andré hediger

  • André Hediger dresse le bilan du Conseil administratif sortant (2)

    Imprimer

    Sandrine Salerno répond à André Hediger

    Sans titre.jpgDans une précédente note j’ai interpellé Michel Chevrolet, Pierre Maudet et Sandrine Salerno au sujet d’une interview donnée par  André Hediger à Gauchebdo. Un entretien dans lequel l’ex maire de Genève brocarde les trois politiciens. Au sujet de Sandrine Salerno qui vient de me répondre, “Dédé” critique sa gestion de la Gérance immobilière. Pour lui, le mode de calcul des revenus qui inclut même les livrets d’épargne des enfants...”c’est un peu mesquin”. A quoi Sandrine Salerno répond: “d’un certain point de vue, je prends la critique de M. Hediger comme un compliment. Il est normal quand on parle de prestations publiques d’être rigoureux et exigeant. Un sou est un sou !
    Je tiens à rappeler qu’avec le nouveau règlement de la Gérance Immobilière Municipale, les prix des logements sociaux sont fixés en fonction : du revenu, de la fortune et du taux d’occupation. Au maximum, le loyer est fixé à  22% du revenu familial. Dans un monde où il apparaît normal de consacrer au moins 30% de son budget dans un logement, cela paraît juste.
    De plus, c’est une commission d’attribution indépendante qui octroie les logements, ce qui permet d’éviter tout problème de copinage.
    Par conséquent, lorsqu’il y a des règles, elles sont faites pour être respectées. Quand on calcule la fortune d’une famille, on doit prendre en compte le carnet d’épargne des enfants. Sinon, on déroge au règlement. Les conseils de M. Hediger ne me semblent donc pas avisés.”

    A lire: "André Hediger dresse le bilan du Conseil administratif sortant"

    Lien permanent Catégories : Genève, Politique 0 commentaire
  • André Hediger dresse le bilan du Conseil administratif sortant

    Imprimer

    gauche hébdo 1-ssssss1111.jpgGAUCHEBDO, comme son nom l’indique est un journal de gauche. Sa spécificité: les articles sont signés par les journalistes maison et par des citoyens, des militants, des hommes et des femmes engagés. La dernière livraison contient une pépite à la page 4. Titre: “André Hediger délivre ses bons et ses mauvais points”. A quelques jours des élections municipales et celle du Conseil administratif le ton monte et le “Dédé” cantonal sort de sa réserve pour venir donner l’estocade aux politiciens qui font campagne pour les cinq sièges à pourvoir. De Fribourg où il passe une retraite bien méritée, sans problème de stationnement ou d’amende et entre une fondue et un chasselas de Vully, l’ex magistrat se livre à un véritable règlement de compte contre Pierre Maudet et Michel Chevrolet.

    "Maudet c'est mon petit caporal" et "Chevrolet est un amuseur public"

    Sous couvert de dresser un bilan du Conseil administratif sortant, “Dédé” donne un satisfecit à Remy Pagani et un bon mais peut mieux faire à l’actuelle maire de Genève Salerno et attaque de front Pierre Maudet et Michel Chevrolet. Sans titre.jpgLe radical en charge du Département de l’environnement urbain et de la sécurité est traité de “petit caporal de campagne dont la “maladie est la réformite aiguë”. Et s’en suit une longue diatribe pour noircir le bilan du magistrat Maudet accusé entre autre de ne pas recourir au dialogue dans ses services. Quant au remuant Michel Chevrolet, l’ex maire de Genève tire un portrait de lui peu reluisant: “Michel Chevrolet est sympathique, mais c’est un amuseur public qui n’a pas l’étoffe d’un magistrat. Il est aussi le valet de certaines régies immobilières”.

    La réponse des deux intéressés

    J’ai contacté l’un et l’autre pour connaître leur avis sur le bilan au vitriole d’André Hediger. Le premier à réagir est bien entendu le matinal Maudet dont voici la réponse:
    Très attaché à la séparation des pouvoirs, notamment entre l'Exécutif et le Judiciaire, j'ai pour principe de me refuser catégoriquement à tout commentaire sur la personne d'un prévenu dont le cas n'a pas été définitivement réglé par la justice pénale.
    Vu le parcours et les "états de service" de la personne concernée, un minimum de circonspection serait bienvenu, ne serait-ce que pour éviter de se ridiculiser davantage, si tant est que ce soit possible.”   
    Cinq heures plus tard l’homme qui roule pour le parti orange, Michel Chevrolet précise:
    Je suis très attaché en tant que Constituant à la séparation des pouvoirs. Ainsi je pense, qu'il n'est pas nécessaire de répondre à Monsieur Hediger en pleine procédure judiciaire. Pour le surplus, "l'amuseur public" paie 20110205_4269-ssssss1111.jpgses amendes.”
    Je me satisfaits de ses deux réponses mais je relève au passage en tant que pourfendeur de contradictions que les deux réponses comportent les mêmes termes: “très attaché à la séparation des pouvoirs”. Ce n’est pas parce qu’ils font équipe pour la course au Conseil administratif que forcément ils se sont téléphoné avant de répondre à ma question. C’est fou chaque fois qu’une question est posée à un politicien au sujet d’un autre la réponse même si elle est développée comporte inévitablement la tournure: “très attachée à la séparation des pouvoirs”.
    PS: Madame Salerno répond aux accusations d'André Hediger ici.