aigles de carthage

  • Coupe d’Afrique des nations 2019: le désintérêt des européens pour cette compétition africaine!

    Imprimer

    Screenshot_20190715_003145.jpgQue de surprises durant cette 32ème édition de la Coupe d’Afrique des nations de football qui se déroule actuellement en Egypte jusqu’au 19 juillet. Une coupe sans réelle intérêt pour les télévisions européennes qui hormis Eurosport Espagne, la chaine DAZN Allemagne et Italie pas de couverture digne d’intérêt. Et pourtant en terme d’audience télévisuelle la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) se place derrière la Coupe du Monde de football et le Championnat d’Europe des Nations. Et pour couronner le tout la chaîne Qatari Bein sports a l’exclusivité sur les couvertures des principaux évènements footballistiques du continent africain, européens... Et attention on ne peut pas contracter un abonnement en Suisse avec cette chaîne car Swisscom détient un monopole stupide avec son bouquet limité Teleclub qui fait abstraction des matchs africains. Du coup, la chaîne Bein sports est celle la plus suivie (streaming) illégalement sur le web.

    Screenshot_20190715_002440.jpgRevenant à cette CAN que les Egyptiens ont bien organisé malgré un public pas très présent à cause du prix élevé des billets d’entrée. Les surprises étaient nombreuses avec notamment l’élimination prématurée du pays organisateur, l’Egypte et de gros calibres comme le Maroc, le Ghana, la Côte d’Ivoire ou le Cameroun. Autre surprise de taille, le Madagascar qui a pu se qualifier jusqu’au quart de final pour une première participation Screenshot_20190715_002513.jpgavant de se faire éliminer par la Tunisie par 3 buts à 0. En parlant des Aigles de Carthage dont les performances sont montées en crescendo à cause de la VAR qui une fois de plus a montré son inefficacité ont été privé de finale pour un pénalty flagrant annulé curieusement par les arbitres derrière leur pupitre. Pour la finale, l’Algérie est fortement favorite contre le Sénégal. Elle n’aura certainement pas besoin de l’intervention de la VAR tant sa suprématie sur cette CAN est évidente. Dommage pour la Tunisie qui a souffert de la malhonnêteté arbitrale! Les tunisiens ont certes perdu injustement l’accès à la finale mais ils ont gagné un esprit d’équipe qui se bonifiera d’avantage avec les compétions à venir.

    Et demain est un autre jour!

  • Coupe du monde 2014: Lettre ouverte aux Aigles de Carthage

    Imprimer

    tunisie_cameroun_11_18.jpgOn ne sait pas pourquoi on vous appelle encore Aigles de Carthage. On ne sait d’ailleurs pas pourquoi on vous a collé ce surnom si peu mérité. Et on ne veut pas le savoir tant notre déception est grande et notre frustration immense.
    Par Haykel Ezzeddine
    11 millions de Tunisiens et autant de déçus! Nous n’irons pas au Brésil en 2014 titiller les élites du football mondial. Nous ne le méritons pas, même s’il y a une chance minime que le recours déposé par la FTF aboutisse. Et puis zut, même si ça marche, on ne serait pas fier déjà de cette «équipe» constamment remaniée et qui s’est retrouvée à jouer les barrages grâce à un premier recours!
    A ce rythme, on va finir par admettre que les bureaucrates de la FTF sont plus efficaces que les joueurs sur le terrain… et si ça se concrétise, on pourrait même gagner la coupe du monde grâce aux recours! Il est fort le Tunisien quand il commence à chercher les failles chez l’autre. Mauvais perdant ou bon procédurier! Qu’importe!
    Contrairement au match aller où l’on a vu des joueurs motivés mais malchanceux, dimanche, on n’y a cru et on n’a rêvé d’une qualification que pendant 15 minutes, après qu’Ahmed Akaichi a marqué le seul but tunisien.
    On ne comprend toujours pas cette inertie, ce manque de combativité, cet abandon, cette démotivation, ce manque de patriotisme. Pourtant, vous n’êtes ni des unijambistes ni ne vous souffrez d’un quelconque handicap physique!
    tunisie_cameroun_11_18_3.jpgPourquoi? Pourquoi cette inefficacité? En première mi-temps, à voir votre engagement défensif, malgré les 2 buts déjà encaissés, on a presque cru que c’était vous qui meniez au but et essayiez de gagner du temps en vous recroquevillant en défense et en ménageant vos efforts…
    Les Aigles de Carthage ont vraiment volé très bas et bu le verre de l’humiliation jusqu’à la lie, en se faisant écraser par 4 buts à 1 par des Camerounais forts en attaque mais assez vulnérables en défense!
    Dimanche, nous avons vraiment touché le fond. La lourde défaite nous renvoie à la réalité: le football tunisien est bel et bien moribond en cette fin d'année 2013. Faute de bons joueurs, mais aussi par manque d’encadrement et de politique sportive digne de ce nom.

    Article paru dans Kapitalis de ce jour.

    Et demain est un autre jour!