Culture

  • Vernissage photos: «Dans les yeux de Demir»

    Imprimer

    IMG_20180417_184909.jpgLe soir du mardi 17 avril, le photographe-reporter genevois Demir Sönmez a fait salle comble au Théâtre Saint-Gervais où a eu lieu le vernissage de sa troisième exposition photos. Une exposition originale avec photos de son cru et peintures d’une jeune artiste de 20 ans répondant au nom de Adar Tung. Plusieurs militants, personnalités politiques et amis du photographe ont fait le déplacement. Le Conseiller d’Etat Serge Dal Busco a trouvé le temps entre 2 30741751_10211597106635367_2627533731811819520_n.jpgréunions pour donner un petit discours au début du vernissage.
    Cette exposition Demir l’a porté en lui durant ces 3 dernières années et ces 2 voyages  effectués dans le camp de Maxmûr près de Mossoul en 2016 et 2017 lui ont donné de la matière à l’occasion de sa couverture du référendum pour l’indépendance du Kurdistan irakien. Dans ce camp de réfugiés Demir Sönmez a fait plusieurs rencontres, a tissé bon nombre d’amitiés, a pris des centaines de photos et 30706858_10211597101395236_6970210009867091968_n.jpga découvert la jeune peintre Adar Tung avec qui il partage cette exposition au titre évocateur: «Dans les yeux de Demir». Et qu’est-ce qu’on voit dans les yeux de Demir? Les prémices d’un kurdistan libre, pardi!
    L’exposition de Demir Sönmez et de Adar Tung se poursuivra jusqu’au 16 juin et les recettes provenant de la vente des photos et des tableaux seront entièrement versées à la jeune artiste kurde et au centre culturel des réfugiés de Maxmûr.

    30729287_10211597106475363_2002543156188413952_n.jpg

    30714584_10211597105355335_8749868230526369792_n.jpg

    30738480_10211597105635342_4248976597215870976_n.jpg

    30704336_10211597113555540_5351173941056503808_n.jpg

    30704636_10211597110195456_9203565597600776192_n.jpg

    30707497_10211597110355460_6684119669890088960_n.jpg

    30742917_10211597108395411_4367550074343915520_n.jpg

    30740102_10211597108035402_6389757832786345984_n.jpg

    30706323_10211597106835372_7494097639458209792_n.jpg

    30729980_10211597114555565_5712048358965641216_n.jpg

    30727345_10211597108515414_4612649757549002752_n.jpg

    30715126_10211597111835497_6753936278841982976_n.jpg

    30705750_10211597109395436_5107808965077499904_n.jpg

    30706549_10211597101155230_4876729188997922816_n.jpg

    30706858_10211597101395236_6970210009867091968_n.jpg

    30706950_10211597104235307_6714159959648501760_n.jpg

    30707139_10211597105235332_5509022875471839232_n.jpg

    30708233_10211597104115304_5510503728655892480_n.jpg

    30708744_10211597104355310_9218327370132357120_n.jpg

    30710552_10211597113435537_776412589696483328_n.jpg

    30712031_10211597113995551_8108167453277683712_n.jpg

    30712331_10211597101275233_8585995948075778048_n.jpg

    30714439_10211597102835272_2814569640473133056_n.jpg

    30715210_10211597102475263_690789478893092864_n.jpg

    30729646_10211597109555440_1499361705665232896_n.jpg

    30738088_10211597112955525_8493467728156295168_n.jpg

    30739149_10211597112675518_7200089020464889856_n.jpg

    30739754_10211597111635492_1656876113667817472_n.jpg

    30740545_10211597111475488_5036455960424480768_n.jpg

    30742442_10211597109195431_2239633249372471296_n.jpg

    En rapport avec cette note:

                      "Photo: Demir Sönmez investit la Place des Nations jusqu’au 2 mai"

                              "Vernissage de l’exposition de Demir SÖNMEZ"

    Demir Sönmez jette l’éponge et quitte le PS!

    "Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ"

    "Hommage à Demir Sönmez"

    Et demain est un autre jour!

     

     

    Lien permanent Catégories : Culture 0 commentaire
  • Une semaine sans affichage publicitaire, quel bonheur!

    Imprimer

    20170105_095312.jpgNouvelle mise à jour le 8.01.2017

    Les panneaux publicitaires à Genève gâchent le paysage urbain mais font entrer de l’argent dans les caisses de l’État. On parle de 3 millions de francs pour 3000 panneaux qui font la réclame de tout et de n’importe quoi. La trêve actuelle d’une « ville sans publicité » qui aura duré environ par endroit une semaine a fait naître chez certains citoyens des talents insoupçonnés et une création artistique à encourager. Une page faccebook « Genève sans publicité » qui compte 770 fans comptabilise les dernières créations citoyennes et une pétition « Pour une semaine de trêve publicitaire créative et citoyenne chaque année à Genève » lancée cette semaine a récolté en ligne près de 1250 signatures de soutien. Alors que les politiciens de droite brillent par leur absence leurs collègues de gauche n’arrêtent pas les déclarations de soutien à cette démarche citoyenne spontanée et veulent même déposer une motion pour généraliser cette trêve et en faire un rendez-vous ponctuel avec l’abstinence publicitaire et l’expression libre sur les affiches de la ville.
    DSC01732.JPGCette semaine à Genève, il y a eu deux catégories d’intervention. Ceux qui ont donné libre court à leur imagination en dessinant et les autres plus nombreux à contempler les œuvres éphémères et en les prenant en photos. Je pense que c’est l’un des rares moments de symbiose qu’a connu Genève ces dernières années. Ce besoin et cette soif de s’exprimer, les graffeurs et les graffeuses les connaissent depuis toujours et JIMOX l’un des plus prolifiques artiste du street art à Genève a investi une douzaine de panneaux à travers la ville pour essaimer des « Skull » (crânes) dont il s’est fait une spécialité. D’autres artistes n’ont pas signé leurs contributions alors que des anonymes se sont amusés à diffuser des messages personnels, des slogans, des citations détournées, des jeux de mot, des dessins de tout acabit...Et la palme revient à un certain Charles Drawin qui a laissé son empreinte dans plusieurs quartiers de la ville.

    Les genevois ont occupé de belle manière l’espace public. C’est pourquoi ce mouvement ne doit pas s’arrêter, au contraire, il faut lui donner un cadre légal pour qu’il puisse s’épanouir et devenir un rendez-vous annuel pour une expression libre et citoyenne.

    PS: 144 photos. Merci à tous les lecteurs qui ont contribué à cet album photos: Daniela, Ricardo et Romain

    Gregory Benoit Ideo.jpg

    Gregory Benoit Ideo 2.jpg

    DSC_8828.jpg

    DSC_8766.jpg

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC_8730sssss.jpg

    DSC_8731.jpg

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC_8758.jpg

    DSC_8764.jpg

    DSC_8760.jpg

    DSC_8752.jpg

    IMG_20170104_162012.jpg

    DSC01774.JPG

    IMG_20170105_095235.jpg

    DSC01773.JPG

    20170104_094956.jpg

    20170104_132848_001.jpg

    20170104_145334_001.jpg

    20170104_145355_003.jpg

    20170104_094924.jpg

    20170104_094934.jpg

    20170104_132710.jpg

    20170104_095006.jpg

    20170104_132806.jpg

    20170104_132816.jpg

    20170104_132747.jpg

    20170105_122257.jpg

    20170105_122330.jpg

    20170105_122344.jpg

    20170105_122403.jpg

    20170104_094942.jpg

    20170104_132726.jpg

    20170104_132739.jpg

    20170104_132830.jpg

    20170104_145408_001.jpg

    20170105_122357.jpg

    DSC01721.JPG

    DSC01729.JPG

    DSC01734.JPG

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC_8810.jpg

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC01743.JPG

    DSC_8823.jpg

    DSC_8822.jpg

    DSC_8820.jpg

    DSC_8826.jpg

    DSC_8819.jpg

    DSC_8772.jpg

    DSC_8806.jpg

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC_8771.jpg

    DSC_8768.jpg

    DSC01680.JPG

    DSC01715.JPG

    DSC01718.JPG

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC01748.JPG

    DSC01760.JPG

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC_8754.jpg

    Sans titredddw.jpg

    DSC_8799.jpg

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC01757.JPG

    DSC01726.JPG

    DSC01754.JPG

    DSC01745.JPG

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC01723.JPG

    DSC01683.JPG

    DSC01686.JPG

    DSC01689.JPG

    DSC01691.JPG

    DSC01693.JPG

    DSC01695.JPG

    DSC01698.JPG

    DSC01701.JPG

    DSC01705.JPG

    DSC01708.JPG

    DSC01712.JPG

    DSC01713.JPG

    DSC01761.JPG

    DSC_8746ssss.jpg

    DSC_8711.jpg

    DSC_8712.jpg

    DSC_8713.jpg

    DSC_8744.jpg

    DSC_8807.jpg

    DSC_8815.jpg

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC01767.JPG

    DSC01720.JPG

    DSC01716.JPG

    DSC_8722.jpg

    DSC_8723.jpg

    DSC_8725.jpg

    DSC_8714.jpg

    DSC_8717.jpg

    DSC_8719.jpg

    DSC_8721.jpg

    DSC_8734.jpg

    DSC_8757.jpg

    DSC_8767.jpg

    DSC_8735.jpg

    DSC_8739.jpg

    DSC01776.JPG

    DSC01777.JPG

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    semaine sans affichage,affichage sauvage,genève sans affiches publicitères,publicité à geneève

    DSC_8814.jpg

    Sans titreSSS.jpg

    DSC_8789.jpg

    DSC_8794.jpg

    DSC_8775.jpg

    DSC_8777.jpg

    DSC_8781.jpg

    DSC_8801.jpg

    DSC_8782.jpg

    DSC_8784.jpg

    DSC_8793.jpg

    Et demain est un autre jour!

  • Victime de son succès, la “Bibliothèque de la Cité” doit revoir sa copie!

    Imprimer

    Bien avant sa rénovation en 2015 et depuis son inauguration le 13 mai 1991 la “Bibliothèque de la Cité” à la Place des Trois-Perdriex ne désemplit point. Au contraire, certains jours comme les mercredis et les samedis les 5’500 m2 de la bibliothèque semblent insuffisants pour contenir les nombreux papivores. Mais c’est surtout l’espace dédié à la lecture des quotidiens et revues qui souffre le plus de bon nombre de nuisances. Situé à l’entrée de la bibliothèque qui sert d’accueil aussi pour les informations et le retour des livres l’espace “lecture” est très perturbé par les bruits et le manque de chaises mises à disposition.

    Bibli.jpg

    Plusieurs fois il m’est arrivé de m’installer un peu plus loin ou carrément à l’étage supérieur pour pouvoir m’adonner à une lecture sans contrariétés. Mais faire l’aller et retour chaque 20 minutes pour chercher un nouveau magazine ou un autre journal, vous conviendrez que ce n’est pas pratique. A plusieurs reprises j’ai entendu les usagers de cet espace se plaindre auprès du personnel pour baisser la voix mais la réponse est la même: “nous ne pouvons faire autrement, nous sommes  en train de travailler” ou encore: “nous sommes conscients de ce désagrément et on vous invite à écrire directement à notre direction”.
    Je trouve dommage ce déplacement de l’accueil chez l’espace “lecture” à la “Bibliothèque de la Cité”. Personne ne trouve son compte et ça dissuade même certains de venir lire alors que le but initial de toute bibliothèque est d’encourager la lecture. A bon entendeur, salut!
    PS: photo d’archive

    La réponse de Madame Véronique PÜRRO, Directrice des Bibliothèques municipales:

    Monsieur,

    Votre courriel de 11 mars au sujet du réaménagement de la Bibliothèque de la Cité a retenu ma meilleure attention.
    La rénovation de la Cité a été pensée pour répondre à l’évolution des besoins et usages du public. Bon nombre d’améliorations ont été aujourd’hui réalisées pour le plaisir et la satisfaction de la majorité de celui-ci (un taux de satisfaction de 91% selon une récente étude menée auprès des usager-ères) : accès gratuit à l’ensemble de nos collections, introduction d’un nouvel espace musical, augmentation des espaces à 3000 m2 et du nombre de places de travail, mise en valeur des collections par une complète réorganisation, remplacement des anciens bureaux de prêt par du mobilier favorisant l’autonomie des usagers-ères et l’interaction avec les collaborateur-trices et je terminerai par l’utilisation des technologies actuelles et ressources numériques.
    Néanmoins, j’en conviens le public des Bibliothèques municipales est diversifié et il est difficile de satisfaire aujourd’hui les besoins de tous les usager-ères; besoins qui se trouvent être parfois en complète contradiction. Pour faire suite aux doléances concernant l’espace presse, nous avons réaménagé un espace polyvalent supplémentaire au rez-de-chaussée, qui propose davantage de tranquillité aux personnes qui souhaitent lire les documents, journaux ou autres magazines sur place. Cet espace, pour lequel nous avons été attentifs à la luminosité est ouvert au public depuis novembre 2015. J’ose espérer qu’à défaut de retrouver la salle de lecture « à l’ancienne », ce nouvel espace vous procurera à nouveau le plaisir des lectures à la bibliothèque de la Cité dans un environnement plus calme.
    Enfin, si vous êtes un adepte des nouvelles technologies, sachez qu’avec l’application PressRaeder vous pouvez accéder à plus de 5000 titres de journaux et les consultez gratuitement depuis votre ordinateur portable ou sur votre tablette numérique en vous connectant à notre réseau wi-fi. Ceci pourrait vous éviter de devoir vous déplacer toutes les 20 minutes comme vous le mentionnez dans votre blog.

    Et demain est un autre jour!

  • Photo: Demir SÖNMEZ expose aux Grottes

    Imprimer

    Demir.jpgA Genève, qui ne connait pas Demir SÖNMEZ. Pas un évènement se déroulant dans la cité de Calvin n’échappe à l’objectif de ce passionné de la photo. Militant de la première heure, le camarade Demir SÖNMEZ tient également un blog très apprécié sur la plateforme de la Tribune de Genève.  Tour à tour reporter, photographe professionnel, blogueur et militant Demir possède une impressionnante base de données photographique sur Genève. Mais pas seulement! Il lui arrive aussi comme tout le monde de voyager. Et là l’infatigable photographe poursuit sa quête photographique. Rien ne l’arrête. Cet insatiable de la photo a une incroyable soif d’informer. Il passe des heures à trier des photos qu’il stocke soigneusement sur des supports d’archivage. Demir est une mémoire vivante sur Genève. Il est précieux comme tous ceux comme lui qui à travers leur objectif fixent l’actualité pour garder une trace pour les générations futures. Demain, et pour la première fois dans sa longue carrière 12050675_10204917797816821_1388703987_o.jpgde photographe, il expose à l’Almacèn au 6 rue des Grottes. Il a choisi un thème qui lui tient particulièrement à coeur. Au mois d’avril dernier, Demir SÖNMEZ a accompagné un groupe de parlementaires Suisses-Arméniens à Ervan et de là il a ramené de quoi monter une exposition. Celle-ci s’intitule: “100ème commémoration du génocide arménien” et se poursuivra jusqu’à dimanche 27 septembre. Notez sur votre agenda: vendredi 25 septembre 2015 à 18h00 à l’Almacèn, 6 rue des Grottes aura lieu le vernissage de l’exposition photo de Demir SÖNMEZ. Venez nombreux!

    demir sÖnmez,blogueur demir sÖnmez,exposition photos,exposition 100ème anniversaire du génocide arménien

    Demir 2.jpg

    A lire également:

    Demir Sönmez jette l’éponge et quitte le PS!

    "La lettre ouverte de Demir SÖNMEZ aux militants socialistes"

    "Coup de projecteur sur le blogueur Demir SÖNMEZ"

    "Hommage à Demir Sönmez"

    Et demain est un autre jour!

  • Vernissage de l’exposition “TIMELESS” avec TIMER et REY

    Imprimer

    DSC_2480aaaaaaaaa.jpgVernissage ce soir à l’Espace du nouveau Vallon à Chêne-Bougerie de l’exposition “TIMELESS” du tandem REY & TIMER. 26 ans de graffiti et autant de bonheur de graffer sur les murs genevois et ceux d’outre-frontières.
    L’influence de l’école new yorkaise sur les 2 graffeurs est bien visible sur leur travail. Panneaux de signalisation détournés, graffe sur des cartes de métro, hommage aux chanteuses Sade, et Celia Cruz, au grand Jimi Hendrix et à Audiard et Jean Gabin qui ont marqué REY et TIMER dans leur jeunesse. L’exposition “TIMELESS” mérite bien l’étiquette d’intemporelle! A visiter jusqu’à dimanche 13 septembre de 14h à 20h.

    DSC_2509aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2451aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2510aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2512aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2453aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2456aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2458aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2459aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2513aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2462aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2503aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2504aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2467aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2481aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2482aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2476aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2478aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2493aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2505aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2466aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2469aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2471aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2475aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2479aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2447aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2515aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2450aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2449aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2496aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2498aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2484aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2485aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2441aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2443aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2444aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2446aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2461aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2470aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2473aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2474aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2477aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2489aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2495aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2501aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2502aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2506aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2511aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2508aaaaaaaaa.jpg

    DSC_2463aaaaaaaaa.jpg

    A lire également:

    Exposition: REY & TIMER exposent à Chêne-Bougeries

    D'autres graffitis ici

    Et demain est un autre jour!

  • Exposition street-art: "Ride the wall"

    Imprimer

    DSC_8681.jpg

    DSC_8794.jpg

    DSC_8768.jpg

    DSC_8653.jpg

    DSC_8789.jpg

    DSC_8770.jpg

    DSC_8798.jpg

    DSC_8778.jpg

    DSC_8804.jpg

    DSC_8676.jpg

    DSC_8651.jpg

    DSC_8671.jpg

    DSC_8669.jpg

    DSC_8684.jpg

    DSC_8781.jpg

    DSC_8689.jpg

    DSC_8691.jpg

    DSC_8694.jpg

    DSC_8695.jpg

    DSC_8701.jpg

    DSC_8703.jpg

    DSC_8707.jpg

    DSC_8708.jpg

    DSC_8709.jpg

    DSC_8710.jpg

    DSC_8713.jpg

    DSC_8714.jpg

    DSC_8720.jpg

    DSC_8721.jpg

    DSC_8722.jpg

    DSC_8723.jpg

    DSC_8724.jpg

    DSC_8726.jpg

    DSC_8727.jpg

    DSC_8728.jpg

    DSC_8733.jpg

    DSC_8734.jpg

    DSC_8737.jpg

    DSC_8743.jpg

    DSC_8744.jpg

    DSC_8745.jpg

    DSC_8750.jpg

    DSC_8751.jpg

    DSC_8752.jpg

    DSC_8754.jpg

    DSC_8758.jpg

    DSC_8760.jpg

    DSC_8761.jpg

    DSC_8762.jpg

    DSC_8763.jpg

    Exposition au SIP du 5 au 26 juin 2015

     Et demain est un autre jour!

  • "Desstres ton maillot" aux Bains des Pâquis!

    Imprimer

    IMG_7774-sssssssss.jpgExcellente initiative de l’association Desstres qui a animé la journée du samedi 27 juillet les Bains des Pâquis. Aller vers le public pour l’initier à l’art du graffiti tout en occupant les lieux avec une animation musicale, du Body Painting et un atelier de cirque. Tel est le but de cet évènement. Un joli programme qui a commencé à 13h00 pour se terminer tard vers 22h00. Le public présent en nombre, chaleur oblige a apprécié et a participé aux réjouissances. Une opération à renouveler autant de fois au nom de la vulgarisation du graffiti genevois et autres arts urbains. Pendant cette journée à laquelle on a donné le nom de “Desstres ton maillot” (un jeu de mot pour rappeler le nom de l'organisateur) quatre fresques de graffiti ont vu le jour devant une assistance intéressée. En photos quelques moments forts de cette journée.

    IMG_7773-sssssssss.jpg

    IMG_7780-sssssssss.jpg

    IMG_7782-sssssssss.jpg

    IMG_7801-sssssssss.jpg

    IMG_7784-sssssssss.jpg

    IMG_7786-sssssssss.jpg

    IMG_7787-sssssssss.jpg

    IMG_7790-sssssssss.jpg

    IMG_7792-sssssssss.jpg

    IMG_7793-sssssssss.jpg

    IMG_7795-sssssssss.jpg

    IMG_7794-sssssssss.jpg

    Et demain est un autre jour!

  • 5 questions à Sami Kanaan

    Imprimer

    Sans titre.jpgUn cheval empaillé exposé au Rond-Point de Plaimpalais choque le public genevois, un prix culturel celui du Quartier des Bains disparaît du paysage, des galeries qui ferment… Nombreux ceux qui s’intéressent à l’art et qui s’interrogent, s’inquiètent et doutent des choix de la ville en matière de politique culturelle. Et c’est l’occasion de poser 5 questions à Sami Kanaan, Conseiller administratif de la ville de Genève en charge du Département de la culture et des sports pour éclairer notre lanterne sur les derniers évènements qui ont marqué le canton.
    -Selon Léman Bleu il n’y aura pas de prix annuel du Quartier des Bains suite à la polémique des oriflammes avec le logo Döner Kebab sur le Pont du Mont-Blanc. A l'époque, vous avez soutenu ou du moins réaffirmé votre attachement à ce genre “d’œuvre artistique”. Est-ce que vos services ont intervenu ou influencé cette décision? Une réaction du responsable de la culture à Genève?
    L'accord avec l’association Quartier des Bains se terminait de toute manière fin 2012; après 6 ans il était temps de faire un bilan et de re-penser le projet. L’association et moi nous sommes mis d'accord pour faire une pause en 2013 et initier une nouvelle formule dès 2014, qui associe plus le public; j'attends leur proposition détaillée bientôt.
    -En quoi un cheval empaillé exposé dans un local visible tout public constitue une oeuvre d’art?
    Il faut poser cette question aux artistes concernés. Le collectif dispose de ce lieu pour mener des interventions artistiques destinées au grand public, ce qui laisse une large marge d’interprétation.
    2.jpg-Doit-t-on choquer ou polémiquer pour parler de culture à Genève?
    Non, pas forcément. Mais l'art peut contribuer à susciter le débat, jusque y compris de fortes réactions. Il convient toutefois de créer les conditions pour que le public puisse comprendre la démarche et participer au débat.
    -Beaucoup de rumeurs entourent l’avenir de la galerie Zabriskie. Essentiellement sur sa disparition du Rond-Point de Plainpalais. Qu’elle est son avenir du moins concernant votre Département?
    Ce lieu est mis à disposition sur la base d'un accord renouvelable, actuellement valable jusque fin 2013. Nous nous rencontrerons bientôt pour faire le point et évoquer l’avenir.
    - Après la galerie Krugier, l’Ex-Machina disparait également du paysage culturel genevois. Pourquoi la Ville de Genève n’intervient pas suffisamment pour garder ces lieux qui sont précieux pour la promotion de l’art et sa visibilité auprès d’un large public?
    La Ville de Genève investit des moyens très conséquents pour soutenir l’art en général, et l’art contemporain en particulier. Les lieux indépendants font partie de ce paysage et fournissent un travail précieux; il n'est simplement pas possible d'étendre les budgets indéfiniment. Des lieux ferment, d'autres ouvrent. A terme il serait pertinent de favoriser la mise à disposition de lieux en rotation pour des périodes données (2 ou 3 ans), afin de soutenir les projets artistiques et la relève.
    Photos: Demir SÖNMEZ

    Et demain est un autre jour!

    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 2 commentaires
  • Du kebab sur le pont du Mont-Blanc!

    Imprimer

    1-sssss.jpgTout est dans le décalage et la dérision. Le kebab a bon dos! Après l’autopub de la société d’affichage SGA en 2009 qui a envahi les rues de la Suisse avec l’opération “Ali kebab”, place à l’art qui s’empare du symbole fastfood le plus répondu à travers le monde. Depuis hier des drapeaux blancs avec l’effigie d’un vendeur de kebab ornent les 2 côtés du Pont du Mont-Blanc. Un vendeur hilare qui coupe de la viande et un titre “Döner kebab” pour illustrer le prix du “Quartier des bains” 2012 attribué à l’anglais Jonathan Monk. Ce moyen de communication de l’association du Quartier des Bains existe depuis 2006. Vous pouvez voir ici celle consacrée au lauréat de 2011, Matthieu Vertut. La démarche de l’artiste anglais est simple, en détournant les symboles existants ses copies deviennent elles-mêmes des oeuvres qui peuvent susciter des réactions auprès du public. Les drapeaux de Jonathan Monk seront visibles jusqu’au 29 juillet et réapparaîtront du 13 au 26 août. Allez un kebab pour la route! Le débat est ouvert!

    2-sssss.jpg
    3-sssss.jpg
    6-sssss.jpg
    1318521389.jpg
    4-sssss.jpg
    Et demain est un autre jour!
    Lien permanent Catégories : Culture 8 commentaires
  • Coup de projecteur sur un jeune artiste: Jean-Pierre Rick

    Imprimer

    P1060893.JPGUne jolie découverte que je viens de faire. A 22 ans Jean-Pierre Rick est un jeune pétri de talent. Etudiant en français et en philosophie à l’UNI Bastion, Jean-Pierre est également un artiste dont les oeuvres attirent l’attention par leur originalité. J’ai reçu il y a trois jours quelques photos de deux “peintures” éphémères qu’il vient de réaliser à même la glace pas loin de “Baby Plage”. L’effet est saisissant et le résultat est impressionnant! Des fois il suffit d’un rien pour bien faire. Jean-Pierre Rick à l’oeil et le bon. Et surtout il ne manque pas d’imagination. Il est promis à un bel avenir. Son site internet encore en construction donne une idée à travers ses peintures sur son potentiel.
    Je lui ai posé des questions sur sa motivation et la genèse des ses deux dernières réalisations.  Et voici sa réponse:

    1.jpg" En fait on dirait des sculptures mais ça n'en est pas... les visages sont peints ! Un soir, on m'a montré des photos des quais de Genève; je suis resté scotché quand j'ai vu que le gel avait envahi les quais en faisant des torsades sculptées  naturellement par le vent. Je me suis dit que je devais pas louper l'occasion; je n'avais encore jamais peint sur de la glace alors le lendemain matin je suis allé acheter deux bombes de spray (foncée & claire) pour faire ressortir des ombres en formant des visages dans la glace. C'était spontané et éphémère je suis allé sur la jetée à côté de baby plage et j'ai commencé le travail.  Je voulais que le résultat paraisse naturel, il fallait que les visages soient fantomatiques et que leur traits se mêlent à la forme de la glace. Les lieux étaient visibles mais pas faciles d'accès,  j'ai glissé plusieurs fois et j'ai failli tomber dans le lac mais c'était sympa. Les gens réagissaient différemment, en général ils paraissaient assez étonnés : la taille réelle des visages peints dans la glace était assez imposante, en les regardant, on se sentait un peut pris dans une ambiance de contes fantastiques.”

    2.JPG
    3.JPG
    4.JPG
    Lien sur le site de Jean-Pierre Rick ici
    Et demain est un autre jour!
    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 2 commentaires
  • 2012 Rousseau pour tous!

    Imprimer

    IMG_7996-ssssss1111.jpgEnfin l’île Rousseau retrouvera toute sa splendeur encore cette semaine et plus exactement jeudi 19 janvier 2012. Pas de retard et d’imprévu à ce jour. Comme l’atteste ces quelques photos prises aujourd’hui vers 14h00 on s’affaire à fignoler les derniers détails avant le lancement du tricentenaire Rousseau. Les invitations aux médias ont été  déjà lancées depuis la fin de la semaine dernière. L’illustre philosophe trône sur l’île depuis le 29 novembre dernier. Sur place un grand écran diffuse en contenu des courts-métrages à la mémoire de l’auteur du "Contrat social”. Un riche programme multidisciplinaire attend tous ceux et celles qui s’intéressent  au philosophe. Impossible de passer à côté cette année. Un lancement en grande pompe est prévu ce jeudi à 15h00 avec la participation de Sami Kanaan, Conseiller administratif en charge du Département de la culture et du sport, de Rémy Pagani , Conseiller administratif en charge du Département des constructions et de l’aménagement, de Pierre Maudet, Conseiller administratif en charge du Département de l’environnement urbain et de la sécurité et Maire de la Ville, de Charles Beer, Conseiller d’Etat en charge du Département de l’instruction publique, de la culture et du sport et Alain Berset, Conseiller fédéral en charge du Département de l’intérieur. 2012 c’est l’année Rousseau on l’a compris! Vous voulez le programme, il est ici.

    IMG_7990-ssssss1111.jpg
    IMG_7991-ssssss1111.jpg
    IMG_7992-ssssss1111.jpg
    IMG_7993-ssssss1111.jpg
    Sans titre-ssssss1111.jpg
    IMG_7994-ssssss1111.jpg
    IMG_7995-ssssss1111.jpg
    Sans titre2-ssssss1111.jpg
    En rapport avec cette note:
    Et demain est un autre jour!
  • “Choose me” sur le Pont du Mont-Blanc

    Imprimer

    Matthieu Vertut alias Président Vertut prend ses quartiers sur le Pont du Mont-Blanc. Depuis le début de ce mois, le lauréat du Prix du Quartier des Bains version 2011 décore le pont le plus fréquenté du Canton avec 24 drapeaux identiques représentant un homme barbu vraisemblablement l’auteur avec des lunettes et la mention: “Choose me”.

    Sans titre-A.jpg
    Sans titre-B.jpg
    Sans titre-1.jpg
    Et demain est un autre jour!
  • Sami Kanaan: “J’aspire à fédérer!”

    Imprimer

    DSC_0070.JPGSami Kanaan est partout ces derniers jours et on va le voir souvent dans les médias...dans l’exercice de ses fonctions. Chargé de la culture et du sport, ce brillant conseiller administratif (meilleur élu de l’actuel exécutif) sera très présent dans les médias ces prochaines années pendant toute la durée de son mandat dans l’exécutif de la Ville de Genève. Sous les feux de la rampe, Sami Kanaan est attendu au tournant. En héritant de la culture et du sport, les plus grands départements de la Ville question budget-on parle de près de 300 millions et 1500 employés, sa gestion sera très suivie par ses pairs, ses détracteurs et les citoyens du canton. Beaucoup d’attente et énormément de défis à relever. Rendre le sport et la culture à la portée de tous, impliquer la Ville dans des projets fédérateurs, rendre Genève plus attractive au niveau des animations, réussir le tricentenaire de Rousseau l’année prochaine, s’occuper de la Nouvelle Comédie, de l’agrandissement du Musée d’art et d’histoire, de la réorganisation de la gouvernance du Grand Théâtre, de la nouvelle patinoire... Tout un programme! L’élu socialiste se donne trois mois d’observation et de dialogues avec les différents partenaires de la culture et du sport avant de fixer définitivement la ligne de conduite qu’il va adopter pendant sa législature. En attendant le résultat de sa réflexion, PLANETE PHOTOS a posé 6 questions au nouveau patron du Département de la culture et du sport.

    Sans titre.jpg-Quelles seront vos priorités durant votre mandat ?

    Je présenterai une feuille de route détaillée à la rentrée. J’ai déjà plusieurs idées, mais je souhaite prendre le temps de rencontrer les différents services de mon département afin de les débattre, de les consolider, voire de m’en approprier de nouvelles. Ces trois mois me permettront de procéder à un état des lieux et de recueillir les avis de mes collaboratrices et collaborateurs. Il sera temps, alors, d’énoncer mes objectifs en matière de politique culturelle, mais aussi sportive, puisque je suis également en charge du sport, auquel j’accorde une grande importance.

    Je peux cependant d’ores et déjà énumérer quelques grands enjeux de mon mandat. L’aboutissement des grands projets en cours le rythmera : Nouvelle Comédie, agrandissement du Musée d’art et d’histoire, réorganisation de la gouvernance du Grand Théâtre, etc. Signalons aussi la très grande palette de manifestations régulières ou ponctuelles, notamment le magnifique programme pour le tricentenaire de Rousseau en 2012.

    Je suis également persuadé que la culture doit s’inscrire dans un projet d’agglomération. Pour y parvenir, la Ville devra nouer des relations étroites et constructives avec l’Etat, les autres communes et les partenaires français voisins.

    Je souhaite aussi travailler sur notre relation à tous nos publics, actuels et potentiels, sportifs et culturels. Nous devons apprendre à mieux les connaître, afin d’être en mesure « cartographier » leurs habitudes et leurs besoins. Il s’agit de mieux satisfaire ces publics, de plus les associer à nos activités,  mais aussi d’en conquérir de nouveaux.      

    Sans titre3.jpg-Quel est le secteur culturel qui vous attire le plus : spectacle, littérature, musique, théâtre… ?

    Tous les secteurs m’intéressent. Je suis un homme et un citoyen curieux et avide de découvertes. Je serai donc un magistrat soucieux de satisfaire tous les appétits culturels des Genevois, aussi variés soient-ils.

    -Quel est le dossier que vous allez porter et pousser plus que d’autres ?

    Un grand nombre de dossiers méritent d’être portés et poussés. Je tiens notamment beaucoup à faire aboutir les grands projets dont la culture et le sport genevois ont besoin pour s’épanouir : la Nouvelle Comédie et le Musée d’art et d’histoire, donc, mais aussi le Pavillon de la danse, l’Alhambra, le Musée d’ethnographie, la nouvelle patinoire...

    -Qu’est-ce qui va changer dans le domaine culturel à Genève ?

    Je souhaite que les différents acteurs et milieux en relation avec la création culturelle, artistes, communes, canton, privés, entretiennent des relations sereines, basées sur le partenariat. J’aspire à fédérer. On ne parle pas des cultures, mais de la Culture. Ceux qui la font ou la soutiennent, quels qu’ils soient, doivent donc travailler ensemble dans un climat apaisé, décrispé. Toutes les énergies doivent être mises au service de la création et de la diffusion, et donc du public.

    Sans titre2.jpg-Genève le weekend, c’est mortel comme ambiance. Vous avez une solution pour y remédier ?

    L’offre culturelle genevoise est très riche. Un grand nombre de manifestations et de spectacles sont proposés à la population, mais beaucoup se concentrent en été. Une partie de la solution passe donc par une meilleure répartition de l’offre, afin d’éviter temps morts et embouteillages. L’autre levier consiste à mettre en place une véritable politique de la nuit. Je veux y associer étroitement ceux qui font les nuits genevoises. Les états généraux de la nuit, en mars, ont permis d’initier cette démarche. J’entends la poursuivre et la développer.

    -Autour de la rade il y a des espaces à exploiter pour animer cette partie de la ville. Vous avez des projets dans ce sens ?

    Le potentiel des quais est immense. Il est donc envisageable d’y promouvoir quelques manifestations conviviales. La qualité de cet espace nécessite cependant procéder à une pesée d’intérêts : il s’agit de mettre à profit les opportunités que recèle ce lieu, mais ne pas confisquer l’espace public est tout aussi essentiel. L’animation de la rade passe donc plus, à mon sens, par une politique inventive d’aménagement que par un accroissement des manifestations qui s’y déroulent.

    DSC_0113.JPG
    Photos: mon ami Demir Sönmez


    Et demain est un autre jour!
  • Alain Bossu en Argentine!

    Imprimer

    IMGP4755-ssssss1111.jpgAlain Bossu est l’un de mes précieux contributeurs sur ce blog. Il a organisé ce soir au cellier Mövenpick de Genève une soirée pendant laquelle il a présenté son dernier roman “Toi seule sauras”. Une invitation au voyage pour un pays merveilleux: l’Argentine. Une opération bien huilée, la deuxième cette année après celle de “La demoiselle de Guisanbourg” aux éditions PMP dont les péripéties se déroulent en Guyane. Alain Bossu a trouvé son chemin et son créneau. Continuer d’écrire sur les voyages tout en impliquant dans ses projets des partenaires qui alimentent le fruit de sa passion. Pour cette aventure il s’est associé au tour opérateur genevois Jerrycan voyages. Il est à son treizième ouvrage et il ne compte pas s’arrêter là. Plusieurs projets attendent leur tour pour une concrétisation. Des voyages sont agendés pour des romans en devenir.
    IMGP4754-ssssss1111.jpgCe soir il a réuni lors d’une dédicace fort sympatique ses amis des voyages, une trentaine, en leur offrant une dégustation de vins argentins. Rien n’est fortuit. Le sujet du roman se passe en Argentine et nous voilà entrain de boire un verre, plutôt des verres en visionnant des photos exotiques de son dernier vagabondage. Alain, on a hâte de voir quelle est la prochaine destination qui aura l’honneur de  composer la trame de ton quatorzième roman. Parmi les présents à cette soirée son excellence Fernando R. Lerena Ministre argentin chargé d’affaires en Suisse. Voici quelques photos de cette soirée genevoise:

    IMGP4747-ssssss1111.jpg
    IMGP4771-ssssss1111.jpg
    IMGP4776-ssssss1111.jpg
    IMGP4781-ssssss1111.jpg
    IMGP4793-ssssss1111.jpg
    IMGP4787-ssssss1111.jpg
    IMGP4795-ssssss1111.jpg
    IMGP4790-ssssss1111.jpg
    L'écrivain et journaliste Alain Bossu et son excellence Fernando R. Lerena, Ministre argentain chargé d'affaires en Suisse
    Et demain est un autre jour!
    Lien permanent Catégories : Culture, Genève 2 commentaires
  • Vernissage à la galerie “Ailleurs” de Bayram Bozkurt

    Imprimer

    DSC00399-ssssss1111.jpgArtiste peintre, Bayram Bozkurt accrédité de 1903 amis Facebook a été il n’ y a pas longtemps un élu issu du parti des Verts à Genève. Après quelques travaux,  le chantre de la diversité a réouvert sa galerie d’art au 47 BV Carl-Vogt. Entièrement transformé, son antre artistique est devenu une galerie buvette avec une terrasse. Bayram veut faire de ce lieu un endroit convivial où on peut à la fois boire un verre et voir l’artiste en pleine gesticulation artistique. Il m’a chuchoté à l’oreille qu’un jour, il fera venir un modèle nu sous son pinceau...dans sa galerie sous le regard du public! Attention Bayram à l’émeute!
    Ce soir pour marquer la nouvelle ère de sa galerie qu’il a nommée “Ailleurs” ou invitation sur ce qui est loin mais tellement proche grâce à l’abolition des frontières dans le monde de l’art, Bayram a invité ses amis et les habitants du quartier à une exposition d’un artiste peintre iranien au talent certain. Il s’agit de Ramin Shahkar. Parmi les invités présents j’ai vu David Hiler, conseiller d’Etat en charge du département des finances. Quelques photos en souvenir de cette soirée genevoise:

    DSC00385-ssssss1111.jpg
    DSC00394-ssssss1111.jpg
    Le peintre Ramin Shahkar et Bayram Bozkurt
    DSC00401-ssssss1111.jpg
    DSC00403-ssssss1111.jpg
    David Hiler et Bayram Bozkurt
    DSC00406-ssssss1111.jpg
    DSC00407-ssssss1111.jpg
    Une vue de la terrasse
    DSC00411-ssssss1111.jpg
    DSC00412-ssssss1111.jpg
    DSC00413-ssssss1111.jpg
    DSC00415-ssssss1111.jpg
    Et demain est un autre jour!