28/12/2016

Bilan 2016, l’année du terrorisme! Tiens donc???

ABCD.jpg

Nouvelle mise à jour. J’ai renoncé cette année à faire un bilan exhaustif. D’ailleurs, je ne suis pas le seul. Bon nombre de médias ont dérogé à cette sempiternelle règle qui se renouvelle chaque année à pareille époque. On ne sait plus quoi retenir de l’actualité. La mémoire devient sélective du moins pour moi. C’est peut être l’âge! J’ai oublié tout ce qui s’est passé cette année. Ma mémoire a retenu quelques bribes dans un désordre exquis. En sport, il y a eu les Jeux Olympiques avec la belle prestation des athlètes suisses (3 médailles d'or, 2 en argent et 2 en bronze). En football, malgré l’élimination à l’Euro organisé par la France, j’ai adoré ce magnifique ciseau de Shaqiri  contre la Pologne. Par contre, j’ai désenchanté avec le scandale du "football leaks" ou quand les vedettes tombent de leur piédestal. La guerre qui s’enlise en Syrie avec ces innombrables atrocités,  le flot de réfugiés qui envahissent l’Europe, Poutine qui prend de la graine, Obama qui quitte la scène politique sur la pointe des pieds, l’arrivée d’un politique genevoise,eric stauffer,guerre en syrie,réfugiés,requérents d'asile,terroristearriviste (Trump) pour le remplacer, les décès de Fidele Castro, de Shimon Peres et du roi de la Thaïlande Bhumibol Adulyadej, le tremblement de terre à Amatrice en Italie (298 morts) et celui de l'Equateur (698 morts), le feuilleton du birkini en France, l'échec du coup d'État en Turquie et la purge qui s'en suit réconfortant le pouvoir absolu du grand Pacha Erdogan, la fin du tour du monde de Solar Impulse 2, l'élection d'un maire musulman à Londres, le prix Nobel de la littérature  décerné au chanteur Bob Dylan et celui de la paix à la Colombie, la destitution de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, l'accord de Paris sur le climat, le rétablissement des relations diplomatiques entre les USA et Cuba, le terrorisme qui gagne du terrain en Europe, en Asie et en Afrique et qui l’a perd dans son fief en Syrie, en Irak et bientôt en Libye. L’Afghanistan, l’Inde, le Nigeria, la Libye, l’Irak, la Turquie, le Pakistan, l’Indonésie, le Burkina Faso, la Somalie, l’Egypte, le Cameroun, l’Arabie Saoudite, le Tchad, le Mali, le Yémen, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, le Congo-Kinshasa, le Liban, le Bangladesh, la Russie, la Thailande, la Jordanie, les Philippines ont tous essuyé des attaques meurtrières des fois à plusieurs reprises mais l’opinion publique internationale n’a retenu que les terribles passages à l’acte des terroristes en France, en Belgique, en Allemagne ou aux Etats-Unis. Malheureusement, nous sommes pas tous égaux face à la mort! ça on le sait depuis longtemps. Y a pas besoin de creuser. A la bourse des valeurs humaines le quatrième pouvoir et le politique décident à la place du commun des mortels de la visibilité de telle action à la place d’une autre.

Oui il y a eu le Brexit mais on ne sent pas l’effet. On s’en fou, nous les Suisses, ça nous touche pas. Les britanniques ont toujours profité des avantages du système de l’Union Européenne sans s’y impliquer véritablement. Résultat: on ne sait pas trop si un jour ils étaient vraiment membres de l’UE.  

Dans la rubrique nécrologique quatre grands chanteurs et non des moindres nous ont quittés: David Bowie, Prince, Leonard Cohen et Georges Michael. Ma discothèque est en deuil. Là-haut il y a plus de talents qu’ici bas.

Il y a eu la vidéo du meurtre de l’ambassadeur russe en Turquie et pleins d’autres images insoutenables balancées sur les réseaux sociaux. Un voyeurisme morbide qui se banalise au fil des évènements.


A Genève
politique genevoise,eric stauffer,guerre en syrie,réfugiés,requérents d'asile,terroristeQu’est-ce que j’ai retenu de l’actualité à Genève? L’acte de résistance de 57 gardiens de  la prison de Champ-Dollon tous tombés malade le même jour ou presque au mois de décembre pour signifier leur malaise alors que l’épidémie de la grippe n’a pas l’air de toucher Genève.  Le renvoi lâche des requérants d’asile de la fratrie Musa au mois de septembre dernier, la mobilisation et le sursis obtenu par un étudiant tchétchène au mois de décembre contre son renvoi en Russie et le soutient inconditionnel de la droite sur les réseaux sociaux pour la belle blonde, conseillère nationale « udcènne », Céline Amaudruz qui avec 1,92% d’alcoolémie, l’équivalent d’1,5 bouteille de vin (rouge, rosé ou blanc) a pu sortir de cette affaire pour le moment sans trop de bulles, ni de hic! Les péripéties de cette « arrestation amicale » et les coups de fils VIP passés par cette politicienne restent dans les anales car le citoyen lambda n’aura jamais ce privilège surtout si son faciès ou son nom ont une consonance étrangère. Bizarre, Genève devient de plus en plus une ville qui ressemble à toutes les autres villes où le piston, le copinage et la corruption passive font foi. Avec 1,5 d’une bouteille ingurgitée je ne sais pas qu’elle sera mon comportement. Une chose est sûre, je n’écrirai pas ce bilan car ça va altérer d’avantage ma mémoire même si je prendrai un joker pour téléphoner à un ami...Si jamais Céline, le téléphone du "Nez rouge" est 0800 802 208.
716801793-1.jpgLa précarité s’étend en Suisse  et à Genève. L’office fédéral de la statistique (OFS) a comptabilisé en 2014, 530’000 personnes vivant sous le seuil de la pauvreté. Quel est leur nombre en 2016? Mieux vaut ne pas le savoir en cette période de fête sinon le père Noël n’aura pas suffisamment de force pour passer par Genève et la Suisse. Je suis un peu pessimiste mais heureusement le magazine Bilan est là pour nous remonter le moral car il a comptabilisé comme les années précédentes, remarquez la précision suisse 300 riches qui équilibrent la balance face aux milliers de pauvres pour la même période. 2016 c’est aussi la chute du gominé, grande gueule Eric Stauffer qui a perdu son amour propre et la présidence du MCG. Qu’est-ce qu’il nous prépare pour 2017? Un nouveau parti? Une disparition de la scène politique? Une retraite bien méritée? La réintégration très peu probable du MCG? Le vaudeville genevois à la sauce « frontalière » a encore de beaux jours devant lui. D’ici là, « Que la santé, le bonheur, le compromis, l’empathie, l’amour et la paix vous accompagne en 2017!
                             Et demain est un autre jour!

25/11/2016

Opinion: Les Emplois de solidarité, un échec presque total!

© pixarno - Fotolia.com.jpgQui dit Emploi de solidarité, dit précarité. Avec un salaire mensuel à partir de 2900.- net on ne peut aller loin. Au contraire, on accumule les dettes sans pour autant entrevoir le bout du tunnel. Pas d’avenir pour ce genre d’employés « au rabais » qui font le même travail que d’autres employés payés des fois le double. Ils sont des centaines à Genève à galérer, leur nombre avoisine les 800 et travaillent dans des associations ou institutions privées à but non lucratif qui font de leur mieux pour contenir les frustrations générées par ce statut. Pas de plan de carrière et pour certains qui sont animés par une ambition de gravir les échelons c’est l’enterrement. D’ailleurs ce n’est pas le but des EDS d’offrir un plan de carrière.

Le département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé dont dépend les EDS bouge mais il a les mains liées. Le conseiller d’État Mauro Poggia a mis la pression sur les employeurs afin que ces derniers instaurent des programmes de formations pour permettre aux employés en EDS de se former, de changer d'orientation professionnelle et enfin de retrouver un emploi sur le marché ordinaire. Facile sur le papier! Une partie des personnes en Emploi de solidarité peut physiquement et eds,emploi de solidarité,précarité à genèveintellectuellement s’investir dans des formations, alors que l’autre catégorie est rattrapée par l’âge. Comme on le sait à Genève comme ailleurs, les quinquagénaires ont peu de chance d’intégrer le marché ordinaire de l’emploi même s’ils sont qualifiés. Combien sont-ils dans ce cas? Un bon nombre.  Ils sont condamnés à rester dans ce système et attendre l’âge de 60 ans pour avoir une gratification de 250.- chf par mois! D’ici là déjà fragilisés ils augmentent les statistiques de l’absentéisme à coup de dépression, de maladie et d’accident! Les Emplois de solidarité ont montré leur limite et à défaut de sauver ce système complètement miné par la politique il faut avoir le courage de le supprimer car on est entrain de pérenniser la précarité.
On peut se poser des questions au sujet du maintien de ce magnifique marché parallèle de l’emploi qui offre de la main d’œuvre bon marché à des employeurs qui font de l’utilité publique leur fond de commerce. Je cite  un article publié par la Tribune de Genève le 5 janvier 2016. « Sous eds,emploi de solidarité,précarité à genèvel’injonction du Secrétariat fédéral à l’économie (SECO) et à la demande du Conseil d’Etat, le Grand Conseil a retiré à l’Etat, le 18 septembre, la responsabilité de fixer lui-même le niveau des salaires des EDS. Afin que Berne considère que ce sont de «vrais emplois» (ce qui donne droit potentiellement aux indemnités de chômage), c’est donc aux employeurs de s’y atteler. ». A ce jour, aucune augmentation de salaire de qui que ce soit n’a été enregistrée.
Les dirigeants des entreprises qui emploient les EDS sont réduits par manque de moyens à proposer à leurs employés de recourir à une carte de réduction chez Caritas pour s’approvisionner en denrées alimentaires à moindre coût. Précaire tu es, précaire tu resteras.  

A ceux qui pensent q4.jpgue c’est un système provisoire qui permet aux personnes fragilisées une insertion socio-professionnelle pour un retour sur le marché principal de l'emploi c’est faux. Rares ceux qui retrouvent un emploi dans le circuit ordinaire, ils représentent en moyenne moins de 15%. Le salaire minimum de 2900.- net est attribué aux employés sans qualifications. Mais la qualification ne tient compte que d’un seul critère, la possession d’un CFC ou équivalent. L’équivalent veut dire entamer de longues démarches d’équivalences couteuses ou avoir un « CFC d’équivalence européenne de préférence d’un pays où on connait le système éducatif ». L’expérience passe à la trappe! Vous avez beau travailler pendant une vingtaine d’années dans le privé par exemple avec un poste de cadre mais une fois tomber au chômage puis accepter un 1.jpgtravail en EDS tout le parcours professionnel est effacé d’un seul coup. Et vous voilà avec un salaire minimum de 2900.-. Comment peuvent-ils vivre à Genève avec un tel salaire sans perdre sa dignité ou devenir tricheur?  Certains ont choisi la filière de l’Hospice qui offre à ses bénéficiaires le payement du loyer, de l’assurance maladie et une somme décente pour vivre en contrepartie d’un travail à 50% dans une association ou institution privée à but non lucratif. Ceux qui refusent le confort de cette aide sociale se retrouvent en EDS avec un vrai faux emploi qui demande énormément d’investissement...pour 2900.- net par mois. Est-ce raisonnable? Le sort de ces employés de solidarité n’intéresse personne. La population genevoise va bientôt atteindre les 500.000 habitants, les 800 personnes occupant un emploi de solidarité ne pèsent pas lourds dans la balance!

Et demain est un autre jour!

09:14 Écrit par Haykel dans Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : eds, emploi de solidarité, précarité à genève | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/08/2016

La Tunisie hôte d’honneur de la «Semaine de la démocratie» à Genève

La Tunisie prendra part comme hôte d’honneur à la «Semaine de la démocratie» qui se déroulera à Genève du 15 au 24 septembre 2016.

Avec 22 organisations internationales et plus de 250 ONG, Genève détient le titre symbolique de «capitale mondiale» des organisations internationales.

En plus d’abriter le siège européen de l’Onu, Genève, comme d’autres cantons suisses, est un excellent laboratoire pour apprendre les rudiments de la démocratie.

Kapitalis.jpgLe 15 septembre est décrété par l’ONU comme la Journée internationale de la démocratie. Les Suisses, qui ne font pas les choses à moitié, célèbrent cet évènement à leur manière en le prolongeant et ça devient du 15 au 24 septembre «La semaine de la démocratie» où il sera question de faire l’état des lieux de la démocratie dans le monde.

Vaste programme pour une ville internationale comme Genève qui abrite le siège européen de l’Onu et de nombreuses organisations internationales.

C’est la deuxième année consécutive que la cité de Calvin représentée par ses institutions étatiques organise ce grand rassemblement politique ouvert au grand public avec, comme invitée d’honneur pour cette édition, la Tunisie.

Cette participation tunisienne a été possible grâce aux efforts conjugués de Amina Bouzguenda Zeghal, directrice générale de l’Université Paris Dauphine Tunis, de Nadia Sehnaoui Boulifa, entrepreneure tuniso-suisse et membre actif de la société civile, et d’autres personnalités du monde avignette-semaine-democratie.jpgcadémique et associatif.

Le député Abderraouf El-May, président de la Commission des Tunisiens résidents à l’étranger à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a été sollicité pour jouer l’intermédiaire avec les instances genevoises. Après sa rencontre, mercredi 17 août, avec Anja Wydel Guelpa, chancelière d’Etat de la République et Canton de Genève, pour finaliser le rendez-vous du mois de septembre, M. El-May a déclaré que «la participation active de la Tunisie à un tel événement d’envergure internationale est à multiplier pour souligner nos avancées démocratiques, nous aider à travailler d’avantage sur nos défis et mettre en avant ce que la Tunisie a de meilleur, en particulier sa jeunesse.»

Edition 2015.jpgEn parlant de jeunesse, un jumelage a été mis sur pied entre l’Université de Genève d’une part et l’Université Paris-Dauphine à Tunis ainsi que l’Université de Tunis. Sept étudiants tunisiens viendront débattre, le 19 septembre, avec leurs homologues genevois autour d’un débat intitulé: «Suisse-Tunisie: regards croisés sur une démocratie en mouvement.» Une expérience appelée à se renouveler entre Genevois et Tunisiens.

Le programme de la «Semaine de la démocratie» s’annonce alléchant avec des débats, des conférences, des ateliers, des expositions, des concerts et autres réjouissances. Un petit aperçu de ce qui attend les participants à cette semaine de la démocratie made in Suisse à travers les thèmes qui seront traités: «Lancement d’un projet citoyen»; «La démocratie en débat»; «Projection-débat intergénérationnel»; «L’éducation des jeunes migrant-e-s : L’avenir de la démocratie»; «Genève s’exprime»; «Atelier aux archives de l’Etat de Genève»; «Une loi, quelle loi?»; «Objets de démocratie»; «La démocratie, si je veux!»; «Démocratie 2030» ; «Institutions 3D»; «Ecole, travail, citoyenneté : Les jeunes ont la parole»; «Citoyenneté Petit Ecran»; «Visualisation parlementaire: La cuisine du parlement ? On vous fait un dessin»; «Les jeunes et la politique»; «Portes ouvertes au Palais de Justice»; «Ma ville, un espace civique»; «Portes ouvertes à l’Hôtel de Ville»; «Séance fictive du Grand Conseil» (l’équivalent de l’ARP).

PS: Article paru dans Kapitalis le 19.08.2016

Légende photo:

-1ère photo: Abderraouf El-May et Anja Wydel Guelpa, Nadia Sehnaoui Boulifa et Amina Bouzguenda Zeghal.

-Affiche de la Semaine de la démocratie

-Photo de l'édition 2015 copyright Ville de Genève

Et demain est un autre jour!

22/03/2015

La photo du jour: Jean Ziegler, ce grand humaniste!

Zigler .jpg
Rencontre fortuite et inattendue hier à la nouvelle librairie Payot avec le grand humaniste Jean Ziegler convié à une séance de dédicace pour son dernier livre “Retournez les fusils”, une nouvelle édition du même ouvrage paru en 1980 aux éditions le Seuil. A 81 ans l’altermondialiste continue son bonhomme de chemin en pourfendant le capitalisme et en dénonçant le déséquilibre des richesses entre le nord et le sud. C’est toujours un plaisir de rencontrer ce grand homme qui reste toujours réfracteur aux nouvelles technologies. A ma connaissance il ne possède ni téléphone portable, ni site internet. Sur sa carte de visite il a comme adresse une case postale, un numéro de téléphone fixe et un numéro de fax, les 3 renvoyant à l’IHEID (Institut de hautes études internationales et du développement). Plus 3 adresses mail dont 2 appartenant à ses assistants. Ziegler qui a écrit dans un de ses nombreux pamphlets contre l’ordre établi et les conséquences du capitalisme “ un enfant qui meurt de faim est un enfant assassiné” bouillonne de projets. Prochaine étape, une conférence dans quelques jours à l’université de Sousse (Tunisie). Jean Ziegler et la Tunisie c’est une grande histoire d’amour qui dure depuis très très longtemps. 

Article paru le 23 mars sur Kapitalis

Et demain est un autre jour!

13:26 Écrit par Haykel dans Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : jean ziegler, l'humaniste jean ziegler | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/03/2015

Elections genevoises: Alia, Sue, Vera et toutes les femmes de bonne volonté

3 FEMMES et un destin.jpg
Si la parité en politique est respectée à Genève on aura plus de femmes dans les différents exécutifs. Mais ce n’est pas pour demain l’égalité homme-femme pas seulement dans la politique mais dans tous les domaines de la vie et c’est dommage!
Mon objectif a croisé par hasard vendredi dernier lors de la soirée de présentation de plusieurs candidats de la diversité 3 femmes qui me tiennent particulièrement à coeur car elles incarnent la Genève moderne, la Genève généreuse, la Genève à l’écoute des citoyens, la Genève engagée, la Genève compétente... Alia Chaker Mangeat (PDC), Sue Putallaz (Vert’libéraux) et Vera Figurek (Ensemble à Gauche) représentent la relève même si la dernière née en 1977 siège depuis 12 ans au Conseil municipal. D’autres femmes toutes aussi valeureuses se lancent dans la course pour la première fois alors que dans les Conseils Municipaux et le Grand Conseil des élues remettent leur mandat en jeu. Genève à plus que jamais besoin de plus de femmes dans les différentes instances décisionnelles des communes et du canton ne serait-ce que pour apporter plus de crédibilité à un débat des fois stérile et enfantin mené par quelques “machos” de la République! Vives les femmes!

Et demain est un autre jour!

10/12/2014

Mon bilan suggestif pour 2014

A.jpgDécembre, mois glacial sous nos latitudes, mais aussi et surtout mois des fêtes de fin d'année et des bilans par excellence. A chacun le sien et les résolutions comptent doubles en ce mois consacré par les médias aux différentes rétrospectives. Il paraît que vous les lecteurs vous aimez ça comme des marrons grillés, c'est de saison.
Qu'est-ce que j’ai retenu de 2014 sur le plan personnel?
Je suis tenté de dire pas grand chose, la routine, le train train habituel. Boulot-dodo-photos-blog, sorties, cinémas, restos, quelques rares escapades et autant de moments de bonheurs, des périodes difficiles aussi et surtout une santé au beau fixe, je touche la matière noble de mon bureau constituée d’un bois moins noble pour conjurer le mauvais sort. Au fait, rien de vraiment spécial pour cette année qui ressemble à sa précédente en espérant une belle cuvée pour la prochaine.
Qu'est-ce j’ai retenu de 2014 pour Genève?

Mouvements social:
TPG.jpgLa ville est toujours aussi belle, beaucoup plus bruyante et stressante. Les trams et les bus sont constamment plein à n’importe quel moment de la journée. Le débrayage des TPG le 19 novembre est passé sans faire trop de mal par contre la vraie fausse grève du 3 décembre qui n’a pas eu lieu a laissé des traces chez les genevois. Malgré l’accord conclu avec leur direction, les employés nous ont tenu en haleine  jusqu’à 3 h du matin pour savoir si grève y aura.
4.jpgDes manifestations à Genève il y en a eu à la pelle comme à chaque année. Le siège de l’ONU et du Haut-Commissariat des Droits de l’homme explique le nombre incroyable de manifestations presque une par jour (voir le blog de mon ami Demir SÖNMEZ). Une seule a dégénéré dans le quartier de Plainpalais le 4 octobre dernier où un groupe d’anarchistes a essayé de saboter vainement le défilé du bicentenaire de la police.
Le Salon de l’auto a tenu toute ses promesses, celui du Livre aussi et les Automnales également sans oublier celui des Inventions ou encore le Salon international de la Haute Horlogerie. Par contre l’International geneva supercross a déçu par son manque de rigueur concernant l’attribution des sièges numérotés. La gabegie totale. Heureusement que le spectacle était au rendez-vous.

-Sport:
Servette a de la peine en Hockey et en foot alors que les Lions de Genève ne font guère mieux en basket. Dure-dure 2014!

-Politique:
Deux hommes et un parti ont brillé en 2014. Pierre Maudet et Mauro Pogia ainsi que le MCG.
Maudet.jpgPierre Maudet continue son bonhomme de chemin après le succès électoral, la réussite dans la conduite des affaires et le plébiscite médiatique place au doute. Ce n’est pas forcément “la faute à Maudet”...mais sur son sillage ce brillant homme politique qui comptabilise 329’000 références en tapant son nom sur Google quelques griefs lui sont reprochés directement ou indirectement. Fin de la lune de miel ou presque avec la police, des grésillements sur la ligne avec l'univers pénitencier, une certaine mainmise dans la communication au nom de ses 2 départements, la sécurité et l’économie, la surpopulation de Champ-Dollon et l’incapacité à trouver une solution, la démission du directeur de Curabilis et de l’autre côté des points positifs qui peuvent équilibrer aisément la balance entre le camp des mécontents et des satisfaits...Pierre Maudet continue de faire un excellent parcours et je pense que sa côte de popularité  ne tarira point l’année prochaine. Coïncidence du calendrier moi et lui on publie notre bilan le même jour, voir ici le sien.
Pour la deuxième personnalité politique j’ai choisi Mauro Poggia, conseiller d’Etat chargé du département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé. Le Monsieur Propre du MCG a entamé sa législature sans faux pas. Voilà déjà une année qu’il partage les manettes du canton de Genève et ce même Poggia fait son chemin sans trop de vagues. Il connait bien ses dossiers et surtout il a joué pendant cette année à l’équilibriste pour se démarquer de son parti le MCG et de son allié l’UDC. L’année 2015 sera encore plus difficile pour lui mais il tiendra le cap.

Partis politiques:
Pour les partis de gauche rien à signaler. Un statu quo qui rime avec régression dans l’opinion publique. Et les élections des Conseils municipaux et du Conseil des Etats en 2015 seront très chauds et déterminant pour les années à venir.
MCG.jpgLa palme revient cette année au MCG qui poursuit une belle carrière dans la provocation. On ne compte plus les déboires, ni les esclandres de son président. Du pure Stauffer qui fait parler de lui même en vacances. Ce parti populiste sera pour quelques années encore au devant de la scène genevoise. Et pour le battre il faut cloner Stauffer et en faire un tribun gauchiste genre Bernard Tapie sans Adidas...Du boulot! Des travaux d’Hercule en perspective! PS, Vert et Solidarité il faut trouver la mère porteuse pour ce projet fou. C’est trop tard pour Salika Wenger, il faut puiser dans la jeunesse...

Votations
Pour ce qui est des votations cette année je ne me suis pas senti très concerné bien que j’ai pris part à tous les scrutins. “Privilège fiscaux des millionnaires”, “Sauvez l’or Suisse”, "Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles", «Stop à la TVA discriminatoire pour la restauration!», "Financer l'avortement est une affaire privée - Alléger l'assurance-maladie en radiant les coûts de l'interruption de grossesse de l'assurance de base"...et encore d’autres sujets qui n’ont rien avoir avec mon quotidien. Genève et la confédération me prennent en otage. Ils veulent que je donne mon avis sur l’imposition de toutes les vedettes qui ont choisi de fuir le fisc de leur pays pour engraisser le notre. Franchement de quoi je me mêle! Après tout le citoyen ne touche aucune commission la-dessus, pourquoi l’interpeller dans ce cas? Par contre j’ai accueilli avec intérêt d’autres initiatives qui me touche telles que le salaire minimum, la traversée de la rade, contre la hausse des tarifs des transports public genevois, la caisse publique d’assurance maladie...

Pêle-mêle:
Ma mémoire sélective me joue des tours. c’est l’âge. Je ne me souviens que des derniers évènements...De quoi coupe.jpgje me souviens encore? De la coupe du monde de foot-ball bien sûr avec un bilan satisfaisant pour notre petite suisse, de beaux moments magiques avec des petites équipes comme l’Algérie, la Colombie, le Mexique et le Costa Rica...le sacre mérité de l’Allemagne et la déception du grand favoris: le Brésil. Mais 2014 restera incontestablement l’année Warwinka-Federer avec ce beau cadeau (la coupe Davis) remporté sur terre française, double bonus!
Au registre dramatique: Ebola et son lot de morts, une épidémie poursuit l’autre. Dans quelques mois une autre pandémie chassera l’actuelle au hit parade des croque-morts pour le grand bénéfice des laboratoires pharmaceutiques. ça tombe bien, en Suisse c’est une industrie florissante!
Pour une fois je ne suis pas pressé de prendre l'avion. Les 2 aéronefs de la compagnie Malysia Airlines, un volatilisé avec 239 personnes et effacé de la réalité et le second pulvérisé en Ukraine avec à son bord 283 passagers innocents et 15 membres d'équipage tout aussi inoffensifs pour une guerre absurde, merci Poutine! En parlant de guerre je ne sais pas si les 2104 palestiniens dont 69,5% de civils selon les chiffres de l’ONU qui sont tombés raides morts sous les bombes israélien2.jpgnes on peut les considérer comme martyres, dommages collatéraux ou terroristes comme on veut nous le faire croire. C’est une offense à leur mémoire. 2104 gazaouis ont résisté à l’envahisseur israélien. Israël ne pourra jamais anéantir ce peuple...Faut-il avoir le courage de conclure une paix durable et définitive et de partager ce qui est encore partageable ! Trop d’enjeux. Et ce n’est certainement pas pour 2015 que les palestiniens verront le bout du tunnel (sans jeu de mot). Je me suis donné comme mission de dresser un bilan suggestif pour l’année qui arrive à son terme et voilà que je me surprends en Elisabeth Teissier. C’est l’heure de me retirer, bonne nuit!

PS: une petite pensée aux 3419 migrants qui ont péri en méditerranée en 2014 (bilan provisoire). L'Europe n'est pas un paradis. La France a Le Pen père et fille, l'Italie Berlusconi, la Suisse Blocher, Freysinger, Stauffer...et 300 super riches qui font la une de Bilan! Ce magazine qui constitue une référence suisse de l'économie devrait être interdit à tous les candidats à l'immigration clandestine!

Et demain est un autre jour!

25/10/2014

Politique genevoise: le guide suprême fête ses 50 ans

MCG.jpgLe guide suprême, le grand timonier de Genève, l’homme à la veste blanche et aux cheveux gominés, le godzilla de la politique genevoise vient de fêter un demi siècle d’existence. Il n’est pas le seul, son second couteau et l’épouse de son Président du parti se partagent les 2 signes astrologiques du mois d’octobre: Balance et Scorpion. Et c’est l’occasion de réunir tout ce beau monde avec leurs fervents admirateurs en comité restreint en Espagne pour faire la fête. Sur Facebook, ce merveilleux instrument sur lequel on étale sa vie privée on a droit à tous les détails. Y a pas besoin de paparazzis les protagonistes le font gratuitement et à  merveille. Photos et vidéos pour ne rien manquer des réjouissances. J’ai adoré le déguisement de ce maréchal de MCG 2.jpggendarmerie à la retraite qui est à la tête de ce parti qui traque les frontaliers. Il a excellé dans l’habit de la danseuse de flamenco. Ce qui gêne dans ce genre de reportage c’est l’étalement de la vie privée de ces politiciens sur la toile. Quel message ces faux “sages” veulent passer à la population genevoise? Qu’ils nous ressemblent? Qu’ils font parti du bon peuple? Du peuple d’en bas?
La politique a deux vecteurs disait Reis Mirdita: “L'enrichissement matériel et l'appauvrissement moral”. C’est bien dit! Je rajoute pour la énième fois, le canton de Genève a les politiciens qu'il mérite. Et désolé pour la généralisation!

Devinette: de quel parti politique je parle? Du MCG bien sûr!

Et des captures d'écran de Facebook:

parti politique,politique genevoise

 

parti politique,politique genevoise

 

parti politique,politique genevoise

 

parti politique,politique genevoise

Et demain est un autre jour!

13/10/2014

Eric Staufer, le mauvais retour!

Stauffer.jpgJoli coup médiatique pour la rentrée politique de l’incontrôlable Eric Stauffer. Un poker gagnant qui a propulsé le bulldozer du MCG au devant de la scène des faits divers du Grand Conseil. J’ai visionné comme plusieurs d’entre vous la vidéo mise gracieusement par le Grand Conseil sur son site internet et reprise en boucle par bon nombre de médias du pays.
Quelle mouche à piqué Eric Stauffer? Mauvaise digestion? Une olive avalée de travers pendant l’apéro? Une envie pressante d’aller aux toilettes tout en cherchant à ne rien raté des débats expliquant cette envie soudaine d’interrompre la séance? Un rendez-vous impromptue avec un ou plutôt une administrée d’Onex? Stauffer mauvais perdant pour un vote qui le mettrait en danger dans l’exécutif d’Onex? Spéculation et arrière pensée justement pensée par l’auteur de ce blog et certainement partagée par vous lecteurs et lectrices. Ce que je retiens de cet énième et prévisible esclandre c’est l’intervention de la police qui contrairement à ses habitudes a mis du temps et plein de “gants” pour intervenir en aménageant au maximum la stature de notre “Godzilla” de la politique genevoise.

Deux vrais faux sauveurs...d'apparence!

Merci Longchamp et Poggia d’avoir éviter une intervention musclée et embarrassante de la gendarmerie contre l’un des leurs. Stauffer sort la tête haute en attendant la sanction de ses pairs et nous invite aux prochains épisodes qui auront lieu jusqu’aux élections municipales du printemps 2015. J’ai déjà acheté mon stock de bières et de pop-corn et j’attendrais avec impatience les prochains inédits des aventures intrépides d’Eric Stauffer. En patientant, j’ai deux questions que personne n'a posé jusqu'à maintenant: nos gendarmes sont-ils suffisamment préparés pour intervenir face à de telles situations? Et si le récalcitrant portait un tout autre nom que Stauffer, nos pandores auraient-ils eu le même flegme et patience? Pas si sûr!

PS: illustration: copie d'écran sur la vidéo du Grand Conseil

D'autres notes sur Eric Stauffer ici

Et demain est un autre jour!

22:29 Écrit par Haykel dans Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : eric stauffer, grand conseil, poggia, longchamp | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/09/2014

Mauro Poggia s’adresse aux indécis du 28 septembre

Poggia.jpgVoilà un sujet qui lui tient vraiment à cœur. Je parle de la deuxième initiative populaire soumise aux votes des suisses le 28 septembre prochain. Mauro Poggia, le Conseiller d'État chargé du département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé s’adresse dans une vidéo de 2.11 min aux indécis qui n’ont pas encore fait leur choix concernant "une caisse publique d'assurance-maladie". Le conseil fédéral ainsi que le parlement sont contre une caisse unique, les partis sont partagés et la dernière parole reste celui du souverain. Va-t-on vers le dictat absolu des assureurs qui augmentent toutes les années les primes ou vers une révolution contre le système...Réponse le 28 septembre. 

Et demain est un autre jour!

01/11/2013

Election au Conseil d’Etat: le trio de gauche à la rencontre des tunisiens de Genève!

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'étatCe soir dans le quartier des Pâquis et plus précisément au bar Le Chic de Jalel Matri le trio de la gauche qui brigue 3 sièges au Conseil d’Etat a participé à un débat public à l’invitation de l’Association des Tunisiennes et Tunisiens en Suisse. Le Vert Antonio Hodgers et le duo Socialiste Apotheloz et Emery-Torracinta ont répondu aux nombreuses questions posées par l’assistance. Bon nombre de sujets ont été évoqués mais c’est surtout, les thèmes incontournables de jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'étatl’insécurité et du chômage qui reviennent à chaque élection qui ont accaparé la majeur partie du débat. Très sollicités, les trois politiciens dont le programme est très chargé à quelques jours de l’échéance électorale n’ont pas pu prolonger leur rencontre avec le public, agenda très serré oblige. Dommage, car d’autres thèmes importants et d’actualité n’ont pas été abordé par l’assistance faute de temps. Pour ceux qui veulent assouvir leur curiosité, ils peuvent encore se déplacer demain samedi sur les différents stands en ville afin de poser les dernières questions et se faire définitivement une idée sur les candidats qui deviendront nos conseillers d’Etat pour la prochaine législative. Faites votre “marché” demain à la Place du Molard…le spectacle électoral durera encore jusqu’au 10 novembre! 

Reportage photos de mon ami Demir Sönmez

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

jalel matri,le bar chic,antonio hodgers,http:fr.wikipedia.orgwikianne_emery-torracinta,apotheloz,socialiste genève,vert,élection conseil d'état

04/10/2013

Elections genevoises, c’est pour ce dimanche, Ah bon???

TDG.jpgA j-3 des élections au Conseil d’Etat et au Grand Conseil, la Julie titre hier à la une: “La campagne peine à décoller”. Un titre qui laisse croire que les genevois dans le passé ont montré un intérêt quelconque pour ce genre d’élection. Le même jour, devant l’Hôtel de Ville une manifestation a regroupé les grévistes de Partage, des chauffeurs de taxi et Gate Gourmet pour revendiquer de meilleures conditions de travail, voir un salaire décent pour certains, les EDS (emploi de solidarité). Un malaise social qui explique bien de choses. Pendant ce temps, les politiciens poursuivent leur parade sur les réseaux sociaux, histoire d’occuper le terrain à défaut de trouver des solutions aux vrais problèmes qui rongent la société genevoise. On apprend beaucoup de choses insignifiantes sur Facebook telles que le fringuant Antonio Hodgers sait faire le noeud d’une cravate, que tonton Jean-Charles Rielle a acheté un nouveau Ipad, que l’impassible François Longchamp ne se contente pas de faire ses courses au marché, il passe même derrière un étal de fruits et légumes pour vendre des courges de saison, que Roger1375097_10200739028590202_23271128_n.jpg Deneys qui en passant doit faire attention à sa ligne a un avis sur presque tout ce qui concerne le canton, que la conseillère d’Etat Isabel Rochat, malgré sa grande classe question vestimentaire, a du participer à l’inauguration d’une boutique de vêtements de seconde-main (quelle torture!), que Stauffer (Stauf pour les intimes) continue de nous faire peur en titrant sur son blog: “Ne pas voter MCG au Conseil d’Etat, c’est la mort économique de Genève!”…attention une menace à prendre au sérieux, si on ne désire pas assister ce dimanche à l’enterrement de la Genève économique! J’arrête de m’aventurer du côté des politiciens…La Julie a encore une fois raté sa manchette! Elections genevoises, vous êtes au courant que c’est pour ce dimanche?

Photo de la Conseillère d'Etat Isabel Rochat par mon ami Demir Sönmez

En rapport avec cette note:

Campagne électorale: Michel Chevrolet, tu nous manques!

Et demain est un autre jour!

09:00 Écrit par Haykel dans Genève, genève,les rues de genève, Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique genevoise | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/09/2013

Campagne électorale: Michel Chevrolet, tu nous manques!

3.jpgAh cette campagne électorale qui s’annonce chaude et éclectique. On nous promet monts et merveilles. Même la Tribune de Genève plutôt prude et discrète titrait le 26 août à sa une “La campagne de tous les possibles est lancée”!!! Je n’ai pas compris le titre tiré par les cheveux mais bon ça vaut son pesant d’incongruité. Beaucoup de prétendants mais peu d’élus. Les places sont chères et les noms à consonances étrangères genre maghrébins, africains ou autres prénoms exotiques n’ont qu‘a bien se maintenir et lutter contre le biffage…électoral! A moins que les électeurs de la diversité se réveillent 20110205_4224-sssssssss.jpget font prévaloir leur position de citoyens responsables question électorale. Pour le reste, c’est vrai il y’a du spectacle sur Facebook où tous les prétendants se plient en mille quotidiennement pour faire œuvre de présence, voir pour exister et se démarquer. C’est le cirque sur FB! D’ici la fin des échéances du 6 octobre et du 10 novembre prochain le spectacle continue. On a droit a tout et le magazine Voici et ses copies s’ils s’intéressent un jour à Genève n’ont qu’a se baisser pour cueillir le fruit Chevrolet.jpgde leur curiosité “mercantile”. Pour le moment, on doit se contenter de l’invisible “illustré” et son faible électorat mais c’est mieux que rien en attendant que Gala, Voici et compagnies apprennent qu’à Genève nous sommes en pleine période électorale synonyme de spectacles, de coups bas mais aussi de non événement! Moi, c’est Michel Chevrolet qui me manque. Il est la seule personnalité politique qui incarne le mieux l’esprit genevois de tous les jours. Michel Chevrolet n’a pas arrêté de témoigner tous azimuts de la Genève au quotidien en prenant des instantanés à tous moments pour appuyer son propos, sa conviction, sa vision des choses qui implique le canton. Michel tu nous manques et ton ombre plane sur ces élections qui contrairement à ce que pensent certains sont sans relief voir sans réel intérêt pour des électeurs déjà désabusés par les promesses non tenues par bon nombre de nos politiciens.

20110205_4192.JPG

20110205_4082.JPG

20110205_4172.jpg

20110205_4127.JPG

20110205_4123.JPG

20110205_4250.JPG

Et demain est un autre jour!

17:45 Écrit par Haykel dans Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : michel chevrolet, élections genève | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/05/2013

La photo du jour: le vol délibéré du MCG!

Sans titre-1.jpg

Le MCG a déjà commencé sa campagne électorale pour le 6 octobre prochain, rien de spécial à part le choix délibéré de ce parti de continuer à jouer la carte de la provocation. C’est son fonds de commerce cela va de soi. Libre à lui de mettre la forme qui lui convient et qui satisfait ses électeurs toute fois dans le respect des convenances. Mais apparemment la bienséance n’est pas inscrite dans la charte du Mouvement Citoyens Genevois. 
Sur la page Facebook de son leader Eric Stauffer est annoncé en exclusivité, ça me rappelle des souvenirs d’ordre judiciaire, l’affiche électorale pour l’élection du Conseil d’Etat. Rien de spécial non plus pour cette affiche à part que le MCG utilise une des photos que j’ai prise du magistrat Pierre Maudet sans avoir ma permission. Le parti de Stauffer est coutumier des procès à répétition pour ses affiches offensantes. Voici  une autre occasion de retrouver le tribunal et le MCG mais cette fois-ci pas sur le même banc.
J’attends de voir si cette affiche sera imprimée et servira de support électoral dans un tel cas je me réserverai le droit de porter plainte contre ce parti qui fait fi de toutes les convenances. Le copyright est une notion inconnue chez le MCG. Qui vivra verra et demain est certainement un autre jour!

La photo volée de Pierre Maudet ici

D'autres photos du jour ici

Et demain est un autre jour!

23:37 Écrit par Haykel dans La photo du jour, Pierre Maudet, Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mcg, pierre maudet, eric stauffer | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/05/2013

Demir Sönmez jette l’éponge et quitte le PS!

Demi 1.jpgLe téléphone de Demir Sönmez n’arrête pas de sonner depuis hier soir. Les messages de sympathie continuent d’affluer sur sa page Facebook sur laquelle le militant socialiste, photographe-reporter et blogueur sur la plateforme de la Tribune de Genève a annoncé sa démission. Oui l’infatigable Demir jette l’éponge et quitte sa fonction de photographe bénévole attitré du parti socialiste pour qui il a pris des milliers de photos ces dernières années couvrant aussi bien les meetings, les campagnes électorales que les barbecues et autres mariages qui ponctuent la vie du partie de la rose.
Demir 2.jpgUn ras-le-bol!
Pourquoi cette défection? Et ce ras-le-bol soudain d’un militant qui est connu et reconnu par ses pairs pour son engagement et ses belles photos qui couvrent toutes les activités du PS section Genève et tous les évènements qui se déroulent dans le canton?
J’ai rencontré Demir Sönmez aujourd’hui autour d’un café pour essayer de comprendre les raisons qui l’ont poussé à claquer la porte du parti socialiste. D’emblée le militant tient à dissiper tout malentendu: “Je ne quitte pas le PS, j’abandonne uniquement ma “fonction” de photographe du parti.” Demir est plein d’amertume et trouve injuste que son parti ne lui témoigne aucune considération. Il est appelé à couvrir chaque manifestation des socialistes de Genève mais son travail pourtant très apprécié par les militants ne trouve que sa page Facebook et son blog comme support médiatique. Malgré son insistance le PS n’utilise que rarement ses photos pour illustrer sa communication préférant les photos d’amateurs et celles prises par ses membres avec des smartphones.
Un malaise!
Pourquoi le militant au grand cœur déballe ce malaise en public? Demir Sönmez m’explique qu’à force de ne pas être entendu il a décidé d’en Demir 3.jpgparler tout naturellement sur sa page Facebook et sur son blog comme il le fait pour tout ce qui le touche dans ses activités de militant.
Dommage!
Le Parti socialiste s’en mordra les doigts j’en suis sûr, car se passer de quelqu’un de la trempe de Demir Sönmez est une indélicatesse surprenante et inattendue à la veille d’une grande bataille électorale où chaque photo et chaque article pèseront lourd pour collecter des voix…
Aux dernières nouvelles, le militant-blogueur-photographe-reporter est courtisé par plusieurs partis dont les Verts et le MCG. Mais pour Demir qui a fait de la prison durant un peu plus de 3 ans en Turquie pour son engagement politique pas question d’aller renforcer les rangs des mécontents en allant s’acoquiner avec la droite! C’est une question de principe! Faut-il rajouté que notre ami Sönmez traine derrière lui une carrière de 35 ans d’activisme politique et continue inlassablement à mettre son talent au service d'une ville qu’il n’a pas cessé de servir depuis son arrivée en Suisse.
Personnellement, je ne m’inquiète pas pour lui, grâce à son blog et à sa page Facebook nous continuerons à être au courant de ce qui se passe à Genève et tant pis pour les socialistes…

A lire également:

"La lettre ouverte de Demir SÖNMEZ aux militants socialistes"

"Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ"

"Hommage à Demir Sönmez"

Et demain est un autre jour!

01/04/2013

Rémy Pagani donne son nom à une voiture super-sportive!

32.jpg

Une information exclusive PLANETE PHOTOS. C’est de notoriété publique, que l’actuel Maire de Genève, Rémy Pagani utilise les 2 roues pour ses déplacements. Un moyen de transport que tous s’accordent à vanter les mérites tant écologiques que fonctionnels.
Mais je viens d’apprendre ces derniers jours que le fer de lance d’Ensemble à gauche a changé son mode de transport. Présenté en catimini lors du dernier salon international de l’automobile à Genève le nouveau bolide de notre Pagani cantonal porte son nom et rompt avec la mobilité douce qu’il a toujours affectionné. Oui, une voiture super-sportive, sœur de Ferrari qui affiche allègrement à son compteur une force de pénétration kilométrique impossible à atteindre sur aucune autoroute mondiale. Pourquoi ce choix de la part de Rémy Pagani? Nous lui avons posé la question aujourd’hui lundi 1er avril et voici sa réponse:
33.jpgDevant le nombre croissant des sollicitudes engendrée par ma fonction, j’ai décidé de gagner du temps en choisissant une voiture qui va vite et qui ne passe pas inaperçu dans nos rues, je suis Maire de la Ville, non! Outre les avantages cités je peux rajouter qu’il n’y a pas besoin d’immatriculer cette voiture puisqu’elle porte mon nom, et que grâce à ça on me cédera le passage partout où je passe et ainsi je pourrais assisté quotidiennement à toutes les manifestations sur la Place des Nations et aux nombreuses inaugurations et autres présidences de réjouissances protocolaires sans en perdre une miette. Et pour terminer et clouant le bec à mes détracteurs de gauche comme de droite cette voiture de fonction ne coûtera rien aux contribuables. En donnant mon nom à cette voiture son constructeur italien a gracieusement offert un exemplaire à la Ville. Je vous signale que le prochain Maire de Genève qui me succédera n’est autre que Sandrine Salerno, là vous allez moins rire vu sa façon de conduire!” Voilà une réponse claire qui veut qu’un homme politique doit être partout et occuper tous les terrains pour se préparer aux prochaines échéances électorales. Sacré Pagani!

D'autres nouvelles de la République ici

Et demain est un autre jour!

14:50 Écrit par Haykel dans genève,les rues de genève, Humour, Politique genevoise | Lien permanent | Commentaires (9) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook