de la version électronique de la Julie. Quelques heures après sa mise en ligne, le Conseiller Municiplal Vert Julien Cart également blogueur sur la plate-forme de TDG a adressé un mail aux responsables de la Tribune (papier et internet) pour signaler son mécontentement face au manque d’intérêt du quotidien à la rubrique des blogs, grande génératrice de lecteurs. Il n’est pas le seul à le relever. D’autres blogueurs sont arrivés à la même conclusion.
Petit rappel: le 13 octobre 2010, la Julie version papier a changé de maquette et en passant a réduit comme une peau de chagrin l’espace dévolu aux blogs. Pire, en déplaçant cette rubrique de la dernière page et en la reléguant sous la rubrique du “Courrier des lecteurs”, les blogueurs se sont sentis banalisés et leur “travail” mal récompensé!
Aujourd’hui, les griefs sont nombreux. Je vous laisse le soin de lire le courrier de Julien Cart aux responsables de TDG. Je partage entièrement son raisonnoment mais je m’abstiens d’en rajouter une couche…
La Tribune de Genève est une institution. Elle appartient avant tout aux genevois et à ses nombreux lecteurs qui la lisent. Ne pas prendre en compte ces critiques est contre productif pour tous.

Julien.jpgLe courrier de Julien Cart: "Au rédacteur en chef de la Tribune et à celui du web, concernant le référencement des blogs dans le nouveau portail de la Tribune de Genève :

Messieurs,

Je me permets de vous écrire car je constate que le nouveau portail électronique de la Tribune ne met plus en avant les blogs comme auparavant... En effet on n'y accède qu'en descendant le curseur en bas à droite, les blogs n'étant pas référencés dans les signets au sommet du site, contrairement à plein d’autres rubriques dont je m’étonnerais qu’elles aient autant de pertinence et d’audience que celle dédiée aux milliers de blogueuses et blogueurs genevois-e-s.
De plus, les derniers blogs des contributeurs n'apparaissent plus en avant sur le site, comme c’était sympathiquement le cas en 2011. Est-ce voulu de mettre de côté les blogs de la Tribune et ainsi de recaler la voie des citoyennes et citoyens dans une rubrique minuscule sur le côté droit ?
Si c’était le cas, j’en serais désolé comme beaucoup d’autres personnalités genevoises qui pensent que le débat public au 21ème siècle ne peut faire l’exception de donner une place importante aux débats créés par les citoyens eux-mêmes.
Dommage car même si c'est à l'évidence pas la rubrique qui rapporte le plus d'argent à la tribune, le nombre de personnes qui s'y intéressent mériterait selon moi un meilleur référencement. Quoi qu’il en soit, merci de vos éclaircissements à ce sujet !

Julien Cart

Conseiller municipal, Les Verts, Genève
"
PS: Le courrier de Julien Cart vient d’être posté et partagé sur Facebook. A bon entendeur…!

A Lire également:

La réponse de M. Mabut, responsable de plate-forme des blogs:
Et l'on répond dans la foulée à Paul Despraz et à Haykel Ezzeddine que les blogs n'ont pas disparu, qu'ils changent simplement de mode d'exposition, qu'il appartient aussi aux blogueurs de travailler à la diffusion de leur carnet interactif. Que l'adversité est mère d'innovations.
Et demain est un autre jour!

21:28 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse, Médias | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : tdg, blog, blogueur | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/12/2011

Et hop la 1100ème!

IMG_7513-sssssssa.jpgIl y a des chiffres qui parlent d’eux-mêmes. Ce blog a 3 ans d’existence et 1100 notes à son actif. Ne me demandez pas combien de photos j’ai postées ici et sur les 2 autres blogs (1) hébergés également sur cette plate-forme. Certainement des milliers...Qui aime ne compte pas! Merci  à vous tous de m’avoir lu et certains d’avoir commenté mes écrits. Et hop à la prochaine célébration, la 1200 ème  en principe si je suis la moyenne actuelle dans trois mois et quelques jours... Voici quelques photos prises aujourd’hui à Leukerbad.

(1) Le blog du valais et Le blog du Jet d'eau

IMG_7373-sssssssa.jpg
IMG_7384-sssssssa.jpg
IMG_7387-sssssssa.jpg
IMG_7397-sssssssa.jpg
IMG_7431-sssssssa.jpg
IMG_7505-sssssssa.jpg
IMG_7393-sssssssa.jpg
IMG_7478-sssssssa.jpg
En rapport avec cette note:

23:20 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blog, blogueur, haykel ezzeddine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

16/11/2011

Aux commentatrices et aux commentateurs!

Commentaire.jpgEn réponse à un commentaire posté par Mère-Grand sous ma note: “Les révolutions arabes: et après?” et au risque de décevoir la communauté des commentateurs et des commentatrices, il m’arrive de censurer les commentaires. Tout d’abord voici le texte de Mère-Grand: “A l'auteur du blog: Il semble que vous ne censurez rien, même si cela peut vous déplaire. Je vous en félicite. C'est cette attitude-là qui peut favoriser l'entente entre les Musulmans et les autres dans notre pays, et non celle qui consiste à se poser sans cesse en victime et à dénoncer toute opinion non en accord avec ses propres principes comme un acte hostile.”
La semaine dernière j’ai rejeté deux commentaires pour racisme manifeste. Leur auteur m’invite à quitter la Suisse alors que je possède le fameux passeport rouge et que je vis à Genève depuis bientôt un quart de siècle! Décidément, je dérange!  Pas plus tard que dimanche j’ai publié un commentaire de Patoucha et ensuite je l’ai supprimé le lendemain à cause d’une attaque frontale contre deux blogueuses de TDG “accusées” de plagiat. Au nom d’une certaine liberté d’expression on ne peut tout publier quitte à devenir le punching-ball de tous les refoulés, les méchants, les racistes, les excités, les complexés et j’en passe. Attention je ne vise ni Patoucha, ni Mère-Grand qui des fois font mouche avec des commentaires inspirés et pertinents bien que je ne partage pas toujours leur façon de voir les choses.
Le responsable de cette plate-forme ne cesse de rappeler que le contenu du blog et les commentaires qu’il engendre sont sous la responsabilité du blogueur. Etant responsable de cet espace et ayant goûté au délice d’un tribunal genevois qui m’a condamné (à cause d’une affiche publiée sur mon blog avant qu’elle ne soit interdite par la justice) a versé une amende de chf. 3000.-, qui en passant a été payée par le MCG, je m’applique plus qu’avant à respecter scrupuleusement les règles de précautions.
Des commentateurs et des commentatrices se cachent derrière l’anonymat à bon ou à mauvais escient, d’autres accusent sans preuve, d’autres encore usent de la propagande pour soutenir leur cause en usant interminablement des mêmes liens qui relayent leur conviction...Et beaucoup heureusement sont à la hauteur!
Sans titre-2.jpgCe qui devrait être un complément à une note, un déclencheur de débat sur les choses de la vie, un partage d’opinions et d’expérience dérape des fois et se transforme en foire d’empoigne et  gare à celui ou à celle qui contredit ceux qui sont  adeptes de la pensée unique, celle par laquelle ils ou elles se drapent sans forcément l’admettre. C’est rare que je me plie à pratiquer l’art de répondre aux commentaires pour la simple raison que je ne me vois pas obligé d’y répondre puisque tout est dans la note que j’ai rédigée et qu’il n’y a pas besoin d’y rajouter sauf des éclaircissements quand cela s’impose. Chacun prend ce qu’il veut et libre à vous d’interpréter selon votre vécu “le contenu de mon blog”. En étant courtois et respectueux de l’autre et en appliquant les règles les plus élémentaires du savoir vivre, logiquement aucun commentaire n’est passible de rejet. Qui aime être insulté ou agressé dans son être ou ses croyances? Se soumettre à cette logique et se mettre à la place de celui ou celle qu’on attaque devrait suffire à dissuader plus d’un à poster n’importe quoi.
Une note comme son auteur peut déranger, incommoder ou carrément agacer plus d’un. On peut le dire sans franchir la ligne rouge. La langue de Molière est suffisamment riche en vocabulaire qu’éviter la facilité devient un jeu plus subtil et o combien enrichissant!
Je ne détiens pas le record du blog le plus commenté et je n’ai pas une statistique à vous fournir. En trois ans sur un total de 2210 commentaires qui regroupent les rejetés, les supprimés et les publiés je n’ai pas le souvenir d’avoir censuré plus d’une cinquantaine de fois si on enlève bien évidement les spams!

 

Et demain est un autre jour!

19:21 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blog, blogueur, blogueuse, commentaire, commentateur, commentatrice | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/11/2011

Fatima, Zakia et Carol jettent l’éponge, pourquoi?

blog.jpgUne certaine lassitude commence à gagner la blogosphère de la Tribune de Genève. Et attention qui dit TDG-blogs dit le support le plus actif des plates-formes romandes. Une référence! Des défections sont à déplorer de temps en temps rien que cette semaine 2 blogs bien en vue ont mis la clef sous la porte, façon de parler, parce que quand on attrape le virus de l’écriture c’est difficile de s’en défaire. Donc dire qu’on arrête de bloguer c’est ouvrir une parenthèse qui peut être interprétée de plusieurs façons. Mais c’est aussi un cri d’alarme qu’on ne doit pas négliger.
Manque de considération, découragement, travail qui passe inaperçu, des fois on a l’impression de perdre son temps à vouloir tenir un blog au détriment d’autres activités. Bon personne ne nous oblige à le faire...fréquemment, voir quotidiennement. Et comme on dit, il y’a blog et blog. On n'est pas tous égaux, heureusement question matière et style. Commenter l’actualité est certes facile mais ce n’est pas à la portée du commun des mortels. On a tous un avis sur tel ou tel sujet mais beaucoup n’ont pas franchi le cap du blog. Tenir un blog et l’alimenter au jour le jour est une discipline parfois ingrate, vu les efforts déployés et l’absence de retour de la part de notre hébergeur. Le 21 avril dernier dans une note que j’ai intitulé “Blogueur à la pige ou blogueur à l’œil?” j’ai soulevé un certain nombre de problèmes qu’on rencontre dans l’exercice de notre “fonction” de blogueur. Deux jours après, Tristian Cerf, nouveau responsable des contenus multimédias de TDG a posté un commentaire sous ma note en disant que l’équipe de tdg.ch “suit ce débat avec beaucoup d’intérêts” et “qu’il y aura une suite à donner”... Paroles en l’air qui n’ont pas été suivies d’une quelconque décision.
Quitte à me répéter je le redis encore une fois la rubrique destinée aux blogs dans la Tribune de Genève édition papier est ridicule par sa taille, sa couleur et son emplacement et ne reflète en aucune façon le travail extraordinaire des nombreux blogueurs et blogueuses qui alimentent quotidiennement la plate-forme.     
En l’espace de 24h00 "Regards de femmes...musulmanes" de Fatima et Zakia et “Au jour le jour, Gaza" tenu par Carol Scheller ont annoncé la fermeture de leur blog sans donner de raison laissant ainsi la porte ouverte à toutes les spéculations!

Illustration: © Beboy - Fotolia.com

Et demain, d'autres désertions?

02:35 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse, Genève, Médias | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : blog, blogeur, blogeuse, fatima zekia, carol | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/09/2011

Et hop la 1000ème et je suis encore là!

© Bertold Werkmann - Fotolia.com.jpgLa barre des 1000 notes vient d’être franchie aujourd’hui non sans mal. L’inspiration est toujours là mais pour la motivation et l’envie de poursuivre encore dans la même direction, c’est une autre affaire! C’est fou comment l’être humain peut être tributaire de l’environnement dans lequel il évolue.
Voilà, chère lectrice, cher lecteur, chère commentatrice, cher commentateur le compteur marque aujourd’hui le chiffre magique: 1000. Je vais vous la faire très brève. Ce soir, je vais fêter ça tout seul dans un bistrot entre une bière et un dossier que je dois remettre demain à mon avocat...pour cette histoire d’affiche. Au fait, je n’ai pas encore dévoilé le nom de mes “sponsors” qui me soutiennent dans cette affaire. SolidaritéS évidement, de tous les combats et le Constituant Nils De Dardel qui roule pour le parti de Pierre Vanek, de Tobia Schnebli et compagnie...Les esprits chagrins diront à cause d’une affiche (controversée) de la droite, je me retrouve devant un tribunal et comble de l’ironie c’est la gauche qui prend à ses frais ma défense! Ainsi va le monde! Rien n’est définitivement noir ni blanc et dans les nuances la diversité des couleurs est encore plus enivrante. Je suis devant la justice plutôt pour avoir informé sans s’autocensurer. Et c’est ce qu’on doit retenir! Pour les chiffres, 1000 notes en deux ans et neuf mois, cela fait une sacrée présence dans la blogosphère. Merci à vous tous.

Sans titre-1-ssssss1111 copie.jpg
Sans titre-2-ssssss1111.jpg
Illustration 1: © Bertold Werkmann - Fotolia.com
Photo 1: Haykel
Photo 2: Memet Asker
Et demain est un autre jour!

19:45 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : blog, blogueur, haykel ezzeddine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/09/2011

2 plaintes et mes remerciements à vous lecteurs, à Chraiti, à Lala, à 20minutes, à Décaillet...

2-ssssss1111.jpgJe ne sais plus par où commencer. Je ne vous cache rien ami(e)s lecteurs. Après tout, c’est à vous que je dois rendre des comptes en premier, vous sans qui ce blog n'existerait même pas. L’introduction faite,  je reviens à l’affiche controversée du MCG, le droit d’informer et le chemin qui m’a conduit jusqu’au tribunal. Ayant reçu un mandat de comparution de la Police judiciaire section Brigade de criminalité générale je me suis rendu mardi comme prévu au rendez-vous. Premier contact avec l’inspectrice, une dame charmante et avenante qui contraste avec les locaux lugubres et la cellule où s’est passé l’interrogatoire. Une chaise, un bureau, une petite table le tout bien fixé au sol avec un ordinateur portable sur lequel prend noteSans titre 2.jpg l’inspectrice et c’est tout. Pas de fenêtres, une pièce traumatisante et étouffante! La porte est restée ouverte car aucun risque de délit de fuite...vous connaissez un blogueur qui va se défiler face à ses responsabilités et prendre la poudre d’escampette à la première occasion? Cette même porte fait plus peur que tout le reste. J’ai compté 3 grandes serrures de quoi décourager tous les MacGyvers de la planète. La pièce d’à côté à ma gauche était fermée, à l’intérieur il y avait un homme. Comment je le sais?  Ses chaussures sont restées à l’extérieur parce qu’avec des lacets on peut jouer à la grande évasion. Moi j’ai eu la chance de garder les miennes et d’avoir la porte ouverte pendant une heure de questions-réponses. Deux  plaintes déposées contre moi et la clique du MCG. Au moins je ne suis pas seul dans cette galère. Qui sait peut être on partagera un jour la même cellule... Je vais très loin, j’arrête de faire peur à mon entourage avec ce genre de plaisanterie.
Deux plaintes...
Je disais donc deux plaintes pour diffamation et calomnie ainsi qu’insoumission à une décision du tribunal. Pour cette dernière plainte je ne suis pas très sûr du terme exact, étant très peu rompu au langage judiciaire. Je n’ai pas eu de copie de mon interrogatoire à la fin de mon audition parce qu’il faut respecter les démarches administratives. C’est mon avocat qui doit la réclamer et la recevoir à ma place. Mercredi à 16h00 j’ai rencontré enfin mon avocat, un homme de loi certes mais ancienne vedette politique. Comme mon inspectrice de charme, il est réfractaire à tout ce qui est réseau social. Les deux ne savent pas très bien comment fonctionne un blog. ça promet! Je ne dirais pas plus ni sur l’un ni sur l’autre. Quant aux honoraires de mon défenseur, j’ai trouvé un sponsor évidement dans le domaine politique. J’y reviendrai!
Je tiens à remercier ici tous ceux qui m’ont témoigné leur soutien et ils sont nombreux. Depuis la parution de l’article de 20minutes, il y a 3 jours  je croule sous les gestes d’attention, des sms, des téléphones, des  commentaires sur ce blog et de nombreux messages sur Facebook. Je n’arrête pas d’être ému du matin au soir de quoi supporter cette double action en justice. Je remercie tout particulièrement les blogueurs Djemâ Chraiti et Lala qui m’ont consacré une note et le grand Pascal Décaillet pour qui je constitue cette semaine le coup de cœur de GHI.

PS: Merci également pour le soutien: Demir SÖNMEZ et Memet Asker

Et demain est un autre jour!