14/12/2011

Une fin de semaine militante à Genève!

DSC07214-ssssss1111.jpgLa 8ème réunion interministérielle  de l’OMC qui se déroulera samedi 17 décembre au Centre International de Conférences (CICG) à Genève mobilise déjà les militants de gauche, les syndicalistes et les anti-capitalistes. Pas moins de 10 associations, syndicats et un parti politique (SolidaritéS) vont essayer à partir de demain et durant deux jours de faire entendre leur voix contre une  nouvelle “libéralisation” annoncée par les Etats-Unis au profit des transnationales dans un climat de crise économique mondiale. Plusieurs représentants des mouvements sociaux vont faire le voyage à Genève pour mettre la pression sur l’OMC. En attendant le rendez-vous du 15 au 17 décembre qui se tiendra sous une tente pas loin du CICG, ce mouvement militant appelé “Occupy OMC” (Mouvement des indignés Genevois pour un mouvement Global) a placardé à travers plusieurs rues de la ville une affiche sur laquelle est indiqué le programme des deux jours ponctué par un grand rassemblement populaire contre l’OMC samedi à 14h00. En détails, il y aura une conférence de presse, meeting, ateliers, groupes de discutions, débats et d’autres animations. Les signataires de ce rassemblement sont: ATTAC, CADTM, CGAS, Occupy Geneva, Coordination Climat Justice Sociale, Comité FSL, Gauche Anticapitaliste, SIT, Solidarités, Unia, Uniterre…Par ailleurs et toujours dans le mouvement de contestation, demain aura lieu une manifestation de la fonction publique à l’appel du cartel intersyndical et vendredi sera organisé une chaîne humaine pour les réfugiés du camp Achraf. Une fin de semaine chargée pour les gendarmes et les militants. En cette fin d’année les manifestations ne connaissement pas de crise! Pardonnez cette chute, c’est un jeu de “maux”, pardon un jeu de mot inspiré du malaise actuel!

DSC07213-ssssss1111.jpg
Et demain est un autre jour!

07/12/2011

Des centaines de femmes Kurdes défilent dans les rues de Genève!

IMGP9097-ssssss1111.jpgEnviron 700 kurdes en majorité des femmes défilent en ce moment (12h00) à travers les rues de Genève. Parties de la Place Neuve à 11h00, elles se dirigent vers la Place des Nations où elles comptent tenir un sit-in durant trois jours. Le Conseiller national Carlo Sommaruga, l’ex-Présidente des Verts genevois et ancienne Conseillère nationale Fabienne Bugnon et une députée au Parlement Turc et membre du Parti de la Démocratie et de la Paix (BDP) Nursel Aydogan prendront la parole.

Cette manifestation se veut un mouvement rassembleur des femmes kurdes en Europe pour attirer l’attention sur leur cause. On articule le chiffre de 3000 femmes qui devront se relier durant 3 jours devant le Palais des Nations-Unies. Un grand défi pour les organisateurs qui doivent trouver une solution d’urgence pour l’hebergement. La Ville de Genève et selon l’un des organisateurs n’a pas 1066855081.jpgjoué le jeu et jusqu’à la dernière minute n’a pas arrêté de tergiverser avant de refuser déffinitivement son aide. Ce qui fait dire à ce militant Kurde qui ne veut pas donner son nom: “les responsables de la Ville de Genève ont une grande peur de la Turquie”. Il est vrai que les slogans scandés par les manifestants aujourd’hui sont très hostiles au gouvernement turc traité entre autre de terroriste. Bien organisée avec son propre service d’ordre, la manifestation de ce jour est consacrée surtout pour soutenir Abdullah Öcalan tenu à l’isolement depuis le 27 juillet dernier. Ses partisans appellent à sa libération et à celle des 7700 kurdes dont plusieurs intellectuels, élus et syndicalistes croupissent dans les prisons pour leur opinion, selon un tract distribué au public. Ce même tract accuse la Turquie d’avoir utilisé des armes chimiques pour mater la rébellion kurde et d’avoir violé le droit international en bombardant le nord de l’Irak. Les organisateurs demandent l’intervention de l’ONU pour mettre fin aux agissements des turcs envers les kurdes et ce en dépêchant sur place un rapporteur spécial et lancent un appel à une résolution définitive de la question Kurde.

Enfin, les manifestants ont remarqué et déploré l’absence de la société civile suisse, des syndicats et des partis de gauche qui ont brillé par leur absence. Seul le parti socialiste a manifesté sa solidarité avec les femmes kurdes venus de plusieurs pays européens. Malgré une population estimée à 30  millions le peuple Kurde n’a pas droit à une éducation en sa langue maternelle, il faut le signaler. Et là ce n'est pas la seule injustice qui frappe ce peuple, victime d'un démembrement en régle décidé et appliqué par "les grands" de ce monde!

IMGP9099-ssssss1111.jpg
IMGP9106-ssssss1111.jpg
IMGP9112-ssssss1111.jpg
IMGP9115-ssssss1111.jpg
IMGP9118-ssssss1111.jpg
IMGP9117-ssssss1111.jpg
IMGP9122-ssssss1111.jpg
IMGP9126-ssssss1111.jpg
IMGP9127-ssssss1111.jpg
IMGP9133-ssssss1111.jpg
IMGP9135-ssssss1111.jpg
IMGP9137-ssssss1111.jpg
IMGP9139-ssssss1111.jpg
IMGP9141-ssssss1111.jpg
IMGP9142-ssssss1111.jpg
IMGP9145-ssssss1111.jpg
IMGP9149-ssssss1111.jpg
IMGP9150-ssssss1111.jpg
IMGP9155-ssssss1111.jpg
IMG_1520-ssssss1111.jpg
IMG_1522-ssssss1111.jpg



Voir également:

Reportage complet ce soir sur le blog de mon ami: Demir SÖNMEZ
Et demain est un autre jour!

28/11/2011

L’hiver avec l’islamophobie comme cache-misère ? par Karl Grünberg

Sans titre.jpgKarl Grünberg (ACOR SOS Racisme) persiste et signe. Je lui ai demandé ce que signifie actuellement l’islamophobie en Suisse. Sa réponse n’a pas tardé. L’islamophobie est un racisme latent et certain…en Suisse et ailleurs!
==========
Combattre l’islamophobie est difficile. L’extrême-droite la porte, mais dans la crise politique que nous vivons l’extrême-droite se libère de l’image gore qui l’a longtemps plombée. Et certains se disent islamophobes qui se distinguent de l’extrême-droite.
Une forme de racisme mal identifiée
Pourquoi cette controverse sur sa dénomination? L’islamophobie dirait pour certain-e-s la crainte (légitime) du dogmatisme religieux. La «peur de l’islam» n’aurait rien de raciste. Mais ils n’appliquent pas cette rigueur sémantique à la judéophobie et à l’homophobie. Chacun-e sait qu’elles discriminent les Juifs et les homosexuels. Ni à la xénophobie, que tou-te-s nient éprouver.
La dénomination des différentes formes du racisme ne sort pas du silence paisible des cabinets de lecture et tous leurs noms sont impropres. «L’antisémitisme» est né à la fin du 19e siècle. Mais combien de Juifs parlent une langue «sémite» comme langue maternelle? Et certainement pas les Juifs d’Europe que visent les antisémites.
Selon certain-e-s, recourir à ce mot serait un piège islamiste. «Les mollahs iraniens (auraient) utilisé pour la première fois en 1979 le terme islamophobie pour faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de "mauvaises musulmanes" en les accusant d'être "islamophobes", en 1989 la fatwa de Khomeiny contre Salman Rushdie l’aurait réactivé». Caroline Fourest, Libération, 17 novembre 2003.
Pascal Brückner après d’autres, développe la même idée «Forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 1970 pour contrer les féministes américaines, le terme d’«islamophobie», calqué sur celui de xénophobie, a pour but de faire de l’islam un objet intouchable sous peine d’être accusé de racisme», Libération, 23 novembre 2010. La rumeur réapparaît dans Marianne en avril 2011.
Sans titre-2.jpgUne information documentée a pourtant dissipé la confusion
En 1910, Alain Quellien parle d’«islamophobie» lorsqu’il relève qu’«il y a toujours eu, et il y a encore, un préjugé contre l'islam répandu chez les peuples de civilisation occidentale et chrétienne».
En 1912, un ouvrage collectif le rappelle, «quoi qu'en disent ceux pour qui l’islamophobie est un principe d'administration indigène, la France n'a rien de plus à craindre des musulmans au Soudan que des non musulmans». La Revue du Monde Musulman en 1912 et 1918, la Revue du Mercure de France en 1912, «Haut-Sénégal-Niger», de Maurice Delafosse, en 1912 et le Journal of Theological Studies en 1924 citent la référence. A une époque qui voit naître le débat moderne contre le colonialisme, la référence à l’islamophobie a le sens que lui donne aujourd’hui le combat contre le racisme.
La terreur des attentats intégristes et de la «décennie noire» en Algérie nourrissent les préjugés. Mais la grande presse, et précisément pour cette raison, n’aurait-elle pas dû faire connaître une information trop ignorée? Frappant des populations musulmanes dans un premier temps, la purification ethnique a joué un rôle tragique dans les guerres en «ex-Yougoslavie», mais cette terreur-là - et pourquoi ? - est moins rapportée.
Le racisme comme fond de commerce
La perte des colonies a affaibli les empires européens et les partis qui combattent l’immigration agitent le fantasme d’une invasion musulmane qui vengerait les victimes du colonialisme. La crise et la rapacité capitaliste ne nourrissent pas la solidarité des autochtones et des migrant-e-s pour la défense des acquis sociaux mais la peur des classes moyennes de partager le peu qui leur reste avec les migrants. Cette peur (phobie) est la source de l’islamophobie moderne.
Peur d’autant plus forte que les gouvernements européens et les partis qui les soutiennent ne la combattent pas. La liquidation des acquis sociaux, certains la veulent et d’autres ne savent comment l’éviter. Et tous n’acceptent-ils pas le pillage colonial, cette bouée de sauvetage qu’ils s’efforcent de regonfler?
Le 12 octobre, les bombardiers français n’ont pas encore permis de tuer Kadhafi. Mais ce jour-là une délégation de 80 entreprises françaises, pour moitié des PME, accompagne déjà à Tripoli le secrétaire d'État français au Commerce extérieur «parce que la France entend réamorcer dès à présent ses échanges commerciaux avec la Libye dont elle était, sous l'ère Kadhafi, le deuxième client et le sixième fournisseur (avec 6% de part de marché en 2010)» (Les patrons français en Libye pour de futurs contrats, Le Figaro, 13 octobre 2011).
Si la promotion de la démocratie est le slogan qui justifie les guerres en Afghanistan, en Irak et en Libye, l’argument facilite évidemment la propagande des partis qui effraient les peuples européens en dénonçant la prétendue infiltration musulmane des migrants.
Dans la bouche du bel Oskar, le bruyant candidat à la vice-présidence de l’UDC, cela donne: «En France, à peu près 6 millions de musulmans ont imposé partiellement leur loi dans certains ghettos. Il est difficile de les rappeler à l’ordre. La dégénérescence est à tel point avancée que les anticorps sont comme paralysés. La capacité de la France à défendre des millénaires de culture occidentale judéo-chrétienne est très avariée. En Suisse on a encore cette possibilité».
Au cours de la même intervention le politicien de Savièse «souhaite vraiment de tout son cœur que l’Union Européenne vole en éclats avec la crise actuelle car elle est soumise à un internationalisme factice qui paralyse les systèmes immunitaires des communautés nationales».
Poids lourds de la banque et de la finance, les barons de l’UDC partagent-ils ce souhait de tout leur cœur? Notre nouveau Charles Martel se rêve-t-il en cousin suisse de la famille Le Pen?
Dimanche 27 novembre a vu Toni Brunner, président de l’UDC, mordre la poussière devant Paul Rechsteiner, président de l’Union syndicale suisse et Christoph Blocher rater sa course au sénat. Des tensions centrifuges vont s’aiguiser au sein de ce parti entre des populistes plébéiens et les grands patrons.
Karl Grünberg
ACOR SOS Racisme

Et demain est un autre jour!

26/11/2011

Journée Mondiale Sans Achats à Genève: enchaînés au crédit à la consommation!

2.jpgUne dizaine de membres du Réseau Objection de Croissance (ROC) a mené aujourd’hui à Genève une action spectaculaire en s’enchaînant à un panneau publicitaire qui vend du crédit aux personnes intéressées et ce en 30 minutes! Cette opération entre dans le cadre de la "Journée Mondiale Sans Achats" initiée par Media Fondation à Vancouver et suivie un peu partout dans le monde depuis 2004 pour réfléchir l’espace d’un jour sur la surconsommation.
“Enchaînés au crédit à la consommation” tel est le slogan retenu par les militants du ROC à Genève pour l’actuelle édition de la "Journée Mondiale sans Achats”. Selon ses initiateurs nous sommes pas tous libres et égaux devant le crédit à la consommation. Les chômeurs, les étrangers, les familles monoparentales et les jeunes sont une population plus vulnérable devant les instituts de crédit qui utilisent des campagnes publicitaires de plus en plus agressives. Le Réseau Objection de Croissance plaide pour l’interdiction de la publicité pour le petit crédit en Suisse. Dans ce sens une initiative parlementaire a été acceptée par le Conseil National et sera bientôt soumise au vote du Conseil des Etats.

Dans un communiqué envoyé aux médias, Roc souligne qu’il faut mettre un frein à tout encouragement à la consommation et rappelle que les biens matériels n’augmentent pas le bonheur. Vous étiez combien aujourd’hui à avoir fait vos courses? Et à avoir succombé à la fièvre acheteuse?

A noter que la Journée Mondiale Sans Achats a coïncidé à Genève avec la Journée du Partage qui a récolté 84 tonnes de denrées alimentaires non périssables destinées à 60 associations caritatives.

PS: Le 26 novembre est également la Journée des enfants des rues. Le 29 novembre : Journée Internationale de solidarité avec le peuple palestinien

1.jpg
En rapport avec cette note:
Et demain est un autre jour!

25/11/2011

La manifestation des maçons bloque la ville de Genève!

IMG_0899-ssssss1111.jpgForte participation aujourd’hui à la manifestation pour soutenir les ouvriers du bâtiment. A l’appel des trois syndicats: SIT, SYNA et UNIA plusieurs centaines de personnes (environ 2000 selon nos sources) défilent actuellement à Genève et dans d’autres cantons: Lausanne et Zurich. A la place d’aller travailler les maçons se sont  donnés rendez-vous aujourd’hui pour crier leur colère contre le patronat et plus précisément contre la Société suisse des entrepreneurs coupable selon les syndicats d’avoir rompu les négociation du 2 novembre dernier. Les revendications des travailleurs sont légitimes à plus d’un titre. Ils appellent à une nouvelle Convention Nationale qui les défendra contre le dumping salarial et renforcera leur sécurité sur les chantiers. Aussi bien sur  la rive droite que sur la rive gauche les automobilistes sont freinés dans un trafic routier bloqué par endroit par les manifestants.
Sur les banderoles on peut lire les slogans suivants” Pas de convention-pas de maçons! Qui construira le CEVA?” ou encore “Convention Nationale du Gros Oeuvre OUI mais pas à n’importe quel prix” et ces deux dernières: “Renforçons la CN et la CCT Genève: Halte à la sous-traitance et à la précarité” et “Halte au dumping salarial! Nous luttons pour une bonne CN. Plus de protection”. Voilà tout est dit sur le malaise qui regne dans le secteur du bâtiment. Le programme de la suite de cette  journée: pique-nique au Parc des Bastions à 12h00 et une conférence de presse toujours au même endroit à 14h30. Reportage complet ce soir sur le blog de mon ami Demir SÖNMEZ

IMG_0796-ssssss1111.jpg
IMG_0799-ssssss1111.jpg
IMG_0801-ssssss1111.jpg
IMG_0804-ssssss1111.jpg
IMG_0805-ssssss1111.jpg
IMG_0806-ssssss1111.jpg
IMG_0809-ssssss1111.jpg
IMG_0810-ssssss1111.jpg
IMG_0812-ssssss1111.jpg
IMG_0813-ssssss1111.jpg
IMG_0814-ssssss1111.jpg
IMG_0815-ssssss1111.jpg
IMG_0817-ssssss1111.jpg
IMG_0821-ssssss1111.jpg
IMG_0824-ssssss1111.jpg
IMG_0828-ssssss1111.jpg
IMG_0829-ssssss1111.jpg
IMG_0830-ssssss1111.jpg
IMG_0832-ssssss1111.jpg
IMG_0839-ssssss1111.jpg
IMG_0842-ssssss1111.jpg
IMG_0854-ssssss1111.jpg
IMG_0857-ssssss1111.jpg
IMG_0859-ssssss1111.jpg
IMG_0861-ssssss1111.jpg
IMG_0863-ssssss1111.jpg
IMG_0868-ssssss1111.jpg
IMG_0873-ssssss1111.jpg
IMG_0874-ssssss1111.jpg
IMG_0877-ssssss1111.jpg
IMG_0881-ssssss1111.jpg
IMG_0885-ssssss1111.jpg
IMG_0889-ssssss1111.jpg
IMG_0890-ssssss1111.jpg
IMG_0894-ssssss1111.jpg
IMG_0896-ssssss1111.jpg
IMG_0897-ssssss1111.jpg
IMG_0901-ssssss1111.jpg
IMG_0903-ssssss1111.jpg
IMG_0902-ssssss1111.jpg
IMG_0906-ssssss1111.jpg
IMG_0907-ssssss1111.jpg
IMG_0908-ssssss1111.jpg
IMG_0913-ssssss1111.jpg
IMG_0917-ssssss1111.jpg



Et demain est un autre jour!

16/10/2011

Des étudiants chiliens devant la Commission des Droits de l’Homme avant l’UNI!

1.jpgCe blog restera ouvert à toutes les bonnes volontés et accompagnera les causes qui méritent un coup de main. Interpellé par un jeune étudiant à l'epfl, Ilias Panchard,  fondateur d'une jeune association d'aide au développement (www.wdcl.org) qui suit de près la contestation sociale au Chili depuis le mois d’avril 2011 je ne peux que relier son message. Il m’a contacté à plusieurs reprises pour me signaler le peu d’engouement des médias suisses du moins genevois pour les étudiants chiliens qui n’arrêtent pas d’interpeller la population de leur pays  et l’étranger. Tels les indignés l’attente est grande et l’espoir d’une plus large écoute pour transmettre les doléances et revendications estudiantines chiliennes dépassent les frontières. Demain, lundi 17 octobre une délégation des étudiants chiliens passera devant la commission des Droits de l’Homme pour dénoncer l’état actuel de l’éducation chilienne et la répression gouvernementale face à leurs revendications. Le soir à partir de 19h30 Francisco Figueroa (Vice président de la Fédération d'étudiants du Chili) et Gabriel Iturra (de l'Organisation qui réunit les étudiants du secondaire) seront à l’Université de Genève Uni Mail, auditorium R380 pour parler de leur expérience. Cette rencontre est organisée avec les dirigeants de la CONFECH, la Conférence Universitaire d'Associations d'ÉtudiantEs (CUAE), l'Association de Chiliens résidents à Genève, le Comité Mémoire et Justice, et le Collectif de jeunes chiliens à Genève.

Et demain est un autre jour!

23:58 Écrit par Haykel dans Genève, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : étudiants chiliens | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/10/2011

Le collectif Jasmin devient une association!

DSC_8193-sssssssa.jpgFort de 250 membres actifs parmi lesquels on trouve des Syrien-ne-s, des Suisse-sse-s, des Français-e-s et quelques 15 autres nationalités le Collectif Jasmin qui est né en Suisse au lendemain du vote sur les minarets vient de donner un autre sens à son existence. Aujourd’hui, dans les locaux de solidaritéS ce collectif s’est constitué en association portant le même nom. 7 mois presque jour pour jour après le début du soulèvement du peuple syrien cette nouvelle association se donne les moyens pour combattre Bachar Al Assad et ses sbires. Les statuts ont été adoptés à l’unanimité et déjà des projets pour aider les militants syriens sur place. Collecte de toutes formes d’aides pour soutenir les victimes de la dictature, publication d’un bulletin d’informations hebdomadaire alimenté par les révolutionnaires de l’intérieur et les militants de l’extérieur et distribué aux sympathisants du Collectif Jasmin qui est déjà présent sur Facebook et compte 528 membres...Le comité est composé de 7 membres dont un représentant de la Commission Générale qui a participé au CNS (Conseil National Syrien) et un révolutionnaire de l'intérieur (Homs). Leurs noms pour une question de sécurité ne seront pas mentionnés du moins pour le moment.
Presque au même moment et à environ 300 mètres du lieu de cette assemblée une septantaine de Syriens ont manifesté devant le Palais Wilson pour soutenir le Président-dictateur Bachar Al Assad. Une mascarade de plus pour un régime aux abois qui ne dupera personne!

DSC_8195-sssssssa.jpg
DSC_8199-sssssssa.jpg
294531_2357270784132_1621127854_2359195_1554238353_n.jpg
Et demain la lutte continue!

23:12 Écrit par Haykel dans Associations, Genève, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : collectif jasmin | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/10/2011

Une action surprise et spectaculaire contre le Consultat de Syrie à Genève

1.jpgFin d’après-midi mouvementée au 72 Rue de Lausanne, à la Représentation du Consulat Syrien à Genève. Cinq militants syriens ont escaladé 3 étages à l’extérieur du bâtiment pour déposer un drapeau et la photo d’un militant assassiné hier par les sbires de Bachar Al Assad. Ambiance électrique et de nombreuses voitures de la gendarmerie encercle les lieux. Une centaine de syriens scande des slogans contre la dictature en Syrie. Une délégation est allée rendre visite  aux cinq militants arrêtés. A son retour, elle donne des nouvelles et décide de poursuivre le sit-in jusqu’à leur libération. L’opposant tué hier est Mechaal Tamo, chef de l’opposition kurde en Syrie assassiné à son domicile à Qamichli (nord-est de la Syrie) par 4 hommes armés et masqués. J’ai donné la parole à Shady Ammane,  fondateur du Collectif Jasmin qui milite à Genève pour une Syrie libérée de la dictature. A noter qu’aujourd’hui à Londres et à Vienne une action similaire a été enregistrée avec l’arrestation respectivement de 7 et 11 opposants. La lute continue...

 

9.jpg
20111008_9999_3.jpg
2.jpg
20111008_9999_11.jpg
20111008_9999_14.jpg
20111008_9999_19.jpg
20111008_9999_23.jpg
20111008_9999_24.jpg
20111008_9999_25.jpg
20111008_9999_29.jpg
20111008_9999_31.jpg
20111008_9999_32.jpg
20111008_9999_35.jpg
20111008_9999_38.jpg
20111008_9999_1-ssssss1111.jpg



Appel des socialistes de Genève:
Pour soutenir nos ami-e-s syrien-ne-s se battant pour la liberté ; Pour lutter contre la dictature syrienne qui massacre odieusement son peuple ; Pour protester contre l’arrestation de manifestants se battant pour la démocratie par la police genevoise ; Nous vous invitons à protester contre le régime terrifiant sytrien, le dimanche 9 octobre 2011, à 14 heures, devant le Consulat de Syrie à Genève, Cité des droits humains, 72, rue de Lausanne. Les deux Conseiller-ère-s aux Etats de Genève, Liliane Maury Pasquier et Robert Cramer, seront présents pour soutenir le vent de liberté des Révolutions arabes. Venez nombreuses et nombreux !
Et demain est un autre jour!

20/09/2011

Des Kurdes sur la Place des Nations!

20110920_9999_9-ssssss1111.jpgDepuis 12h30, 200 kurdes environ font le pied de grue devant les Nations-Unies. Ils sont venus de plusieurs cantons de la Suisse crier leur colère sur la Place des Nations. Depuis le 27 juillet ils n’ont aucune nouvelle de leur leader Abdullah Öcalan emprisonné en Turquie. Ils ont présenté une lettre à un responsable de l’ONU en espérant faire bouger les choses. Ils vont rester encore sur place jusqu’à 17h00.

20110920_9999_3-ssssss1111.jpg
20110920_9999_5-ssssss1111.jpg
20110920_9999_7-ssssss1111.jpg
20110920_9999_10-ssssss1111.jpg
20110920_9999_6-ssssss1111.jpg
20110920_9999_11-ssssss1111.jpg
20110920_9999_12-ssssss1111.jpg
20110920_9999_15-ssssss1111.jpg
20110920_9999_14-ssssss1111.jpg
20110920_9999_16-ssssss1111.jpg
Et demain est un autre jour!

17/09/2011

Marche mondiale du jasmin pour la liberté du peuple syrien

20110917_9999_5-ssssss1111.jpgLe rendez-vous était pris depuis plusieurs jours pour sortir aujourd’hui dans la rue et défendre la cause des syriens qui se font massacrer par un régime aux abois. Il ne se passe pas un jour sans qu’on entend telle ou telle exaction dans une des régions en Syrie. Des milliers de morts injustement qui font écho à un silence international assourdissant!  Réaction timide, quelques fermetures d’ambassades, des cartons jaunes distribués là ou là où il ne fait pas trop mal,  quelques intimidations sans réels effets...Bachar, le boucher de Damas a encore de beaux jours devant lui.
La Syrie n’a pas le pétrole de la Libye...ça explique peut être en parti le manque d’entregent de la communauté internationale. Le Président dictateur syrien n’a toujours pas compris qu’il est grand temps de partir. Ses amis d’hier se distancient de lui pour ne pas cautionner ses crimes...Mais il ne comprend toujours pas. Malgré l’appel incessant de son peuple pour son départ du pouvoir, il s’entête et continue de tirer sur la foule à l’arme lourde. Ben Ali ou Hosni Moubarek ce sont des enfants de choeur par rapport aux atrocités du dirigeant syrien. Que retiendra de lui l’histoire? Bachar Al Assad fût un dictateur sanguinaire sans étoffe politique pendant un règne dictatorial hérité d'un père tout aussi cruel. Voilà ce qu’on pourrait lire dans les manuels de l’histoire un jour prochain.
Ce samedi plusieurs villes en Europe mais aussi dans le monde arabe ont tenu à marquer leur soutien avec le peuple syrien. A Genève, environ 300 personnes ont défilé à travers la ville dans le calme pour soutenir un peuple meurtri. Plusieurs 20110917_9999_103-ssssss1111.jpgpersonnalités ont pris part au rassemblement au point de départ à la Place des Nations et ont même prononcé des discours: Ueli Leuenberger, Président des verts et Conseiller national, Remy Pagani Conseiller administratif à la ville de Genève, Loly Bolay députée au Grand Conseil, Pierre Vanek secrétaire du parti SolidaritéS, militant et ancien Conseiller national, Karl Grünberg, animateur de ACOR SOS Racisme, Hafid Ouradiri directeur de la Fondation de l’Entre connaissance...Ce rassemblement a duré trois heures et a conduit les participants de la Place des Nations à la Place Neuve. Chants, slogans anti-Bachar, le boucher de Damas, des pancartes méprisantes envers le régime en place...les manifestants se sont fait remarquer et de belle manière dans les rues passantes de Genève qui grouillent de monde comme d’habitude le samedi. La commémoration du massacre de Sabra et Chatila qui coïncide avec le rassemblement de ce jour, a été évoqué à plusieurs reprises par les intervenants faisant échos avec les différents drapeaux fièrement portés par des marocains, algériens et palestiniens. La pression sur la Syrie ne sera pas lâchée et la lutte continue. La seule énigme est d’ordre mathématique. Combien de jours résistera encore le dictateur? Et combien de victimes payeront encore le prix de leur résistance?

Article paru dans Kapitalis le 19.09.2011

20110917_9999_10-ssssss1111.jpg
20110917_9999_13-ssssss1111.jpg
20110917_9999_21-ssssss1111.jpg
20110917_9999_25-ssssss1111.jpg
20110917_9999_30-ssssss1111.jpg
20110917_9999_38-ssssss1111.jpg
20110917_9999_41-ssssss1111.jpg
20110917_9999_26-ssssss1111.jpg
20110917_9999_65-ssssss1111.jpg
20110917_9999_63-ssssss1111.jpg
20110917_9999_70-ssssss1111.jpg
20110917_9999_73-ssssss1111.jpg
20110917_9999_75-ssssss1111.jpg
20110917_9999_82-ssssss1111.jpg
20110917_9999_57-ssssss1111.jpg
20110917_9999_60-ssssss1111.jpg
20110917_9999_98-ssssss1111.jpg
20110917_9999_107-ssssss1111.jpg
20110917_9999_108-ssssss1111.jpg
20110917_9999_114-ssssss1111.jpg
20110917_9999_117-ssssss1111.jpg
20110917_9999_128-ssssss1111.jpg
20110917_9999_129-ssssss1111.jpg
20110917_9999_149-ssssss1111.jpg
20110917_9999_152-ssssss1111.jpg
20110917_9999_154-ssssss1111.jpg
20110917_9999_157-ssssss1111.jpg
20110917_9999_158-ssssss1111.jpg
20110917_9999_159-ssssss1111.jpg
20110917_9999_174-ssssss1111.jpg
20110917_9999_176-ssssss1111.jpg
20110917_9999_178-ssssss1111.jpg
20110917_9999_181-ssssss1111.jpg
20110917_9999_189-ssssss1111.jpg
20110917_9999_193-ssssss1111.jpg
20110917_9999_197-ssssss1111.jpg
20110917_9999_202-ssssss1111.jpg
20110917_9999_207-ssssss1111.jpg
20110917_9999_211-ssssss1111.jpg
20110917_9999_215-ssssss1111.jpg
20110917_9999_221-ssssss1111.jpg
20110917_9999_241-ssssss1111.jpg
20110917_9999_248-ssssss1111.jpg
20110917_9999_255-ssssss1111.jpg
20110917_9999_258-ssssss1111.jpg
20110917_9999_261-ssssss1111.jpg
20110917_9999_265-ssssss1111.jpg
20110917_9999_266-ssssss1111.jpg
20110917_9999_268-ssssss1111.jpg
20110917_9999_275-ssssss1111.jpg
20110917_9999_278-ssssss1111.jpg
20110917_9999_281-ssssss1111.jpg
20110917_9999_287-ssssss1111.jpg
20110917_9999_291-ssssss1111.jpg
20110917_9999_301-ssssss1111.jpg
20110917_9999_304-ssssss1111.jpg
20110917_9999_306-ssssss1111.jpg
20110917_9999_307-ssssss1111.jpg
20110917_9999_312-ssssss1111.jpg
20110917_9999_314-ssssss1111.jpg











Et demain est un autre jour!

12/09/2011

Retour sur le 11 septembre

2017566984.jpgDepuis plusieurs jours, on assiste à de multiples hommages, bien avant le 11 septembre, aux 2973 victimes des 2 grandes tours américaines dont 343 membres des pompiers new-yorkais et 23 policiers... qui sont morts en héros sans avoir sauvé la moindre victime. Chut ! Le mythe, il faut l’entretenir coûte-que-coûte pour la grandeur des Etats-Unis ! Certes il y a eu 2973 morts, pour rien... Une cible gratuite et innocente contre laquelle des lâches cachés derrière une idéologie fallacieuse au nom d’un certain islam ne représentant qu’eux-mêmes, ont commis un acte ignoble et condamnable. Personne ne parle des centaines de milliers de victimes tombées en «dommages collatéraux» suite à la poursuite d’un soi-disant terrorisme en Irak, en Afghanistan et dans d’autres pays.
Le prix d’une vie américaine
Une vie américaine vaut des milliers d’innocents ailleurs... On le sait depuis belle lurette... Et pour l’Occident, un Américain libre et vivant mérite tous les ratages d’une guerre que l’on qualifie de chirurgicale pour atténuer les dégâts. 1455958255.jpgUne vie humaine n’a pas la même valeur partout ! J’ai arrêté de compter pour ne pas figurer parmi les compteurs qui comptabilisent inutilement les statistiques !
Oui, il y a eu 2973 Américains innocents tombés à New York... Je m’incline devant ces victimes. J’aime le mot innocent et je vais l’utiliser à satiété et à bon escient, quitte à abuser de la répétition utile. Combien d’Irakiens, d’Afghans, de Pakistanais... ont payé le prix de cette folie? Certainement 10.000 fois plus que les innocents 2.973 Américains ! Mais vous le savez bien, un Américain mérite toutes les célébrations majestueuses au nom de sa suprématie et du mythe qu’il inspire au reste du monde ! Et puis zut, parmi les Irakiens, Afghans, Pakistanais morts bêtement, innocemment, je ne dispose point de statistiques pour connaître le nombre de sapeurs pompiers... disparus en plein exercice de leur fonction. Mais j’imagine qu’ils ont dépassé le nombre de 343 victimes vue la proportion des innombrables opérations chirurgicales qui ont mal tourné, les bavures déclarées et non déclarées, les attentats qui leur ont emboîté le pas !!

Légende photos: (1): © rodolphe trider - Fotolia.com

(2): © Naiyyer - Fotolia.com

Article paru dans Kapitalis le 13.09.2011

Et demain est un autre jour!

15:50 Écrit par Haykel dans Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : le 11 septembre | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/09/2011

«Durban III» par Karl Grünberg

32232_431398756795_236413916795_5720753_535464_n.jpgCela fait un moment que je guette Karl Grünberg, grand militant devant l’éternel, travailleur social et animateur de ACOR SOS Racisme. Je n’arrête pas de le rencontrer lors des manifestations à Genève. Nos chemins se sont croisés à plusieurs reprises et ni l’un ni l’autre n’a pris les devants pour se voir dans un cadre autre que celui des manifs. Une fois un rendez-vous était pris dans un bistrot vers la gare mais la providence a voulu qu’on se rate pour quelques minutes. Hier soir, sans rendez-vous on s’est retrouvé au même endroit...par coïncidence. Oui Genève est un grand village! On ne s’est pas quitté durant un long moment pour partager une longue réflexion au sujet de l’UDC, des droits de l’homme et des opprimés. Je suis impressionné et en bien, Karl est un spécialiste du parti agrarien qu’il suit assidûment. Il est même capable d’en faire un film ou plusieurs livres...si on lui donne les moyens! Dorénavant Karl a carte blanche sur mon blog et il peut intervenir quand il veut. Première intervention dans le cadre de la conférence «Durban III» qui aura lieu le 22 septembre à New York! D’autres rendez-vous sont pris au début du mois d’octobre...


20110113_4014-ssssss1111.jpgKarl Grünberg en quelques lignes:
Travailleur social et animateur de ACOR SOS Racisme. Il milite pour la justice sociale et le respect des droits humains. Son combat il le mène contre le racisme pour lequel il s’est engagé dès 1985 en développant SOS Racisme en Suisse et en participant à la Fédération internationale de SOS Racisme (FISR). A ce sujet, Karl Grünberg répond à quelques questions:
-Pourquoi une telle lutte gagne-t-elle en importance. Et le racisme c'est quoi?
“Albert Memmi, définit le racisme comme la valorisation, généralisée et définitive, de différences, réelles ou imaginaires, au profit de l'accusateur et au détriment de sa victime, afin de justifier ses privilèges ou son agression.”
-En quoi sa définition s'applique-t-elle à notre époque?
“Depuis le milieu des années 1980, il se développe comme conséquence d'une oppression accrue de pays ayant été soumis aux anciens empires coloniaux et d'une augmentation du nombre des ressortissants de ces pays (immigration ou asile) vers les anciennes métropoles coloniales. L'oppression croissante des peuples autrefois colonisés n'est pas la seule expression de la puissance des dominants. Elle s'exprime également par la mise en cause des acquis sociaux de leurs propres peuples et l'affaiblissement des institutions étatiques dans lesquelles ils ont pu se développer.
Un nombre croissant de leurs citoyens croient l'accusateur et combinent le mépris des peuples dominés à la colère que l'immigration les appauvrisse. Les uns et les autres pâtissent de cette situation et le chemin de nouvelles solidarités doit être tracé. En s'efforçant d'affaiblir l'accusateur et l'agresseur la lutte contre le racisme contribue à cette perspective.”
=================
Les buts de ACOR SOS Racisme:
•    défense des droits et de la dignité des personnes concernées par le racisme,
•    promotion du débat public sur les circonstances qui ont conduit à cette valorisation, généralisée et définitive, de différences, réelles ou imaginaires et sur les privilèges qu'elle protège,
•    élaboration de législations plus justes dans le sens de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale que la Suisse a ratifiée en 1994 et de la nouvelle Constitution suisse (2000) qui refuse la discrimination.
============================================================================================

© kentoh - Fotolia.com.jpg22 septembre 2011, «Durban III» à New York
L’Allemagne, l’Australie, l’Autriche, le Canada, l’Italie, la République Tchèque demandent avec Israël, le boycott de la Conférence mondiale sur le racisme, dite Durban III, après s’être efforcés d’empêcher Durban II (Genève, 2009). Pourquoi?
Dès 1973, les Chicago boys ont soutenu Pinochet et sa dictature. Leurs «réformes» se sont appliquées de façon croissante contre les idéaux sociaux des Trente Glorieuses. En 1990, Bush père avait mené sa première guerre contre l’Irak.
Samuel Huntington publiait en 1996 le «Clash des civilisations»: «Les trois questions suivantes résument les efforts de l’Occident sur la scène internationale: 1) le maintien de sa supériorité militaire par les politiques de non-prolifération et de contre-prolifération des armes nucléaires, biologiques et chimiques et des moyens de les utiliser; 2) la promotion des valeurs politiques et des institutions occidentales en pressant les autres sociétés à respecter les droits humains tels qu’ils sont conçus à l’Ouest et à adopter la démocratie à l’occidentale; 3) la protection de l’intégrité culturelle, sociale et ethnique des sociétés occidentales par la restriction du nombre des non-occidentaux admis comme immigrants ou réfugiés.»
Le 11 septembre ouvre une nouvelle période
Quelques semaines après les attentats terroristes du 11 septembre 2001, Bush faisait voter une loi liberticide, le Patriot Act, et ouvrait le camp de concentration de Guantanamo. Il engageait la «guerre contre le terrorisme» en Afghanistan puis, le 20 mars 2003, l'invasion de l'Irak.
Le 11 Septembre, les kamikazes, les attentats criminels de Londres, Madrid et Bombay ont tracé la voie à une horrible rumeur: la révolte des «jeunes nés de l'immigration» n’aurait rien à voir avec l’explosion d’une colère qu’a couvée trois décennies de discriminations mais serait du racisme anti-blanc.
Le rouleau compresseur de l’islamophobie a remodelé le paysage politique et imposé l’image de migrant-e-s accusé-e-s d’attiser la crise sociale, de mettre en danger «nos» valeurs, de menacer «notre» indépendance. Il a gonflé un racisme identitaire et victimaire. Des idéologies nationalistes et racistes nées au temps des empires coloniaux connaissent une nouvelle jeunesse.
Sans titre.jpgEt Durban, alors?
«La lutte contre le racisme a été au cœur de la mission des Nations Unies depuis sa fondation à l'ombre des horreurs de la seconde guerre mondiale. Les auteurs de la Charte des Nations Unies se sont juré que jamais plus le monde ne serait témoin de persécutions fondées sur la race. Ils ont énoncé dans ce document historique que chacun, sans distinction de couleur, de sexe, de langue ou de religion, peut se prévaloir des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Que reste-t-il de cette vision cinquante ans plus tard? […] les rêves n'ont été réalisés qu'à moitié. Tandis que la technologie continue de rapprocher les populations du monde et que les barrières politiques s'effondrent, la discrimination raciale, la xénophobie et d'autres formes d'intolérance continuent de ravager nos sociétés» écrit Koffi Annan à la veille de la Conférence mondiale contre le racisme de Durban qui prit fin le 8 septembre 2001 avec d’inacceptables manifestations d’antisémitisme et la terreur du 11 septembre.
Une manipulation cynique
Ces circonstances ont permis de cacher les résultats de la conférence. Il faut être naïf pour ne pas le voir. Leur manipulation a permis de taire les avancées de la conférence concernant les méfaits du colonialisme, de la traite négrière et de la discrimination des migrants et des réfugiés.
Fin septembre 2000, Ariel Sharon avait investi l’esplanade des Mosquées avec sa garde prétorienne et orchestré la répression de la seconde Intifada. Porté au printemps 2001 à la tête du gouvernement israélien, il fit ériger le Mur de la honte soi-disant nécessaire à la défense d’Israël. Les politiques islamophobes européennes recourront à la même rhétorique pour justifier la xénophobie et la «guerre démocratique» en Orient contre des peuples présentés comme des agresseurs aux cultures meurtrières.
Heureuse surprise cet antisémitisme, ces crimes. Les Etats-Unis surendettés s’efforceront de se maintenir à la force de leurs armes et d’autres puissances en recul, avides de pétrole, justifieront leurs violences.
© alain wacquier - Fotolia.com.jpgDialectique diabolique
Les gouvernements israéliens invoquent la shoah et la destruction des Juifs d’Europe pour justifier une politique colonialiste qui provoque la colère du peuple palestinien, qui la subit.
Comment certains ne penseraient-ils être antisémites lorsque le gouvernement israélien justifie leur oppression en prétendant combattre l’antisémitisme.
Comment ces derniers comprendraient-ils Guido Westerwelle, le ministre des Affaires Etrangères allemand, lorsqu’il déclare «Le conflit israélo-palestinien est l'un des nombreux conflits qui ont lieu autour du globe, et ne devrait pas être distingué dans un document sur le racisme» ou Dieter Graumann, le président du Conseil central des Juifs d'Allemagne, lorsqu’il demande à l'Allemagne de boycotter cette conférence parce que cette dernière doit comprendre qu’Israël continue à se battre pour l'existence.
Ah, vivement que l’Allemagne contemporaine et Israël poursuivent leur travail de mémoire. Qu’ils se rappellent que l’Allemagne sous Guillaume II, en 1904, avait voulu l’extermination des quelque 120 000 habitant-e-s de cette Afrique de l’Ouest qu’elle s’efforçait de coloniser.
Bien sûr, cette opinion désorientée est manipulée par des politiciens antisémites qui déclarent, comme Dieudonné, «Les Juifs? Un peuple qui a bradé l’Holocauste, qui a vendu la souffrance et la mort, pour monter un pays et gagner de l’argent» (2002), des «négriers reconvertis dans la banque, le spectacle et l’action terroriste» qui auraient «fondé des empires et des fortunes sur la traite des noirs et l’esclavage» (2004).
Karl Grünberg
ACOR SOS Racisme

Photo 1 & 2: Haykel

Photo "Discrimination": © kentoh - Fotolia.com

Photo "Moutons": © Aldo Gragnaniello - Fotolia.com

Photo "Interdiction racisme": © alain wacquier - Fotolia.com

Et demain est un autre jour!

27/08/2011

1er grand bal de la Décroissance!

1.jpgLa cour de l’îlot 13 a vécu aujourd’hui au rythme de la décroissance. Une grande fête mais aussi des instants d’échange, de trocs et de dialogues pour une société écologique qui repousse la course à la consommation. Partager, troquer et dépenser moins. Solidarité, citoyenneté et main tendue à l’autre.  Réveil des consciences, réflexion autour du superflu, remise en question des comportements, établissement des vrais besoins... je ne sais pas si j’ai bien résumé la "Décroissance" telle qu’elle est perçue par ses initiateurs.
Cet après-midi à l’îlot 13 il y avait du monde. Tous sont venus pour un moment de convivialité. Nombreux participants habitent sur place. D’autres ont fait le déplacement comme moi par curiosité. Genève bouge...et quand ça sort des sentiers battus ça donne une ambiance exquise et naturelle. C’est cette Genève là que j’adore! Diversité, partage, dialogue, échange le tout dans le respect et la bonne humeur. Par la photo voici mon témoignage. Et au prochain bal de la décroissance saisissez l’occasion pour aller à la découverte de ceux qui croient à ce mode de vie, ça vaut vraiment la peine!

DSC06697-ssssss1111.jpg
DSC06695-ssssss1111.jpg
20110827_9615-ssssss1111.jpg
20110827_9616-ssssss1111.jpg
20110827_9617-ssssss1111.jpg
1.jpg
2.jpg
3.jpg
5.jpg
1.jpg
4.jpg
2.jpg
1.jpg
20110827_9618-ssssss1111.jpg
20110827_9621-ssssss1111.jpg
20110827_9622-ssssss1111.jpg
20110827_9627-ssssss1111.jpg
20110827_9628-ssssss1111.jpg
20110827_9629-ssssss1111.jpg
20110827_9633-ssssss1111.jpg
20110827_9634-ssssss1111.jpg
20110827_9635-ssssss1111.jpg
20110827_9638-ssssss1111.jpg
20110827_9639-ssssss1111.jpg
20110827_9640-ssssss1111.jpg
20110827_9641-ssssss1111.jpg
20110827_9637-ssssss1111.jpg
20110827_9648-ssssss1111.jpg
20110827_9650-ssssss1111.jpg
20110827_9651-ssssss1111.jpg
20110827_9652-ssssss1111.jpg
20110827_9653-ssssss1111.jpg
Et demain est un autre jour!

12/08/2011

Manifestation devant le Consulat syrien

1.jpgUne manifestation non autorisée vient d’avoir lieu ce vendredi entre 12h30 et 13h20 au 72 Rue de Lausanne sous les fenêtres du Consulat Syrien. L’information sur ce rassemblement a été jalousement gardée depuis deux jours maintenant pour un meilleur effet de surprise. Une cinquantaine de manifestants ont crié leur colère et scandé des slogans contre Bachar El Assad, un Président dictateur qui tire sur son peuple. Parmi les syriens présents à la Rue de Lausanne, figure des militants suisses dont le plus illustre est le Conseiller National et Président des Verts, Ueli Leuenberger qui s’est confié au micro de PLANETE PHOTOS (voir vidéo)
Après l’arrivée des gendarmes et avant de dissoudre cette manifestations et de la poursuivre sur la Place des Nations,  3 syriens ont déposé une lettre à leur Consulat qui a refusé de les accueillir. Dans cette lettre une demande est adressée à tout le Consulat syrien pour une démission collective.

IMGP7356-ssssss1111.jpgLettre du collectif Jasmin au Consulat syrien
Ci-joint la version française du message que le Collectif Jasmin présent sur Facebook et initiateur de cette rencontre a livré aux autorités consulaires de La Syrie à Genève:

“Lettre du collectif Jasmin et membres de la communauté syrienne de Suisse à l’intention du corps diplomatique représentant la Syrie.
Monsieur le Consul, messieurs les membres du corps diplomatique représentant la Syrie en Suisse,
Le régime criminel de la famille Assad qui sévit depuis cinq mois dans notre chère et meurtrie Syrie a aujourd’hui perdu toute légitimité nationale et internationale.
Ne reculant devant aucune barbarie jusque dans la plus stricte intimité du peuple syrien, ce régime infecte a chassé, torturé, assassiné hommes jeunes ou vieux, femmes et enfants dans tout le pays. Des maisons aux hôpitaux en passant par les lieux de culte et les écoles, les bandes de voyous recrutées par le traître Assad pour terroriser la population ainsi que ses services du chaos n’ont épargné rien, ni personne. Tout cela n’est autre que le prolongement de l’abus de pouvoir, les humiliations et les offenses que subit le peuple syrien depuis 40 ans et dont les intérêts nobles n’ont cessé d’être dévorés par ceux, viles, de la famille Assad et co (pour complice). Ne tenant plus le courageux peuple syrien est sorti dans la rue pour demander que les promesses de réformes soient tenues, que cesse le temps de l’injustice et de la corruption et que vienne enfin le temps de la liberté et de la dignité. En guise de réponse, le régime a serpenté entre mensonges honteux et repression atroces.
C’est pourquoi, nous, le collectif Jasmin et des membres de la communauté syrienne de Suisse vous appelons pacifiquement mais fermement, à vous désolidariser du régime syrien lâche et criminel et à rejoindre le camp du peuple syrien en présentant votre démission immédiate et collective”.

IMGP7366-ssssss1111.jpgUn manifeste dans le courrier de demain: "Halte à la représsion sanglante en Syrie"
Par ailleurs, selon le Collectif Jasmin, un manifeste sera publié demain samedi 13 août par le journal Le courrier signé par de nombreuses personnalités suisses, des politiques, des intellectuels et des militants des droits de l’homme. Voir en Bas la liste des signataires du manifeste “Halte à la répression sanglante en Syrie”.

Manifeste avec la liste complète des signataires qui paraîtra dans le journal LE COURRIER samedi 13 août 2011 :

"


HALTE A LA REPRESSION SANGLANTE EN SYRIE". 

La répression que le pouvoir syrien exerce contre la population civile depuis bientôt cinq mois s’accroît chaque jour davantage. En la seule journée du dimanche 31 juillet, plus de 140 personnes ont été tuées, dont une centaine dans la ville de Hama. Les autorités s’en prennent violemment aux proches de ceux qui, en Syrie ou à l’étranger, osent critiquer le régime. Par la terreur, elles espèrent murer les Syriens dans le silence.Au nom de ceux qui ne peuvent parler, nous disons : 
Stop ! Arrêtez le massacre !

Nous condamnons avec vigueur la répression sanglante menée par le pouvoir syrien. 
Nous saluons le courage des Syriens qui se battent pour leur liberté et qui résistent à l’oppression. 
Nous demandons à la Confédération suisse d’user de toute son influence et de prendre toutes les mesures utiles pour empêcher le régime syrien de poursuivre sa politique criminelle. 

Collectif Jasmin; SolidaritéS Suisse ; Les Verts suisses ; Les Verts genevois ; Parti socialiste genevois ;Amnesty International section suisse ; CETIM (Centre Europe - Tiers Monde) GE ; Jean Batou, prof. d’Université, SolidaritéS,GE ; Shady Ammane,médiateur ; HafidOuardiri, Fondation de l’Entre.-Connaissance,GE ; Marguerite Gavillet Matar, chargée d’enseignement à l’Université de GE ; Alda De Giorgi, militante féministe, Collectif 14 juin, GE ; Riccardo Bocco, prof. à l'IHEID, GE ; Marie-Pierre Maystre, psychothérapeute, membre d’Amnesty-Genève ; Tobias Schnebli, cons. municipal, GE ; Pierre Vanek, a. cons. national, secrétaire de SolidaritéS – GE ; Ueli Leuenberger, cons. national, prés. des Verts suisses ; Yvan Rochat, prés. des Verts genevois ; Selim Matar, écrivain, GE ; Maryelle Budry, militante féministe, cons. municipale (Carouge) ; Nael Georges, dr en droits de l’homme ; Cornelio Sommaruga, prés. de la Fondation pour le Futur, Amman ; Laurence Déonna, reporter, écrivaine, photographe, Prix UNESCO de l'éducation à la paix ; Daniel Meier, politologue, chercheur FNS, Beyrouth ;Anne-Marie Barone, juriste, GE ; Margret Kiener Nellen, cons. nationale, PS ; Francine John-Calame, cons. nationale, membre de la commission de politique extérieure, déléguée au Conseil de l’Europe et à la Francophonie ; Josef Lang, cons. national, les Verts Zug ; Christa Markwalder, cons. nationale, prés. de la commission desAffaires Etrangères du Conseil National ;Yves Guisan, a. cons. national, médecin-chirurgien ; Gabriel Baechler, Le Cercle, Sion ; René Longet, prés. du PS genevois ; Arnaud Moreillon, Secrétaire général du PS genevois ; Josef Zisyadis, cons. national LAGAUCHE ; Jean Ziegler,Vice-Prés. du Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme de l’ONU ; Erica Deuber Ziegler, historienne de l’art, GE; Fabio Pedrina, cons. national, Tessin ; Tawfik Chamaa, médecin, GE ; Abdul Hamid Chidda, juriste, GE ; William A. McComish, prés. de l'Association de l'Appel Spirituel de Genève, pasteur, ancien doyen de la cathédrale St Pierre, GE ; Tariq Ramadan, prof. d’études islamiques contemporaines, Oxford-UK ; Karl Grünberg,ACOR SOS Racisme, GE ;AldjiaMoulaï, ACOR SOS Racisme, GE ; Claude Ruey,a.cons.d’Etat, cons. national, Nyon ;Anouar Gharbi, prés.de Droit Pour Tous ; Josiane Aubert, cons. nationale ;André Gavillet, cons. d’Etat honoraire, VD ; Mohamad Al-Dourobi, dr en sciences politiques, écrivain, NE ; Gilles Godinat,médecin, a. député, co-président du ForumSanté ; AbbasAroua, 
physicien médical, GE ; Anne-Catherine Menetrey-Savary, a. cons. nationale, VD ; 
Jean-François Sauter, cons.municipal Vert, Versoix ; Silvia Schenker, cons. nationale, Bâle ; Julien Cart, cons. municipal ville de GE, co-prés. des Jeunes Verts GE ; Carlo Sommaruga, cons. national, avocat, GE ; Ahed Chamaa, comptable, GE ; Anne Mahrer, députée au Grand Conseil genevois ; Luc Recordon, cons. aux États, VD ; Catherine Hess, militante féministe Femmes en Noir, membre du Collectif Urgence Palestine-Genève ; Jean Rossiaud, Verts Suisses /European Green Party; Laurent JIMAJA, cons. municipal Vert, Gd-Saconnex.

IMGP7357-ssssss1111.jpg
IMGP7377-ssssss1111.jpg
IMGP7367-ssssss1111.jpg
IMGP7376-ssssss1111.jpg
IMGP7379-ssssss1111.jpg
IMGP7380-ssssss1111.jpg
IMGP7382-ssssss1111.jpg
IMGP7385-ssssss1111.jpg
IMGP7388-ssssss1111.jpg
IMGP7418-ssssss1111.jpg
IMGP7389-ssssss1111.jpg
IMGP7394-ssssss1111.jpg
IMGP7399-ssssss1111.jpg
IMGP7407-ssssss1111.jpg
IMGP7401-ssssss1111.jpg
IMGP7409-ssssss1111.jpg
IMGP7413-ssssss1111.jpg
IMGP7417-ssssss1111.jpg
IMGP7428-ssssss1111.jpg
IMGP7433-ssssss1111.jpg
IMGP7427-ssssss1111.jpg
IMGP7426-ssssss1111.jpg

Et la Contribution de Hafid Ouardiri sous forme de commentaire:
"Encore une fois merci de donner la parole à celles et ceux qui ont en été privés durant plus d'un demi siècle. Ils se revendiquent de ces étincelles de ce feu qui a brûlé le martyr Mohammad Bouazizi. Les gens sont suspendus aux valeurs boursières qui se jouent de tout le monde.Ignorant ainsi les Vraies Valeurs qui sont bafouées au vu et su de toutes et de tous.Nul ne peut vaincre un peuple qui ne veut plus vivre sous la dictature et qui n'a plus peur, sachant que sortir dans la rue les mains nues pour dire non à la tyranie équivaut à mourir. C'est Bashar et ses mercenaires qui sont déjà dans les cercueils de l'histoire. Comment peut-on rester silencieux alors que c'est tout un peuple entier qui se fait assassiner? Pourquoi mentir et dire que nous sommes les défenseurs des Droits de l'Homme et de sa Dignité? Notre impuissance et notre indifférence sont complices des bourreaux des peuples."

Et celle du Constituant Boris Calame qui pose une réflexion pertinente sur le droit de manifester
"Extraordinaire, avec la loi sur (contre) les manifestations à Genève, il n'est plus possible à un peuple de s'exprimer pacifiquement contre son dictateur ... et solidairement avec ses compatriotes opprimés. La police veille au grain, elle demande la dispersion de la manifestation ... intéressant de regarder/comparer ce qui se passe en Syrie, notamment avec les ambassades de France et des USA. La manifestation se doit de rester un droit fondamental !!! Boris Calame Constituant, Genève"

Dans La Tribune de Genève édition papier (13.08.2011):
Sans titre-1.jpg

A lire aussi:

Et demain est un autre jour!

06/08/2011

Un SOS pour la Syrie en direct de la Place des Nations!

Sans titre1-ssssss1111.jpgCe qui se passe actuellement en Syrie n’est pas seulement un fait dramatique, c’est aussi une mascarade à l’échelle internationale. Le dictateur Bachar Al Assad continue de tirer sur son peuple alors que les grandes puissances tergiversent et se concertent encore et encore sur les résolutions à prendre contre un régime tortionnaire. Cet après-midi sur la Place des Nations, une trentaine de syriens se sont rassemblés et ont formé avec leur corps le mot SOS. Un geste de désespoir et un cri d’alarme en ce début de ramadan contre la répression sanglante à Hama et dans d’autres villes qui sont assiégées par les chars et les blindés d’un Président tueur! Le bilan du premier vendredi de ce mois de ramadan: 22 manifestants tués. J’ai demandé à deux syriens de Genève de faire à ma place le compte-rendu de ce rassemblement de soutien au peuple syrien.
===============
20110806_8755-ssssss1111.jpg"Un rassemblement des militants des droits de l’homme et du peuple syriens a eu lieu ce jour le 05.08.2011 devant l’ONU, place des Nations pour exprimer leur rage face au massacre perpétré par le régime syrien.
En effet, depuis le début de ce mois l’armée syrienne avec les différents services de sécurités multiplient les incursions dans différentes villes et régions, notamment la ville de Hama, ou on compte plus de 300 civiles tués depuis dimanche dernier.
L’armée dirige les canons de ses chars indistinctement vers les manifestants et les maisons des civiles dans les quartiers résidentiels. Des femmes et des enfants sont ainsi tués dans leur propre maison.
Une honte pour l’humanité qu’un tel massacre se passe au 21ème siècle sans que l’ensemble de la communauté internationale (dont spécifiquement les Etats arabes ?) le condamne. Certains osent même relativiser une telle tuerie et parle d’équilibre et de complot sans laisser la possibilité aux médias de vérifier la situation réelle sur place.
Ainsi, avec nos propres corps (images), nous appelons la communauté internationale à réagir fermement face à cette répression  sans précédente."
Dr Tawfik CHAMAA
Dr Nael GEORGES

20110806_8771-ssssss1111.jpg
20110806_8765-ssssss1111.jpg
20110806_8767-ssssss1111.jpg
20110806_8768-ssssss1111.jpg
20110806_8770-ssssss1111.jpg
20110806_8778-ssssss1111.jpg
20110806_8757-ssssss1111.jpg
Sans titre-ssssss1111.jpg
20110806_8760-ssssss1111.jpg
20110806_8758-ssssss1111.jpg
Et demain est un autre jour!