12/02/2017

Graffiti: Pump up the jam! Skate & graff session à Châtelaine

DSC_0072.JPGUne quarantaine de graffeurs réunis à Châtelaine durant deux jours! Du jamais vu! Quel bonheur!
2 jours pour préparer ce grand raout du street art qui s’est tenu ce week-end au 79 avenue de Châtelaine à l’ancien garage Kawasaki voué à une démolition prochaine. Mic de LoopColors et le Musée du skateboard de Genève (Pulp68) ont organisé cette session sous le signe de l’éphémère en ayant pris les autorisations nécessaires pour graffer en toute légalité. La commune de Vernier, la DSC_9955.JPGpolice et les services en charge des bâtiments publics ont donné leur accord pour 48 heures de graffitis et de skate avant l’entrée des bulldozers. A partir du lundi 13 février le 79 avenue de Châtelaine va se transformer en chantier. Et c’est dommage! A cette adresse une vingtaine de graffeurs dont une graffeuse, Amikal ont laissé leur empreinte...pour 48 heures seulement! Ah ce maudit chantier! Il va priver les nombreux amoureux du street art à venir contempler les œuvres des artistes genevois et français parmi lesquels  ont peut citer: TEXAS, LORDZ ONER, AMK, JIMOX, DAB, CITRON, WORLD, SAVER, SYPE 31, GROCK, PADRI, SEVEN LAB, ESPRIT TZP, JESS, KANO, EASYONE, KOAS, NAGINI, AKOZ, STOL, WOZDAT...
Pour la postérité 47 photos et une vidéo restituent l’ambiance de cette session spécialement éphémère.

DSC_0037.JPG

DSC_0115.JPG

DSC_0041.JPG

DSC_0116.JPG

DSC_9894.JPG

DSC_9895.JPG

DSC_0046.JPG

DSC_0043.JPG

11111.jpg

DSC_9922.JPG

DSC_9956.JPG

DSC_9960.JPG

aaa.jpg

DSC_0065.JPG

DSC_0058.JPG

DSC_0120.JPG

DSC_0111.JPG

DSC_9962.JPG

DSC_9963.JPG

DSC_0034.JPG

DSC_9990.JPG

DSC_9987.JPG

DSC_9980.JPG

DSC_9996.JPG

DSC_9997.JPG

DSC_9983.JPG

DSC_9989.JPG

DSC_9993.JPG

DSC_0002.JPG

DSC_0007.JPG

DSC_000ss3.jpg

DSC_0020.JPG

DSC_0016.JPG

DSC_0010.JPG

DSC_0027.JPG

DSC_0028.JPG

DSC_0021.JPG

DSC_0033.JPG

DSC_9930.JPG

DSC_9931.JPG

DSC_9924.JPG

DSC_9927.JPG

DSC_9939.JPG

DSC_0122.JPG

DSC_0047.JPG

DSC_0055.JPG

DSC_0121.JPG

DSC_0074.JPG

 

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

08/02/2017

Graffiti: rencontre avec Amikal à l’occasion de la sortie du livre « Behind the wall »

3998958995.JPGLe graffiti reste l’enfant pauvre de l’édition en Suisse. Rares sont les livres qui traitent sur le street art helvétique. C’est pourquoi il faut saluer toutes entreprises qui tendent à encourager, à faire connaître et à vulgariser le graffiti genevois. En 2016, Joule de la Jonxion a publié à compte d’auteur un livre sur son œuvre, Amikal, une graffeuse au don certain lui emboite le pas en ce début d'année 2017 avec un livre qui fait office de carnet de croquis pour 11 artistes graffeurs. Et c’est l’occasion de faire le point avec elle en marge de la sortie de « Behind the wall » tiré à 250 exemplaires et dont le vernissage a eu lieu la semaine dernière à la galerie The Square.
 
-Comment t’es venu l’idée pour Sans titre2.jpgfaire ce livre?
Je trouve que les blackbooks représentent quelque chose de magique, non seulement on découvre un artiste de façon plus authentique (le mur c'est le show ou le hasard et l'impulsif est bien moins présent que dans le carnet de croquis) mais en plus la qualité des tracés y est bien plus spontanée et parfois moins crispée que sur les murs qui tentent de reproduire le croquis.


-Pourquoi ton choix s’est porté sur ces 10 artistes précisément ? Quel est le point commun que tu partages avec eux?

Il s'agit principalement de 10 artistes dont j'admire particulièrement le travail, nous avons probablement en commun une passion pour le graffiti qui s'exprime de différentes façons.


DSC01929.JPG-Les dessins qui sont publiés ont déjà été graffés sur des murs? Ou ce sont des graffitis en devenir?

Ils ont été spécialement réalisés pour ce livre? Je ne saurais le dire, chacun était assez libre de faire comme il l'entendait, il y a probablement des dessins qui sont déjà apparus sur des murs, certains ont été également produits pour le livre c'est d'ailleurs mon cas pour quelques pages, mais il n'y a pas de vraies raisons, j'aurais pu prendre uniquement des pages de livre de croquis.


-Qu’y a-t-il derrière le mur?

Nous, peut-être...


Sans titre3.jpg-Tu participes en tant que contributrice et éditrice comment tu as travaillé avec tes 10 collègues? Tu as fait des choix? Ou tu as donné carte blanche? Raconte-nous la genèse de ce livre.

Chacun a contribué financièrement au livre, les 10 ont couvert la moitié des frais d'impression et je me suis chargée du reste avec des fonds propres et en démarchant des sponsors. Les contraintes graphiques concernaient uniquement les deux premières pages, pour les 8 suivantes il n'y avait que la recommandation de ne pas trop mettre d'infographie pour rester au plus proche de l'esprit "carnet de croquis". C'était intéressant parce que j'ai eu la surprise des choix de chacun au moment de la reddition des travaux, mais aussi un peu stressant parce que je ne maîtrisais pas l'entier du processus et étais par conséquent tributaire des impulsions graphiques des participants. Je ne trouve pas facile de s'en remettre à des gens que l'on ne connait presque pas.


Sans titre5.jpg-A Genève, l’année dernière Joule de la Jonxion a publié un livre à compte d’auteur et en ce début d’année c’est ton tour. Comment expliquer la pauvreté éditoriale dans le domaine du graffiti à Genève alors que chez nos voisins français l’édition sur le street art est florissante? En France plusieurs livres de graffitis sont publiés chaque année sans parler de revues spécialisées vendues en kiosques.

Je pense qu'en Suisse on est encore très frileux au niveau du graffiti, souvent associé à tort à l'insécurité et la saleté, deux concepts que la Genève internationale cherche à tout prix à cacher à ses visiteurs fortunés. Il y a aussi un passé historique étroitement lié au graffiti en France, c'est dans ce pays que ce sont rendus beaucoup d'artistes qui ont importé le graffiti en Europe. Cela fait donc partie de la culture française. Au contraire, en Suisse, l'art ne se veut pas populaire et est souvent réservé à une élite fortunée, donc pas de place pour les graffeurs une fois de plus. Je présume qu'il y a encore une tonne d'autres raisons sociales, historiques et financières la question est en tout cas très intéressante.


Sans titre6.jpg-Grâce à une impression en Italie tu as pu proposer la vente de ce livre à un prix raisonnable de 15.- chf pour 115 pages tout en y insérant 3 pages de publicité. Est-ce le meilleur moyen de parler du graffiti made in Genève tout en gardant une trace pour l’histoire?

Ce n'est sans doute pas le meilleur, mais c'est un moyen (notre livre est du reste archivé à la Bibliothèque nationale) et puis un beau livre ça fait plaisir à feuilleter et ça va toucher des personnes qui n'iront pas forcément errer sur les terrains de jeu urbains des artistes. En ce qui concerne le prix, il s'explique aussi par le fait que le livre n'a pas été engendré dans une optique de profit mais à l'instar de notre art en extérieur, pour montrer ce que nous savons faire.


DSC01931.jpg-Suite au succès de cette belle aventure, y aura-t-il une suite maintenant qu’on sait ce qu’il y a derrière le mur?

Oui, mais cette fois-ci, on va regarder plus loin. Je peux déjà dire qu'il y aura quelques artistes du premier volume et d'autres provenant d'autres pays, certains graffeurs sont connus, d'autres moins mais tous ont en commun qu'ils font de très jolis dessins qui méritent d'être partagés.

Les 11 artistes qui ont participé à ce livre:

Wozdat

Moru

Grock

Doer

Amikal

Padkoi

Zcäpe

Sevenlab

Kornflex

TCK

Slamer

Pour prendre contact avec AMIKAL: http://amikal.xyz/

DSC01930.jpg

DSC01932.jpg

Sans titre 1.jpg

Sans titre4.jpg

Sans titre7.jpg

L'actualité du graffiti genevois ici

Et demain est un autre jour!

04/02/2017

Lundi 6 février : Une journée sans téléphone portable

telephone.pngLe lundi 6 février 2017, le monde célèbre les «17e journées mondiales sans téléphone portable & smartphone» et la «Journée internationale contre les mutilations génitales». La Tunisie, quant à elle, célèbre la «Journée nationale contre le terrorisme et l’assassinat politique»

Qui veut relever le défi? Y a-t-il une personne de par le monde capable de célébrer comme il se doit les «17e journées mondiales sans téléphone portable & smartphone»? Qui peut vivre 3 longues et interminables journées (6, 7 et 8 février) sans surfer, tchatcher, raconter sa vie ou écouter de la musique avec cet extraordinaire appareil multitâche qui est devenu indispensable pour rester connecté voire exister dans une société constamment à jour.

Cette addiction que nous avons pour les téléphones mobiles est pour le moment incurable mais rien ne nous empêche de se poser des questions et d’engager une réflexion sur le sujet.

Demain, ces mêmes téléphones intellPhil-Marso.jpgigents seront encore plus performants pour nous faciliter la vie tout en nous «fliquant» aussi davantage. 80 milliards d’objets connectés vont contrôler nos gestes en 2020 grâce à cet incontournable instrument qu’est le smartphone.

L’instigateur de ces 3 journées destinées aux accros du petit téléphone est Phil Marso, écrivain français de romans policiers. Il a consacré à ce sujet très vendeur plusieurs livres édités par sa propre société Mégacom-ik.

Vous n’avez toujours pas répondu. Êtes-vous prêts à éteindre durant 3 jours votre joujou de communication à travers lequel vous existez dans ce monde hyper connecté?

Phil Marso sait d’avance que la réponse sera négative. C’est pourquoi il a balisé le chemin avec cette initiative annuelle pour que vous puissiez mesurer le degré de votre addiction en essayant de vous déconnecter l’espace de quelques heures histoire de voir que le monde continue de tourner… sans subir le diktat du smartphone.

Vous ne pouvez pas car vous ne voulez pas rater une miette de connexion à votre journée du lundi 6 février.

SaChokri-Belaid-Mohamed-Brahmi.jpgchez, cependant, que vous pouvez célébrer, le même jour, la «Journée internationale contre les mutilations génitales» pour dénoncer cet acte horrible contre les femmes.

Pour la Tunisie, le lundi 6 février c’est la «Journée nationale contre le terrorisme et l’assassinat politique» initiée par les mouvements d’opposition, dont le Parti unifié des patriotes démocrates (Watad). C’est du moins ce qu’indique le site internet Journée mondiale qui comptabilise les journées mondiales fruits la plus part du temps d’initiatives citoyennes.
Faut-il rappeler qu’en ce jour-là de l’année 2013, l’ex-secrétaire général du Watad, Chokri Belaïd, avait été assassiné, par des extrémistes religieux ?

Article paru dans Kapitalis le 4 février 2017

Et demain est un autre jour!

31/01/2017

Deux semaines sur Instragram (17 et 18)

1AAA.jpg

1b.jpg

A.png

La production de Planète photos sur Instragram ici

Et demain est un autre jour!

11:07 Écrit par Haykel dans Instragram | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : instragram, instragram haykel ezzeddine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/01/2017

Genève autour de l’eau: Glace et verglas pour un spectacle éphémère

DSC_9773.JPGOn est loin du Lac de Joux qui s’est transformé en patinoire géante mais la bise et le froid ont façonné les 2 rives de la rade pour un spectacle grandiose. La jetée menant au Jet d’eau est devenue glissante empêchant ainsi le symbole de Genève de s’élancer vers le ciel. Le débarcadère de la CGN aux Eaux-Vives comme du côté de la Perle du Lac sur le chemin du Jardin botanique le sol hyper glissant rappellent les conditions météo de ces derniers jours. Avec le redoux qui a déjà commencé samedi et se prolongera la semaine prochaine s’est fini le spectacle éphémère prisé par les photographes et autres promeneurs. Retour en photos sur ce classique qui embellie presque toutes les années la belle Genève.

PS: 177 photos prises vendredi 27 janvier 2017

DSC_9352.JPG

DSC_9355.JPG

DSC_9361.JPG

Sans titre.jpg

DSC_9362.JPG

DSC_9363.JPG

DSC_9364.JPG

DSC_9365.JPG

DSC_9370.JPG

DSC_9380.JPG

DSC_9371.JPG

DSC_9376.JPG

DSC_9375.JPG

DSC_9382.JPG

DSC_9391.JPG

DSC_9390.JPG

DSC_9411.JPG

DSC_9412.JPG

DSC_9423.JPG

DSC_9424.JPG

DSC_9426.JPG

DSC_9429.JPG

DSC_9430.JPG

DSC_9432.JPG

DSC_9433.JPG

DSC_9434.JPG

DSC_9436.JPG

DSC_9440.JPG

DSC_9443.JPG

DSC_9447.JPG

DSC_9450.JPG

DSC_9453.JPG

Sans titree.jpg

DSC_9445.JPG

DSC_9452.JPG

DSC_9454.JPG

DSC_9455.JPG

DSC_9456.JPG

DSC_9462.JPG

DSC_9466.JPG

DSC_9467.JPG

DSC_9469.JPG

DSC_9470.JPG

DSC_9463.JPG

DSC_9472.JPG

DSC_9458.JPG

DSC_9476.JPG

DSC_9486.JPG

DSC_9490.JPG

DSC_9491.JPG

DSC_9497.JPG

DSC_9499.JPG

DSC_9503.JPG

DSC_9570.JPG

DSC_9515.JPG

DSC_9524.JPG

DSC_9526.JPG

DSC_9557.JPG

DSC_9568.JPG

DSC_9569.JPG

DSC_9520.JPG

DSC_9570.JPG

DSC_9578.JPG

DSC_9575.JPG

DSC_9576.JPG

DSC_9514.JPG

DSC_9478.JPG

DSC_9479.JPG

DSC_9482.JPG

DSC_9485.JPG

DSC_9483.JPG

DSC_9488.JPG

DSC_9489.JPG

DSC_9498.JPG

DSC_9500.JPG

DSC_9505.JPG

DSC_9509.JPG

DSC_9510.JPG

DSC_9513.JPG

DSC_9516.JPG

DSC_9519.JPG

DSC_9521.JPG

DSC_9523.JPG

DSC_9527.JPG

DSC_9530.JPG

DSC_9536.JPG

DSC_9539.JPG

DSC_9540.JPG

DSC_9541.JPG

DSC_9543.JPG

DSC_9544.JPG

DSC_9564.JPG

DSC_9534.JPG

DSC_9529.JPG

DSC_9537.JPG

DSC_9550.JPG

DSC_9538.JPG

DSC_9581.JPG

DSC_9582.JPG

DSC_9587.JPG

DSC_9591.JPG

DSC_9594.JPG

DSC_9612.JPG

DSC_9602.JPG

DSC_9609.JPG

DSC_9613.JPG

DSC_9618.JPG

DSC_9623.JPG

DSC_9630.JPG

DSC_9632.JPG

DSC_9633.JPG

DSC_9637.JPG

DSC_9639.JPG

DSC_9648.JPG

DSC_9635.JPG

DSC_9642.JPG

DSC_9645.JPG

DSC_9658.JPG

DSC_9660.JPG

DSC_9661.JPG

DSC_9671.JPG

DSC_9677.JPG

DSC_9681.JPG

DSC_9686.JPG

DSC_9690.JPG

DSC_9692.JPG

DSC_9705.JPG

DSC_9706.JPG

DSC_9697.JPG

DSC_9698.JPG

DSC_9699.JPG

DSC_9701.JPG

DSC_9702.JPG

DSC_9707.JPG

DSC_9709.JPG

DSC_9710.JPG

DSC_9713.JPG

DSC_9715.JPG

Sans titre5.jpg

DSC_9717.JPG

DSC_9718.JPG

DSC_9719.JPG

DSC_9722.JPG

DSC_9723.JPG

DSC_9728.JPG

DSC_9743.JPG

DSC_9748.JPG

DSC_9766.JPG

DSC_9759.JPG

DSC_9762.JPG

DSC_9848.JPG

DSC_9768.JPG

DSC_9770.JPG

DSC_9771.JPG

DSC_9772.JPG

DSC_9779.JPG

DSC_9783.JPG

DSC_9785.JPG

DSC_9787.JPG

DSC_9795.JPG

DSC_9797.JPG

DSC_9802.JPG

DSC_9843.JPG

DSC_9804.JPG

DSC_9808.JPG

DSC_9810.JPG

DSC_9814.JPG

DSC_9815.JPG

DSC_9821.JPG

DSC_9824.JPG

DSC_9838.JPG

DSC_9831.JPG

DSC_9834.JPG

DSC_9839.JPG

DSC_9844.JPG

DSC_9859.JPG

Et demain est un autre jour!

19/01/2017

Photo: Vernissage de « One shot 300 DPI »

Sans titre-2.jpgVernissage ce soir à la galerie « Regards croisés » de l’exposition photos « One shot 300 DPI » par le photographe kurde Karwan Abdulkarim. Pour sa première exposition à Genève Karwan a réussi le double exploit de drainer de nombreux passionnés de la photo et de vendre plusieurs de ses œuvres en l’espace de 2 heures.
exposition photos,expositions photographique à genève,galerie regards croisés,karwan,karwan abdulkarimLa beauté de sa production sur Genève et à couper le souffle. Genève en noir et blanc avec un temps de pose très long ça donne une ambiance féérique on dirait que le temps a suspendu son vol.
Je vous invite vivement à aller admirer Genève sous l’objectif de Karwan ça vaut vraiment le déplacement. Cette première exposition de l’année pour la dynamique galerie « Regards croisés » qui se trouve au 108B rue de Carouge se tient jusqu’au 10 mars 2017. Les horaires: du lundi au vendredi de 7h45 à 12h00 et de 13h00 à 17h45. Samedi et dimanche la galerie est fermée.

DSC_9324aaaaaaaaa.jpg

DSC_9334aaaaaaaaa.jpg

DSC_9335sssssaaaaaaaaa.jpg

DSC_9333aaaaaaaaa.jpg

DSC_9337aaaaaaaaa.jpg

Sans titre-1aaaaaaaaa.jpg

DSC_9347aaaaaaaaa.jpg

Et demain est un autre jour!

18/01/2017

Une semaine sur Instragram (16)

1A.jpg

3B.jpg

2B.jpg

La production de Planète photos sur Instragram ici

Et demain est un autre jour!

22:58 Écrit par Haykel dans Instragram | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : instragram, instragram haykel ezzeddine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/01/2017

Photo: Karwan raconte Genève en 300DPI

DSC_4773.JPGA la galerie d’art « Espace Regards Croisés » au 108b, rue de Carouge, les expositions photos se succèdent à un rythme bien soutenu. La prochaine exopisition aura lieu du 19 janvier au 10 mars 2017 avec le photographe de talent Karwan Abdulkarim qui vit à Genève depuis 11 ans.
Tous ceux qui connaissent Karwan, moi en premier ne pourront que vanter les mérites de l’homme, sa générosité et son art. Toujours disponible et de bon conseil, ce kurde passionné par la photo connait son sujet sur les bouts des doigts. Il répond à toutes les sollicitations sans hésiter et avec dextérité aussi bien sur les appareils photos toutes marques confondues  que sur le logiciel Photoshop. Rien ne lui échappe même l’infiniment petit. Karwan est perfectionniste et chaque photo prise par ses soins est un chef d’oeuvre. Vitesse du vent, lumière, Sans titre.jpgchoix de la focale, temps de pose, angle de la prise de vue...tout passe au crible avant de déclencher l’appareil photo. Passionné par la photographie et par sa ville d’adoption, Karwan a sillonné la cité de Calvin et a choisi une série de photos pour cette exposition: « One shot-300DPI ». Un choix difficile tellement sa base de données est impressionnante. Karwan invite tous les amoureux de la photo et de Genève au vernissage de sa première exposition genevoise ce jeudi 19 janvier de 18h30 à 20h30.

Sans titre-2.jpgEt demain est un autre jour!   

11/01/2017

Une semaine sur Instragram (15)

A.jpg

Sans titreB.jpg

Sans titre C.jpg

La production de Planète photos sur Instragram ici

Et demain est un autre jour!

19:24 Écrit par Haykel dans Instragram | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : instragram, instragram haykel ezzeddine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/01/2017

Première neige à Genève

DSC_8964.jpgNous sommes loin de « la neige du siècle » du mois de février 1985 qui a immobilisé Genève. Mais on ne va pas boudé ce bonheur de retrouver la poudreuse en pleine ville. Après un bon départ, ce matin, la neige a pris une pause bien méritée à midi et la voilà de retour timidement certes mais ça repart par intermittence pour aujourd’hui et pour les prochains jours. Ce n’est pas sûr que l’or blanc va s’incruster en plaine jusqu’à en faire de la luge ou des bonhommes de neige mais prions que notre ville s’habille durablement de ce manteau blanc histoire de rêver un DSC_8928.jpgpeu! Le même jour à Genève en 1985 il a fait -13.1 degrés, aujourd’hui, le thermomètre est resté bloqué à 0. Le changement climatique est pour beaucoup. Les prévisions du reste de la journée: « gris et froid cet après-midi avec encore quelques chutes de neige s’estompant ce soir ». Demain mercredi 11 janvier: « risque de verglas en matinée  et retour de quelques faibles pluies intermittentes mêlées de neige en seconde partie de journée »...Pour le reste de la semaine voir ici.

DSC_8942.jpg

DSC_8967.jpg

dans les rues de genève,la neige,neige sur genève

DSC_8923.jpg

DSC_8927.jpg

DSC_8929.jpg

DSC_8955.jpg

DSC_8962.jpg

DSC_8963.jpg

DSC_8968.jpg

DSC_8970.jpg

DSC_8975.jpg

DSC_8971.jpg

DSC_8976.jpg

DSC_8977.jpg

DSC_8978.jpg

Sans titre.jpg

DSC_8979.jpg

DSC_8980.jpg

DSC_8981.jpg

DSC_8983.jpg

DSC_8994.jpg

DSC_8993.jpg

DSC_8984.jpg

DSC_8985.jpg

DSC_8987.jpg

DSC_8995.jpg

DSC_8996.jpg

DSC_8997.jpg

DSC_8998.jpg

DSC_8999.jpg

DSC_9000.jpg

DSC_9001.jpg

DSC_9003.jpg

DSC_9004.jpg

DSC_9011.jpg

DSC_9012.jpg

DSC_9013.jpg

DSC_9014.jpg

DSC_9018.jpg

DSC_9046.jpg

DSC_9019.jpg

DSC_9020.jpg

DSC_9022.jpg

DSC_9024.jpg

DSC_9025.jpg

DSC_9026.jpg

DSC_9038.jpg

DSC_9035.jpg

DSC_9028.jpg

DSC_9043.jpg

DSC_9045.jpg

DSC_9067.JPG

DSC_9074.jpg

DSC_9077.jpg

DSC_9047.jpg

DSC_9048.jpg

DSC_9049.jpg

DSC_9050.jpg

DSC_9051.jpg

DSC_9053.jpg

DSC_9054.jpg

DSC_9057.jpg

DSC_9058.jpg

DSC_9073.jpg

DSC_9062.jpg

DSC_9063.jpg

DSC_9069.jpg

DSC_9070.jpg

DSC_9072.jpg

DSC_8924.jpg

DSC_8934.jpg

DSC_8933.jpg

DSC_8949.jpg

DSC_8950.jpg

DSC_8943.jpg

Et demain est un autre jour!

08/01/2017

Une semaine sans affichage publicitaire, quel bonheur!

20170105_095312.jpgNouvelle mise à jour le 8.01.2017

Les panneaux publicitaires à Genève gâchent le paysage urbain mais font entrer de l’argent dans les caisses de l’État. On parle de 3 millions de francs pour 3000 panneaux qui font la réclame de tout et de n’importe quoi. La trêve actuelle d’une « ville sans publicité » qui aura duré environ par endroit une semaine a fait naître chez certains citoyens des talents insoupçonnés et une création artistique à encourager. Une page faccebook « Genève sans publicité » qui compte 770 fans comptabilise les dernières créations citoyennes et une pétition « Pour une semaine de trêve publicitaire créative et citoyenne chaque année à Genève » lancée cette semaine a récolté en ligne près de 1250 signatures de soutien. Alors que les politiciens de droite brillent par leur absence leurs collègues de gauche n’arrêtent pas les déclarations de soutien à cette démarche citoyenne spontanée et veulent même déposer une motion pour généraliser cette trêve et en faire un rendez-vous ponctuel avec l’abstinence publicitaire et l’expression libre sur les affiches de la ville.
DSC01732.JPGCette semaine à Genève, il y a eu deux catégories d’intervention. Ceux qui ont donné libre court à leur imagination en dessinant et les autres plus nombreux à contempler les œuvres éphémères et en les prenant en photos. Je pense que c’est l’un des rares moments de symbiose qu’a connu Genève ces dernières années. Ce besoin et cette soif de s’exprimer, les graffeurs et les graffeuses les connaissent depuis toujours et JIMOX l’un des plus prolifiques artiste du street art à Genève a investi une douzaine de panneaux à travers la ville pour essaimer des « Skull » (crânes) dont il s’est fait une spécialité. D’autres artistes n’ont pas signé leurs contributions alors que des anonymes se sont amusés à diffuser des messages personnels, des slogans, des citations détournées, des jeux de mot, des dessins de tout acabit...Et la palme revient à un certain Charles Drawin qui a laissé son empreinte dans plusieurs quartiers de la ville.

Les genevois ont occupé de belle manière l’espace public. C’est pourquoi ce mouvement ne doit pas s’arrêter, au contraire, il faut lui donner un cadre légal pour qu’il puisse s’épanouir et devenir un rendez-vous annuel pour une expression libre et citoyenne.

PS: 144 photos. Merci à tous les lecteurs qui ont contribué à cet album photos: Daniela, Ricardo et Romain

Gregory Benoit Ideo.jpg

Gregory Benoit Ideo 2.jpg

DSC_8828.jpg

DSC_8766.jpg

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC_8730sssss.jpg

DSC_8731.jpg

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC_8758.jpg

DSC_8764.jpg

DSC_8760.jpg

DSC_8752.jpg

IMG_20170104_162012.jpg

DSC01774.JPG

IMG_20170105_095235.jpg

DSC01773.JPG

20170104_094956.jpg

20170104_132848_001.jpg

20170104_145334_001.jpg

20170104_145355_003.jpg

20170104_094924.jpg

20170104_094934.jpg

20170104_132710.jpg

20170104_095006.jpg

20170104_132806.jpg

20170104_132816.jpg

20170104_132747.jpg

20170105_122257.jpg

20170105_122330.jpg

20170105_122344.jpg

20170105_122403.jpg

20170104_094942.jpg

20170104_132726.jpg

20170104_132739.jpg

20170104_132830.jpg

20170104_145408_001.jpg

20170105_122357.jpg

DSC01721.JPG

DSC01729.JPG

DSC01734.JPG

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC_8810.jpg

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC01743.JPG

DSC_8823.jpg

DSC_8822.jpg

DSC_8820.jpg

DSC_8826.jpg

DSC_8819.jpg

DSC_8772.jpg

DSC_8806.jpg

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC_8771.jpg

DSC_8768.jpg

DSC01680.JPG

DSC01715.JPG

DSC01718.JPG

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC01748.JPG

DSC01760.JPG

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC_8754.jpg

Sans titredddw.jpg

DSC_8799.jpg

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC01757.JPG

DSC01726.JPG

DSC01754.JPG

DSC01745.JPG

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC01723.JPG

DSC01683.JPG

DSC01686.JPG

DSC01689.JPG

DSC01691.JPG

DSC01693.JPG

DSC01695.JPG

DSC01698.JPG

DSC01701.JPG

DSC01705.JPG

DSC01708.JPG

DSC01712.JPG

DSC01713.JPG

DSC01761.JPG

DSC_8746ssss.jpg

DSC_8711.jpg

DSC_8712.jpg

DSC_8713.jpg

DSC_8744.jpg

DSC_8807.jpg

DSC_8815.jpg

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC01767.JPG

DSC01720.JPG

DSC01716.JPG

DSC_8722.jpg

DSC_8723.jpg

DSC_8725.jpg

DSC_8714.jpg

DSC_8717.jpg

DSC_8719.jpg

DSC_8721.jpg

DSC_8734.jpg

DSC_8757.jpg

DSC_8767.jpg

DSC_8735.jpg

DSC_8739.jpg

DSC01776.JPG

DSC01777.JPG

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

DSC_8814.jpg

Sans titreSSS.jpg

DSC_8789.jpg

DSC_8794.jpg

DSC_8775.jpg

DSC_8777.jpg

DSC_8781.jpg

DSC_8801.jpg

DSC_8782.jpg

DSC_8784.jpg

DSC_8793.jpg

Et demain est un autre jour!

02/01/2017

Une semaine sur Instragram (14)

1.jpg

2.jpg

La production de Planète photos sur Instragram ici

Et demain est un autre jour!

12:58 Écrit par Haykel dans Instragram | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : instragram, instragram haykel ezzeddine, instragram planete photos | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/12/2016

Bilan 2016, l’année du terrorisme! Tiens donc???

ABCD.jpg

Nouvelle mise à jour. J’ai renoncé cette année à faire un bilan exhaustif. D’ailleurs, je ne suis pas le seul. Bon nombre de médias ont dérogé à cette sempiternelle règle qui se renouvelle chaque année à pareille époque. On ne sait plus quoi retenir de l’actualité. La mémoire devient sélective du moins pour moi. C’est peut être l’âge! J’ai oublié tout ce qui s’est passé cette année. Ma mémoire a retenu quelques bribes dans un désordre exquis. En sport, il y a eu les Jeux Olympiques avec la belle prestation des athlètes suisses (3 médailles d'or, 2 en argent et 2 en bronze). En football, malgré l’élimination à l’Euro organisé par la France, j’ai adoré ce magnifique ciseau de Shaqiri  contre la Pologne. Par contre, j’ai désenchanté avec le scandale du "football leaks" ou quand les vedettes tombent de leur piédestal. La guerre qui s’enlise en Syrie avec ces innombrables atrocités,  le flot de réfugiés qui envahissent l’Europe, Poutine qui prend de la graine, Obama qui quitte la scène politique sur la pointe des pieds, l’arrivée d’un politique genevoise,eric stauffer,guerre en syrie,réfugiés,requérents d'asile,terroristearriviste (Trump) pour le remplacer, les décès de Fidele Castro, de Shimon Peres et du roi de la Thaïlande Bhumibol Adulyadej, le tremblement de terre à Amatrice en Italie (298 morts) et celui de l'Equateur (698 morts), le feuilleton du birkini en France, l'échec du coup d'État en Turquie et la purge qui s'en suit réconfortant le pouvoir absolu du grand Pacha Erdogan, la fin du tour du monde de Solar Impulse 2, l'élection d'un maire musulman à Londres, le prix Nobel de la littérature  décerné au chanteur Bob Dylan et celui de la paix à la Colombie, la destitution de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, l'accord de Paris sur le climat, le rétablissement des relations diplomatiques entre les USA et Cuba, le terrorisme qui gagne du terrain en Europe, en Asie et en Afrique et qui l’a perd dans son fief en Syrie, en Irak et bientôt en Libye. L’Afghanistan, l’Inde, le Nigeria, la Libye, l’Irak, la Turquie, le Pakistan, l’Indonésie, le Burkina Faso, la Somalie, l’Egypte, le Cameroun, l’Arabie Saoudite, le Tchad, le Mali, le Yémen, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, le Congo-Kinshasa, le Liban, le Bangladesh, la Russie, la Thailande, la Jordanie, les Philippines ont tous essuyé des attaques meurtrières des fois à plusieurs reprises mais l’opinion publique internationale n’a retenu que les terribles passages à l’acte des terroristes en France, en Belgique, en Allemagne ou aux Etats-Unis. Malheureusement, nous sommes pas tous égaux face à la mort! ça on le sait depuis longtemps. Y a pas besoin de creuser. A la bourse des valeurs humaines le quatrième pouvoir et le politique décident à la place du commun des mortels de la visibilité de telle action à la place d’une autre.

Oui il y a eu le Brexit mais on ne sent pas l’effet. On s’en fou, nous les Suisses, ça nous touche pas. Les britanniques ont toujours profité des avantages du système de l’Union Européenne sans s’y impliquer véritablement. Résultat: on ne sait pas trop si un jour ils étaient vraiment membres de l’UE.  

Dans la rubrique nécrologique quatre grands chanteurs et non des moindres nous ont quittés: David Bowie, Prince, Leonard Cohen et Georges Michael. Ma discothèque est en deuil. Là-haut il y a plus de talents qu’ici bas.

Il y a eu la vidéo du meurtre de l’ambassadeur russe en Turquie et pleins d’autres images insoutenables balancées sur les réseaux sociaux. Un voyeurisme morbide qui se banalise au fil des évènements.


A Genève
politique genevoise,eric stauffer,guerre en syrie,réfugiés,requérents d'asile,terroristeQu’est-ce que j’ai retenu de l’actualité à Genève? L’acte de résistance de 57 gardiens de  la prison de Champ-Dollon tous tombés malade le même jour ou presque au mois de décembre pour signifier leur malaise alors que l’épidémie de la grippe n’a pas l’air de toucher Genève.  Le renvoi lâche des requérants d’asile de la fratrie Musa au mois de septembre dernier, la mobilisation et le sursis obtenu par un étudiant tchétchène au mois de décembre contre son renvoi en Russie et le soutient inconditionnel de la droite sur les réseaux sociaux pour la belle blonde, conseillère nationale « udcènne », Céline Amaudruz qui avec 1,92% d’alcoolémie, l’équivalent d’1,5 bouteille de vin (rouge, rosé ou blanc) a pu sortir de cette affaire pour le moment sans trop de bulles, ni de hic! Les péripéties de cette « arrestation amicale » et les coups de fils VIP passés par cette politicienne restent dans les anales car le citoyen lambda n’aura jamais ce privilège surtout si son faciès ou son nom ont une consonance étrangère. Bizarre, Genève devient de plus en plus une ville qui ressemble à toutes les autres villes où le piston, le copinage et la corruption passive font foi. Avec 1,5 d’une bouteille ingurgitée je ne sais pas qu’elle sera mon comportement. Une chose est sûre, je n’écrirai pas ce bilan car ça va altérer d’avantage ma mémoire même si je prendrai un joker pour téléphoner à un ami...Si jamais Céline, le téléphone du "Nez rouge" est 0800 802 208.
716801793-1.jpgLa précarité s’étend en Suisse  et à Genève. L’office fédéral de la statistique (OFS) a comptabilisé en 2014, 530’000 personnes vivant sous le seuil de la pauvreté. Quel est leur nombre en 2016? Mieux vaut ne pas le savoir en cette période de fête sinon le père Noël n’aura pas suffisamment de force pour passer par Genève et la Suisse. Je suis un peu pessimiste mais heureusement le magazine Bilan est là pour nous remonter le moral car il a comptabilisé comme les années précédentes, remarquez la précision suisse 300 riches qui équilibrent la balance face aux milliers de pauvres pour la même période. 2016 c’est aussi la chute du gominé, grande gueule Eric Stauffer qui a perdu son amour propre et la présidence du MCG. Qu’est-ce qu’il nous prépare pour 2017? Un nouveau parti? Une disparition de la scène politique? Une retraite bien méritée? La réintégration très peu probable du MCG? Le vaudeville genevois à la sauce « frontalière » a encore de beaux jours devant lui. D’ici là, « Que la santé, le bonheur, le compromis, l’empathie, l’amour et la paix vous accompagne en 2017!
                             Et demain est un autre jour!

27/12/2016

La photo du jour: question de respect!

Sans titre.jpg

« La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres ». Dans les transports publics genevois, on voit de tout. Et surtout des comportements inadéquats avec le savoir vivre. Entre ceux qui racontent leur vie au téléphone, qui se maquillent, qui mangent des pizzas, des sandwichs ou des kebabs, qui coupent leurs ongles ou qui transportent des objets dangereux comme un congélateur professionnel on a toute une panoplie de comportements qui enfreignent les lois les plus élémentaires du vivre ensemble. Le respect ça s’apprend dans les familles avant qu’il soit enseigné dans les établissements scolaires, mais rien n’y fait! Les mauvaises habitudes ont la vie dure. Chasser le naturel et il revient très vite au galop! Mais attention, il n'y a pas que les jeunes qui sont concernés. Les adultes aussi prennent part à ces incivilités. Le problème prend tellement de l’ampleur que le DETA (Département de l'environnement, des transports et de l'agriculture) avec la collaboration des TPG, de la Fondation des Parkings, des CFF, d’Unireso, des Transports Transfrontaliers, de la Police des transports, des Mouettes genevoises, du Téléphérique du Salève et de l'association « Le Respect, ça change la vie » ont pris l’initiative de créer une campagne de sensibilisation qui prendra fin le 31 janvier 2017. Il y a du boulot, pardon du pain sur la planche!

En rapport avec cette note:

La photo du jour: c'est comme à la maison et encore!

La photo du jour: transport dangereux dans un véhicule des TPG!

La photo du jour : la femme qui insulte mérite la tolérance !

La photo du jour : du prosélytisme dans un bus !

La photo du jour: la voyageuse du tram 12

La photo du jour: au menu: sandwich ou pizza!

La photo du jour: les handicapés et les transports publics

La photo du jour: elle se promène avec une fourchette!!!

La photo du jour: “nettoyeur ambulant”!

La photo du jour: couper ses ongles dans un tram!

La photo du jour: se maquiller dans un tram!

La photo du jour: Comme une petite envie de se frotter!

La photo du jour: deux femmes et un homme en jupe!

D'autres photos du jour ici
Et demain est un autre jour!
 

25/12/2016

Deux semaines sur Instragram (12 et 13)

Instragram 1.jpg

Instragram 2.jpg

La production de Planète photos sur Instragram ici

Et demain est un autre jour!

00:32 Écrit par Haykel dans Instragram | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook