15/04/2011

Une centaine de milliers de livres pour la Révolution tunisienne!

logo_payot.gifDepuis maintenant 3 ans la plus grande librairie en Suisse Payot qui détient 11 succursales à travers le pays organise une collecte de livres destinée à alimenter les bibliothèques de certains pays africains et associations d’entraides helvétiques. Cette opération débutera cette année le 15 avril et se terminera 8 jours plus tard, le 23 avril précisément, décrétée  par l’UNESCO Journée mondiale du livre.
La nouveauté pour cette édition est le choix de la Tunisie comme principale bénéficiaire de cette action de solidarité avec l’Hospice général. Une amicale Tuniso-Suisse vient d’être créée à cet effet pour faciliter les échanges entre les deux pays dans un esprit animé par un engagement citoyen, dépourvu de toute arrière pensée politique. Aider la Tunisie dans cette période difficile et consolider les liens avec les tunisiens surtout avec ceux des régions qui ont été constamment abandonnées par l’Etat. Tel est le but de cette amicale dont c’est la première initiative.
Ridha Ben Boubaker.jpgPLANETE PHOTOS a pris contact avec l’un de ses membres fondateurs, Ridha Ben Boubaker qui travaille dans le domaine culturel dans la commune de Meyrin, banlieue de Genève. Emballé et porté par ce projet dès le départ, Ben Boubaker insiste sur le travail collectif qui s’est mis en route entre tunisiens et suisses afin de réussir cette opération jamais réalisée en faveur de la Tunisie. Il va y avoir entre 100’000 et 110’000 livres à collecter et ensuite à acheminer vers Sidi-Bouzid, Kasserine, Le Kef ou Gafsa. Une grande opération qui nécessitera une conjugaison d’efforts et de moyens entre plusieurs protagonistes. En frappant à toutes les portes, Ridha Ben Boubaker a réussi à mettre sur pied cette extraordinaire opération, aidé il est vrai par la Mission tunisienne auprès de l’ONU à Genève. Du côté Suisse, il y a bien sûr, les livres de la Librairie Payot, ceux de la bibliothèque de la Cité de Genève et ceux qui seront collectés  par la commune de Meyrin. Ensuite l’acheminement en camions  vers le Port de Gênes se fera avec l’aide de la Mairie de Meyrin qui payera le transport. Côté tunisien la CTN (Compagnie tunisienne de navigation) se chargera de les transporter jusqu’à Tunis, ensuite des transporteurs tunisiens seront appelés à les acheminer vers leur destination finale le tout sous le contrôle du Ministère de l’Education et celui de la culture. Tunisair fournira par la suite des billets d’avion à la délégation qui partira en Tunisie pour superviser sur place l’acheminement et un tour opérateur tunisien Le Must Air Marin s’occupera de l’hébergement et fournira son assistance.
Chez l’Amicale Tuniso-Suisse on croise les doigts et on compte les jours pour fêter comme il se doit ce premier acte citoyen envers ce pays qui nous est très cher.

Cet article a paru également dans Kapitalis

Et demain est un autre jour!

00:25 Écrit par Haykel dans Culture, Lettres, Livre, Suisse, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : amicale tuniso-suisse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook