25/06/2016

Football: la Nati quitte l’Euro mais moi je reste scotché à ma TV

13516317_10209358882230279_3930627542197604839_n.jpgLa Suisse quitte l’Euro foot la tête haute. Certes on n’a pas passé le cap de 1/8 de finale, certes on a manqué de chance et surtout de réalisme face à une équipe polonaise à la portée, certes on a manqué un penalty lors des séances de tirs après les prolongations, certes on rentre au pays après seulement 4 matchs...certes je n’ai pas rentabilisé le drapeau que j’ai mis fièrement à ma fenêtre durant une vingtaine de jours, ni mon maillot dernière version avec le logo du Crédit Suisse...mais il y a eu pendant ces eurofoot,euro foot 2016,foot suisse,la nati 2016,suisse pologne 2016,but de shaqiri euro foot,but de shaqiri contre la polognederniers jours une osmose autour de cette Nati qui nous a donné à rêver avec un médiocre Suisse-Albanie, enchaîné par un excellent rendement contre la Roumanie pour enfin faire jeu égale voir dépassé la France, pays organisateur. La Nati n’a pas démérité bien qu’on aimerait bien qu’un jour elle aille plus loin. Il y a du potentiel et des jeunes footballeurs motivés qui peuvent faire la différence un jour prochain dans une compétition internationale. Bravo à la bande de Vladimir Petković. Et merci à Xherdan Shaqiri qui a certainement marqué lors de la confrontation contre la Pologne l’un des plus beaux buts de cette compétition qui restera gravé à jamais dans la mémoire de tous les amateurs de la balle ronde.

                                 Et demain est un autre jour!

10/06/2016

Football: l’EURO 2016 c’est parti!

3.jpgGoogle se met à l’heure du championnat d’Europe de football en changeant la maquette de son moteur de recherche. Ce n’est pas la première fois ni la dernière qu’il colle à un évènement footballistique. Tout le monde parle de cet Eurofoot qui va se dérouler dans une France qui traverse une grave tension sociale. Les fanas du foot moi en premier sont aux anges. 24 pays participants pour 51 matchs agendés, tous transmis par la télévision suisse romande. Un mois de football non stop ! Le paradis, le rêve pour les passionnés de la balle ronde! J’ai déjà mis mon maillot Haykel.jpgrouge et mon drapeau à ma fenêtre flotte depuis une semaine pour soutenir notre Nati, une équipe qui part avec un sérieux handicap. Les professionnels suisses et français intervenant dans les émissions TV de cette semaine donnent la Suisse comme le maillant faible du groupe A qui se compose de la France, de la Roumanie et de l’Albanie. Je ne sais pas, mais moi, je crois à cette équipe et je ne partage pas le pronostic de certains journalistes et des nombreux consultants quitte à me tromper encore une fois sur la Nati. Une escouade de jeunes, ambitieux et soif d’exploits ne peut décevoir. Et une place minimum au 1/8 est à leur portée. Quelque soit le résultat et le nom du vainqueur, je souhaite 3 choses à cette compétition: qu’il n’y ait pas un acte terroriste qui gâchera ce festin footbalistique, que l’arbitrage soit à la hauteur et que le beau spectacle et le fair-play sortent gagnants. Allez, hop-hop Suisse ! Tous derrière nos valeureux joueurs ! Vive le foot!

08/09/2013

Tunisie-Football : Eliminés du Mondial 2014, les Aigles de Carthage volent très bas

tunisie_cap_vert_9_8.jpgL’équipe nationale de football n’a pas fait honneur à son rang. Nous ne serons pas au Brésil l’année prochaine. Nous-nous contenterons de regarder les autres jouer au pays de Pelé.
Sur le vif. Lamentable, catastrophique, «nul de chez nul» comme dirait les jeunes.
Nous avons était lamentable samedi soir. Absence de rythme, équipe dépourvue de motivation, absente sur le terrain, techniquement out sur tous les niveaux.
Le football tunisien a reçu un sacré coup sur la tête. Perdre contre le Cap-Vert 2 à 0 à Rades même, résultat acquis en première mi-temps, est tout simplement impardonnable. Impardonnable également cette partie du public présent dans les gradins qui par dépit en fin de match a encouragé l’équipe adverse, méprisant ainsi les règles les plus élémentaires du patriotisme.
Le résultat est amer et l’absence de notre pays, et pour la deuxième fois consécutive de l’évènement footballistique planétaire (Mondial du Brésil 2014) est tout simplement inexcusable. Une révolution footballistique en Tunisie s’impose!

PS: billet paru dans Kapitalis de ce jour

Et demain est un autre jour!