28/12/2016

Bilan 2016, l’année du terrorisme! Tiens donc???

ABCD.jpg

Nouvelle mise à jour. J’ai renoncé cette année à faire un bilan exhaustif. D’ailleurs, je ne suis pas le seul. Bon nombre de médias ont dérogé à cette sempiternelle règle qui se renouvelle chaque année à pareille époque. On ne sait plus quoi retenir de l’actualité. La mémoire devient sélective du moins pour moi. C’est peut être l’âge! J’ai oublié tout ce qui s’est passé cette année. Ma mémoire a retenu quelques bribes dans un désordre exquis. En sport, il y a eu les Jeux Olympiques avec la belle prestation des athlètes suisses (3 médailles d'or, 2 en argent et 2 en bronze). En football, malgré l’élimination à l’Euro organisé par la France, j’ai adoré ce magnifique ciseau de Shaqiri  contre la Pologne. Par contre, j’ai désenchanté avec le scandale du "football leaks" ou quand les vedettes tombent de leur piédestal. La guerre qui s’enlise en Syrie avec ces innombrables atrocités,  le flot de réfugiés qui envahissent l’Europe, Poutine qui prend de la graine, Obama qui quitte la scène politique sur la pointe des pieds, l’arrivée d’un politique genevoise,eric stauffer,guerre en syrie,réfugiés,requérents d'asile,terroristearriviste (Trump) pour le remplacer, les décès de Fidele Castro, de Shimon Peres et du roi de la Thaïlande Bhumibol Adulyadej, le tremblement de terre à Amatrice en Italie (298 morts) et celui de l'Equateur (698 morts), le feuilleton du birkini en France, l'échec du coup d'État en Turquie et la purge qui s'en suit réconfortant le pouvoir absolu du grand Pacha Erdogan, la fin du tour du monde de Solar Impulse 2, l'élection d'un maire musulman à Londres, le prix Nobel de la littérature  décerné au chanteur Bob Dylan et celui de la paix à la Colombie, la destitution de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, l'accord de Paris sur le climat, le rétablissement des relations diplomatiques entre les USA et Cuba, le terrorisme qui gagne du terrain en Europe, en Asie et en Afrique et qui l’a perd dans son fief en Syrie, en Irak et bientôt en Libye. L’Afghanistan, l’Inde, le Nigeria, la Libye, l’Irak, la Turquie, le Pakistan, l’Indonésie, le Burkina Faso, la Somalie, l’Egypte, le Cameroun, l’Arabie Saoudite, le Tchad, le Mali, le Yémen, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, le Congo-Kinshasa, le Liban, le Bangladesh, la Russie, la Thailande, la Jordanie, les Philippines ont tous essuyé des attaques meurtrières des fois à plusieurs reprises mais l’opinion publique internationale n’a retenu que les terribles passages à l’acte des terroristes en France, en Belgique, en Allemagne ou aux Etats-Unis. Malheureusement, nous sommes pas tous égaux face à la mort! ça on le sait depuis longtemps. Y a pas besoin de creuser. A la bourse des valeurs humaines le quatrième pouvoir et le politique décident à la place du commun des mortels de la visibilité de telle action à la place d’une autre.

Oui il y a eu le Brexit mais on ne sent pas l’effet. On s’en fou, nous les Suisses, ça nous touche pas. Les britanniques ont toujours profité des avantages du système de l’Union Européenne sans s’y impliquer véritablement. Résultat: on ne sait pas trop si un jour ils étaient vraiment membres de l’UE.  

Dans la rubrique nécrologique quatre grands chanteurs et non des moindres nous ont quittés: David Bowie, Prince, Leonard Cohen et Georges Michael. Ma discothèque est en deuil. Là-haut il y a plus de talents qu’ici bas.

Il y a eu la vidéo du meurtre de l’ambassadeur russe en Turquie et pleins d’autres images insoutenables balancées sur les réseaux sociaux. Un voyeurisme morbide qui se banalise au fil des évènements.


A Genève
politique genevoise,eric stauffer,guerre en syrie,réfugiés,requérents d'asile,terroristeQu’est-ce que j’ai retenu de l’actualité à Genève? L’acte de résistance de 57 gardiens de  la prison de Champ-Dollon tous tombés malade le même jour ou presque au mois de décembre pour signifier leur malaise alors que l’épidémie de la grippe n’a pas l’air de toucher Genève.  Le renvoi lâche des requérants d’asile de la fratrie Musa au mois de septembre dernier, la mobilisation et le sursis obtenu par un étudiant tchétchène au mois de décembre contre son renvoi en Russie et le soutient inconditionnel de la droite sur les réseaux sociaux pour la belle blonde, conseillère nationale « udcènne », Céline Amaudruz qui avec 1,92% d’alcoolémie, l’équivalent d’1,5 bouteille de vin (rouge, rosé ou blanc) a pu sortir de cette affaire pour le moment sans trop de bulles, ni de hic! Les péripéties de cette « arrestation amicale » et les coups de fils VIP passés par cette politicienne restent dans les anales car le citoyen lambda n’aura jamais ce privilège surtout si son faciès ou son nom ont une consonance étrangère. Bizarre, Genève devient de plus en plus une ville qui ressemble à toutes les autres villes où le piston, le copinage et la corruption passive font foi. Avec 1,5 d’une bouteille ingurgitée je ne sais pas qu’elle sera mon comportement. Une chose est sûre, je n’écrirai pas ce bilan car ça va altérer d’avantage ma mémoire même si je prendrai un joker pour téléphoner à un ami...Si jamais Céline, le téléphone du "Nez rouge" est 0800 802 208.
716801793-1.jpgLa précarité s’étend en Suisse  et à Genève. L’office fédéral de la statistique (OFS) a comptabilisé en 2014, 530’000 personnes vivant sous le seuil de la pauvreté. Quel est leur nombre en 2016? Mieux vaut ne pas le savoir en cette période de fête sinon le père Noël n’aura pas suffisamment de force pour passer par Genève et la Suisse. Je suis un peu pessimiste mais heureusement le magazine Bilan est là pour nous remonter le moral car il a comptabilisé comme les années précédentes, remarquez la précision suisse 300 riches qui équilibrent la balance face aux milliers de pauvres pour la même période. 2016 c’est aussi la chute du gominé, grande gueule Eric Stauffer qui a perdu son amour propre et la présidence du MCG. Qu’est-ce qu’il nous prépare pour 2017? Un nouveau parti? Une disparition de la scène politique? Une retraite bien méritée? La réintégration très peu probable du MCG? Le vaudeville genevois à la sauce « frontalière » a encore de beaux jours devant lui. D’ici là, « Que la santé, le bonheur, le compromis, l’empathie, l’amour et la paix vous accompagne en 2017!
                             Et demain est un autre jour!

28/08/2016

Rentrée politique genevoise: Et hop un nouveau parti de droite?

2737274333.jpgIl faut reconnaître qu’il a plus d’un tour dans son sac notre incontournable Eric Stauffer dont la devise est « retenez-moi ou je fais un malheur! ». Il vient d’annoncer ce jour  sur sa page Facebook son retour pour la rentrée politique. Une rentrée à la hauteur de sa devise. Ce n’est pas un poisson d’avril nous sommes à la fin du mois d’août, c’est juste un nouvel épisode dans l’interminable feuilleton politique à la sauce « Staufferienne ».
Le co-fondateur du MCG qui n’a jamais digéré sa non élection comme président du parti joue à la politique participative ou plutôt il essaye. Il demande à ses 1237 amis et suiveurs sur Facebook à l’aider à trancher entre 4 possibilités.
-Constitution d’un nouveau parti: PG (parti genevois)
-Réintégrer le MCG par la grande porte en prenant les règnes du parti. Sans titre.jpg« ...Je déploie mon énergie et savoir faire en modifiant/complétant l’équipe dirigeante... ». Ce qui signifie un putsch déguisé.
-Il reste un député indépendant
-Il démissionne
4 heures après avoir posté son programme et de l’avis même de son auteur 2 options sont d'ores et déjà écartées: député indépendant et la démission. Stauffer qui n’est pas fait pour le travail en solo ni pour l’abandon s’achemine vers la création d’un nouveau parti de droite. Je parie que d’ici minuit le suspense sera définitivement levé sur les intentions d’Eric Stauffer. Après le mouton noir de l’UDC et le frontalier du MCG quelle sera la nouvelle bête noir du PG? Telle est la seule inconnue de l’énigme de ce dimanche estival annonciateur de la rentrée politique genevoise.

D'autres notes sur Eric Stauffer ici

Et demain est un autre jour!

14:24 Écrit par Haykel dans Eric Stauffer | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : eric stauffer, mcg, udc, pg, parti genevois | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/12/2014

Mon bilan suggestif pour 2014

A.jpgDécembre, mois glacial sous nos latitudes, mais aussi et surtout mois des fêtes de fin d'année et des bilans par excellence. A chacun le sien et les résolutions comptent doubles en ce mois consacré par les médias aux différentes rétrospectives. Il paraît que vous les lecteurs vous aimez ça comme des marrons grillés, c'est de saison.
Qu'est-ce que j’ai retenu de 2014 sur le plan personnel?
Je suis tenté de dire pas grand chose, la routine, le train train habituel. Boulot-dodo-photos-blog, sorties, cinémas, restos, quelques rares escapades et autant de moments de bonheurs, des périodes difficiles aussi et surtout une santé au beau fixe, je touche la matière noble de mon bureau constituée d’un bois moins noble pour conjurer le mauvais sort. Au fait, rien de vraiment spécial pour cette année qui ressemble à sa précédente en espérant une belle cuvée pour la prochaine.
Qu'est-ce j’ai retenu de 2014 pour Genève?

Mouvements social:
TPG.jpgLa ville est toujours aussi belle, beaucoup plus bruyante et stressante. Les trams et les bus sont constamment plein à n’importe quel moment de la journée. Le débrayage des TPG le 19 novembre est passé sans faire trop de mal par contre la vraie fausse grève du 3 décembre qui n’a pas eu lieu a laissé des traces chez les genevois. Malgré l’accord conclu avec leur direction, les employés nous ont tenu en haleine  jusqu’à 3 h du matin pour savoir si grève y aura.
4.jpgDes manifestations à Genève il y en a eu à la pelle comme à chaque année. Le siège de l’ONU et du Haut-Commissariat des Droits de l’homme explique le nombre incroyable de manifestations presque une par jour (voir le blog de mon ami Demir SÖNMEZ). Une seule a dégénéré dans le quartier de Plainpalais le 4 octobre dernier où un groupe d’anarchistes a essayé de saboter vainement le défilé du bicentenaire de la police.
Le Salon de l’auto a tenu toute ses promesses, celui du Livre aussi et les Automnales également sans oublier celui des Inventions ou encore le Salon international de la Haute Horlogerie. Par contre l’International geneva supercross a déçu par son manque de rigueur concernant l’attribution des sièges numérotés. La gabegie totale. Heureusement que le spectacle était au rendez-vous.

-Sport:
Servette a de la peine en Hockey et en foot alors que les Lions de Genève ne font guère mieux en basket. Dure-dure 2014!

-Politique:
Deux hommes et un parti ont brillé en 2014. Pierre Maudet et Mauro Pogia ainsi que le MCG.
Maudet.jpgPierre Maudet continue son bonhomme de chemin après le succès électoral, la réussite dans la conduite des affaires et le plébiscite médiatique place au doute. Ce n’est pas forcément “la faute à Maudet”...mais sur son sillage ce brillant homme politique qui comptabilise 329’000 références en tapant son nom sur Google quelques griefs lui sont reprochés directement ou indirectement. Fin de la lune de miel ou presque avec la police, des grésillements sur la ligne avec l'univers pénitencier, une certaine mainmise dans la communication au nom de ses 2 départements, la sécurité et l’économie, la surpopulation de Champ-Dollon et l’incapacité à trouver une solution, la démission du directeur de Curabilis et de l’autre côté des points positifs qui peuvent équilibrer aisément la balance entre le camp des mécontents et des satisfaits...Pierre Maudet continue de faire un excellent parcours et je pense que sa côte de popularité  ne tarira point l’année prochaine. Coïncidence du calendrier moi et lui on publie notre bilan le même jour, voir ici le sien.
Pour la deuxième personnalité politique j’ai choisi Mauro Poggia, conseiller d’Etat chargé du département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé. Le Monsieur Propre du MCG a entamé sa législature sans faux pas. Voilà déjà une année qu’il partage les manettes du canton de Genève et ce même Poggia fait son chemin sans trop de vagues. Il connait bien ses dossiers et surtout il a joué pendant cette année à l’équilibriste pour se démarquer de son parti le MCG et de son allié l’UDC. L’année 2015 sera encore plus difficile pour lui mais il tiendra le cap.

Partis politiques:
Pour les partis de gauche rien à signaler. Un statu quo qui rime avec régression dans l’opinion publique. Et les élections des Conseils municipaux et du Conseil des Etats en 2015 seront très chauds et déterminant pour les années à venir.
MCG.jpgLa palme revient cette année au MCG qui poursuit une belle carrière dans la provocation. On ne compte plus les déboires, ni les esclandres de son président. Du pure Stauffer qui fait parler de lui même en vacances. Ce parti populiste sera pour quelques années encore au devant de la scène genevoise. Et pour le battre il faut cloner Stauffer et en faire un tribun gauchiste genre Bernard Tapie sans Adidas...Du boulot! Des travaux d’Hercule en perspective! PS, Vert et Solidarité il faut trouver la mère porteuse pour ce projet fou. C’est trop tard pour Salika Wenger, il faut puiser dans la jeunesse...

Votations
Pour ce qui est des votations cette année je ne me suis pas senti très concerné bien que j’ai pris part à tous les scrutins. “Privilège fiscaux des millionnaires”, “Sauvez l’or Suisse”, "Halte à la surpopulation - Oui à la préservation durable des ressources naturelles", «Stop à la TVA discriminatoire pour la restauration!», "Financer l'avortement est une affaire privée - Alléger l'assurance-maladie en radiant les coûts de l'interruption de grossesse de l'assurance de base"...et encore d’autres sujets qui n’ont rien avoir avec mon quotidien. Genève et la confédération me prennent en otage. Ils veulent que je donne mon avis sur l’imposition de toutes les vedettes qui ont choisi de fuir le fisc de leur pays pour engraisser le notre. Franchement de quoi je me mêle! Après tout le citoyen ne touche aucune commission la-dessus, pourquoi l’interpeller dans ce cas? Par contre j’ai accueilli avec intérêt d’autres initiatives qui me touche telles que le salaire minimum, la traversée de la rade, contre la hausse des tarifs des transports public genevois, la caisse publique d’assurance maladie...

Pêle-mêle:
Ma mémoire sélective me joue des tours. c’est l’âge. Je ne me souviens que des derniers évènements...De quoi coupe.jpgje me souviens encore? De la coupe du monde de foot-ball bien sûr avec un bilan satisfaisant pour notre petite suisse, de beaux moments magiques avec des petites équipes comme l’Algérie, la Colombie, le Mexique et le Costa Rica...le sacre mérité de l’Allemagne et la déception du grand favoris: le Brésil. Mais 2014 restera incontestablement l’année Warwinka-Federer avec ce beau cadeau (la coupe Davis) remporté sur terre française, double bonus!
Au registre dramatique: Ebola et son lot de morts, une épidémie poursuit l’autre. Dans quelques mois une autre pandémie chassera l’actuelle au hit parade des croque-morts pour le grand bénéfice des laboratoires pharmaceutiques. ça tombe bien, en Suisse c’est une industrie florissante!
Pour une fois je ne suis pas pressé de prendre l'avion. Les 2 aéronefs de la compagnie Malysia Airlines, un volatilisé avec 239 personnes et effacé de la réalité et le second pulvérisé en Ukraine avec à son bord 283 passagers innocents et 15 membres d'équipage tout aussi inoffensifs pour une guerre absurde, merci Poutine! En parlant de guerre je ne sais pas si les 2104 palestiniens dont 69,5% de civils selon les chiffres de l’ONU qui sont tombés raides morts sous les bombes israélien2.jpgnes on peut les considérer comme martyres, dommages collatéraux ou terroristes comme on veut nous le faire croire. C’est une offense à leur mémoire. 2104 gazaouis ont résisté à l’envahisseur israélien. Israël ne pourra jamais anéantir ce peuple...Faut-il avoir le courage de conclure une paix durable et définitive et de partager ce qui est encore partageable ! Trop d’enjeux. Et ce n’est certainement pas pour 2015 que les palestiniens verront le bout du tunnel (sans jeu de mot). Je me suis donné comme mission de dresser un bilan suggestif pour l’année qui arrive à son terme et voilà que je me surprends en Elisabeth Teissier. C’est l’heure de me retirer, bonne nuit!

PS: une petite pensée aux 3419 migrants qui ont péri en méditerranée en 2014 (bilan provisoire). L'Europe n'est pas un paradis. La France a Le Pen père et fille, l'Italie Berlusconi, la Suisse Blocher, Freysinger, Stauffer...et 300 super riches qui font la une de Bilan! Ce magazine qui constitue une référence suisse de l'économie devrait être interdit à tous les candidats à l'immigration clandestine!

Et demain est un autre jour!