21/04/2017

Fusillade sur les Champ-Elysées, quel beau cadeau pour Marine Le Pen

BFM.jpg

Sur le vif. A quelques heures du premier tour des présidentielles françaises Daesh vient d’offrir à la candidate de l’extrême droite, Marine Le Pen un beau cadeau pour doper sa course vers le titre suprême. Candidate malheureuse des dernières présidentielles la fille de son père, Jean-Marie Le Pen a de forte chance de faire mieux que ces anciennes tentatives pour remporter la course finale. Il va de soi que sa qualification pour le deuxième tour ne fait aucun doute seule l’issue finale reste incertaine avec la pléthore de prétendants qui se bousculent au portillon. Mais avec cette fusillade des Champs-Elysées qui a fait un mort parmi les forces de l'ordre, Daesh a peut-être orienté le vote final des Français. Ce terrorisme aveugle qui frappe l’Hexagone donne une justification à la thèse du Front national, parti populiste et raciste. Le scrutin de ce dimanche sera marqué par ce terrible attentat et Marine Le Pen déguste ce coup de pouce à tel point qu’elle annule et renonce à ses interventions ce vendredi, dernier jour de campagne d’avant le premier tour. Et si Marine Le Pen devient la première présidente de la France...grâce à ce baroude d'honneur des terroristes de Daesh?

Et demain, l'avenir de la France est plus qu'incertain!

19/08/2016

La Tunisie hôte d’honneur de la «Semaine de la démocratie» à Genève

La Tunisie prendra part comme hôte d’honneur à la «Semaine de la démocratie» qui se déroulera à Genève du 15 au 24 septembre 2016.

Avec 22 organisations internationales et plus de 250 ONG, Genève détient le titre symbolique de «capitale mondiale» des organisations internationales.

En plus d’abriter le siège européen de l’Onu, Genève, comme d’autres cantons suisses, est un excellent laboratoire pour apprendre les rudiments de la démocratie.

Kapitalis.jpgLe 15 septembre est décrété par l’ONU comme la Journée internationale de la démocratie. Les Suisses, qui ne font pas les choses à moitié, célèbrent cet évènement à leur manière en le prolongeant et ça devient du 15 au 24 septembre «La semaine de la démocratie» où il sera question de faire l’état des lieux de la démocratie dans le monde.

Vaste programme pour une ville internationale comme Genève qui abrite le siège européen de l’Onu et de nombreuses organisations internationales.

C’est la deuxième année consécutive que la cité de Calvin représentée par ses institutions étatiques organise ce grand rassemblement politique ouvert au grand public avec, comme invitée d’honneur pour cette édition, la Tunisie.

Cette participation tunisienne a été possible grâce aux efforts conjugués de Amina Bouzguenda Zeghal, directrice générale de l’Université Paris Dauphine Tunis, de Nadia Sehnaoui Boulifa, entrepreneure tuniso-suisse et membre actif de la société civile, et d’autres personnalités du monde avignette-semaine-democratie.jpgcadémique et associatif.

Le député Abderraouf El-May, président de la Commission des Tunisiens résidents à l’étranger à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a été sollicité pour jouer l’intermédiaire avec les instances genevoises. Après sa rencontre, mercredi 17 août, avec Anja Wydel Guelpa, chancelière d’Etat de la République et Canton de Genève, pour finaliser le rendez-vous du mois de septembre, M. El-May a déclaré que «la participation active de la Tunisie à un tel événement d’envergure internationale est à multiplier pour souligner nos avancées démocratiques, nous aider à travailler d’avantage sur nos défis et mettre en avant ce que la Tunisie a de meilleur, en particulier sa jeunesse.»

Edition 2015.jpgEn parlant de jeunesse, un jumelage a été mis sur pied entre l’Université de Genève d’une part et l’Université Paris-Dauphine à Tunis ainsi que l’Université de Tunis. Sept étudiants tunisiens viendront débattre, le 19 septembre, avec leurs homologues genevois autour d’un débat intitulé: «Suisse-Tunisie: regards croisés sur une démocratie en mouvement.» Une expérience appelée à se renouveler entre Genevois et Tunisiens.

Le programme de la «Semaine de la démocratie» s’annonce alléchant avec des débats, des conférences, des ateliers, des expositions, des concerts et autres réjouissances. Un petit aperçu de ce qui attend les participants à cette semaine de la démocratie made in Suisse à travers les thèmes qui seront traités: «Lancement d’un projet citoyen»; «La démocratie en débat»; «Projection-débat intergénérationnel»; «L’éducation des jeunes migrant-e-s : L’avenir de la démocratie»; «Genève s’exprime»; «Atelier aux archives de l’Etat de Genève»; «Une loi, quelle loi?»; «Objets de démocratie»; «La démocratie, si je veux!»; «Démocratie 2030» ; «Institutions 3D»; «Ecole, travail, citoyenneté : Les jeunes ont la parole»; «Citoyenneté Petit Ecran»; «Visualisation parlementaire: La cuisine du parlement ? On vous fait un dessin»; «Les jeunes et la politique»; «Portes ouvertes au Palais de Justice»; «Ma ville, un espace civique»; «Portes ouvertes à l’Hôtel de Ville»; «Séance fictive du Grand Conseil» (l’équivalent de l’ARP).

PS: Article paru dans Kapitalis le 19.08.2016

Légende photo:

-1ère photo: Abderraouf El-May et Anja Wydel Guelpa, Nadia Sehnaoui Boulifa et Amina Bouzguenda Zeghal.

-Affiche de la Semaine de la démocratie

-Photo de l'édition 2015 copyright Ville de Genève

Et demain est un autre jour!

25/04/2016

Tous avec Demir Sönmez et contre la Turquie autoritaire

demir sönmez,état turc,dictature turqueAu pays de Recep Tayyip Edorgan, il n’y a qu’un semblant de démocratie et la liberté d’expression est chose inconnue dans cette belle et grande Turquie qui veut adhérer à l’Europe. Dans son dernier classement sur la liberté de la presse, « Reporters sans frontières » classe la Turquie au 151ème rang sur un total de 180 pays. Dérive autoritaire, chasse aux journalistes, censure, fermeture de sites internet, de chaines de TV ainsi que de journaux pour mieux museler la presse, guerre contre les kurdes, double jeu avec le conflit syrien…Erdogan et son appareil autoritaire brillent par leur dictature et leur manque d’imagination. Le dernier épisode est celui qui se déroule actuellement à Genève où l’Etat Turc essaye d’intimider les autorités genevoises pour une photo exposée sur la Place des Nations et qui représente le jeune Berkin Elvan tué à 15 ans par la police Turque.

12963610_10207992881532806_1921844359400306429_n.jpgLes sbires de Recep Tayyip Edorgan n’ont pas visité toute l’exposition de Demir Sönmez car sur les 58 photos une bonne partie est consacrée à des manifestations contre le pouvoir Turc.

Je m’appelle Haykel Ezzeddine, blogueur, photographe, correspondant de presse, suisse d’origine tunisienne, citoyen du monde soutient mon ami Demir Sönmez et le Conseil administratif de la Ville de Genève qui prendra demain je suis sûr la bonne décision. Une fin de non-recevoir au gouvernement Turc avec cerise sur le gâteau l’envoi d’un exemplaire du livre « La démocratie et la liberté d’expression pour les nuls ».

Et demain est un autre jour!

10/12/2014

Mon bilan suggestif pour 2014

A.jpgDécembre, mois glacial sous nos latitudes, mais aussi et surtout mois des fêtes de fin d'année et des bilans par excellence. A chacun le sien et les résolutions comptent doubles en ce mois consacré par les médias aux différentes rétrospectives. Il paraît que vous les lecteurs vous aimez ça comme des marrons grillés, c'est de saison.
Qu'est-ce que j’ai retenu de 2014 sur le plan personnel?
Je suis tenté de dire pas grand chose, la routine, le train train habituel. Boulot-dodo-photos-blog, sorties, cinémas, restos, quelques rares escapades et autant de moments de bonheurs, des périodes difficiles aussi et surtout une santé au beau fixe, je touche la matière noble de mon bureau constituée d’un bois moins noble pour conjurer le mauvais sort. Au fait, rien de vraiment spécial pour cette année qui ressemble à sa précédente en espérant une belle cuvée pour la prochaine.
Qu'est-ce j’ai retenu de 2014 pour Genève?

Mouvements social:
TPG.jpgLa ville est toujours aussi belle, beaucoup plus bruyante et stressante. Les trams et les bus sont constamment plein à n’importe quel moment de la journée. Le débrayage des TPG le 19 novembre est passé sans faire trop de mal par contre la vraie fausse grève du 3 décembre qui n’a pas eu lieu a laissé des traces chez les genevois. Malgré l’accord conclu avec leur direction, les employés nous ont tenu en haleine  jusqu’à 3 h du matin pour savoir si grève y aura.
4.jpgDes manifestations à Genève il y en a eu à la pelle comme à chaque année. Le siège de l’ONU et du Haut-Commissariat des Droits de l’homme explique le nombre incroyable de manifestations presque une par jour (voir le blog de mon ami Demir SÖNMEZ). Une seule a dégénéré dans le quartier de Plainpalais le 4 octobre dernier où un groupe d’anarchistes a essayé de saboter vainement le défilé du bicentenaire de la police.
Le Salon de l’auto a tenu toute ses promesses, celui du Livre aussi et les Automnales également sans oublier celui des Inventions ou encore le Salon international de la Haute Horlogerie. Par contre l’International geneva supercross a déçu par son manque de rigueur concernant l’attribution des sièges numérotés. La gabegie totale. Heureusement que le spectacle était au rendez-vous.

-Sport:
Servette a de la peine en Hockey et en foot alors que les Lions de Genève ne font guère mieux en basket. Dure-dure 2014!

-Politique:
Deux hommes et un parti ont brillé en 2014. Pierre Maudet et Mauro Pogia ainsi que le MCG.
Maudet.jpgPierre Maudet continue son bonhomme de chemin après le succès électoral, la réussite dans la conduite des affaires et le plébiscite médiatique place au doute. Ce n’est pas forcément “la faute à Maudet”...mais sur son sillage ce brillant homme politique qui comptabilise 329’000 références en tapant son nom sur Google quelques griefs lui sont reprochés directement ou indirectement. Fin de la lune de miel ou presque avec la police, des grésillements sur la ligne avec l'univers pénitencier, une certaine mainmise dans la communication au nom de ses 2 départements, la sécurité et l’économie, la surpopulation de Champ-Dollon et l’incapacité à trouver une solution, la démission du directeur de Curabilis et de l’autre côté des points positifs qui peuvent équilibrer aisément la balance entre le camp des mécontents et des satisfaits...Pierre Maudet continue de faire un excellent parcours et je pense que sa côte de popularité  ne tarira point l’année prochaine. Coïncidence du calendrier moi et lui on publie notre bilan le même jour, voir ici le sien.
Pour la deuxième personnalité politique j’ai choisi Mauro Poggia, conseiller d’Etat chargé du département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé. Le Monsieur Propre du MCG a entamé sa législature sans faux pas. Voilà déjà une année qu’il partage les manettes du canton de Genève et ce même Poggia fait son chemin sans trop de vagues. Il connait bien ses dossiers et surtout il a joué pendant cette année à l’équilibriste pour se démarquer de son parti le MCG et de son allié l’UDC. L’année 2015 sera encore plus difficile pour lui mais il tiendra le cap.

Partis politiques:
Pour les partis de gauche rien à signaler. Un statu quo qui rime avec régression dans l’opinion publique. Et les élections des Conseils municipaux et du Conseil des Etats en 2015 seront très chauds et déterminant pour les années à venir.
MCG.jpgLa palme revient cette année au MCG qui poursuit une belle carrière dans la provocation. On ne compte plus les déboires, ni les esclandres de son président. Du pure Stauffer qui fait parler de lui même en vacances. Ce parti populiste sera pour quelques années encore au devant de la scène genevoise. Et pour le battre il faut cloner Stauffer et en faire un tribun gauchiste genre Bernard Tapie sans Adidas...Du boulot! Des travaux d’Hercule en perspective! PS, Vert et Solidarité il faut trouver la mère porteuse pour ce projet fou. C’est trop tard pour Salika Wenger, il faut puiser dans la jeunesse...

Votations
Pour ce qui est des votations cette année je ne me suis pas senti très concerné bien que j’ai pris part à tous les scrutins. “Privilège fiscaux des millionnaires”, “Sauvez l’or Suisse”, "Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles", «Stop à la TVA discriminatoire pour la restauration!», "Financer l'avortement est une affaire privée - Alléger l'assurance-maladie en radiant les coûts de l'interruption de grossesse de l'assurance de base"...et encore d’autres sujets qui n’ont rien avoir avec mon quotidien. Genève et la confédération me prennent en otage. Ils veulent que je donne mon avis sur l’imposition de toutes les vedettes qui ont choisi de fuir le fisc de leur pays pour engraisser le notre. Franchement de quoi je me mêle! Après tout le citoyen ne touche aucune commission la-dessus, pourquoi l’interpeller dans ce cas? Par contre j’ai accueilli avec intérêt d’autres initiatives qui me touche telles que le salaire minimum, la traversée de la rade, contre la hausse des tarifs des transports public genevois, la caisse publique d’assurance maladie...

Pêle-mêle:
Ma mémoire sélective me joue des tours. c’est l’âge. Je ne me souviens que des derniers évènements...De quoi coupe.jpgje me souviens encore? De la coupe du monde de foot-ball bien sûr avec un bilan satisfaisant pour notre petite suisse, de beaux moments magiques avec des petites équipes comme l’Algérie, la Colombie, le Mexique et le Costa Rica...le sacre mérité de l’Allemagne et la déception du grand favoris: le Brésil. Mais 2014 restera incontestablement l’année Warwinka-Federer avec ce beau cadeau (la coupe Davis) remporté sur terre française, double bonus!
Au registre dramatique: Ebola et son lot de morts, une épidémie poursuit l’autre. Dans quelques mois une autre pandémie chassera l’actuelle au hit parade des croque-morts pour le grand bénéfice des laboratoires pharmaceutiques. ça tombe bien, en Suisse c’est une industrie florissante!
Pour une fois je ne suis pas pressé de prendre l'avion. Les 2 aéronefs de la compagnie Malysia Airlines, un volatilisé avec 239 personnes et effacé de la réalité et le second pulvérisé en Ukraine avec à son bord 283 passagers innocents et 15 membres d'équipage tout aussi inoffensifs pour une guerre absurde, merci Poutine! En parlant de guerre je ne sais pas si les 2104 palestiniens dont 69,5% de civils selon les chiffres de l’ONU qui sont tombés raides morts sous les bombes israélien2.jpgnes on peut les considérer comme martyres, dommages collatéraux ou terroristes comme on veut nous le faire croire. C’est une offense à leur mémoire. 2104 gazaouis ont résisté à l’envahisseur israélien. Israël ne pourra jamais anéantir ce peuple...Faut-il avoir le courage de conclure une paix durable et définitive et de partager ce qui est encore partageable ! Trop d’enjeux. Et ce n’est certainement pas pour 2015 que les palestiniens verront le bout du tunnel (sans jeu de mot). Je me suis donné comme mission de dresser un bilan suggestif pour l’année qui arrive à son terme et voilà que je me surprends en Elisabeth Teissier. C’est l’heure de me retirer, bonne nuit!

PS: une petite pensée aux 3419 migrants qui ont péri en méditerranée en 2014 (bilan provisoire). L'Europe n'est pas un paradis. La France a Le Pen père et fille, l'Italie Berlusconi, la Suisse Blocher, Freysinger, Stauffer...et 300 super riches qui font la une de Bilan! Ce magazine qui constitue une référence suisse de l'économie devrait être interdit à tous les candidats à l'immigration clandestine!

Et demain est un autre jour!

25/10/2014

Politique genevoise: le guide suprême fête ses 50 ans

MCG.jpgLe guide suprême, le grand timonier de Genève, l’homme à la veste blanche et aux cheveux gominés, le godzilla de la politique genevoise vient de fêter un demi siècle d’existence. Il n’est pas le seul, son second couteau et l’épouse de son Président du parti se partagent les 2 signes astrologiques du mois d’octobre: Balance et Scorpion. Et c’est l’occasion de réunir tout ce beau monde avec leurs fervents admirateurs en comité restreint en Espagne pour faire la fête. Sur Facebook, ce merveilleux instrument sur lequel on étale sa vie privée on a droit à tous les détails. Y a pas besoin de paparazzis les protagonistes le font gratuitement et à  merveille. Photos et vidéos pour ne rien manquer des réjouissances. J’ai adoré le déguisement de ce maréchal de MCG 2.jpggendarmerie à la retraite qui est à la tête de ce parti qui traque les frontaliers. Il a excellé dans l’habit de la danseuse de flamenco. Ce qui gêne dans ce genre de reportage c’est l’étalement de la vie privée de ces politiciens sur la toile. Quel message ces faux “sages” veulent passer à la population genevoise? Qu’ils nous ressemblent? Qu’ils font parti du bon peuple? Du peuple d’en bas?
La politique a deux vecteurs disait Reis Mirdita: “L'enrichissement matériel et l'appauvrissement moral”. C’est bien dit! Je rajoute pour la énième fois, le canton de Genève a les politiciens qu'il mérite. Et désolé pour la généralisation!

Devinette: de quel parti politique je parle? Du MCG bien sûr!

Et des captures d'écran de Facebook:

parti politique,politique genevoise

 

parti politique,politique genevoise

 

parti politique,politique genevoise

 

parti politique,politique genevoise

Et demain est un autre jour!

27/01/2013

Mon invité: Hafid Ouardiri. "Dieu, ils sont devenus fous ces « islamistes » sanguinaires qui tuent en Ton Nom !"

848693086.jpgHafid Ouardiri actuel directeur de la fondation de l'Entre-Connaissance ne mâche pas ses mots et on le sait. Il le prouve encore une fois dans cette tribune où il fustige les “islamises” coupables de crimes au nom d’Allah

Partout dans ce que l'on appelle les pays musulmans le sang coule à flot.
Les révoltes arabes qu'on a appelé le « printemps arabe » se sont transformées en enfer pour les peuples qui croyaient s'être libérés de la tyrannie.
La démocratie naissante et le vote sont exploités par une stratégie trompeuse fondée sur une rhétorique émotionnelle qui met au pouvoir des personnalités qui divisent  la population en provoquant de graves conflits qui risquent de se transformer en guerre civile.

© JMDZ - Fotolia.com.jpgPartout, les groupes extrémistes « religieux » armés sèment la terreur et détruisent le patrimoine historique de l’humanité sous prétexte qu'ils épurent la foi pour la rendre au Dieu unique.
Comment peut-on prétendre faire œuvre de foi en massacrant et détruisant en Ton Nom ?
Les dictatures qui sont enracinées dans ces pays dits « musulmans » depuis la décolonisation ainsi que les monarchies obscurantistes ont engendré l'ignorance, la misère et l’injustice soutenues en cela par toutes les puissances qui ne songent qu'à leurs intérêts économiques et géopolitiques.
Le pétrole, le népotisme et le despotisme valent-ils pour elles plus cher que le sang des humains ?
Le colonialisme a cédé la place à l'abrutissement des masses populaires entretenu par les «nouveaux anciens » dirigeants qui continuent à leur faire croire qu'ils sont les révolutionnaires incontournables qui les ont libéré en leur redonnant une vraie patrie.
De l'Est à l'Ouest, du Nord au Sud, dans ces pays, la haine et la violence se répandent comme la peste au détriment des innocents qui n'aspirent qu'à la liberté et à une vie décente.
Leur faillite est double aujourd'hui, ils ont donné naissance à ces groupes d'égarés sanguinaires qui menacent leur pouvoir les obligeant à faire appelle aux anciens colonisateurs pour les protéger et les réinstaller au pouvoir.
Et si ces barbares sanguinaires armés ne sont rien d'autre que des alibis au service de ces puissances pour leur permettre de s’installer là où se trouvent les richesses minières qui leur permettront de faire face aux graves crises que traversent leurs pays.
Ne les ont-elles pas fabriqué pour servir leurs stratégies de domination et armé jusqu'aux dents ?
Souvent, leurs vassaux dictatoriaux deviennent mégalomanes au point de devenir fous. Ils assassinent leurs peuples pour rester au pouvoir. Le cas de la Syrie est flagrant, que font les grandes puissances à l'origine amies du dictateur sinon à regarder mourir le peuple dans un silence assourdissant ? Elles prétendent, comme si nous étions stupides et dupes ne pas vouloir mettre en danger l'équilibre instable qui règne dans la région.
Et combien même est-ce une raison pour que ces fous tuent au nom de leur pouvoir ou au nom de Dieu ?
Musulman, j'ai mal à mon âme car le dernier prophète que je prends pour exemple pour ma vie avec moi-même et avec mes semblables n'a été envoyé qu'en signe de miséricorde pour les mondes. Que font de cette Miséricorde ces adeptes de l'islam qui sèment le désordre, la corruption et la mort ?
© ~lonely~ - Fotolia.com.jpgIls accusent le diable d'être à l'origine du mal mais ils oublient qu'aujourd'hui le diable lui-même est surpris de se voir dépasser par eux au point qu'il prend certains d'entre eux pour maîtres.
Que les humains ne se laissent pas abuser par ces fous qui font de la parole sacrée et de l'idéologie politique des armes de destruction massive !

Je dénonce du plus profond de mon corps, de mon esprit et de mon cœur ces pouvoirs aveugles qui s'abreuvent du sang des peuples.
Après quelques années que ces révoltes bien inspirées nous aient laissé espérer en un monde meilleur pour celles et ceux qui étaient anéanties par la détresse et l'angoisse, voilà que les voleurs d'âmes usurpent leur liberté et leur dignité durement acquises pour les enterrer dans un immense cimetière fait d'incertitude et de chaos.
Dieu, ils sont devenus fous ces sanguinaires qui s'affrontent pour ou contre Toi. Ne les laissent pas faire de Ton humanité et de Ton monde un abîme sans fond.
Mais ne dis-Tu pas avec clarté dans le Coran :
« Dieu ne changera rien en l'état d'un peuple tant que les individus qui le composent ne changent en eux-même. »
Ces fous sanguinaires, qu'ils se réclame de l'islam ou de l’idéologie politique ne viennent pas de nulle part, ils sont issus de nous alors pourquoi les accepte-t-on comme une malédiction incontournable ?
Ils n'ont rien à faire ni avec l'islam ni avec la démocratie, ni avec l'essence de la vie à savoir, le respect, la dignité et l'équité.
Ne les soutenons pas avec notre silence et/ou notre impuissance complice.

Il nous faut résister, nous responsabiliser et anticiper pour barrer la route à ces fous sanguinaires qui s'affrontent pour ou contre Dieu là-bas en terre d'islam et ailleurs dans le monde.

Hafid Ouardiri, le 27 janvier 2013

Et demain est un autre jour!

21/06/2012

Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ

Demir 1.jpgNotre collègue Demir SÖNMEZ,  blogueur émérite et assidu, militant de la première heure est à l’honneur dans le dernier numéro du journal du parti socialiste genevois. Il inaugure une nouvelle rubrique du “Postscriptum” du mois de juin qui lui rend hommage et surtout le présente auprès du public. Familier des manifestations organisées par la gauche, infatigable chasseur d’images, le camarade Demir SÖNMEZ mérite ce coup de projecteur. Voici la page consacrée au blogueur militant  Demir SÖNMEZ.

Demir.jpg
L'interview consacrée à Demir SÖNMEZ:
Chaque jour, des camarades donnent de leur temps et de leur énergie pour faire avancer nos idéaux et promouvoir une société plus juste et plus solidaire.

L’objectif de cette nouvelle rubrique, que vous retrouverez désormais dans chaque numéro du PostScriptum, vise à vous présenter les militant-e-s actif-ve-s qui font vivre notre parti. C’est aussi une façon pour nous de les remercier de leur engagement.

C’est notre camarade Demir Sönmez, photographe bénévole du parti que vous avez probablement toutes et tous déjà croisé, qui a été le premier à se prêter au jeu des questions/réponses.

Demir est de toutes les manifestations, de tous les évènements, de toutes les rencontres socialistes, qu’il immortalise pour nous au travers de ses magnifiques photographies. Portrait en quelques mots.

431601_2718516214228_1125562484_n.jpgDemir, pourquoi milites-tu activement à gauche?


Analyser les événements du monde dans une perspective de gauche est le seul moyen de sortir des crises multiples du système que traverse l’humanité. D’ailleurs, la gauche est la seule alternative aux attaques du capitalisme et de l’impérialisme contre les peuples.

Parle-nous de ton parcours de militant socialiste...

Né à Erzurum (ville kurde), j’ai passé toute mon enfance et jeunesse à Ankara où j’ai fait toutes mes études. C’est d’ailleurs dans cette ville que j’ai commencé mon militantisme en 1976 dans le milieu associatif et syndical pour une Turquie démocratique et respectueuse des droits des minorités.

En raison de mes activités politiques mais aussi de mes écrits dans la presse associative et syndicale, j’ai été arrêté des dizaines de fois. En effet, entre 1978 et 1982, j’ai été incarcéré à plusieurs reprises et connu des prisons militaires suite au coup d’Etat du 1980. Autant en garde à vu que dans ces prisons, j’ai été torturé à de multiples reprises. Après ma sortie de la prison, la persécution à mon encontre s’est poursuivie, y compris à l’université et dans ma vie professionnelle. Face à de sérieux risques (assassinat ou disparition forcée par des escadrons de la mort), j’ai dû me résoudre à quitter mon pays en 1990.

Pourquoi la photographie?

J’ai choisi la photographie en raison de sa force d’impact. Il n’est pas toujours possible d’exprimer par écrit certaines choses, alors qu’une image peut très bien le faire. Les photos jouent également un rôle de témoin de leur époque ou d’un événement. De plus, il faut bien admettre que les photos ont bien souvent plus d’impact que l’écrit. C’est pourquoi je photographie la vie, la lutte, la résistance et la colère.

Le mot de la fin?


Pour terminer, j’utiliserais le slogan du parti lors des dernières élections fédérales qui me plaît beaucoup et que tout-e militant-e socialiste devrait mettre en oeuvre: «Pour toutes et tous, sans privilèges ».

Propos recueillis
par Marko Bandler
Prochain numéro: le portrait d’Eric
Peytremann, un infatigable militant
A lire également:
Et demain est un autre jour!

23:25 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : demir sÖnmez, blog, blogueur | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/05/2012

La République etc. (Première partie) par Karl Grünberg

1424484813.jpgNicolas Sarkozy s’en va et laisse sa place à François Hollande. C’est le moment qu’a choisi Karl Grünberg d’ACOR SOS Racisme pour dresser le bilan de la droite française tout en égratignant au passe l’immobilisme voir le double jeu de la gauche. D’autres analyses de l’auteur viendront compléter cette première partie. Encore un regard édifiant sur la racisme ambiant en Europe...

============================================

Pendant sept ans, Nicolas Sarkozy et les siens ont multiplié les éclats racistes et les œillades au Front national. La gauche a regardé l’islamophobie se répandre comme s’il s’agissait d’une épidémie. Grâce au faux nez de la laïcité, l’hostilité contre l’islam a trouvé un autre ton que celui de Jean-Marie Le Pen et des soudards de l’Algérie française. Marine a adopté ce nouveau look.
De mâles accents brandis au secours de la République
Le 18 juin 2009, 58 députés suivent le député communiste André Gérin qui veut une commission pour étudier la question du niqab. Le 22 juin, Sarkozy la lui donne. La commission Gérin aura six mois pour rendre sa copie.
Pour mémoire : Le 29 novembre 2009, 57,5% des citoyennes et citoyens suisses ont voté l’interdiction de construire des minarets après une violente campagne pour leur faire croire que « l’islam, dans son dogme, est incompatible avec l’élaboration d’une démocratie quelle qu’elle soit » .
Le 24 mars 2010, Sarkozy se lâche : « Trop longtemps nous avons supporté les atteintes à la laïcité, à l'égalité de l'homme et de la femme, les discriminations. Ce n'est plus supportable. Le voile intégral est contraire à la dignité de la femme. Le gouvernement déposera un projet de loi d'interdiction du voile».
13 juillet 2010, 335 députés votent la loi
Selon le Monde, «Le texte a été approuvé par toute la droite et 20 députés de gauche, dont Manuel Valls (PS) et André Gerin (PCF). La quasi-totalité de l'opposition (PS, PCF et Verts), tout en étant résolument opposée au port du niqab et de la burqa, a refusé de prendre part au vote. Les quatre députés Verts n'ont pas voté contre le texte comme ils l'avaient annoncé, suivant les conseils de leur toute nouvelle collègue Anny Poursinoff qui a mis en avant le risque d'apparaître pro-burqa. Seul le villepiniste Daniel Garrigue a voté contre car, selon lui, "pour combattre un comportement extrémiste, on prend le risque de glisser vers une société totalitaire". D'autres proches de Dominique de Villepin ont refusé de participer au scrutin ».
Une guérilla législative s’abat contre de prétendues menaces musulmanes dénoncées au nom de la défense des femmes ou des enfants.
Le 25 octobre 2011, la sénatrice chevènementiste Françoise Laborde dépose un projet de loi po© jean-luc sillieres - Fotolia.com.jpgur interdire le port du voile dans les structures de la petite enfance. Le 17 janvier 2012, le Sénat adopte une proposition de loi pour interdire aux assistantes maternelles le port du foulard à l'intérieur même de leur domicile.
Le Front de Gauche ajoute sa pierre à l’entreprise de démolition. Assurant chasser « Toute ségrégation de genre ou communautaire de l’espace public », son programme veut interdire « le choix du sexe du médecin à l’hôpital public ». Droit élémentaire, ce libre choix est stigmatisé sous le prétexte fallacieux qu’il introduirait une ségrégation de genre !
Mercredi 2 mai 2012 à la veille de son élection contre un Sarkozy déjà battu, François Hollande, donnait des gages de continuité. Avec lui, aucune cantine scolaire ne servira de viande halal, aucune piscine municipale ne proposera des horaires différents pour hommes et pour femmes.
Comment en est-on arrivés là ?
La gauche, n’a pas de tradition anticolonialiste, antiraciste. Le fameux Programme du Conseil national de la Résistance sur lequel elle cale la résistance à l’entreprise de démolition sociale, civile et politique de la classe dominante se bornait à revendiquer « Une extension des droits politiques, sociaux et économiques des populations indigènes et coloniales ». Le 8 mai 1945, des Algériens ont manifesté leur espoir que les promesses du combat en commun contre le fascisme et le nazisme seraient tenues. A Guelma, à Setif, à Kherrata ils tombèrent par milliers sous les balles du nouveau régime … issu de la Résistance.
En finir avec Renan et sa conception raciste de la nation
Les clameurs de la politique française et les postures de ses stars évoquent la laïcité, la république, l’identité, la classe moyenne pillée et sa colère qui effraie. Bientôt, la cruelle vie quotidienne s’imposera à nouveau. Comment résister à l’austérité ? Comment, enfin, engager le combat contre le nationalisme et tordre le cou à l’analyse qu’a imposée Ernest Renan sans « commettre la plus grave des erreurs, (confondre) la race avec la nation et attribuer à des groupes ethnographiques ou plutôt linguistiques une souveraineté analogue à celle des peuples réellement existants » .
Aimé Césaire et son «Discours sur le colonialisme» (1955) dévoilent ce galimatias?
«Nous aspirons, non pas à l’égalité, mais à la domination. Le pays de race étrangère devra redevenir un pays de serfs, de journaliers agricoles ou de travailleurs industriels. Il ne s’agit pas de supprimer les inégalités parmi les hommes, mais de les amplifier et d’en faire une loi.» Cela sonne net, hautain, brutal, et nous installe en pleine sauvagerie hurlante. Qui parle ? J’ai honte à le dire : c’est l’humaniste © Ivonne Wierink - Fotolia.com.pngoccidental, le philosophe «idéaliste». Qu’il s’appelle Renan c’est un hasard. Que ce soit tiré d’un livre intitulé : La Réforme intellectuelle et morale en dit long sur les mœurs bourgeoises.
«La régénération des races inférieures ou abâtardies par les races supérieures est dans l’ordre providentiel de l’humanité. (…) La nature a fait une race d’ouvriers, c’est la race chinoise, d’une dextérité de main merveilleuse sans presque aucun sentiment d’honneur ; gouvernez-la en prélevant d’elle un ample douaire au profit de la race conquérante, elle sera satisfaite ; une race de travailleurs de la terre, c’est le nègre ; soyez bon pour lui et humain, et tout sera dans l’ordre; une race de maîtres et de soldats, c’est la race européenne. Réduisez cette noble race à travailler dans l’ergastule comme des nègres et des Chinois, elle se révolte. (…) Or, la vie qui révolte nos travailleurs rendrait heureux un Chinois, un fellah, êtres qui ne sont nullement militaires. Que chacun fasse ce pour quoi il est fait, et tout ira bien.»
Karl Grünberg
ACOR SOS Racisme

Photo 1: Haykel

Illustration 2: © jean-luc sillieres - Fotolia.com

Illustration 3: © Ivonne Wierink - Fotolia.com

19:11 Écrit par Haykel dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : karl grünberg, nicolas srkosy, francois hollande, la droite, la gaucheracisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/02/2012

La France des ténèbres par Karl Grünberg

gogos-nigauds-sel-sur-queue-karl-grunberg-L-PDkjhF.jpgUne réaction à chaud du Président d’Acor SOS Racisme, Karl Grünberg suite à un article publié dernièrement sur Yahoo. La bataille des prochaines élections en France fait rage et surfe sur un racisme nauséabond...

Siphonner le Front National ou engouffrer la France dans un voyage vers les abîmes ?
Mais enfin que faut-il donc encore attendre pour assurer la mise en place d’une véritable campagne d’envergure contre le racisme, l’élitisme et pour la justice sociale ?
Samedi 4 février 2012, Claude Guéant fait son buzz. Il déclare que les civilisations ne se valent pas devant ses hôtes, le syndicat étudiant Uni. Au lendemain de mai ’68, Foccart, célèbre pour ses réseaux de barbouzes colonialistes et Pasqua, responsable d’une milice de cogneurs (le SAC, Sevice d’action civique) qui sera un vivier de cadres pour le futur DPS (Département protection sécurité du FN) avaient présidé à sa naissance.
Ancien membres du “syndicat”? Francois Fillon, Premier ministre, Jean-François Copé, Secrétaire Général de l'UMP, Bernard Accoyer, Président de l'Assemblée nationale et Nicolas Sarkozy, Président de la République…
Ainsi, lundi 6 février, Sarkozy soutient vivement Guéant, cet ex-nègre, qui porte la parole comme on porte le flingue.
Nicolas.jpgSarkozy chauffe la colle. Il prépare son interview du 9 février au Figaro qui annonce le positionnement raciste de sa candidature: “(…) ceux qui arrivent qui doivent assimiler nos règles (…) Nous avons pu intégrer dans le creuset républicain les vagues migratoires précédentes parce qu'il y avait chez les nouveaux venus une communauté culturelle et religieuse au fond très proche de notre histoire. L'immigration la plus récente est différente. Cela (…) pose également des questions redoutables (…) liées aux revendications communautaristes d'une minorité. La France a fait des efforts considérables pour créer des lieux de culte, pour que chacun se sente considéré, y compris dans ses différences. Mais il a également fallu fixer des limites. En 2008, dans mon discours devant le Congrès,  j'ai expliqué que la burqa ou le niqab devaient être interdits. J'ai également demandé qu'on mette un terme aux prières de rue ».
Porte-parole et conseiller pour l'immigration de Marine Le Pen, Nicolas Bay, comprend à juste titre que l'actuel chef de l'Etat cherche à répéter son coup de 2007 qui a réussi à « siphonner » une partie de l'électorat de Jean-Marie Le Pen. Nicolas Bay estime que la « dynamique » est aujourd'hui du côté du FN. Il serait facile de montrer son bilan «catastrophique» en matière d'immigration et de sécurité.
Mercredi 15 février, le Figaro se réjouit, Marine Le Pen s’essoufflerait.
Marie le pen.jpgLe gouvernement français confirme la prétendue existence d’un problème halal.
Samedi 18 février, Marine Le Pen passe à l’offensive sur l’immigration. S’inspirant de Sarkozy elle s’engage contre la viande halal et annonce son intention d'engager une procédure judiciaire pour «tromperie sur la marchandise». «L'ensemble de la viande distribuée en Ile-de-France serait halal à l'insu du consommateur».
Dans les heures qui suivent et dans une précipitation cacophonique, le président de l'Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes et le ministère de l'agriculture multiplient les démentis. Ce dernier, cela ne s’invente pas, assure au contraire que selon un décret paru le 28 décembre 2011 et en application depuis début janvier, l'abattage selon le rite halal ne peut avoir lieu que “sur commande, et non de manière mécanique ou systématique". Le gouvernement confirme la prétendue existence d’un problème halal…
Dans le centre de Lille, et pour dénoncer la présence des Le Pen, quelques centaines de personnes ont manifesté hier à l'appel d'un “collectif antifasciste” pour dénoncer la "propagande nauséabonde" du FN.
Mais enfin que faut-il donc encore attendre pour assurer la mise en place d’une véritable campagne d’envergue contre le racisme, l’élitisme et pour la justice sociale ?

Et demain est un autre jour!

12:49 Écrit par Haykel dans Politique, Résistance | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : karl grünberg, sarkosy, marie le pen | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/11/2011

Les révolutions arabes : et après ? par Hafid Ouardiri

1753458224.jpgça toujours était d’actualité que de “taper” sur les musulmans et l’islam. L’occident a une peur bleue des intégristes musulmans et n’arrive pas à faire la différence entre l’intégrisme et l’islam ordinaire tel qu’il est pratiqué actuellement à travers bon nombre de pays dans le monde. L’avant dernier numéro de Charlie-Hebdo et la chronique de Maitre Marc Bonnant dans le Matin Dimanche de la semaine dernière n’arrangent pas les choses et font creuser davantage le fossé de l’incompréhension entre musulmans et intellectuels européens. Le “pompier professionnel” BHL, le fringant avocat à la verve facile et au raisonnement simpliste Marc Bonnant ainsi que le canard boiteux en perte de vitesse Charlie-Hebdo se livrent à un même combat avec des variantes mais tous les trois sont unis par leur insoutenable légèreté d’analyse face à un islam qui ne veut ni conquérir ni déclarer des croisades et encore moins s’imposer en Europe ou ailleurs. C’est le cauchemar de l’extrême droite qui manipule l’opinion! L’amalgame et le mélange des genres font que on met tous les musulmans dans le même sac, feignant leurs différences. C’est comme si il n’existe qu’un seul courant chez les autres religions et que parmi elles il n’y a point d’extrémistes (la tuerie d’Oslo). Certes il y a des intégristes chez les musulmans mais qui n’a pas dans sa communauté des méchants ou des brebis galeuses? On ne va pas refaire l’histoire et l’intégrisme quel qu’il soit a été nourri par la manipulation politique!
Hafid Ouardiri qui a carte blanche sur ce blog comme d’autres intellectuels d’ailleurs n’a pas voulu rester un simple spectateur devant le fait accompli de l’intelligentsia occidentale qui est entrain de reprendre le même chemin paternaliste qui a conduit jadis à l’occupation puis à la complicité avec des régimes dictatoriaux qu’ils ont contribué à mettre en place au nom d’un hypothétique rempart contre un islamisme considéré comme dangereux. Il nous livre plus bas une longue analyse sur les révolutions arabes, une approche clairvoyante et intéressante à plus d’un titre.
Je partage entièrement l’analyse du directeur de la Fondation de l’Entre-connaissance sauf quand il a évoqué la Charia pour la Tunisie. Ennahdha, ne prône pas la Charia comme ligne de conduite mais veut appliquer un islam moderne. Concrètement, on ne sait pas ce que donnera cette nouvelle donne. Et comme dit le célèbre adage: “qui ne tente rien n’a rien”. Et puis pourquoi cette ingérence? Laissez ces peuples vivres leur propre expérience!

Haykel Ezzeddine

======================================

Headshot HO 002362FE-64F2-49BB-BF10-868A975422EC.jpgLes révolutions arabes : et après ?
C’est une question intéressante mais quelque peu lancinante qui revient sans cesse depuis que s’est déclanché ce que l’on appelle « le printemps arabe ». Il est vrai que personne ne s’y attendait, même les experts les plus chevronnés se sont trouvés dépassés par cet événement extraordinaire.
Les outils d’analyse des sciences politiques se sont avérés inadaptés pour comprendre ce qui se passait dans ces pays arabo-musulmans qui se soulevèrent alors qu’on les croyait totalement asservis et définitivement rayés de l’Histoire.
Hier…
Tous les peuples des pays arabo-musulmans ont subi le colonialisme et le néo-colonialisme sous la tyrannie de dictateurs avides de pouvoir et à la botte des anciennes puissances coloniales.
Ces peuples ont été soustraits à leurs histoires et à l’Histoire de l’Humanité. D’abord colonisés après des luttes chèrement payées en vies humaines pour accéder à leurs indépendances, les voilà livrés, dans l’euphorie d’une fausse liberté, à des systèmes totalitaires à la solde des anciens maîtres et avec leur bénédiction. J’ai personnellement vécu ces différentes périodes d’une indépendance sans liberté qui devient rapidement une vie sous perfusion malgré les richesses de ces pays. Pour les démocraties occidentales, les opprimés ne devaient en aucun cas être un obstacle pour leurs intérêts économiques et géostratégiques. Tant que les dictateurs en place acceptaient ce marchandage, non seulement ils n’avaient pas à s’inquiéter pour leur pouvoir mais plus encore ils étaient considérés comme des remparts infranchissables contre l’extrémisme qui ne pouvait être qu’islamique ou islamiste selon leur propre terminologie.
Dans tous les pays arabo-musulmans et bien au-delà c’était la règle à ne pas transgresser sinon c’est la prison, la torture ou la mort. Les droits de l’homme n’était ni plus ni moins qu’un alibi. Il suffit de se souvenir de l’accueil qui a été fait à ses dictateurs par tous les dirigeants de toutes les démocraties occidentales. Le siècle des lumières des uns a été celui des ténèbres et de la souffrance extrême pour tous ces peuples. A tel point que j’ai cru que jamais ces peuples ne goûteraient à la saveur de la liberté et que jamais ils ne vivraient dans la dignité avec des droits et des devoirs. J’ai connu l’époque du « tais-toi les murs ont des oreilles!» et du « pourquoi cherches-tu à comprendre?». Ce sentiment était tellement fort qu’il nous poursuivait partout même jusqu’ici en Suisse et partout ailleurs.
16362_1225093480407_1621127854_612462_3086116_n.jpgSouvenons-nous, en 1988, le soulèvement du peuple algérien qui ne réclamait qu’un droit citoyen celui d’élire librement ses responsables politiques. Les élections ont eu lieu, elles ont désigné à la majorité écrasante un parti politique musulman. Aussitôt, un coup d’Etat eu lieu soutenu par des intellectuels et politiciens français et européens qui déclarèrent que ces musulmans avaient utilisé la démocratie pour tuer la démocratie, parmi eux le fameux BHL qui, en mars 2011, a volé au secours des libyens qui étaient menacés par Kadhafi. Une instrumentalisation  « sarkozienne » pour rattraper son absence dans la révolution Jasmin en Tunisie et puis pour s’assurer quelques barils de pétrole libyen et des contrats pour la reconstruction du pays. Aujourd’hui, la Libye est libre dans un chaos de fer et de feu avec des centaines de milliers de morts, un nombre considérable de blessés et des armes très sophistiquées éparpillées sur tout le territoire. J’espère que les combattants feront preuve de sagesse en les remettant entre de bonnes mains pour le bien de toute la population qui a assez souffert.
Au fait, l’Algérie vit dans un traumatisme qui l’enfonce toujours plus sous la botte du régime des généraux. Dès que le peuple manifeste pacifiquement, il est réprimé sans pitié, pour 3000 manifestants, le système mobilise 30’000 policiers lourdement armés et prêts à tuer. Ce terrorisme d’Etat a donné naissance et entretenu un autre terrorisme aveugle et dévastateur qui a permis à certaines puissances d’envahir des pays (les Etats-Unis en tête) pour soi disant le combattre (Irak, Afghanistan, Yémen etc.)
Aujourd’hui…
L’Irak qui était le berceau de la civilisation mésopotamienne et arabo-musulmane, longtemps sous la terreur d’un dictateur implacable, puis envahi par les Etats-Unis d’Amérique pour soi disant instaurer la démocratie n’est plus un pays. C’est devenu un laboratoire militaire américain comme l’Afghanistan.
La Tunisie est libre et la démocratie a commencé à faire ses preuves sans pour autant convaincre les occidentaux qui se méfient du choix « musulman » du peuple malgré le fait que la pluralité est là et qu’elle veut installer un gouvernement d’union nationale avec tous les acteurs politiques de la société. De nouveau, les régimes occidentaux veulent imposer leur choix au peuple tunisien qui, dans sa majorité, veut rester attacher à son histoire et à ces valeurs musulmanes ainsi qu’à son corpus de lois « la charia » qui invite à la vie et non à la mort comme certains extrémistes veulent le faire croire à la satisfaction de certains détracteurs de l’islam en Occident. La charia se résume en 5 principes : la libre observation de la religion, le respect de la vie, la conservation de l’espèce humaine et de son environnement naturel, le maintien et l’usage de la raison et le bon usage de l’argent et des biens matériels - des valeurs de vie universelles incontestables.
Le parti musulman « Ennahdha » ne cesse de rassurer les opinions occidentales et les autres partis politiques en Tunisie en leur rappelant qu’aucune liberté acquise par le passé ne sera remise en question et que l’islam ne s’impose à personne.
L’Egypte est libre et le processus démocratique est en marche malgré les difficultés qui se dressent sur son chemin à cause des partisans de l’ancien régime qui sont toujours à l’œuvre à travers des réseaux financés parHafid.jpg des sources obscures. L’armée est toujours là, menaçant la liberté et la démocratie durement arrachée par tout le peuple égyptien toute confession et culture confondue. Ce n’est pas la religion, qu’elle soit majoritaire ou minoritaire, qui définira à l’avenir le droit de chacune et chacun dans l’Etat égyptien, c’est la citoyenneté qui est la même pour toutes et tous. Il en sera de même pour la Libye et pour tous les pays qui se libéreront les uns après les autres car il n’est plus possible de battre en retraite face aux régimes totalitaires pour ces peuples où les jeunes forment la majorité écrasante et agissante.
Je me permets d’énumérer, pour leur exprimer mon profond respect, les pays qui doivent se libérer et qui le font sans armes sous le regard inquiet mais indifférent du monde dit libre : le Maroc, les pays du Golfe, la Jordanie, l’Algérie déjà meurtrie, la Syrie très meurtrie où l’on massacre à huis clos. Peut-on espérer que la Palestine et son peuple puissent connaître leur « printemps arabe » mais cela ne peut se faire qu’en coordination avec une vraie révolution des indignés israéliens ? Chacun de ces pays, une fois libéré, devra s’organiser pour gérer au mieux l’héritage historique qui est le sien avec la grande richesse que représente sa diversité culturelle et confessionnelle en respectant : la liberté, la dignité, l’équité et la paix pour toutes et tous, parce que toutes et tous CITOYENS !

L’urgence aujourd’hui c’est remettre en état les institutions lorsqu’elles existent et les créer lorsqu’elles sont absentes en respectant les règles démocratiques. Il faut faire l’inventaire et rétablir l’ordre sans violence ni règlement de compte, rendre obligatoire une bonne éducation pour tous dans le but de former les futures élites du pays, remettre l’économie en marche afin que chaque citoyen puisse avoir accès à une vie décente et surtout faciliter l’émergence d’une société civile responsable et engagée pour le bien public. Bref, ces révolutions doivent laisser place à une véritable évolution de ces peuples longtemps traités en sous-hommes. Il  faut réinventer une autre manière de vivre responsable libérée de tout sentiment de culpabilité.
Demain…
1-ssssss1111.jpgEnfin, j’ai ressuscité de mon passé longtemps sans issue. Ces révolutions m’ont permis de relever la tête ici et partout ailleurs. Mes peuples ont réintégré la grande Histoire pour continuer à écrire la leur tombée en panne depuis bien longtemps.
Durant tout ce temps ces peuples, génération après génération, avaient gardé intact leur rêve d’une vraie souveraineté au cœur des cauchemars qu’ils subissaient en silence. Ce n’est que justice, alors cessons de les accabler en ne leur accordant pas notre confiance.
Ils savent que c’est la fin d’une mauvaise époque sombre et le début d’une autre qu’ils ont gagné grâce à leur espérance et à leur résistance.
Ils savent aussi que personne n’a le droit de les priver de cette victoire et jamais plus ils n’accepteront qu’une autre dictature vienne se substituer à celle qu’ils ont anéantie, qu’elle soit idéologique, politique ou religieuse. Ils se souviennent tous de cette parole extraordinaire qui a longtemps était le fondement de la magnifique civilisation qu’ils ont offert au monde :
« Depuis quand avez-vous assujetti les gens alors que Dieu les a créés libres ! » (Paroles du 2ème calife Omar Ibn Al Khattab)
Pour répondre à la question de « l’après » de ses révolutions arabes, je dirai que la garantie de leur avenir, c’est les peuples qui ne se laisseront plus confisquer leur liberté, bafouer leur dignité et priver de leurs droits. Ils n’ont plus peur. Ces peuples qui se sont libérés, avaient une arme de destruction massive redoutée par les dictateurs : « DEGAGE » en français, « ARHAL » en arabe. Ils l’utiliseront si ceux qu’ils ont choisis en toute liberté, les trompent. Alors de grâce, laissons leur le temps de nous le prouver et aidons les à réaliser leur rêve sans leur imposer nos modèles qui aujourd’hui sont eux-mêmes remis en question.
La démocratie n’est plus rien qu’une grande entreprise de démagogie qui trompe les peuples occidentaux en les sacrifiant sur l’autel du dieu argent. C’est le règne de l’euphorie et de la panique, c’est la dictature des marchés qui méprisent l’homme. Personne de s’inquiète de la crise des valeurs morales et tout le monde pleure à cause de la crise boursière. 
Aujourd’hui, tous les peuples devraient préparer leur après, un destin commun et solidaire, loin de toutes les tyrannies. Nous ne devons pas seulement nous indigner mais nous devons surtout nous engager, au delà de nos frontières, à construire ensemble une citoyenneté UNIVERSELLE.

Hafid Ouardiri,

Directeur de la Fondation de l'Entre-connaissance

Photo 1: Nabil

Photo 2: archive FEC

Photos 3, 4 et 5: Haykel

Et demain est un autre jour!

05/10/2011

Karl Grünberg décortique le programme de l’UDC: attrape-nigaud?

Sans titre1.jpgPour PLANETE PHOTOS, Karl Grünberg, travailleur social et animateur de ACOR SOS Racisme entame une série d’articles sur l’UDC, un parti qu’il a suivi depuis sa création.

Le nationalisme xénophobe comme attrape-nigaud
La campagne électorale prend fin et l’UDC ajoute 2 slogans à son affiche «Stopper l’immigration massive»: «Ca suffit» et «Les Suisses votent UDC». Sa campagne s’offre le luxe d’ignorer son propre programme : «UDC 2011-2015, le parti de la Suisse».
Présenté comme la plaquette touristique d’une station de montagne, ce programme décline les clichés comme des légendes de carte postale : «L’UDC s’engage pour le cas particulier suisse avec ses piliers, qui sont la souveraineté, la démocratie directe, la neutralité permanente, le fédéralisme et la subsidiarité».
Ca ne mange pas de pain. Et ça pose en porte-parole légitime des traditions de la classe dominante de ce pays.
«UDC 2011-2015», un florilège antisocial et réactionnaire
L’UDC prétend fonder son combat contre l’Etat social sur l’article 6 de la constitution suisse selon lequel «Toute personne est responsable d’elle-même et contribue selon ses forces à l’accomplissement des tâches de l’Etat et de la société».
Et ses tâches, quelles sont-elles? «Pour la protection de la propriété privée», «pour plus d’économie de marché», «pour un Etat qui baisse les impôts»… c’est clair, l’UDC défend les possédants. La croissance de leurs ressources se fait au détriment de la société, de la classe moyenne, des travailleurs et les travailleuses.
Sans titre.jpgL’UDC présente son programme comme la promotion de la responsabilité individuelle alors qu’il décline un catalogue anti-social qui menace tous les acquis sociaux des trois dernières générations.
Un nombre croissant de personnes ne trouvent pas de logement et l’UDC veut «assouplir le droit du bail au profit du libre jeu du marché».
S’opposant à l’impôt progressif, «qui violerait le droit de propriété», elle préconise la concurrence fiscale entre cantons et la conservation du secret bancaire.
Elle veut chasser de l’école «le romantisme social et l’égalitarisme forcené», «la pédagogie anti-autoritaire qui ne fait pas de différence entre les forts et les faibles».
Les études universitaires devraient «davantage tenir compte des exigences du marché», «l’UDC ne veut pas des universités de masse, mais des universités de pointe».
L’UDC veut augmenter à 65 ans l’âge de la retraite pour les femmes et affirme «s’engager à ce que les rentes AVS soient durablement garanties». Sans rire. En effet, elle «combat toute augmentation de celles-ci».
Non contente de mettre en cause le droit à l’AVS, l’UDC veut amplifier le pillage spéculatif des caisses de deuxième pilier et leur soumission au marché des capitaux. Elle veut supprimer les taux minimaux de conversion et d’intérêt. «La LPP doit être dégraissée et la concurrence ranimée entre les institutions de prévoyances vieillesse».
L’UDC veut «alléger l’AI d’au moins 4000 rentiers par an» et «réformer les rentes basées sur les risques car certaines nationalités (Etats balkaniques, Turquie) sont surreprésentées». «Les rentes AI exportées doivent être adaptées au pouvoir d’achat local», c’est-à-dire baissées! Il n’y a aucune raison de «privilégier les rentiers AI» ayant des enfants à charge. Aujourd’hui, avec cinq enfants à charge un rentier a droit à 3 rentes AI complètes: «Rien d’étonnant donc à ce qu’un rentier AI vivant avec ses cinq enfants dans un village des Balkans puisse entretenir la moitié de la population locale aux frais de la Suisse».
Et l’assurance-chômage? «Il sera indispensable de procéder à de nouvelles diminutions de ses prestations». Et l’aide sociale? «Les personnes qui ne cherchent pas de travail ne doivent plus en recevoir».
Sans titre2.jpgLa LAMal doit bien sûr elle aussi «être réformée dans le sens de l’économie de marché». «Le catalogue des prestations de base doit être allégé: interruptions de grossesse, thérapies aux hormones, césariennes non indispensables ou changements de sexe ne doivent plus être financés par la collectivité». Et pourquoi ne pas supprimer l’obligation de s’assurer? L’UDC veut soigner l’assurance-maladie en la libérant de l’obligation de payer des soins!
Son indifférence à l’intérêt public est sans limite: «Il faut construire de nouvelles centrales nucléaires et opter pour le stockage en profondeur des déchets en Suisse».
Pour l’UDC «l’homme et la femme sont des partenaires égaux en devoirs et en droits». «Qu’un travail égal mérite un salaire égal pour les hommes comme pour les femmes relève de l’évidence». Ce parti privilégie pourtant «l’engagement responsable entre partenaires conjugaux dans la famille, la société, le monde professionnel et la politique». Galimatias incompréhensible dont une chose est claire, elle fleure bon son machisme bovin.
L’UDC siphonne la richesse sociale et propose un supplément d’âme
«Notre identité (serait) basée dans la culture occidentale et chrétienne». Elle rejette pourtant «les prises de positions unilatérales et gauchisantes des fonctionnaires ecclésiastiques», «une vision égalitariste et socialiste du monde contredit le message du christianisme qui prône le libre épanouissement de l’individu».
Cerise sur le gâteau, l’UDC professe l’islamophobie. «Le nombre de musulmans vivant en Suisse est estimé à plus de 400 000 et les immigrés musulmans amènent dans leurs bagages des conceptions du droit et de l’ordre incompatibles avec notre système juridique et nos règles démocratiques». Ne devrait-elle pas soutenir le printemps arabe? Ou celui-ci a-t-il le tort de renverser des dictateurs dont les fortunes sont en Suisse à l’abri du secret bancaire?
Attrape-nigaud? Pas seulement, hélas!
Dans le contexte mondial d’un capitalisme débridé vivant de rapine, du démantèlement des acquis sociaux, de la spéculation sur les biens de première nécessité et les matières premières, l’Etat-nation se rétracte sur ses fonctions répressives et le peuple souverain n’a plus grand-chose à ronger. Comment former des gouvernements, comment réunir des majorités parlementaires lorsque l’internationale des puissances financières brise le contrat social, bafoue la citoyenneté?
Fondé sur le clash des civilisations, le nationalisme identitaire propose un véritable «vivre-ensemble» qui exerce sa force d’attraction sur tous les partis gouvernementaux. Dans de telles conditions, s’opposer simultanément à cette vision raciste de l’humanité et aux désastres sociaux qu’elle provoque suppose non seulement un projet politique qui rompe résolument avec les rapports sociaux qui nourrissent ces deux fléaux mais aussi un engagement internationaliste et antiraciste.
Karl Grünberg
ACOR SOS Racisme

A lire également:

11:55 Écrit par Haykel dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : udc, l'udc, karl grünberg | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/10/2011

"Tu niques la Suisse? Tu gicles!" dixit l'indécent UDC!!!!

DSC06937-ssssss1111.jpgDe prime à bord je vous présente toutes mes excuses pour le titre de ma note. Je ne fais que l'emprunter à une affiche électorale placardée dans une gare en Suisse. C'est choquant j'en conviens mais le droit d'informer m'impose de vous révéler ce qui se passe en dehors des frontières du Canton!
Un instant, Je n'ai pas cru mes yeux. Je suis revenu sur mes pas. De retour du valais et sur le chemin qui m'amène à Genève, je suis descendu à Aigle et j'ai pris un autre train dans le sens contraire pour prendre ces photos à la gare de Martigny. J'ai eu peur qu'en vous relatant le contenu de cette affiche ignoble vous ne me croirez pas!
Oui vous avez bien lu et vu. Il ne s'agit pas d'un pastiche et ce n'est pas une plaisanterie non plus. C'est une des affiches officielles qui représentera le parti de la honte aux élections du 23 octobre. Mais soyez tranquilles les genevois, seuls les valaisans ont droit à ce spectacle affligeant.
C'est tellement gros et con (excusez le vocabulaire) je sais ça ne vole pas haut, que toute tentative d'analyse de cet objet nauséabond est vaine et sans aucun intérêt. Si j'ai décidé de publier cette affiche sur mon blog c'est pour montrer que chez l'UDC il n'y a pas de limite dans l'indécence et que le ridicule ne tue plus depuis que Blocher et compagnie utilisent ce genre d'arguments pour attirer l'électeur.

DSC06939-ssssss1111.jpg
Genevois vous avez échappé à ce genre d'affiche!
Et demain est un autre jour!

10:20 Écrit par Haykel dans Politique, valais | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : udc, affiche | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/08/2011

Pour Alain Juppé: les rebelles libyens passeront à la caisse!

Juppé.jpgSur le vif. C’est presque inquiétant! La victoire des rebelles en Libye n’est pas encore totale ni définitive et voilà que le Ministre Français des Affaires étrangères, Alain Juppé  prépare la facture à soumettre aux gagnants. Ce n’est pas un gag. Au téléjournal de TF1 de ce soir, le Ministre français prépare l’après Khadafi. Une réunion aura lieu la semaine prochaine à Paris qui réunira les vainqueurs  parmi les membres les plus méritants de l’OTAN pour aider à “reconstruire un pays riche” et qui a “un potentiel important” selon ses propres termes. Cette réunion des vainqueurs portera un nom: “Le groupe des amis de la Libye”, un club fermé au commun des mortels mais ouvert au prorata des bombes déversées ces derniers mois sur le territoire du colonel-dictateur! Deux pays ont eu la part du lion avec leur soutien guerrier aux rebelles: la France de Sarkosy, le candidat et l’Angletterre de sa majesté, représentée par David Cameron. Et ce sont ces 2 brillants politiciens qui présideront cette réunion de partage des nouveaux chantiers qui attendent la nouvelle Libye. Au fait, c’est tout à fait normal on peut même louer cette initiative de construire après avoir détruit durant des mois l’infrastructure de ce pays. “La France a pris des risques calculés” nous dit le pince sans rire au service du candidat Sarkosy. Voilà, tout est résumé dans cette phrase, simple concise, bien calculée est qui résonne en terme de marchés à prendre et de contrats à signer! Et ce n’est pas tout, une excursion sera offerte prochainement au Président candidat, Sarokosy en terre libyenne, le temps d’un bain de foule après le bain de sang! A nous de conclure avec un brin d’ironie: “Tout n’est pas politique, mais la politique s’intéresse à tout” du philosophe et homme politique italien Nicolas Machiavel

Article paru dans Kapitalis le 24 juillet 2011

Et demain est un autre jour!

23:21 Écrit par Haykel dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : libye, khadafi, alain juppé | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/08/2011

Nouvelle initiative stigmatisant les musulmans et les noirs de Suisse!

immigration-ch.jpgUn parti lance une campagne xénophobe ciblant la communauté musulmane et les noirs pour contrer un scrutin qui donnera le droit aux 85.000 étrangers établis dans le canton de Vaud de voter et d’être éligibles au niveau cantonal. Par Haykel Ezzeddine, Genève


Une semaine presque jour pour jour après le massacre d’Oslo, à la veille de la fête nationale et du début du mois de  ramadan, l’Union démocratique du centre (Udc) remet le couvert. Et c’est indigeste comme d’habitude. Leur énième initiative contre les étrangers qui vivent en Suisse est indigne d’un parti politique mais force est d’admettre que, depuis le temps, on a fini par prendre le pli. Rien ne nous étonne plus, même pas cette affiche qui sent la naphtaline ressortie des tiroirs et recyclée à l’occasion pour contrer la votation du 4 septembre dans le Canton de Vaud au sujet du droit de vote et de l’éligibilité donnés aux étrangers au niveau cantonal et sous certaines conditions.

Une affiche recyclée!
L’objet du délit. Une affiche méprisante envers deux communautés: les musulmans et les noirs. L’affiche représente une femme en burqa entourée d’un barbu et d’un noir avec une casquette. Tous les poncifs contre les immigrés de confession musulmane et les noirs (à qui on attribue le trafic de drogue en Suisse) y sont représentés. Et surtout il ne faut pas crier à l’amalgame, ni mettre en cause le multiculturalisme responsable de la folie d’Oslo la semaine dernière. Le parti qui prône une Suisse pour les Suisses n’a aucune arrière-pensée. Il n’a fait que recycler un visuel qui a été utilisé dans le Canton de Bâle pour une campagne identique contre les étrangers.

Signification du mot étranger?
Au fait, qu’elle est la signification du mot étranger pour l’Udc? Réponse: tous ceux qui n’ont pas la nationalité suisse mais pas seulement. Un musulman naturalisé ou un noir avec un passeport suisse seront toujours considérés comme des étrangers pour ce parti riche grâce à l’ex-conseiller fédéral Cristoph Blocher. L’Udc canalise, à lui tout seul, toutes les initiatives xénophobes qu’a connues le pays depuis ses dernières années. Quelques uns de ses slogans: «Non aux votes des étrangers», «Ne sacrifions pas la nationalité Suisse», «Stopper l’immigration massive»... et quelques unes de ses initiatives: «Contre la construction des minarets», «Pour le renvoi des criminels étrangers», «Contre la naturalisation facilitée de la 2ème génération d’étrangers» et «La naturalisation de la 3ème génération».
Tout un programme qui résume l’idéologie et les modes d’action de ce parti xénophobe qui rend la diversité responsable de tous les maux que connaît la société suisse... et le pire c’est qu’il arrive assez souvent à comptabiliser sa politique dans les urnes.
Ne pas construire de nouveaux minarets: les musulmans suisses (370.000 sur une population de 7.866.000) n’en voient même pas la nécessité. Renvoyer des criminels étrangers dans leur pays d’origine : certains, et ils sont nombreux parmi les étrangers, ne sont pas contre. Empêcher les étrangers de voter ou de se présenter à des élections n’a une réelle importance que pour les partis de gauche car les «étrangers», dans leur majorité, ne sont pas trop rompus à l’exercice du droit électoral et fréquentent avec parcimonie les bureaux de vote...
Donc, aussi spectaculaire que puisse être la politique du coup de gueule de l’Udc, elle reste confiner dans des initiatives qui n’entravent en rien la vie quotidienne des 1.766.400  immigrés en Suisse.

A lire aussi:

En Suisse, le racisme s’institutionnalise ?

Article paru dans Kapitalis le 03 août 2011

Et demain est un autre jour!

09:27 Écrit par Haykel dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : udc | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/07/2011

Oslo, Carlo et Oskar!

11111.jpgFace à la tragédie qui vient de frapper la Norvège, certes il est encore temps pour tirer les conclusions mais le bon sens nous invite à une première ébauche à chaud et sur le vif. Ma première pensée va à l'UDC et plus précisément à Oskar Freysinger, l'homme à la queue de cheval, Maître incontesté et incontestable en islamophobie et l'un des initiateurs de toutes les dernières  initiatives xénophobes qu'a connue la Suisse.

Le fondalisme chrétien

A lui et à son parti, je les invite à revoir leur copie, de changer leur fusil d'épaule et d'inclure aussi le fondalisme chrétien dans leur programme politique. Le péril ne vient plus seulement de l'islam et des émigrés...Le terroriste, vous pouvez maintenant le côtoyer M. Queue de cheval dans votre paroisse ou votre parti...et même dans les deux endroits!

Un terrorisme sans visage! Le poseur de bombe vous ressemble, s'habille comme vous, fréquente comme vous l'église, parle la même langue que vous, vote pour vous, lit vos livres, adhère à votre parti, épouse vos thèses... Le danger devient encore plus effrayant forcement car l'ennemi est indétectable à force de vous ressembler.

Carlo en croisade contre Oscar?

Le drame d'Oslo est comme le Mur de Berlin qui a entraîné sur son sillage des chutes et des remises en question. Oskar Freysinger retiendra-t-il la leçon ou va-t-il s'entêter dans sa dérive de l'extrême? Oskar, pour la chasse, le gibier  a changé de camp. Je ne pense pas qu'il va me répondre. Mais son collègue en politique, le socialiste Carlo Sommaruga a plus de chance que moi d'avoir une réponse à la question qu'il a posté sur son mur Facebook: “Oskar Freysinger mettra-t-il fin à ses contacts avec les réseaux anti-islam en Europe après les 90 morts en Norvège?”. Vos pronostics?

Et demain est un autre jour!

19:10 Écrit par Haykel dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (11) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook