24/08/2017

Tamedia veut la peau des médias romands ou ce qui en reste, ce n’est pas sûr!

tdg,tribune de genève,tamedia,20minutes,24heures,le matin dimancheAdieux la diversité et vive l’uniformité. Au rythme où va la presse Suisse bientôt il n’y aura qu’une seule voix audible qui parle Suisse allemand et utilisera "Google traduction" pour s’adresser aux romands. Pourquoi des journalistes romands à l’ère d’internet et des multiples traducteurs qui pourront faire l’affaire presque gratuitement car il faut bien payer ceux qui vont écrire en Suisse-allemand et traduire en français!
Au mois de septembre 2016 Tamedia a procédé à la suppression d’une trentaine de postes de travail chez la «Tribune tdg,tribune de genève,tamedia,20minutes,24heures,le matin dimanchede Genève» et «24 heures». Une année plus tard à un mois prêt, le groupe Tamedia annonce la fusion des rédactions du «Matin» avec celle de «20 minutes» avec la disparition de 6 employés à Lausanne dont 4 journalistes et un jour après il enchaine avec le transfert de 4 rubriques (Monde, Suisse, Economie, et Sport) de la Julie de Genève à Lausanne en les incorporant à «24 heures» et «Matin Dimanche». A l’heure de la globalisation  pourquoi Tamedia a mis autant de temps à comprendre qu’avec un journaliste basé à Zurich et un bon traducteur «internet» on peut facilement faire l’économie rédactionnelle des régions au delà de Zurich?
Le communiqué de Tamedia long comme le bras d’un géant parle de «regroupement», de «fusion», de «relocalisation», «d’indépendance économique et rédactionnelle», «d’opportunité de croissance dans le journalisme digital», «de nouvelle organisation sans licenciement», de «baisse importante des recettes publicitaires»...une langue de bois pondu par le service RH qui ne communique pas sur la ditdg,tribune de genève,tamedia,20minutes,24heures,le matin dimanchesparition certaine d’autres postes liés à la photo, à la mise en page, aux correcteurs et autres métiers liés à la publication des journaux! Le communiqué ne parle pas non plus des salaires astronomiques des dirigeants qui ont décidé ce démembrement organisé!
La réaction d’indignations des politiques genevois n’aura aucun effet pratique sur la décision de Tamedia de faire disparaître à petit feu le 4ème pouvoir romand! Et c’est dommage! Ici c’est Zurich qui commande...le journalisme suisse! Mais au fait où sont les lecteurs? Car si les lecteurs massifs existent dans notre tdg,tribune de genève,tamedia,20minutes,24heures,le matin dimanchecanton notre TDG ne partira pas de Genève mais hélas la diversité de la population est là pour nous rappeler qu’il n’y a pas une seule Genève mais plusieurs! Et celle qui s’intéresse vraiment à l’information made in Molière, Proust ou Voltaire est minoritaire!
Prenez une radio locale telle que "One FM" vous allez entendre à longueur de journée et en boucle le dernier tube de la chanteuse colombienne Shakira, du Portoricain Luis Fonsi ou encore de l’Espagnol Enrique Iglesias. C’est un signe que la Genève de ces dernières années est devenue latine. Cette nouvelle population dite "festive" n’intéresse uniquement que la radio et l’univers des divertissements nocturnes, aucun journal romand n'accorde un intérêt particulier au nom de l'information à cette population qui est sur la voie de devenir une des composantes principales de la Genève internationale. Ce qui manque cruellement dans nos journaux c'est de parler des spécificités des genevois en donnant la parole aux uns et aux autres et en parlant des problèmes qui les préoccupent. Être à l'écoute et proche des préoccupations des citoyens qui formeront l'essentiel du lectorat. En 2019, dans une énième restructuration Tamedia déplacera tout le personnel de la Julie à Lausanne et laissera à Genève la rubrique "Courrier des lecteurs" et quelques bricoles...Chose qu'on ne souhaite pas!

                              Et demain est un autre jour!

27/09/2016

Solidaire avec la Julie et « 24 heures »

14425343_615335881978418_3364708713188737012_o.jpgCe petit billet pour apporter mon soutient en tant que blogueur et citoyen assoiffé d'informations à la « Tribune de Genève » et à « 24 heures » qui vont souffrir avec le énième plan d’économie que veut leur imposer leur éditeur Tamedia. Un riche éditeur qui a enregistré en 2015 un bénéfice de 330 millions et dont le CEO gagne par année la modique somme de 6 millions de francs. 24 emplois vont passer à la trappe pour grossir le bénéfice de Tamedia et le salaire de ces dirigeants.  24 postes de travail représentent 24 plumes, 24 informations qui manqueront quotidiennement aux lecteurs des 2 quotidiens régionaux. La liberté d’expression et la qualité de l’information vont subir un sacré coup. Tamedia qui est le plus grand groupe de médias privé en Suisse ne donne pas beaucoup d’intérêts à sa branche romande. Normal, ces dirigeants confortablement installés à quelques encablures de la rivière Sihl à Zurich préfèrent lire en allemand...

PS: photo mon ami Demir SÖNMEZ

Et demain est un autre jour!

17:14 Écrit par Haykel dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : medias, tribune de genève, 24heures, tamedia, journaliste | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/09/2011

Le pouvoir des commentateurs sur TDG

24heures.jpgDes fois je me demande, s’il y a vraiment un pilote dans l’avion à la rue du Stand surtout les week-end. Un article publié sur le site internet de 24heures et repris sur le site de la Tribune de Genève vendredi 9 septembre n’a pas fait long feu sur le quotidien genevois. Et pour cause! Rien qu’en lisant le titre on comprend pourquoi il a disparu fissa du paysage médiatique de la cité de Calvin. Mais alors pourquoi l’avoir publié? Y a pas de filtre à TDG?  Il faudrait un jour leur poser la question.

“Elle rate son avion à Cointrin pour cinq minutes de retard à cause de la queue chez Swiss”. ça nous fait une belle jambe! Au pays de la précision, ne pas se présenter à l’heure, même pour une minute à une quelconque échéance est impardonnable, voir une honte! A l’aéroport de Genève comme dans tous les autres aéroports du monde, il y a un guichet d’enregistrement appelé “Assistance” qui s’adresse essentiellement aux passagers non accompagnés, aux invalides, aux utilisateurs de fauteuils roulants...aux voyageurs avec béquilles...Généralement à ce guichet il n’y a pas foule. Pourquoi cette passagère ne l’a pas utilisé??? Pourquoi arriver à l'aéroport 1h10 avant le décollage?

Je comprends et je compatis avec cette vacancière accidentée (elle a 2 béquilles) qui a bousillé ses vacances à cause de 5 misérables minutes. Mais de là à ameuter les médias...c’est léger comme argument, il y a pire dans la vie...même si le préjudice financier s'éleve à 1500 euros pour deux personnes!

Elle vient de Lausanne et n’a pas pu embarquer parce qu’elle s’est présentée 5 minutes après la fermeture de l’enregistrement pour sa destination. Est-ce que ça mérite un article signé et une photographie signée également? Deux professionnels de l’écrit et de l’image se sont déplacés chez la lésée pour cueillir ses déclarations et pondre un article publié le lendemain sur les colonnes deTDG 2.jpg 24heures. Un grand moment d’inutilité qui a été mal reçu à Genève, ce qui explique sa disparition 20 commentaires plus tard! Il est vrai que les commentateurs et commentatrices ne sont pas allés avec le dos de cette information qui est juste publiable sur un compte Facebook...pour attirer la compassion, animer son profil et informer son entourage de ce qui vient de se passer.TDG.jpg
C’est la première fois que j’assiste au pouvoir des commentateurs et commentatrices. Grâce à eux plusieurs lecteurs ont échappé à ce non événement et à ce remplissage indigne d’un journal comme TDG! Des idées pour un prochain article. “Il joue tout son salaire au loto mais ne gagne rien”. “Il rate sa vie mais réussit sa mort”. “Il achète un billet sur internet pour San José en Californie mais se retrouve à San José au Costa Rica”...
Bien que je suis abonné à la Julie quand je fais une recherche avec le titre j’obtiens: “Vous n’êtes pas autorisé à accéder à cette page!!!!!!! Une suppression en règle, bon débarras!
========
Une autre bourde mais là c’est une répétition sur un article publié conjointement par TDG et 24heures toujours hier après-midi sur leur site internet. “Vent de panique sur les Bourses européennes” rédigé par l’ATS. Le journaliste maison n’avait qu’une seul phrase a écrire pour présenter la démission de Jürgen Star. Et dans cette phrase il a fait une répétition: “Face à la crise et à la démission de la démission de Jürgen Stark, chef économiste de la Banque centrale européennes, les Bourses européennes ont plongé vendredi.”
Est-ce que les correcteurs à TDG et à 24heures ont fait le pont ce vendredi???

A lire la réponse du médiateur du groupe Edipresse, Daniel Cornu ici

Encore une petite pour la route. Aujourd'hui sur le site internet de TDG et de 24heures, un article intitulé:"Tensions Israël/l'Egypte: les Etats-Unis très inquiet". Pour illustrer cet article de l'AFP une photo représentant  l'Ambassade d'Israël au Caire:

TDG-Egypte.jpg
Ce n'est pas l'Ambassade d'Israël mais plutôt une ambassade arabe voir le sigle au niveau du 1er étage.
L'Ambassade d'Israël au Caire se trouve dans un immeuble d'une vingtaine d'étages!!!
Egypte.jpg
D'autres ratages:

15:55 Écrit par Haykel dans Médias | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : tdg, 24heures, commentateurs | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook