24/08/2017

Tamedia veut la peau des médias romands ou ce qui en reste, ce n’est pas sûr!

tdg,tribune de genève,tamedia,20minutes,24heures,le matin dimancheAdieux la diversité et vive l’uniformité. Au rythme où va la presse Suisse bientôt il n’y aura qu’une seule voix audible qui parle Suisse allemand et utilisera "Google traduction" pour s’adresser aux romands. Pourquoi des journalistes romands à l’ère d’internet et des multiples traducteurs qui pourront faire l’affaire presque gratuitement car il faut bien payer ceux qui vont écrire en Suisse-allemand et traduire en français!
Au mois de septembre 2016 Tamedia a procédé à la suppression d’une trentaine de postes de travail chez la «Tribune tdg,tribune de genève,tamedia,20minutes,24heures,le matin dimanchede Genève» et «24 heures». Une année plus tard à un mois prêt, le groupe Tamedia annonce la fusion des rédactions du «Matin» avec celle de «20 minutes» avec la disparition de 6 employés à Lausanne dont 4 journalistes et un jour après il enchaine avec le transfert de 4 rubriques (Monde, Suisse, Economie, et Sport) de la Julie de Genève à Lausanne en les incorporant à «24 heures» et «Matin Dimanche». A l’heure de la globalisation  pourquoi Tamedia a mis autant de temps à comprendre qu’avec un journaliste basé à Zurich et un bon traducteur «internet» on peut facilement faire l’économie rédactionnelle des régions au delà de Zurich?
Le communiqué de Tamedia long comme le bras d’un géant parle de «regroupement», de «fusion», de «relocalisation», «d’indépendance économique et rédactionnelle», «d’opportunité de croissance dans le journalisme digital», «de nouvelle organisation sans licenciement», de «baisse importante des recettes publicitaires»...une langue de bois pondu par le service RH qui ne communique pas sur la ditdg,tribune de genève,tamedia,20minutes,24heures,le matin dimanchesparition certaine d’autres postes liés à la photo, à la mise en page, aux correcteurs et autres métiers liés à la publication des journaux! Le communiqué ne parle pas non plus des salaires astronomiques des dirigeants qui ont décidé ce démembrement organisé!
La réaction d’indignations des politiques genevois n’aura aucun effet pratique sur la décision de Tamedia de faire disparaître à petit feu le 4ème pouvoir romand! Et c’est dommage! Ici c’est Zurich qui commande...le journalisme suisse! Mais au fait où sont les lecteurs? Car si les lecteurs massifs existent dans notre tdg,tribune de genève,tamedia,20minutes,24heures,le matin dimanchecanton notre TDG ne partira pas de Genève mais hélas la diversité de la population est là pour nous rappeler qu’il n’y a pas une seule Genève mais plusieurs! Et celle qui s’intéresse vraiment à l’information made in Molière, Proust ou Voltaire est minoritaire!
Prenez une radio locale telle que "One FM" vous allez entendre à longueur de journée et en boucle le dernier tube de la chanteuse colombienne Shakira, du Portoricain Luis Fonsi ou encore de l’Espagnol Enrique Iglesias. C’est un signe que la Genève de ces dernières années est devenue latine. Cette nouvelle population dite "festive" n’intéresse uniquement que la radio et l’univers des divertissements nocturnes, aucun journal romand n'accorde un intérêt particulier au nom de l'information à cette population qui est sur la voie de devenir une des composantes principales de la Genève internationale. Ce qui manque cruellement dans nos journaux c'est de parler des spécificités des genevois en donnant la parole aux uns et aux autres et en parlant des problèmes qui les préoccupent. Être à l'écoute et proche des préoccupations des citoyens qui formeront l'essentiel du lectorat. En 2019, dans une énième restructuration Tamedia déplacera tout le personnel de la Julie à Lausanne et laissera à Genève la rubrique "Courrier des lecteurs" et quelques bricoles...Chose qu'on ne souhaite pas!

                              Et demain est un autre jour!

22/12/2016

Arrêtez-moi ce tunisien et qu’on en parle plus !

médias,tunisien,stigmatisation,racisme,tunisie,terrorismeMarre. Trop y’en a marre ! Cette traque au terroriste de Berlin à qui on n’arrête pas de faire référence à sa nationalité. Oui il est tunisien, on le sait. La planète entière est au parfum. Il s’agit bien d’un tunisien. Ils ont trouvé ses papiers et ses empreintes et en attendant de le mettre hors d’état de nuire les 11 millions de tunisiens doivent subir la stigmatisation des médias internationaux qui martèlent à longueur d’heures sa nationalité. Pourquoi lors de la cavale du colombien Escobar, du vénézuélien Carlos, du français Mesrine, du mexicain El Chapo…on n’a jamais évoqué la couleur de leur passeport ? Marre des raccourcis et de ce racisme ordinaire de certains médias et ils sont nombreux à utiliser la nationalité à la place d’autres mots du vocabulaire pourtant riche de la langue française. Le terroriste, le criminel, le meurtrier, le sanguinaire, le boucher, l’inhumain, le diabolique, le barbare…le tueur du marché de Noël de Berlin est toujours en fuite.

Et demain est un autre jour!  

11:46 Écrit par Haykel dans Médias, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : médias, tunisien, stigmatisation, racisme, tunisie, terrorisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/09/2016

Solidaire avec la Julie et « 24 heures »

14425343_615335881978418_3364708713188737012_o.jpgCe petit billet pour apporter mon soutient en tant que blogueur et citoyen assoiffé d'informations à la « Tribune de Genève » et à « 24 heures » qui vont souffrir avec le énième plan d’économie que veut leur imposer leur éditeur Tamedia. Un riche éditeur qui a enregistré en 2015 un bénéfice de 330 millions et dont le CEO gagne par année la modique somme de 6 millions de francs. 24 emplois vont passer à la trappe pour grossir le bénéfice de Tamedia et le salaire de ces dirigeants.  24 postes de travail représentent 24 plumes, 24 informations qui manqueront quotidiennement aux lecteurs des 2 quotidiens régionaux. La liberté d’expression et la qualité de l’information vont subir un sacré coup. Tamedia qui est le plus grand groupe de médias privé en Suisse ne donne pas beaucoup d’intérêts à sa branche romande. Normal, ces dirigeants confortablement installés à quelques encablures de la rivière Sihl à Zurich préfèrent lire en allemand...

PS: photo mon ami Demir SÖNMEZ

Et demain est un autre jour!

17:14 Écrit par Haykel dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : medias, tribune de genève, 24heures, tamedia, journaliste | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/04/2016

Tous avec Demir Sönmez et contre la Turquie autoritaire

demir sönmez,état turc,dictature turqueAu pays de Recep Tayyip Edorgan, il n’y a qu’un semblant de démocratie et la liberté d’expression est chose inconnue dans cette belle et grande Turquie qui veut adhérer à l’Europe. Dans son dernier classement sur la liberté de la presse, « Reporters sans frontières » classe la Turquie au 151ème rang sur un total de 180 pays. Dérive autoritaire, chasse aux journalistes, censure, fermeture de sites internet, de chaines de TV ainsi que de journaux pour mieux museler la presse, guerre contre les kurdes, double jeu avec le conflit syrien…Erdogan et son appareil autoritaire brillent par leur dictature et leur manque d’imagination. Le dernier épisode est celui qui se déroule actuellement à Genève où l’Etat Turc essaye d’intimider les autorités genevoises pour une photo exposée sur la Place des Nations et qui représente le jeune Berkin Elvan tué à 15 ans par la police Turque.

12963610_10207992881532806_1921844359400306429_n.jpgLes sbires de Recep Tayyip Edorgan n’ont pas visité toute l’exposition de Demir Sönmez car sur les 58 photos une bonne partie est consacrée à des manifestations contre le pouvoir Turc.

Je m’appelle Haykel Ezzeddine, blogueur, photographe, correspondant de presse, suisse d’origine tunisienne, citoyen du monde soutient mon ami Demir Sönmez et le Conseil administratif de la Ville de Genève qui prendra demain je suis sûr la bonne décision. Une fin de non-recevoir au gouvernement Turc avec cerise sur le gâteau l’envoi d’un exemplaire du livre « La démocratie et la liberté d’expression pour les nuls ».

Et demain est un autre jour!

20/04/2016

Classement mondial de la liberté de la presse en 2016 : affligeant !

liberté-de-la-presse-dans-le-monde.jpg

Suisse : Touche pas à ma banque!

Triste classement annuel de la liberté de la presse que vient d’être publié par « Reporters sans frontières ». On commence à prendre le pli et à s’habituer malheureusement à ce bilan qui s’empire d’année en année au grès des conflits et des guerres de plus en plus nombreuses et dangereuses pour les journalistes, blogueurs et autres « lanceurs d’alertes ».

Si on ne s’étonne pas des 5 derniers au classement dans l’ordre: Erythrée, Corée du Nord, Turkménistan, Syrie et Chine c’est la Suisse qui laisse à réfléchir. Qu’est-ce qui empêche notre pays d’occuper une meilleure place au podium ? 7ème cette année en progression de 13 places par rapport à l’année précédente. Que reproche-t-on au pluralisme de la scène médiatique Suisse ? "Reporters sans frontières" trouve que « malgré une concentration croissante du marché des médias, accentuée par la crise économique, la Suisse peut se vanter d'une impressionnante liberté de la presse. Il n’empêche : toute publication de fuites relatives à des « discussions officielles confidentielles », en particulier s’il s’agit d’informations bancaires, est considérée comme un crime au pays des banquiers ». Voilà qui est bien dis ! 

Après le pouvoir des assureurs, celui des banquiers. Et à qui le tour l’année prochaine ? 7ème sur 180 pays après la Finlande, les Pays Bas, la Norvège, le Danemark, la Nouvelle Zélande et le Costa Rica et loin devant la France qui a beaucoup à se reprocher et qui est classée 45ème la Suisse peut mieux faire !

Et demain est un autre jour!

30/08/2015

Journée mondiale du blog: hommage aux passeurs d’informations

© Bambuh - Fotolia.com.jpgLundi 31 août c’est la “Journée mondiale du blog”. Et c’est l’occasion de regarder ailleurs, au-delà des frontières Suisses pour voir l’état de santé de l’information dans le monde. ça va mal comme chaque année. Journalistes et blogueurs emprisonnés voir tués pour empêcher l’information de passer. Au 30 août 2015 le baromètre de la liberté de la presse de “Reporters sans frontières” fait état de 38 journalistes, 4 collaborateurs et 8 net-citoyens et citoyens journalistes tués, de 128 journalistes, 13 collaborateurs et 179 net-citoyens emprisonnés. A cela s’ajoute les pressions, et l’intimidation sur les passeurs d’informations. Etre journaliste ou blogueur dans certains pays ça craint. En cette “Journée mondiale du blog” et de ma situation de blogueur hyper confortable à Genève je salue un peu honteusement  tous mes “collègues” 3962277390.jpgd’outres frontières dans des pays comme l’Azerbaïdjan, le Brésil, la Colombie, la France, le Guatemala, l’Inde, l’Irak, le Mexique, la RD Congo, le Soudan du Sud, le Honduras, le Bangladesh, la Syrie, la Turquie, l’Ukraine et le Yemen. Leurs cimetières ont accueilli ces 8 derniers mois 50 valeureux journalistes, dessinateurs de presse, blogueurs et autres témoins et transmetteurs de l’actualité. Une dernière pensée au blogueur saoudien Raïf Badawi, qui croupi en prison depuis 3 ans en Arabie Saoudite pour avoir crée et animé un forum de discussion sur le net. Voir ici.

Et demain est un autre jour!

06/10/2014

La photo du jour: 3 journaux sur la même longueur d’onde!

2014-10-06 13.37.03.png
Pas de voix discordantes. A l’unisson! Un constat unanime sur la dernière manifestation anti-police. Nos quotidiens romands telle une lettre à la poste suffisamment affranchie titrent à leur une et consacrent une bonne partie de leur rubrique locale à l’évènement du week-end. C’est propre et net. Bleu, orange et rouge...même combat!
Vous n’êtes pas dans un pays communiste où la presse est sous le joug d’une dictature mais à Genève, ville internationale libre de toutes contraintes sauf une certaine soumission au capitalisme...qui fait tourner la majorité des médias grâce à l'apport de la publicité. Loin de moi l'idée d’ironiser ou de faire la guerre à l'uniformité mais il faut le relever, c’est rare en dehors de toutes élections ou votations que les 3 quotidiens dont 2 d’un seul groupe de presse mettent à leur une un sujet 3 fois traité identiquement. Dans le choix éditorial, sans s’en rendre compte et accidentellement nos journaux ressemblent à s’y méprendre à de la propagande par trop de lieux communs!

D'autres photos du jour ici 
Et demain est un autre jour!

06/05/2014

Quand la Julie devient menaçante...

TDG manchette.jpg

Des manchettes de la "Tribune de Genève" détournées nous informe un communiqué menaçant publié sur le site internet de la Julie. Ce n’est pas la première fois qu’un tel moyen de communication est utilisé par des communicateurs « culottés» qui détournent la une du quotidien en utilisant le visuel et le logo. Ce n’est pas la première fois non plus que la "Tribune de Genève" bombe le torse et menace les indélicats de poursuites. D’autres journaux tels que Le Matin et 20 minutes ont subi et subissent également le même détournement. Le pourfendeur de contradiction que je suis relève que lors de la manifestation du 27 mars 2013 contre Tamedia les journalistes de la "Tribune de Genève" ont également détourné la une de leur employeur en défilant avec des affiches bidonnées. Là la direction n’a rien trouvé à dire ? «Les menaces ne sont que des armes offertes à celui qu’on vient menacer» disait Jean Boccace. Loin de le contredire,  j’ai trouvé une chute pour ce billet !

Journaliste.jpg

Illustration 1 & 2 copie d'écran

En rapport avec ce billet:
http://journal.tdg.ch/affichettes-julie-detournees-2010-1...
http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2010/11/29/le-cr...
http://archives.24heures.ch/affiches-tribune-geneve-pirat...
http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/manchettes-itribu...
http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/manchettes-tribun...
http://www.tdg.ch/economie/Des-employes-de-Tamedia-monten...

Et demain est un autre jour!

04/05/2014

La photo du jour: le Salon du livre et de la presse et les TPG!

TPG final.jpgLa cuvée du Salon du livre et de la Presse 2014 est aussi bonne que les précédentes. Une fréquentation en légère hausse 95’000 contre 94’000 pour l’année 2013, des débats intéressants, des livres de plus en plus nombreux sur les étales des libraires, une animation à la hauteur et quelques couacs à corriger. Le prix de la location du mètre carré est exorbitant pour des petites maisons d’édition et les libraires qui ont du mal à se présenter à ce grand raout littéraire. 300.- chf le mètre carré pour avoir le privilège de rencontrer le public de Palexpo, c’est fort payé! Autre grief, les transports. A l’aller comme au retour les bus sont bondés...Dimanche, dernier jour du Salon et à une heure de la fermeture du côté de Palexpo, les TPG se sont distingués par leur rareté. Il est vrai que les Transports Publics Genevois ont eu fort à faire avec les nombreuses déviations de leurs véhicules à cause du 10ème Genève marathon mais ça n’explique pas cette attitude envers les usagers. Je n’ose pas une comparaison avec le salon de l’auto pour qui le même transporteur met les bouchées doubles dans les 2 sens. Il est vrai que les Ferrari et autres Porsche ont attiré 670’00’ visiteurs alors que le livre n’a même pas dépassé la barre des 100’000 papivores! Oui je sais, “comparaison n’est pas raison” mais j’ai au moins tenté de titiller le géant orange qui m’a contrarié ce dimanche avec mes 5 kilos de livres... Pour éviter la foule j’ai dû passer par l’aéroport pour aller jusqu’à Bel Air ma destination finale!!!

D'autres photos du jour ici
Et demain est un autre jour!

05/08/2013

La photo du jour: même les seniors ont leur jour de gloire!

Sans titre-2.jpg

Encore une coïncidence, la une du Matin et celle de la Julie mettent aujourd'hui les projecteurs sur les seniors. Pour la Tribune de Genève on apprend qu’un retraité sur 3 fait des petits boulots “entre plaisir et nécessité” comprendre par là se faire payer 40.- chf. de l’heure à partager entre l’employeur et l’employé pour mettre du beurre dans les épinards et servir d’esclave à de nouvelles entreprises qui surfent sur la précarité des ainés. Pour le quotidien orange, on a trouvé mieux une femme de 96 ans qui s’offre son baptême de l’air en parapente accompagnée par un bel homme pour faire rêver...les mamies...grandes lectrices du Matin!
Il est fort à parier que les deux quotidiens ne sont lus que par les retraités en cette période creuse ce qui explique cet intérêt soudain pour le 3ème âge!

D'autres photos du jour ici
Et demain est un autre jour!

23/07/2013

Le bébé de Kate et William, on s’en tape royalement!

Canard.jpgJe ne suis pas un ornithologue je vous rassure, ni un chroniqueur mondain non plus! J’ai eu une bonne pioche en surfant sur le net. Me voilà plus intelligent car je connais le nom de cette espèce aquatique qui couve loin de tout tumulte sur une barge à quelques mètres de l’embarcadère des Mouettes des Eaux-vives.
C’est une foulque qui va bientôt mettre sur l’eau une progéniture qui perpétuera son geste autant de fois. En observant cette scène je me suis permis de faire un parallèle entre l’accouchement princier des dernières heures et l’animalier qui va se produire sous peu. Heureusement pour cette foulque, elle n’a pas de sang royal qui coule dans ses veines et la planète terre, celle qui est branchée people ne semble pas s’intéresser à son sort. Pour la petite histoire depuis dimanche je suis de près 1.jpgl’évolution de la délivrance  avant l’éclosion des oeufs. Je hume l’air des environs, je prends des photos, je m’inquiète pour la chaleur, je m’enquière de la météo toutes les heures, je surveille de près chaque amarrage d’embarcation limitrophe, je contrôle visuellement tous les accostages des bateaux mouettes, je filtre le passage des usagers, j’interdis les flashs et tous les abus photographiques…Je fais de mon mieux! Mais malgré toutes ces précautions, je n’ai même pas réussi à compter le nombre de la future marmaille du foulque des Eaux-Vives alors que sur Google (qui a fait le calcul à ma place) on dénombre à cet instant précis 28’400’000 références au bébé royal. Je vous rassure de nouveau, l’histoire du foulque ne sera pas traitée ici comme le feuilleton de l’été!

Et demain est un autre jour!

19:45 Écrit par Haykel dans Genève, genève,les rues de genève, Médias | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bébé royal, kate, william, foulke, google | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/05/2013

Demir Sönmez jette l’éponge et quitte le PS!

Demi 1.jpgLe téléphone de Demir Sönmez n’arrête pas de sonner depuis hier soir. Les messages de sympathie continuent d’affluer sur sa page Facebook sur laquelle le militant socialiste, photographe-reporter et blogueur sur la plateforme de la Tribune de Genève a annoncé sa démission. Oui l’infatigable Demir jette l’éponge et quitte sa fonction de photographe bénévole attitré du parti socialiste pour qui il a pris des milliers de photos ces dernières années couvrant aussi bien les meetings, les campagnes électorales que les barbecues et autres mariages qui ponctuent la vie du partie de la rose.
Demir 2.jpgUn ras-le-bol!
Pourquoi cette défection? Et ce ras-le-bol soudain d’un militant qui est connu et reconnu par ses pairs pour son engagement et ses belles photos qui couvrent toutes les activités du PS section Genève et tous les évènements qui se déroulent dans le canton?
J’ai rencontré Demir Sönmez aujourd’hui autour d’un café pour essayer de comprendre les raisons qui l’ont poussé à claquer la porte du parti socialiste. D’emblée le militant tient à dissiper tout malentendu: “Je ne quitte pas le PS, j’abandonne uniquement ma “fonction” de photographe du parti.” Demir est plein d’amertume et trouve injuste que son parti ne lui témoigne aucune considération. Il est appelé à couvrir chaque manifestation des socialistes de Genève mais son travail pourtant très apprécié par les militants ne trouve que sa page Facebook et son blog comme support médiatique. Malgré son insistance le PS n’utilise que rarement ses photos pour illustrer sa communication préférant les photos d’amateurs et celles prises par ses membres avec des smartphones.
Un malaise!
Pourquoi le militant au grand cœur déballe ce malaise en public? Demir Sönmez m’explique qu’à force de ne pas être entendu il a décidé d’en Demir 3.jpgparler tout naturellement sur sa page Facebook et sur son blog comme il le fait pour tout ce qui le touche dans ses activités de militant.
Dommage!
Le Parti socialiste s’en mordra les doigts j’en suis sûr, car se passer de quelqu’un de la trempe de Demir Sönmez est une indélicatesse surprenante et inattendue à la veille d’une grande bataille électorale où chaque photo et chaque article pèseront lourd pour collecter des voix…
Aux dernières nouvelles, le militant-blogueur-photographe-reporter est courtisé par plusieurs partis dont les Verts et le MCG. Mais pour Demir qui a fait de la prison durant un peu plus de 3 ans en Turquie pour son engagement politique pas question d’aller renforcer les rangs des mécontents en allant s’acoquiner avec la droite! C’est une question de principe! Faut-il rajouté que notre ami Sönmez traine derrière lui une carrière de 35 ans d’activisme politique et continue inlassablement à mettre son talent au service d'une ville qu’il n’a pas cessé de servir depuis son arrivée en Suisse.
Personnellement, je ne m’inquiète pas pour lui, grâce à son blog et à sa page Facebook nous continuerons à être au courant de ce qui se passe à Genève et tant pis pour les socialistes…

A lire également:

"La lettre ouverte de Demir SÖNMEZ aux militants socialistes"

"Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ"

"Hommage à Demir Sönmez"

Et demain est un autre jour!

26/04/2013

Nabilla a bien fait de la prison! Ah Bon!

DSC02019-sssss.jpgLes journalistes de Tamedia sont ces derniers jours sur la brèche. Leur employeur dont l’appétit va en grandissant les presse comme un citron pour obtenir d’eux le maximum de profit. Péril en la demeure dans le paysage suisse des médias. Après Genève et Lausanne le 4ème pouvoir a manifesté aujourd’hui à Zurich, histoire de mettre la pression sur les politiciens et les propriétaires du groupe de presse dont le monopole médiatique est effrayant du point de vu diversité d’opinions et information plurielle. Il est même question un certain moment de la disparition d’un des bijoux du groupe: “Le Matin”. Moi le premier, si c’est le cas je descendrai dans la rue manifester ma désapprobation face a une telle injustice. Qui va m’informer des derniers potins de nos vedettes favoris si le quotidien vitaminé à l’orange disparaitrait des étalages des marchands de journaux? Je m’insurge contre l’éventuelle  “suppression” du Matin, un journal utile au quotidien. DSC02014-sssss.jpgC’est grâce à ce même Matin que je connais tout ou presque de notre Nabilla cantonale. De sa taille de poitrine en passant par son poids en valeur médiatique, de son incartade judiciaire ou encore des confidences de ses copines jalouses…de son succès actuel et de ses généreuses formes. J’estime que je suis très bien informé sur le sujet. Pourquoi veut-on la peau du Matin qui par choix éditorial nous fait oublier l’espace d’un moment l’interminable crise que nous traversons avec son lot de misère, de chômage et de précarité? Bon nombre de lecteurs “non engagés” dans la vie “sociale” ne cherchent pas d’autres formes d’information. Regardez la photo prise cette semaine à la rue de Chantepoulet devant un kiosque à journaux. Ce passant est resté un bon bout de temps scotché devant la une de Paris Match et de Point de vue. Les médias à sensation ont encore de beaux jours devant eux!
Le courrier de Genève par exemple qui n’appartient pas au groupe Tamedia se bat depuis plusieurs années pour sa survie malgré des articles intéressants qui traitent de sujets d’actualité et de la vie quotidienne des genevois. Appels fréquents à des souscriptions de la part de ce quotidien qui malgré sa parfaite adéquation avec la réalité de son environnement peine à trouver son équilibre et lutte chaque année pour sa survie. Bon courage au Matin version Nabilla et aux autres titres du groupe Tamedia…
PS: toutes mes excuses aux lecteurs de ce blog. Le titre de cette note est racoleur dans le but avoué de ratisser large côté audience. 

16:42 Écrit par Haykel dans Genève, Médias | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : médias suisse, tamedia, le matin, nabilla | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/03/2013

Voilà pourquoi la criminalité a baissé à Genève?

 Le Matin du jour a la réponse:

Sans titre-1.jpg

Et demain est un autre jour!

21:56 Écrit par Haykel dans genève,les rues de genève, Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le matin, tdg | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/10/2012

Gauchebdo change de peau mais garde son âme!

IMG_1111-ssssss1111.jpgTout est dans le titre. L’hebdomadaire de gauche, militant par excellence,  porte parole des exclus, porte-drapeau de toutes les revendications pour un changement social dans la dignité fait peau neuve. Ce soir, au Cercle du Mail, le Gauchebdo nouveau est arrivé comme le Beaujolais… Contrairement au vin français qui selon la récolte change de goût, l’hebdomadaire genevois garde la même consistance. Modification de logo, de maquette et de mise en page mais la robe reste de couleur rouge pour signifier le côté révolte et l’aspect revendicatif pour un meilleur vivre ensemble. Lutter contre le sectarisme, l’intolérance, le racisme, le communautarisme restera la priorité de l’hebdomadaire militant selon Christiane Jaquet, Présidente de la Conférence rédactionnelle de Gauchebdo qui rajoute dans son 1.jpgallocution que le relookage de la ligne graphique qu’ont doit à Erik Grobet de SolidaritéS est un coup de jeune qui ne fait que souligner l’adéquation entre le contenu et le contenant. Un graphisme clair pour un langage clair sans fioriture, une ligne combative bien ancrée à gauche sans faux-fuyant et surtout fidèle à ses origines, la voix ouvrière qu’on appelait la VO fondée par Léon Nicole en 1944. Avant de mettre l’accent sur les difficultés financières que traverse son journal. Sami Kanaan a pris la parole en tant que Conseiller administratif de la Ville de Genève en charge du département de la culture et du sport. Son analyse sur les médias est réaliste à plus d’un titre (voir la vidéo en bas). Le maire de Genève Rémy Pagany a aussi participé à cette soirée et a montré un intérêt particulier à l’article consacré à Salika Wenger qui fait la une de la rubrique “Genève”. Gauchebdo est un hebdomadaire utile à la communauté…Après les discours, place à la musique avec les artistes Yegor Vorine (chanson on russe) et Rude Egard (jazz manouche).

IMG_1073-ssssss1111.jpg

IMG_1097-ssssss1111.jpg

Sans titre 3-ssssss1111.jpg

IMG_1112-ssssss1111.jpg

IMG_1119-ssssss1111.jpg

IMG_1125-ssssss1111.jpg

IMG_1079-ssssss1111.jpg

IMG_1093-ssssss1111.jpg

Sans titre1-ssssss1111.jpg

IMG_1133-ssssss1111.jpg

IMG_1134-ssssss1111.jpg

IMG_1147-ssssss1111.jpg

Sans titre4-ssssss1111.jpg

 

 

Et demain est un autre jour!

23:55 Écrit par Haykel dans Médias, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gauchebdo | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook