30/04/2011

Ladies Night genevoise autour de la passion du vin

ladies night1.jpgContrairement aux idées reçues (celles des hommes, en réalité), les femmes sont d’excellentes dégustatrices. Le monde du vin ne leur est en rien étranger.
Il faut bien l’avouer, il est bien rare que le sommelier demande à la dame de déguster le vin lorsqu’un couple ou des amis s’attablent pour un bon repas. Résultat, il arrive que les femmes apprécient peu le vin choisi par les hommes. Non pas pour des raisons de goût féminin particulier, mais parce qu’il ne convient tout simplement pas. «Mais voilà, reconnaît Eugénie Croze du Cellier Mövenpick Genève, elles ont souvent peur de dire des bêtises et ne trouvent pas encore leur place.» Sous-entendu, les hommes n’hésitent jamais… à en dire de très grosses en se croyant de très grands spécialistes.
C’est la raison pour laquelle le Cellier Mövenpick de Genève (chemin du Grand-Puits 40, Meyrin. Tél. 022 782 65 72) organise une Ladies Night le 19 mai à partir de 19h. Toutes les dames, et seulement les dames, sont les bienvenues. Johnny Haury, le gérant du lieu leur laisse les clés. Et nous, pendant ce temps… on va déguster! Car elles vont sûrement se lâcher, chacune d’entre elles ayant au moins le souvenir d’un type qui se la joue et qui n’y connaît pas grand-chose. Sans titre-4.jpgDifficile en effet d’avouer qu’en matière de vin, nous ne maîtrisons souvent que quelques bribes de vocabulaire… qui se limitera à des phrases de genre : «Ah, il a de la cuisse »! Mais c’est quand même un peu léger pour briller en société.
Les dames vont donc passer une soirée exceptionnelle, simplement pour apprécier la modération des propos. Eugénie Croze et sa collègue Laurence Lévêque ont d’ailleurs préparé une soirée qui dépassera le seul cadre du vin. La soirée sera festive et s’ouvrira à d’autres activités telles que l’artisanat, le chocolat, la beauté. «Le but, poursuit Eugénie Croze, est d’associer un vin par atelier thématique.»
Beaucoup de surprises également… à découvrir sur place. «Cela permet de passer une très bonne soirée entre copines, ajoute Laurence Lévêque, sans jamais nous ennuyer puisque nous passerons du vin au défilé de lingerie, du massage aux produits cosmétiques, du chocolat à… Traitez-moi comme une princesse.» Tout un programme.
Alain Bossu pour PLANETE PHOTOS


Pour s'inscrire par mail: cellier.geneve@moevenpick.com
Photos
Les dames du Cellier Mövenpick, Eugénie Croze (à gauche) et Laurence Lévêque.

PS: attention à l'abus d'alcool!

 

Et demain est un autre jour!

11:09 Écrit par Haykel dans Genève, Société - People | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cellier mövenpick | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/04/2011

Manifestation contre le génocide arménien

Date: dimanche 24 avril, Lieu: Quai Wilson, nombre de manifestants: une centaine de personnes.

P1170642-ssssss1111.jpg
P1170643-ssssss1111.jpg
P1170644-ssssss1111.jpg
P1170650-ssssss1111.jpg
P1170655-ssssss1111.jpg
P1170656-ssssss1111.jpg
P1170645-ssssss1111.jpg
P1170657-ssssss1111.jpg
P1170665-ssssss1111.jpg
P1170666-ssssss1111.jpg
P1170677-ssssss1111.jpg
Sans titre-ssssss1111.jpg
Sans titre3-ssssss1111.jpg
Sans titre4-ssssss1111.jpg
P1170639-ssssss1111.jpg
A lire la note de mon ami Pascal Holenweg

Photos: Memet Asker pour PLANETE PHOTOS
Et demain est un autre jour!

20/04/2011

Encore un accident!

DSC00172-ssssss1111.jpg
DSC00174-ssssss1111.jpg
DSC00183-ssssss1111.jpg
Aujourd'hui vers 15h30 à la sortie du parking du Mont-Blanc pas loin de l'Horloge fleurie. Accident entre 2 voitures. Sur place 2 véhicules de police et une ambulance.
Il y a des journées comme ça!

Et demain est un autre jour!

16:30 Écrit par Haykel dans Genève, genève,les rues de genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : accident pont du mont blanc | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/04/2011

A la rencontre des portugais de Genève

Portrait de João Roque


Blog citoyen avec un grand C, PLANETE PHOTOS publie assez régulièrement des contributions d’amis, de lecteurs et de personnalités qui participent à leur façon à la vie de cette ville que nous aimons tant: Genève. Blog ouvert sur la diversité j’accueille pour quelque temps Gabriela De Alburquerque, une journaliste portugaise qui reprend du service après une parenthèse qui l’a éloignée du milieu journalistique. En dressant le portrait de ses concitoyens qui ont choisi de vivre à Genève elle nous invite à voyager à travers l’une des plus grandes communautés en Suisse. Gabriela De Albuquerque écrit en portugais dans sa langue maternelle et nous propose le même texte traduit en français. Sa première note concerne une figure emblématique du monde des voyages, le directeur commercial à Genève de la compagnie TAP Portugal,  João Roque.

187251_598748307_5360432_n.jpgGabriela De Albuquerque en quelques lignes:
Née en Angola il y a 44 ans, Gabriela De Albuquerque est Portugaise. Passionnée par l’information, elle est diplômée de l’Ecole de Journalisme et Communication de Portalegre, cette ville portugaise magnifique, comme une terrasse sur l’Alentejo.
Gabriela aime lire, écrire, cuisiner, se promener. Elle nous propose un rendez-vous hebdomadaire. Elle a rencontré des Portugais de Genève. Ils ont accepté de se confier, de parler de leur vie, de leurs passions, de leur liens avec le pays natal. Ils couvrent tous les milieux sociaux et professionnels. Ce sont des tranches de vie que Gabriela nous raconte. A déguster avec passion !


João Roque, o homem capaz e vender pentes a um careca

Sans titre.jpgNão é apenas um emigrante português. É um homem bem humorado, determinado e apaixonado por viagens, que teve a sorte de, profissionalmente, conseguir aliar o útil ao agradável.  Uma breve história  sobre  João Roque.
Oriundo de Santarém,  João Roque termina o actual 12 ano de escolaridade e ruma a Lisboa, com o intuito de se graduar em Direito. O espírito aventureiro aliado à insatisfação com o curso escolhido e a situação nacional levaram – no a procurar um novo rumo. Genève foi o destino. Sem trabalho e sem perspectivas concretas, contou com a ajuda de familiares e amigos já cá estabelecidos.  Teve a vantagem de não precisar  ultrapassar a barreira da língua,  uma  vez que o francês era obrigatório.  No entanto, numa época em que os acordos bilaterais estavam distantes da actual realidade,  quatro anos se passaram até que conseguisse o tão desejado permis. João fez um pouco de tudo sempre procurando algo que, em termos profissionais, lhe trouxesse satisfação. Apaixonado por viagens,  optou pelo  turismo. A grande oportunidade surgiu, sob a chancela da TAP, através de um curso de turismo, apenas  para agentes. Concorreu e entrou. Primeiro, nas reservas por telefone, pouco depois e pelo período de 2 anos, no balcão de emissões, passando então a promotor de vendas. De promotor a chefe regional e depois chefe de vendas para toda a Suiça foi apenas uma questão de tempo. João diz, com bom humor, que « era capaz de vender um pente a um careca ».   Os resultados dessa capacidade  estão demonstrados, em termos práticos. Quando, à 5 anos começou como chefe de vendas da TAP para a Suiça, existia apenas 1 vôo circular, Genève-Lisboa, combinado com Zurique. Actualmente, existem 9 vôos directos Genève-Lisboa. Tal facto deve-se também, não só à alteração de hábitos do emigrante português, como também aos vôos low-cost, que obrigaram a TAP a criar preços de concorrência.
Sans titre1.jpgEm 2010, João Roque e a  pequena equipa que lidera, atingiram e ultrapassaram, os objectivos e metas que a TAP propôs, conseguindo igualar a receita ao número de passageiros e posicionando também a delegação Suiça-Liechtenstein entre as 10 melhores delegações TAP do mundo !
João não se limitou apenas a construir uma carreira profissional. Activo na sua vida social,  mantém contacto estreito com a comunidade portuguesa e foi Presidente Fundador da filial n. 174 do Sporting Club de Lisboa, cargo do qual abdicou há dez anos, por sobrecarga de agenda.  João não se sente afastado da realidade portuguesa, não perde o Telejornal, sobretudo agora, com  a actual conjuntura político-económica.  Preocupa-o a má qualidade dos nossos políticos…
A cultura também é acompanhada e apreciada de perto, sendo que Tony Carreira, Mariza, Dulce Pontes, Paulo Gonzo e Madredeus estão entre os artistas que mais admira.
O regresso  a Portugal ainda não tem data marcada, mas é uma certeza. Antes de mais, espera ver a filha graduada e estabilizada. Depois, na companhia da mulher, espera dedicar-se ao que mais gosta. Viajar. Quer regressar a lugares que visitou e que o marcaram. Quer conhecer novos lugares. Explorar  com tempo, a Ásia, continente que o encanta.  E quer regressar à Tailândia, quem sabe pela 32a vez!
A cidade de Santarém situa-se num planalto, na margem direita do Rio Tejo, a 65km de Lisboa. Santarém é capital do distrito do Ribatejo e é considerada, pelo seu passado artístico glorioso, « A capital do gótico português. »

Gabriela De  Albuquerque

============================================================================================
Version française


João Roque, l’homme qui vendrait des peignes à un chauve
Sans titre copie.jpgIl n'est pas seulement un immigrant portugais. C’est un homme plein d'humour, déterminé et passionné par le voyage. Il a eu la chance de pouvoir combiner travail et plaisir. Une brève histoire de João Roque, de la compagnie aérienne TAP.
Originaire de Santarem (*), João Roque a passé son bac avant de se diriger vers Lisbonne avec l'intention d'obtenir un diplôme en droit. L'esprit d'aventure associé à l'insatisfaction procurée par le cours choisi et les conditions nationales l'ont forcé à chercher une nouvelle direction. Il a 20 ans et laisse la faculté de droit pour se rendre à Genève. Sans travail et sans réelles perspectives, il a demandé l'aide d'amis et de leur famille déjà établie à Genève. Son atout maître : ne pas avoir à surmonter la barrière linguistique, puisque, dans l'ancienne école, le français était obligatoire. Cependant, à un moment où les accords bilatéraux sont loin de la réalité actuelle, quatre années s’écoulent avant d’obtenir le permis désiré. João a fait un peu de tout, toujours à la recherche de quelque chose qui, sur le plan professionnel, lui offrirait la satisfaction et l'épanouissement.
Passionné de voyage, il a opté pour le tourisme. Une belle occasion a surgi, sous le sceau de la compagnie aérienne portugaise TAP. Un seul concours pour les agents touristiques a été la porte d'entrée. Il a participé et a été retenu. Il a commencé à la réservation par téléphone et pour une période de deux ans, à la billetterie puis au commercial.  De vendeur à directeur régional des ventes dans un premier temps, puis responsable des ventes pour l'ensemble de la Suisse, poste qu’il occupe aujourd’hui. João rappelle en souriant le commentaire d’un de ses anciens patrons : «il pourrait vendre un peigne à un chauve." Les résultats de cette capacité sont démontrés dans la pratique. Au bout de cinq ans en tant que chef des ventes chez TAP pour la Suisse, la compagnie est passée d’un vol circulaire Genève-Lisbonne, combiné à Zurich. Actuellement, il y a 9 vols directs Genève-Lisbonne. Cela ne change pas seulement les habitudes des émigrés portugais. TAP a dû réagir aussi aux nouvelles règles de concurrence et répondre aux compagnies à bas coût.
Sans titre1.jpgEn 2010, João Roque et sa petite équipe ont atteint et dépassé les objectifs et les buts que TAP leur a fixés, égalisent le chiffre d'affaires/nombre de passagers, et ils ont réussi à positionner la délégation Suisse-Liechtenstein  parmi les 10 meilleures du réseau mondial de la compagnie !
João ne s’est pas limité à construire une carrière professionnelle. Actif dans la vie sociale, il entretient des contacts étroits avec la communauté portugaise et a été président fondateur de la filiale 174 du Sporting Club de Lisbonne, un poste qu'il a abandonné il y a dix ans, son agenda devenant trop surchargé. João ne se sent pas loin de la réalité portugaise, il ne perd pas de vue le Télé journal, pour suivre en particulier la crise politique et économique actuelle. La classe politique portugaise l’inquiète actuellement.
Il suit attentivement la vie culturelle portugaise. Tony Carreira, Mariza, Dulce Pontes, Madredeus Paulo Gonzo sont parmi les artistes qu'il admire le plus.
Le retour au Portugal n'est pas encore à l’ordre du jour, chaque chose à son temps. Tout d'abord, il veut voir sa fille terminer ses études et se lancer dans la vie active. Puis, en compagnie de sa femme, il espère se consacrer à ce qu'il aime le plus: voyager. Il veut retourner à certains endroits qu'il a visités et qui l’ont marqué. Il veut voir de nouveaux horizons ; découvrir avec du temps, l’Asie, le continent qui l'enchante. Et il veut retourner en Thaïlande, peut-être pour la 32e fois!
(*)La ville de Santarém est située sur un plateau sur la rive droite du Tage, à 65 km de Lisbonne. Santarém est la capitale de la province du Ribatejo est considérée par son passé artistique et glorieux: «La capitale du gothique portugais."
Gabriela De Albuquerque

Prochaine note: mercredi 27 avril

Et demain est un autre jour!

15:57 Écrit par Haykel dans Genève, Société - People | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : joão roque, gabriela de albuquerque | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Pas de répit pour les électeurs!

Moins de 24h00 des élections administratives d’autres affiches font leur apparition en Ville de Genève. Il s’agit des votations du 15 mai prochain. Un petit tour d’horizon sur ce qui nous attend pour les prochains jours. Pas de répit pour les électeurs!

DSC00144-ssssss1111.jpg
DSC00145-ssssss1111.jpg
DSC00146-ssssss1111.jpg
DSC00147-ssssss1111.jpg
DSC00148-ssssss1111.jpg
DSC00149-ssssss1111.jpg
DSC00150-ssssss1111.jpg
DSC00151-ssssss1111.jpg
DSC00152-ssssss1111.jpg
DSC00153-ssssss1111.jpg
Photos prises lundi 18 avril
Et demain est un jour!

17/04/2011

Un avion sur la Place du Rhône!

P1170488-ssssss1111.jpg
P1170490-ssssss1111.jpg
P1170498-ssssss1111.jpg
P1170510-ssssss1111.jpg
Sans titre-ssssss1111.jpg
Sans titre2-ssssss1111.jpg
P1170500-ssssss1111.jpg
Samedi 16 avril 2011 sur la Place du Rhône, photos Memet Asker
Une présentation du Groupe Genevois de vol à voile
Vous aussi vous pouvez envoyer vos photos à PLANETE PHOTOS

Et demain est un autre jour!

22:37 Écrit par Haykel dans Genève, genève,les rues de genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, dans les rues de genève | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Pique-nique à Genève

2.jpg
3.jpg
1.jpg
Tranche de vie à Genève, photos prises par Memet Asker samedi 16 avril 2011
Vous aussi vous pouvez envoyer vos photos à PLANETE PHOTOS
Et demain est un autre jour!

21:43 Écrit par Haykel dans Genève, genève,les rues de genève | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pique-nique genève | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

16/04/2011

Sihem Ben Sedrine à Genève à la rencontre des tunisiens!

217320_2020730602186_1361560615_2413011_2597501_n.jpgLa militante tunisienne des droits de l'homme Sihem Ben Sedrine vient de passer quelques jours à Genève. Un week-end studieux. Invitée à un congrès à Montreux avec d’autres acteurs de la société civile pour  parler de la Tunisie la fondatrice du Conseil national pour les libertés en Tunisie (CNLT)  qui est également journaliste a tenu à rencontrer les tunisiens de Genève. Ce n'est pas son premier voyage à destination de la cité de Calvin. Dans le cadre de ses activités de militante Sihem Ben Sedrine est passée à plusieurs reprises à Genève où elle compte de nombreux amis pour témoigner devant la commission des droits de l'homme de l'ONU des crimes de l'ancien régime. Mais ce voyage le premier en Suisse depuis la chute de Ben Ali a un goût de liberté. Une liberté empreinte d’inquiétude puisque beaucoup reste à faire pour reconstruire un pays sur des bases solides.
A l'invitation de nombreux tunisiens vivant à Genève un débat a été organisé vendredi soir au Bar Le Chic propriété de Jalel Matri dans le quartier des Pâquis. Animé par Ridha Ben Boubaker la rencontre suivie par une cinquantaine de personnes a été l'occasion de faire le point sur l'évolution de la situation en Tunisie. 215267_2020730922194_1361560615_2413012_5871012_n.jpgSihem Ben Sedrine et la juge Wassila Kaabi ont répondu aux nombreuses questions et inquiétudes de l'assistance en cette période de transition. Le constat des deux intervenantes est sans appel. Méfiance et vigilance et il y a de quoi! Méfiance face aux anciens réflexes qui tentent certains et vigilance car les vieux démons ne sont jamais très loin. Preuve à l'appui: les arrestations arbitraires, la torture et les procès truqués n'ont pas totalement disparu et quelques anciens caciques du régime Ben Ali rodent encore et essaient de déstabiliser la révolution si chèrement acquise. Un moment d’émotion a saisi l’assistance quand Madame Wassila Kaabi a évoqué son calvaire sous l’ancien régime. Et pour terminer sur une note positive tous sont unanimes à reconnaitre que l’assemblée constituante aura lieu à la proportionnelle avec une parité hommes-femmes exemplaire. Une parité entre les deux sexes que bien de vieilles démocraties envient à la nouvelle Tunisie.

208337_2020710201676_1361560615_2412940_2997252_n.jpg
208572_2020734482283_1361560615_2413017_5847383_n.jpg
215416_2020721961970_1361560615_2412991_7993752_n.jpg
215267_2020730922194_1361560615_2413012_5871012_n.jpg
216042_2020720201926_1361560615_2412987_4298698_n.jpg
206457_2020715561810_1361560615_2412973_2513847_n.jpg
Ben sedrine.jpg
Photos Ali Zghal
Article paru dans Kapitalis

Et demain est un autre jour!

20:23 Écrit par Haykel dans Genève, Résistance, Solidarité, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sihem ben sedrine, jalel matri, ridha ben boubaker | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/04/2011

Et c'est parti pour le Paléo Festival Nyon!

Sans titre-2.jpg
Sans titre-3.jpg
La file d'attente pour obtenir des billets et abonnements pour le Paléo Festival Nyon 2011 est ouverte.
Photos prises mercredi 13 avril vers 12h30 à la Poste de la Rue du Mont-Blanc

Et demain est un autre jour!

13:59 Écrit par Haykel dans Culture, Genève, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paléo festival nyon 2011 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/04/2011

Tunisie: la fête de ce vendredi est un succès, Vive la Révolution!

208719_1994189295631_1270384199_2447669_6179422_n.jpgA l’initiative de l’association "Citoyens solidaires" dont c’est la première action, un concert de soutien à la révolution tunisienne s’est tenu à la salle Alhambra hier soir. Salle comble et presque à guichet fermé les artistes tunisiens ont évolué devant un public connaisseur dans une ambiance bon enfant. L’organisation est impeccable et la soirée a duré un plus que le créneau horaire qu’on lui a attribué. Un débordement d’horaire qui n’a fait que des heureux parmi l’assistance. 
Patrice Mugny, Conseiller administratif  responsable de la culture à la Ville de Genève ainsi qu'Abdennaceur Jerbi, Représentant de l’Office du Tourisme tunisien en Suisse (ONTT)  ont fait le déplacement à l’Alhambra, le premier pour marquer l’attachement et le soutien de la Ville de Genève qui a mis à disposition  gracieusement la salle de spectacle à cette action citoyenne pour soutenir l’après révolution tunisienne et le second  pour rappeler que le pays du jasmin est une destination touristique bien prisée par les suisses et qu’il est temps de retrouver les bons réflexes pour repartir dans ce beau pays.
Sans titre-1.jpgPlusieurs artistes tunisiens se sont produits lors de cette soirée parmi lesquels on peut citer Mounir Troudi, Soraya Ksontini, Ghalia Ben Ali, Youssra Dhahbi...et l’humoriste Lotfi Abdelli qui a fait un carton. Il est vrai que pendant la révolution cet acteur de talent s’est exprimé en premier pour soutenir le mouvement spontané des tunisiens. Ce qui l’a obligé à vivre en cachette pendant toute la période du soulèvement par peur de représailles. 
Une salle décorée de lumières rouges et blanches avec plusieurs drapeaux tunisiens, la révolution made in tunisia a ravivé chez les tunisiens leur esprit patriotique. A la fin du spectacle l’hymne national tunisien a été entonné par l’assistance dans un frémissement patriotique.
La soirée fut certes festive mais les différents artistes ont à maintes reprises rendu hommage à la révolution tunisienne et aux martyrs. Signalons que les fonds récoltés seront reversés entièrement à la région déshéritée de Thala. Au delà de ces 20’000 chf récoltés l’équivalent de 30’000 dinars tunisiens c’est l‘esprit de solidarité qui a animé cette initiative qu’il faut saluer. Genève pour avoir proposé gratuitement la Salle Alhambra, son personnel et son infrastructure, les artistes qui ont joué en renonçant à leur cachet et en acceptant pour certains de loger chez leurs compatriotes, la compagnie Tunisair pour les avoir transportés, l’ONTT pour avoir fourni la victuaille et les boissons du bar de l’Alhambra et surtout cette jeune association “Citoyens solidaires” qui pour son premier coup d’essai a réussi son pari! A suivre.

208053_1994208416109_1270384199_2447710_427865_n.jpg
215975_1994207056075_1270384199_2447701_3517794_n.jpg
216544_1994208096101_1270384199_2447709_1181785_n.jpg
Photos Nabil Darragi
Et la contribution photos et vidéos d'Ali Zghal:
DSC02964-ssssss1111.jpg
DSC02975-ssssss1111.jpg
DSC02983-ssssss1111.jpg
DSC03006-ssssss1111.jpg


Et sur Kapitalis

Et demain est un autre jour!

23:09 Écrit par Haykel dans Culture, Genève, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : citoyens solidaires | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/04/2011

Des graffitis genevois!

20110309_5795-ssssss1111.jpg
DSC01849-ssssss1111.jpg
DSC01850-ssssss1111.jpg
20110329_6348-ssssss1111.jpg
DSC01703-ssssss1111.jpg
DSC01704-ssssss1111.jpg
DSC01705-ssssss1111.jpg
DSC01721-ssssss1111.jpg
DSC01724-ssssss1111.jpg
DSC01725-ssssss1111.jpg
DSC01726-ssssss1111.jpg
DSC01727-ssssss1111.jpg
DSC01732-ssssss1111.jpg
DSC01735-ssssss1111.jpg
DSC01736-ssssss1111.jpg
DSC01737-ssssss1111.jpg
Sans titre-2.jpg
Sans titre-3.jpg
Sans titre-4.jpg
Sans titre-5.jpg
Sans titre-6.jpg
xxx.jpg
DSC01752-ssssss1111.jpg
DSC01758-ssssss1111.jpg
DSC01766-ssssss1111.jpg
Sans titre-7.jpg
Sans titre-9.jpg
Sans titre-210.jpg
Sans titre8.jpg
Sans titre-11.jpg
Sans titre-13.jpg
DSC01778-ssssss1111.jpg
DSC01779-ssssss1111.jpg
DSC01781-ssssss1111.jpg
DSC01782-ssssss1111.jpg
DSC01785-ssssss1111.jpg
DSC01786-ssssss1111.jpg
DSC01787-ssssss1111.jpg
DSC01788-ssssss1111.jpg
DSC01789-ssssss1111.jpg
DSC01790-ssssss1111.jpg
DSC01791-ssssss1111.jpg
DSC01792-ssssss1111.jpg
DSC01793-ssssss1111.jpg
DSC01794-ssssss1111.jpg
DSC01795-ssssss1111.jpg
DSC01796-ssssss1111.jpg
DSC01799-ssssss1111.jpg
Sans titre-12.jpg
DSC01769-ssssss1111.jpg
IMGP3766-ssssss1111.jpg

Sans titre-14.jpg
IMGP3764-ssssss1111.jpg
IMGP5325-ssssss1111.jpg
IMGP5326-ssssss1111.jpg
IMGP5327-ssssss1111.jpg
IMGP5328-ssssss1111.jpg
IMGP5329-ssssss1111.jpg
IMGP5330-ssssss1111.jpg
IMGP5331-ssssss1111.jpg
IMGP8281-ssssss1111.jpg
IMGP8282-ssssss1111.jpg
Picture 411-ssssss1111.jpg
Et demain est un autre jour!

16:16 Écrit par Haykel dans Culture, Genève, genève,les rues de genève, graffiti | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : graffitis genève, art urbain | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Djemâa Chraiti, une tunisienne à l’honneur en Suisse



Djemâa Chraiti, blogueuse et écrivaine, fille du fellaga Lazhar Chraiti, vient de recevoir, à Genève, le prix “Femme exilée femme engagée”, décerné aux femmes militantes contre les injustices.
Haykel Ezzeddine, Genève.


Depuis 2001, date de sa création, le prix “Femme exilée femme engagée” a récompensé 108 femmes pour leur courage, leur lutte contre les injustices et leur militantisme. Malgré leur exil, ces femmes se sont distinguées en aidant d’autres à faire entendre leur voix et en leur montrant le chemin à suivre. Genève, sait reconnaître la valeur de ses citoyennes qui s’engagent pour défendre l’égalité.
Comme on l’a déjà annoncé précédemment, la fille du valeureux fellaga Lazhar Chraiti, la blogueuse et écrivaine Djemâa Chraiti figure parmi les sept lauréates de l’édition 2011.
Vendredi 1er avril, à l’Université de Genève, dans une salle pleine, composée en majorité d’un public féminin, la Tuniso-Suisse, très émue, a reçu une statuette et un diplôme sous les applaudissements des présents, dont quelques députées et la maire de Genève, la socialiste Sandrine Salerno.

La mémoire des laissés-pour-compte
djemaa chraitiKapitalis a posé à Djemâa Chraiti, qui milite également au sein d’Amnesty International, la question suivante: «Que vous procure cet honneur de la part de la Ville de Genève?» Voici sa réponse: «C’est une belle occasion de relayer, face aux projecteurs, des causes qui me tiennent à cœur, notamment celles des personnes sans statut légal, qui œuvrent auprès de nos personnes âgées et auprès de nos enfants, et qui sont devenues indispensables; ainsi que celle de tous les exilés qui, malgré les diplômes, malgré la langue apprise, et parfois malgré la nationalité suisse obtenue, n’ont encore jamais trouvé leur place dans cette société supposée traiter tout un chacun sur pied d’égalité. Le parcours des autres lauréates vaut aussi le détour, chacune d’entre elles mène un combat digne et courageux.  Quant à moi, ériger ma statue me gêne, il est temps de disparaître des feux de la rampe pour continuer le travail de terrain et reprendre une plume délaissée depuis quelques jours. Au-delà de la révolution tunisienne et des espoirs qu’elle a engendrés, malgré le chantier en cours, ce fut aussi le bon moment de rappeler que nous avons quitté la Tunisie suite à des circonstances dramatiques et que nous continuons de lutter pour un devoir qui nous incombe à tous, celui d’enterrer dignement nos morts et de respecter la mémoire de nos laissés-pour-compte qui sont encore dans une fosse commune dans une Tunisie du XXIe siècle».
Djemâ Chraiti fait ici allusion, on l’a compris, à tous les martyrs de la Tunisie, mais aussi, et surtout, à son propre père, Lazhar Chraïti, condamné à mort et exécuté, puis enterré dans une fosse commune, ce qui empêche ses fils et filles, devenus des hommes et des femmes adultes, de faire leur deuil et d’aller fleurir sa tombe… qui n’existe pas.

Photos de Demir SÖNMEZ

Lire aussi:
Tunisie. La fille de Lazhar Chraiti récompensée à Genève

Article paru sur Kapitalis le 5 avril 2011

09:35 Écrit par Haykel dans blog,blogueur,blogueuse, Femmes, Genève, Résistance | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : djemâa chraïti | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/04/2011

Et des arbres en moins!

Je ne me souviens plus du nombre exacte, mais à cet endroit pas plus tard que ce matin, il y avait environ 5 arbres. Cet après-midi après le passage des “spécialistes de l’abattage” de la Ville de Genève voici le paysage qui s’offre aux riverains et aux passants du côté de la gare. J’ai posé la question à l’un des “jardiniers” présents à ce moment sur les lieux (angle Boulevard James Fazy-début de la rue de Servette) pourquoi ce gâchis?  Réponse: “on exécute des ordres”. Une autre question: “d’autres arbres seront replantés?”. “Je ne peux pas vous répondre, je ne sais pas”. A suivre!

Sans titre-1-ssssss1111.jpg
Sans titre-2-ssssss1111.jpg
La seule photo d'archive en ma possession et qui date du 12 mais 2009:
1138099574.jpg
Et demain est un autre jour!

23:04 Écrit par Haykel dans Genève, genève,les rues de genève, Nature | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : dans les rues de genève | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les affiches pour les élections au Conseil administratif sont là:

20110404_6360-ssssss1111.jpg
20110404_6361-ssssss1111.jpg
20110404_6362-ssssss1111.jpg
20110404_6363-ssssss1111.jpg
20110404_6364-ssssss1111.jpg
20110404_6365-ssssss1111.jpg
20110404_6366-ssssss1111.jpg
20110404_6367-ssssss1111.jpg
20110404_6368-ssssss1111.jpg
Et demain est un autre jour!

02/04/2011

Manifestation pour avoir droit à des indémnités Cantonales de chômage

Nombre de manifestants: environ 400, lieu: cortège en ville de Genève, organisateurs: divers associations et syndicats. A lire ici

1.jpg
2.jpg
3.jpg
4.jpg
5.jpg
11.jpg
6.jpg
7.jpg
8.jpg
9.jpg
10.jpg
Sans titre-2.jpg
Photos: Memet Asker

Et demain est un autre jour!